AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez|

[CLOS]Du monde au balcon [Pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Gaël François
Palefrenier
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Eskrois - Thormien
Messages : 19
Date d'inscription : 19/05/2017
MessageSujet: Re: [CLOS]Du monde au balcon [Pv] Sam 20 Mai 2017 - 23:41
Ouais, j’suis son frère d’lait, c’est bien hein ? Ben parfois j’voudrais pas l’être. Mais spas l’sujet. Pas c’soir en tout cas… elle avait des choses importantes à dire. Jdisais oui d’la tête ! J’pouvais comprendre, et j’pouvais apprécier l’idée. Mais j’aimais pas l’idée qu’elle parle encore d’un autre gars comme ça… oui, okay, c’est bon, elle avait plein de mecs qui lui plaisaient, elle était mariée à un prince, bon, ça commençait à bien faire, okay ? Mais bon, juste pour le lui faire remarquer gentiment, j’lui balançait une ptite pique. Oh rien d’bien méchant hein, juste pour qu’elle fasse gaffe ! Parc’que j’y t’nais, à Lil’, et les gars d’la ville… on sait très bien comment y traitaient les gens de la campagne !

« Hé ben, Jonas, maint’nant l’autre à l’envers, tu collectionne les conquêtes qui ont l’air cool ! »

Beaucoup. Trop, et ça m’perdait en fait ! J’bvou jure, j’essayais d’suivre. Mais si j’essayais, n’vous jure, mais y avait des trucs que je captais pas bien… forcément. En même temps y avait des trucs ui me passaient au dessus de la tête. Les enjeux politiques qu’est-c’que j’y connaissais en fait ? Pour vmoi, l’tas d’fumier était plus parlant à mes yeux. J’suis pas cultiver. Pour moi, la géopolitique, c’t’un mot compliqué qui veut juste faire genre mais qui veut rien dire ! Au final, c’était compliqué pour pas grand-chose...

« J’vais faire c’que j’peux pour comprendre, et j’te poserai toutes les questions, promis ! »

J’essayais donc de m’concentrer pour comprendre autant que mpossible ! Mais c’qu’elle disait, bah c’était pas simple simple… c’était même compliqué.. et je comprenais vite hein, mais un peu longtemps ! Mais bon, j’croyais bien avoir compris au bout de deu bonnes heures. Ça résumait à comprendre que quoiqu’elle fasse, elle se f’sait baiser comme elle aimait pas. Tout connement… bon, je vais pas essayer de résumer ou je vais m’embrouiller ! Dopnc bon, j’crois qu’jai tout compris… j’avaus juste une question, comme ça. Elle avait pas mal parlé d’son tuteur, le type à l’envers. Je n’avais qu’une question.

« Tu sais, les gens sont des cons… comme Jonas. Dès qu’y a une belle paire d’jambes comme les tiennes dans l’viseur. On peut faire confiance à aucun mec. Moi l’premier. Donc… tu lui fais pas confiance hein ? »

Ouais, elle était pas bête à c’point, Lil’, hein ? J’espérais. J’réfléchissais ptetre un peu trop… enfin bon.

« Bon, j’crois que j’devrais y aller… j’veux pas faire jaser pour toi ! S’rait con qu’t’ai des ennuis avec ta tata à cause d’moi ! Ce s’rait con…. Mais bon… s’tu as b’soin d’moi… ben dis au pal’frenier du Cygne au Lys qu’tu m’cherches. Y m’le dira et ‘reviendrai vers toi Plus cool que n’importe quel prince des histoires de m’man ! »
avatar
Emily de Brez
Future cantatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t155-pupille-emily-de-brez-cantatrice#2422
Nationalité : Eskroise
Messages : 102
Date d'inscription : 26/02/2017
MessageSujet: Re: [CLOS]Du monde au balcon [Pv] Dim 21 Mai 2017 - 10:12
Il est jaloux, Lily ne dit rien, mais elle le sait. Elle a toujours pensé que Gaël aurait aimé être avec Jonas. Elle a toujours cru ça, parce qu’il est souvent arrivé que son frangin de lait les mate ou boude un peu en la voyant avec. Mais Jonas n’est pas…friand des garçons, pas du tout. Allons bon, son idée ne peut-être fausse, puisque Gaël a aussi du dissimuler des érections à la cascade alors qu’il avait Jonas sous les yeux. Emily hausse les épaules. « Muai…mais toi aussi t’en aura un de ces quatre ! »Ouai, elle lui présenterait quelques-unes. Encore faudrait-il trouver de ces damoiseaux dans la même optique que Gaël, ou des Jonas. Elle ne sait pas. Mais elle y réfléchirait. Non qu’elle soit capable de savoir quel homme cache ses préférences, et ce serait insultant que de le présumer à des traits de visage ou de caractère.Lily envisagerait cela en temps et en heure. Mais ses pensées octroient déjà un présumé entre les deux pupilles qu’elle a rencontrés, Onésime de Malterre et Constantin Van Pelt. Non qu’elle les considère comme gay, mais elle suppose qu’elle pourrait leur demander s’ils connaissent des hommes de telle nature de préférence. Bah oui, vu leurs avis sur les amethiens, il lui semble possible de discuter de cela avec eux !

Emily a un joli sourire bienveillant, son ami, elle l’a toujours considéré comme très intelligent, avec les moyens que veut lui offrir Lily en le faisant étudier et apprendre, il pourrait âvoir un esprit très affuté. Non qu’elle veuille le changer, pas du tout en fait, mais il est important d’accepter les moyens qu’’on vous offre dans ce monde, elle—même ne serait qu’une sauvageonne si elle n’avait pas appris un peu. Alors elle explique avec des mots très simple, des mots simples, bref, tout pour qu’il ne se sente pas trop largué, mais elle l’aurait été si elle était, comme elle le prétends, une mal dégrossis. Une expression gênée vient au visage de Lily qui fronce les sourcils et entrouvre les lèvres. «Si un peu Gaël. C’est un homme d’un certain âge tu sais, je ne pense pas que ma jolie paire de jambe fasse quoi que ce soit. » Elle soupire. «Je pense pouvoir lui faire confiance, je suis pas idiote hein pourtant, c’est l’oncle de l’impératrice, si je deviens gênante ou si ma capture est utile pour que Lowell soit défait, je pense que même si on s’entends bien…enfin, tu vois ? C’est comme ça. Mais il faut aussi envisager que pour le moment, m’allié à l’Empire indirectement sera la meilleur chose à faire. Le Prieur Zullheimer m’a écrit de me méfier, que c’était un homme dangereux, je le garde dans un coin d’ma tête ça. »

Faire confiance à quelqu’un si vite, est-ce possible ? Non, mais Emily n’a pour le moment pas d’autre allié et d’une certaine façon, elle préfère considérer Nemrod comme un allié plus que comme un ami. Une grosse différence qui a toute son importance.

Son entrain s’estompe pourtant, la nuit est loin d’être finie, ils sont à peine en son centre, sa tante est rentrée il y a un moment, mais elle n’a rien demandé, Lily n’a pas cherché, elle serait venue dans sa chambre, cela lui aurait semblé étrange. «Hey, mais non…ne t’en va pas ! » Lâche-t-elle, le rattrapant par la main. «Il fait pas jour avant un moment et ‘jai pas envie de te laisser, ça fait trop longtemps qu’on s’est pas vu, reste ici, on peut se mettre dans le lit et parler jusqu’à s’endormir d’épuisement, comme on ‘la toujours fait. S’il te plait Gaël. »Elle a cet air gêné qui veut dire : e vais dire un truc qui m’embète, si tu ris, t’as plus de bras. «J’ai peur, j’ai juste besoin de toi. »

Pour s’endormir, réfléchir, grâce à l’odeur des chevaux qui lui collent à la peau, trouver des idées, envisager le monde et tout ça. Savoir qu’il est là et qu’ils seront invincibles à deux.




"C'est fou comme c'est une chose pratique le mariage.
On passe de fille de pécore à future duchesse de Brez"
avatar
Gaël François
Palefrenier
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Eskrois - Thormien
Messages : 19
Date d'inscription : 19/05/2017
MessageSujet: Re: [CLOS]Du monde au balcon [Pv] Dim 21 Mai 2017 - 10:44
Mais non j’suis pas jaloux. C’est juste que bon, ben…. Ben c’est compliqué. D’^puis l’temp croyais qu’Lil’ avait compris, mais non. En fait elle continue à m’voir comme une tapette. Et j’aime pas ça. J’ai essayé d’lui dire, mais elle veut pas entendre. Genre quand j’lui dit que j’le suis pas. Elle m’dit « bien sur » pis rajoute que j’ai pas b’soin d’mentir à elle ! Qu’on s’connait bien et qu’je d’vrai lui faire confiance ! Qu’elle croit pas pas qu’ce soit mal. Mais bon… du coup à force, j’crois qu’j’ai un peu laissé tombé l’idée d’la convaincre, même si ça m’emmerde beaucoup. Parc’que j’suis sur qu’si elle m’avait cru pas gay, ben j’aurai été à la place d’Jonas ! Du coup, comme ça sert à rien dire qu’non, ben j’souris et j’hausse les épaules, genre on verra bien. Mais ce s’rait bien qu’elle m’croit un peu au lieu de penser c’qu’elle veut… ça finissait par être vexant… et un blessant ! J’peux rien y dire et rien y faire ! Parc’que même si j’tentais d’la frapper pour qu’elle dise plus ça, ben c’est moi qui finirai assommé.

C’qu’elle sur l’onc’ de l’impératrice, ben j’le comprends, et même si je sais très bien c’que veut dire son r’gard quand elle parle d’un homme , un autre que moi, ben elle va lui faire trop confiance… d’ailleurs, lp, j’peux pas m’empêcher d’lui dire c’que j’en pense, mêmesi elle voudra pyetre pas l’entendre… elle voit c’côté, moi j’vois l’autre….

« Et si y d'vient qu’Lowell est plus intéressant que son cousin sur l’Trône pour eux, y te renverront à lui dans un grand sac si besoin est, quitte à t’attacher d’dans ! Mais ça j’suppose que ça compte pas. »

Jonas y disait qu’la confiance, c’’tait pour les cocus. Y disait pas que des conneries. Parfois y disait des trucs, on aurait pu dire que ça v’nait d’moi ! J’réfléchis un peu avant d’finalement r’grder par la f’nêtre… Le ch’val est toujours en bas… parfait, j’urai qu’à descendre et rppartir. Si on apprend que j’suis ici, j’vais m’prendre une danse..et si y manque un ch’val ou que j’suis pas là quand elle veut m’voir aussi d’ailleurs. Donc bon… faut bien que j’me teienne prêt…

Mais si j’rentre à l’aube, ça s’verra pas. Orlane dort tard l’matin, genre trois ou quatre heures après l’aube ! Hum… j’reste alors ? Ou j’prends pas d’risques ? Des risques, j’en prend d’puis qu’j’suis parti d’Thorm.

« Bon, d’accord, j’reste!Parc’qui faut quequ’un d’courageaux pour qu’tu dormes ! »

J’lui souris et j’reviens vers le lit avant d’réfléchir. C’est un ptit lit… ça lm’embête.. pis quand j’dormais avec Lily j’sais comment ça fini en général. Emle s’colle à moi et du coup, j’dois faire gaffe à chaque fois que j’pense… enfin bon, j’attends d’voir comme qu’elle veut qu’on fasse. Parce que dans mes souv’nirs, dormir ensemble, c’était à poil l’un cont’l’autre…

Je retire quand même mes bottes de pécores, et j’retire au moins la ch’mise. Puis, j’la plie proprement. Mes affaire sont tellement crades que j’risque d’lui foutre en l’air ses draps blancs…

« Mais j’te préviens, y risquent de pas rester blanc longtemps tes draps ! »

Jsuis pas sur que c’soit une bonne idée si elle r’tire sa ch’mise… mais j’pourrai pas lui dire d’la r’mettre...
avatar
Emily de Brez
Future cantatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t155-pupille-emily-de-brez-cantatrice#2422
Nationalité : Eskroise
Messages : 102
Date d'inscription : 26/02/2017
MessageSujet: Re: [CLOS]Du monde au balcon [Pv] Dim 21 Mai 2017 - 21:57
Emily roule des yeux et le regarde, d’un air blasé, il frôle le poing sur son épaule. Mais elle se demande, parfois, s’il ne pense pas qu’elle ne réfléchit qu’avec ses frétillements de jupon. Non que la chose ne soit pas inexistante, mais Lily n’est pas non plus une gourde de bas étage qui réfléchit avec ses miches. Elle regarde donc Gaël comme s’il avait dit une grosse connerie, ce qui est le cas. «Merci Gaël, je le sais très bien. » Mais que faire d’autre ? Se planquer, en espérant que ça passe, ce n’’est pas quelque chose de possible, ce n’est plus possible, Thorm peut-être tout isolé qu’il veut, il ne s’exclue en rien des saloperies politiques du monde. Emily le réalise de plus en plus, alors que jusqu’à présent, elle idéalisait des choses, rentrée à la maison, et vivre chez elle tranquillement, sans plus de problème. Un peu de naïveté qui s’est désormais barrée.

Lily réalise un peu plus et elle baisse les yeux. Elle qui a toujours chaud a soudainement froid. Elle ne veut pas que Gaël s’en aille, elle ne veut pas qu’il s’éloigne, qu’il la laisse, pouvoir rester avec lui jusqu’à la fin de sa vie est la seule chose qu’elle pourra peut-être avoir, maintenant qu’elle a été enlevé et marié, maintenant que le monde ne se résume plus qu’à Thorm. Pleurer ? Oh,elle en a envie, mais elle ne le fera pas, parce que pleurer c’est de la faiblesse et elle ne le fait jamais. Pourtant ses yeux sont tout chauds et piquent….

Il dit oui, elle est heureuse, tout ce qu’elle a envie c’est se retrouver dans des bras réconfortant, qu’elle connait, elle le regarde se dessaper et elle hausse les épaules. «Tu veux te laver ? Y a une douche ici ! »Une douche, il ne doit pas connaître, à Thorm on prend des bains dans des baquets pas toujours chaud, mais ça revigore les chairs. Elle le prend par la main, et l’embarque dans une pièce adjacente : la salle de bain. Une du genre qu’on trouve en Ambrosia, équipée, d’eau chaude, avec un gros ballons tout en cuivre, qui par un système, dont elle pige rien. «Déshabilles toi, mes draps y seront propres après et si tu veux pas rester cul nu, je t filerais une chemise, mais ton cul, de toutes façons, je l’ai déjà vu ! »

Elle active le gros chauffe-eau eau qui grince et lui fait signe de s’installer avant de s’installer contre la commode et réfléchir. «Tu diras à ta gueuse, que t’es allé au bain public, si elle est pas con, elle sentira l’odeur du savon, c’est mon parfum préféré mais bon, elle sait pas que je sens comme ça, je pense pas qu’elle m’ait reniflé. Et tu fais les cheveux aussi ! »




"C'est fou comme c'est une chose pratique le mariage.
On passe de fille de pécore à future duchesse de Brez"
avatar
Gaël François
Palefrenier
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Eskrois - Thormien
Messages : 19
Date d'inscription : 19/05/2017
MessageSujet: Re: [CLOS]Du monde au balcon [Pv] Dim 21 Mai 2017 - 22:40
Ouais ben hein ! J’veux dire, okay j’aime filer des coup d’pied dans des portes qui sont pas fermées, ou qui sont ouvertes. Mais si elle voulait quequ’un avec des idées sur l’sujet, elle avait qu’à s’trouver un autre pote ici. Moi j’tais pas bien calé dans l’sujet, alors bon, fallait pas trop en dmander. j’ralais un peu dans ma barbe en m’foutant à poil. De toute façon, tant qu’elle gardait sa ch’mise, c’était bon, non ? Pis au pire, ben j’lui tournais l’dos. C’tait con mais ça d’vrait marcher ! «’Fin bon ! J’lui souris et j’restais silencieux et j’attendais, sait-on jamais qu’elle me donne mon baquet d’eau pour ma toilette. Juste un truc bite fait, comme d’hab’ quand j’pouvais. Histoire d’avoir l’visage le cou, l’dos propre et pis c’était marre. Le reste… ben j’amlais dans l’eau à la cascade, ça suffisait ! J’avais pas b’soin d’plus ! ‘Fin bon !

« Une douche ? C’est quoi c’te sorcellerie ? »

Ouais, une bone question… et m’la montrer m’donna pas confiance… sur l’coup j’cherchais d’abord l’eau dans la pièce… y avait du carr’lage partout ! J’mapprochais d’laboyauterie en métal et j’tapais d’la main d’sus avant d’ret’nir une gueulante ! Chaud putain ! Elle aurait pu me l’dire ! Jsecouais la main c=pour éloighner la douleur avant d’fiuanlement voiur deux trucs qui dépassaient. Comme des ptites roues… alors, curieux, jsupposais u’olm fallait en faire tourner dune pour avoir l’eau. J’la tournais. Et j’gueulais.

Ouais, ouais, c’tait bien d’leau qui tombait, mais elle était tellement chaude… trop chaude. ?… comme du feu… mais du feu mouillé. Chais pas si vous voyez l’truc ! J’méloignais et ‘allais chercher Emily mais au moment d’sortir, j’le faisais pas… oauis, j’téia pas une lopette. Alors j’approchais lentement et vite je fermais l’eau… mais manque de pot, j’me loupas et jfaisais tomber l’truc qui balançait la flotte et j’me penchais pour l’ramasser… l’eau touchai mes couille… j’gueulais à nouveau. Moi qui voulait faire gaffe à pas bander pendant que j’pioncerai avec Lil’… problème réglé ! Mais bon, j’parvenais à couper l’eau… alors je tournais tout douc’ment l’autre. Ouff c’était froid ! Alors j’tournais plus pour avoir plus d’eau frpoide et j’me lavais. Vraiment… et pisque Lil voulait qu’j’utilise son sent-bon. Mais bon, y sentait la fille… et c’était pas top… mais bon, tant pis. J’me frottais avec son sent-bon. Même les ch’veux. Même si c’tait pas agréable. Pis je revins voir Lil’.

« Vala, contente ? Y enlève bien les marques, le sent-bon. Pis y est assez fort pour cacher l’odeur du ch’val ! C’est ça du savon ? »

J’lui souris, ravi avant d’écarter les bras. Bon, j’étais encore bien rouge à certains endroits qui montrauent que j’m’étais brûlé.

« Mon baquet étit mieux à Thorm… y m’brulait pas…. t’as un truc pour enl’ver l’eau ? Ou j’vais mouiller ton lit… sans pisser d’dans ! »

ça f’sait zarb de pas sentir l’cheval...
avatar
Emily de Brez
Future cantatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t155-pupille-emily-de-brez-cantatrice#2422
Nationalité : Eskroise
Messages : 102
Date d'inscription : 26/02/2017
MessageSujet: Re: [CLOS]Du monde au balcon [Pv] Dim 21 Mai 2017 - 23:10
Mais qu’est-ce qu’il fait ? Emily a bien envie de passer le bout du nez, histoire d’avoir une idée, mais y gueule !Y gueule et ça va attirer sa tantine ! Elle se dandine sur un pied puis l’autre et elle se demande ce qu’elle doit faire, zieutant la porte d’entrée de sa chambre, Myrcea n’entrerait pas comme ça, elle le croit ou l’espère et quand il ressort, enfin, pourtant, Emily regarde son ami propre comme un sous neuf. Elle aime le voir sans cochonceté sur le visage, ou ailleurs, et elle le redécouvre à chaque fois. Son ami est beau, il fera le cœur d’un homme bien ! En tous cas elle lui sourit avec un rire sur le bord des lèvres. «Oui, c’est du savon. » Ouvrant un tiroir, elle sort un drap de bain et lui balance à la tête, ignorant l’observation de son corps, pourquoi faire ? D’une elle en a pas l’envie, pourquoi mater son pote d’enfance ? En plus, elle connait par cœur, elle sait même à quels endroits il possède un grain de matin ou pas ! «Sèches-toi devant le feu ! T’as pas froid, ça va ? » Elle dit ça en sautant sur le matelas de son lit et chipant la couverture, elle s’installe, remue des petons pour bien mettre la couette et retire dans un mouvant élégant, sa chemise de nuit.

«Viens te coucher. » Ses cheveux tombent sur sa poitrine, ne dissimulant pourtant pas les globes de chair blanc, taquiné par la présence d’un téton rosé, un mamelon redressé, fougueux sous le contact de la liberté. La nudité…est une chose naturelle, aisée, ils se sont vus milles fois nus enfants, et milles fois adolescent, maintenant, tout n’est qu’un détail et rien n’est meilleur que dormir tout bêtement. Son oncle lui soufflait souvent qu’elle était une sorte d’animal sauvage avec ce garçon, pas assez dame, elle s’en fiche. Ils sont deux louveteaux à son sens, qui dorment l’un comme l’autre, et qui ne sont plus à ça près. Des gens pensent, mais il le font mal, ils enlaidissent et ne comprennent pas.

Une fois qu’il est dans le lit, Emily le laisse s’installer avant de soulever son bras et de se faufiler en dessous, posant sa tête dans le creux, elle se colle tout contre lui et son bras entoure sa taille pour le garder fort contre lui. Une de ses jambes d’ailleurs s’accroche à une des siennes et elle marmonne. «Tu me redis….ce que tu dis toujours ? Qu’on restera ensemble, toujours ? Deux petits vieux qui se marrent des conneries qu’ils auront fait à leurs petits enfants ? Hein ? Dit » Elle mordille l’ongle de son pouce, en écoutant les battements du cœur de Gaël, résonnance mélodieuse, merveilleuse.Avant même qu’il ne réponde, elle aura fermé les yeux, elle se sera endormie, comme elle n’a pas du dormir depuis qu’elle a été enlevé.

Apaisée et certaine de ne pas sentir les mains baladeuses d’un homme qu’elle ne désire pas, se risquant à demander les faveurs de son épouse qui le repoussera ou bien, encore, sereine et persuadée de ne rien risquer dans ces bras là.




"C'est fou comme c'est une chose pratique le mariage.
On passe de fille de pécore à future duchesse de Brez"
avatar
Gaël François
Palefrenier
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Eskrois - Thormien
Messages : 19
Date d'inscription : 19/05/2017
MessageSujet: Re: [CLOS]Du monde au balcon [Pv] Lun 22 Mai 2017 - 10:02
J’trappe l’tissu qui va m’permettre de m’sécher pis j’me mets dvant l’feu. J’passe partout partout. Cpomme ça j’suis bien sec pour pas mouiller les draps. Ben vi, pour qu’on soit bien fallait qu’on soit tous secs… alors je finissais d’me sécher pendant qu’elle se foutait au lit, manquant de m’envoyer la ch’mise dans la gueule. Heureusement viser avec une chemise pas roulée en boule. Don bon, manqué ! ‘Fin bon, moi, c’que j’en dis… j’lui souris et détournais les yeuxx pour pas risquer d’accident. Et pour éviter des mandales… j’crois pas qu’elle aim’rait que j’la r’luque ! Alors bon, j’me couchait dans le pitit lit avec elle, collé l’un à l’autre. Pis j’regardais l’plafond alors qu’elle s’accrochait à moi comme ça… penser à aut’chiose, ^penser à aut’chose, penser à aut’chose… ‘fin bon, j’souris à la « dame » et j’m’installe bien sous les couvertuire. Oh le rêve… un vraiu lit… j’en avais pas eu d’puis Thorm. J’dormis sur des tas d’feuille, par terre, ou parfois quand j’avais d’la chance, dans du foin… d’puis deux ans j’avais pas gouté de lit ! J’étais trop bien installé… oh c’que j’allais bien dormir.

Ouais enfin, j’pouvais toujours rêver… vu qu’elle s’accrochait à moi comme une tique sur un ch’val… entre la tête, le bras, et la jambe, elle m’ coinçait contre elle… pis j’sentais son corps contre le mien. Genre j’sentais des triucs qu’y fallait mieux pas que j’touche...j’suis pas con… mais mon crosp parfois ci. Allez, faut essayer d’penser à aut’chose… penser à maman ! Ouais, voilà Penser à m’man ! Ça marche bien d’habitude !
J’lécoute parler, me d’mander d’faire comme d’habitude, mais j’ai pas l’temps de l’dire. qu’elle dort d’éjà… et moi j’suis parti pour pas dormir d’la nuit… ou j’risque d’faire une connerie. Ouais.. pis bon, elle semble tellement… tellement douce quand elle dort… tout l’contraire de quand elle dort pas en fait ! Mais m^’m’ si elle dort, jl’e dis. Öur pas la réveiller, j’chuchotte, même. Comme ça elle m’frappera pas parc’que j’l’ai réveilllée,

« Oui, on s’séparera jamais ! Parc’que tant qu’on est tous les deux, on peut tout survivre ! Pis nos enfants, ben ptetre qu’y s’marieront ensemble... »

Bon, je ne le sougaite pas… j’aurai préféré qu’on s’marie tous les deux, mais c’était trop tard, hein ! J’lui caressais doucement les chveux avant d’la r’garder dormir. Pis j’lui baise douc’ment la tempe avant de me r’mettre à la r’garder… j’pense que j’avais pas dormir… Pis j’me rendis compte que j’avais pas eu l’temps de m’faire de bonnes nuits… alors j’m’endormais sans l’vouloir, contre elle… sans même me rend’compte que si j’mendormais dans c’te position, contre elle, tête cont’tête et reste cont’ reste, j’allais ptetre avoir des ennuis… mais en fait j’téias vraiment fatigué… et tant pis les risques de me choper une gaule du feu des dieux au réveil et qu’elle tombe nez à nez avec …
avatar
Emily de Brez
Future cantatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t155-pupille-emily-de-brez-cantatrice#2422
Nationalité : Eskroise
Messages : 102
Date d'inscription : 26/02/2017
MessageSujet: Re: [CLOS]Du monde au balcon [Pv] Mar 23 Mai 2017 - 18:33
Emily n’a pas dormi aussi bien depuis des années, pas de crainte, pas de rêves étranges plein de sang, pas de sursaut effrayé. Depuis qu’elle a été enlevé, la jeune femme n’a veillé que d’un œil, depuis qu’elle s’est libérée, elle craint de se faire réveiller par une main sur sa bouche, l’enjoignant de se taire et de venir avec elle, de grès ou de force. Voilà qu’elle réalise que sa peur pourrait cesser, en acceptant aussi d’être ambassadrice, mais elle n’arrive guère à envisager son rôle, ou ne le comprends pas tout à fait. Nemrod la guiderait sûrement et puis le sieur Zullheimer aussi, pardon, son éminence.
Elle s’endort donc, paisible.

Sans rêve indélicat.
Sans cauchemar terrifiant.
Son sommeil est celui du juste.

Les volets ouverts annoncent l’aube bientôt au duo de lait, mais ils ont le sommeil profond, lourd, la nudité pourrait faire croire qu’ils ont été pris de folie de chair durant la nuit, mais c’est bien loin d’être le cas, au fond, ce sont deux enfants qui dorment, comme des gamins de cinq ans, épuisés d’avoir joué dehors. Ils dorment et pourtant, le soleil fait ouvrir un œil à Lily qui grimace, gronde, et remue joliment le bout de son nez. Elle entrouvre les yeux, il est toujours là et elle sourit, refermant ses paupières abruties de sommeil. En tous cas, en premier lieux.
Elle sourit dans sa somnolence et prends garde en se tournant de ne pas le virer du lit, s’enjoignant à s’installer en cuillère contre son ami, elle sourit et prends son bras, avant de sentir, quelque chose d’assez dur contre son fessier blanc. Le réveil est immédiat, elle ouvre les paupières et ne sait pas quoi dire, rougissant, l’idée n’est pas déplaisante, mais l’érection matinale de son ami est un phénomène de nature masculine. Elle se refuse à imaginer et se racle la gorge.

Un instant Emily regrette qu’il ait des préférences masculines, sans savoir pourquoi, son cœur a envie d’embrasser ce garçon mais le pourpre sur ses joues la convainc, elle se redresse et le vire d’un mouvement du lit, comme une enfant, c’est sa manière de lui dire qu’elle l’aime.

«Debout, réveille-toi ! » Oui, je t’aime. «L’aube, il faut que tu rentres ! » Elle se redresse. «Je vais pisser ! »

Contournant le lit, elle ne laisse rien paraître, et s’enferme à la salle de bain pour uriner, enfiler un peignoir et revenir, l’air de rien.




"C'est fou comme c'est une chose pratique le mariage.
On passe de fille de pécore à future duchesse de Brez"
avatar
Gaël François
Palefrenier
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Eskrois - Thormien
Messages : 19
Date d'inscription : 19/05/2017
MessageSujet: Re: [CLOS]Du monde au balcon [Pv] Mer 24 Mai 2017 - 12:44
Bon, j’tais plus fatigué que c’que j’croyais, okay, donc j’mendormis contre elle, comm’quand on était minots et qu’ma mère nous berçait ! D’ailleurs, elle m’manquait, ma mère. Mon père aussi d’ailleurs… pis j’y pense et y m’passerait un d’ses savons. Le genre à m’dire qu’à mon age faut pas que j’couche avec une nana si j’l’épouse pas… car après si j’lengrosse ça fait des gens comme moi… mais j’couche pas avec Lil’, j’dors avec c’est tou. Comme un doudou on peut dire. Un doudou qu’y m’donnerait presque des idées bizarres. En même temps c’est Lil’. Elle est belle et elle est bonne… normal… pis bon, c’t’ait pas comme si j’avais des trucs bizarres dans l’ventre et plus bas parfoisn quand elle était là… d’ailleurs j’avais toujours essayé de m’cacher quans elle m’filait la gaule… mais bon, ça la f’sait sourire, genre comme si elle me plaignait un peu… et pis bon, en plus elle croit que ‘c’que j’aime, ce’st les hommes, alors ça aide pas !

F’in bref, je f’sais un rêve cool. Avec des chv’vaux qui volaient, pis j’combattais un bestiau bizarre, puis soudain y d’venait plus dort alors j’reculais, j’reculais, j’reculais, et BOUM. Boum ? Boum ! Ouais, j’me r’trouavsi par terre, hors du lit, avec la gaule matinale et l’impressuon qu’elle m’avait poussé… j’grognais un peu… l’écoutant même pas alors qu’elle filait pisser. Rine à battre. Je r’gardais si y avait un bauqet d’eau, pis je me souv’nais que y avait une douche, alors j’en profitais pour y aller. Pis comme Lil m’avait vu à poil, qu’est-ce que ça changeait. Elle allait pas pas faire d’l’a pudplomb’rie maint’nant ! Si, j’sais c’que ç_a veut dire ! C’edt quand on s’cache parce qu’on veut pas qu’on nous voit à poil alors qu’ça gêne pas d’habitude ! Alors j’pousse la porte qu’elle afermé mais pas à ckef et pendant qu’elle pisse, moi j’vais m’prendre de l’eau pour m’en mettre sur la gueule. Voilà. j’repars genre rien du tout. Pis elle me r’joint dans la chambre, avec un peignoire… j’la pointe du doigt.

« Ben c’quoi ça ? T’es une dame maint’nant ? »

Oui, la dernière fois elle m’a pété le pif, mais là, chuis désolé, c’est trop fort. On dort à poil, mais elle fout c’truc sur les épaules au matin… paye la connerie. Et je ùme marre comme un con alo alors que j’me rhabille avec mes fringues sales… jsuis fatigué, on a pas beaucoup dormi… donc bon. J’me recule, p’tit à ptit, vers la f’nêtre. Faut bien qu’je r’parte.sinon, j’vais m’fair bastonner comme un vilain !

« Depuis quand tu fais d’la pudiplomb’rie ? »

Pis avant qu’elle répone je saute et je me mets à crap’tons sur le rebord de la f’nêtre. J’avais pas envie d’fout’le camp… mais j’avais pas l’choix !

« Bon, j’reviens quand ? »
avatar
Emily de Brez
Future cantatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t155-pupille-emily-de-brez-cantatrice#2422
Nationalité : Eskroise
Messages : 102
Date d'inscription : 26/02/2017
MessageSujet: Re: [CLOS]Du monde au balcon [Pv] Jeu 25 Mai 2017 - 22:14
Emily est en train de faire pipi, les coudes sur les genoux, quand Gaël rentre dans la salle de bain. Elle le regarde, il l’ignore, et elle le suit du regard. L’intimité est une chose qui n’existe plus entre eux, il faut croire, et ce n’est pas comme si elle avait déjà fait des choses, avec Jonas, à coté de son pote endormi. Ce n’est pas très glamour, ni même distinguée, mais Emily est loin de ces parures. Alors, elle ne se cache pas, mais elle met un peignoir, parce que c’est ce que l’on met le matin, qu’il se le dise.

L’air de rien, elle revient, et il lui demande si elle est une dame maintenant. Ses yeux tombent sur lui, elle le dévisage un instant, le fixe même en fait, et elle hausse les épaules en guise de réponse. «J’vais aller déjeuner avec ma tante, j’vais pas rester cul nu grand idiot ! » sa réponse ne va pas, elle va devoir se recoucher avant d’aller déjeuner, mais elle s’en moque, un point c’est tout.

«Oh ça va ! On a compris que tu préférais que je sois cul nu ! » Il a de la chance d’être au rebord de la fenêtre ! Il n’a pas compris et c’est tant mieux. Pourtant, elle ne va pas simplement se contenter de jouer la pudique, elle se rapproche de la fenêtre, pour voir ce qu’il fait, vérifier la rue encore dormante dans la pénombre et elle mordille sa lèvre.

«dans deux soirs, ça t’va ? Fait attention en rentrant sinon je te botte le cul ! »

Emily dit ça sèchement, mais alors qu’il s’en va, elle finit par sourire, le cœur serré. Elle est heureuse qu’il soit là, Thorm lui parait moins lointain, elle aurait aimé lui dire qu’elle l’aime, aussi fort et aussi grand que leur comté, mais elle en est incapable. Parfois, elle se demande pourquoi il aime les garçons, comme maintenant mais elle finit par hausser les épaules et retourner vers son lit, il lui manque déjà…




"C'est fou comme c'est une chose pratique le mariage.
On passe de fille de pécore à future duchesse de Brez"
Aller à la page : Précédent  1, 2

[CLOS]Du monde au balcon [Pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Ambrosia :: L'histoire Ambrosienne :: 4 ème niveau de la cité-
Sauter vers: