«Pourquoi donc ? Il n’y a pas d’âge pour se faire plaisir au cœur en partageant un instant de vie et de danse avec d’autres gens ! Même à 80 ans, je pense que j’irais m’amuser ! » Rit-elle avant de se reprendre. «Non que je pense que vous ayez cet âge là ! Ni que je vous trouve vieux ! Non non ! » Ne s’enfonce-t-elle pas là ? «Vous m’avez comprise…j’espère. »

Pouvait-elle le vexer avec ses maladresses ? certainement ! Emily le sait, elle n’est pas très douée, ou trop impulsive, elle parle, sans réfléchir et cela n’engage jamais rien de parfait, mais ceux qui la connaissent savent que ce n’est pas méchant. Se concentrant sur la valse, les joues rougissants toujours, elle hausse les épaules en manquant de peu le pied de Dante. « Personne, mais il parait que je dois faire une excellente impression pour ne pas paraître une grosse pécore. Vous savez, si on sait pas aussi bien danser, les péteux de la cour… » Là encore, elle dépasse un peu les bornes, mais elle ne se reprends pas, elle sourit. «Oups désolé. » Hoquete-t-elle en ne pouvant éviter son pied cette fois. «Ce sont de bonnes occupations…calme. Peut-être que je les préfèrerais… » Elle réfléchit. «C’est un peu calme pour moi tout de même. A thorm nous partions faire milles bétises, c’était une merveilleuse époque ! » Rit-elle avec engouement avant d’entendre sa proposition. «Oh vous feriez cela ? Je pourrais demander à mon tuteur si vous pouvez venir au palais m’en donner, mon maître de danse est désagréable et pince sans rire ! J’ai envie de le mordre quand il ouvre la bouche ! »

Une enfant, voilà ce qu’elle est, mais ce n’est pas faux. Le maître de danse n’est pas très agréable, il parait qu’il n’a pas à l’être, mais Emily supporte mal les gens austères, elle a l’impression, toujours, d’être fautive de cette façon d’être, et qu’elle doit, forcément, leur rendre une attitude plus guillerette.

Sans lui avoir trop baîmé les pieds, Emily a passé un agréable moment, et éloigné du bibliothécaire, elle se sent merveilleusement bien. Un grand sourire accueille son compliment et un « merci » sort de sa bouche avec un air radieux. «Volontiers » Déclare-t-elle en se réinstallant, observant un instant la lumière décliner. Elle n’a pas l’impression d’avoir vu passer l’après-midi mais ce n’est pas désagréable. L’air ailleurs un instant, elle se concentre sur le gâteau et arbore un grand sourire. «Cela vous dirait, un dimanche après-midi, de venir prendre le goûter avec moi au palais ? Cela me ferait plaisir, et puis je vous présenterais mon tuteur !Non ? »

Elle demande cela soudainement, après être sortie de ses pensées. La jeune femme regarde Dante avec une amitié sincère et des traits joyeux. «A moins que vous ne vouliez m’accompagner au musée ? il y a une exposition sur d’ancienne dynastie, avant mérimin, à travers les pays ! » L’homme n’est pas de son âge, mais il est intelligent et elle sait qu’elle pourrait apprécier un instant comme ça avec lui ! Elle en parlerait à Nemrod bien entendu, mais cela ne devrait pas être gênant ! A moins qu’elle ne réfléchisse pas assez à ce sujet…