AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
RSS
RSS


 :: L'histoire Ambrosienne :: 4 ème niveau de la cité

Soirée de dégustation œnologique [libre sur invitation]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
avatar
Raimond Beauregard
Héritier d'un comté
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Eskrois
Messages : 58
Date d'inscription : 29/08/2017
MessageSujet: Re: Soirée de dégustation œnologique [libre sur invitation] Lun 25 Sep 2017 - 17:22
A voir les gens qui venaient à la soirée, je ne pouvais que reconnaitre que c’était une franche réussite ! je ne pouvais pas m’empêcher de me dire que cette soirée de dégustation était prometteuse pour savourer le bon bin, la bonne compagnie, et faire savoir à certains partisans que je ne renonçais pas. Que ma famille ne renoncerait jamais, tout simplement !  J’avais attendu les uns et les autres, très poliment, les accueillant, depuis la ministre jusqu’au prince ambrosien, en passant par les artistes parmi les plus en vogues. Pour chacun, j’avais un petit mot aimable, un compliment, des félicitations, que ce soit pour la toilette de ces dames, y compris celles aux tenues les plus extravagantes. Bien évidemment, les mots les plus importants furent pour madame de Brez, Princesse régente ! D’ailleurs, peut-être était-ce trop, mais là où j’avais salué le frère de l’usurpatrice d’un mouvement de tête poli mais sans plus, je m’inclinais profondément baisais la main de celle-ci avec dévotion.

« Ma suzeraine. »
Je posais même un genou au sol, ou peu s’en fallait, je n’avais pas l’intention de me salir, ou d’abimer la tenue sombre, intégralement noire, brodé à l’emblème des deux-cimes, assortis d’une cape de duel pourpre aux emblèmes des Beauregard. Très sobre, n’est-ce pas ? Oh, mais la sobriété avait ses limites, tous les boutons étaient d’argent, y compris la petite chaîne de ma montre à gousset. Elle-même un héritage qui avait des siècles, elle était encore frappe des deux monts couronnés, c’était dire. C’était un peu le petit signe que l’on se transmettait, dans la famille, d’héritier à héritier…

Enfin bref, une fois la plupart des gens arrivés, je me rendais sur la petite estrade et je prenais la parole pour m’adresser à la cohorte d’invités.

« Je vous remercie tous et toutes d’être venu à cette modeste soirée ! Pour parler franchement, je n’ai jamais compris pourquoi on pouvait parler de dégustation dans la mesure où après deux ou trois verre, le palais n’est pas capable de faire la différence entre deux crus. Mais il parait que l’on utilise ces mots-là, alors soit, ceci est une dégustation comprenant l’intégralité de nos cépages. Pour vous éviter de gouter sans connaitre nous vous avons trié les vins selon leur minéralité ou leur bouquet floral. Bien sûr, je suis conscient que certains rentrent à cheval, aussi, il y a quelques amuse-bouche pour vous permettre d’éponger votre… dégustation. Diable que je n’aime pas ce mot ! Je tiens tout particulièrement à remercier la présence d’une personne. Il n’y a pas de plus grand honneur aujourd’hui pour moi que de vous annoncer l’honneur que me fait ma suzeraine en acceptant mon invitation. »

Je prenais un verre et le levais, un toast à son altesse royale la princesse régente Emily de Brez.
avatar
Zenon de Lascelle
Propriétaire (fauché) d'un hippodrome
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Ambrosien
Messages : 82
Date d'inscription : 08/02/2017
MessageSujet: Re: Soirée de dégustation œnologique [libre sur invitation] Jeu 28 Sep 2017 - 18:48
Oups, ma main avait dérapé… je souris, l’air de rien, et retirais ma main de là où elle était – et où, apparemment, elle n’aurait jamais dû être – l’air de rien, mine de rien ! Je lui souris, sans chercher à m’excuser, malgré d’éventuels regards noirs… qu’importe. D’une certaine manière, j’avais gagné, n’est-ce pas ! La preuve ? J’étais dans son fiacre, avec elle et c’était elle qui m’avait fait mander… bon, comme elle disait, elle aurait pu trouver pire comme cavalier. Mais dans la foulée, elle m’avait balancé qu’elle aurait pu aisément trouver mieux, mais qu’elle n’avait pas envie de perdre son temps avec une liste aussi longue de possibilités. Je n’avais rien dit, j’avais juste souris, et j’avais acquiescé en la remerciant de sa délicate attention, tout simplement. Je ne comptais pas m’ennuyer à la convaincre qu’elle voulait que je sois là, moi et personne d’autre. Inutile d’énoncer cette vérité, cela ne ferait que l’agacer… même si je commençais à penser que plus je l’agaçais, plus je réussissais mon coup !

Enfin, nous étions arrivés et je me souvenais des « consignes » qu’elle avait données : ne pas se mettre la tête à l’envers. Dégustation, pas beuverie. Je me demandais comment elle pouvait faire pour croire que je ne saurai pas me tenir !  Allons, j’étais réputé pour ma qualité en tant que cavalier, en temps qu’interlocuteur. Qu’elle ne se fasse pas de soucis. Je descendais le premier et lui proposais ma main pour l’aider à descendre avant de finalement lui offrir mon bras. Un bon cavalier, toujours ! Je lui souris, lui faisant le sourire spécial regard noir. Ce sourire à mi-chemin entre l’insolence et le charme qui la faisait systématiquement me foudroyer du regard ! Au final, je prenais son regard comme une marque d’affection… ou alors je m’y étais juste habitué… mais je crois que le pire c’était devant ses gosses. Hormis l’ainé, les autres m’adoraient et ça ne lui plaisait pas… ça je l’avais senti… eh bien pour une foi que c’était moi qui l’horripilait vraiment… j’en avais carrément rajouté des caisses.

Nous croisâmes une comédienne fort connue, mademoiselle de valène et je lui faisais un délicat baisemain. Oui, j’étais bien éduqué. Mais sa mise en pli, sans dire qu’elle ne me plaisait pas ne valait pas la robe de la reine des mondanités…si l’impératrice régnait sur Ambrosia, celle qui régnait sur les mondanités et la mode, c’était ma cavalière…

« Une fuite avec un autre homme qui plus est… on raconte même qu’il l’aurait tué par la suite… étrange, vous ne trouvez pas ? Qui aurait pu se douter, ma chère, que vous receviez un monstre sous votre toit… »

J’explicitai.

« On raconte que l’on aurait retrouvé le corps de son pupille, avec qui il s’était supposément enfui, dans une de ses maisons de campagne… comme c’est scandaleux corrompre ainsi la jeunesse… »

Ah, notre hôte prenait la parole !  Je nous excusais auprès de la comédienne avant de me diriger vers l’estrade pour voir quelle platitude il allait bien pouvoir nous sortir. Oh, oui, un toast, une blague, des remerciements. Voilà des choses intéressantes, intéressantes dans ce qu’il omettait, comme la présence du prince…

En tout cas je félicitais silencieusement ma cavalière… il aurait été si facile pour elle de tacler Mademoiselle de Valène sur le fait qu’elle devait être heureuse de pouvoir essayer de récupérer sa place auprès de l’impératrice avant de se reprendre et dire que justement, non, puisque le défilé des prétendants avait déjà commencé… elle aurait pu dire ça, et bien pire ! Et cela n’aurait choqué personne. Elle aurait pu aussi la tacler sur le fait qu’elle n’avait pas son bâtard galeux accroché au mollet, pour une fois… félicitations, encore une fois…



Prière de me MP sous le compte d'EVERARD ZULLHEIMER
avatar
Mélusine Duval
Ministre de l'éducation et des pupilles
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t66-grand-melusine-duval-ministre-de-l-education-et-des-pupilles
Nationalité : Ambrosienne
Messages : 1020
Date d'inscription : 26/01/2017
MessageSujet: Re: Soirée de dégustation œnologique [libre sur invitation] Ven 29 Sep 2017 - 17:07
Après avoir saluer poliment l'hôte de la soirée, Mélusine attrapa un verre de vin que l'un des serveurs lui proposait. Elle se mit un peu en retrait dans un coin pour mieux observer la décoration ainsi que les invités qui arrivaient. Elle discuta brièvement avec une personne qu'elle connaissait lorsque Nicolas de Choiseul arriva.

Si Mélusine ne trouvait pas vraiment sa place dans les mondanités, elle fut cependant étonnée de voir le frère de l'Impératrice dans un tel endroit. La Ministre de l'Education était loyale envers l'Impératrice mais elle était neutre dans tout ce qui concernait les affaires de la cours hormis celles qui la concernait directement.

A en juger par les réactions et les murmures des gens autour d'elle, elle n'était pas la seule à être surprise de l'apparition de Nicolas. D'ailleurs, cela faisait un moment qu'elle ne lui avait pas parlé. Puis, arrivèrent d'autres personnes dont elle connaissait soit de réputation soit de visage, mais qu'elle n'avait jamais abordé. La propriétaire du Moulin Rouge et ses tenues extravagantes, la cantatrice Eva Chesterfield, Madame Clark et son animal de compagnie... Il y avait même des personnes habituées de la cour comme Madame d'Argosme ou la De Valène...

Mais l'arrivée de l'ambassadrice Eskroise fit bien plus d'impression que celle de Nicolas. Du moins envers l'hôte de la soirée. Il n'hésita pas à poser un genou à terre pour la saluer. Mélusine soupira doucement. Après le discours de Monsieur Beauregard, elle goûta ce fameux Don de Natos. Il était bien évidemment excellent. Puis elle reporta son attention sur les invités, et en croisant le regard de Nicolas, elle le salua respectueusement de la tête.

Mélusine se tenait toujours à l'écart dans un coin où elle pouvait observer tout le monde et entendre les discussions près d'elle. Mais elle se demandait si elle avait bien fait de venir sachant qu'elle n'était pas du genre à parler pour ne rien dire ou pour raconter les derniers potins. En dégustant son verre de vin tout en saluant certains convives, elle se disait qu'elle ne resterait sûrement pas longtemps à la soirée. Ceci dit, elle se ferait peut être livrer quelques cartons de ce Don de Natos plus tard...


avatar
Nicolas De Choiseul
Prince héritier / Soldat de l'armée ambrosienne
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t319-les-dignitaires-nicolas-de-choiseul-soldat-de-l-armee-ambrosienne#7164
Nationalité : Ambrosien
Messages : 516
Date d'inscription : 28/06/2017
MessageSujet: Re: Soirée de dégustation œnologique [libre sur invitation] Dim 8 Oct 2017 - 17:42
Nicolas ne bougea pas pendant quelques instant, mécaniquement il prit l'un des verres proposé mais ne le goûta pas. Il n'était pas vraiment enclin à accepter quoique ce soit qui vienne de cet homme, encore moins au vu du mépris dont celui-ci faisait à voir sa venue. Au pire il n'avait qu'à pas envoyer d'invitation, et ainsi il ne se serait pas présenter. Heureusement que son oncle avait lui aussi pris la peine de venir du moins avait il accepté sans doute de servir de chaperon à sa pupille. Peu importait la raison pour laquelle ils étaient là, il était simplement heureux de voir quelqu'un qui était content de sa présence, et pas en apparence. Il laissa l'hôte de la soirée faire comme s'il n'était pas là, ce qui ne lui simplifiait pas sa tâche exactement, mais lui permit tout à loisir d'observer les regards et visages des personnes présentent. Au moins il put à loisir se rendre compte de ceux qui étaient présents , analysant la situation avant d'offrir un sourire à Nemrod et sa compagne.

« Mon oncle, vous faites des jaloux au bras si charmant de son altesse. Emily, vous êtes resplendissante, une robe c'est un fait tout à fait nouveau et vous va à ravir. Tenez, un verre de ce vin qu'on dit fameux, mais peut être ne sont ce que des paroles.»

Pas d'insultes de sa part, de toute façon le vin ne vous intéresse pas, un salut de la tête à l'homme et un baise main à la demoiselle alors qu'il suit du regard l'hôte. La taquinerie est entre eux, peu peuvent savoir qu'elle ne s'est présenté à leur première rencontre vêtue d'une tenue fort peu appropriée à une présentation. Ne jamais perdre sa cible de vue, pourtant cette soirée s'annonce bien morose, heureusement qu'ils sont là pour lui empêcher l'affront de ce Beaujeton. Comment cela ? C'est Beauregard ? Non, sa version convient mieux au prince qui croise le regard de la ministre de l'éducation. Rien ne laisse deviner à son regard sur elle qu'il a des questions mais ce n'est ni la soirée, ni le moment, un simple mouvement de tête pour la saluer, il ne sait s'il aura le temps d'aller la saluer dans les règles et n'oublie pas sa mission du soir. Mais il a déjà sur le prétendant des nouvelles à rapporter à L'Impératrice, s'il ne peut saluer les hôtes d'une soirée à leurs titres, cela laisse donc imaginer ce qu'il pourrait faire en problèmes diplomatiques à plus grande échelles. Pour sa part il reste pour le moment près de son oncle et de la jeune femme, prêt à la soutenir si elle se sentait gêner d'une telle déférence. Au moins les choix de l'homme sont affichés, peut être même qu'il n'est pas conscient de ce qu'il a dit.

Pour Nicolas c'est noté et enregistré, et cela sera répété mots pour mots, remercions les exercices de sa jeunesse avec son oncle. Pourtant en remarquant Melusine à part il retient un geste d'invite à les rejoindre, entretenir quelques mots avec elle pourrait aiguillier pour avoir quelques renseignements. Même si elle n'a sans doute pas en tête le registre complet des pupilles peut être pourrait elle avoir noté quelque part dans sa mémoire vers qui la cousine du défunt prince consort a été confiée. Mais le faire devant Nemrod serait sans doute une erreur comme un débutant en ferait, aussi il s'excusa et ne laissant pas le temps à son oncle de le retenir s'inclina devant eux.

« Je reviens de suite, excusez moi un instant, quelques mots à échanger avec notre chère ministre. N'hésitez pas à me dire si le vin est agréable, et joignez vous à nous si le coeur vous en dit. »

Il traverse la foule en les laissant tous les deux et les distance en quelques pas et manœuvres discrètes pour s'incliner devant Melusine galamment et se redresse pour lui sourire.

«Madame, votre beauté n'a d'égal votre prestance, comment vous portez vous ? Pardonnez moi de ne pas vous avoir saluer de suite, est ce que ma présence ou celle de mon oncle et de sa charmante pupille pourrait vous égayer un peu la soirée ? »



THEMES
&
avatar
Adrianne Langlois
Propriétaire du Moulin Rouge
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t354-peuple-adrianne-langlois-nouvelle-proprietaire-du-moulin-rouge http://monde2resine.fr.gd/
Nationalité : Ambrosia
Messages : 144
Date d'inscription : 05/09/2017
MessageSujet: Re: Soirée de dégustation œnologique [libre sur invitation] Mar 10 Oct 2017 - 4:59
Après avoir gloussé en entendant quelques compliments de l'hôte de la soirée à son égard, Adrianne émit un rire légèrement narquois lorsque celui-ci fit tout un théâtre de la venue de la princesse eskroise. Décidément, il était tel qu'on lui avait décrit. Tout dans la démesure. Elle en profita alors pour porter son regard sur les différentes personnes présentes à la soirée. Elle n'avait pu le faire avant, accaparée par quelques messieurs qui la pressaient de questions et d'attentions. Elle leur avait sourit tout en les évinçant gentiment.

Participer aux dîners d'Amelia Clark lui permettait de compléter ses propres informations sur les gens de ce monde. Et apparemment, il y en avait du beau monde. Une ministre, des gens du spectacle, des riches haut placés et même le Prince héritier. La soirée promettait d'être amusante et cela fit naitre un sourire sur les lèvres d'Adrianne.

Tiens, Amelia avait encore ramené son toutou. Zenon n'était pas méchant aux yeux de la jeune femme mais elle le trouvait légèrement grossier et malpoli. Le genre à faire tâche dans les soirées qu'elle affectionnait tant. Elle se demandait bien ce qu'elle lui trouvait à le trimballer partout. Les goûts et les couleurs comme on dit...

Adrianne accepta un verre tendu là par le serveur. Elle avait hâte de tremper ses lèvres dans le nouveau Don de Natos. Il fallait bien qu'elle pense à refaire les stocks pour sa consommation personnelle. Et quelques unes pour les plus fortunés venant au Moulin Rouge. Après tout, il fallait prendre bien soin de ses clients. Et quelques fois, elle se sacrifiait avec plaisir pour cela. En y pensant, elle fut déçue de voir qu'il n'y avait que peu d'hommes agréables lors de cette soirée et fit une moue légèrement boudeuse. Certes, les femmes étaient plutôt belles mais les courtiser ici serait de la pure folie.

Son regard se promena une nouvelle fois, saluant d'un signe de tête et de verre Amelia. Adrianne aimait à se pavaner dans ses soirées. Quand à savoir ce qu'elle pensait d'elle, elle n'y avait pas vraiment réfléchi. Aucune animosité mais Amelia était farouche. Nul ne savait vraiment si un coeur battait sous la couche de fiel qui l'animait. Malgré tout, elle avait un grand respect pour la femme d'affaire qu'elle était.

Ses yeux rencontrèrent la silhouette d'Eva Chesterfield. L'on disait beaucoup de choses de la cantatrice. Et Adrianne n'avait jamais vraiment prit la peine de converser avec elle. Après tout, même en étant des dames de spectacle, leurs mondes étaient radicalement différents. Les artistes qu'on disait "classiques" n'appréciaient pas forcément les plus populaires comme Miss cancan la reine du cabaret. Mais cela pourrait être intéressant d'aller la voir. Elle prit une autre coupe sur un plateau et se dirigea alors vers la chanteuse.

"Bonsoir Mademoiselle Chesterfield. Je ne pensais pas vous trouver ici" lui dit-elle en lui tendant une coupe. "Appréciez donc cette nouvelle cuvée. L'hôte nous assure qu'apparemment c'est la meilleure."

Adrianne trinqua alors avec Eva avant de boire une nouvelle gorgée de son breuvage. Elle n'avait pas vraiment prit de pincettes pour la saluer et attendait de voir la réaction de la jeune femme suite à ça.


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Soirée de dégustation œnologique [libre sur invitation] Dim 15 Oct 2017 - 16:23
Hélène de Valène. Une collègue du même milieu avec laquelle Eva n’avait jamais pris le temps de discuter, mais à qui elle offrit un léger salut de la tête, aussi respectueux que cordial. Eh bien, c’était une soirée à faire la conversation avec tout le monde, après tout, l’alcool déliant les langues, et si ce vin méritait son nom et une telle cérémonie, ce serait encore plus facile. Bien sûr, elle n’aurait pu rater l’arrivée de la jeune Emily de Brez, que la cantatrice gardait en affection depuis leur dernière conversation, et ce même si leurs idées n’étaient pas les mêmes. La jeune femme était tellement spontanée, directe et franche, que ça ne pouvait que lui plaire, même si cela s’accompagnait de candeur. Une autre belle femme rousse, inconnue d’Eva celle-là, fit son entrée. Amélia Clark, plus connue, elle, plus réputée aussi, et qui avait changé décidé de visiblement changer de tête depuis qu’Eva l’avait croisée. Et puis, enfin, le maître de cette soirée, Beauregard n’était pas dénué de charme, et vêtu aussi élégamment qu’il se devait, même si cela restait sobre.

Le discours le fut moins, s’éternisant du point de vue d’Eva, même si l’homme avait l’honnêteté de reconnaître que cette soirée risquait de gâter leur palais à tous au bout de quelques verres. Discours ensuite plus ou moins dédié à Emily de Brez, certes avec raison. Eva observait plus attentivement la jeune femme, dans sa robe certes en froufrou et autres choses que la rousse devait détester. D’où venait cette étrange sensation que tout finirait par mal se terminer ? Elle n’en savait rien.  C’était là, c’était tout, en voyant la discussion que de Choiseul avait avec Emily et Nemrod. Elle recula pour le laisser passer, quand il se faufila pour rejoindre la Ministre de l’Éducation.

Ses réflexions furent interrompues par l’arrivée d’une coupe de cépage, tendue par une main élégance, celle d’Adrianne Langlois. La cantatrice en fut brièvement surprise, mais accepta la coupe de bonne grâce, n’ayant pas encore dégusté quoique ce soit. La surprise fut remplacée par un sourire, sincère.

« Bonsoir, Mademoiselle Langlois. Merci. Eh bien, nous avons été nombreux à être invités... et il y a beaucoup de beau monde, entre ceux au sang royal et les artistes. »

Le verre trinqué, elle but une gorgée dudit vin. Lequel était en effet fort appréciable, à la saveur agréable et aux nuances subtilement dosées. Il était vraiment dommage qu’au bout de quelques autres verres, le palais devienne incapable de différencier ensuite le meilleur vin d’une simple piquette. Eva n’avait manifesté aucune gêne ou embarras à voir Adrianne l’aborder. Pour tout dire, la femme en elle-même n’était pas n’importe qui, peu importait les rumeurs, elle était belle, dans le milieu artistique et elle avait incontestablement du charme. De quoi aurait-elle dû s’offusquer ? Elle serait probablement allée lui parler, de même qu’il lui faudrait réussir à s’approcher d’Hélène par la suite.

« Je n’ai pas encore goûté les autres vins, mais cette cuvée est excellente, et très bien équilibrée, il me semble. »

Le regard d’Eva observa Adrianne, même si elle jetait par moments des regards dans la salle, pour voir les cercles de conversation qui se formaient. Après tout, elle était curieuse de connaître un peu plus cette femme, et ne lui était nullement hostile. Au contraire, l'intérêt et la cordialité imprégnaient ses traits et son regard bleu-vert.

« Je suis heureuse de vous rencontrer, je n’en ai pas eu l’occasion jusqu’à présent. Sauf si vous voir une ou deux dans vos spectacles compte. »


Eva n’était pas une grande élitiste, car pour elle, bien qu’elle aimât l’art, la musique, le chant, la danse, ce n’était que des moyens de gagner sa vie, d’avoir une certaine position. Elle pouvait mettre du cœur et de l’énergie dans ce qu’elle faisait et chantait, mais elle n’avait pas ce sacro-saint appel de la vocation, comme disaient certains. Par conséquent, elle avait toujours été ouverte à diverses formes d’art, et le cabaret, s’il était moins lyrique et moins classique, avait néanmoins un charme noir et envoûtant que ne possédait pas le plus glauque des opéras...ou alors une certaine fantaisie.

« Comment se déroulent vos affaires au Moulin Rouge ? J’espère avoir l’occasion d’y mettre les pieds, un de ces jours. »
avatar
Hélène de Valene
Comédienne
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Empire de vapeur
Messages : 344
Date d'inscription : 29/01/2017
MessageSujet: Re: Soirée de dégustation œnologique [libre sur invitation] Dim 15 Oct 2017 - 23:25
Amelia Clarke m'aborda soudain. Même si je ne détestais pas cette femme, je n'affectionnais pas particulièrement sa présence. Aux vues de ses remarques à mon encontre, elle me prenait pour une idiote que l'on pouvait maltraiter selon l'envie.

Je lui fis un sourire éclatant avant de lui répondre avec assurance.
-Amelia ! Le plaisir est pour moi vous vous en doutez bien. Je saluais d'un signe de tête son compagnon alors qu'il me faisait un baisemain. Monsieur Brisendan aimait s'essayer aux arts divinatoires. J'agitai ma main en l'air comme pour chasser une mouche trop insistante. Vous savez, je ne suis pas sensible à ces prétendues prédictions.

A l'évocation de la fuite de Brisendan, je secouais la tête navrée.
-A chacun son histoire. A chacun ses choix. Espérons qu'il est plus heureux là ou il est dorénavant.

Alors que son cavalier m'expliquait la supposée découverte macabre de son pupille, je frissonnais. La fuite présumée de cet homme pourrait elle cacher quelques meurtres sanglants ?

L’hôte de la soirée commença  alors son discours de bienvenue. Amelia et son ami s’éclipsèrent me laissant seule.
Je me dirigeais ensuite vers le buffet indiqué par le nouveau prétendant de l'impératrice, quelques amuse-bouches me feraient le plus grand bien avant de gouter ce Don de Natos. Et c'est en grignotant, un verre à la main, que je me décidai à rejoindre la propriétaire du moulin rouge et Eva Chesterfield. J'aurai bien assez le temps d'aller saluer Nemrod plus tard.

-Bonsoir, Mesdames. J'inclinais la tête simplement, un doux sourire aux lèvres. Le vin est divin, et je ne saurais vous conseiller les petits feuilletés aux champignons. Un régal. J’époussetai quelques miettes sur ma poitrine. La soirée promet d'être amusante, non ?


avatar
Emily de Brez
Ambassadrice eskroise / future cantatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t155-pupille-emily-de-brez-cantatrice#2422
Nationalité : Eskroise
Messages : 192
Date d'inscription : 26/02/2017
MessageSujet: Re: Soirée de dégustation œnologique [libre sur invitation] Dim 22 Oct 2017 - 10:49
Emily se sent mal à l’aise, pire encore, elle se sent étrangement gauche et pense que tout le monde ne pourrait rater ce fait. Autant dire qu’elle aurait fort à parier qu’elle serait moquée, qu’il y aurait plein de rumeur et qu’elle ne voudrait plus jamais sortir de ses appartements ! JAMAIS !

Sous le couvert de ses propres excès, elle essaye de faire bonne figure, mais elle a le bide tordu et l’envie de paniquer facile. Pourquoi la cour est-elle si compliquée ? Pourquoi faut-il…pff, pas la peine de se poser milles questions…

Les joues rougis par les paroles de Nemrod, elle devrait faire plus d’effort pour lui, après tout, il veille à lui apprendre beaucoup de chose et elle ne fait que sa tête de mule quand elle se met à avoir peur ou qu’elle s’effraie de quelque chose. Un sourire lui est offert, un peu goguenard. «Je ne vous mérite pas Monsieur l’Envers. » Dit-elle gentiment, avec l’envie de lui embrasser la joue, mais se retenant. Il est gentil, ou en tous cas, il est bienveillant.

Pénétrant à la soirée, elle incline posément la tête aux révérences des Eskrois, tentant de paraître décontractée alors que ce n’est pas le cas, priant les Dieux de lui éviter toute bourde superflus et inconvenante. Il ne manquerait plus qu’elle se vautre ou qu’elle se casse la tête vers le sol. Quelle n’est pas son malaise en voyant un blond à long cheveux s’incliner devant elle et la nommer ma suzeraine. Logiquement il s’agit de Beauregard, et elle ne dit rien, flippée soudainement de foirer quelque chose,

Elle regarde Raimond Beauregard, incline poliment la tête, sans trop faire d’excès et murmure. « Seigneur, je vous en prie, relevez-vous. » Dit-elle humblement en lui faisant un magnifique sourire, heureuse de filer une fois l’excès passé.

Une sorte de soulagement la gagne quand enfin, Nemrod lui répond à l’affirmative et qu’il invite à aller vers Nicolas.

Sans le connaître plus que ça, elle se sent bien plus à l’aise de se retrouver avec le jeune homme que devant un étranger ! «Merci Prince. » Marmonne Emily gênée, de part les compliment que par le visu de la soirée sur elle.

Pour autant Emily n’en est pas au bout, puisque Raimond dans son discours, ne l’oublie pas, surprise, elle tente autant qu’elle le peut d’avoir l’air d’un lapin pris dans les feux des lanternes et avec un sourire, elle le remercie en dressant son verre et abaissant sa tête. Non mais les regards tous tourner vers elle…

Au bout de quelques instants, elle inspire calmement en avalant une gorgée de vin, délicieux d’ailleurs, cela accompagnerait bien quelques viandes rouges… «Oh, oui faites » Dit-elle à Nicolas, avant de, une fois seule, demander à Nemrod. «Vous pensez qu’il s’en va parce que je suis ennuyante ? Ou de mauvaise compagnie ? Je ne sais pas si je ne le suis pas des fois, à être gauche et maladroite ou en ayant pas une conversation magnifique et spirituelle. » Elle demande cela, non qu’elle désire avoir l’attention du prince, qu’il n’y ait pas de mégarde, mais elle se sent tout à fait…idiote. Un manque de confiance qui n’existait pas avant !

Elle boit encore, avant de regarder Nemrod et de lui sourire. « Me donnez-vous l’autorisation de vous laisser quelques instants, j’aimerais essayer de converser avec le seigneur Beauregard ? » Dit-elle en se sortant les doigts du cul pour ne pas rester comme une potiche dans son coin.

Avec l’approbation de son tuteur, Emily s’excuserait, pour se rapprocher du seigneur Beauregard et débuter la conversation, sur le merveilleux de cette soirée et le plaisir de rencontrer, un cousin par alliance.




"C'est fou comme c'est une chose pratique le mariage.
On passe de fille de pécore à future duchesse de Brez"
avatar
Nemrod L'Envers
Maître espion
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Ambrosien
Messages : 94
Date d'inscription : 05/03/2017
MessageSujet: Re: Soirée de dégustation œnologique [libre sur invitation] Mer 25 Oct 2017 - 23:47
Vous étiez bien content de voir cii Nicolas, il était important qu’il connaisse le visage de l’ennemi… c’était essentiel ! Toutefois, vous reprîtes un instant Nicolas, à voix basse. Elle n’était pas n’importe qui, votre pupille, et en public, au moins, elle devait être traitée comme telle, et il était aberrant que votre horripilant hôte se montre plus poli que lui en la matière… alors il allait falloir qu’il se reprenne devant une altesse royale.

« On dit Votre Altesse, ou Majesté, quand on s’adresse à une princesse royale, Mon prince… c’est l’étiquette qui veut cela … »

C’était juste une petite sécurité que vous préfériez prendre devant le public, mais vous l’aviez dit assez bas pour que cela ne lui porte pas trop à préjudice, ce n’était pas le but. La véritable raison de cette venue était ce qu’elle cachait… et donc d’ici là, vous aviez enregistré dans votre tête chaque mot que Beauregard avait pu prononcer… et comme tout commentaire, vous glissiez à l’oreille de votre pupille quelques mots. Juste au cas où !

« Retenez bien comment vous vous comportez, nous en parlerons après la soirée, histoire de combler vos lacunes… »

Elle était un peu top figée jusqu’à ce que Nicolas s’en aille, là, elle perdit un peu contenance, alors vous tapotâtes la main, pour la rassurer, tout en reprenant la parole pour achever de lui faire sentir le mieux possible.

« Non, je crains qu’il ne s’agisse de rien de tel : un prince, tout comme une princesse a le devoir de saluer les bonnes personnes, tout au long de la soirée, et n’a pas le loisir de rester tout le temps avec la même personne. Vous êtes peut-être la seule exception dans la mesure où en tant que pupille, vous n’êtes pas forcée de le faire, moi je suis forcé, par contre de vous présenter à qui de droit ! »

Vous saviez pourquoi il se rendait auprès de la ministre mais vous n’en révèleriez rien vous sourîtes juste, amusé, par l’innocence de la jeunesse ! Ah lala… cela vous aurait presque manqué ! En tout cas elle voulait converser avec votre hôte. Vous vous contentâtes de faire u signe de tête. Qu’elle fasse, qu’elle fasse ! Vous, vous rejoignez un petit groupe où se trouvait Hélène, entre autres !

« Mesdames, bonsoir ! »

Tout en politesse et en sobriété, vous fîtes un léger signe de tête, point trop appuyé, mais ce qu’il fallait pour que tout soit poli. Vous appuyâtes ce geste vis-à-vis d’Hélène avant de rajouter.

« Je crains de ne pas avoir le plaisir de vous connaitre, mesdames, veuillez excuser la mémoire défaillante d’un vieillard… »

Vous saviez pertinemment qui elles étaient…mais parfois, la manière dont les personnes se présentaient en disaient fort long sur leur personnalité… 


avatar
Mereïphaïne d'Argosme
Propriétaire de mines de diamant
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t366-dignitaires-mereiphaine-d-argosme-dame-de-compagnie-imperiale#9416
Nationalité : Ambrosienne (naissance) | Raclueienne (mariage)
Messages : 44
Date d'inscription : 16/09/2017
MessageSujet: Re: Soirée de dégustation œnologique [libre sur invitation] Dim 5 Nov 2017 - 8:35
Convives et boissons| « Un verre de vin en main, le discours en tête et les quelques petites notes aussi au sujet de Raimond Beauregard, je prends le parti de simplement aller saluer Monsieur l’Envers et faire une révérence honorable à Emily de Brez. Pour la simple et excellente raison qu’il s’agit d’une princesse régente et qu’il ne suffit pas, selon ma seule éducation, de faire quelques génuflexions à son arrivée. Sans omettre de saluer le Prince de Choiseul.

-Madame de Brez, c’est un honneur de vous rencontrer. Permettez-moi de trouver votre vêture des plus exquises. Prince, il est heureux de vous revoir au pays

Elle a du goût et un sens du vêtement fort peu commun, je le lui reconnais. Et c’est après ce rapide intermède, que je m’éloigne, consciente de n’avoir fait qu’une apparition fugace, mais à moins qu’ils ne me retiennent pour quelques paroles, je ne saurais réellement les importunés plus longtemps, préférant le buffet et me retrouver auprès de trois dame associés à l’Art.

-Mesdames, quel plaisir de vous croiser ici. Je n’ai pas eu l’honneur, encore de vous rencontrer Mademoiselle Langlois, ni vous Mademoiselle Chesterfield. Hélène, nous nous connaissons depuis de nombreuses années maintenant. Hélène tu es rayonnante.

Je me présente au passage bien entendu…
»





"Fati constantia victrix" (la constance triomphe de la fatalité"
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Soirée de dégustation œnologique [libre sur invitation]
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Ambrosia :: L'histoire Ambrosienne :: 4 ème niveau de la cité-
Sauter vers:  
Il était une fois AmbrosiaNos Partenaires

Retrouver nous sur