AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
RSS
RSS


 :: Prologue final :: La salle des archives

Dignitaire - Malicia Angeliez, l'empoisonneuse

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Dignitaire - Malicia Angeliez, l'empoisonneuse Mer 1 Fév 2017 - 18:36
ANGELIEZ Malicia
ft. Heida Reed de Poldark
Surnom : Mali
Âge : 27 ans
Métier : Professeur de littérature
Nationalité et origines : La ligue raclusienne
Situation conjugale : Veuve depuis bientôt 5 ans.
Culte : Mirai, la faucheuse
Orientation sexuelle : bi
Groupe : Dignitaire
Carnation : peau claire
Taille : 1m66
Corpulence : élancée
Cheveux : longs et bruns
Yeux : verts
Signe(s) distinctif(s) : Petite cicatrice en forme de V à la base de sa nuque - Porte presque toujours des gants
Caractère : Malicia est d'un naturel sociable. Cultivée, elle fait une amie agréable qui a un sens de l'humour certain. Si elle aime la compagnie de ses congénères, il lui est tout aussi nécessaire de s'accorder des moments de solitude. Quand elle offre sa loyauté, elle ne revient pas en arrière et l'on peut toujours compter sur elle. A l'inverse, mieux vaut ne pas la trahir car elle a la rancune tenace et apprécie le goût de la vengeance. Obtenir sa confiance pleine et entière n'est pas une chose aisée. Les expériences l'ont rendu méfiante. C'est une femme relativement sincère qui n'aime guère les mensonges bien que la vie lui ait appris qu'ils sont parfois un mal nécessaire. Elle aime sa liberté et son indépendance. Malgré son romantisme et son besoin d'affection, elle fuit les attaches. La jeune femme est intelligente, elle sait jouer de ses charmes et aime séduire.

Pour ceux qui ont la chance de la côtoyer, c'est une âme généreuse et douce. Elle apprécie beaucoup la compagnie des enfants. Ceux des rues viennent régulièrement se placer sous sa protection. Ne pas avoir enfanté est toujours une vive douleur qui la hante tout comme le souvenir de ses fausses couches. Malicia a horreur de l'injustice. C'est une femme de caractère qui sait se défendre et masque sa fragilité ainsi que sa vulnérabilité. Sa patience est notable, surtout lorsqu'il s'agit de prendre sa revanche sur ses ennemis. Elle a une mémoire infaillible et sait garder un secret. Auparavant rêveuse et romanesque, son histoire lui a causé de nombreuses désillusions . Elles ont fait naître une certaine amertume qu'elle garde cachée. Si vous provoquez sa colère, elle feindra l'indifférence mais vous devriez vous méfier car la colère froide et intérieure est bien souvent la plus dévastatrice. Si la professeure n'aime pas ôter une vie, elle prend plaisir à tourmenter ses proies de bien d'autres manières, pourvu qu'elle estime le châtiment mérité.
Histoire : Née dans une cité raclusienne, Malicia est la troisième des cinq filles de la famille Eggrelat. Son père est un riche commerçant d'étoffes. Bien souvent pris par ses affaires et les mondanités, il n'était pas très présent durant son enfance. La petite fille n'en était pas moins joyeuse et ses premières années furent tout à fait paisibles. Elle se découvre une passion pour les livres qui lui offrent l'évasion. Son esprit romanesque se forge au fil des mots. A l'adolescence, elle dévore les histoires de romance et commence à rêver d'amour. Comme bon nombre de jeunes filles, elle idéalise ce sentiment et espère que sa quête de l'âme sœur ne sera pas trop longue. Dès ses dix-huit ans, elle devient pupille et à peine quelques mois après son arrivée s'éprend d'un homme qui a plus de trois fois son âge. Sa façon de la courtiser ne la laisse pas longtemps indifférente. Elle croit reconnaître en lui celui qu'elle attend, hélas la vie n'a rien à voir avec les romans. Malicia l'apprendra bien vite à ses dépens.

Tout semble pourtant bien commencer. Callum Angeliez, noble de la cour ambrosienne, la couvre de présents et d'attentions lui offrant même un mariage somptueux. Il a fait fortune dans la métallurgie à l'heure de l'expansion du fer et le couple vit dans l'opulence. L'homme est un exubérant, qui aime le paraître et donne de nombreuses soirées où la luxure tient une place prépondérante. Au fil des semaines, son attitude envers son épouse change du tout au tout. Il considère qu'elle est sa propriété, prenant plaisir à la tourmenter et la dénigrer. C'est une souffrance insidieuse qu'il lui inflige, une violence verbale qu lui permet de prendre l'ascendant sur sa femme. Malicia se referme peu à peu sur elle-même, se demandant ce qu'elle a bien pu faire pour que celui qui partage sa vie se conduise de la sorte. Le point de rupture est atteint lorsqu'il la prête à un de ses amis lors d'une de ces fêtes données dans leur demeure. Cette mésaventure deviendra coutumière. La jeune femme tombe enceinte et s'interroge sur la paternité de sa progéniture. Après des nuits d'angoisse, elle se décide à prendre une potion pour arrêter sa grossesse cachée dans le plus grand secret. Elle vit très mal son choix et prend conscience que celui qu'elle a épousé n'est finalement pas l'homme rêvé, ne se jugeant finalement plus en cause de l'échec de leur union. Ses sentiments meurent progressivement jusqu'à ce qu'il ne lui inspire que du dégoût. Aux yeux de tous, que ce soit les domestiques ou l'entourage d'Angeliez, la belle continue de jouer parfaitement la comédie de la mariée aimante. Mais le calvaire qu'elle vit au quotidien la pousse à trouver une solution définitive pour se débarrasser de son bourreau. Ce n'est qu'à la deuxième interruption de grossesse que Malicia se décide à sauter le pas et à fomenter l'assassinat de son mari. L'idée de l'arme lui est venue par la lecture d'un roman : ce sera le poison. Discrètement elle se documente sur le sujet et sur le moyen de tout mettre en place. Une fois l'ingrédient toxique choisi et obtenu elle décide d'utiliser un livre pour mettre son projet en œuvre. Soirée après soirée, en feuilletant l'ouvrage qu'elle a soigneusement enduit d'une substance fatale, Callum glisse vers la mort rien qu'en léchant son index avant de tourner une page. Les premiers symptômes ne tardent pas à apparaître. Le médecin de famille prend d'abord son patient à la légère et quand l'état de santé du noble empire il est déjà trop tard.

La veuve Angeliez vit la mort de son tourmenteur avec soulagement et pas une once de remords. Enfin elle espère avoir la chance de goûter à une existence paisible et heureuse. D'autant qu'aux yeux de tous son défunt mari est décédé de maladie. Seulement un nouveau coup du sort la frappe lors de l’exécution testamentaire. Manfried Feyrand, un proche ami de Callum, s'est arrangé par de sombres manigances pour hériter à sa place de l'entreprise qui devait revenir à Malicia, la privant ainsi de revenus substantiels. Le reste des biens lui reviennent et lui assurent une vie confortable. Seulement la jeune femme trouve injuste que l'homme ait comploté pour s'accaparer ce bien. Elle n'en dit rien, ne cherche pas à faire appel à la justice pour qu'on enquête sur le noble. L'envie de vengeance est néanmoins bien présente. La veuve se décide à terminer ses études et obtenir un diplôme d'enseignement afin de pouvoir s'occuper de l'instruction d'enfants. Sa vie lui semble cruellement vide sans eux et parfois elle regrette de n'avoir pas gardé ceux qu'elle aurait dû mettre au monde. Parallèlement, elle continue à se passionner pour les poisons sous toutes leurs formes. Les venins ont curieusement sa préférence, même s'ils sont plus difficiles à se procurer. Par dépit, elle se fait donc la main sur le cyanure. A cette époque, elle se met également à vénérer Mirai celle par qui tous les êtres bons comme mauvais sont égaux face à la mort.

Malicia aura patienté trois ans, assez longtemps pour qu'on puisse oublier sa rancœur éventuelle à l'égard de Feyrand et pour avoir l'opportunité de l'atteindre sans que l'on puisse remonter jusqu'à elle. L'homme s'est fait suffisamment d'ennemis pour que la veuve ne soit pas sur la liste des suspects lorsqu'il trouve la mort. Elle savoure sa revanche en sachant ce nuisible puni. Si la belle est à l'aise à la cour, elle fréquente aussi des gens du peuple. Elle leur envie leur existence loin des complots et des mondanités, du paraître et des jalousies. Il n'est pas rare qu'elle fournisse à une femme modeste et désespérée de quoi faire passer une grossesse gracieusement ou qu'elle punisse un parent violent à sa manière particulière. Madame Angeliez n'est pas une semeuse de morts. Pour autant elle s'endort en paix lorsqu'elle sait que grâce à elle femmes et enfants seront plus en sécurité cette nuit. D'ailleurs elle a pour habitude d'ouvrir sa porte aux gamins des rues. Ils sont autant de paires d'yeux courant dans la cité, alors cachez bien vos secrets.
Divers : - Il existe très peu de personnes au courant des connaissances de Malicia en matière de poisons. On ne paie pas ses services pour cela. Elle et elle seule choisit ses cibles, du moins jusqu'à aujourd'hui.
- Elle a 4 meurtres à son actif (3 hommes et une femme), dont 2 sans aucun lien apparent avec elle.
Date de naissance : Majeure et vaccinée depuis quelques années déjà
Double compte : Aucun
Commentaire : ...
avatar
Lilith de Choiseul
Impératrice de vapeur
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t35-grand-lilith-de-choi
Nationalité : Ambrosienne
Messages : 2000
Date d'inscription : 14/01/2017
MessageSujet: Re: Dignitaire - Malicia Angeliez, l'empoisonneuse Mer 1 Fév 2017 - 18:42
Bienvenue Malicia, ce début de fiche me donne l'eau à la bouche Smile


avatar
Everard Zullheimer
Premier serviteur d'Ameth en Ambrosia
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Amethien
Messages : 996
Date d'inscription : 14/04/2016
MessageSujet: Re: Dignitaire - Malicia Angeliez, l'empoisonneuse Mer 1 Fév 2017 - 18:44
Bienvenue !

On avait l'empoisonneuse non létale déjà, avec Elena Spina ! Alors j'espère que tu sauras suffisamment te différencier d'elle ! ^^

Hâte de lire la suite en tout cas ! ^^


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Dignitaire - Malicia Angeliez, l'empoisonneuse Mer 1 Fév 2017 - 18:53
Merci à vous deux. Et navrée pour Elena, je n'avais pas regardé les fiches des autres avant de réfléchir à un personnage.

Je vais tâcher de modifier ce point dans ce cas, histoire de ne pas gêner même si après avoir lu son histoire elle était relativement différente de mon idée.
avatar
Everard Zullheimer
Premier serviteur d'Ameth en Ambrosia
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Amethien
Messages : 996
Date d'inscription : 14/04/2016
MessageSujet: Re: Dignitaire - Malicia Angeliez, l'empoisonneuse Mer 1 Fév 2017 - 18:57
Une deuxième empoisonneuse ne gêne pas, tant que l'histoire et la situation sont différentes ! Alors fais-toi plaisir et nous aviserons ! Mais le cas Eleena est un peu particulier si tu as jeté un oeil à sa fiche ^^

Alors éclate toi et on verra ensuite comment rester le plus près possible de ton histoire dans l'hypithèse peu probable où quelque chose gênerait ^^


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Dignitaire - Malicia Angeliez, l'empoisonneuse Mer 1 Fév 2017 - 19:12
bonjour et bienvenue Malicia.
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Dignitaire - Malicia Angeliez, l'empoisonneuse Mer 1 Fév 2017 - 22:34
Bienvenue belle institutrice!

Quel beau personnage! Hâte de te voir parmi nous!
avatar
Aÿmĕrik G. de Rauchechoyr
Secrétaire de la ministre de l'E&P
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t57-dignitaire-aymerik-g-de-rauchechoyr-_-en-cours
Nationalité : Ambro-Eskrois
Messages : 208
Date d'inscription : 23/01/2017
MessageSujet: Re: Dignitaire - Malicia Angeliez, l'empoisonneuse Jeu 2 Fév 2017 - 10:56
Pour toute demande de mutation, d’appointements ou de remboursements pour du matériel pédagogique ou stage de formation, n'hésitez pas à me contacter au Ministère de l'Education.

Soyez la bienvenue,
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Dignitaire - Malicia Angeliez, l'empoisonneuse Jeu 2 Fév 2017 - 12:11
Je ne sais pas si je peux me réjouir de l'arrivée d'une empoisonneuse...

Mais quoiqu'il en soit, bienvenue à toi. Very Happy
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Dignitaire - Malicia Angeliez, l'empoisonneuse Jeu 2 Fév 2017 - 15:19
Merci tout le monde pour cet accueil.

C'est bien noté M. De Rochechoyr.

J'ai bien peur en effet M. le commandant que vous n'appréciez pas beaucoup ma présence. Même si je ne me vois pas exactement comme une criminelle.

Quoi qu'il en soit, ma fiche est terminée. Embarassed
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Ambrosia :: Prologue final :: La salle des archives-
Sauter vers:  
Il était une fois AmbrosiaNos Partenaires

Retrouver nous sur