AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez|

A Emely Thoromir De Brez

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Everard Zullheimer
Premier serviteur d'Ameth en Ambrosia
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Amethien
Messages : 784
Date d'inscription : 14/04/2016
MessageSujet: A Emely Thoromir De Brez Jeu 30 Mar 2017 - 23:51
Madame Thoromir de Brez,

Je suis conscient que de recevoir une lettre de ma part pourra vous sembler très intriguant, surprenante même, toutefois, j’ai appris par une amie commune – L’abbesse Henrietta Malne – que vous aviez émis le désir de rester un temps à Ambrosia. Et lui ayant fait forte impression, je me fais le bras exécutant de sa volonté en vous offrant, par quelque manière que ce soit, mon soutien, ainsi que mes relations. Elle m’a entretenu dans les grandes lignes de votre difficile situation et je ne peux que m’affliger de votre situation passée. Je me doute bien que vous vous demandez qui peut, aussi cavalièrement, se permettre ces quelques mots.
Laissez-moi au travers de cette lettre, m’introduire à vous. Je suis le Premier serviteur d’Ameth et de Sa Lignée en Ambrosia. D’où le fait que je connaisse l’abbesse Henrietta Malne. Nous avons en effet un passé commun, ayant partiellement grandi ensemble comme frère et sœur, bien qu’il n’y ait aucun lien de parenté entre nous. Aussi ne puis-je pas lui refuser de vous prendre sous ma protection, non comme pupille, mais tout simplement comme un ami, un peu comme un parent éloigné qui ne sert qu’une fois tous les dix ans, mais qui, quand il sert, sert bien !

N'allez pas croire que je vous offre mes services, mais je mets à votre disposition des relations, des connaissances, des amis, des proches, mon réseau, en somme, afin que vous soyez le plus à l’aise possible dans cette merveilleuse cité. Dans ce même ordre d’idée, vous trouvez ci-joint deux lettres de recommandations, une de moi, et une de l’Abbesse Malne qui vous permettront de trouver un logement à votre convenance, ou, simplement d’avoir de bons professeurs dans la poursuite de vos études, quelles qu’elles soient. Elles vous permettront aussi, dans une certaine mesure, d’obtenir des fonds à la Gobelin, en cas de besoin ! N’allez pas croire que je fais la charité, ou que j’ai pitié de vous, ou tout autre motif qui vous permettrait de décliner mon offre. Après tout, rien ne vous oblige à utiliser lesdites lettres.

Au même titre, si vous désirez faire connaissance pour avoir une personne à qui parler, par exemple, ou si vous avez une demande à me faire, il vous suffit de m’adresser un mot, une lettre et la remettre à tout serviteur d’Ameth que vous croiseriez. Il se fera une joie, un plaisir, de me transmettre votre pli.

Je vous prie d’accepter mes salutations les plus distinguées,
Qu’Ameth et Sa Lignée vous aient en leur Sainte garde.

Everard Zullheimer,
Premier Serviteur de la Lignée en Ambrosia
Par la Grâce d’Ameth


avatar
Emily de Brez
Future cantatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t155-pupille-emily-de-brez-cantatrice#2422
Nationalité : Eskroise
Messages : 118
Date d'inscription : 26/02/2017
MessageSujet: Re: A Emely Thoromir De Brez Mer 26 Avr 2017 - 12:53
Seigneur Prieur Zullheimer

Je suis bienheureuse de votre courrier et infiniment touchée par les mots qui y sont apposés, mon cœur et mon âme  se retrouvent solitaires en la capitale et mes craintes pourtant bien plus vives que je ne l’aurais pensé. Il est étrange d’être dans un endroit si agité et de ne penser qu’à épier autours de nous, les visages qui pourraient s’y répéter, signe que l’on pourrait me ramener.

Ainsi si vous connaissez ma situation délicate, je vous fais confiance, tout comme j’ai fais confiance à l’abbesse Malne, qui a été une de mes grandes protectrices ces derniers temps et comme à elle, je vous prie, d’entendre mon pardon. Sous la contrainte j’ai blasphémer les dieux avec mon mariage forcé, et jamais je ne saurais trouver repos véritablement…

Peut-être trouverez-vous le début de ma réponse un peu étrange, j’agis ainsi que je pense, je suis spontanée et cela peut paraître navrant, mais mon cœur est un peu réchauffé de vos écritures, il comprend qu’il n’est pas seul en la capitale. Je vous remercie le plus profondément qu’il soit pour toutes vos offres je garderais ainsi précieusement les lettres, et n’utiliserez tout qu’en cas de besoin, j’ai peu de chose à l’heure actuelle mais tout va bien.

Tout va bien, je loge chez ma tante : Mademoiselle Myrcéa d’Albret.
Tout va bien, j’ai pu me racheter quelques robes grâce au petit pécule accordée par mon oncle, maigre mais n’ayant pas de souci pour dormir ou manger il a été amplement suffisant.
Tout va bien, je suis élève au conservatoire de l’Opéra et j’ai quelques engagements de petit rôle, l’impératrice s’est d’ailleurs déplacée pour me voir jouer. La loge a été agitée …
Tout va bien, j’ai fais quelques rencontres.

Je serais rassurée et heureuse, pardonnez mo audace, si nous pouvions entretenir une correspondance, voyez vous j’ai toujours pensé qu’il était bon de partager  de ses expériences avec des personnes plus sages et de par réputation, vous incarnez un modèle tel que celui-là.
Est-ce possible ?

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie d’agrée, Seigneur Prieur, mes respects entiers.
Que Soernial veille sur vous et votre descendance.

Emily Thoromir de Brez.




"C'est fou comme c'est une chose pratique le mariage.
On passe de fille de pécore à future duchesse de Brez"
avatar
Everard Zullheimer
Premier serviteur d'Ameth en Ambrosia
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Amethien
Messages : 784
Date d'inscription : 14/04/2016
MessageSujet: Re: A Emely Thoromir De Brez Mer 3 Mai 2017 - 23:17
Madame Thoromir de Brez

Vous me voyez ravi de vous savoir aussi bien disposée et aussi bien installée à Ambrosia. Après enseignements, je peux vous signaler qu’au lieu de passer par la voie normale, si vous avez besoin de quoique ce soit, il vous faut passer par une voie plus rapide, plus directe. Faites donc appel au Serviteur Gwallabraan, c’est le serviteur de la lignée d’Ameth le plus proche de chez votre cousine. En cas de besoin, je lui fais dire de tarder à votre disposition quelques menus économies, de quoi, si le besoin en est absolu, louer une chambre dans une auberge de bonne qualité le temps de vous retourner si vous deviez déménage. Je sais à quel point il peut être difficile de franchir les cercles chaque jour pour aller travailler.

Je me dois de vous reprendre su un point : vous n’avez pas blasphémé en vous mariant de force. En théorie, la loi divine, et particulièrement celle d’Ameth, est très stricte en la matière. Vous ne pouvez ni vivre dans le péché si vous retrouvez quelqu’un qui vous plait vraiment, et vous ne pouvez pas divorcer. Sauf si vous pouvez apporter la preuve d’un consentement forcé… auquel cas, je vous jure de faire tout mon possible pour que vous soyez libérée de cet arrangement caduque aux yeux des dieux. Commencez donc par me donner si vous le pouvez, le nom de l’officiant. Je contacterai alors sa hiérarchie pour obtenir toutes les minutes du serment… Je sais que l’épreuve ne sera pas aisée, mais je vous accompagnerai du mieux de mes capacités, e ou va dépendre de ce que vous pourrez me dire !

Quant au fait d’entretenir une correspondance, je vous rassure, d’une certaine manière, nous le faisons déjà et j’en suis ravi, vous semblez être une jeune femme pleine de belles qualités !  Je ne doute pas que la vie ambrosienne vous plaise :  elle peut être due, mais valorisante à qui s’en donne la peine ! De plus, j’ai assisté à une représentation où vous jouiez, e je confirme, bien que l’œuvre soi beaucoup trop fantasque à mon gout e que le théâtre comme l’opéra devraient davantage préparer à l’avenir que divertir, vous avez la voix digne d’un rossignol ! Vous avez du talent, employez le bien. J’ai cru comprendre, si je ne me trompe pas, que la choral de Soarnial du troisième cercle cherche une soliste pour les offices. Il pourrait être bien pour vous de vous entrainer su plusieurs registres, notamment le chant religieux !

Je suis particulièrement flatté que vous ayez une telle image de moi, aussi, je me dois de le rectifier. Je n’ai rien d’admirable. Je me contente de servir comme on me l’a enseigné, avec simplicité et ferveur… s’il existe un modèle un suive, puis-je vous conseiller de vous intéresser à la vie de mon frère décédé il y a peu… un Saint parmi les Saints. Admirez-le, lui qui aura toujours vécu pu les Dieux avant de vivre pour soi-même…

Puisse la Lignée donner un sens à votre vie et puisse Ameth montrer à Soarnial à quels instants illuminer votre vie.

Votre dévoué serviteur

Everard Zullheimer

PS : le protocole ayant son importance, priée de choisir la manière dont vous désirez vous adresser à moi : « votre éminence », ou « pieu Zullheimer ». A la limite, je puis vous autorise à m’appeler « Serviteur Everard », eut égard à l’affection que vous porte l’abbesse Henrietta.

PPS : En attendant que votre tuteur vous soit accordé, je vous prie de trouver ci-joint une liste de soirées que vous pourriez fréquenter pour connaitre un peu de beau monde !


avatar
Emily de Brez
Future cantatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t155-pupille-emily-de-brez-cantatrice#2422
Nationalité : Eskroise
Messages : 118
Date d'inscription : 26/02/2017
MessageSujet: Re: A Emely Thoromir De Brez Jeu 18 Mai 2017 - 16:24
Votre éminence,

J’avoue admirer votre dévotion, et celles de tous ceux qui choisissent de suivre la voie difficile des Dieux, tous les prêtres, toutes les sœurs, tous. Parfois j’imagine que rentrer dans les ordres pourra me libérer de mon union contrainte et je me dis que je serais incapable d’être à la hauteur. J’avoue aussi, je vous le dis ne pas me sentir destiner à de telles choses.
Ce jours d’office, Lowell était là, bien évidemment, sa main gauche aussi Orlane de Bacuse, sans compter les comtes de Frémont et Pearl. Mais je me rappelle que le prêtre de Sente était notre obligé pour l’union, il s’agit là d’un vieil homme, vous le savez comme moi, c’est Andrus de Frémont qui m’a contrainte. Ainsi le Serviteur de Sente a dit : Le voulez-vous et Frémont a répondu : Oui elle le veut. Je vous conjure de me croire, je ne vous mentirais pas et  que tous les dieux me foudroient en l’instant.

Vous verrez peut-être sur cette lettre quelques tâches de mes larmes, ce ne sont pas celle de la tristesse mais de la joie. Joie que vous ne me traitiez pas de menteuse, ainsi que mon oncle l’a fait, ainsi que les gens le croient.

J’aimerais énormément m’essayer aux chants religieux, à Thorm j’admirais les voix masculines qui s’élevaient au chant pour Soernial, pensiez-vous que je puisse simplement me présenter ? Je e voudrais point paraitre désobligeante aux Dieux, mais j’irais le cœur sincère, je crois que là est tout l’important !
Pour vous répondre sur le théatre et l’Opéra, sachez, votre éminence, qu’ils ne sont là que pour divertir et offrir aux esprits un peu de légèreté, je puis comprendre votre position et vos idées, mais, je ne puis les partager !

Votre éminence, j’aimerais partager avec vous deux joies : la première, je suis désormais sous la tutelle de Messire l’Envers, un homme que j’admire beaucoup, pour l’être d’histoire qu’il est ! La seconde, j’ai été choisie pour porter un prochain opéra, je serais Juliette ! Et j’aimerais avoir l’audace de vous inviter à la première, qui est dans quelques temps, certes, mais je chanterais pour vous remercier. Il parait que j’ai été choisi pour ma jeunesse, convenant mieux aux rôles. Je ne sais si c’est une bonne chose, mais l’auteur m’a affirmé que ce n’était pas que cela, j’aurais été meilleure. Vous vous rendez compte ? Meilleur que Eva Chesterfield, est-ce possible ? C’est une grande dame de l’Opéra, mais je ne suis pas fâchée d’être talentueuse !

D’ailleurs je cesse ici cette lettre et vous remercie. J'ai une répétition importante!

Que Soernial veille sur vous et votre descendance.

Emily Thoromir de Brez.




"C'est fou comme c'est une chose pratique le mariage.
On passe de fille de pécore à future duchesse de Brez"
avatar
Everard Zullheimer
Premier serviteur d'Ameth en Ambrosia
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Amethien
Messages : 784
Date d'inscription : 14/04/2016
MessageSujet: Re: A Emely Thoromir De Brez Jeu 18 Mai 2017 - 19:39
Mon enfant,

Je ne vous traiterai pas de menteuse, parce que j’ai fait vœu de vérité ! Et donc je ne peux apporter aucun jugement. Je conçois votre version et si vous me dite que tout s’est passé ainsi, alors je vous crois sur parole. Je n’ai nulle raison de remettre vos paroles en doute. Toutefois, je ne connais ni de vue ni de nom l’officient dont vous m’avez parlé, de quelle Glorieuse Divinité est-il le représentant ? Sans cette information, je ne peux me renseigner, hélas. Dans les autres cas, puis-je avoir votre accord pour que je leur fasse ^parvenir une missive pour qu’ils viennent en Ambrosia, pour les interroger personnellement ? Je ne peux hélas pas aller vers eux pour leur parler dans la mesure où je ne suis pas en mesure de quitter la capitale pour le moment. Je vous fais confiance mon enfant. Je sais que vous êtes une douce enfant pleine de bonne volonté, de bons sentiments, et je sais que vous seriez incapable de me mentir sur un tel point. Sinon Henrietta ne vous aurai pas recommandée à moi.

Pour les chants religieux, je vous prie de contacter le Serviteur Gwallabraan et de le lui proposer. Il ne dirige aucune chorale à l’heure actuelle, mais il prendra bonne note et vous confiera à un chœur à proximité. Dans tous les cas, je suis ravi que le chant religieux vous intéresse, il n’y a rien de plus beau au monde à mon sens, et le fait que vous soyez une chanteuse plus que compétente ne sera que plus renversant de beauté si vous mêlez votre voix à celle des amateurs, d’ailleurs n’oubliez pas qu’ils ne sont que des amateurs dans ces chorales.

Dans tous les cas je vous remercie pour votre invitation et ferai mon possible pour y répondre ! Ce sera très plaisant. Et dans le cas où je ne pourrais pas y assister, j’espère que vous serez assez généreuse pour venir au palais en chanter quelques morceaux choisis par vos soins ? Je m’en ferai une grande joie. Je vous ferai prévenir à l’avance si je me rends à l’opéra pour vous voir en vous faisant parvenir des fleurs en coulisses ! Toutes mes plus sincères félicitations ! Vous le méritez grandement si ce que j’ai entendue est au moins à moitié vrai !

Votre deuxième joie me donne une impression mi-figue, mi-raisin. Vous avez trouvé un protecteur dangereux, célèbre, et travailleur, mais dangereux, puis-je vous encourager à vous montrer prudente ?

Puisse Ameth veiller sur vous

Everard Zullheimer 


avatar
Emily de Brez
Future cantatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t155-pupille-emily-de-brez-cantatrice#2422
Nationalité : Eskroise
Messages : 118
Date d'inscription : 26/02/2017
MessageSujet: Re: A Emely Thoromir De Brez Sam 10 Juin 2017 - 21:53
Votre éminence

L’hiver est arrivé ! Il neige !Vous n’imaginez pas combien j’ai été heureuse ! Enfin…si vous l’imaginez puisque je l’ai crié devant l’Impératrice pendant notre réunion en exultant à la vue des premiers flocons !

Je ne cesse de vous confier mes craintes les plus évidentes quant à la tâche d’Ambassadrice, je fais quelques erreurs, mais je dois avouer que mon tuteur est d’une aide précieuse autant que vous. Je vous ai confié, lors d’une brève confession, mes intérêts réels quant à l’acceptation, il ne se passe pas un jour sans que je ne sois inquiète de ce qui pourrait se passer.
Lowell me pense disposé à l’aimer, mais il ne passe pas un jour sans que mon cœur ne soit déchiré à l’idée. Au fond, je ne lui veux pas de mal, je le pense idiot et manipulé, mais pas méchant. Il m’a fait part de la maladie qui cloue au lit celui qui nous a marié et j’ai peur qu’on n’essaye de me dissuader, d’une certaine façon de vouloir prouver mon mariage forcé. Comme si quelqu’un savait de mes espoirs ou n’était pas dupe.

J’espère que nous nous verrons bientôt à l’office de Soernial de Dimanche, j’y serais pour le chant, peut-être que nous pourrions nous parler un peu de voix plus vive ? Si tant est que vous le puissiez !

Avec amitié.

Emily de Brez




"C'est fou comme c'est une chose pratique le mariage.
On passe de fille de pécore à future duchesse de Brez"
avatar
Everard Zullheimer
Premier serviteur d'Ameth en Ambrosia
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Amethien
Messages : 784
Date d'inscription : 14/04/2016
MessageSujet: Re: A Emely Thoromir De Brez Dim 11 Juin 2017 - 20:29
Mon enfant,

Vous n’êtes en effet pas passé inaperçu. Profitez en car si l’on éprouve encore pour vous l’indulgence d’une enfant, vous n’aurez pas toujours cette chance… à vous de montrer que vous êtes une personne davantage éduquée que cela… les négociations au sujet de cette petite terre de Barras était essentielle… et si on ne vous avait pas jugée à l’aune de vos origines – pour beaucoup de nobles de plus haute lignée, vous ne valez guère mieux qu’une paysanne – vous auriez passé un mauvais moment. Si l’on ne vous avait pas traitée ainsi… et il ne tient qu’à vous de vous améliorer en la matière. Le problème à régler était-il moins important que le fait qu’il puisse neiger ? Voyez ce qu’aurait pu penser le représentant de Barras !

En tout cas je ne sais si c’est dû aux cours que vous donnent monsieur L’Envers, mais je vous trouve de plus en plus à l’aise dans votre rôle d’ambassadrice et porte-parole du régent d’Eskr – aurai-je omis de vous féliciter pour la nomination de votre mari ? – et je ne doute pas que cela aille en s’améliorant. Il faut affiner votre esprit de manière à ce que chaque mot ait la subtilité requise ! C’est l’œuvre des ans, il faut l’avouer…

Toutefois, puis-je vous conseiller de ne plus exprimer aussi ouvertement vos craintes par écrit ? J’ai envoyé ce pli via un coursier particulier, un homme de confiance, mais je me méfie, ce n’est pas le premier de vs courriers – le troisième en fait – que je trouve cachetée de manière superficielle… comme si la lettre avait été cachetée par vos soins, puis que le cachet avait été chauffé légèrement pour que l’on puisse l’ouvrir avant de finalement le remettre en place. En somme, je subodore quelqu’un de lire votre courrier à votre insu…

Je me suis permis d’envoyer sur les lieux de votre mariage un ami Inquisiteur. Le royaume d’Eskr est un endroit où ils sont plus facilement libres de leurs mouvements, surtout en ce moment... il va enquêter pour trouver des témoins en votre faveur, et chasser l’impiété abattue sur votre mariage…. Lumière sera faite ! Je vous le promets ! Mais ne sous estimez pas les conseillers de votre époux, ce sont de fins politiciens, qui aimeraient régner dans l’ombre sur le royaume de votre époux. Ce dernier, d’après vos dire, s’est réellement épris de vous ! Peut-être est-il donc le meilleur témoin de la vérité que vous puissiez trouver ? eut être devriez-vous le convaincre qu’il faudrait reconnaitre la fausseté de ses vœux pour que vous puissiez vous unir vraiment, tous les deux, dans les règles de l’art et sous le véritable regard des dieux ? Et prenez un Serviteur de la Lignée d’Ameth, la prochaine fois… il n’y aura pas de doute comme ça…

Je ne pourrais pas me joindre à vous pur cet office, ayant un office dédié à La Lignée à l’autre bout de la ville en même temps… toutefois, si vous le désirez, je vous invite à me rejoindre mercredi en huit, durant mon cercle de prière, dans mes appartements, avec une demi-douzaine d’ouailles… nous aurons loisir de parler après avoir pu prier ensemble.

Union de prière. Puisse la Lignée veiller sur vous !

Prieur Everard Zullheimer, Premier serviteur de la Lignée d’Ameth en Ambrosia

PS : un petit conseil, si vous avez du mal à suivre dans un conseil ou durant une réunion, et que vous ne comprenez pas, n’essayez pas de faire savoir votre ignorance tout de suite, répondez par des mots vides et retenez le propos pour demander à votre tuteur. Pour ma part, j’utilise en général à ce genre de moment une phrase du genre « Les Dieux seuls sont juges ! », un de mes cousins utilise la phrase « c’est pas faux », mais je vous la déconseille, elle est fort peu subtile !

PPS : Tenez-vous un peu plus droite en présence de son altesse impériale, même assise ! Ne vous laissez pas aller contre le dossier !


avatar
Emily de Brez
Future cantatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t155-pupille-emily-de-brez-cantatrice#2422
Nationalité : Eskroise
Messages : 118
Date d'inscription : 26/02/2017
MessageSujet: Re: A Emely Thoromir De Brez Sam 17 Juin 2017 - 22:17
Votre éminence

Il me tient à cœur de bien paraître à l’avenir et de faire au mieux. Je prends néanmoins conseil de tous vos propos et je n’oublie rien qui puisse me servir. De ce fait simple, je ne puis qu’avoir envie de venir à votre cercle de prière comme vous me l’avez proposé.

Il va de soit que j’essaye de ne point faire ombrage à mon tuteur et de mettre en pratique tout ce qu’il désire m’apprendre, comprenez que je suis une pécore, je ne le cache pas, Thorm est une terre minuscule et insignifiante, avec une fierté ridicule, mais propre aux Eskrois, mais je veux pour autant prouver encore que je suis apte à tout.

J’ai toutefois beaucoup de difficulté à me tenir tout le temps, vous le remarquez tout à fait. Ma réaction le prouve, j’irais m’excuser auprès du dirigeant de Barras, il ‘n’a s’agit que d’un élan de cœur pour une chose que j’ai vu toute ma vie et qui a composé chaque jours de mon existence. La neige est à mon existence, ce que l’air est à l’homme. La comparaison est forte, mais elle me parait ainsi vrai.

Je prend bonne note aussi de vos mots. Nous nous verrons bientôt !

Avec Amitié.

Emily de Brez.




"C'est fou comme c'est une chose pratique le mariage.
On passe de fille de pécore à future duchesse de Brez"
avatar
Everard Zullheimer
Premier serviteur d'Ameth en Ambrosia
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Amethien
Messages : 784
Date d'inscription : 14/04/2016
MessageSujet: Re: A Emely Thoromir De Brez Lun 26 Juin 2017 - 18:39

Mon enfant,

Je ne doute en rien de votre bonne volonté, le problème est que la bonne volonté ne suffit pas forcément, au-delà des bonnes intentions, il faut aussi savoir faire preuve de discipline, mais cela, je suppose que votre tuteur vous en aura déjà parlé, n’est-ce pas ? Il a dû vous cerner suffisamment bien, depuis le temps… c’est son rôle ! et s’il ne vous fournit pas des moyens de garder plus de discipline, alors vous devriez lui en parler au plus tôt ! Désormais vous n’êtes plus une « pécore », vous êtes une princesse d’Eskr et vous avez de moins en moins le droit à l’erreur ! Que vous le vouliez ou non… toutes les preuves que vous pensez voir à faire n’en sont plus. On tient acquis un comportement de princesse. Et toute erreur devient une faute. C’est triste – et j’ai l’impression de me répéter – mais c’est ainsi !

Toutefois, je comprends certaines de vos réactions. Le cœur est puissant, mais la raison l’est aussi… et si c’est ma raison qui me guide au même titre que ma foi, les élans de mon cœur éclatent, parfois, un peu, mais en toute intimité ! La neige est certes un beau spectacle – et d’autant plus beau pour les amethiens qui ont vécu un minimum de temps dans leur pays d’origine… le Protectorat ne connait pas la neige, ou alors rien qui ne reste sur le sol. La neige est peut-être importante pour vous, mais désormais, vous devez vous montrer comme étant la pleine détentrice de votre charge, vous devez vivre la politique comme vous respirez, que vous aimiez cela ou pas.

Fort heureusement, étant en pupillat, vous pouvez vous permettre des « pauses » qui vous permettent d’apprécier la neige, n’est-ce pas ? Alors profitez de ce genre de moments pour cela, et concentrez-vous sur votre travail le reste du temps. Cela me semble être la seule solution qui puisse convenir.

Concernant les prières, puis-je vous compter, donc, pour être présente mercredi en huit à la troisième heure de l’après-midi ?

Union de Prière.

Prieur Everard Zullheimer


A Emely Thoromir De Brez

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Ambrosia :: L'histoire Ambrosienne :: Correspondances-
Sauter vers: