AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
RSS
RSS


 :: Préface Ambrosienne :: Registres ambrosiens :: Identités ambrosiennes

Grand - Nemrod L'Envers - Maître espion

avatar
Nemrod L'Envers
Maître espion
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Ambrosien
Messages : 45
Date d'inscription : 05/03/2017
MessageSujet: Grand - Nemrod L'Envers - Maître espion Dim 5 Mar 2017 - 0:30
L’ENVERS Nemrod Aton
ft. Timothy Dalton dans Penny Dreadful
Surnom : Le boucher (dans son dos)
Âge : 65 ans
Métier : maître espion et ancien ministre aux armées  
Nationalité et origines : Ambrosien pure souche
Situation conjugale : Veuf
Culte : Neiman et Kirya
Orientation sexuelle : Hétéro
Groupe : Grand
Carnation : fin et osseux
Taille : 1m88
Corpulence : moyen
Cheveux : courts, blancs
Yeux : bleu
Signe(s) distinctif(s) : cicatrice sur la hanche gauche et marque de naissance des de Choiseul
Caractère : Qui est-ce ? C’est un homme un peu aigri par la vie, non pas à cause de ses échecs, mais parce qu’il a vu le résultat de ses victoires et en est parfois resté déçu. Aussi prend-il parfois trop de temps à crier victoire, quitte à passer pour un pessimiste. Mais qu’importe qu’il passe pour tel, il sait qu’il a raison de faire les choses ainsi… un peu tête de mule, il a même tendance à s’entêter sur cette idée. Pourtant, il n’est pas homme à foncer tête baissée, c’est un homme posé et assez sage, mine de rien… enfin, disons plutôt qu’il s’est assagi avec le temps. Mais il souffre de ne plus être le gaillard de ses vingt ans, le jeune homme insouciant, officier adulé par ses hommes, seigneur de guerre, même… il renoncerait presque à tout pour avoir l’impression de revivre ses jeunes années. Un grand nostalgique en somme !

Toutefois il s’agit d’un homme très loyal, plein de bon sens, qui ne trahirait jamais ni sa parole donnée ni son allégeance. En tant qu’ancien héritier, il a juré de protéger défendre, et servir son pays, et en tant que Commandeur de l’Ordre du Sang de Neiman, il a juré de faire passer le trône et l’Etat avant tout, subtile différence avec d’autres :  le trône, et non l’Impératrice… cela peut beaucoup jouer, mais pour le moment, le sang de Neiman n’a eu qu’à une seule fois en quatre siècles à faire la différence entre les deux. Et il espère que sous son égide, il n’ait pas à démettre sa nièce de ses fonctions. C’est l’une de ses hantises, car n’ayant jamais eu d’enfant, il se comporte parfois come un père pour ses neveux et nièces, quitte à en exaspérer certains d’entre eux.

Très conservateur, il a souvent des doutes sur l’intérêt du progrès. Même s’il le prend comme un élément non maitrisable, il ne peut s’empêcher de se dire que parfois, ralentir, voir s’arrêter un moment a du bon.

De sa parenté De Choiseul, il a eu le génie militaire. En effet, c’est un très fin stratège. Faute de guerre on ne peut affirmer qu’il soit le meilleur depuis plusieurs générations, mais certains le pensent… et malgré ce que certains pensent, il sait, lui, qu’il aurait fait un très mauvais souverain. A ses heures perdues il aime toucher un peu à l’exercice délicat de l’horlogerie, mais en dilettante bien sûr !
Histoire : Extrait du livre « Céder pour avancer » par l’ancien ministre aux armées Nemrod L’Envers

L’histoire officielle

Préface par Ambre Levallet, actuelle grande amirale de la flotte ambrosienne.
J’ai connu le seigneur l’Envers alors qu’il était encore le prince héritier Nemrod de Choiseul. Officier exemplaire, c’est lui qui m’a appris que toute personne souhaitant un jour obtenir du pouvoir et de la responsabilité devait s’attendre à faire des insomnies et à vivre dans le remord. Surtout quand on est soldat. « Aucun sacrifice n’est juste, aucune mort n’est normale. Aucun commandant ne vit sans remord. » il résumait ainsi ce qu’il appelait le fardeau du commandant. C’est, selon ses dires, la principale chose qui le hantera toute sa vie. Je me souviens que pendant la trentaine pourpre, chaque soir, il sortait un livre vierge, une plume, et de l’encre et me demandait de noter les noms qu’il disait, ceux qui étaient morts sous ses ordres, ainsi que leur famille, leurs meilleurs amis que l’on connaissait… une manière disait-il de ne pas les oublier, mais aussi pour que cela ne devienne pas juste une succession de noms dans sa tête au point qu’il oublie qu’il ne s’agisse plus que de cela. […] Sa retraite de toute forme de carrière militaire tout comme son abdication ne font que rappeler à tous un exemple dans son intégrité et son sens du devoir. Savoir dire stop au lieu de continuer au-delà de ses limites demande parfois beaucoup de courage. Reconnaitre quand l’épée doit retourner au fourreau.

Extrait du livre « céder pour avancer » par l’ancien ministre aux armées Nemrod L’Envers
La lignée des de Choiseul a une tradition scientifique. Je n’entrais pas dans le moule. Indice quant à la suite de ma vie ? Possible, mais quand bien même, i une science devait m’être attribuée, ce serait la science militaire sans doute. Toujours était-il que je n’avais aucun loisir pour l’expérimentation ni quoi d’autre. Ceci expliqua sans doute pourquoi je n’étais pas aussi proche de mon père que le fut plus tard mon frère. Oh, ne pensez pas que je sois jaloux ou autre. Loin s’en est fallu. J’ai aimé mon père et mon frère, bien que je pensais différemment d’eux.  C’était la culture de ces différences qui faisait de moi quelqu’un de particulier, outre le fait que je sois l’héritier du trône d’Ambrosia bien sûr. En tant que tel, je n’avais jamais vraiment le temps de penser à cette différence, je recevais tant de leçons, dans tant de domaines variés utiles à un souverain… aucun ne me passionnait. Déjà enfant, je rêvassais pendant l’algèbre à être un de ces seigneurs de guerre, remportant gloire et conquête sur le champ de bataille… devenir un grand général était un rêve d’enfant. Presque un fantasme.

Décret de l’Empereur Eusébius II de l’an 395
Par la présente, le prince héritier Nemrod Amon de Choiseul est nommé commandant du douzième régiment d’infanterie de l’armée ambrosienne.
Eusébius IIème du nom

Extrait d’une lettre de Nemrod De Choiseul à Eusébius II, empereur de vapeur.
Père, je ne saurais vous demander de m’excuser pour cette fuite. J’ai fait, pour une fois, fi de vos ordres à mon encontre. Vous savez que je ne veux pas de ce trône que vous me forcez à prendre après votre mort, j’ai toujours voulu devenir soldat. Vous qui avez connu la guerre, vous m’aviez dit que je l’idéalisais. Et je dois vous le concéder. Vous aviez raison. La guerre n’est pas quelque chose d’aussi beau et noble que je ne l’espérais. Pourrais-je implorer votre pardon pour ne pas vous avoir fait confiance ?[…]malgré la violence des combats, je ne faillirai néanmoins pas et je vous apporterai comme promis la tête de ces rebelles qui pensent nuire au trône !
Et comment va mère ? J’ai entendu de là où je suis qu’elle souffre de consomption, est-ce vrai ? Je vous prie de lui transmettre tous mes vœux de rétablissement !

Extrait de l’ouvrage « Histoire récente d’Ambrosia » par Magnus Carter – 12 Juillet 396
Un mouvement de panique a parcouru l’assemblée alors qu’une odeur de sang coagulé montait du fond de la salle du trône. Enfin, la foule des courtisans se fendit pour laisser apparaitre à pied et couvert de sang, l’héritier des de Choiseul, suivi par son régiment au grand complet. L’empereur le laissa prendre place et ne fit aucune remarque quand son fils ne s’inclina pas. Puis celui-ci sortit de sa besace un objet qu’il lança à son père. Il s’agissait de la tête de ces rebelles accusant leur monarque pour la famine. Puis, alors, sur son injonction, chaque homme du régiment vint s’incliner et déposa au pied du trône une tête, celle d’un des hommes vaincus. Et c’est alors que Nemrod s’adressa à son père et prononça cette phrase qui resterait un moment dans la tête des courtisans.
« Chaque tête est votre défaite ! »
Puis, sans un salut, il s’en alla pour profiter d’un lavage en règle et de voir l’état de ses hommes blessés. Ce ne fut pas le seul éclat de ce genre. Mais ce fut le premier.

Histoire récente d’Ambrosia par Magnus Carter – 17 Janvier 405
Et le prince héritier s’adressa alors à la cour d’une voix forte pour faire sa déclaration, avec son père malade, il était question de lui confier la régence de l’empire, cela n’enthousiasmait personne. Il avait commis trop d’atrocités pour que le peuple le suive. C’était d’ailleurs ce qu’avait confié dans une lettre Eusébius II à son cousin par alliance, le duc de Brez. Alors que nous nous attendions tous à ce qu’il déclare l’abdication de son père et sa prise de pouvoir, il nous surprit tous.
« Après un long conciliabule avec le conseil restreint de sa Majesté, c’est avec joie que je vous annonce la nomination de mon frère, le prince Jérôme, à la régence du royaume. Puisse-t-il tenir de notre Père Neiman son discernement, et de Taren, sa justice. Pour ma part, je vous annonce que je me retire des affaires de l’Etat, et renonce Ad Vitam Aeternam, à tout droit de succession et d’héritage du trône, autant qu’au nom de de Choiseul, pour moi, et pour mes descendants. Je serai toujours un fidèle serviteur de l’empire, qu’il m’appelle s’il en a besoin !  D’ici là je me retire dans les domaines de L’Envers.
Chacun a ses talents et les miens ne sont pas dans la gouvernance. Puisse Aernia veiller sur la lignée de Mérimin. »
L’annonce du lieu surprit tout le monde car il s’agissait d’une île fort peu hospitalière, caillouteuse, à la terre pauvre et au climat montagneux assez hostile. Toutefois, nul ne remit en question les choix de l’ancien prince…Mais beaucoup se sont demandés s’il s’agissait d’un choix…

Extrait d’une lettre de sa majesté l’empereur Jérôme Ier au comte Nemrod L’Envers en date du 2 Novembre 412
Mon très cher frère,
J’espère que ma lettre va vous trouver bien portant et heureux, au sein des domaines de L’Envers. Je n’ai jamais compris pourquoi cette terre ? Est-ce parce que le seul moyen de venir vous « emmerder » serait de devoir y aller sur le dos d’un de ces fichus canassons ? J’ai aussi été surpris que les vétérans de votre ancien régiment ayant servi sous vos ordres donnent ensemble leur démission pour vous suivre, un peu plus et nous pourrions croire que vous disposez d’une force privée de sept-cent-trente-neuf soldats, une force non négligeable… toutefois, votre discrétion et votre exemplarité poussent au respect, respect que j’ai toujours éprouvé pour vous, mon frère.
J’ose espérer que votre femme et votre fille se portent tout aussi bien que vous.
Je crains que vous n’appréciez pas la suite de ma lettre, en effet, je crains de devoir vous tirer de votre retraite pourtant ô combien méritée pour venir servir l’empire à mes côtés. Je me doute bien que vous ^puissiez y trouver rancœur, mais j’ai besoin de vous, de vos contacts, de vos connaissances, et plus que tout, j’ai besoin d’avoir des soutiens fiables d’un ami, d’un frère, quelqu’un qui ne me trahira jamais. Je vous demanderai par ailleurs de bien vouloir accepter la charge de ministre des armées. Nul autre que vous ne saurai convenir davantage à cette tache… par ailleurs, je vous demanderai de bien vouloir contacter vos anciens soldats, pour qu’ils soient, s’ils acceptent, réintégrés pour former une Garde Impériale. Ils vous sont fidèles au-delà de toute mesure, alors offrez leur de mettre à l’épreuve cette fidélité.
[…]
Votre cher frère, Jérôme.

Extrait de la rubrique nécrologique du journal « Echos de vapeur », principal quotidien ambrosien en date du 28 Décembre 412
« C’est avec tristesse que monsieur le comte Nemrod L’Envers vous annonce le décès de Madame Marie L’Envers et de leur fille Evangeline, l’empire entier pleure avec lui. »

Décret de l’Empereur Jérôme Ier de l’an 413
Par la présente, le comte Nemrod Amon L’Envers est nommé ministre des armées de l’empire ambrosien.
Jérôme Ier du nom

Décret de l’Impératrice Lilith Ière de l’an 435
Par la présente, le comte Nemrod Amon L’Envers est destitué de son poste de ministre des armées et jouira, en tant que remerciement des services rendus au trône, d’une rente annuelle.
Lilith Ière du nom


L’histoire secrète

Dans le plus grand secret, en plus de la tâche de ministre aux armées, l’empereur Jérôme premier confia aux bons soins de son frère tant sa sécurité que le réseau d’espionnage ambrosien, qu’il dirigea d’une main de fer pendant près de vingt ans, continuant sous les ordres de l’impératrice Lilith de Choiseul, fille de Jérôme Ier. Toutefois, il donna sa démission du poste de ministre aux armées en 433, s’estimant officiellement trop vieux, mais continua, en restant à la capitale, à officier comme maitre officieux des espions, au service de Sa Majesté. Jamais sa fidélité n’a failli, à aucun moment et s’il s’est exilé sur l’île de L’Envers pendant plusieurs années, ce fut davantage pour que personne ne prenne le parti de mettre le frère ainé sur le trône bon gré, mal gré… La décision de former la Garde Impériale vint de lui, d’ailleurs, car quand il emmena les vétérans du douzième régiment avec lui, ce fut pour les former discrètement, et avec accord de son père et de son frère, pour les envoyer plus tard monter la garde au palais. Depuis son retour, d’ailleurs, il a cédé sa ses terres à la Garde Impériale, qui est devenu leur lieu d’entrainement. Ainsi, il n’y a nulle interférence, et les membres de la Garde Impériale ne peuvent mentionner le lieu de leur apprentissage qu’avec consentement de l’impératrice, et personne d’autre.

Durant les années de maitre espion, il a refondu complètement le système pour que chaque cellule soit indépendante chaque homme ne connaissant que ceux directement placés sous son commandement direct pour garantir l’anonymat et la sécurité. Ses espions sont plus ou moins partout, dans tous les milieux, et peu de choses ne savent pas… toutefois, à son grand dam, personne ne semble avoir d’informations sur le meurtre d’Elrich, et tous ceux qui, potentiellement, pouvaient savoir quelque chose ont été discrètement éliminés… nul cadavre, rien, juste une disparition du réseau d’espions.


Divers :  Il est le parrain du frère cadet de l’impératrice, il le considère même comme son propre fils, comblant un peu la perte de sa fille avec lui. D’ailleurs, il a la manie peu agréable de l’appeler « fils » ou « fiston » à tout bout de champ, laissant planer des rumeurs sur la filiation dudit frère…

Depuis son renoncement au trône il a été approché et a fini par intégrer un ordre de chevalerie secret, une sorte de confrérie fondée par la sœur de l’empereur Mérimin appelé le sang de Neiman. Il s’agit d’un ordre de membre non régnants de la lignée de Mérimin qui se sont voués par serment à protéger le trône et l’empire, davantage même que la personne qui se trouve dessus. Le sang de Neiman ressemblerait presque à un ordre militaire, mais tout dans le feutre. Leur signe de reconnaissance, connu de peu, même parmi l’entourage de l’impératrice est une chevalière avec une larme rouge sang dessus. Après des années il en est devenu le grand maitre, connu, comme ses prédécesseurs, sous le nom du « Gardien ». La seule personne à savoir cela en dehors de l’ordre est l’impératrice, mais le secret est de mise, pour la sécurité du royaume ! C’est d’ailleurs parce qu’elle le sait qu’elle a exigé qu’il démissionne de ses fonctions de maitre des espions si jamais elle avait le moindre doute quant au fait qu’il lui cachait certaines informations.

Actuellement, l’ordre en tant que tel, dispose de douze membres, mais avec l’influence, les contacts, et les connaissances de tout un chacun, sa puissance réelle est beaucoup plus vaste.

Résumons enfin les plus grandes rumeurs à son sujet :
- Certaines disent qu’il serait le père du frère de l’impératrice
- On prétend qu’il a été exilé sur ordre de son père pour faire oublier ses actions sanglantes
- On raconte qu’il n’aimait pas le prince consort et qu’il aurait tenté d’empêcher ce mariage qu’il qualifiait de désastreux…
Date de naissance : avant 2000
Double compte : ...
Commentaire : superbe design !
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Grand - Nemrod L'Envers - Maître espion Dim 5 Mar 2017 - 0:46
OH, UN ESPION ! Mais... c'est cool ça ! Smile

Bienvenue en tout cas.
avatar
Lilith de Choiseul
Impératrice de vapeur
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t35-grand-lilith-de-choi
Nationalité : Ambrosienne
Messages : 1976
Date d'inscription : 14/01/2017
MessageSujet: Re: Grand - Nemrod L'Envers - Maître espion Dim 5 Mar 2017 - 9:35
Bonjour, je vais procéder à la modération de ta fiche Very Happy Et bien je n'ai pas grand chose à redire, une belle fiche, bien écrite, bien faites, de très bonnes idées que j'aime tout particulièrement! De ce fait, je te proposerais d'envoyer un MP au staff ou de poster en demande diverse pour nous faire parvenir "Le Sang de Neiman" pour que nous le rajoutions à la vie Ambrosienne Very Happy tout comme je t'invite à nous écrire les grands faits sous forme de chrono pour pouvoir le rajouter en contexte! -J'aime vraiment ce que tu as fait!-

Tonton Nem'

Tu es donc validé(e)

Tu as la possibilité de créer ton carnet de bal désormais ou encore de proposer des pv si tu en as besoin !
Si tu ne l'as pas fait, peux-tu remplir ton profil correctement s'il te plait?
Pas la peine de passer dans les registres puisque nous les mettrons obligatoirement à jour en te validant, top non ? Mais si jamais tu as besoin de nous communiquer quoi que ce soit, cette partie du forum fera certainement ton bonheur !

Maintenant tu as toutes tes clés en mains pour jouer, n’oublies pas, pour la bonne harmonie du forum, que quand tu as finis un rp, il faut passer par ici! En attendant et bien va comploter !

Que Neiman et Kirya veillent sur toi tonton!




avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Grand - Nemrod L'Envers - Maître espion Dim 5 Mar 2017 - 9:50
Bienvenue chez nous Nemrod Smile
avatar
Nemrod L'Envers
Maître espion
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Ambrosien
Messages : 45
Date d'inscription : 05/03/2017
MessageSujet: Re: Grand - Nemrod L'Envers - Maître espion Dim 5 Mar 2017 - 13:50
Merci !!!!!

Je fais ça au plus vite, patronne !
avatar
Aÿmĕrik G. de Rauchechoyr
Secrétaire de la ministre de l'E&P
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t57-dignitaire-aymerik-g-de-rauchechoyr-_-en-cours
Nationalité : Ambro-Eskrois
Messages : 208
Date d'inscription : 23/01/2017
MessageSujet: Re: Grand - Nemrod L'Envers - Maître espion Lun 6 Mar 2017 - 19:36
J'adorrrreeee ce personnage !

Soyez le bienvenu parmi les doux dingues !
avatar
Mélusine Duval
Ministre de l'éducation et des pupilles
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t66-grand-melusine-duval-ministre-de-l-education-et-des-pupilles
Nationalité : Ambrosienne
Messages : 762
Date d'inscription : 26/01/2017
MessageSujet: Re: Grand - Nemrod L'Envers - Maître espion Lun 13 Mar 2017 - 3:17
Bienvenue cher Maître Espion !


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Grand - Nemrod L'Envers - Maître espion Lun 13 Mar 2017 - 8:05
Bienvenue grand maître espion! J'espère que la population ambrosienne ne vous donnera pas trop de fils à retordre... ^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Ambrosia :: Préface Ambrosienne :: Registres ambrosiens :: Identités ambrosiennes-
Sauter vers:  
Il était une fois AmbrosiaNos Partenaires

Retrouver nous sur