AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
RSS
RSS


 :: L'histoire Ambrosienne :: 4 ème niveau de la cité

[CLOS]Du monde au balcon [Pv]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Gaël François
Valet de Nemrod
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Eskrois - Thormien
Messages : 52
Date d'inscription : 19/05/2017
MessageSujet: [CLOS]Du monde au balcon [Pv] Ven 19 Mai 2017 - 19:05
Fiou, c’est grand c’te bled ! Non j’vous jure… j’tais d’jà allé dans une ville. Pour aider P’pa à vendre son fumier aux paysans. Comme vieux serges ! Y f’sais pousser du Houblon pu bas dans la vallée. Et avec Les Desargues f’saient une bibine du tonnerre. Avec P’pa quand on avait touty vendu comme engrais on allait y boire un coup parfois. Ben là c’était encore pu grand !  Genre on aurait pu mettre mille fois thorm… même si j’suis content d’savoir compter un peu et calculer ! Et j’sais signer d’mon nom pour les papelard adminitrucs !  Bref, pour les papiers des gens importants ! C’est plus que P’pa déjà !  Il a b’soin d’son boulier. Mais c’est Lil’ qui m’a appris ! Elle m’a dit qu’c’était utile pour savoir c’que P’pa vend. Et qu’un jour, comme ce s’ra moi, je s’rai mieux !
En tout cas, c’te ville est trop grande… on va s’perdre, c’est sur ! Mais quand j’l’ai dit, Orlane m’a dit d’me taire et d’nourrir les bourrins ! Du coup elle savait où j’tais.

Mais bon, comme y f’sait nuit quand on est arrivé, elle m’a dit qu’on trouverait une piaule pour la nuit et qu’on irait au matin. Galanterie qu’elle dit. Moi ch’ais pas… P’pa disait que c’était bien, mais quand j’ai voulu êt’galant ’vec Lil’ elle m’a pété l’pif, m’disant de pas r’commencer ou elle visait en bas. Du coup j’ai évité ! J’tiens à mes couilles. C’comme quand j’lui ai dit qu’elle était une Dame… là aussi elle m’a pété le pif ! L’a saigné longtemps c’coup-là !

‘Fin bref ! Du coup, l’avait pris qu’une piaule pour elle « tu dors avec les ch’vaux » qu’elle m’avait dit. Mais c’tait mieux comme ça ! J’pouvais filer à la raclusienne, comme on disait chez nous ! Et pis comm’ça j’pouvais aller voir Lil’ et la prév’nir ! Fin, j’aurai voulu… mais fallait la jouer discret…Ouep, j’aurai voulu qu’elle s’prenne pas la surprise dans la gueule quoi ! Mais valait mieux éviter les souppçons… du coup je f’sais profil bas ! J’ai juste attendu une journée entière !  Visite la nuit prochaine !  Jsuivais même pas mdame laideron, je m’démerderais !

La nuit v’nue, alors une fois M’dame la Ch’valieuse couchée, j’me faufilais dans la rue et cherchais où j’la trouverai. D’mandant où aller. On m’dit la maison d’Albret était par là-bas. Alors j’allais à c’là-bas. On m’avait dit qu’c’était facile à r’connaitre, une p’tite maison collée à des p’tites maisons. En bref, y avait rien pour la différencier des aut’. Mais au moins je savais que je d’vais aller au quatrième cerc’. Du coup, comme j’pouvais pas aller à patte si loin. J’ai pris un des ch’vaux. Et j’y allais. J’mis une bonne heure, pas moins.


Heureus’ment, y avait un povrot qui savait laquelle c’tait ! Sinon, c’tait la merde ! Du coup j’y arrivais… y d’vait être deux heures du mat’. Mais j’avais d’mont’, et pis j’savais pas lir’ l’heure ! Mais l’crieur, l’avais pas entendu d’puis un bail ! ‘Fin bon, j’devais êt’ au bon numéro ! J’souris. Bon. J’avais deux f’nêt’, y en avait une de bonne, non ? Alors je me mettais d’bout sur l’canasson. Bon, j’tais encore un peu bas, alors j’glissais mes doigts dans des trous. Au niveau du béton. Et j’essayais d’grimper !  Bon, j’gagnais un peu… j’tendis l’nta set j’arrivais à choper un truc su’l’mur et j’grimpais encore, jusqu’à atteindre une f’nêt’. Je r’gardais d’dans, mais on voyait comme à travers une pelle.

« Hey Lil’ ! T’es là ? »

J’toquais… encore… encore… rien. Heureus’ment, y avait pas trop de hauteur ent’la f’nêt’ et l’toit. Alors j’m’agrippais  et j’me r’tenais à la force des biscotos pour aller à l’aut’ f’nêt’

« Lil’ ? Fais pas la conne, ouv’moi ! »

J’allais pas r’descend’ pour caillasser la vitre ! Si ?
avatar
Emily de Brez
Ambassadrice eskroise / future cantatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t155-pupille-emily-de-brez-cantatrice#2422
Nationalité : Eskroise
Messages : 158
Date d'inscription : 26/02/2017
MessageSujet: Re: [CLOS]Du monde au balcon [Pv] Ven 19 Mai 2017 - 21:07
Droite, gauche, droite, gauche, pied en bas et tête en haut, on change ! Sous l’oreiller, dessus, couverture, pas de couverture, droite ou gauche, gauche ou droite…et on recommence. Emily Thoromir de Brez pousse un cri rageur, étouffé dans son coussin, évitant ainsi d’affoler les voisins. Elle crie, en battant des pieds, en mordant l’article de literie, et en finissant, essoufflée, couchée, à observer le plafond, les cheveux éparpillés sur le matelas dans une charmante chemise de nuit courte, une chemise en fait, parce qu’il fait chaud à Ambrosia et qu’elle ne supporte pas d’avoir les jambes prises dans le tissu. Emily réfléchit, ça lui arrive, elle déteste tout ce qui lui arrive depuis des années. Elle aimerait tant se retrouver dans son pays de pécore, à courir dans la neige en envoyant dans la tête des amis, d’énormes boules blanches, son pays…

Le mal de la contrée est terrible, il fait voguer l’âme dans des déferlantes de souffrance, renversant la coque de noix que l’on est, et vous noie, littéralement. Si en plus l’on rajoute le merdier de la nostalgie,alors tout est foutu ! Lily déteste ce qui lui est arrivée, épargnée certes par des choses, flattée pour certain, on ne se fait pas aimer comme ça d’un homme, mais au fond, elle s’en fout ! Bien entendu que Lily aime être l’espiègle créature, légère, rustaude ! Enfin c’est plus facile ! Elle craint tant de se retrouver en créature sibylline et manipulatrice, pour agir dans le monde ! Et pourquoi elle devrait ? Pour qui ? Parce que ? Cela ne fonctionne pas ainsi, elle soupire.

Nemrod ne va pas lui rendre la tâche aisée, oh non, elle le sait, mais alors qu’elle espérait enrayée au moins le financement et l’apogée des soutiens à Lowell, voilà que Lanwin meurt. Vieillard inutile ! Avait-il besoin de précipiter ainsi les choses ! Et elle, là, elle se retrouve comme ça avec plein de cartes en main qu’elle ne veut pas. Et qu’on lui force un peu à prendre, plein de gens vont lui dire comment elle va devoir faire, comment elle devrait, mais flûte ! Flûteuuuuu !

Redressée dans son lit, Emily boude, les cheveux fous, elle soupire et regarde le feu en train de brûler dans sa cheminée, elle a trop chaud dans cette cité ! Se relevant de son lit, elle se faufile hors de sa chambre, histoire d’aller se chercher un petit frichti, qu’elle ramène dans sa chambre. Du saucisson et du fromage, du pain, des cornichons et du vin, de quoi calmer son humeur. Elle n’a après tout rien manger ce soir…

Elle pose son plateau sur son lit et s’apprête à se réinstaller quand une voix lui parvient de l’extérieur, fronçant les sourcils, Lily se relève, en se rapprochant doucement, pas à pas, une silhouette détachée à l’extérieur, toute maigrichonne. Ses grands yeux étonnés, l’allure de ses pensées se déverses trop rapidement, et elle ouvre déjà la fenêtre, tirant brusquement et sans ménagement sur l’intrus. Oui, l’intrus, Emily n’a pas revu Gaël depuis des mois, deux ans même, plus ? Longtemps ! Alors elle tire cette silhouette à l’intérieur et la balance par terre, se jetant dessus à califourchon en levant son poing droit pour faire sa fête au voleur, cambrioleur ou autre.

Mais il a de la chance, ce voleur, Lily reste le poing en l’air, l’autre tenant fermement le col de la chemise, et cette odeur de cheval…elle la reconnaîtrait entre milles. Elle pousse un cri, subitement, de joie, sa tante n’est pas encore rentrée, heureusement, et se jette au cou de Gaël en le serrant si fort, qu’il doit avoir le souffle coupé. Vraiment, qui imaginerait que Emily Thoromir de Brez est une dame ? Personne ! Parce qu’elle est en chemise d’homme arrivant à mi-cuisse (et encore) sur son ami d’enfance, à le serrer dans ses bras, plus qu’inconvenante. Elle se redresse et lui flanque un bon coup dans l’épaule ! «Pourquoi t’as mis autant d’temps à venir ? » Oh ce n’est pas un reproche, c’est même une forme très sincère d’affection. «Morv’ et Jonas sont venus ?Ils sont en bas ? » Elle se redresse et se penche par la fenêtre pour vérifier.




"C'est fou comme c'est une chose pratique le mariage.
On passe de fille de pécore à future duchesse de Brez"
avatar
Gaël François
Valet de Nemrod
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Eskrois - Thormien
Messages : 52
Date d'inscription : 19/05/2017
MessageSujet: Re: [CLOS]Du monde au balcon [Pv] Ven 19 Mai 2017 - 23:56
J’suis pas raclusien, j’sais bien que c’est pas bien s’accrocher au toit et que c’est risqué de se tenir en équilibre. Si c’est pas Lil’ et qu’ça m’pousse en arrière, et là ma tête elle fait pastère sur le pavé. PAF !  Et vu les pavés, à laver ça doit être un beau bordel ! Et pis… et pis j’aime bien ma vie… si j’pouvais m’la garder, ce serait bien ! Non parc’que bon, y a encore d’jolies filles à voir. Pis j’ai pas encore eu l’temps d’vivre. Alors j’préfère pas crever. Logique. Mais bon, elle doit bien être là, Lil’, hein ? Et au pire, y aura quequ’un qui la connait ptetre ? Genre sa logeuse… Myr…truc d’Albret. J’crois. C’est sa tata ! Et elle va m’aider !  Forcément ! Parce que faut ram’ner Lil’ à Thorm ! !  J’suis sur qu’Morv’ et Jojo s’ront contents ! Mais bon, fallait d’abord trouver Lil’ !

Bon, j’toquais du pied. Plus fort. Quequ’un allait ouvrire ou merde ? Là on m’disit merde… quand soudain on ouvrit la f’nêtre et on m’tirait à l’intérieur. Je m’étalais sur le dos et on s’asseyait sur moi mais bordel, c’tait quoi ce trip ! C’est là qu’j’la voyais ! C’tait Lil’ ! Lil’ Putain !  Ouf ! Mais comme d’hab, elle allait m’taper d’ssus direct !  J’mettais mes mains sur ma tête. Pour pas qu’elle m’fasse la tête au carré !  Lil’ frappait fort ! Lil’ f’sait mal quand on l’embêtait. Elle m’a d’jà pété deux fois le pif ! Alors j’fais gaffe, comprenez ! Fin bref !  J’attends… si jamais elle frappe chuis prêt… mais elle frappe pas ! j’écarte les bras… et elle en profite pour m’étouffer. J’essaye de m’barrer mais elle tient fort la garce… elle va m’péter trois ou quatre côtes si elle continue !

« Aie tain ! Lil’ lâche ! Tu m’crève là ! »

Mais j’las serre quand même parc’qu’elle m’a manqué c’te bourrique ! Jsuis content d’lavoir trouvé. Y sraient fiers au pays si y savaient ça ! J’ai réussi !  Et là, comme und ébiel, j’lécoute pas, je crie de joie !  Pis je vois un truc… oh putain !  D’la bouffe !  J’ai la dalle moi… et pendant qu’elle regarde dehors, au lieu de rester comme un con à mater son boule. Je l’ai d’jà vu de partout quand on s’baignait dans la cascade. Même que cacher une mi-molle c’tait pas simple ! Fin bon, non, y a pas Jojo, et pas Morv’ !  J’spère qu’elle est pas déçu ! Moi jsuis triste si elle est triste paçqui sont pas la.. jdois fabuler ?

« Jojo pouvait pas, sa sœur met bas !  Et Morv’ v’nait mais y s’est fait attaquer par les chiens des D’Albrets. Du coups j’me suis démerdé ! Tout seul ! Mais quand j'suis arrivé chez l'prince... bah tu v'nais de t'faire la malle ! »

Si elle se r’tourne vite elle m’voit prendre son plateau et m’goinfrer ! J’ai attrrapé qu’un lapin, et l’laideron a tout bouffé… du coup faut qu’je mange… mais faiut aussi qu’j’lui explique. Alors j’parle en mangeant !

« Mais j’suis pas seul… Y a Laideron qu’est là… elle vient d’la part du gars qui dit qu’t’es à lui… mais il a tort hein ? Pas vrai qu’t’es pas sa sienne ? »

Ouais, faut m’rassurer un peu !
avatar
Emily de Brez
Ambassadrice eskroise / future cantatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t155-pupille-emily-de-brez-cantatrice#2422
Nationalité : Eskroise
Messages : 158
Date d'inscription : 26/02/2017
MessageSujet: Re: [CLOS]Du monde au balcon [Pv] Sam 20 Mai 2017 - 0:15
Emily se penche, en avant, au point que ses pieds ne touchent plus le sol mais pas de silhouette, pas de Jonas ou de Morv’, personne. Lily fait une moue, elle soupire et se retourne, pour le distinguer en train de bouffer son plateau. Oh, il n’est pas du genre de Lily de râler pour la bouffe, pas quand elle se dit qu’il doit avoir très faim. Elle soupire et referme la fenêtre, l’écoutant parler et manger, mais elle ne répond pas, au contraire, elle se rapproche de lui et le pousse à s’assoir pour s’installer sur ses genoux et lui faire un calin, cachant son visage dans son cou, sans dire un mot. Tant pis que Jonas soit pas venu, ou Morv’, le plus important, il est là. Son frangin de lait. «T’as assez ? Sinon on va te faire un truc à grailler à la cuisine. » Finit-elle par dire le visage toujours caché dans son cou. «Tu as fais tes lectures pendant que j’étais pas là ? » Elle finit par redresser la tête. «Laideron c’est Orlane ? J’lai vu…elle m’a remis une lettre du grand con. »

Ses bras passés autours du cou de son ami, Lily boude, elle a ses jolies lèvres plissées et l’air préoccupé. Elle aime son frère de lait avec tendresse, ils ont grandi ensembles, amis pour la vie et pour toujours ! «Morv’va bien quand même ? » Elle ne sait pas trop comment lui dire pour le reste, du coup elle dépose un bisou sur sa tempe et se relève. «Non, je suis pas sa sienne, pas dans mon cœur, pas dans mon âme ! Mais sur l’papier…je suis sa femme. Mariage forcée, j’ai pas eu mon mot à dire, on a répondu à ma place. »

Lily hausse les épaules, elle n’aime pas lui dire ça, elle finit par chiper un bout de saucisson, en s’asseyant sur le rebord du matelas, elle l’regarde, elle grignote. «Je t’ai manqué ? » Elle mange son saucisson, faisant mine de rien avec sa question, mais s’il réponds pas oui, elle le tape ! Et s’il répond oui, elle pouffe et lui cogne le haut du bras !

Parce que c’est comme ça Lily et Gaël, deux thormiens qui ont torché le cul des vaches ensembles et fait des crasses. Il a intérêt à répondre oui! Il est vrai que sa question est un peu bête, après tout, il a traversé la moitié du monde pour Elle, alors! Mais les femmes ont tendance à poser ce genre de question stupide, histoire que leur coeur soit assuré de quelques tendresse. ce que Lily nierait très fort! Elle n'est pas une femme de ce genre !




"C'est fou comme c'est une chose pratique le mariage.
On passe de fille de pécore à future duchesse de Brez"
avatar
Gaël François
Valet de Nemrod
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Eskrois - Thormien
Messages : 52
Date d'inscription : 19/05/2017
MessageSujet: Re: [CLOS]Du monde au balcon [Pv] Sam 20 Mai 2017 - 2:15
Ça fait plaisir d’la r’voir, vraiment ! Pour dire vrai, j’pensais pas que j’y arriverait. Oh ben j’avais l’espoir. Mais comme disent les intellos, l’espoir fait vivre ! connerie ouais, je pétais d’trouille… j’aime pas les aventures… au final, ça s’résume à ça : tu chie dans ton froc en te disant que demain tu sais pas ce qui peut arriver ni si tu vas réussir. Con hein !  Donc j’aime pas les aventures.. ; si elle était restée à Thorm j’aurai jamais foutu les pieds ailleurs. Et j’aurai pas eu d’regrets. Maint’nant…maint’nant j’me dis que j’étais con d’pas vouloir voir ailleurs. Mais j’crois qu’j’ai suffisamment voyagé comme ça ! Ouais, maint’nant si j’rentre, j’repars plus ! A quoi bon ? J’en ai bien vu assez pour une vie, non ? J’ai eu ma dose !  Maintenant j’veux r’tourner à Thorm, r’trouver la cascade, r’voir mon père. Y peut pas avoir d’nouvelles. Y sait pas lire.

Bon, ça fait du bien, j’pas mangé depuis un bail… et pas à ma faim d’puis bien plus longtemps ! La laid’ron bouffait presque tout, et j’ai bouffé c’que j’ai chourré quand j’tais arrivé… elle a pris sa chambre et moi, qu’dalle. J’allais pas bouffer d’lavoine des ch’vaux ! Du coup ben j’suis démerdard ! Je chourre une pomme par ci, une demie tourte par là ! Pas aussi bonnes que celles de m’man, mais bon… bref, j’ai bien bouffé un peu… mais juste de pas quoi crever la dalle ! Alors ouais, j’suis content d’voir Lil’, mais elle va bien, et j’ai faim. Mais bon, quand elle s’met sur moi pour m’faire un calin. J’retiens dire qu’elle doit être malade. Jsais que beaucoup d’gens lui manquent par chez nous. Et c’est vrai aussi, l’contraire ! Moi aussi y m’manquent à Thorm.

« Non, j’les ai pas faites. Mais c’est compliqué d’lire… et puis les lettre elles s’mélangent dans ma tête, pis les lectures… j’pouvais pas m’poser pour essayer. Pis Orlane, elle m’croit débile ! J’bosse dur pour ça ! Si elle m’avait vu en train d’essayer d’lire, c’tait mort ! »

J’souris, ravi d’mon coup !  Mais elle pouvait pas voir c’sourire ! et j’la serrais fort fort cont’moi ! J’suis trop content… mais j’suis pas content longtemps. Elle m’dit qu’c’est vrai. Qu’elle est mariée. M’man disait toujours qu’on s’mariait pas souvent parc’qu’on aimait mai souvent parc’qu’on avait pas l’choix. Mais c’tait pas une raison pour pas assumer. Et j’l’aurai crue jusqu’à maintenant ! Mais là, en entendant Lil’, j’comprends qu’cette histoire, c’est très mal ! Si j’tais plus courageux, ou si j’tais plus fort, j’aurai tenté d’faire queque chose ! Mais là… là j’peux qu’lui tapoter l’dos ! Chier !

Pis elle pose c’te question con. « Est-ce que j’tai manqué ? » Ben voyons, réfléchis ! Pat… non, j’l’appelais pas patate… J’avais fait ça… pis Morv’ avait dit qu’c’était plus carotte qu’patate. Du coup au lieu d’la traiter d’patate, j’la traitais d’carotte. Mais elle aimait pas. Et elle me taperait quoiqu’je dise. Y a que comme ça qu’elle parlait avec moi. Quand elle avat pas d’mot, elle tapait. Ben pas c’te fois ! Elle m’avait dit que j’me battais comme une fille. Ben j’allais répondre comme une fille.

« Tu m’tape, j’te mords, j’te préviens ! »

Ouais, j’avais parlé de m’battre comme une nana. Ben voilà, je griffais et j’mordais !  Comme elle avait les fesses nues, je lui grifferai les fesses !  Et comme ça suffirait pas, je la mordrai. Ptetre mordre la fesse aussi. Fort. Au pire je mordrai tout c’qu’elle laiss’rait à portée !

« Tu m’as pas manqué, Carot’ ! J’te signale que j’te collais aux miches au point d’sentir quand tu en larguais une. T’étais tout l’temps dans ma tête ! Comment tu pourrais m’manquer t’étais là… sans être là okay. Mais bon, c’tait pareil que si t’étais là mais en plus tu m’frappais pas ! Presque mieux ! »

Menteur ? Bon, okay, elle m’avait manqué. Et ?
avatar
Emily de Brez
Ambassadrice eskroise / future cantatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t155-pupille-emily-de-brez-cantatrice#2422
Nationalité : Eskroise
Messages : 158
Date d'inscription : 26/02/2017
MessageSujet: Re: [CLOS]Du monde au balcon [Pv] Sam 20 Mai 2017 - 9:35
Gaël n’a pas fait ses exercices, mais si elle a posé la question, ce n’était pas pour savoir, juste, pour qu’il ne réfléchisse pas trop à ce câlin, dont elle a bien besoin. Il sent bon l’odeur des chevaux, certaines personnes trouvent cela répugnant, pourtant il ne sent pas la crotte mais les gens sont idiots. Comme il est idiot, le regard d’Emily est profond et sombre, quand il la prévient, avant même qu’elle ne fasse quoi que ce soit ! «Tu me mords, je te fais une brûlure amethienne ! » L’équivalent d’indienne dans la vraie vie, c’est soit ça, soit le coincé sous le bras et lui frotter fort le cuir chevelu en lui demandant s’il abdique, elle gagne toujours à ça.

Mais elle le regarde plus neutre, quand il l’appelle Carot’, elle déteste ce surnom. Alors elle fait la gueule maintenant. Même s’il n’est pas méchant…. «Et bien si c’était presque mieux, qu’est-ce que tu fiches ici ? »

Emily se redresse et débarrasse le plateau de son lit pour le poser sur le bureau, elle est fâchée. Non mais si c’était mieux, il avait qu’à pas venir, ça serait encore mieux ! Elle ne va même pas lui flanquer un coup sur l’épaule, juste, soulever sa couette, les lèvres pincées, en lui faisant comprendre que ses fesses sur son lit la dérangent, puis, s’allonger, se couvrir, taper le coussin méchamment, pour « l’arranger » et se coucher, dos à lui, en regardant le feu de la cheminée, pas un mot.

« Je m’en fiche, toi tu m’as manqué. » Elle ne bouge pas en disant ça, c’est elle qui cède la première. Appuyant sur le « toi », elle laisse quelques instants avant de rajouter, pour qu’il ne se fasse pas d’idée et parce qu’elle n’assume rien en fait. «Morv’ aussi et Jonas surtout. » Jonas et elle, c’est le petit couple occasionnel, Jonas est le plus beau de la bande après tout. Mais elle n’éprouve rien pour lui, et elle est bien contente de toutes façons de ne pas s’être préservée ! Dans tes dents Lowell IV ! Non parce qu'au fond, les pécores, ça se retrouve facilement dans le foin à faire quelques bétises, Lily la première.




"C'est fou comme c'est une chose pratique le mariage.
On passe de fille de pécore à future duchesse de Brez"
avatar
Gaël François
Valet de Nemrod
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Eskrois - Thormien
Messages : 52
Date d'inscription : 19/05/2017
MessageSujet: Re: [CLOS]Du monde au balcon [Pv] Sam 20 Mai 2017 - 10:32
Ben quoi ? C’tai beau c’que j’disais. Poete. J’vous l’dis, j’tais trop fort pour l’coup. J’tais content d’moi, j’lui disais qu’elle m’avait pas manqué car j’avais pas arrêté d’penser à elle, et elle me r’merciait en me faisant la gueule… bon, okay, okay, okay, ma blague ‘tait ptetre un peu douteuse, mais c’tait d’bonne guerre, non ? J’la r’gardait s’coucher. Et faire la tronche. Ça elle était forte. Très forte. Et très chiante aussi ! j’avais parcouru une distance qui m’semblait incroyable à sa suite, pour la r’trouver, et elle m’posait la question débile ! Tsst ! J’soupirais profondément. Alors qu’elle parlait des autres. J’lui avais un peu menti pour Jonas. L’tait pas pas v’nu à cause d’sa sœur que j’lui avais dit. Mais il avait plutôt pas voulu v’nir. J’avais pas oublié c’qu’il avait dit, c’con !

« Mouais. Ah au fait, j’t’ai pas dit. Avant qu’je parte. Jonas y s’est trouvé une fiancée. Y est ptetre marié maint’nant ! ‘Vec la fille boucher, t’sais, la ptite grosse qui biglouche ! Louise qu’elle s’appelle ! Son père d’vait le lui dire encore. C’est lui qui m’a dit d’partir sans Jonas. Y nous a dit d’pas y dire qu’on partait, et y nous a même donné à chacun un couteau d’chasse tout neuf et du fil à collet. Pour qu’on crève pas d’faim… mais la laid’ronne elle bouffait tout c’que j’attrape. Mais tout ça pour dire que Jonas, ben il a même pas l’vé son gros cul d’chez lui. Et ça lui est mêm’ pas v’nu à l’esprit. Et c’pauvre Morv’ qu’avait la jambe qui pissait l’sang ! »

Ouais, fallait apper Jonas et penser à ceux qui s’taient emmerdés à essayer, voire, comm’moi à réussir ! J’tais content d’savoir qu’elle allait bien. C’tait l’plus important !  Mais bon, avant qu’elle se r’tourne, punition, je lui filais à travers la couverture, un p’tain d’gros coup d’pied dans l’cul pour dire des conn’ries. Fallait qu’elle arrête ‘faire sa coconne tout ça parc’qu’on était une princesse.

« Lil’, ça c’est si parc’que tu boudes comme une conn’. Tu peux pas juste êt’contente d’qui vient t’sauver les miches, ou au moins t’tenir compagnie. Alors soit tu souris et j’rest’un peu, soit j’t’abandonne là ! Capiche ? »

J’croisais les bras d’vant moi et j’attendais avant d’finalement m’asseoir par terre tout simplement ! Oh j’tais pas vexé, mais j’pouvais être aussi mulet qu’elle, et on pouvait jouer longtemps à ça, tous les deux ! Pis je m’souvenais de c’que j’avais dans ma poche !  Pui, j’avais un cadeau pour elle ! Un cadeau que je travaillais depuis qu’j’tais partio avec le laid’ron ! Alors j’plongeais ma patte dans ma poche et  j’lui disais.

« J’ai am’né un cadeau, alors ferme les yeux et tend les mains !  Promis c’est pas une conn’rie. C’est pour te rappeler d’nous et d’Thorm ! »

En fait j’avais deux cadeaux. Un dans chaque poche ! Dans la première j’avais un truc pratique, et dans l’autre un truc joli ! Les deux étaient pour elle ! J’lui donnais les deux. D’abord la fronde dans une main pis dans l’autre main, c’tait un p’tit objet d’cuir, un genre d’brac’let fait avec des lanières de cuir tressées. Le fermoir était avec un morceau d’fil à collet tordu et comme déco, j’avais mis au milieu, pour être au d’ssus du poignet, un morceau d’bois qu’j’avais taillé et qu’j’avais sculpté. J’avais sculpté d’un côté la cascade de Thorm où on s’baignait, et d’lautre nos visages… bon, j’tais pas un pro d’la gravuire et d’l, mais c’tait joli, non ? Mais bon, j’donnais qu’si elle fermait les yeux ! Pis une fois dans ses mains, j’lui f’rait un bisou. Parc’qu’elle m’avait trop manqué. Avant qu’elle les rouvre.
Pas sur la joue.
avatar
Emily de Brez
Ambassadrice eskroise / future cantatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t155-pupille-emily-de-brez-cantatrice#2422
Nationalité : Eskroise
Messages : 158
Date d'inscription : 26/02/2017
MessageSujet: Re: [CLOS]Du monde au balcon [Pv] Sam 20 Mai 2017 - 14:35
Gaël ne comprend rien, Emily est couchée et elle ne dit rien. Le coup de pied au cul la secoue et elle a envie de lui sauter dessus pour le bloquer au sol et qu’il demande pardon. Mais elle ne fait pas, Lily est agitée, cette lettre, sa vie, tant de chose qui occupent un esprit. Elle ne parle pas beaucoup, pas du tout,préférant réfléchir, et finir par se retourner pour le regarder, allongée dans son lit. «Je voulais juste que tu me dises que je t’ai manqué, c’est tout. » Elle soupire et secoue la tête. «Jonas je le plains ! Elle n’est pas méchante, la fille du boucher, mais elle est pas très jolie. Morv…faudrait écrire à Thorm pour avoir des nouvelles. » Elle se laisse glisser vers le sol et va s’asseoir en face de lui. «Tu sais, j’ai pensé souvent à toi, plus qu’aux autres. Je sais pas pourquoi, parce que tu es mon meilleur ami, Jonas il est mignon, mais on fait que coucher ensemble, il est doué pour ça, plus que pour autre chose ! » Rit-elle. «Et Marv’…bah c’est Marv’. » Alors elle hausse les épaules. «Mais c’est toi qui m’a manqué. »

La jeune femme se retrouve assise sur le sol, talons fesse, elle le regarde, hésite, mais fait ce qu’il dit, pour la simple et bonne raison, qu’elle a envie que tout aille bien. Elle ferme les yeux,tends ses mains et attends, quand elle sent le cadeau, elle veut rouvrir, mais elle sent les lèvres de Gaël sur les siennes et elle rouvre ses paupières avec une expression amusée. Pour elle, il faut le dire Gaël aime les garçons, elle ne l’a jamais vu avec une fille et jamais entendu qu’il ait fait quoi que ce soit avec l’une d’elle. Faut dire qu’autours du quator, y a jamais eu les petites chéries, trop brutes, ou trop cons peut-être. Elle se penche vers lui et l’embrasse aussi, loin d’un baiser timide, c’est un smack franc et très très amical. «Merci. »

Elle découvre la fronde, qu’elle adore, mais le bracelet…il la touche beaucoup et elle lui tend le bras pour qu’il lui mette, réfléchissant pourtant à quelque chose à lui donner !  D’un mouvement, Emily la retire et, droite sur ses genoux, elle vient la passer autours de la tête de Gaël. «Je voulais te donner ça le jour où j’ai été enlevé. Pour que le temps de mes années de pupille, tu penses à moi. J’me disais que tu me suivrais jamais à Ambrosia alors… » Le pendentif est petit, il porte les armoiries des Thoromir. «Je veux que tu l’ai, c’est tout. » Elle se rassoit sur ses talons. «Alors, t’es rentré au service d’Orlane de Bacuse….ça va compliquer pour se voir, je réfléchis à m’installer aux appartements de mon tuteur au palais, parce que je veux pas qu’elle me chaperonne et qu’elle pourra être interdite à l’intérieur. Et à plein d’autres trucs…Faudrait que je t’explique…mais j’espère rester ici trois ans. On reste ensemble ? »

Emily réfléchit, elle va devoir faire en sorte de sortir Gaël de la proximité de Orlane, mais elle ne sait pas encore comment. Ça lui viendrait une fois qu’elle aurait les idées plus claires.




"C'est fou comme c'est une chose pratique le mariage.
On passe de fille de pécore à future duchesse de Brez"
avatar
Gaël François
Valet de Nemrod
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Eskrois - Thormien
Messages : 52
Date d'inscription : 19/05/2017
MessageSujet: Re: [CLOS]Du monde au balcon [Pv] Sam 20 Mai 2017 - 17:13
Ouais, bon, j’ai ptet fais une conn’rie en disant pas la vérité à Lilith sur Jojo… j’aurai ptetre du lui dire, qu’c’était son père qui l’a r’tenu ! Bon, et aussi qu’du coup on lui a pas d’mandé, avec Morv’. Mais c’pas qu’pour ça. On a rien dit à Lil’ mais Jojo, y nous a dit un truc qui nous a pas plus. Quand elle avait l’dos tourné, y f'sais signe qu’on d’vait les laisser pour rouler dans l’foin. Ou alors si on touchait trop Lil’ il aimait pas. Genre c’était sa sienne. Mais spas vrai ! Spas sa sienne. Lil’ c’est la sienne de personne ! Sinon c’est bourre-pif dans les chicos avec option salade de marrons et pains complets ! Si z’avez pas peur, c’est qu’vous avez jamais gouté à ses taquets ! Elle a une bonne droite… et une bonne gauche… ouais, en fait, faut pas lui tirer dans les pattes. Avec Lil’ y a une règle : le seul moyen qu’elle t’frappe pas, c’est d’frapper avec avant elle et plus fort. Pour l’assomer. Et ouais ! Donc pour ça, j’suis foutu. Jamais gagné une seule baston. Sauf quand je lui ai mordu l’bide si fort qu’sça a saigné ! Coup de pot et coup de peau … et un bras cassé aussi ! Paye ta victoire !

« Tant qu’y parle pas, jonas, il est doué, l’problèem, c’est que quand y moufte, tu douilles, entre l’odeur de chicos pourris et le fait qu’y soit pas une flèche… faut bien qu’y soit doué quequ’part ! »

Quoi j’le descend ? Ben la absent ont tort, hein ! J’souris et attends de voir. Dans tous les cas, j’lui dit pas qu’elle m’a manqué. j’serai pas parti à sa r’cherche si c’tait pas l’cas. Chuis pas très intelligent, mais ça, c’est c’que tout l’monde devrait penser si c’est pas un con ! Elle savait qu’elle m’avait mnué. c’est comme si ça crevait les yeux p’tain. L’était pas aveugle, si ?

En tout cas elle était contente des deux ptits trucs, En même temps j’les avais bossé dur. Y étaient bien fait ! Pis elle m’avait pas frappé après l’bisou. Donc js’uppose que ça l’avait pas dérangé… j’avais grave hésité à l’faire ou pas. Mais d’toute manière, si j’le faisais pas ici, ça arriv’rait jamais hein ! Ben vi… une fois là bas elle se r’trouvr’ait un autre fourreur et ce s’rait r’parti comme ‘vec Jonas. Mariée ou pas. M’nefin bon, j’lui accrochais son bracelt et elle m’donna en échange, son pendentif. Mais… c’téiat pas cessui d’son père ? Y m’semblait que y avait que ça qu’elle entrainait d’partout et enlevait jamais… c’était précieux ! Y avait même queque pierres précieuses dssus… j’posais la main dssus et je serrai l’pendentif dans ma main… j’me rendais compte du cadeau qu’elle me f’sait… j’tais un peu sous l’choc… alors en sentant ses lèvres sur les miennes. Plus appuyés, plus franchaes… ben comme un con j’ai pas réagi… j’a bloqué. Comme vieux joe l’débile du village. Mais spas ma faute, j’m’attendais pas à tout ça…

« J’peux pas pas penser à toi… t’sais que j’peux pas m’en empêcher.. T’es importante… f’in, j’veux pas dire qu’t’es une dame… j’veux juste dire qu’t’es importante pour moi. Stout. »

Bon, là j’me tus et j’admirais l’pendentif qui brille… l’est beau… ça voulait dire qu’jétais important aussi ? Et pis y f’sait chaud. Oh j’lécoute hein, mais j’regarde le pendentif, ça évite de rougir en pensant à ses lèvres. Oui, j’ai l’air con d’penser à ça… mais j’peux pas m’en empêcher. Jusque là, c’était Lil’… et Lil’… ben c’tait pas vraiment une fille… c’tait Lil.. . mis là c’est une vraie fille maint’nant… ou alors j’avais moins d’merde dans les yeux qu’avant !

« Ben… j’bosse pas vraiment pour elle hein, j’suis juste v’nu avec elle parc’qu’elle avait b’soin d’un pal’frenier pour l’voyage , et j’ai bossé comm’ça. J’suis même pas sur qu’elle savje mon nom. Mais bon, si tu veux j’ai ptetre une idée concon hein, mais si… euh attends, avant de donner mon idée, j’veux qu’tu promettes que tu t’faches pas, que tu m’frappe pas, et qu’tu m’écoutes jusqu’au bout. Et qu’tu boudes pas ! Promis ? Crache ! »

Ouais, on déconne pas ! Quand on promet, on crache ! Sinon, ça compte pas ! Sinon, c’est d’la triche, d’la poudre d’perlinpinpin ! Et j’donne pas mon idée tant qu’elle a pas craché ! Sinon j’la croirait pas…

« T’es une dame, hein : Donc cimme tu vas être au palais, tu vas avoir bsoin de serviteurs, d’domestiques. De garçons de courses ! Et on m’oublie quand j’veux ou j’veux. J’serai invisib’ en plein milieu d’une rue déserte ! J’pourrais être ton larbin, tu sais comme le fils aux Belmonts, qui court dans tout l’village pour porter des mesages. Et comme j’sais pas lire, j’peux pas trahir l’secret des messages ! Comme ça c’est la sécurité ! Et pis si Orlane elle est pas d’accord… ben… ben… comme t’es la femme de Lowell, sur l’papier. Et que’Lowell c’est son chef, ben t’es sa cheffesse. Donc tu peux lui ordonner de m’faiure porter les message car tu dis qu’t’as confiance en elle ! Futé hein ! »

On oublie vite mon surnom ! Futé !

« Jsuis sur qu’si t’utilise les bons mots, elle dira oui ! Et comme ça on restera ensemb’ ! »

J’restais silencieu, la laissant réfléchir. Pis je m’asseyais par terre, en tailleurs.

« Et pis j’ai toute la nuit, donc faut tout qu’tu m’racontes ! J’veux tout savoir pa’c’que j’veux t’aider ! »
avatar
Emily de Brez
Ambassadrice eskroise / future cantatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t155-pupille-emily-de-brez-cantatrice#2422
Nationalité : Eskroise
Messages : 158
Date d'inscription : 26/02/2017
MessageSujet: Re: [CLOS]Du monde au balcon [Pv] Sam 20 Mai 2017 - 18:16
Lily se met à rire en arrondissant ses lèvres d’un oh. Ce n’est pas gentil de dire ça, Jonas n’a pas les chicco pourri ! Bon il a tendance à manger des tartines de fromage de brebis avec des oignons, mais elle aime aussi ça, alors forcément. Une bonne tartine comme ça avec du vin rouge chaud, y a pas meilleurs goûter au monde ! Elle tape dans l’épaule de Gaël. «Hey ! C’est pas vrai ! Que ce soit pas une flèche okay ! Mais c’est pas pour ce je lui demandais, que j’avais besoin qu’il soit un génie ! » Jonas c’est le genre baraqué, beau comme un Dieu, purement physique au fond, mais Lily n’a jamais rien demandé à Jonas. Elle pouffe de rire encore, s’envoyer des piques ou des vannes, c’est comme une normalité au fond, c’est dans ce rôle qu’elle se sent le plus aisée.

C’est vachement plus facile d’être loin des trucs chiqués des grandes gens, la cour eskroise, elle a quand même quelques obligations, de l’étiquette, une dame ne parle qu’aux dames, elle est toujours bien mise et elle fait toujours attention. Tout ce que Lily ne fait pas naturellement, elle a appris pour être tranquille, mais la vrai Lily s’en fiche, elle agit, naturellement, et d’une manière, elle est aussi naturelle que le Dieu Soernia et ses temples !

Le bisou pour Lily est sincère, amicale et au fond elle se marre de le voir bloqué dessus, oui parce qu’il préfère les garçons, selon ses certitudes, elle lui trouverait un gentil compagnon, un jour ! Emily n’est pas à voile et à vapeur, elle n’aime pas les femmes, mais elle croit, que ce n’est pas mauvais. Il n’y a pas plus pur que Gaël après tout, alors même s’il est un peu touché par l’Innommable et par Fyel,elle est certaine qu’il fait preuve d’encore plus de dévotion. Des fois, faut croire que le toucher du démon est puissant, mais on peut déjouer sa force, non pas en se forçant à être autre, parce qu’au fond c’pas possible, mais en se dévouant à son dieu alors tout devient normal, peu importe sa préférence !
Mais c’est le raisonnement d’Emily !

«Toi aussi tu es important, tu es mon frère de lait et mon meilleur ami. A la vie, à la mort ! » C’est vrai ! Pour toujours ! Quand on a partagé le même sein, on est lié ! En tous cas c’est ce qu’on apprends à Thorm. Et ça a carrément plus de valeur que tous les principes de grande cité toute bourgeoisée. Elle lui laisse le pendentif de son père, elle préfère qu’il l’est, au moins il va au cou de la personne qui compte pour elle dans sa vie.

Elle hausse les sourcils «Je vais pas… » Pas la peine de discuter, elle crache sur le parquet, c’est rien qu’’un peu de bave après tout ! «Promis juré. » L’idée de Gaël est bonne et Emily y réfléchit un petit moment, ça peut se faire, mais elle va avoir besoin de temps. «C’est une bonne idée. » Lily finit par pousser un gros soupir.

«Faut qu’on cause sérieusement Gaël, tu veux ? » Elle lui sourit. « On va rester ensemble, je ferais tout pour, mais y a des trucs, des enjeux politiques et tout qui viennent me pourrir la vie, j’peux t’expliquer, mais ça va prendre toute la nuit. Tout ce que je veux dire c’est que j’ai un tuteur Nemrod l’Envers, je t’ai déjà saoulé avec ses bouquins ! » Rit-elle. «Il est…tellement… » Est-ce que Gaël sent le caca derrière cette façon de dire, il est tellement. «Charismatique, intelligent, plein de présence. C’est un grand monsieur. Mais j’vais devoir lui demander à lui aussi, j’sais pas si je vais lui mentir ou pas, j’ai un peu peur que ça marche pas, j’paris qu’il a des yeux derrière la tête et au dessus qui flotte ! » l’image est étrange, mais elle rit, elle se comprends. «Quoi qu’il en soit, je sais pas si on va voir Thorm avant longtemps, je vais t’expliquer, tu dois m’interrompre que si tu comprends pas okay ? »

Et là, pendant une heure ou plus, Emily va expliquer à Gaël tout ce qui lui est arrivé et tout ce que ça incombe comme changement, risque et autre, afin qu’il comprenne, qu’elle sera peut-être jamais plus Lily qui fait l’idiote comme elle veut, parce que les gens ils veulent choisir pour elle, mais qu’elle a encore pourtant le choix, rien faire ou agir, peut-être qu’avec l’avis de son frangin, elle pourra y voir plus clair.




"C'est fou comme c'est une chose pratique le mariage.
On passe de fille de pécore à future duchesse de Brez"
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Ambrosia :: L'histoire Ambrosienne :: 4 ème niveau de la cité-
Sauter vers:  
Il était une fois AmbrosiaNos Partenaires

Retrouver nous sur