AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
RSS
RSS


 :: L'histoire Ambrosienne :: Palais impérial :: Rez-de chaussée

EVENT | Le Bal du Renouveau

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
avatar
Alberic de Fremont
Héritier raclusien / pirate
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t383-pupille-de-fremont-alberic-pretendant
Nationalité : Raclusien / Amethien
Messages : 32
Date d'inscription : 03/10/2017
MessageSujet: Re: EVENT | Le Bal du Renouveau Mar 17 Oct 2017 - 23:20
Fort heureusement il n'est pas le dernier, le groupe des neuf est là et il les suit pour se présenter un à un. Il surprend les regards à son nom, oui il le sait on ne l'a pas annoncé mais après tout c'est des choses qui s'oublie dans un groupe de dix. Son air innocent est démentit par ses yeux qui pétilles de taquineries. Qu'ils sont tous guindé, faudrait qu'il libère leurs sphincter plus souvent, parce que... Que d'airs pincés, certains sur la tenue de l'Impératrice, d'autre sur certaines robes des autres. Mais que peuvent ils y faire ? Ce n'est pas pour lui déplaire à lui ses jambes gracieusement exposées, et puis au moins il n'y aura pas de robe à piétiner. Sa hantise dans toute danse ocquestré, non pas qu'il n'y soit pas préparé, mais il préférait largement danser sur un bateau, la brise au vent, les yeux pour tout décor. Ca il doutait vraiment de trouver quelqu'un qui aime autant que lui s'éloigner de la terre à part les vrais marins. Bref il s'incline, sourit à la femme qui n'a pas esquissé un mouvement depuis qu'elle trône sur son siège. La pauvre, quelque part il doutait de faire la convenance d'une telle femme. Le pouvoir ne l'intéressait pas vraiment, il préférait largement faire le bien à sa mesure, il prononce son nom, s'incline de nouveau avant de sourire à l'Impératrice.

- Votre altesse éclipse par sa présence les autres ce soir, je serais ravi des quelques instants que vous saurez m'accorder.


La réponse est la même de sa part que pour tous les autres, mais il le sait bien, les usages, ça on lui avait fait bouffer le code avant de partir. Il rejoignit les autres et son regard en profita pour se promener sur la foule masquée. Que de beau monde ce soir, les robes et les apparats sont de sortis, il se dit qu'il doit faire tâche quelque part avec son anneau à l'oreille. Mais il n'en a cure avant que ses yeux ne se poser sur une jeune femme de l'assistance et là il bloque. C'est perturbant, il ne la connait pas, elle parait bien jeune et pourtant sa robe rouge lui sied à merveille. Il détaille chaque mouvement qu'elle a, rejointe par un homme qui semble le double de son âge et qui s'avance pour se présenter à son tour en prétendant. Il le regarde à peine, et ne note pas vraiment l'émoi qu'il fait à l'assistance en agissant ainsi, lui n'a de yeux que pour la jeune femme qu'il a accosté avant de parler. Il n'ont que peu de ressemblance, lui semble voir quelqu'un d'autre, il répond à son voisin sans quitter la jeune femme du regard. C'est inconvenant mais elle lui ressemble tellement qu'il doit au moins lui poser la question. La foule se fend finalement quand le couple Impérial se lève pour ouvrir le bal. Là est sa chance, il sait qu'il doit se présenter à l'Impératrice plus tard mais fait mouvement avec la foule qui se met de part et d'autre de la piste.

Il joue de sa taille pour se frayer un chemin pour entendre la conversation d'un groupe et profite qu'ils soient occupés à regarder le couple Impérial et avant que le cavalier de la jeune fille d'intervienne il saisit quelques mots. Donc l'homme qui est intervenu est le jumeau du défunt, c'est ... glauque non ? De vouloir prendre la place de son frère, puis Pia... Est ce son nom ? Il reste près du groupe en saisissant une coupe au hasard sur un plateau qui se place à sa portée alors qu'il l'emporte sur la piste de danse. Bon et bien il ne lui reste plus qu'à ... A rien après tout il n'a pas vraiment à s'immiscer dans le groupe qu'il ne connait pas mais se promet de retrouver la jeune femme plus tard. Pour autant voyant les jeunes femmes du coup abandonné par le couple il ose, après tout le culot est son côté le plus facile de cette face visible. Ce n'est pas vraiment dans ses habitudes de s'imposer mais les dames sont seules, et il a suffisamment de galanterie pour s'incliner devant celle aux couleurs de son pays.

- Bonsoir Mesdames, pardonnez mon intrusion. Puis je vous offrir vous qui vous êtes parée magnifiquement des couleurs de mon pays une danse ?

Il s'est redressé après son introduction, attendant que la jeune dame daigne saisir sa main et la guide près de la piste de danse. Bon les leçons de tata, et un deux et trois et le tralala... Pourvut qu'il ne fasse pas de faux pas, le pont ici ne tangue pas ! Il sourit à sa cavalière et lui confit dans un souffle une fois que la piste est ouverte à tous et qu'il attend qu'elle pose sa main dans la sienne pour la guider dans la valse.

- Je suis impardonnable, à une telle beauté je ne me suis pas présenté, mais vous l'avez peut être entendu, cependant autant vous le redonnez. Alberic de Fremont, et vous êtes mademoiselle ?


avatar
Estera Black
Ministre des armées
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t364-grande-estera-black-ministre-des-armees-terminee#8810
Nationalité : Ambroisienne
Messages : 286
Date d'inscription : 11/09/2017
MessageSujet: Re: EVENT | Le Bal du Renouveau Dim 22 Oct 2017 - 1:16
Le manège incessant des prétendants se poursuivait. Plusieurs petits groupes s'étaient progressivement crées. La Ministre avait dû se résoudre à en rejoindre un: celui formé par les Sourdans, son ancien supérieur et cette cavalière princesse d'Eskr. Cette fameuse cavalière qui avait osé la reprendre. Princesse ou pas, la Ministre se souviendrait probablement de ce petit affront, même si son ratatinement lui avait arraché un délicieux sentiment de supériorité. La pupille était encore jeune, jeune et inexpérimenté, mais au moins était-elle entre de bonnes mains étant donné la réponse qu'elle lui donna par la suite.

Non, ce fut la réaction de l'autre Dignitaire présente qui la désappointa. La richesse ne permettait pas tout. Elle possédait des mines de diamants, la Ministre était en charge de l'Armée la plus puissante du monde. La réponse d'Estera ne se fit pas attendre, incisive, fidèle à sa réputation:

" Vous savez que ce l'on dit. L'inattention est le privilège des Grands." Répondit-elle simplement, espérant avoir remis la jeune femme à sa place.

Alors que d'autre rejoignaient le petit comité, ce fut au tour du Premier Serviteur d'Ameth de s'illustrer par une annonce très théâtrale auprès. Au nom de l'accord passé qui avait donné lieu au mariage de son frère avec l'Impératrice de vapeur, il espérait avoir le même privilège. L'accord avait été honoré, il n'y avait plus rien à prétendre, du moins du point de vue de la Ministre. Si l'annonce jeta un certain froid dans l'assemblée, il n'en fut pas de même pour tout le monde. Le Lascelle fit montre d'un certain enthousiasme. Les paris... un domaine qui ne passionnait pas le moins du monde Estera. Elle se plaisait à calculer, prévoir sans jamais attendre de la chance.

" Ce sont les tonneaux vides qui font le plus de bruit." Lâcha-t-elle en soupirant.

L'ancien ministre des Armées fit la conversation, visiblement plus inspiré par les nouveaux venus que par son ancienne secrétaire. Estera se rabattu donc sur le va et vient des prétendants qui finit par s'achever.  L'Impératrice entra en scène avec son frère et le Bal débuta véritablement. Accoutrée d'un pantalon, les mouvements de la Mère de vapeur étaient fluides. Aucun faux pas. Faisant signe à son partenaire, Estera rejoignit la piste de danse. Malheureusement, ce jeune freluquet choisi pour sa gueule d'ange était un piètre danseur. A deux reprises, il lui marcha sur les pieds et manqua de la lâcher. Excellente danseuse, elle ne tolérait pas la médiocrité. La Ministre demeura de marbre mais aussitôt la première danse terminée...

" Hors de ma vue... " Dit-elle avec un regard assassin.

Le jeune Comte ne se fit pas prier. Passablement énervée, la Ministre quitta la piste et récupéra une coupe de champagne, foudroyant quiconque croisait son regard. Elle ferait l'impasse sur cette nouvelle danse. Peut-être qu'un nouveau partenaire se présenterait à elle, ce qui n'était pas certain étant donné la réputation qu'elle entretenait.
avatar
Olympiane de Thiam
Violoniste
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t305-pupille-olympiane-de-thiam-musicienne http://monde2resine.fr.gd/
Nationalité : Amethienne
Messages : 1049
Date d'inscription : 02/06/2017
MessageSujet: Re: EVENT | Le Bal du Renouveau Mar 24 Oct 2017 - 2:46
Je hochais la tête écoutant les conseils de Valerian au sujet d'Emily. Il avait l'air d'avoir plus l'habitude de ces soirées simulées que moi. Je me disais que même entre deux danses je n'aurai surement pas le temps de lui parler. Enfin, elle plutôt. Elle avait l'air bien entourée et déjà bien trop de choses à faire. Et puis, nous serions plus tranquilles si nous nous voyions en dehors de ces simagrées.

Lorsque mon cousin s'avança devant l'Impératrice je fus d'abord surprise. Puis un fin sourire se dessina sur mon visage. Voilà pourquoi il me demandait de lui souhaiter bonne chance. Après tout, c'était la logique même quand on connaissait notre oncle. Il profitait des pièces déjà en place ici. Je soupirai cependant en me disant que j'étais moi-même une de ses pièces sur son échiquier. Everard me l'avait fait remarquer lors de notre entrevue. Mais après tout, est-ce que je ne l'avais pas toujours su ? Peut-être. Et je me l'étais cachée à moi-même, me persuadant que je suivrai ma propre voie, de par l'illusion qu'il m'avait donné en me laissant vivre ma vie d'enfant.

"Ne vous en faites pas Valerian, je vous comprends" lui répondis-je alors qu'il s'excusait.

Il n'avait pas tort après tout. Voir le jumeau du défunt se présenter à sa succession pouvait passer pour dérangeant chez plusieurs. Et je pense que c'est cela qui avait provoqué la surprise et les murmures de l'assemblée. Comment savoir si l'on aime quelqu'un pour ce qu'il est ou parce qu'il ressemble à celui que l'on a aimé ? C'était quelque chose de compliqué à définir en vérité.

"J'ai promis une danse à mon cousin mais la première vous a toujours été réservé" dis-je à Valerian en saisissant sa main en souriant.

J'étais quelque peu nerveuse. Cela faisait une éternité que je n'avais pas dansé dans un bal et ce, devant toute une cour qui plus est. J'espérai ne pas avoir oublié les cours que ma mère s'était évertuée à me payer. Je faisais enrager le professeur de ne pas toujours écouter. Et au final, cela avait porté ses fruits quand même. Parce que j'arrivai à bouger sans faire de mauvais pas. Je m'en serai voulu de marcher sur les pieds de mon tuteur. Alors que je me concentrai les premiers temps, cela vint finalement tout seul et je me laissai porter par mon cavalier, me laissant lui répondre sans trop de gène.

"Je dirai que je ne suis point surprise de cela. Mon oncle est un savant stratège. Il avance ses pions avec habileté. Reste à voir s'il va remporter la partie" lui dis-je en lui faisant un clin d'oeil. "Je vous avoue que je trouve mon cousin plutôt étrange. Voyez-vous, il n'a jamais été connu pour ses sourires et ses démonstrations d'affection. Or, depuis que je suis ici, il ne m'a témoigné que de la tendresse. Je suis curieuse de savoir ce qui le rend comme ça. Je n'arrive pas à me dire que c'est ma seule présence ici."

Je lui faisais la conversation alors que nous dansions, ne voyant pas le temps passer. Et ainsi, je ne pouvais pas fixer mon regard sur l'homme de mes pensées qui tournoyait avec sa soeur au centre de la piste.


avatar
Amélia Clark
Propriétaire du tabac et opiacé Clark
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t128-peuple-amelia-clark-proprietaire-de-plantations
Nationalité : ambrosienne
Messages : 128
Date d'inscription : 08/02/2017
MessageSujet: Re: EVENT | Le Bal du Renouveau Mar 24 Oct 2017 - 14:59
-Quand vous dites ce genre de chose, j’ai envie que votre langue pourrisse sur place. Soufflais-je à Zenon sans détacher mes yeux de ma cousine. Non, elle n’est pas vulgaire, je n’ai pas non plus plus de classe qu’elle. Nous sommes différentes, et j’y tiens, c’est cela qui me fait le plus la haïr. Cette différence qui me place en égale. Oui, je me sens égale...et que votre âme soit dévorer par Syhn si vous veniez à penser le contraire!

En vérité, je suis qui je suis, tout comme elle est qui elle est. Dans ce monde de présence de cour, elle montre à tous quelque chose de particulier, elle est une femme d’avenir, et là où les stupides s'en croûtent dans des convenances archaïques, elle apporte quelque chose de nouveau.

Je dévisage un instant de Lascelle, qu’il ne joue pas à me plaire en étant hypocrite,je ne suis pas femme de ce genre. Je dirais même que je ne suis pas une de celle que l’on flatte. Je déteste ça. Je pourrais le tuer de mon regard pour cela, mais je ne le fais pas. Je me contente de poser mon regard sur lui, simplement…

Parvenus ensembles à l’attroupement, je salue tout d’abord la Princesse régente d’Eskr, d’une révérence simple, l’abaissement sans excès, et lui offrant un bonsoir respectueux.

-Votre altesse, Amélia Clark. Nul doute que vous me voyez enchanter de vous connaître. J’espère que vous viendrez à un de mes prochains dîner, et que vous y entraînerez bon grès mal gré mon oncle. Amusée, je poursuis. Oncle Nemrod. Je le salue avec un peu de cérémonie.

Ce n’est pas parce que je suis une garce que je n’ai pas de convenance. Tout au contraire, car pour avoir le vent en poupe et faire de mes dîners une réussite, c'est que j'ai quelque chose d'appréciable et de convenable. On attrape pas les mouches avec du vinaigre, mais on peut leur en déverser dessus une fois qu'elles ont été saisie. Je salue Merèphaïne et oublie presque la ministre.

-Pardonnez moi, Mademoiselle. Ce Mademoiselle ressentez-le avec appuie. La ministre, je ne vous avais pas reconnus, mes hommages.

Quoi pas d’attaque? Pourquoi le ferais-je? Je dois avouer que Estera Black est déjà, le mouton noir des dîners mondains et de la cour. Je sais que cela doit tellement lui passer au dessus mais vous savez ce que l’on dit? Sans les gens de la cours et du peuple, les plus Grands ne sont rien. Vous savez pourquoi Lilith a eu un règne si populaire? A cause de son défunt mari, imaginez donc que sa mort, et je n’en suis pas responsable, grand dieu, a du servir les intérêts de quelques personnes qui voulaient que cela cesse aussi.

Bref, je laisse les discussions pour observer la valse des prétendants, jugeant ceux qui se présentent et ceux qui le feront, jusqu’à ce que, comme le commun de la salle, je sois étonnée de voir Everard Zullheimer se présenter. Haussant un sourcil, je suis plus encore surprise par le baiser de Zenon…

Et perplexe…


Et….surprise.

Et….

-Nous verrons.

Pas un regard foudroyant? Pas un mot? Juste une langue claquante sur mon palais en signe de désapprobation et un peut-être pour le dîner. Je ne sais pas si je suis agacée par ce bisou sur la joue ou que je m’en fiche, cela ne me dérange pas peut-être,je l’ignore…

-C’est amusant, il y a peu de temps l’on disait pourtant que Le Valère avait tenté de concurrencer les bruits de couche venant des appartements du Prieur. De là, à ce que ce soit déjà l’Impératrice...ce serait un pas rapide, non?

Voilà qui est aisé,mais pourquoi pas? J’aime lancer moi aussi des rumeurs. Mais je souris, regardant Merèphaïne et des dames qui se sont approchées pour en discuter. Des cocotes affamées de graines de rumeurs…
Cela serait du plus bel effet dans les bruits de couloirs à venir non? Mon oncle y trouvera peut-être de quoi me désaprouver d’un regard.

-Je ne saurais vous refuser une danse mon oncle…

Néanmoins je suis surpris par Estera Black. Devrais-je m’émerveiller devant cette glaciale réponse d’une parvenue militaire? Ou bien y trouver de quoi rire devant le manque entier d’élégance. Remarquez que l’on demande pas, à une vieille fille ou une militaire de carrière, à faire preuve d’une quelconque élégance. Car si la dame d’Argosme l’excuse, elle se fait remettre à sa place et cela…

c’est presque grandiose de médiocrité.

Pour autant, alors qu’elle continue, je pousse un soupir d’exaspération coupe de champagne en main, je la regarde, fatiguée de sa seule présence.

-Vous vous y connaissez, vous faites un de ces tapages Mademoiselle Black.

Attendant une réponse, qui viendra certainement, je bois de mon champagne sans sourciller, elle ne parle pas énormément mais semble vraiment disposer à lancer des piques...défendrais-je Zenon?

Allons…

Que le premier qui s’imagine cela se jette dans les eaux ambrosienne ou, je l’y pousse!

Prenant le bras de mon cavalier, je délaisse mon verre à un serviteur, enjoignant le comte à nous diriger vers la piste. J’aime danser, cela se sait et j’ai un charmant sourire aux lèvres, comme quoi, tout est faisable,non? En vérité,je prends partis de me plaire aux danses et d’en profiter avec le comte. Et peut-être que cela me plait d’être sa cavalière? PArce que je me fous impérialement du reste de l’assemblée.

-Je vous arrache les yeux si vous m’embrassez encore de cette façon.  

Lui glissais-je avec délice, je ne pense pas qu’il comprenne que mon ton est d’humeur amusée, je me détends...je ne sais pas pourquoi, la danse? J’ai hâte qu’il vienne à passer des galops c’est ce que je préfère...


avatar
Raimond Beauregard
Héritier d'un comté
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Eskrois
Messages : 30
Date d'inscription : 29/08/2017
MessageSujet: Re: EVENT | Le Bal du Renouveau Sam 28 Oct 2017 - 22:25
Bon, l’usurpatrice m’avait reconnu comme prétendant.. voilà une bonne chose de faite… enfin… bonne… non, pas vraiment bonne en fait, la bonne chose aurait été qu’elle implore mon pardon, car elle occupait le trône que j’aurai du occuper… tout bêtement ! IL aurait fallu beaucoup plus pour que ça se passe bien ! Mais nous pouvions dire que c’était un début plus encourageant que pour beaucoup d’autres de ma lignée, n’est-ce pas ? Je restais donc impassible et je me contentais donc d’accepter de bonne grâce, ou du moins, officiellement, son attention.

Après moi, le prieur fit une déclaration qui fit beaucoup parler d’elle… pour ma part, je ne voyais pas de bonne raison de râler. Tout simplement parce que j’en fichais ! Cela faisait un concurrent sans doute trop mal vu pour que je puisse m’y intéresser, au moins ! Il ne ferait que se discréditer… aller à la place de son frère.. quel imbécile...

Je restais silencieux un moment avant de finalement regarder un peu la foule autour. IL y avait cette ivrogne de ministre, qu’elle reste donc bien seule. Il y avait cette idiote de ministre des armées… depuis quand pouvait-on faire confiance à un ministre des armées dont les succès se limitaient à quelques petites escarmouches. Dans l’entourage ministériel de sa majesté, je remarquais d’ailleurs que le seul qui aurait pu être nommé sous mon autorité brillait par son absence… Monsieur Welton avait mieux à faire que des courbettes ou des beuveries… bien, enfin un homme doué d’un minimum d’intelligence… à ma connaissance, Lampré n’était pas arrêté… alors venir se pavaner ici… enfin bref !

Faute de cavalière assez hautement placée je restais sans danser pour la première danse, laissant la place à l’usurpatrice et à son frère. Et j’évitais les danses jusqu’à ce que celui-ci en ait fini, alors, je m’avançais, précédant tous les autres, m’inclinant obséquieusement avant de lancer d’une voix légèrement traînante.

« Votre altesse me permettrait-t-elle l’honneur de l’inviter pour la prochaine danse ? »

Apparemment, il s’agissait d’une classique valse, ce serait parfait car cela ne permettrait pas trop de rapprochements incongrus… mais s’il y avait bien quelque chose que j’abhorrais, c’était cette impression que donnait le fait de danser une valse avec une femme en pantalon : j’aurai pu danser avec un homme que ça aurait été pareil… c’était dégouttant. Mais bon, la coutume.
avatar
Everard Zullheimer
Premier serviteur d'Ameth en Ambrosia
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Amethien
Messages : 1229
Date d'inscription : 14/04/2016
MessageSujet: Re: EVENT | Le Bal du Renouveau Dim 29 Oct 2017 - 1:08
Voilà, je m’étais déclaré, maintenant, il ne restait plus qu’à guetter un peu les réactions… oh, je n’allais pas le faire moi-même, à vraie dire, le visage un peu relevé, je guettais un sourire ou un geste encourageant de la part de l’impératrice… mais non, dommage… enfin, je supposais que Lilith ne pouvait pas se permettre de se montrer trop heureuse de ce genre de situation… d’autant qu’au final, mêler sentiments et politique était tellement un sujet difficile que se croiser allait devenir des plus difficiles… et peut être même que cela me donnait un léger désavantage, justement parce que la politique et le cœur ne faisait ps bon ménage.

Enfin, un désavantage en plus des autres… je me savais peu aimé, déjà, mais en plus de cela, je serai toujours associé à mon frère… et là résidait le principal défaut. Au, certes, je savais haranguer une foule, évidemment, mis je n’avais pas ce petit plus qui faisait que mon frère était autant aimé… c’était peut être la personnalité politique et religieuse la plus aimée de la ville, voire du pays, dans le temps, quand il était encore vivant. Je restais silencieux un moment et allait regarder un peu la foule, observant, entre autres, avec qui danserait ma jeune cousine. Mon expression était froide, trop, peut être, mais j’avais l’impression que personne ici n’était à sa place, tout le monde avait sans doute mieux à faire… et puis vous savez, moi et les bains de foule… je regardais un peu qui ne dansait pas ? Personne, apparemment, je voyais l’ancienne lignée qui semblait observer tout un chacun, comme moi… et je réfléchissais beaucoup… Mon oncle m’avait demandé de prendre contact avec cet homme, qui aurait fait un bon souverain si les bonnes personnes le guidaient… autrement dit si le protectorat amenait la parole sacrée avec suffisamment de vigueur à ses oreilles… Avait-il pensé à caser ma cousine avec lui s’il parvenait à m’imposer auprès de l’impératrice ? Possible…

Oh, ce n’était jamais qu’une hypothèse, n’est-ce ps ? Connaissant mon oncle, il avait un plan B pour allier le plan A, et sans doute aussi un plan C, D, voire même E…. enfin bon, je tacherai de faire ce que je pourrais pour elle. Je n’étais pas convaincu que se rapprocher de cet homme soit une bonne idée. Je me contentais de sourire poliment à DE Voisin, qui tressaillit légèrement avant d’aller discuter avec quelques notables raclusiens qui s’étaient converti et faisaient preuve d’une grande ferveur… les braves gens !

Vous allez me dire que je restais dans mon coin, disons juste que je me contenterai de la danse avec Lilith, j’avais une ou deux petites choses à lui dire en privé, j’espérais juste que la danse serait un tant soit peu traditionnelle, et pas une de ces danses modernes… Ah mon frère, si tu étais là… mon pauvre… Je rêvassais un peu alors que je pensais à lui, repensais à ce que j’avais achevé quelques heures auparavant et qui avait rejoint les presses… et les bénéfices… ma foi, je m’en fichais, des bénéfices… ils seraient redistribués aux différentes chapelles dédiées à la Lignée d'Ameth…

Ah, la danse prenait fin… je me rapprochais de ma cousine.

« Ma chère cousine, puis-je avoir l’honneur de danser avec vous ? »

Formule usuelle


avatar
Zenon de Lascelle
Propriétaire (fauché) d'un hippodrome
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Ambrosien
Messages : 47
Date d'inscription : 08/02/2017
MessageSujet: Re: EVENT | Le Bal du Renouveau Dim 29 Oct 2017 - 1:25
Le moins que l’on pouvait dire, c’érait que cette ministre avait un caractère de cochon, et une propension à la conversation légère proche du néant absolu… d’autant que je ne goutais que peu les piques permanentes. À mon sens, pour être apprécié un tant soit peu en société, il fallait que l’on se montrer un minimum aimable… Amelia… nous dirons que c’était une exception : l’amour  vache, je ne voyais que cela… les seules fois où elle se montrait aimable, c’était en état de faiblesse ou alors quand ça lui échappait complètement… mais bon, qu’importe… le fait que tous les prétendants se soient présentés révélait une belle forme d’hypocrisie générale :  pile poil ce qui convenait ici avec tout ce petit monde ! Et j’étais tr_ès doué ! Je lui fis un petit sourire plaisant avant de finalement voir que c’était le moment des danses… j’aurai pu insister auprès de la ministre…. Et je le fis, d’ailleurs, trop tentant, avant qu’elle ne fiche le camp !

« Mademoiselle la ministre, sachez que quitte à être une barrique vide, j’ai le mérite de savoir ce que je vaux… n’est-ce pas vous qui avez écrit dans votre traité militaire qu’il est davantage important de se connaître que de connaître l’ennemi ? Vous saurez donc aussi qu’une fois que l’on se connaît, le plus avisé des faucons prend la peine de dissimuler ses serres, et qu’il n’y a jamais que les paons pour tenter de prendre la suprématie par la présence… alors qu’ils ne sont, au final, que de misérables volailles stupides... »

Puis, comme il était temps de danser, je m’inclinais devant Amelia.

« Madame Clark, j’espère avoir le plaisir tant que l’honneur de danser avec vous ? » Puis, me tournant vers la princesse et son cavalier, m’inclinant comme le devait la courtoisie la plus élémentaire. « Votre Altesse, si vous vous lez bien m’excuser... »

Je présentais aussi mes excuses aux autres personnes présentes dans ce cercle et je pris la main qu’elle tendait alors pour finalement l’entraîner sur la piste de danse, afin de révéler qu’outre un beau parleur, j’étais aussi un danseur accompli… tous les arts du salon et bien d’autres aussi ! Je la guidais alors en prenant la parole, d’abord, parlant un peu de tout et de rien avant de finalement lui chuchoter au moment où un pas de danse me rapprochais presque trop d’elle.

« Je suis flatté de constater que votre langue ne s’aiguise pas qu’à mon endroit… et sinon, que pensez-vous de cette jeune princesse.. on la considère comme une simple paysanne mal dégrossie… et je suis tenté de penser comme les autres… elle a beau etre jolie, je doute qu’elle tienne deux jours ! »

J’espérais pouvoir ainsi avoir le plaisir de l’admirer cracher son venin en toute élégance.. . et surtout, sur quelqu’un d’autre… Pour ma part, il fallait que je mérite ma présence en ces lieux et montrant comme j’étais bon danseur.

« J’espère que vous n’êtes pas trop déçue de mes qualités de danseur… je reconnais que je suis un peu rouillé... »

Des clous  J’étais toujours aussi bon !


Prière de me MP sous le compte d'EVERARD ZULLHEIMER
avatar
Emily de Brez
Ambassadrice eskroise / future cantatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t155-pupille-emily-de-brez-cantatrice#2422
Nationalité : Eskroise
Messages : 162
Date d'inscription : 26/02/2017
MessageSujet: Re: EVENT | Le Bal du Renouveau Lun 30 Oct 2017 - 14:46
Le rossignol de Thiam ne pige plus rien et elle se sent un peu paumé. L’ambiance du petit groupe n’y est pas, est-ce qu’elle saurait se dépatouiller ? Oui, non, peut-être, la réponse D !

Plusieurs fois comme un poisson hors de l’eau, elle ouvre la bouche, la referme, l’ouvre encore. Mais elle ne sait pas quoi répondre alors que tout s’enchaine ! Et bim la brune sur la rouquine et PAF, une réplique de la ministre pour heu…elle ne sait pas ! Et combo la blonde et son vieux ! ça sent la pique de cour impériale ! Dire que chez elle, la plus costaude se serait jeté sur l’autre et le chignon, aurait giclé. Deux mal peignés mais au moins un affrontement plus facile. Qu’elle aurait vivement encourager mais là…elle ne peut que se taire et plonger le nez dans sa coupette…

Elle regarde d’une supplique Nemrod, en se disant que sa perplexité doit se voir. Elle est princesse, elle devrait dire un truc ? Ou rien ? S’y prêter ou se taire ? Ce n’est pas polie de faire comme si de rien n’était ou encore, de faire un truc !

Elle retient entre ses lèvres que si Mesdames et Monsieur veulent s’envoyer des fions en toute intimité, elle peut se retirer, ce ne serait pas polie. Le comportement de la cousine défendant son homme et l’homme réagissant mal, c’est aussi fort peu poli que la Grande qui peut ignorer les gens par son statut. Emily se sent toute petite…et si elle pouvait, elle serait une souris qui se cache, dans la poche de Nemrod, ça a l’air agréable d’être là-dedans.

«Je voudrais pas faire ma raclette, mais l’ambiance s’annonce pas super ! » Balance-t-elle en soupirant à Nemrod, avec une moue perplexe avant de comprendre que c’est l’heure de la danse. «OH ! Vous m’avez promis, on y va ? »

A-t-il le temps de dire non ? Pas avec l’enthousiasme de la demoiselle à partir de ce sac de nœud, elle s’arrête pourtant et s’excuse. «Mesdames, Monsieur. » Oui, bon, c’est pas princesse, ni même rien de parfait, mais elle s’en fiche et elle embarque Nemrod sans le presser, une valse serait bien. C’est doux.

« Bonjour le malaise ! » Marmonne-t-elle à Nemrod en se dirigeant vers la piste, prête à s’installer quand les danseurs pourraient se réunir. «C’est ma faute ? J’aurais peut-être pas dû … je sais pas…j’aurais dû faire quelque chose ? » Un malaise gagne Emily, alors qu’elle rejoint la piste si Nemrod ne la rassure pas, elle va probablement s’angoisser, ne plus oser l’ouvrir, se contenter de petit sourire, et supplier de remonter car elle prétextera être fatiguée…

Elle qui cherchait un moyen d’écourter la soirée, à la base…autant dire que c’est presque trouvé. Emily doute sérieusement, qu’elle ne serait un jour à la hauteur du rang qu’elle a obtenu par les mésaventures du destin…les Dieux se sont sûrement trompés en lui faisant vivre tout ça ! Elle ne serait jamais à la hauteur…mais au moins elle aurait apprit à danser...le ferait-elle bien? Oui, ça, ça irait!




"C'est fou comme c'est une chose pratique le mariage.
On passe de fille de pécore à future duchesse de Brez"
avatar
Mélusine Duval
Ministre de l'éducation et des pupilles
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t66-grand-melusine-duval-ministre-de-l-education-et-des-pupilles
Nationalité : Ambrosienne
Messages : 927
Date d'inscription : 26/01/2017
MessageSujet: Re: EVENT | Le Bal du Renouveau Lun 30 Oct 2017 - 17:24
Mélusine ne se sentait clairement pas à sa place dans ce bal. Elle avait aimé danser, il fut un temps, c'était d'ailleurs une bonne danseuse. Mais plus le temps passait, plus elle préférait le poste d'observation. On apprenait beaucoup de choses en observant. Et puis, elle avait perdu le goût de l'amusement. Cette froideur qu'elle dégageait pourtant elle ne la cultivait pas, elle n'était pas asociale, elle était juste distante depuis qu'elle avait perdu ses proches.

Elle trouva cependant l'attitude du jeune homme qui lui parlait un peu déplacée. A la limite de l'arrogance. Comme tout le monde, il devait être au courant pour cette maudite gifle. Mélusine ne s'emporta pas, calmement elle lui fit un sourire poli.

- Je vous fais donc si peur ?

La Ministre de l'Education savait bien que certains la craignait au Ministère mais ne pensait pas non plus que cette histoire de gifle prendrait des proportions telles que les gens viendraient à éviter de la contredire.

C'était le moment de la danse et chacun partait avec son partenaire sur la piste. L'Impératrice et son frère étaient absolument radieux. Le jeune homme lui proposa une danse, sans doute par politesse devant les autres dames.

- Bien sûr, je vous en accorderai une plus tard. La Ministre fit mine d'apercevoir quelqu'un au loin. Excusez-moi.

Évidemment c'était un faux prétexte pour s'éloigner. Elle attrapa une nouvelle coupe de champagne et s'éloigna doucement, saluant des personnes sur son passage, complimentant d'autres qu'elle reconnaissait sur leurs toilettes. Elle voulait juste rejoindre un coin plus calme, comme la salle d'eau qui se trouvait à l'autre bout de la pièce. Elle ne se précipitait pas pour ne pas montrer qu'elle fuyait, mais espérait que personne ne viendrait lui barrer la route pour une danse...


avatar
Hélène de Valene
Comédienne
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Empire de vapeur
Messages : 336
Date d'inscription : 29/01/2017
MessageSujet: Re: EVENT | Le Bal du Renouveau Jeu 2 Nov 2017 - 22:46
-De Valene, mademoiselle de Valene lui répondis je avec un petit sourire en coin.

Un raclusien m'entrainait dans une valse effrénée au milieu de la foule, je le suivais tranquillement, à l'aise dans ce genre d'exercice.
Je me souvenais les cours de danse que l'on m'avait adressé à mon adolescence.
Des heures et des heures de répétition durant lesquelles Mademoiselle Amnell surveillait chacun de mes mouvements d'un œil expert. Elle n'hésitait pas à me faire reprendre un pas si elle ne le jugeait pas parfait.
Le corps se souvenait selon ses dires.
Aujourd'hui, je ne pouvais que la croire, je m'adaptais à n'importe quels rythme ou danse, ou même poigne.

D'ailleurs celle de mon cavalier me plaisait assez. Je l'observais du coin de l’œil, tatouée sur la mains, je sentais les muscles de son bras jouer sous sa peau.
A la vue de sa coupe de cheveux, je ne pus m’empêcher de lâcher un petit rire.

-Votre originalité me plait Monsieur De Fremont. Ce n'est pas que je désirais me justifier seulement nous ne nous connaissions pas, je doutais de pouvoir être taquine. Je ne me souviens pas vous avoir rencontré... Êtes vous nouveau venu à la Capitale ?

Je n'avais pas oublié qu'il s'était proposé à Lilith. Si cela ne me faisait en rien plaisir, il me fallait le connaitre.
Qu'il soit ou non le futur époux de l'Impératrice.


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: EVENT | Le Bal du Renouveau
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Ambrosia :: L'histoire Ambrosienne :: Palais impérial :: Rez-de chaussée-
Sauter vers:  
Il était une fois AmbrosiaNos Partenaires

Retrouver nous sur