AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
RSS
RSS


 :: L'histoire Ambrosienne :: Palais impérial :: 1er étage

Les rêves ça se compare pas.

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
avatar
Emily de Brez
Ambassadrice eskroise / future cantatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t155-pupille-emily-de-brez-cantatrice#2422
Nationalité : Eskroise
Messages : 217
Date d'inscription : 26/02/2017
MessageSujet: Re: Les rêves ça se compare pas. Sam 11 Aoû 2018 - 8:24
« Si je dis tout ce qui peut me sortir par la tête, on est pas rendu. » Dit-elle en souriant, un peu penaude et tout à fait consciente de toutes les bétises auditives que peut laisser filer ses lèvres. Ce n'est pas un mensonge de dire cela, au contraire, ce n'est qu'une criante vérité. Emily parle souvent beaucoup et trop. A dire vrai, elle ne réfléchit pas avant de le faire, ni ne tourne sa langue sept fois dans sa bouche, mais elle sait qu'avec son tuteur et dans cette position, il ne risque pas d'arriver grand chose de désagréable, à moins que si ? A-t-elle la naïveté de croire qu'elle serait excusée ? Un peu...

« Non mais je m'en fous de votre âge, faut arrêter la fixette hein ! » Ne peut-elle s'empêcher de lui rétorquer brusquement. Non mais ! Elle a simplement pensé avoir été un peu brusque, Emily aime mordre, c'est comme...une seconde nature, elle aime laisser cette petite marque et elle ignore si cet homme apprécie. De son air boudeur, elle secoue la tête, avant d'hoqueter de surprise et le regarder. « J'aime bien mordre, des fois je le fais jusqu'au sang...pas toujours hein...mais j'aime bien mordre et tout le monde n'aime pas ça. Enfin, rassurez-vous ! Je ne mords pas n'importe où bien entendu ! Enfin on s'en fiche, arrête la fixette, je m'en fous un peu de ton âge quand même... »

Que ce soit clair, elle sait qu'il n'aurait pas la fougue de la jeunesse, et qu'il y a des contraintes physiques mais ce n'est pas grave. Les jeunes sont pas toujours vigoureux et Jonas lui a fait connaître la mi-molle, ou encore, la pas en forme, bref, un homme n'est pas non plus une bête ! Bref !!!

« Je vais chuchoter. » Sourit-elle en lui laissant le temps de comprendre avant de glisser le long de son corps d'un air espiègle et chuchoter...oui, raconter une histoire avec les lèvres, du bout de la langue, bon, un peu maladroitement mais pas si terriblement nul que ça !




"C'est fou comme c'est une chose pratique le mariage.
On passe de fille de pécore à future duchesse de Brez"
avatar
Nemrod L'Envers
Maître espion
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Ambrosien
Messages : 117
Date d'inscription : 05/03/2017
MessageSujet: Re: Les rêves ça se compare pas. Ven 17 Aoû 2018 - 12:56
Vous sourîtes, indulgent, mais vous ne commentâtes pas ses paroles, parce que c’était inutile. Elles étaient véridiques. Et vous ne vouliez pas non plus accroitre ses réactions sans raison… vous lui caressâtes doucement la joue avec tendresse alors qu’elle continuait à parler. Aimer mordre. C’était un peu particulier… est-ce qu’elle savait jouer dans la subtilité, au moins ? Vous pensiez qu’elle en était capable… aussi surprenant que cela puisse paraitre, mais cette fois, vous répondîtes, plus pour plaisanter qu’autre chose :

« Certes, alors nous allons nous entendre. Mordre est un petit plaisir partagé… et moi aussi je fais attention. Qui sait, il y a peut-être des endroits où mordiller te plairait plus qu’à d‘autre. »

Non, c’était vrai, vous aimiez mordre… même si maintenant, il s’agissait plus souvent de mâchouiller ou de mordiller, plus que vous ne mordiez. Vous lui sourîtes et vous restates silencieux avant de finalement la regarder. Elle était là, installée, terriblement séduisante dans sa sainte nudité. Et aussi déplacée que fut cette pensée, vous ne putes vous empêcher de vous demander comment elle avait su faire patienter Lowell. Cela restait à vos yeux un mystère… Mais vous ne vous posâtes pas plus de questions sur le sujet pour l’instant, privilégiant l’idée de la regarder les yeux dans les yeux alors qu’elle parlait de chuchoter…. Qu’entendait-elle par-là ? Vous fronçâtes les sourcils sans comprendre, et ce, pendant un moment. Puis, finalement, en la voyant s’abaisser, une idée sur ce qu’elle souhaitait dire vous vint. Vous approuvâtes mais, doucement, vous la retîntes un moment.

« Attends. Petite leçon au passage. Ta façon de le dire est fort charmante, mais je souhaite que tu te rappelles une chose bien précise. Rien ne te force à de telles extrémités, c’est un cadeau que tu fais, pas un devoir auquel tu te soumets. Le comprends-tu ? »

Vous lui sourîtes et vous baisâtes son front avant de vous décider à la laisser procéder à sa manière, timide mais pas inexpérimentée. Vous appréciez ces manières, le jeu de langue, le languissement qu’elle procurait et doucement, vous vous laissâtes aller en arrière, vous laissant faire, vous laissant gagner par ce plaisir simple.

« Alors après ce plaisir ce sera à mon tour de te montrer les ravages que peuvent provoquer la langue de ton amant sur ton corps… même si ce n’est pas le propos de la « leçon » … Tout est une question d'envie... »


avatar
Emily de Brez
Ambassadrice eskroise / future cantatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t155-pupille-emily-de-brez-cantatrice#2422
Nationalité : Eskroise
Messages : 217
Date d'inscription : 26/02/2017
MessageSujet: Re: Les rêves ça se compare pas. Lun 3 Sep 2018 - 18:50
«J’ai hâte de voir cela… » Dit-elle dans un sourire, souhaitant bien soudainement en découvrir plus à ce sujet. Nemrod l’Envers est donc un mordeur ? Voilà un détail qui ne lui déplait pas. Mais elle ne connait rien de mieux que de mordre, planter ses dents dans une peau et serrer. Cela ne plait pas à n’importe qui et les hommes râlent facilement de ce genre de chose, parait que si on lui faisait pareil, elle râlerait aussi. Mais comme personne n’a jamais rendu, et bien…elle ne peut qu’imaginer et attendre. Enfin, Nemrod saurait lui montrer la chose ! Au moment voulu.

Avant de continuer sa démarche, Emily fronce les sourcils. Elle ne comprend pas les propos de son tuteur et reste un peu…décontenancée. C’est qu’on ne lui a jamais présenté la chose ainsi, à Eskr, une femme se doit de…enfin. C’est normal. Jonas ne cessait de le répéter. «J’ai envie. » Dit-elle. « « J’aime bien. » Mais elle se tortille les lèvres. « « Par contre c’pas c’que dit un homme à Eskr. » Est-ce que c’est proprement Ambrosien ? Mais…c’est pourtant une forme de devoir chez elle…hum.

Dans tous les cas, elle descend, consciente d’en avoir envie et redresse ses pupilles, au bout de quelques instants. La bouche pleine, elle fronce les sourcils, ne sachant pas trop ce qu’il voudrait faire, mais ne cherche point trop à comprendre préférant s’adonner à son exercice. Loin d’avoir des capacités indéniables et sans égal, elle a l’aisance des dames qui savent faire et un peu l’indécence de celles qui savent encore mieux faire, mais on est loin d’une élégance facile et à sa portée.

Elle est attentive à ses réactions, en fait, elle prend garde à tout ce qui peut venir de lui quand elle fait quelque chose, mais le fait est qu’elle n’est pas aussi aisée qu’une dame d’expérience et semble s’inquiéter de la finalité. D’ailleurs, elle s’arrête et demande un peu timidement. «ça t’ennuie de prévenir avant de… » Oui hein, avant de…

Emily n’a pas très faim pour dire les choses avec politesse.




"C'est fou comme c'est une chose pratique le mariage.
On passe de fille de pécore à future duchesse de Brez"
avatar
Nemrod L'Envers
Maître espion
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Ambrosien
Messages : 117
Date d'inscription : 05/03/2017
MessageSujet: Re: Les rêves ça se compare pas. Mar 4 Sep 2018 - 22:50
Vous sourîtes alors qu’elle semblait vraiment se lâcher un peu…. Mais bon, vous espériez que vos propos ne tomberaient pas dans l’oreille d’un sourd. Et peu importait l’idée qu’elle ait envie ou qu’elle aimât. Il y avait des situations où un non devait être compris, mais apparemment, ce n’était pas un souci, le vrai problème venait – tiens donc ! Encore une fois, c’était une surprise – venait de son éducation. Certes, cette fois, dans le domaine de la chambre à coucher, mais encore un problème éducatif ! Vous sourîtes et vous la laissâtes faire, vous la laissâtes s’abandonner à un délicieux languissement, regardant son corps replié sous elle alors qu’elle venait doucement faire ce qu’elle désirait, gardant ses iris dans les miens. Sans doute pour y voir une forme d’acceptation, d’approbation.
Vous émîtes juste un soupire de satisfaction, de plaisir aussi, alors qu’elle travaillait ses compétences vocales d’une manière détournée.

Doucement, vous lui caressâtes la joue, les cheveux, jouant un peu avec alors qu’elle faisait – cela se voyait à son expression faciale – de son mieux. Vous ne pouviez pas lui demander plus, sauf sur un détail. Vous prîtes alors sa main dans la votre et vous la décalâtes jusqu’à ce qu’elle vienne se poser sous les bourses.

« C’est un endroit aussi sensible que le reste, et tu verras que jouer sur les deux tableaux, c’est efficace quand tu ne veux pas faire durer… »

Oui, ça restait une petite leçon, même si sa nature était fort peu orthodoxe… Vous ne dites plus rien, occupé à savourer soin languissement correct. Elle n’était pas la plus douée de vos amantes en la matière, mais elle n’avait pas vocation à l’être ! Vous lui sourîtes et vous opinâtes du chef à sa demande. Bien sûr, c’était normal. Il n’y avait aucune raison pour qu’il en soit autrement. Mais vous ne la laissâtes pas continuer. Vous la retinssiez avant de finalement lui dire.

« C’est d’accord, mais il va bien falloir que ça s’évacue, et qu’il n’y ait aucune trace suspecte… »

Eh oui, il fallait y penser… quel scandale que de trouver de telles traces dans son lit… autant éviter si possible ! Vous lui sourîtes et l’embrassâtes avant de retourner à son Grand Œuvre… bien sûr, vous la stoppâtes avant la délivrance, comme elle le demandait…


avatar
Emily de Brez
Ambassadrice eskroise / future cantatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t155-pupille-emily-de-brez-cantatrice#2422
Nationalité : Eskroise
Messages : 217
Date d'inscription : 26/02/2017
MessageSujet: Re: Les rêves ça se compare pas. Dim 14 Oct 2018 - 21:59
Les conseils sont fait pour être suivi, Emily en a pleinement conscience et si elle n’a, point d’expérience trop poussée en la chose, l’idée est qu’elle ne se débrouille pas si mal que ça. En tous cas, elle le pense pendant qu’elle s’occupe de son intimité. Sa main est un peu maladroite mais ne blesse pas, les hommes sont bien fragiles de ce genre d’endroit et elle respecte cela. Avec beaucoup d’attention, ses occupations lui prennent toutes son attention, ainsi que les réactions de Monsieur son tuteur. Elle observe, retient sous souffle, essaye de deviner et d’envisager mais, dans tous les cas, parvient jusqu’à la finalité des choses.

Elle n’oublie cependant pas ce qu’il a pu lui dire, aucune trace, l’idée d’absorption lui déplaie bien trop pour que la chose soit nécessaire. Elle hésite, réfléchit, et utilise maladroitement ses mains quand il la repousse pour la suite. Tant bien que mal, elle récupère entre ses doigts les choses, l’observant avec une certaine candeur. Sa naïveté étalée, elle ne trouve rien de plus à dire que. « J’ai un peu paniqué… » Il faut le reconnaître, elle n’a rien de mieux à dire et la sensation chaude entre ses doigts lui parait étrange. Elle sourit bêtement, maladroite et pouffe, avant de tenter de se relever, gardant ses mains en coupelles pour aller les plonger sous l’eau du lavabo situé dans la salle de bain adjacente. Pas de jour encore à l’horizon, il faut croire que le temps est lent à vouloir se relever et timidement, elle retourne auprès de Nemrod.

Est-ce suffisant pour aujourd’hui ? Au-delà de l’idée des plaisirs, elle a pleinement conscience de l’apprentissage qu’il offre. Et elle revient doucement en trottinant pour revenir. Il a l’âge pour que les choses ne s’enhardissent pas dans l’immédiat. Elle sourit et se blottie un peu contre lui. « Tu ne ressembles tellement pas au Eskrois…enfin, aux eskrois, j’en connais pas cinquante sur le sujet hein… »

Elle ne sait pas ce qu’elle doit dire ou faire maintenant. En tous cas, Emily se tient ici et avec tendresse, elle sourit.




"C'est fou comme c'est une chose pratique le mariage.
On passe de fille de pécore à future duchesse de Brez"
avatar
Nemrod L'Envers
Maître espion
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Ambrosien
Messages : 117
Date d'inscription : 05/03/2017
MessageSujet: Re: Les rêves ça se compare pas. Sam 3 Nov 2018 - 9:29
La finalité des choses survint et vous eûtes la présence d’esprit de la prévenir par avance. Vous soupirâtes de plaisir alors qu’elle, elle ne savait pas quoi faire… vous sourîtes en la voyant, mains en coupe, un peu nouille, dans cette position, et vous ne putes que sourire et gémissâtes une main dans sa chevelure de feu. Oui, elle avait paniqué, un peu, vous vous en doutiez… vous restâtes comme ça jusqu’à ce qu’elle se lève. Elle se dirigea vers le lavabo pour se débarrasser de cette trace de souillure sur ses mimines. Vous la regardâtes, dans sa nudité complète, vous rappelant vos jeunes années, celles des amours timides et des chevauchées fantastiques. Cela vous rendait un peu nostalgique. Mais, fort heureusement, vous vous dites que la sagesse était une contrepartie généreuse à la disparition d’autres choses de meilleur aloi a priori. Vous sourîtes en la voyant revenir, un sourire sur les lèvres. Oui, vous étiez content qu’elle se soit montrée aussi ouverte, ce matin….

« Non, la leçon n’est pas finie… »

Vous lui sourîtes et vous tendîtes la main pour lui caresser sa joue aussi banche que du lait. Vous lui glissâtes les doigts dans les cheveux avant de finalement rependre la parole sur un ton à la fois sérieux et amusé.

« Je suis un vieil homme, et me contorsionner pour être à hauteur n’est pas franchement quelque chose que l’on me conseillerait… mais je vais faire une exception… allez, installe-toi confortablement sur ton lit, jeune femme, cale-toi bien, et savoure ! »

Vous lui sourîtes et vous attendîtes qu’elle obéisse avant de finalement poser vos mains sur ses cuisses blanches. Vous lui sourîtes et vous les écartâtes avant de glisser votre visage et votre barbe entre elles pour commencer d’autres formes de chuchotements, avec tendresse et douceur. Il était normal que cela se finisse par un pur plaisir pour elle.  


avatar
Emily de Brez
Ambassadrice eskroise / future cantatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t155-pupille-emily-de-brez-cantatrice#2422
Nationalité : Eskroise
Messages : 217
Date d'inscription : 26/02/2017
MessageSujet: Re: Les rêves ça se compare pas. Sam 8 Déc 2018 - 19:33
Elle avait l’air nigaude, mais elle le savait. En tous les cas, cela ne la dérangeait pas d’avoir l’air stupide, pour la simple et bonne raison, qu’avec Monsieur l’Envers, ce n’était pas tout à fait chose dangereuse. Il lui accordait sa simplicité tout en la peaufinant pour son bien, bien entendu et c’était probablement le mieux à faire ! Elle regardait cet homme qui représentait toute une génération de vécue, il était, une icône de leur histoire et sans que cela ne le classe au rang de fossile ou autre, il fallait juste reconnaitre son rang et sa valeur. Emily en était toujours impressionnée d’ailleurs, et le fait de coucher avec lui n’était pas…enfin, ce n’était pas rien, cela affinait son éducation.

Elle revint vers lui sans mot dire et se laissa allonger de nouveau, un peu confuse de le voir se glisser entre ses cuisses. La place d’un homme n’était pas là normalement, enfin, les hommes d’Eskr l’estimaient ainsi du peu qu’elle l’avait compris. Ce fut un peu d’inquiétude qui la gagna, la sensation fut de prime abord étrange, voir même bizarre et elle ne sut trop comment se sentir pour la suite. D’abord partagée, elle fut vite gagnée par un frisson et bien d’autres sensation qui la saisirent avec lenteur, dans une cadence qui la perdit un peu.

Il fallait avouer que c’était une première pour Emily, une première étrange qui laissa son corps avide de discerner plus à chaque mesure, jusqu’à l’apothéose. Eskr ne s’encombrait pas de ce genre d’apprentissage ou de connaissance, hormis comme une rumeur que certaine femme ne découvrait jamais, et voilà…voilà qu’elle en prenait connaissance et qu’elle subissait le délice d’un nouvel extase. Elle se sentit gagner peu à peu par la chose, jusqu’à l’apothéose…et dans la chute libre qui vint ceindre son front, elle resta pantoise, perdue et encore tremblante d’une sensation fantôme délicieuse. Les joues rougies, elle ne sut que dire, un merci ou autre, rien ne frnachit ses lèvres et au lieu d’en quémander plus, ce dont elle n’avait pas forcément envie, elle invita Nemrod à s’allonger un peu en sa compagnie et rester dans le silence de cette fin de nuit.




"C'est fou comme c'est une chose pratique le mariage.
On passe de fille de pécore à future duchesse de Brez"
avatar
Nemrod L'Envers
Maître espion
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Ambrosien
Messages : 117
Date d'inscription : 05/03/2017
MessageSujet: Re: Les rêves ça se compare pas. Lun 10 Déc 2018 - 3:36
Sa réaction ne vous surprit qu’à moitié. Les Eskrois étaient un peu rustaud, voir totalement rustres, mais particulièrement quand il s’agissait des femmes. Oh, non, pas dans le sens que les femmes étaient plus rustaudes que les hommes, mais plutôt dans le rapport qu’ils avaient avec la femme… vous lui sourîtes et vous exerçâtes votre art en la matière jusqu’à ses limites avant de finalement la sentir pleinement se laisser aller, dans un extase qu’elle semblait découvrir… vieux singes, grimaces, tout ça… c’était la maman de Constance qui vous avait révélé toutes les subtilités de cet art, et maintenant, j’en avais fait profiter la demoiselle, sans pour autant l’encourager à réitérer cela au cours de quelques plaisirs saphiques… c’eut été des plus mal venus… surtout sous votre toit… et en plus en sachant qu’elle était une femme mariée ! Vous restâtes un moment sans rien dire avant de finalement la regarder et lui demander, sur un ton doux mais ferme, refusant de vous allonger à ses côtés, pour des raisons plus qu’évidentes.

« Alors, de belles découvertes aujourd’hui ? »

Vous vous levâtes avant de finalement lui caresser la joue puis lui baiser le front. Autre raison qui faisait qu’elle ne profiterait pas de vous avoir à ses côtés dans le lit : la discrétion. Et puis, si elle était déjà levée, autant qu’elle aille petit déjeuner avant de faire ses devoirs, puisqu’elle était suffisamment réveillée ! Vous lui fîtes un sourire et vous ramassâtes vos affaires avant de vous diriger vers la porte de sa chambre.

« Nous reprendrons cela à l’occasion. Parfois dans votre chambre, parfois dans la mienne, jeune fille… à mon initiative uniquement. D’accord ? »

Vous lui sourîtes et vous franchîtes la porte sans d’autre regard en arrière. Pour vous, les règles et le cadre étaient posés, inutile, par conséquent, de revenir dessus.


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Les rêves ça se compare pas.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Ambrosia :: L'histoire Ambrosienne :: Palais impérial :: 1er étage-
Sauter vers:  
Il était une fois AmbrosiaNos Partenaires

Retrouver nous surDes mêmes auteurs