AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
RSS
RSS


 :: L'histoire Ambrosienne :: 4 ème niveau de la cité :: Ministère de la Justice

Le diamant d'innocence ? [PV Richard]

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le diamant d'innocence ? [PV Richard] Mar 20 Mar 2018 - 6:33
Une vilaine réputation ? Mais oui, Adrianne en avait entendu parler... Comment avait-elle pu oublier tout ça ? A y repenser un sourire naquit sur les lèvres de la diva. Cela l'avait d'ailleurs particulièrement passionné. Elle savait bien que le nom de Richard Welton lui disait quelque chose. Elle se laissa prendre la main, ne cessant de sourire et fixant le regard du ministre avec intérêt. Elle ne répondit rien à sa remarque, elle avait bien senti qu'il était cuit à point, juste pour elle. Et la jeune femme s'en amusait beaucoup.

Adrianne se mit alors à penser. Pousser le défi au plus loin et appuyer ainsi ces si belles rumeurs ? Ou bien céder et avoir tout de même droit à son gâteau ? Elle laissa Richard se diriger vers la porte. Le jeu ne faisait que commencer après tout. Il ne fallait pas tout gâcher. Avoir le ministre de la justice dans ses filets n'arrivait pas tous les jours. Et si elle la jouait fine, elle resterait peut-être longtemps dans ses petits papiers. Il serait donc un atout de choix. Intéressante tournure que prenait cette entrevue...

La diva suivit alors sa proie vers la porte. Puis elle commanda ses effets à la secrétaire, laissant le soin à son hôte de commander un fiacre pour les conduire au Moulin Rouge en vue d'une inspection de sécurité. Elle avait le ton et le visage le plus neutre possible, ne montrant rien de ce qu'il s'était produit dans cette pièce. Mais elle se promit qu'un jour, elle finirait bel et bien sur ce bureau avec lui. Lorsqu'elle se retourna d'ailleurs vers Richard, elle eut un clin d'oeil et un sourire discrets vers lui.

Puis balançant des hanches un peu plus exagérément que d'habitude se dirigea vers la voiture qui les attendait devant et y prit place. Elle posa ses gants près d'elle et en profita pour se remettre un peu de rouge à lèvres en attendant sa pâtisserie du jour. Adrianne ne comptait surement pas attendre d'être arrivée sur place pour savourer les choses. Elle voulait au moins un aperçu dans cette voiture. Et comptait bien prendre une nouvelle fois les choses en main si le monsieur se montrait trop timide.
avatar
Richard Welton
Ministre de la justice
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Ambrosien
Messages : 74
Date d'inscription : 04/04/2017
MessageSujet: Re: Le diamant d'innocence ? [PV Richard] Mar 20 Mar 2018 - 17:57
Ouf… elle me laissait au moins cela… j’avoue que même si j’avais beaucoup de volonté, il y avait des choses, c’était plus fort que moi… traitez-moi de satyre si vous le désiriez, ou de coureur de jupon. A votre guise. Mais j’avais fait de gros efforts – et mes rendez-vous clandestins avec Méréïphaïne d’Argosme n’étaient pas pour rien – pour calmer le jeu de ce côté-là, mais le problème c’était que cela ne suffisait pas, hélas ! Et cette situation était le parfait exemple que je pouvais déraper… mais j’avais au moins la possibilité de ne pas céder ici, au bureau… c’était déjà non négligeable étant donnée la manière dont c’était parti… je lui fis un sourire exprimant pleinement ma reconnaissance alors que je commandais un fiacre. Pas le mien en particulier, mais un fiacre. Je préférais, étant donné ce qui risquait de s’y passer, que ce soit relativement anonyme. Manque de chance on m’indiqua que mon fiacre personnel était prêt…
Et j’étais content qu’elle n’ait pas pu voir le matelas dissimulé dans mon bureau, sous une commode…

Galamment, je tenais le manteau de ma compagne du moment – d’un moment – pour qu’elle puisse l’enfiler, avant de lui proposer mon bras pour l’accompagner pour rejoindre notre moyen de transport – heureusement, ce fiacre, même s’il était le mien, n’était pas marqué. Je restais silencieux avant de finalement, au pied du fiacre, lui proposer ma main pour monter, avant de la suivre, la laissant s’installer avant de finalement prendre la parole, m’asseyant non-pas en face d’elle, comme le voudrait la convenance, mais à côté d’elle…

« Je crains que votre beauté ne me laisse pas le choix… je ne pourrais pas attendre davantage… »

Je ne visais pas ses lèvres des miennes, préférant viser la peau fine de son cou, mes mains venant l’enlacer alors que je glissais mes lippes contre sa peau sucrée… Je ne désirais pas attendre, et je me doutais qu’elle ne refuserait pas que l’on commence dès maintenant… doucement, alors que je l’enlaçais, je l’attirais vers moi jusqu’à ce que je la sente prendre place sur mes genoux… elle était très belle, c’était vrai, mais ce n’était pas cela qui avait fait fondre toute résistance de ma part, non, pas plus que son charme. C’était…. Comme une aura de sensualité exacerbée, comme si chaque geste ne devait être pris que comme une invitation…
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le diamant d'innocence ? [PV Richard] Mer 4 Avr 2018 - 17:20
Adrianne finit par poser sa pochette sur ses gants et son chapeau par dessus tout ça. Alors que Richard se mettait visiblement au diapason de la jeune femme, elle sourit. Elle se laissa capturer par l'homme désireux de la savourer à ce moment précis. L'entrevue n'avait pas réellement tourné comme elle l'avait prévu mais elle savourait pleinement le moment présent. Rien n'était plus agréable pour elle d'être dans les bras d'un homme ou d'une femme, même pas le fait d'être sur scène. Elle se disait que cela faisait un petit moment qu'elle ne s'était adonné à ce genre de choses dans une voiture. Cela rendait la partie que plus excitante.

La diva caressa la joue de son amant d'un jour, l'invitant à continuer son entreprise au creux de son cou. Lèvres entrouvertes, elle soupira, passant cette fois ses doigts dans les cheveux du ministre. Lorsqu'il l'installa sur ses genoux, elle se laissa volontiers faire. La jupe cintrée remonta jusqu'à la taille, dévoilant ainsi un porte jarretelle de satin noir le tout tenant fermement des bas de dentelle assortis. Et... rien d'autre à vrai dire. Adrianne adorait sentir le tissu contre sa croupe nue la plupart du temps. Et puis, cela avait certains avantages, cette situation en était un parfait exemple. Elle approcha ses lèvres de l'oreille de son amant, celui-ci pouvant sentir son souffle tout près.

"Je crois que j'ai été très vilaine Monsieur le Ministre..." susurra t-elle entre deux soupirs. "J'ai besoin d'être punie..." ajouta t-elle avant de lui mordiller le lobe de l'oreille.

Les mouvements de la calèche n'exacerbait que plus encore l'excitation de la diva. Elle n'avait pas eu les informations tant attendues mais elle n'avait finalement pas perdu sa journée. Faire tomber un ministre sous sa coupe, ça, elle pourrait le rajouter à son tableau de chasse. Elle se laissait volontiers aller sous les mains de Richard. Adrianne connaissait bien sûr les rumeurs qui couraient sur lui et ne doutait pas qu'il avait l'expérience nécessaire pour s'occuper d'elle au mieux. Même si elle n'avait pas dit son dernier mot, après tout, elle aussi avait une réputation à maintenir.
avatar
Richard Welton
Ministre de la justice
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Ambrosien
Messages : 74
Date d'inscription : 04/04/2017
MessageSujet: Re: Le diamant d'innocence ? [PV Richard] Sam 14 Avr 2018 - 21:45
J’aurai dû avoir honte, en fait… craquer comme ça n’était pas digne de mon rang, de mon statut… et sans aller jusqu’à dire que je trahissais un peu notre engagement, entre Méréïphaïne et moi, qui nous permettait de nous épancher dans le plaisir de manière à le faire discrètement pour tenir nos réputations intactes. Mais là, c’était trop tentant. Et je souhaitais me laisser aller avec elle, et ce, sans le moindre remord, sans le moindre scrupule… et l’attirer sur mes genoux pour cela ne me dérangeait pas le moins du monde… je lui caressais doucement la jambe, je remontais doucement la robe, révélant son mollet, sa cuisse, et en haut de celle-ci, la preuve que ses jolis bas n’étaient tenues que par la trace visible d’une jolie jarretelle. Avide, je remontais encore la robe, jusqu’au hanche, découvrant à nudité indécente… mes lèvres mordirent doucement le nacre de sa gorge… je sentis son souffle sur mon cou, remontant doucement, me causant un frisson quand je sentis celui-ci sur mon oreille… et je ne parlais même pas de sa voix chaude, de ses soupirs…

Très vilaine ? Besoin d’être punie ? Voilà qui avait un côté clichesque… et en même temps quelque chose de particulièrement excitant… je regrettais qu’elle soit venue me voir, comme ça, au débotté… sinon, j’aurai eu au moins une paire de menottes sur moi… car c’était ça qu’elle voulait, n’est-ce pas ? Ça et la fessée… ça semblait évident… mais… était-ce le bon moment pour punir ? Je me disais qu’elle avait peut-être chez elle de quoi l’« arrêter », de quoi la lier…

« Oh… c’est vrai ? Et quelle punition escomptez-vous ? »

J’avais l’œil pétillant alors que doucement je détachais les liens qui retenaient en place le haut de sa robe, mes lèvres descendant peu à peu sur la peau qui se dévoilait… elle avait un côté délicat, elle avait un côté sulfureux, et le mélange des deux donnait l’impression de marcher sur le fil de la luxure, et s’en écarter me donnait l’impression qu’il aurait été possible de la briser physiquement… ce que je ne souhaitais pas…

Le fiacre s’arrêta… nous n’étions pas arrivés, c’était l’évidence même, toutefois, je ne comptais pas arrêter, mes caresses continuaient alors que je me renfonçais dans la banquette pour ne pas être visible de l’extérieur. Elle, par contre…
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le diamant d'innocence ? [PV Richard] Mar 15 Mai 2018 - 23:16
Les attentions du Ministre à son encontre faisait soupirer la belle, à demi nue sur ses genoux. Et alors qu'il lui posait cette question fatidique, elle ne put qu'en rire continuant de jouer la gentille petite soumise dans cette calèche noire qui faisait route vers son antre.

"Et bien, c'est vous l'expert en la matière non ?" fit-elle à Richard. "Ou peut-être que je  me trompe et que vous êtes trop gentil pour arrêter une si charmante demoiselle comme moi."

Oh bien sûr, elle avait de quoi jouer chez elle. Enfin, au Moulin, le lieu de perdition où venait la plupart des hommes qui fréquentaient la diva pour s'encanailler avec elle. Elle ne s'en cachait pas vraiment pour tout dire. Les rumeurs, elle s'en fichait et elle en jouait même. Après tout, qu'elles soient bonnes ou mauvaises, le plus important était qu'elles parlaient de vous. Au moins, on savait qui vous êtiez et on ne vous oubliait pas.

Adrianne voyait et même sentait bien l'effet qu'elle faisait sur cet homme. Sous ses caresses, on sentait bien l'expérience qui parlait, même dans un espace aussi étriqué. Elle le laissait faire et ainsi, dégrafer son corsage et mettre à nu sa poitrine. Elle frissonna sous les lèvres douces et avides du ministre sur sa peau et se pressa plus encore contre lui

Lorsque la voiture stoppa quelques instants, elle le sentit se renfoncer dans son siège pour ne pas être vu. Elle sourit alors et l'agrippa par le col pour l'amener à ses lèvres et l'embrasser passionnément. Puis elle passa ses ongles sur le tissu de la chemise, commençant à déboutonner le vêtement et finit par l'arracher d'un coup sec, faisant sauter quelques attaches au passage, souriant de plus belle de façon prédatrice. Elle passa une nouvelle fois ses mains sur le torse mis à nu et l'embrassa. Puis elle s'approcha de son oreille.

"Vous avez si peur qu'on vous voit en bonne compagnie ?" lui dit-elle d'une voix suave et le souffle court. "Faites moi l'amour Richard, ici et maintenant. Faites moi hurler de plaisir dans cette voiture."

Et comme pour accompagner ses mots, sa main glissa entre les cuisses du Ministre et commença à flatter son égo. Rien ne pourrait stopper Adrianne dans son entreprise à présent. La machine était en marche et elle n'arrêterait que lorsqu'elle aurait eu son dû.
avatar
Richard Welton
Ministre de la justice
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Ambrosien
Messages : 74
Date d'inscription : 04/04/2017
MessageSujet: Re: Le diamant d'innocence ? [PV Richard] Lun 28 Mai 2018 - 15:05
« Oh, non, je suis tout à fait en mesure de punir tout un chacun comme il se doit…. Mais chaque chose en son temps... »

Oui, chaque chose en son temps, elle voulait être punie, elle serait punie, c’était un fantasme courant, mais je tacherai de faire en sorte qu’elle se souvienne de cela comme d’une expérience unique :  je n’aimais as être un anonyme, un numéro, dans une liste, car oui, cette femme, à tous les coup, devait tenir une liste de ses amants, peut être même notait-elle les performance…. Après, tant qu’elle n’en parlait pas, qu’elle savait se montrer discrète… ça devrait bien se passer… non ? Je souris, amusé par la situation… jusqu’à un certain moment…

En effet, il y avait une chose qui n’était pas négociable, une chose qui ne pourrait pas passer :  que je sois « dévoilé » aux autres, que je devienne visible en plein troussage de jupons. Je faisais de gros efforts pour que ma réputation pâtisse le moins possible de cette fâcheuse tendance à accumuler les frasques indécentes, aussi, la sentir m’approcher de la fenêtre, volontairement, pour que ce soit visible… là, c’était plus problématique.
Voilà quelque chose que n’aurait jamais fait Méréïphaïne. ç’aurait été la seule, pourtant, que j’aurai laissé faire. Pas parce que je l’aimais, mais parce que c’était ma régulière, et la seule personne à qui j’aurai laissé le droit de m’afficher de la sorte… une question de respect et de confiance, entre autres, deux choses compliqués à établir avec cette… femme, dirons-nous, par politesse – et ce même si son comportement rappelait davantage celui de la monnayée que celui de la dame.

Je la repoussais. Oh, certes, je ne le faisais pas violemment, ni trop brusquement, mais de manière juste assez ferme pour justement, puisqu’elle voulait un peu cela, lui montrer qui commandait, et, accessoirement, pour lui montrer que je ne désirais pas être vu. Heureusement que personne ne m’avait vu… sinon, je crois que je lui aurai mis une gifle et que je serai descendu du fiacre. Je restais sans rien dire un moment avant de finalement laisser errer les mains sur son corps.  Je finissais finalement par monter jusqu’à sa gorge que je saisissais doucement pour lui susurrer au creux de l’oreille.

« Je croyais qu’il fallait punir les vilaines filles ? Pourquoi leur offrir ce qu’elles voudraient ? Il ne faudrait pas les récompenser... »

Elle voulait être punie ? Alors soit. Et sa main accrochée au vit ne ferait pas tout le travail…

« Il faudra me convaincre… »

Ma main serra légèrement sa gorge, redescendit sur son opulence qui subit fugacement le même sort avant que la petite claque ne cuise sa cuisse...
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le diamant d'innocence ? [PV Richard] Ven 13 Juil 2018 - 2:32
Adrianne sentit la fermeté avec laquelle le Ministre la repoussait mais n'en fit cure. Pour elle, tout faisait partie du jeu. Il avait cédé à ses charmes après tout, il devait en assumer les conséquences. Il n'avait dicté aucune règles du jeu. La jeune femme en faisait donc à sa guise. De toutes façons, elle passait déjà pour la trainée du village auprès des gens. Pourquoi s'en cacher ?

Finalement, les caresses reprirent. Son geste sur sa gorge accompagné par les mots susurrés à son oreille firent monter une décharge le long de l'échine d'Adrianne jusqu'à sa nuque. Le tout fut accompagné d'un soupir trahissant clairement son émoi. Elle n'aimait pas toujours être la dominante dans ses dévergondages. Elle se plaisait par moments à jouer les soumises quitte à pousser le jeu plus loin que la plupart des gens ne le feraient. Ainsi, cet étranglement simulé était un élément terriblement euphorisant pour elle. Et lorsque la tape vint fuser sur sa cuisse, un léger cri de désir passa entre ses lèvres.

"Encore..." murmura t-elle à son tour à l'oreille de son amant. "Voyez ? J'ai failli nous faire prendre vous et moi. Je le mérite..."

A ces mots, son corps se pressa plus que de raisons contre celui de Richard. Une humidité était nettement installée entre ses cuisses et tout son corps montrait les signes d'un besoin non feint. Elle voulait que ce voyage ne s'arrête jamais. Cela en serait bien moins excitant s'ils arrivaient à destination. Surement que l'idée de tout stopper pour reprendre une fois à l'intérieur du Moulin pourrait couper toute envie à la belle. Elle était à feu vif ainsi et le feu pourrait s'éteindre comme braises sous la pluie si tout cela cessait.

Ses mains courraient le long du corps du Ministre, attendant qu'il décide de son sort. Elle n'avait plus que quelques morceaux de tissu sur elle mais cela n'avait pas l'air de la déranger outre mesure. Elle avait terriblement chaud dans le fiacre de toutes façons. La jeune femme avait conscience que son petit jeu devait paraitre un fantasme classique aux yeux de son amant. Mais cela la faisait vibrer en pensant qu'elle jouait à ce genre de choses avec le Ministre de la Justice en personne. Cela ne rendait la chose que plus piquante.
avatar
Richard Welton
Ministre de la justice
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Ambrosien
Messages : 74
Date d'inscription : 04/04/2017
MessageSujet: Re: Le diamant d'innocence ? [PV Richard] Ven 27 Juil 2018 - 17:17
Pour l’instant, je le reconnaissais, j’étais dans une fâcheuse posture, je le savais. Je lui fis un sourire avant de finalement la voir s’approcher de nouveau de moi. J’avais à faire à une de ces femmes que les psychanalystes, ceux qui analysaient l’esprit humain et dont on commençait apprendre un peu les mécaniques, une forme de nymphomanie, ou un mot approchant. Je lui souris et je la regardais droit dans les yeux alors qu’elle venait s’installer plus près de moi, elle se collait à moi. Je sentais sa voluptuosité et je ne pouvais pas m’empêcher de me dire que je faisais une connerie… je restais un moment sans rien dire avant de jeter au diable mes prudences et glisser ma main de sa gorge à sa chevelure savamment arrangée comme une dame qu’elle n’était pas, et je la saisissais fermement, à lui en faire possiblement un peu mal. Mais cela ne m’effleura pas alors que je lui bloquais ainsi la tête en venant cueillir ses lèvres, brutalement, fougueusement. J’avais envie d’elle, elle avait envie de moi, et toute ma discipline s’envolait sur le sujet alors que je l’attirais sur les genoux, dévoilant son délicat fessier blanc pour y mettre une fessée, une première, puis une deuxième. La main était sèche, et sans doute un peu dure. Elle devait faire joliment rougir, joliment chauffer du derrière, même si, comme le disaient les jeunes, elle avait déjà le feu au cul…

« Encore ? »

Je recommençais sans attendre avant de doucement caresser sa croupe offerte, ma main dérivant depuis celle-ci sur sa cuisse, puis entre celles-ci… touchant à l’humidité présente et donnant envie d’y glisser une rigidité inhérente à ma masculinité. Mais je me tenais et je me retenais encore un peu en lui susurrant.

« Si vous méritez d’être punie, pourquoi devrais-je vous offrir du plaisir non-mérité ? »

Je venais lui mordiller la gorge, descendant un peu pour jouer de ses rondeurs et de leur point culminant avec une certaine voracité. Je ne m’arrêtais, à vraie dire, que pour lui susurrer alors, au creux de l’oreille.

« Méritez votre plaisir, vilaine fille… »

Et je disais cela en lui laissant une magnifique marque de suçon sur le haut du sein, comme un souvenir qu’elle emporterait pendant un temps…
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le diamant d'innocence ? [PV Richard] Lun 13 Aoû 2018 - 3:26
La Diva malmenée, elle émit un énième gémissement lorsque ses cheveux furent saisis et ses lèvres capturées par force. Bien que celle-ci était pleinement consentante de tout cela. Le baiser ferait rougir les amoureux les plus transis tant il était langoureux. Les claques qui suivirent sur sa croupe lui tirèrent quelques cris, s’agrippant à la chemise du Ministre devant elle. Mais c'était aussi couplé à des sourires. C'était elle qui avait demandé, elle était pleinement exaucée à ce moment présent. Elle hocha la tête à la question, s'amusant à déposer un baiser dans le cou de son amant. Le cri fusa alors juste près de l'oreille de celui-ci lorsqu'il réitéra la fessée.

Et lorsque Richard atteignit le fruit défendu, la tête de la jeune femme bascula en arrière dans un long soupir. Cette main intrusive, elle en avait envie, elle l'avait attendu depuis le début. Elle en était ravie à présent. Sa tête se frotta alors dans le cou de l'homme qui s'occupait d'elle en un geste étrangement tendre. Puis elle déposa quelques baisers à ce même endroit. Elle afficha un nouveau sourire au murmure dans son oreille. Il était clair que le paradoxe était évident. Mais aucune réponse ne finit par percer ses lèvres, tout du moins autres que quelques geignements. Sa main passa dans les cheveux du Ministre comme pour le guider sur son corps, bien qu'il n'en ait pas réellement besoin. La dernière phrase lui fit fermer un peu plus les doigts alors que le suçon lui arracha un hoquet.

Adrianne profita d'un moment de faiblesse et plaqua Richard dans le fond de la voiture. Elle s'approcha alors de son oreille pour lui susurrer à son tour quelques mots.

"Je veux bien être soumise mais je ne suis pas chienne, tâchez de vous souvenir de la nuance. J'estime avoir assez mérité ma récompense ou dois-je me mettre à genoux pour vous honorer très cher Ministre ?" dit-elle un brin grinçante en griffant légèrement le torse de Richard.

Puis elle entreprit de mordiller l'oreille de son amant à son tour, glissant sa langue dans son oreille, descendant dans son cou et le mordillant lui aussi. Le tout en passant ses mains sur son corps puis descendant jusqu'entre ses jambes pour entreprendre de le délester de quelques bouts de tissu en trop entre eux à son goût.
avatar
Richard Welton
Ministre de la justice
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Ambrosien
Messages : 74
Date d'inscription : 04/04/2017
MessageSujet: Re: Le diamant d'innocence ? [PV Richard] Jeu 23 Aoû 2018 - 19:09
Je n’étais pas homme à me laisser faire, et encore moins à me laisser faire. C’était une chose qu’il fallait bien prendre en compte. Je restais silencieux avant de finalement la regarder dans les yeux. Elle avait les yeux plein de luxure et de plaisir, jusqu’à ce que, finalement, elle me plaque au fond de la voiture, pour me lancer des mots qui ne me plaisaient pas plus que ça. Toutefois, je ne l’en empêchais pas. Je me contentais de sourire, en coin, avant de finalement lui rétorquer, du tac au tac.

« Il n’a jamais été question d’une quelconque chienne. Vos idéaux zoophiles ne m’intéressent pas. Mais puisque vous êtes incapable de vous tenir dans un jeu que vous avez-vous-même initié… »

Je n’aimais pas cette manière de me rappeler à l’ordre. Mais je n’étais pas cruel. Simplement… simplement ne cherchez pas à me voir l’encourager dans ses délires désormais. Elle venait de perdre, d’un seul coup, énormément de sa superbe et de son charme qui m’apparaissait maintenant comme bien plus vulgaire.
Attention, il ne s’agissait pas de déception, juste de compréhension. Si elle ne comprenait pas ce que j’avais voulu dire, alors à quoi bon ?  J’avais toujours trouvé les femmes d’esprit bien plus séduisantes que les femmes sculpturales qui, généralement, me faisaient davantage l’effet de vulgarité que de beauté. Il n’avait jamais été question de la traiter de chienne. Mais elle l’avait dit elle-même non ? Elle était une vilaine fille méritant d’être punie. Une si une vilaine fille méritait d’être punie, alors elle ne méritait en rien du plaisir… tout ce que cela sous entendait, c’était une nécessité de faire amende honorable, d’une manière ou d’une autre, sans doute perverse vu la personne…
Enfin bref.

Du coup, la situation me paraissait bien moins plaisante… mais bon, je commençais à comprendre qu’avec elle, ce serait sans doute en dents de scie, si nous continuions cette entrevue. Chose que je remettais un peu en cause. Et si j’avais besoin de tremper mon biscuit…. Eh bien pour ça, il y avait toujours Méréïphaïne d’Argosme… et elle avait de la tenue, de la classe. Certes, chaque geste de sa part n’était pas un appel à la débauche, mais c’était plus discret et en même temps plus flagrant.
En fait, pour un instant charnel de qualité il fallait de la complicité.

Là c’était juste assouvir la pulsion fantasque d’une femme ne méritant pas le titre de dame. Et je me sentais davantage un objet de son plaisir qu’un compagnon de plaisir. Je lui saisi les mains et je lui susurrais alors, sur un ton doux mais ferme.

« Si vous vous estimez dans l’humeur de vous soumettre alors vous vous soumettrez à ma volonté de prendre le temps de m’occuper de vous… »

Oui, voilà, comme ça j’évitais qu’elle ne me déshabille davantage pour le moment. Certes, elle était vorace, mais là, j’avais d’autres projets. D’une poigne ferme, je la repoussais en face et je l’embrassais, inversant ainsi les positions de force.
De cette manière, je pouvais aussi cacher le fait que sa vulgarité pure et dure passagère et son manque d’esprit avait un peu calmé une ardeur qu’il aurait été de bon aloi de manifester à cet instant.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le diamant d'innocence ? [PV Richard]
Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Ambrosia :: L'histoire Ambrosienne :: 4 ème niveau de la cité :: Ministère de la Justice-
Sauter vers:  
Il était une fois AmbrosiaNos Partenaires

Retrouver nous surDes mêmes auteurs