AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez|

La meilleure table de la Maison [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Adhémente Zulkaroff
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t254-peuple-adhemente-zulkaroff-proprietaire-d-un-salon-de-the-entre-autre-fini
Nationalité : Ambrosien, sur mes papiers...
Messages : 39
Date d'inscription : 23/04/2017
MessageSujet: La meilleure table de la Maison [LIBRE] Dim 7 Mai 2017 - 12:03
Oh la belle vie, sans amour, sans soucis, sans problème…

Il était de ces temps immuables. Derrière cette porte translucide évoluait un microcosme étrange, non dénué de saveurs, se suspendant entre deux heures sans fin, délicates et tendres. Il l'avait vu ainsi la première fois…  Jamais la Maison n'avait cessé d'être, sans pour autant s'altérer des allées et venues. Un temple, son temple de mosaïques et de vitraux opaques baignant dans cette douce lumière, bien loin du chaos. Ah, elles étaient belles ces marches de bois sombre, moelleuses de ces lourds tapis exotiques. Alors, la créature appréciait le parfum sucré, doucement épicé qui embaumait des murs fleuris. Aimer les vivants, absurde… Aimer la chaleur et l'atmosphère feutré de ces salons étaient bien plus galvanisant. Étirant des lèvres pâles d'un fin sourire débonnaire, le regard le surplombant balayait la vaste salle qui ne désemplissait pas malgré l'heure matinale.

Le petit matin, sans amour, sans soucis, sans problème…

Voyez le balais tourbillonnant des serveurs dans leurs costumes marine, glissant d'un pas léger entre les tables parées d'un rideau crème et azur, rythmé par l'harmonie de voix calfeutrés et des couverts qui s'agitent. Une certaine satisfaction émanait de cet ordre dansant, évident et clair, où le moindre haussement de sourcils suspect devenait une alarme entêtante. Un pas… Plus que marcher la longue silhouette d'ivoire et d'ébène s'accordait le plaisir de flotter sur cette scène. Son oeil brillant transperçait les apparences, s'attardant sur tout et sur rien, sans se départir de cette expression de plénitude qui seyait si bien à son chorégraphe.

Sa main caressa la surface parfaitement lisse et ciré du comptoir. Dans ce monde, il n'y avait qu'eux, enlacés, épris dans cette valse journalière languissante. Son visage saluait d'un geste discret et poli ceux pour qui ses traits n'étaient plus aussi surprenants. Délaissant un instant le train quotidien des affaires, il se détourna, captant par la même les iris de sa complice qui officiait de l'autre coté du zinc. Du thé, fort et noir, fumant dans une tasse de porcelaine fine où s'envolait un oiseau de feu se posa précisément sur la soucoupe blanche.

- Merci, Hilda.

Le chaleur irradiât ses doigts, ce qu'il appréciait, comme un rituel divin, une prière silencieuse envers son amante adorée de ne jamais changer. Quatre briques et un toit faisaient bien plus pour un homme qu'une joyeuse cohorte d'amis empressés. Indépendamment des dates, Adhémente Zulkaroff se tenait ici en maitre intransigeant et volatile, ravi et septique du moindre détail. Le carillon retenti alors, son oreille y était attentive malgré la brume sonore qui couvait au sein de la Maison à la devanture bleue. Le jeune homme accompagna l'entrée de nouveaux clients d'un regard rêveur alors qu'il reposait la tasse après une gorgée et réajustait la broche argent qui fixait les plis gracieux d'un foulard éclatant et soyeux retombant en cascade sur le bras gauche. Raffiné s'il en était, jamais la créature n'apparaissait autrement que dans un costume obscur, taillé dans des étoffes de qualité, cousu main selon des directives strictes. Tout était impeccable, sans fausse note, des fines broderies qui ornaient ses manches jusqu'à la limite parfaite de cette frange alignée sur des sourcils évanescents.

La meilleure table de la Maison [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Ambrosia :: L'histoire Ambrosienne :: 2nd niveau de la cité :: La Maison Bleue-
Sauter vers: