AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez|

Les Civilisations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Aernia
La Grande Conceptrice
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org
Nationalité : Ambrosienne
Messages : 221
Date d'inscription : 12/04/2016
avatar
Aernia
La Grande Conceptrice
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org
Nationalité : Ambrosienne
Messages : 221
Date d'inscription : 12/04/2016
MessageSujet: Re: Les Civilisations Mer 18 Jan 2017 - 14:47
Ambrosia ou L'Empire de Vapeur


Politique : Impériat
Description : L’Empire de vapeur existe depuis presque huit cents ans, par les conquêtes coloniales d’une ville insulaire, Ambrosia, sur les îles voisines ou les îlots voisins, jusqu’à former un empire colonial de faible taille mais de grande importance économique et presque autosuffisant.
Il n’y a pas grand-chose à dire de cet empire jusqu’à la fondation de la lignée de Choiseul par Merimin de Choiseul il y a 400 ans suite à l’absence d’héritier de son prédécesseur et du coup d’Etat qu’il a causé, faisant se tourner le monde vers l’Empire d’Ambrosia. Sous le règne de son prédécesseur, l’empire ambrosien se trouva au cœur d’une véritable révolution technologique et industrielle que Mérimin, premier ministre d’alors, réussit à canaliser au sein de l’Empire uniquement pour en faire bénéficier son peuple et s’ériger en arbitre dans les conflits territoriaux de ses trois voisins principaux, les forçant par la menace d’une guerre où ils seraient perdant, voire même, délibérément prendre parti dans les conflits quitte à causer l’extinction d’un ou deux autres pays pour mettre fin aux guerres…
Dans cette idée, Mérimin proposa une alternative aux trois belligérants :  tous les puissants de ces trois pays devraient, une fois dans leur vie, et si possible dans les premières années de leur âge adulte, venir s’établir pour une durée de trois ans à Ambrosia, pour qu’ils s’ouvrent les yeux mutuellement, sous l’égide d’un tuteur d’un autre pays et vivent à l’ambrosienne pendant ces quelques années.
Devenue une véritable force avec laquelle on doit compter, l’empire Ambrosien, raccourcis à Ambrosia dispose d’une technologie bien plus avancée, basée principalement sur les capacités de la machine à vapeur. Ambrosia a su l’employer jusqu’à créer des aéronefs et même une cité qui s’est étendue tant sur terre que dans les airs.
Autres informations : L’impératrice de vapeur LILITH DE CHOISEUL vient de perdre son mari, le Prince Consort Elrich, haut dignitaire originaire du protectorat d’Ameth, laissant apparemment l’empire sans héritier à l’impératrice. Cette mort mystérieuse est un meurtre. Mais qui devra payer pour ça ? Les Amethiens ne laisseront pas passer…. Et les ambrosiens non plus. Une mort comme celle-ci se paye… espérons que ce ne soit pas trop dans le sang…

Les rangs propres au pays
Hormis le peuple, l’impératrice nomme les nobles et dignitaires étrangers en trois groupes
- Les Grands
- Les Dignitaires
- Les Pupilles
avatar
Aernia
La Grande Conceptrice
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org
Nationalité : Ambrosienne
Messages : 221
Date d'inscription : 12/04/2016
MessageSujet: Re: Les Civilisations Mer 18 Jan 2017 - 14:48
La Ligue Raclusienne



Politique : Confédération de cités Etats démocratiques
Description : Est considéré comme citoyen de la Ligue Ralcusienne tout citoyen d’une des Cités-Etats de Raclus, c’est-à-dire toute personne dont la famille vit dans l’une des Cités Etats depuis au moins trois générations, pour s’assurer que la famille a à cœur les intérêts de sa Cité et de la Ligue.
Chaque Cité membre de la Ligue est liée par un contrat à ne pas attaquer les autres. Association d’origine purement commerciale elle s’est peu à peu développée jusqu’à devenir une véritable structure politique dont la capitale change tous les dix ans pour une question d’égalité entre elles. Elle est régie par une assemblée – Le Grand Conseil de la Ligue – composée de neuf citoyens de chaque Cité-Etat et dirigée par un Président du Conseil et un Conseil Restreint, élu parmi les membres du Grand Conseil de la Ligue indépendamment de leur Cité d’origine.
Bien que les Cités adoptent des lois communes promulguées par le Grand Conseil, chacune aime à se croire indépendante un maximum, adoptant souvent sa propre structure politique, ses propres organes décisionnels, etc. C’est sans doute l’un des pays les plus récents au monde puisque qu’il a à peine deux cents ans mais les plus récentes des Cités sont rentrées dans la Ligue depuis moins de trente ans.
Le commerce y est florissant et c’est de ces cités que viennent les produits artisanaux les plus raffinés. On y trouve les meilleurs orfèvres, doreurs, tisserands, ou encore sculpteurs. Pays où l’esthétique joue une grande  importance le rang social est supposé y être égal entre les individus, mais on remarque un léger clivage selon l’ancienneté de la citoyenneté familiale.
Concernant le point militaire, l’armée est sans doute la plus nombreuse du continent car il s’agit majoritairement d’une armée de conscrits et non une armée de métier, tous les citoyens, hommes et femmes doivent faire leur service militaire d’au moins deux ans avant d’avoir la possibilité de retourner à la vie civile  ou de s’engager dans l’armée... et c’est le Conseil Restreint qui commande aux armées au travers d’un Stratège local, un par cité.
Autres informations : C’est une structure qui peut sembler peu stable au premier abord, mais étonnamment les conflits internes s’effacent tous seuls, face à l’étranger, sans être xénophobes, ils sont jaloux de leurs terres et de leurs secrets artisanaux, gardés secrets au sein des guildes professionnelles très développées et très influentes.
La Ligue est persuadée que l’argent, l’influence, et le commerce, peuvent réunir tout le continent sous une seule et même bannière, seulement, tout n’est pas si simple : en effet, aucun des autres pays ne semble prêt à abandonner sa souveraineté pour la ligue qui rêve de posséder les espaces agraires Amethiens ou les Fonderies Eskroises. Cibler Ambrosia semble logique, du coup, n’est-ce pas ?

Les rangs propres au pays
Hormis le peuple, on considère trois groupes de population, soit :
- Les Elus
 -> Les Ainés
 -> Les représentants
- Les Citoyens :
 -> Les patriciens
 -> Les nouveaux citoyens
- Les Autres :
 -> Les esclaves
 -> Les étrangers
 -> Les femmes (selon les cités)
avatar
Aernia
La Grande Conceptrice
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org
Nationalité : Ambrosienne
Messages : 221
Date d'inscription : 12/04/2016
MessageSujet: Re: Les Civilisations Mer 18 Jan 2017 - 14:49
Le Royaume d'Eskr



Politique : Monarchie féodale matrilinéaire
Description : Comme tout système féodal, le royaume d’Eskr est morcelé en de multiples fiefs, chacun dirigé par un seigneur, ayant plus ou moins de vassaux. Code de chevalerie, noblesse d’épée, vous connaissez un peu tout cela n’est-ce pas ? Le roi Lamwin, sans être une personne faible et influençable, ne règne qu’en contrôlant bien ses vassaux, souvent en conflit les uns avec les autres. Toutefois, les conflits sont tels qu’il n’est pas si difficile pour le roi d’avoir assez de partisans, pour peu qu’il aille un minimum dans leur sens.
L’armée est répartie entre les différentes troupes de chaque seigneur et chaque vassal, elles sont appelées ost et leur force dépend du rang de chaque seigneur, allant d’un simple chevalier accompagné d’une demi-douzaine de soldats à plusieurs dizaines de chevaliers, selon la taille, l’importance stratégique, ou le rang du fief.
Le trône y est héréditaire, seul l’homme règne, mais l’hérédité passe par la femme, seule réelle preuve du sang :  ainsi, l’héritier du roi n’est pas son fils, mais le fils de sa sœur, son neveu, donc l’héritier sera le fils de la sœur de celui-ci, etc, causant régulièrement des problèmes de succession.
Économiquement parlant, le royaume est très réputé pour ses forges d’acier d’où l‘on tire les meilleures armes et outils du monde, et en exportant le fruit des forges locales. C’est là leur principale force. De plus, ils produisent de manière non négligeable des produits de bouche et leurs alcools forts font partis des plus raffinés.
Autres informations : Le roi Lanwin est entouré de quelques nobles, souvent, ses plus fidèles alliés, mais celui qui gère le plus, et le mieux, le pays, est son maître argentier, chef de son conseil royal et grand chambellan.
On dit que la parole d’un Eskrois est aussi fiable qu’un scorpion, mais que leurs écrits dureront mille ans tant ils y tiennent. Ils sont souvent, en effet, versés dans l’érudition et disposent d’immenses et très réputées bibliothèques. Leurs collèges sont très réputés. Ce ne sont pas des barbares, même s’ils sont souvent portés sur l’acier et la manière de s’en servir à des fins belliqueuses
Très fiers, souvent arrogants, ils sont souvent soif de plus de terre, car la terre et sa fertilité déterminent souvent la puissance d’un seigneur.

Les rangs propres au pays
Le régime étant celui des privilèges, on a :
- La noblesse :
 -> Le roi
 -> L’héritier (le premier neveu)
 -> La Première Dauphine (la première sœur de l’héritier)
 -> Les autres dauphins et dauphines (un, deux, trois, quatre, etc)
 -> Les 3 Ducs
 -> Les Seigneurs
 -> Les chevaliers
- Le Clergé :
 -> Les prêtres
 -> Les moines
- Le tiers-état :
 -> Les marchands
 -> Les artisans
 -> Les paysans
avatar
Aernia
La Grande Conceptrice
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org
Nationalité : Ambrosienne
Messages : 221
Date d'inscription : 12/04/2016
MessageSujet: Re: Les Civilisations Mer 18 Jan 2017 - 14:51
Le Protectorat d'Ameth



Politique : Théocratie
Description : Le pays tout entier est dédié dans la dévotion envers Ameth, leur Dieu protecteur. Il ne s’agit non pas d’un Dieu créateur, mais de l’héritier d’un Dieu vivant parmi les hommes. Seuls certaines castes ont le droit de servir directement la Lignée – nom que l’on donne à la descendance directe d’Ameth - au travers de la caste cléricale, commandée par le Premier Intendant (actuellement Nemar Wyross), seule personne à avoir le droit de récupérer la parole de la Lignée.
A priori le protectorat d’Ameth n’a pas d’armée à proprement parler. En effet, ils clament haut et fort qu’Ameth seul suffit à les protéger, d’où le nom du pays, le protectorat d’Ameth. Ils prétendent qu’en cas de danger imminent, Ameth remontera depuis sa demeure au sein de la terre depuis le Trône Aux Mille lumières pour prendre possession de La Lignée pour défendre le pays, à la tête des Onze Légions De Métal, de toute forme d’invasion païenne.
Toutefois nul ne sait si c’est vrai ou pas. La vérité, tenue secrète des habitants même du pays, est que, le long des côtes et à l’intérieur des terres se trouvent toute une série de monastère, au nombre de 121 établissements majeurs qui servent à administrer et à gérer le pays sous la férule du Premier Intendant. Officiellement les moines se chargent de l’administration et de l’accueil des voyageurs. Mais sous cet apparence bienveillance et utile à la communauté, les moines s’entrainent en secret, formant une redoutable armée fanatique, à l’abri des regards, sous terre.Aucun étranger ne peut y avoir accès, aucun traitre n’est laissé en vie assez longtemps pour en parler. Au même titre ce sont les monastères qui surveillent les côtes, afin d’éviter toute incursion imprévue et invasion potentielle !
Pour le principe, le protectorat dispose d’une milice minimale pour pouvoir faire régner la loi en public et devant les étrangers.
En soit, le protectorat d’Ameth n’est pas un pays belliqueux, mais il est très jaloux de ses secrets et s’ils s’intéressent beaucoup aux autres pays, c’est parce qu’Ameth a déclaré avant de partir : « Vous êtes la lumière de cette terre, éclairez la voie pour Tous, car même les exilés et les parias ont droit à la lumière et votre devoir est de l’apporter à tous. » L’expansion serait donc plus théologique que militaire, quoique certains Premiers Intendants aient envisagé de le faire très sérieusement. D’ailleurs Nemar Wyross fait partie de ceux-là.
Autres informations : Ameth est un dieu qui basiquement n’est ni pacifique, ni belliqueux, sa légende et son histoire raconte qu’il n’a jamais hésité à prendre les armes pour défendre ses idées ou même partir à l’assaut de son ennemi juré : l’Innommable, dont l’avènement est à venir de nouveau.
Ameth n’a confié qu’une seule mission à ses descendants et à ses serviteurs : faire en sorte que l’homme soit prêt pour ce grand affrontement pendant lequel Ameth vaincra et créera une nouvelle ère de prospérité où seuls ceux qui ont lutté de son côté demeureront. C’est donc à ses protégés de préparer le monde à cet affrontement en l’unifiant sous l’unique bannière d’Ameth, de gré si possible, mais lorsque les signes annonceront le Kree Hotmer, l’Ultime Bataille, le dernier instant alors la bannière du cheval noir, symbole du protectorat devra unir tous les peuples, à n’importe quel prix. Tout doit être fait dans cet impératif. Ainsi, c’est un pays fortement préparé à la moindre possibilité de guerre en termes de vivres et de soldats, la logistique aussi d’ailleurs. Toutefois, c’est un peuple très accueillant et très ouvert aux étrangers… pour peu qu’ils suivent au moins,durant leur passage, les Voies d’Ameth.

Les rangs propres au pays
Hormis le peuple, on considère trois castes religieuses principales
- Les hauts prêtres :
-> Le Premier Intendant
-> Le Premier Serviteur ou Prieur
- Les prêtres :
-> Le Serviteur
-> L’Aide
- Les moines :
-> L’Abbé
-> Le Moine

Les Civilisations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Ambrosia :: Préface Ambrosienne :: Bibliothèque ambrosiennne :: Subventions ambrosiennes-
Sauter vers: