AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
RSS
RSS


 :: Prologue final :: La salle des archives

A Lilith de Choiseul

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: A Lilith de Choiseul Mar 16 Mai 2017 - 18:10
A sa Grâce Impériale Lilith de Choiseul

Dans trois jours se déroulera l’ouverture d’une succursale officielle de nos bureaux à l’agence Wolter, voisine du Casino Volupto, que vous honorez si généreusement de votre fréquentation. Cette agence, ouverte voici plus de trois mois maintenant, réalise des chiffres inespérés, qui nous prouvent à quel point la génération actuelle se révèle prometteuse.

La génération future, comme le sait Votre Grâce, est en route, et afin de lui porter chance, nous tenons donc à démontrer notre confiance à notre héritier en le détachant à la direction indépendante de cette agence, sans aucune ingérence du groupe familial.

Que votre Grâce n’y voie pas une restriction de ses responsabilités ; bien au contraire, il s’agira pour lui d’une base dont il déploiera son propre réseau d’agences, gérées depuis notre belle capitale, et implantées aussi loin dans les territoires voisins que ses talents de communication et d’investissement le lui permettront. Nous préférons lui laisser cette stratégie, qui le passionne bien davantage qu'aucun d'entre nous, et dont il saura mieux tirer profit sans avoir à nous rendre compte de ses moindres faits et gestes. C’est à la fois l’assurance d’une présence ambrosienne civile mais forçant le respect, qui saura vite se faire indispensable, et l’assurance de rentrées d’argent supplémentaires dont tous vos sujets reconnaissants trouveront à profiter.

Nous nous permettons également de rassurer Votre Grâce sur la poursuite de ses activités philanthropiques, que ce soit à l’égard des étudiants ou des orphelins. Il semble que ce soit une priorité de son mode de direction, dans lequel nous nous gardons bien d’émettre un véto, dans la mesure où il rencontre un succès financier sans précédent. Il se peut que son mécénat s’étende aux structures comparables qu’il rencontrera dans ses nouveaux terrains d’action. Le cas échéant, il va de soi que vos Ministères seront toujours préalablement consultés, et que rien ne se fera sans leur accord écrit.

C’est avec grand honneur que nous vous accueillerons à cette occasion, pour célébrer cette passation du flambeau familial qui ouvre une nouvelle ère pour la Gobelin Bank et pour notre famille.

Cette cérémonie se tiendra au sein de l’agence elle-même, dont le hall sera ouvert au public à cet effet, la sécurité étant assurée par la garde personnelle du directeur, désormais en charge exclusive de sa protection. Naturellement, étant donné les événements fâcheux qui s’étaient produits à l’agence le mois dernier, cette sécurité a été renforcée et triée sur le volet par notre héritier en personne, qui a effectué une rigoureuse sélection. Nous nous réjouissons au passage de le voir prendre enfin au sérieux cet aspect qu’il avait parfois négligé.

Nous comptons sur votre présence à partir de 18 heures, mais la soirée se prolongera jusque tard dans la nuit et toute arrivée impromptue nous fera le plus grand plaisir.

Merci de nous confirmer votre participation par le biais d’un billet de retour dans le cas où vous auriez déjà la certitude de votre passage, et de son heure exacte.

Dans l’attente de pouvoir vous saluer personnellement, et vous remercier de votre visite,
Je suis, Votre Grâce Impériale, votre très dévouée

Ross Brisendan

Post-scriptum : j’ai intercepté le courrier qui vous était adressé, et cette petite note me permet de le signer moi-même ainsi que de le rendre moins officiel. Ma chère mère manque décidément de fantaisie à un point quasi vampirique.
J’ai été submergé aujourd'hui par ces préparatifs pour le moins inattendus, mais je ne perds pas de vue la petite affaire que vous m’avez confiée. Mais à quelque chose malheur est bon. Etant donné ces responsabilités supplémentaires, qui m’honorent mais aussi rendent mes emplois du temps nettement plus chargés, ces dames ne seront que trop heureuses de partager une pause thé et petits gâteaux en ma compagnie. Ou du moins, elles feront semblant, ce qui est tout ce dont nous avons besoin.
Pardon, je conclus cette lettre comme un monsieur sérieux en costume cravate, presque un banquier ; mais c’est qu’il ne restait plus de place pour bavarder.
avatar
Lilith de Choiseul
Impératrice de vapeur
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t35-grand-lilith-de-choi
Nationalité : Ambrosienne
Messages : 1987
Date d'inscription : 14/01/2017
MessageSujet: Re: A Lilith de Choiseul Mer 17 Mai 2017 - 16:08

A Madame Brisendan.

Sa grâce Lilith de Choiseul est fort honorée de vos écrits, et de vos attentes, pour autant, une situation inattendue vient à saisir de sa présence sa majesté, la contraignant à décliner l’invitation pour sa personne. Néanmoins l’inestimable et profonde amitié de vos maisons, et surtout de votre héritier sera honorée par la présence de Monsieur de Voisin, premier ministre.

En regrettant le plus sincèrement du monde de ne pouvoir accorder une réponse favorable à sa venue.

Monsieur S.
Secrétaire de sa Majesté Lilith de Choiseul, impératrice de vapeur.

Cette missive fort courte est livrée en même temps que les premières annonces des rixes sur les frontières du duché de Brez.
Le coursier remettra cette réponse aux mains de Madame Brisendan et se fera une plaisir de glisser discrètement à Ross, une lettre écrite rapidement.


Mon ami.

L’empressement me fait écrire ce mot à votre encontre, entre deux rendez-vous, les agitations Eskroises ne sont pas prometteuses de bonnes nouvelle, le palais rentre peu à peu en effervescence, les agitations politiques et mondiales risquent de s’embraser. Je ne puis me rendre à l’invitation de votre mère, une réunion à huit-clos qui chamboule bien des choses. Croyez que je suis chagrine de ne pouvoir venir…

Je me ferais pardonner de quelques façons que ce soit, croyez-moi et j’espère vous avoir bientôt en ma compagnie…

Avec toute la bienveillance d’une bonne fée.

L.de Choiseul



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Ambrosia :: Prologue final :: La salle des archives-
Sauter vers:  
Il était une fois AmbrosiaNos Partenaires

Retrouver nous sur