AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez|

Girls just wanna have fun [L'Impératrice et ses Dames de compagnie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Elena Spina
Herboriste
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Raclusienne d'Adop
Messages : 27
Date d'inscription : 22/01/2017
MessageSujet: Girls just wanna have fun [L'Impératrice et ses Dames de compagnie] Mer 2 Aoû 2017 - 20:14
Cela faisait plusieurs semaines, à présent, qu’Elena s’était vue proposer de devenir l’une des dames de compagnie de l’Impératrice. Dire qu’elle avait étonnée de cette offre aurait été un doux euphémisme. Mais après s’être assurée que cette nouvelle « attribution » ne l’empêcherait nullement de continuer son métier d’herboriste, ainsi que son métier de sage-femme, Elena avait accepté avec plaisir l’offre de l’Impératrice. Elle portait un profond respect à la Première Dame d’Ambrosia. Les tragédies qu’elle avait traversées avaient profondément peiné Elena. Personne ne devrait perdre son époux et leur enfant, surtout en si peu de temps. Alors qu’elle avançait vers les appartements de l’Impératrice, Elena sentit son cœur se serra, et soupira pour repousser ces sombres pensées plus loin. Aujourd’hui, elle avait rendez-vous avec l’Impératrice. Elle ne voulait pas arriver nostalgique ou déprimée. Le rôle d’une dame de compagnie n’était-il pas de distraire l’Impératrice – dans ce cas-ci ? Comment la distraire si elle était triste ?

Une fois arrivée à destination, un domestique l’annonça puis la fit entrer. Dans les bras, Elena portait un panier en osier. Dans celui-ci, quelques présents, pour l’Impératrice. Devant celle-ci, Elena plongea dans une profonde révérence. Elle sourit ensuite à Lilith et s’approcha encore. « Veuillez excuser mon retard, Majesté. Je voulais vous apporter ceci, mais il m’a fallu attendre un peu que ce soit fin prêt. » Ces paroles devaient lui sembler incompréhensibles, mais elle aurait bientôt le fin mot de l’histoire : Elena lui tendit le panier, lequel était recouvert d’un tissu simple, pour dissimuler ce qu’il contenait. En l’occurrence, des fleurs mais aussi, et surtout, un petit flacon de verre. C’était pour ce dernier qu’Elena avait dû patienter. Elle voulait être sûre que c’était bien infusé, avant de le mettre en bouteille. « C’est du parfum que j’ai concocté moi-même. J’ai utilisé des fleurs sauvages, dont le parfum est très délicat. J’espère que cela vous plaira. Vous n’êtes bien sûr pas obligée de le porter. » Eh oui, le métier d'herboriste pouvait être très varié. Il ne s'agissait pas seulement de créer des remèdes. Elle avait aussi appris à concocter des crèmes, des tisanes... Et des parfums. Si cela ne lui plaisait pas, elle pouvait le donner à quelqu’un d’autre, ou même le jeter…

« Comment allez-vous aujourd’hui ? » Elle ne parlait pas uniquement de sa santé, évidemment. Bien sûr, c’était une déformation professionnelle. Elle avait passé tant de temps à soigner les malades, que c’était un réflexe pour elle aujourd’hui. Mais elle n’était plus seulement herboriste aujourd’hui. Elle était aussi Dame de compagnie. Et en tant que tel, c’était surtout des humeurs de l’Impératrice qu’elle devait s’inquiéter.
avatar
Lilith de Choiseul
Impératrice de vapeur
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t35-grand-lilith-de-choi
Nationalité : Ambrosienne
Messages : 1756
Date d'inscription : 14/01/2017
MessageSujet: Re: Girls just wanna have fun [L'Impératrice et ses Dames de compagnie] Jeu 3 Aoû 2017 - 15:35
Assise dans le salon rouge de mes appartements, un cigarillo fume dans le cendrier, alors que, jambes croisées dans un pantalon et chemise de jabot, je poursuis la lecture d’un livre dernièrement sortie. Un verre de whisky sur le guéridon à ma droite, je dois avouer que je ne cesse de repenser aux choses et autres de l’état, plus qu’à mes lignes de lecture. Madame l’Oie est déjà dans le palais, elle « murmure » à ses habitués quelques rumeurs à faire trainer, je vais demander à Elena d’en faire de même, ou plutôt, elle va en faire de même à son insu.

Je l’apprécie en tant que dame de compagnie, cela est vrai, il n’y a point de vérité plus juste. Mais elle est amethienne et sa fidélité envers Everard est tout aussi importante, je vais donc lui partager ma rumeur, la faisant passer pour vraie et je verrais bien. Pour le moment, je pense aussi trop au Prieur. Je crois que mes sentiments envers l’homme ne grandissent trop, je vais devoir discuter sérieusement avec lui de chose et d’autre, mais je ne pourrais continuer notre liaison au-delà du bal de l’Hiver, après.

Non, je ne pourrais plus. Il me devient trop difficile de ne pas éprouver plus de sentiment à son égard que nécessaire, il faut avouer que nous faisons peut-être de nos nuits des confessions de chair, il nous arrive aussi de discuter, et j’ai une passion étrange pour nos débats fermés, où j’oppose mon avis au sien…c’est…exaltant. Trop.

Un domestique vient m’annoncer l’arrivée d’Elena et j’interromps ma lecture pour la faire rentrer, déposant le livre sur le sofa, je me redresse pour aller à son encontre, répondant à sa révérence par un abaissement de tête.

-Vous éveillez ma curiosité Elena.

Je prends le panier qu’elle me tend, non sans hausser un sourcil, n’imaginant pas un instant ce qu’elle souhaite m’offrir. A priori, le panier m’évoque des douceurs, mais pourquoi ? Je suis bien plus agréablement surprise quand j’y découvre une bouteille de parfum. Je la regarde avec un sourire et attrape le flacon entre mes mains pour en déposer un peu sur l’intérieur de mon poignet et l’apporter à mon nez. J’apprécie les fleurs simples, et j’aime l’essence de ce parfum, il y a des violettes en compagnie d’autres fleurs, je prends le temps de le sentir avant de répondre.

-Je le porterais…il me plait.

Je l’invite à s’installer alors que je prends place dans un des fauteuils, reprenant le cigarillo entre mes doigts.

-Je vais bien, la neige ne me déplait pas, mais je dois vous avouer que la valse des prétendants commencent à me lasser. Je pense qu’au bal de l’hiver, j’annoncerais mon choix. C’est un peu tôt, mais je pense que cela ne sera qu’un mal pour un bien. Bien sûr, cela reste entre nous.

Et pour autant, point de prétendant annoncé pour le Protectorat, alors, je les oublies ? Ils ont clairement eu le temps depuis, ainsi, je vais les presser un peu. Je souris à Elea.

-Qu’en pensez-vous ?

Je recroise les jambes et porte le verre à mes lèvres, une domestique toujours présent se chargerait de la servir en fonction de sa demande, Baptiste n’attends qu’une demande de sa part pour cela.



Badge d'honneur:
 

Girls just wanna have fun [L'Impératrice et ses Dames de compagnie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Ambrosia :: L'histoire Ambrosienne :: Palais impérial :: 2nd étage-
Sauter vers: