AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez|

Aveux d'inspirations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Ross Brisendan
Héritier de la Gobelin Bank
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Ambrosien
Messages : 577
Date d'inscription : 27/01/2017
MessageSujet: Aveux d'inspirations Sam 25 Fév 2017 - 8:22
Suite à un mot de notre éminent Samuel Kobalt concernant ce qui lui a inspiré un passage, je me disais que ce serait intéressant d'échanger ici ce qui nous inspire nos écrits. Les images que l'on a vues, les musiques que l'on écoute en écrivant, les romans ou les films auxquels nous faisons des allusions discrètes, juste pour le plaisir... D'où viennent les noms de nos persnnnages, etc.

Ici, tout est dévoilé : bas les masques, si vous pensez immédiatement à "Tick Tock" de Ke$ha en regardant votre PNJ de belle-mère, nous le saurons désormais. Cool

Je commence :

Le titre du sujet "Chimneys of Fire" m'est inspiré par une expression que j'ai entendue dans un documentaire sur Moby Dick. Les baleiniers désignaient ainsi le sang que crache un animal blessé, et qui forme des colonnes de sang dans l'air.
Cette formule, qui m'a rappelé naturellement l'expression poétique "Chariots of Fire" (poème assez mystique, et film du même nom sur le dépassement de soi) m'a semblée parfaite pour titrer une arrivée en Ambrosia, avec son paysage steampunk (un peu comme le réplicant arrive sur Terre au début de Blade Runner et voit partout les colonnes de feu des usines, où il va se jeter et qui l'ont créé.) Je ne sais pas, ça a un petit côté... anneau de Sauron.

Bref. lol! Je ne suis pas un psychopathe, non non Twisted Evil
avatar
Naomi Sunder
Employée de l'IMPERIAL
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t141-peuple-naomi-sunder-employee-de-l-imperial-terminee#2100
Nationalité : Raclusienne (originaire d'Hishkar)
Messages : 106
Date d'inscription : 16/02/2017
MessageSujet: Re: Aveux d'inspirations Dim 26 Fév 2017 - 13:58
Voilà qui est une belle idée de topic, j'adhère ! J'adore savoir où vont les références, d'où viennent tel prénom ou nom, quelles sont les allusions discrètes ici et là.

La première explication pour Chimneys of fire est très intéressante déjà, en plus j'aime beaucoup le côté poétique, avec le poème relié ! L'image suggérée par le titre est vraiment belle en tout cas.

Pour continuer :

Le titre du sujet lancé avec Samuel, "Ce sont les échos qui font croire à la fatalité" provient du thème récurrent de la fatalité chez Victor Hugo, et particulièrement dans l'Homme qui rit. Je n'avais trouvé aucune citation du roman qui me convenait, donc j'ai brodé autour pour ce titre de rp.

Pour le nom de mon personnage, Naomi est un prénom que j'aime bien, mais dont la référence la plus directe est celle au personnage de Naomi Misora, dans Death Note, une ancienne du FBI qui enquête sur la mort de son mari, mais se fait tuer par le meurtrier tout de même. Quant à Sunder, c'est la moitié du nom "Sunderland" (scindé en anglais), qui vient de James Sunderland, le héros de Silent Hill 2, qui, entres autres, n'est pas très équilibré mentalement (je ne spoile pas le jeu même s'il est vieux  Razz ).


A qui cela n'est-il arrivé, d'être libre en apparence, et de se sentir les ailes empêtrées ?
       
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Aveux d'inspirations Lun 27 Fév 2017 - 17:47
A mon tour!

Pour Onésime, le prénom fut porté par un esclave qui prit la fuite et devint chrétien après sa rencontre avec St Paul. Ce dernier le renvoya à son maître en demandant à ce qu'il soit affranchi.

Pour le sujet Spread your wings, il s'agit d'une chanson de Queen (groupe que j'affectionne particulièrement, malgré mes habitudes musicales plutôt portées vers les oeuvres baroques, classiques ou romantiques.) J'interprète la chanson comme le conflit que ressent un jeune homme entre ses rêves/ambitions et sa réalité de serveur, jeune homme qui ne demande qu'à s'envoler. Je trouvais que c'était de circonstance.

Non, je n'aime pas torturer mon personnage, je ne vois pas ce qui pourrait vous le faire penser... Rolling Eyes
avatar
Myrcéa d'Albret
Employée STEAM - Recherches et Innovations
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t113-dignitaire-myrcea-d-albret-assistante-automatier-deterministe#1385
Nationalité : Eskroi
Messages : 184
Date d'inscription : 05/02/2017
MessageSujet: Re: Aveux d'inspirations Mar 28 Fév 2017 - 19:17
Oh la la la, j'adore ce sujet de discussion !!!! C'est toujours drôle de voir ce qui se cache dans la tête d'un RPgiste.

Je pense que cela plairait beaucoup à Myrcéa elle-même, mais j'ai une forte suspicion que ce soit en rangeant des bouquins que le nom me soit resté en tête. Il est inspiré en ligne directe de Mircea Eliade. En premier lieu pour la sonorité, qui me plait. Et Elyas, bien que certes un peu déformé par mes soins aussi, y fait également allusion. (Les deux sont une seule personne, si c'est pas beau ça… XD)

Bien que ce personnage soit fondamentalement terre à terre, elle concentre pourtant une énorme dose de mysticisme indistinct. Un plan d'ensemble, la croyance en la force de l'esprit pour amener à une conscience extérieure. Un amalgame d'idées disparates qui ne forment qu'un unique tout immatériel. Le fil rouge de tout ce qui est, qui était et qui sera.

Sur D'Albret, cela se rapproche de l'albâtre. Disons que je la concevrais comme une sorte de statue immuable, se rapprochant sensiblement d'une figure divine dans le sens où elle appartient à une réalité "parallèle" tout en côtoyant pourtant ses semblables. Néanmoins, la figure d'Elyas, à la fois un double et un mentor fait office d'armure. Derrière chaque histoire fabuleuse se cacherait une vérité bien mois belle à observer. Alors, oui, on pourrait classer ça dans la folie, mais je n'ai pas du tout envie de la catégoriser comme tel.

C'est là que je me rends compte que c'est très dur d'expliquer la création de ce personnage, qui est né d'un cerveau bloubiboulga… hum… Mais enfin, je trouve qu'elle ne porte finalement pas trop mal "ses" noms. Et que le patronyme était plus inspirant qu'un simple plaisir d'oreille.

C'est une impression ou j'ai l'impression d'avoir vrillé à un moment, non ? XD
avatar
Lilith de Choiseul
Impératrice de vapeur
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t35-grand-lilith-de-choi
Nationalité : Ambrosienne
Messages : 1696
Date d'inscription : 14/01/2017
MessageSujet: Re: Aveux d'inspirations Mar 28 Fév 2017 - 19:23
Lilith de Choiseul...

ça remonte depuis le temps, de Choiseul est d'origine française, c'est une maison de chevalier même, j'ai cherché quelque chose de bien français et hop.

Lilith en rapport avec la Lilith Biblique mythologique, parce qu'elle ne doit plier devant aucun homme!

Voilà!



Badge d'honneur:
 

avatar
Ross Brisendan
Héritier de la Gobelin Bank
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Ambrosien
Messages : 577
Date d'inscription : 27/01/2017
MessageSujet: Re: Aveux d'inspirations Mer 15 Mar 2017 - 15:42
Au cas où quelqu'un se demande d'où vient le nom de Ross Brisendan : voici quelques extraits du résumé de Martin Eden, un roman autobiographique sans concessions (et déprimant) écrit par Jack London. Son alter ego, Martin, est un jeune homme sans le sou qui rêve de percer dans l'écriture, mais se heurte à une intelligentsia littéraire artificielle et méprisante.

Citation :
Chapitre31 (pp307-316)
Gertrude, la sœur de Martin se rend compte qu'il est pauvre et affamé et l'invite à passer manger quand son mari est absent.
Chez Ruth, il rencontre Russ Brissenden, un intellectuel avec qui il sympathise.

Chapitre32 (pp 317-323)
Martin et Brissenden se lient d'amitié et échangent sur la littérature et l'amour quotidiennement. Martin lui annonce qu'il est amoureux de Ruth et son ami lui répond que c'est un petite bourgeoise pas assez bien pour lui.

Chapitre35 (pp339-344)
Brissenden est revenu. Avec Martin ils échangent leurs écrits et s'admirent mutuellement. Brissenden donne 100$ à Martin qui gâte, avec cette somme, Maria et ses enfants. Alors qu'il se promène dans la rue avec eux, il rencontre Ruth et sa mère qui éprouvent une grande honte à le voir fréquenter des gens de son milieu.

Chapitre37 (pp 355-360)
Martin se rend avec Brissenden à une assemblée socialiste dans laquelle il se fait remarquer ( notamment par un jeune reporter).

Etc... je ne spoile pas, ceux que ça intéresse le liront. Wink

Et quant à la version non abrégée du prénom, voici d'où vient "Roslin" :

Citation :
Roslin (parfois orthographié Rosslyn ou Roslyn) est un village dans le Midlothian, en Écosse. Il est notamment connu pour abriter la Rosslyn Chapel.

La légende de la chapelle veut que le maître maçon entama la réalisation de ce qu'on nomme aujourd'hui le pilier de l'apprenti, jusqu'au jour où se sentant incapable de le terminer, il partit en voyage d'études à Rome afin d'améliorer ses compétences. Pendant son absence, son apprenti termina lui-même l'œuvre, ce qui déclencha la colère du maître-maçon, qui tua l'apprenti.

Etc à nouveau... il y a pas mal de légendes sur cette chapelle. ^^ (Dont des théories de conspiration hautes en couleur What a Face ) bref, c'est un joli nom, qui a des connotations anciennes, aristocratiques, un brin ambigu sexuellement et très britannique à la fois ; ça va souvent ensemble ^^ et de toute façon, il ne le porte pas. Mais voilà, comme ça vous savez Cool

Son caractère est inspiré de pas mal d'êtres compliqués qui me plaisent, en littérature et dans d'autres oeuvres telles Lawrence d'Arabie ; et ses deux loisirs viennent, l'un - la cartomancie - de l'univers de Corto Maltese auquel je cale généralement quelques allusions ici ou là ; et l'autre, la cravache de chasse à cœur ferré, de cette citation :

I was not surprised when Holmes suggested that I should take my revolver with me. He had himself picked up the loaded hunting-crop which was his favourite weapon.
C'est l'arme favorite de Sherlock Holmes, dans l'aventure des Six Napoléons. ^^

Et sinon, voilà deux poissons parfaitement sains d'esprit et pas du tout bourrés.

Spoiler:
 
avatar
Marlyn S. Wordsmith
Machiniste itinérant
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t167p10-peuple-marlyn-stingray-wordsmith#2709
Nationalité : Apatride
Messages : 105
Date d'inscription : 02/03/2017
MessageSujet: Re: Aveux d'inspirations Jeu 30 Mar 2017 - 17:20
Pour éviter le double post :



Voilà l'inspiration du topic Lilith/Onésime/Ross à l'opéra. ^^:
 

Par un de mes trois groupes préférés, que je surnomme the Glam, the Pop and the Gloomy... lui c'est le Glam ^^ qui a aussi écrit "Calleth you, cometh I" (que j'évite de laisser écouter à Ross parce que sinon il va encore pleurer, ce grand nigaud. Rolling Eyes He's the worrying kind. Ils ont même une chanson pour Astan : You, who stole my solitude. I love you )


avatar
Naomi Sunder
Employée de l'IMPERIAL
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t141-peuple-naomi-sunder-employee-de-l-imperial-terminee#2100
Nationalité : Raclusienne (originaire d'Hishkar)
Messages : 106
Date d'inscription : 16/02/2017
MessageSujet: Re: Aveux d'inspirations Jeu 30 Mar 2017 - 17:42
Concernant les titres de sujet avec Naomi :

I'm not hungry. Let's have dinner. est une référence aux SMS envoyés par Irène Adler à Sherlock dans la série homonyme. Une conséquence d'avoir regardé la dernière saison récemment.

On the wings of steam est partiellement le titre de la musique Flying on the wings of steam, qu'on trouve dans le jeu vidéo American McGee's Alice, version dark d'Alice au pays des merveilles, qui s'est imposée à mon esprit par son côté victorien et parfois bel et bien imprégné de mécanismes, de rouages, de vapeur...


A qui cela n'est-il arrivé, d'être libre en apparence, et de se sentir les ailes empêtrées ?
       
avatar
Myrcéa d'Albret
Employée STEAM - Recherches et Innovations
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t113-dignitaire-myrcea-d-albret-assistante-automatier-deterministe#1385
Nationalité : Eskroi
Messages : 184
Date d'inscription : 05/02/2017
MessageSujet: Re: Aveux d'inspirations Jeu 30 Mar 2017 - 21:25

Pour le titre du RP avec Marlyn, "Eloge de la pièce manquante", il se trouve que c'est également le titre d'un petit roman policier bien sympathique que j'ai lu il y a... pas mal de temps (et si je le relisais, d'ailleurs ? J'ai oublié qui est le criminel.  scratch ). Je trouvais le titre, et même le principe de puzzle (humain... Oui, c'est affreux, je sais  Surprised ) faisant écho d'un certain point de vu.

Aveux d'inspirations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Ambrosia :: Prologue final :: Le salon des bavardages-
Sauter vers: