AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
RSS
RSS


 :: L'histoire Ambrosienne :: Palais impérial :: 1er étage

Au hasard des routes, au virage des chemins, je cherche .. Quoi déjà ? //Emily & Nemrod//

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Nicolas De Choiseul
Prince héritier / Soldat de l'armée ambrosienne
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t319-les-dignitaires-nicolas-de-choiseul-soldat-de-l-armee-ambrosienne#7164
Nationalité : Ambrosien
Messages : 514
Date d'inscription : 28/06/2017
MessageSujet: Au hasard des routes, au virage des chemins, je cherche .. Quoi déjà ? //Emily & Nemrod// Mar 15 Aoû 2017 - 23:42
L'aube une nouvelle fois se lève sur la ville lumière et fais scintiller les toits bariolés de la capitale. Peu assiste à ce prodige naturel, un seul spectateur semble s'absorber dans le décor à couper le souffle des merveilleuses couleurs qui s'étendent lentement en chassant les ombres. Nicolas comme toute sa famille sait profiter des quelques instants qui peuvent leur appartenir, dans quelques heures finit la liberté de se promener sur le plus haut des parcours de promenade, dans quelques heures, il ne sera plus pour tous ceux qu'il croisera que le prince. Mais dans cet instant en dehors du temps il s'accorde le droit de n'être qu'un homme. Un homme en proie au doute, un homme qui ne sait pas trop comment aborder les divers changements de son existence, un homme qui a besoins des conseils de son père, ou plutôt de la personne qui s'en rapproche le plus à ses yeux.

Décidé à attendre une heure relativement décente pour celui qu'il sait être matinal comme lui, Nicolas se décide brusquement de quitter son panorama envoutant pour rejoindre le monde "réel". Il sait qu'il est tôt, mais il sait aussi que l'homme qu'il vient voir est au moins aussi matinal voire plus que lui. Son oncle lui a, après tout, appris tout ce qu'il sait, est ce que Nemrod l'a destiné à quelque chose aussi ? Il l'ignore, il sait qu'il est le conseiller de sa sœur, est ce qu'il voudra bien écouter le frère ? Ou même consentir à sacrifier une partie de son emploi du temps pour lui ? Il n'a plus vraiment six ans pour faire ce genre de demande auquel son oncle résistait difficilement, maintenant on attend... Qu'est ce qu'on attend de lui exactement ? Voila l'une des raisons qui le poussait à demander à son oncle, qui serait mieux informé que le formateur lui même ? Le prince avançait dans les couloirs déserts en majorité, glissant rapidement entre les étages pour parvenir au premier sans qu'on ne l'arrête ou lui demande ce qu'il désirait.

Il voulait beaucoup de choses, et récemment il en voulait surtout pour d'autres, mais il doutait que son oncle serait à même de l'écouter parler de peine de cœur, puisque c'était bien de cela qu'il s'agissait après tout. Il soupira et s'arrêta un instant et croisa le regard d'un tableau dans un couloir de traverse, comme si on cachait le portrait. Il se figea en dévisageant sa mère, un serrement bien connu se fit dans sa poitrine alors qu'il levait lentement la main vers la toile avant de la suspendre et de la laisser retomber. Il n'était pas à plaindre, sa sœur elle même avait bien d'autres épreuves traversées aussi il se devait d'être au moins un soutien sans faille pour elle. Il soupira, passa une main dans sa tignasse coiffée comme d'habitude comme elle l'entendait. Il entendait d'ici le hurlement du coiffeur mais n'arrivait pas à se résoudre de se séparer de cette touffe indisciplinée, et dérangeait de toute façon sans cesse les boucles sauvages et noires qui refusait la civilisation.

Au moins il aurait quelque chose pour faire rire son oncle, le fait que la personne qui le harcèle depuis son arrivée ne soit pas les mères désireuses de caser leurs filles, mais un coiffeur qui pleurait les larmes de son corps quand il voyait ses cheveux. Il pouffa de rire dans le couloir avant de reprendre son chemin et trouva finalement les couloirs de son enfance en frappant à la porte de son oncle légèrement. Comme lui, il avait le sommeil léger et bien que Nicolas soit persuadé que son oncle était debout comme lui depuis longtemps, il ne voulait pas l'avoir raté ! Il allait frapper de nouveau quand un bruit se fit entendre derrière le battant. Il répéta le son espérant attirer l'attention de l'être vivant derrière le battant sans  imaginer une seconde que les appartements de son oncle s'était élargis à l'arrivée de sa pupille et que son oncle, absent de bonne heure ne pourrait pas lui répondre.


Dernière édition par Nicolas De Choiseul le Dim 17 Sep 2017 - 17:01, édité 1 fois



THEMES
&
avatar
Emily de Brez
Ambassadrice eskroise / future cantatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t155-pupille-emily-de-brez-cantatrice#2422
Nationalité : Eskroise
Messages : 190
Date d'inscription : 26/02/2017
MessageSujet: Re: Au hasard des routes, au virage des chemins, je cherche .. Quoi déjà ? //Emily & Nemrod// Jeu 7 Sep 2017 - 7:56
Emily n’aime pas trop les servantes, pour autant Monsieur L’Envers a insisté, rappelant qu’une dame à son service serait dans les meilleurs convenances, quoi qu’elle en dise et quoi qu’elle veuille ! Comme à son habitude, Lily avait fait d’abord sa mauvais tête, par principe, râlant, pestant, disant que non, avant de s’accommoder de Cécilie, une domestique qu’elle pensait tout à fait issu de la proximité de Nemrod et qui avait dû le suivre dans ses campagnes, tant elle avait la manière strict et autoritaire.

A défaut de cela, Emily l’aime bien et trouve chez la dame, quelque chose de très réconfortant, si ce n’est d’affectueux, elle ignore que la dame fut nourrice et déborde d’affection qu’elle n’a su donner à quelques progénitures, voyant ses enfants pris par les Dieux jeunes ou justement, à l’armée. C’est cette dame vieillissante et toute petite qui s’en va ouvrir à la porte, non sans avoir tout bonnement prit le soin de passer une tenue de chambre appropriée.

Qu’elle ne fut pas sa surprise, de voir le prince, à qui elle fit une très humble révérence, affublant ses lèvres d’un bonjour monseigneur, pardonnez ma tenue ou encore, je m’en vais quérir votre oncle, s’agitant dans tous les sens, sans même savoir où elle pourrait trouver ce foutu l’envers, jamais à dormir et toujours à vagabonder.

De sa chambre, Emily, encore pleine de sommeil, baille à s’en décrocher la mâchoire, nulle doute qu’elle a certainement encore dormi de trop ? Elle n’en sait rien, quittant son lit débordant, elle se frotte les yeux et part de quelques pas avant de sortir de sa chambre chauffée, pour parvenir dans le petit salon,froid, qui lui revigore la peau.

Adorant le temps glacial, elle sourit au contact glacé, dans sa robe de nuit légère, au laçage de devant débraillé, entrebâillant les hauteurs d’un décolleté involontaire, tentant mais pas débordant à tout dévoiler de son corsage. Les pans de la robe transparent dévoile ses jambes fines et elle passe une main dans ses cheveux, qui désormais forme un air de bataille où aucune mèche n’a gagné. «Cécilie pourquoi tant de tapage ce matin ? »

Elle cherche la bonniche des yeux, descendant sa main pour se gratter le bas du dos, avant de faire quelques étirements savamment étirés, faisant chanter ses os de quelques craquements. Elle soupire un bon coup, et baille encore, avant de se retourner et de tomber, de ce fait, nez à nez avec un grand jeune homme, tout brun, bouclé, aux yeux bleux. Elle écarquille les yeux, reste pantoise un instant. « Bon sang ce que vous ressemblez à Monsieur l’Envers ! » Ne put s’empêcher de proclamer le rossignol, dans toute sa splendeur innocente. Pour elle sa tenue n’avait d’indécent et bien…rien du tout ! Il faudrait bien certainement lui rappeler que se balader en tenue légère ne se faisait pas, oh, Nemrod s’en chargerait bien !




"C'est fou comme c'est une chose pratique le mariage.
On passe de fille de pécore à future duchesse de Brez"
avatar
Nicolas De Choiseul
Prince héritier / Soldat de l'armée ambrosienne
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t319-les-dignitaires-nicolas-de-choiseul-soldat-de-l-armee-ambrosienne#7164
Nationalité : Ambrosien
Messages : 514
Date d'inscription : 28/06/2017
MessageSujet: Re: Au hasard des routes, au virage des chemins, je cherche .. Quoi déjà ? //Emily & Nemrod// Sam 9 Sep 2017 - 23:56
Surpris par la femme qui lui ouvre la porte, le prince reste un instant interdit, son oncle aurait pris une servante à son service ? Un peu étonné il incline quelque peu la tête et laisse la domestique partir chercher Nemrod, entrant alors et refermant le battant derrière lui. Il regarde alentour et s'étonne de ne pas retrouver les meubles et autres décorations spartiates de son souvenir ne s'étonnant pas vraiment, cela fait maintenant plus de cinq ans qu'il n'est pas venu en ces lieux. Il se sent quelque peu gêné de sortir du sommeil la vieille femme, et avance dans les lieux quelque peu. Dans ses souvenirs, il y a une bibliothèque, il pourra y attendre son oncle sans avoir la pesanteur de l'attente. Entendant du bruit dans l'opposé de la direction qu'est partit la servante il tourne le regard pour resté un peu figé face à la jeune femme qui sort d'une pièce de l'appartement. Nicolas cligne des yeux avant de détourner le regard poliment vers le plafond pour contempler les dorures et autres arabesques d'art peintes et sculptées. Non pas qu'il trouve la vue repoussante, juste .. Il ne s'attendait pas à tomber sur une femme dans les appartements de son parent. Il ne doute pas qu'il y a une très bonne explication qui lui échappe pour le moment, mais il n'ose sur le coup répondre avant de se racler la gorge et de se tourner vers la porte.

« Bonjour Mademoiselle. Je vous.. Remercie du compliment toutefois.... Ce n'est pas vraiment une tenue... Adéquate pour saluer je crois.... »

Le compliment l'a prit en plein doute, il sait très bien que dans une famille il arrive que certains se ressemblent plus que d'autres, cependant, se trouver confronté alors qu'il a lui même des doutes sur ses origines le fait souffrir bien plus qu'il ne peut l'envisager. Face au battant il hésite même avant de faire trois pas vers la porte et la main sur la poignée s'immobilise un court instant. Il sait fort bien que sa présence est sans doute impromptu, mais s'il s'était douté un instant que les appartements n'étaient pas les bons il n'aurait pas frappé si tôt.

« Je vous prie de m'excuser, je ne voulais pas troubler votre réveil, je vais aller attendre dans le couloir que le seigneur L'Envers me reçoive. »

C'est mieux ainsi, dans l'esprit de Nicolas attendre dehors est bien mieux que rester dans une pièce seul avec une jeune femme qu'il ne connait pas, dans une petite tenue, qui ne semble pas s'en rendre compte, ou qui a l'habitude de l'être, et qu'on pourrait le piéger ainsi. Il n'a aucune idée de qui est l'inconnue mais ne veut en rien se trouver coincer dans une machination de plus alors qu'il a déjà plusieurs sur le dos.



THEMES
&
avatar
Emily de Brez
Ambassadrice eskroise / future cantatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t155-pupille-emily-de-brez-cantatrice#2422
Nationalité : Eskroise
Messages : 190
Date d'inscription : 26/02/2017
MessageSujet: Re: Au hasard des routes, au virage des chemins, je cherche .. Quoi déjà ? //Emily & Nemrod// Mer 13 Sep 2017 - 20:53
«Hein ? » Sort-elle avec élégance. «Pardon… » Elle se racle la gorge. «Plait-il ? » Elle réalise et c’est avec un air tout à fait détaché, et tout à fait naturel, qu’elle s’excuse, et s’éloigne à pas mesuré,avant de courir à sa chambre, faisant un bruit d’hippopotame en pleine charge, pour aller chercher sa robe d’intérieur, ou robe de chambre, et revenir, l’air de rien, les cheveux en bataille mais convenable en habit.

«Oh mais, il va arriver ! Nous déjeunons tous les matins ou presque ensembles, ici. Ne vous en allez pas, je … » Il va encore soupirer et dire qu’elle ne fait pas d’effort, mais prise au dépourvu matinale, ce n’est pas réellement sa faute ! Elle inspire et s’avance en présentant sa main. «Son altesse royale, la princesse Emily de Brez»

Voilà, c’est mieux. Elle sourit timidement, en espérant que sa bourde ne lui fasse pas encourir un rattrapage de leçon en règle, ou une privation d’occupation. Elle ne sait pas qui est le jeune homme, mais il ressemble à son tuteur. «Pupille ambrosienne de sire Nemrod l’Envers. je suis heureuse de vous rencontrer, monsieur ? »

Pourvu que Nemrod entende son effort, elle n’a pas envie de se supporter de nouveau le précepteur du maintien. Il est tout moche et bête et casse pied, à lui faire milles réprimandes sans jamais remarquer un effort ! Emily se mord la lèvre intérieure. S’il s’en va, elle aura foiré.

«Le café est servi à côté » Sa bouille adorable de chiot pourrait certainement le faire céder. Pourvu qu’il reste, pourvu qu’il reste !




"C'est fou comme c'est une chose pratique le mariage.
On passe de fille de pécore à future duchesse de Brez"
avatar
Nicolas De Choiseul
Prince héritier / Soldat de l'armée ambrosienne
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t319-les-dignitaires-nicolas-de-choiseul-soldat-de-l-armee-ambrosienne#7164
Nationalité : Ambrosien
Messages : 514
Date d'inscription : 28/06/2017
MessageSujet: Re: Au hasard des routes, au virage des chemins, je cherche .. Quoi déjà ? //Emily & Nemrod// Dim 17 Sep 2017 - 12:13
Les exclamations dans son dos se suivent sans se ressembler avant qu'elle n'évacue les lieux avec une rapidité et un manque totale de discrétion flagrant. Nicolas attend quelques instants avant de se retourner, hésitant à se trouver en face d'encore moins de vêtement qu'il n'est envisageable d'en rencontrer lors d'une rencontre officielle mais les lieux semblent avoir été désertés. Il reste immobile dans l'entrée, n'ayant qu'un pas à franchir pour sa fuite s'il le fallait, il n'est pas homme à déserter un champ de bataille, mais se trouve déjà dans des ennuis plus grand que lui, alors ne désire pas vraiment s'enfoncer davantage dans la fange des rumeurs. Où diable donc est passé cette servante ? Est elle dont aller chercher son oncle sur les toits ? Il soupire avant de se redresser droit et immobile quand les pas reviennent. La jeune femme revient en effet, mais heureusement cette fois habillée de façon beaucoup plus raisonnable. Ses premiers mots le rassure quelque peu, si Nemrod à une habitude, c'est de ne jamais déroger à celles-ci, lui même n'en avait plus tellement à part ce sommeil qu'il fuyait de toutes ses forces depuis son retour.

Quand elle se présente plusieurs secondes, à peine deux ne se passent avant que les mécanismes appris enfant prennent le dessus. Il saisit la main doucement et incline la tête dessus, sans frôler les doigts qu'il libère sitôt. La voix de Nemrod dans son esprit retentit "Nicolas, ne jamais garder les doigts plus de cinq secondes, sinon tu laisse à penser un intérêt pour la personne" Il se retient de pouffer en se rappelant sa réponse du haut de ses six ans " Un intérêt de quoi mon oncle ?" . Le sujet avait bien vite été écarté et remplacé par une leçon d'histoire d'Ambrosia, terrain plus sûr pour l'adulte qui savait canaliser l'énergie débordante du prince dans ses jeunes années. Ainsi donc il venait de reprendre du service en tant que tuteur ? Cela ravi Nicolas tout en lui pinçant quelque peu le cœur, Nemrod avait été leur professeur à lui et Lilith et qu'il enseigne à une autre maintenant lui rappelait que les choses changent, et pas forcément en bien.  Face à sa question il hésite, en effet si son oncle arrive il ne transgresse rien, de même qu'un pupille est considéré comme un servant, cependant celle-ci est tout de même de sang royal. Il s'incline lentement de nouveau avant de considérer les choses et de se décider. Il sait que son oncle peut être relativement bourru et dur en enseignement quand il s'y met, et ne désire pas apporter des ennuis à la jeune femme qui lui fait un regard de chiot battu. Il lui sourit donc et se redresse de toute sa taille avant de reprendre la parole.

« Je suis enchanté de faire votre rencontre votre altesse, je suis Nicolas de Choiseul, frère de l'Impératrice, et neveu de Nemrod de l'Envers. » Voila pour l'équité des présentations, et sans doute que cela explique sa ressemblance avec son oncle, du moins il tente une fois de plus de s'en persuader.
« J'avoue qu'une tasse ne serait pas de refus, je n'ai pas pris le temps ce matin d'en boire, et serais honoré que vous en acceptiez une en ma compagnie et celle de mon oncle dès qu'il sera parmi nous. » Il rappelle ainsi qu'ils ne sont pas seuls, et espère sincèrement que l'arrivée d'une princesse en ces lieux, à son retour n'est pas un stratagème de son oncle. Même s'il sait que celui-ci ne désire que son bien, il ne pourrait pas pour le moment satisfaire à son devoir alors qu'il hésite tellement sur la voie qu'il veut suivre. Il lui propose un bras tendu pour qu'elle y pose la main, prêt à la suivre vers la destination du petit déjeuner, bien qu'il sache parfaitement qu'il ne pourra rien manger tant que son oncle ne sera pas présent.



THEMES
&
avatar
Emily de Brez
Ambassadrice eskroise / future cantatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t155-pupille-emily-de-brez-cantatrice#2422
Nationalité : Eskroise
Messages : 190
Date d'inscription : 26/02/2017
MessageSujet: Re: Au hasard des routes, au virage des chemins, je cherche .. Quoi déjà ? //Emily & Nemrod// Mer 11 Oct 2017 - 22:06
« Oh votre altesse…pardonnez-moi de ne pas vous avoir reconnu, je n’ai jamais eu l’occasion de vous rencontrer. Mais je comprends l’air de famille, vous ressemblez aussi à sa Majesté. »

Emily pourrait lui sauter au cou, tant elle est heureuse d’avoir rattrapé sa bêtise, mais il ne faut pas paraître trop surexcitée, cela ne convient pas. Quoi que, jamais rien ne convient de toutes façons ! Avec une inspiration sereine, elle lui sourit, les yeux pleins d’étoiles de malice, alors qu’avec grâce et maintient, ce que cela l’agace le maintien d’ailleurs, elle le convie au petit déjeuner.

Il est fort plaisant d’ainsi se sentir lourde d’attention et pourtant rassurée. Elle prend garde à ce qu’elle fait, parce que Nemrod tente de lui enseigner bien des choses et qu’elle apprécie de le faire, non pour des raisons liées à son tuteur, mais seulement parce qu’elle se sent assez fière d’elle d’y parvenir. De l’estime de soi !

Prenant le bras du prince, elle l’entraîne donc, le laissant faire preuve de toute la galanterie qu’il faut pour s’installer à la table, elle laisse s’affairer autours d’eux les quelques serviteurs, et attrape un morceau de brioche qu’elle tartine en ne sachant pas quoi dire en vérité. Tortillant ses lèvres, elle finit par soupirer « Je suis désolé, je ne suis pas encore très à l’aise sur l’art de lancer une conversation. Mais votre oncle essaye de m’apprendre, j’ai un prof pour ça. » Elle pouffe et croque dans sa tartine en hochant la tête, sans cesser de le fixer. Oui, tout à fait, même pour ça. « Hum… » Elle cache sa bouche avec sa main pour avaler ce qu’elle mâche et sourit. «Vous êtes peut-être plus doué que moi pour ça ? »

Avec un peu de chance, il pourrait l’aider pour faire ce genre de chose ? Cela éviterait qu’il reste à se regarder dans le blanc des yeux sans un mot jusqu’à l’arrivée potentielle de Nemrod !




"C'est fou comme c'est une chose pratique le mariage.
On passe de fille de pécore à future duchesse de Brez"
avatar
Nicolas De Choiseul
Prince héritier / Soldat de l'armée ambrosienne
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t319-les-dignitaires-nicolas-de-choiseul-soldat-de-l-armee-ambrosienne#7164
Nationalité : Ambrosien
Messages : 514
Date d'inscription : 28/06/2017
MessageSujet: Re: Au hasard des routes, au virage des chemins, je cherche .. Quoi déjà ? //Emily & Nemrod// Jeu 12 Oct 2017 - 12:18
Il lui sourit et la laisse conduire dans les appartements changés de son oncle, cherchant du regard la silhouette familière de celui-ci. Pourtant maintenant la donne était changée, il ne pourrait sans doute pas aborder les sujets initiaux de sa visite de ce matin. Il lui faudrait remettre à plus tard bien que cela le fasse rouspéter intérieurement il n'avait pas imaginer son oncle en tuteur. Pourtant c'était un excellent professeur, mais ... Il fut interrompu dans ses pensées par l'arrivée dans la salle du petit déjeuner, quittant le bras de la jeune femme pour lui avancer un siège et la guider sur la table avant de regarder les tasses. L'observation est un atout dont Nicolas n'avait pas oublié la leçon, aussi il remarqua les marques laissées sur la nappe, simple pli qui montrait qu'on avait rajouté un couvert et s'assit donc devant celui qui avait été mis en plus. Prendre la place de son oncle était hors de question, c'était comme envisager de prendre la place de sa soeur, et c'était simplement inconcevable à ses yeux.

Il regarda le petit déjeuner copieux servit et pour sa part savait qu'il attendrait la présence de son parent avant de se servir. Il sourit de nouveau à la remarques de la jeune femme avant de remarquer sa façon d'étaler la confiture sur celle-ci et retient une remarque. Elle était sans aucuns doute en apprentissage et il ne relevait pas de ses prérogatives de lui faire des remarques, déjà elle avait passé une tenue plus .... convenable, c'était déjà une bonne chose. Elle semblait avoir de l'appétit alors que Nicolas lui n'était matinal que pour cela, éviter le petit déjeuner, en général il ne buvait ni n'avalait rien avant le déjeuner, son estomac avait décrété cela il y a bien longtemps. Il eut pourtant un sourire mélancolique en voyant le repas, enfant il venait souvent le déranger pour partager dès le matin un moment avec son oncle. Il regarda les domestiques qui s'affairaient et leva juste sa tasse en direction de la théière pour être servit aussitôt. Il saisit le fait qu'elle n'était pas à l'aise sans doute encore dans les conversations et ajoutant lait et sucre dans sa tasse sans y toucher plus que cela, il prit la parole.

« Mon oncle est le meilleur professeur que j'ai eu dans mon enfance, ses enseignements sont précieux. » Non pas qu'il ait un ton réprobateur mais il se doutait qu'aujourd'hui avec toutes ses responsabilités suplémentaires Nemrod n'avait peut être pas forcément le temps d'enseigner lui même à la jeune fille. « Je ne doute pas qu'il ait trouvé d'excellent professeurs, ceci dit, je peux toujours vous aider pour cela. C'est enfantin vous verrez il y n'y a qu'une seule chose à retenir. » Il tourna quelque peu sa cuillère dans sa tasse en fixant la porcelaine intensément dans le but intentionnel qu'elle regarde elle aussi sa tasse. « Il vous suffit de vous absorber dans un objet pour détourner l'attention des gens, tout simplement. Et pour le reste il vous faudra juste retenir que quel que soit votre interlocuteur, les gens aiment à parler d'eux ou tout simplement connaître des choses sur vous, libre à vous de divulguer ce que vous désirez. »

Bien qu'il ne soit pas du tout dans ce cas là, pourtant s'il voulait lui montrer ou démontrer ses dires il releva le regard sur elle et lui sourit. « Voyez c'est tout simple, prenons et bien.... cette conversation par exemple. » Il sourit et souffla sur la tasse avant de la reposer, sans y toucher plus avant.« Votre altesse, votre robe est tout simplement magnifique, par qui l'avez vous faites faire ? » Il avait le regard direct et franc, d'une personne avide de connaître la réponse comme si il voulait savoir auprès de qui vraiment la tenue avait été confectionnée. « Voyez enfantin, libre à vous d'aiguiller ou non la personne vers votre couturière, personnellement je vous proposerais plus une réponse évasive, qui retiendra l'attention de votre interlocuteur, ce qui le fera poser d'autres questions. En fait c'est ainsi, vous devez pousser les autres à poser leurs questions et si vous ne voulez pas répondre, il ait alors aisé pour vous de lever votre éventail et de vous cacher le visage, cela signifie la fin de la conversation. Mais revenons en à la phrase plus appropriée dans le cas où l'on vous demande des renseignements sur votre toilette. » Il jeta un regard discret vers les battants de porte, guettant l'arrivée de son oncle avec une impatience contenue.« A votre place, sur cette demande je dirais : Oh cette robe est issue de toute une commande, il n'est pas impossible que je ne m'en souvienne pas . Ainsi la personne pourra vous demander de quelle contrée vient les tissus, mais je vous conseille de ne jamais révéler d'informations directes. Bien, à vous. »

Il sourit et attendit les remarques ou tout simplement le fait qu'elle tente de mener la conversation, il n'avait donné qu'un exemple et ne savait pas combien de temps il faudrait à la gouvernante pour prévenir le seigneur L'Envers de sa présence ici. Il n'était pas contre aider la jeune femme, serviable dans l'âme il ne sentait pourtant pas vraiment l'âme d'un bon professeur. Lui avait plus de facilité pour les conversations en général, parce qu'il les évitait. Il lui suffisait de se tenir droit, de fixer un point au loin et de présenter des excuses avant de partir, ça marchait à chaque fois. Peut être qu'il pourrait lui confier cette astuce s'ils en avaient le temps.



THEMES
&
avatar
Nemrod L'Envers
Maître espion
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Ambrosien
Messages : 90
Date d'inscription : 05/03/2017
MessageSujet: Re: Au hasard des routes, au virage des chemins, je cherche .. Quoi déjà ? //Emily & Nemrod// Sam 14 Oct 2017 - 12:22
La nuit avait été agréable pour vous, comme toujours, mais surtout, elle avait été agréable parce que vous aviez eu peu de travail, et donc que vous aviez pu dormir. Oh, pas dormir beaucoup, ce serait contreproductif, mais peut-être quatre heures…. Cela vous avait requinqué. Oh, vous saviez que le manque de sommeil finirait par vous tuer, mais ce n’était pas comme si vous aviez le choix ! Vous aviez trop de travail pour vous permettre de perdre du temps dans des futilités. Et malgré tout, vous gardiez une certaine forme, ! Et si votre condition physique avait baissé, ce matin encore, vous aviez prouvé dans l’exercice matinal de votre accord avec Emily, qui avait semblé ne pas s’attendre à cela étant donné la trombine qu’elle avait fait avant que cela ne commence…. Bon, en même temps, vous l’aviez réveillée pour ça… et ensuite, après l’effort, le réconfort (même si pour le coup, l’effort s’apparentait déjà à du réconfort), vous n’aviez même pas pris le temps de retourner dans votre appartement pour aller dormir, vous vous étiez endormi ici même, et vous vous étiez réveillé encore une fois, quelques temps plus tard, peut-être une heure, et comme elle dormait encore, vous vous étiez dirigé en silence vers votre propre chambre pour vous habiller et donner des consignes de bon matin au jeune François avant de commencer à m’apprêter. Puis vous retourniez à mon bureau pour écrire une ou deux autres consignes que vous envoyiez par pigeon voyageur à l’étranger.

Quand vous regardâtes l’heure indiqué par l’horloge présente en ces lieux, vous vites qu’il était l’heure de petit déjeuner, aussi vous ajournâtes votre travail, et vous vous dirigeâtes vers le passage menant à vos appartements pour aller petit déjeuner, comme tous les matins, en compagnie d’Emily. Vous espérâtes juste qu’elle saurait se tenir après le petit préambule matinal. Mais avant de rentrer dans les lieux, mu par une intuition, vous profitâtes du judas de la pièce principale. Et vous assistiez à, à peu près toute la scène. Pour vous, vous grommelâtes devant les manières de la jeune femme. Aller comme ça, en petite tenue, à la rencontre d’un invité qui s’invitait… décidément, elle était irrécupérable…. Enfin, discrètement, vous sortîtes des passages secrets alors qu’elle parlait de son inaptitude à lancer une conversation, je répondais, d’une voix un peu grommelante.

« Eh bien forcez-vous Emily, cela ne vous fera pas de mal de travailler là-dessus. »

Un peu de travail, quand même, sur le sujet ! C’était une princesse, que diable. Vous vous tourniez vers Nicolas, avec un sourire aux lèvres, laissant entendre une plus grande clémence à son sujet, chose qui n’était qu’à moitié vrai ! Après tout, vous aussi aviez été dur avec Nicolas lors de son apprentissage. Mais c’était normal !

« Nicolas, je suis contente de vous voir… je savais que vous étiez rentré, mais je ne vous attendais pas si vite après votre arrivée… »

Vous étiez formel, en raison de la présence d’Emily, mais vous étiez tellement heureux de le revoir, lui que vous considériez comme votre fils… Vous lui sourîtes et vous regardâtes Emily, alors, avec une lueur amusé dans le regard… cela ne présageait rien de bon pour elle, n’est-ce pas…. Mais bon, tant pis pour elle… et puis, ce n’était pas la mort. Les reproches, vous les gardiez pour plus tard. Il allait falloir qu’elle essaye quand même de montrer que ses cours n’étaient pas que du vent. A elle de s’occuper de la conversation. Mais juste avant, vous vous permettiez une petite introduction, davantage dans les règles de l’art.

« Nicolas, vous avez donc fait la connaissance de ma pupille, Emily de Brez, l’épouse du prince Lowell, fils de feu le roi Lamwin d’Eskr et désormais prince régent. Elle est donc à la fois ambassadrice, princesse royale, et pupille… et dans ces conditions, autant profiter du fait que face à deux soldats, c’est sans doute elle qui est sensée avoir le plus d’étiquette à respecter parmi nous, autant en profite, une bonne manière serait de la laisser gérer cette table comme si elle était notre hôte. Ce sera une bonne occasion, non ? Emily, vous pensez-vous à la hauteur ? »
avatar
Emily de Brez
Ambassadrice eskroise / future cantatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t155-pupille-emily-de-brez-cantatrice#2422
Nationalité : Eskroise
Messages : 190
Date d'inscription : 26/02/2017
MessageSujet: Re: Au hasard des routes, au virage des chemins, je cherche .. Quoi déjà ? //Emily & Nemrod// Dim 22 Oct 2017 - 9:47
Emily garde un joli sourire sur les lèvres, elle n’est plus réellement mal à l’aise, simplement un peu perdue quant à la marche à suivre. Mais elle ne se prive pas pour le dire à Nicolas de Choiseul, prince de l’Empire et héritier du trône après sa sœur. Une tête haut placée en soit, qu’elle devrait considérée avec un peu plus de sentiment, ou de respect, ou quelque chose de plus respectueux en tous cas que de se fier à son air jeune et à l’idée qu’ils peuvent se parler comme des amis !

Elle sait parfaitement la chance qu’elle a d’avoir Nemrod l’Envers en tuteur et elle hoche prestement le visage quand il lui dit que les enseignements de Nemrod sont précieux. Ils le sont. Sur tous les points d’ailleurs, mais elle ne sourit qu’intérieurement à cette pensée. «Ah laquelle ? » S’empresse-t-elle de dire, curieuse, un petit peu soucieuse de ressembler à un pot de fleur qui ne saurait pas faire la conversation et seulement agrémenter la pièce de sa jolie présence. «Ah ? »

Elle a besoin d’un exemple, car sur le coup elle ne sait pas trop comment faire ça. Sans qu’elle ait besoin de lui demander, Nicolas s’engage dans une démonstration, silencieuse et arrêtant de beurrer son morceau de pain pour l’écouter et croquer celui-ci. Surprise par la phrase, elle le regarde en ne sachant que réponde, avant de saisir que c’est enfantin. Oui, mais ce n’est pas naturel chez elle de parler d’une robe ou quelque chose comme ça, pourtant elle hoche la tête, en souriant en coin, un peu perplexe.

Prête à ouvrir la bouche pour répondre quelque chose, le son de la voix de Nemrod l’interrompt, et un jolie sourire vient sur ses lèvres, alors qu’elle le voit arriver.

« Mais pourquoi parler de robe ? Je n’y connais rien en robe ! Je préfèrerais parler de chasse ou de fourrure ! » Elle regarde Nicolas. «Oui, je ne dois il parait que j’ai l’air d’une grosse rustaude quand je parle de chasse, de dépeçage et de fourrure, mais j’ai jamais… » Elle se reprends. «Je n’ai jamais connu que cela. »

Même au niveau du langage, la princesse d’Eskr doit faire des efforts, pour la simple et bonne raison qu’elle a des tics de raccourcis, et qu’elle doit faire gaffe. Quand elle est avec Gaël, elle parle tout naturellement d’ailleurs, sans se forcer ni même chercher.
Elle laisse les hommes parler, reconnaissant une fraternité contenue, supposée plus que deviner. Les membres d’une même famille sont en général heureux de se revoir, peut-être aurait-elle dû, pense-t-elle, prétexter quelques petites choses de femmes à faire, pour les laisser tous deux, mais elle avait faim, très faim et son estomac n’avait pas envie qu’elle soit polie et gentille à ce sujet. Elle s’en irait prestement après le petit déjeuner.

Le pain coincé entre les lèvres, elle regarde soudainement Nemrod avec un immense et gigantesque regard suppliant. Bloquée dans son mouvement, ses yeux deviennent un instant désespéré, alors qu’elle finit de croquer son bout de bain et éloigner la tartine de sa bouche, en mâchant lentement et déglutissant.

«J’ai pas révisé. » Marmone-t-elle penaude sa seule réponse pour le coup, alors qu’elle se racle la gorge discrètement à cause d’un morceau de croute de pain coincé dans le fond de sa bouche. Elle toussote et finit par avaler un peu de jus d’orange. «Mais je peux essayer… »

Elle ferait à l’intinct, si cela lui va bien entendu !




"C'est fou comme c'est une chose pratique le mariage.
On passe de fille de pécore à future duchesse de Brez"
avatar
Nicolas De Choiseul
Prince héritier / Soldat de l'armée ambrosienne
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t319-les-dignitaires-nicolas-de-choiseul-soldat-de-l-armee-ambrosienne#7164
Nationalité : Ambrosien
Messages : 514
Date d'inscription : 28/06/2017
MessageSujet: Re: Au hasard des routes, au virage des chemins, je cherche .. Quoi déjà ? //Emily & Nemrod// Sam 4 Nov 2017 - 22:47
Le Prince ne peut réprimer le sourire et se lever pour regarder avancer vers eux son oncle, ou plutôt son substitut de père. Debout il ne fait pas de mouvement, réprimant l'envie naturelle d'aller enlacer un proche, mais il sait bien que ces élans n'étaient pas vu d'un bon œil en public, même s'il ne s'agit que d'une pupille royale. Nemrod parait inchangé, le souvenir exact à celui qu'il avait dans la mémoire du jeune homme, peut être une ride de plus dans le creux de l’œil, mais la vision reste acérée alors qu'il reprend sa pupille. Nicolas ne dis mot, préférant rester en retrait, cela ne le regarde pas vraiment, lui même étant passé par là et traiter parfois plus durement. Pourtant c'est des merveilleux moments qui lui reviennent en tête, pas les leçons corsées quand il voit son oncle. Il s'incline et le laisse mettre en place en hochant simplement la tête à la suggestion de son oncle. Tout comme Lilith et leur père, cet homme n'a jamais eu de refus de la part du Prince, il a bien eut des éclats mais les gérait relativement bien, en s'éloignant. La solitude, c'était sans doute ce qui lui manquerait le plus des îles ici, l'occasion d'échapper aux regards et aux coups fourrés. Il s'incline donc et attend que l'hôte de table les invite à s'asseoir avec elle pour rejoindre la place devant la tasse toujours fumante.

Il retient de justesse son mouvement pour servir son oncle, sa boisson préférée matinale et les ingrédients qui l'accompagne, laissant la jeune femme se charger de le faire. Lui même patiente toujours, tant que son oncle ne sera pas servit, il ne boira ni ne mangera pas. En même temps le matin il prend rarement quelque chose, c'est plus pour satisfaire les autres qu'il se plie à se rituel, sinon il serait déjà de retour sur le terrain d'entrainement. Voici donc que commence une leçon qui pour une fois ne lui ait pas destinée, quoique ... Avec son roublard d'oncle il pouvait se demander à chaque fois s'il ne cachait pas un exercice ou une mise en garde à chaque fois. De plus, il est de son devoir de gentleman d'assister une demoiselle en détresse, bien que pour la jeune fille en question le demoiselle était peut être à revoir. Mais cela ne le regardait pas, il était pourtant prêt à apporter son assistance à la jeune femme aussi il reprit la parole pour tenter de l'aider dans son choix de conversation.

Mon oncle, vous êtes bien dur avec votre protégée, au moins pourrions nous choisir un terrain qu'elle maitrise relativement. Vous avez dit aimer la chasse ? Laquelle pratiquez vous ?
Ce n'était qu'un peu d'aide, et encore moins une remontrance envers son parent, il savait la justesse de ses propos et actions. Lui même n'était pas digne de siéger à la même table que ce grand stratège qu'il admirait.





THEMES
&
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Au hasard des routes, au virage des chemins, je cherche .. Quoi déjà ? //Emily & Nemrod//
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Ambrosia :: L'histoire Ambrosienne :: Palais impérial :: 1er étage-
Sauter vers:  
Il était une fois AmbrosiaNos Partenaires

Retrouver nous sur