AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
RSS
RSS


 :: L'histoire Ambrosienne :: Palais impérial :: Rez-de chaussée

[CLOS]EVENT | Le Bal du Renouveau

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
avatar
Alberic de Fremont
Héritier raclusien / pirate
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t383-pupille-de-fremont-alberic-pretendant
Nationalité : Raclusien / Amethien
Messages : 94
Date d'inscription : 03/10/2017
MessageSujet: Re: [CLOS]EVENT | Le Bal du Renouveau Ven 15 Déc 2017 - 18:15
Mal en patience n'est pas le fort de De Fremont, et rapidement de voir la jeune femme acacparé et il passe à autre chose, il a son nom, celui du tuteur, il n'est pas sans pouvoir la retrouver si il ne peut l'approcher ce soir. Surtout qu'il a des responsabilité, envers sa tante, sa famille, et donc c'est son tour. Qui le lui dit ? personne, il prend simplement l’initiative de venir au secours d'une altesse avec un cavalier qui lui est bien mal assortit. C'était comme si le coquin cherchait à mettre à mal l'Impératrice, que voulez vous, dans ce monde tout le monde ne peut être un gentleman, mais il pourrait cacher au moins son inimitié, surtout si prétendant est son statut également.. Bref, cela ne le regarde pas, lui est là pour profiter et c'est ce qu'il fait, s'inclinant face à la flamboyante femme devant lui.

- Votre Impériale présence illumine cette salle votre altesse.

Intimidé, il l'est, n'est elle après tout pas à la tête du plus grand Empire de ce monde actuel ?Et n'en déplaise à ces vielles grenouilles de bénitier, il y a des flagrants avantages à pouvoir admirer une femme en pantalon. Pourtant ses mains sont sages, et souriant il entraîne l'Impératrice dans la salle, d'ailleurs les précédents postulant n'ont pas tant pris de liberté quand il la guide. Non pas en forçant mais en éclaircissant les rangs et établissant un périmètres relativement large pour la danse. Il n'en fait pas de trop, juste il apprécie les mouvements plus libres de sa cavalière et bon d'accord il teste aussi un peu la femme voir si elle n'a pas peur des défis, c'est après tout en quelque sorte la première fois qu'il se mesure l'un à l'autre. Il profite de la liberté de parole qu'ils ont temporairement pour fixer l'Impératrice en lui souriant avec pourtant une lueur de gravité dans le regard.

- Votre palais est fastueux, dommage que les docks n'ont pas cette chance... Quand pourrons nous trouver le temps de discuter plus amplement votre majesté ?


Il n'est pas aveugle et de ses yeux ce qu'il a vu n'a pas cours, même dans la piraterie, les enfants n'ont pas à mendier pour lui c'est une chose que de voler, une autre que de voir des petits sans vêtements de saison, sans protection aucune... Il ne doute pas qu'il peut y avoir des explications, mais les inégalités lui sautent au visage entre le monde de la cour et celui de la ville..


avatar
Estera Black
Ministre des armées
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t364-grande-estera-black-ministre-des-armees-terminee#8810
Nationalité : Ambroisienne
Messages : 190
Date d'inscription : 11/09/2017
MessageSujet: Re: [CLOS]EVENT | Le Bal du Renouveau Dim 17 Déc 2017 - 15:54
La Ministre des Armées accueillit avec un sourire la nouvelle venue. La compagnie d'une autre Grande valait tout l'or du monde comparée à celle nocive et détestable des autres bourges dont le seul mérite était pour la plupart d'avoir hérité d'une fortune, d'un nom ou d'avoir su écarter les cuisses au bon moment. Encore une fois, l'attitude et la fortune ne peuvent rattraper le mérite.

Apparemment, la Ministre de l’Éducation avait fui l'agitation du Bal. Avait-elle été également importunée par des manants se prenant pour des nobles ? Estera laissa silencieusement la jeune femme inspecter sa toilette face au miroir, sans penser un seul instant à l'interroger sur l'objet de sa fuite. Bien lui en fut car la langue de Mélusine se délia d'elle-même. En effet, il s'agissait bien d'un souci avec l'assistance du Bal. Souriant en coin, la Ministre des Armées laissant s'écouler quelques instants avant de répondre à la question de sa consœur.

" Disons plutôt que je ne me suis jamais sentie à l'aise au milieu des gens qui ne savent pas rester à leur place.  "

Jetant un regard à la Ministre à travers le reflet du miroir, elle poursuivit.

" Ce Bal n'est qu'une farce réunissant noblesse et méritants avec bourgeoisiaux et parvenus. J'ai pu le constater en échangeant un peu avec ces derniers. "

Estera n'avait pas la langue dans sa poche. Autrefois elle avait due courber l'échine, se taire, notamment lors de son ascension militaire. Désormais Ministre des Armées, elle ne se privait plus. A son ministère, elle imposait une discipline de fer, parlait franchement à ses secrétaires et à tout autre employé. L'artifice n'était bon que pour ceux qui surestimais leur condition. La Ministre était-elle orgueilleuse ? Sans doute, mais elle haïssait plus que tout l'hypocrisie de la Cour.

Voyant la Ministre de l'Education se retourner, elle haussa un sourcil suite aux quelques mots qu'elle prononça. Une faveur. Cherchant quelques instants quel pouvait en être l'objet, elle fit mine d'hésiter un instant avant de répondre

" Je vous en prie... " Dit-elle avant de changer son discours avec l'entrée d'une jeune bourgeoise.
" votre suggestion est excellente. Venez me voir au Ministère, nous l'étudierons ensemble. Je suis néanmoins sûre qu'elle sera profitable à l'Empire de Vapeur."

Lançant un dernier sourire à Mélusine, elle quitta la salle d'eau et retourna dans la salle de Bal. Attrapant une coupe de champagne au vol, elle la sirota tout observant à nouveau les danseurs. Son moral était remonté. Une petite pastille et une bonne compagnie pouvait faire des miracles.


avatar
Olympiane de Thiam
Violoniste
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t305-pupille-olympiane-de-thiam-musicienne http://monde2resine.fr.gd/
Nationalité : Amethienne
Messages : 1113
Date d'inscription : 02/06/2017
MessageSujet: Re: [CLOS]EVENT | Le Bal du Renouveau Lun 18 Déc 2017 - 3:44
Ah ça, le côté théâtral de la chose, notre oncle allait effectivement adorer ça ! Je souriais en y pensant d'ailleurs. Cela en mettait un coup aux ambrosiens pour le coup. Personne n'avait trop parié sur Everard en tant que prétendant d'Ameth. Et m'était d'avis que tout le monde n'approuvait pas réellement la chose. Mais bon, je me gardais bien de le lui dire. Mon sourire ne fit cependant pas long feu à la dernière remarque de mon cousin. Effectivement, Nemar Wyross était homme a détester quand les choses ne tournaient pas à sa convenance. Qui sait ce qu'il pourrait faire si la Cour Ambrosienne se jouait de lui ?... Cela dit, Everard avait soulevé le point du fameux contrat entre nos deux nations. Cela me fit réfléchir un léger instant.

"Sinon, pour le contrat, je..." dis-je alors. "Non oubliez ça..." finis-je par ajouter rapidement en détournant les yeux.

Stupide Pia ! Tu pensais à quoi ? Que ta grossesse était la réponse aux problèmes ? C'est ridicule !

En effet, ça l'était... Comment osais-je penser que ma situation arrangerait les choses ? C'était impossible. Everard devait épouser l'Impératrice pour sceller ce pacte. Et moi... Et bien, si c'était le cas tout espoir serait perdu avec Nicolas. Et je n'aurai plus qu'à faire mes valises pour rentrer et intégrer le monastère. Après tout, c'était bien ce que j'avais décidé au départ non ? Non ?... Si... Mais les choses avaient bien changé depuis et cela en si peu de temps. Je n'étais plus sûre de rien à présent. N'arrivant pas à ordonner mes idées, je me laissais porter par les choses, les jours s'écoulant sans vraiment m'en rendre compte. Ce futur enfant me rendait heureuse mais si je devais l'élever seule, est-ce que j'y arriverai ? De même que le monastère a toujours été une vocation pour moi. Mais serais-je capable d'abandonner mon enfant pour ça ? Ne serait-ce pas égoïste de ma part ? Après tout, il n'a rien demandé lui...

La fin de la danse me fit sortir de pensées emmêlées. J'esquissais donc une révérence à l'attention de mon cousin.

"Merci" dis-je en lui pressant légèrement la main.

Valerian vint alors me prendre le bras et me mener vers le buffet de boissons. Je souris à son égard, il prenait son rôle de tuteur très au sérieux. Il était réellement aux petits soins avec moi et ça, depuis le début. Si nous avions été seuls, j'aurais gratifié sa joue d'un léger baiser. Mais nous ne l'étions pas. Nous étions dans une fosse aux lions. Je me contentai donc de lui caresser le bras de manière pas trop appuyée. Une fois devant les breuvages, je ne savais que choisir. Je n'avais jamais vraiment été porté sur l'alcool. Un verre de vin de temps en temps mais sans plus. Et depuis ma grossesse j'avouais volontiers que l'alcool m'écoeurait au plus au point rien que de le sentir. Je finis par trouver quelque chose qui semblait trouver grâce à mes narines et mon estomac fragile. Un jus de... je ne sais quoi qui faisait très bien l'affaire au final.

Pendant que mes yeux passaient en revue les différentes boissons sur la table, ils s'accrochèrent un bref instant sur une colonne. Je les plissai alors légèrement, il y avait quelqu'un adossé ? Ou alors, j'étais ivre sans avoir bu une goutte ? Lorsque je détaillais petit à petit son allure et que mon regard s'attarda sur la tiare, mes yeux s'arrondirent et le rouge me monta aux joues. Je détournais immédiatement les yeux mais ne pus m'empêcher de sourire. Il y a quelques heures à peine je pensais qu'il m'oublierait, que je devais me détacher. Et là j'étais heureuse qu'il soit si près. Une vraie girouette !

"Il est vrai que le bal est somptueux" répondis-je à Valerian, toujours le sourire aux lèvres, alors qu'il me tirait de mes pensées. "Je fais surement pâle figure avec ma robe au milieu de tout ce faste. J'ai trouvé l'Impératrice particulièrement élégante en pantalon. Quelle classe ! Et... Le Prince était très beau lui aussi" ajoutai-je en posant mon regard vers la colonne repérée précédemment.

J'espérai bien qu'il me voit, qu'il se souvienne de moi. J'aurai tout donné pour sauter dans ses bras et embrasser ses lèvres délicates, le laisser défaire les lacets de cette robe qu'il avait déjà plusieurs fois fait glisser sur ma peau. Mais il était Prince. Et moi, et bien, juste une améthienne cousine du Prieur. Je voulais toutefois tenter ma chance. La saisir comme je n'avais pu le faire lorsque nous étions en rendez-vous avec sa soeur.

"Mais je dois avouer qu'il me tarde que nous rentrions à l'appartement" poursuivais-je alors. "Et d'ailleurs, cette jeune demoiselle avec qui vous dansiez est-elle déjà venue vous voir là bas ? Vous en invitez souvent ? Après tout, je ne serais pas surprise de savoir que beaucoup de belles dames connaissent l'adresse de l'appartement du célèbre Valerian d'Andressy" fis-je avant de rire.

Je disais cela un peu pour essayer de semer des indices. Mais aussi un peu parce que j'avais vraiment envie de connaitre la fameuse vie sulfureuse qu'on attribuait à mon tuteur. Certains disent que c'est de la curiosité mal placé. Moi je me dis que plus on en sait sur les gens, mieux c'est. M'étant un peu plus calmée, je laissais mon cavalier du soir me mener vers un coin plus douillet et un peu à l'écart du monde. Non sans regrets. Je n'aurai encore une fois pas pu lui parler vraiment... Mais j'espérai bien qu'avec les maigres indices que j'avais donné, il saurait me trouver.

Je soupirai en m'affalant sur un des sofas posés là. Je commençai à fatiguer à vrai dire. Je ne m'en étais pas rendue compte avant mais en m'asseyant j'en prenais à présent pleinement conscience. Je tournai la tête vers la fenêtre à mon tour à la remarque de Valerian. Cela me fit frissonner alors même qu'il ne faisait pas froid à l'intérieur.

"J'ai... un peu peur de rentrer sous ce déluge..." dis-je non rassurée.

Je n'avais pas l'habitude de la neige. Je n'en avais jamais vu en vrai avant de venir ici. Le climat n'était clairement pas le même chez nous. C'était étrange comme cette chose pouvait être paradoxalement si belle et si cruelle à la fois. Je me demandais comment se passait le festival du coup sous ce manteau blanc et glacé ? J'espérai que les gens avaient pu trouver refuge.

"Et bien... Si aucun cavalier ne vient à se présenter à moi, je vous réserve cette danse bien sûr" fis-je à Valerian en relevant la tête vers lui. "A condition que ce ne soit pas quelque chose de trop rapide bien évidemment. Je ne saurai le supporter."

En vérité, j'avais terriblement envie que Nicolas m'invite. Mais je n'étais pas stupide, il ne pourrait le faire. Et quand bien même, nous ne ferions qu'encourager les langues fourchues sans doute en faisant cela. Non, il fallait que je me fasse une raison après tout.

"J'espère juste ne pas prendre la place d'une jolie dame" ajoutai-je en pouffant.


avatar
Amélia Clark
Propriétaire du tabac et opiacé Clark
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t128-peuple-amelia-clark-proprietaire-de-plantations
Nationalité : ambrosienne
Messages : 159
Date d'inscription : 08/02/2017
MessageSujet: Re: [CLOS]EVENT | Le Bal du Renouveau Mar 19 Déc 2017 - 22:00
Je concède à mon oncle, un humour tout à fait délicieux, me provoquant un rire léger et délicieux qui se glisse hors de mes lèvres avec un raffinement exquis. Moi ? Perdre du temps à éduquer une paysanne mal dégrossis seulement capable de parler de neige et de fourrure ? Est-il possible d’entendre pareil stupidité ?

-Si elle passe l’hiver, je concèderais à lui offrir quelques leçons mais je doute d’une telle chose mon oncle.

Je suis bien certaine d’être comprise, si elle passe l’hiver sans s’apporter sur la tête, une réputation mal venue qui la ferait devenir risée de cours et aussi, potentiellement, mouton noir. Car il ne lui faudra pas grand-chose pour posséder ce titre, toute princesse régente qu’elle soit. Mais si elle parvient à s’en sortir, alors, je concèderais peut-être à m’y intéresser.

-Mais nous logeons au palais ce soir, venez demain matin. Il parait que Lilith espère que nous déjeunions tous en famille.

Une plaie que ce genre de chose, trop d’enfant hurlant, trop de membre de ma famille présent, une obligation pesante et fatigante. Je ne pourrais y faire venir Zenon, sauf pour officialiser des choses, mais je ne pense pas que cela soit une bonne chose ou une bonne idée ! Il ne manquerait plus que cela !

-Un jeune homme qui tends vers une perfection plus que brillante à mon regard.

Oh le vieillard peut me faire des piques, elles ne me dérangent pas et je continue de sourire, un peu en coin, comprenant tout à fait ses sous-entendus. Mais alors qu’il aborde un sujet qui ne le regarde pas, je continue de sourire, dévisageant quelque peu mon oncle, sans sourciller, je prononce alors.

-Vous savez, vous devriez envisager de vous y faire et de garder vos remarques, les enfants l’adorent Et puis je ris. Allons mon oncle, me pensez-vous charmées d’un homme que je détiens et dont je fais ce qui me plait pour mon seul bien ? Ne vous méprenez pas et essayez de penser au-delà des rouages communs, je n’ai rien d’envisager en lien en sa compagnie,je paye, il agit, rassurez ma mère. Mon cœur ne se charme pas pour un homme si vieux, à dire vrai il ne se charme pour personne. Ce sont des utilités professionnels entre nous.

Sur ces derniers mots, la danse vient à s’éteindre, je lui souris avec élégance, le remerciant, agacée ? Oui, un peu. De quoi se mêle-t-il ? Ma famille ferait mieux de rester à sa place et si ma mère a la bonne idée de me faire dresser ses remarques par mon oncle, je vais de ce pas lui rappeler que ce n’est pas la peine !

Quoi qu’au lieu de cela, je m’éloigne de la piste. Est-ce une surprise de tomber sur mon cousin ? Je dresse un sourcil à son encontre, finissant par lui sourire.

-Vous cachez-vous mon cousin ? Vous avez l’air bien préoccupée…

Lançais-je avec amusement, essayant de deviner de quoi ou de qui il se dissimule…

Est-ce que Zenon saurait me retrouver d’ailleurs ? J’avais envie de finir là, les stupides obligations de la cour, et peut-être remonter à l’appartement….quoi que les rumeurs iraient bien vite, et placerait le couple que nous formons à un autre stade. Je me dois de rester encore, mais quelque chose…ne va pas. Mon oncle m’a énervé.


avatar
Raimond Beauregard
Héritier d'un comté
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Eskrois
Messages : 62
Date d'inscription : 29/08/2017
MessageSujet: Re: [CLOS]EVENT | Le Bal du Renouveau Ven 22 Déc 2017 - 11:20
Je regardais la jeune femme avec qui j’entamais quelques pas de danse… trop audacieuse ? Évidemment. Est-ce que j’aurai du la remettre à sa place de traîtresse ? Forcément. Le lui ferai-je remarquer ? Probablement. Mais je m’en abstiendrais ! Pour la simple et bonne raison que si je la remettais à sa place, je perdrais, bien évidemment, le peu de jeu qu’il y avait entre nous… comprenez-moi bien : il n’était pas question de plaisir personnel… ou du moins, il passait après le devoir. Et le devoir était de rependre ce trône que nous avions chèrement acquis et qui nous avait été lâchement volé… il était, depuis, usurpé, mais bon, je n’allais pas  tergiversé beaucoup là dessus, autant faire contre mauvaise fortune bon cœur, n’est-ce pas ?

«Eh bien l’audace n’est pas toujours un mal, même si elle n’est pas toujours bonne conseillère… il faut donc en jouer prudemment... »

En particulier quand on s’adressait à un prince de sang de la maison Deux-Cîmes… mais inutile de le préciser n’est-ce pas ? Dans tous les cas, je souriais et l’invitais donc à se lancer dans les premiers pas d’une valse un peu plus en levée que les précédentes,  mais ce n’était pas pour me déplaire, j’étais un bon danseur, rompu aux exercices de la cour. Et c’était aussi pour ça que je n’avais aucune confiance en la personne avec qui je dansais. En qui avais-je confiance, au juste ? En vérité, je n’avais pas grand monde qui me soutenait en ces lieux. Mes plus importants soutiens boudaient et étaient boudés de ce genre de festivité impériale…
A ses propos je souriais  et j’inclinais la tête, faisant mine d’être flatté de ses propos, de l’appellation qu’elle me donnait. flatterie inutile…

« Allons, allons, cessez d’anticiper, mon père est encore en vie et puisse-t-il vivre longtemps ! »

Je regardais la jeune femme et évoluais avec elle au milieu des danseurs. UN grand schéma parfaitement coordonné…

« Mais la soirée se passe…. Certes, elle n’est point aussi riche en intérêt que je l’avais espéré… mais pouvait-on s’attendre à autre chose ? J’en doute... »

Autrement dit, la soirée était décevante, un peu, et cette histoire du prieur qui se déclare prétendant à la dernière minute… cela avait le don de me ficher en rogne, d’une certaine manière… soyons sérieux, c’était le seul prétendant qui soit un réel adversaire… cette fois, la couronne princière serait à moi et l’empire reviendrait avec ma descendance dans le giron Deux-Cîmes.

« Je dois avouer que ce genre de danse est un plaisir que je partage… modérément… elles ne sont pas propices à des discussions privés ou à des moments de complicités comme des valses, par exemple. Donc une fois de temps en temps, je ne dis pas, mais il ne faudrait pas exagérer… et puis… ce genre de danse ne sied que peu à un gentilhomme… toutefois…. m’excuserez-vous de ne pas vous proposer une seconde danse dans la foulée ? Je crains de devoir encore danser avec quelque personne sous peine de me sentir fort grossier… Si toutefois, vous désirez toujours un quadrille  après cela, je serai heureux de vous exaucer. »

Ainsi, à la fin de la danse, je m’inclinais poliment et me rendais en ligne droite, fendant la foule pour rejoindre une personne avec qui je me devais de danser. Ignorant délibérément son cavalier dont je ne reconnaissais ni titre ni légitimité, je m’inclinais aussi bas que l’exigeait le protocole, accompagnant cela d’une génuflexion appuyée comme le voulait mon rang, alors que je m’adressais à ma – peut-être – future cavalière.

« Votre altesse, ma suzeraine, sauriez-vous me faire l’insigne honneur de m’accorder votre prochaine danse ? »

Je comptais bien danser avec ma jolie cousine par alliance au moins une fois, il n’aurait pas été des plus seyants d’agir autrement… si je ne dansais pas avec elle, ç’aurait été une insulte et un affront envers mon cher cousin.

Toujours était-il que je snobais parfaitement son cavalier. Un homme de peu de grâces et dont les traits de minet me faisaient davantage penser à un inverti qu’à un réel homme fait… entre sa coupe ridicule, sa tenue de petit soldat de plomb, son manque d’aisance évident, son manque de talent pour danser, à ce que j’avais pu constater : un bon danseur était davantage dans le rythme. Ah voilà, il dansait avec un bâton en travers du fondement ! Allez, que ce petit merdaillon retourne donc dans les jupes de sa sœur, là bas au moins il était à sa place !
avatar
Everard Zullheimer
Premier serviteur d'Ameth en Ambrosia
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Amethien
Messages : 1339
Date d'inscription : 14/04/2016
MessageSujet: Re: [CLOS]EVENT | Le Bal du Renouveau Mer 27 Déc 2017 - 11:40
Ma cousine semblait sur le point de dire quelque chose sur le contrat avant de se raviser… je ne sous estimais jamais l’intelligence de ma famille, Nemar Wyross ne pouvais pas être une exception, n’est-ce pas ? Donc voilà, peut être avait-elle eu une idée géniale qui nous sortirait de la complexité de la situation ? Mais dommage, elle s’était rétractée… connaître son avis, même immature aurait pu être intéressant… enfin, je ne pouvais pas m’empêcher de me dire que ça ne pouvait pas être une si mauvaise idée qu’elle avait à dire… je lui fis un petit sourire pour l’encourager, mais rien, alors, pendant que nous dansions, lentement, pour la ménager, le silence s’installa peu à peu… mais je ne comptais pas faire en sorte qu’il reste, aussi, je lui fis un sourire et lui lançais.

« J’aimerai beaucoup entendre ce que vous alliez dire, qui sait, peut être n’y ai-je pas pensé ? Écoutez, je passerai vous voir dans quelques jours, pour que vous n’ayez pas besoin de vous déplacer. Parce que j’ai reçu une lettre de votre mère, une de notre oncle, et un cadeau pour vous de la part de votre mère… ah et j’ai aussi un cadeau pour vous… je me dis que vous l’apprécierez… vous qui disiez ne pas avoir eu la chance de beaucoup connaître Elrich… vous verrez, ça vous plaira, j’en suis sur ! »

Voilà quelque chose qui devrait lui donner un peu le sourire, non ? Des présents de sa mère et de ma part. Que de la part de personnes qui lui voulaient du bien… je lui fis un sourire et alors que la danse s’achevait, je répondais doucement en serrant sa main, moi aussi, la laissant retourner à son tuteur, non sans moi même lui adresser un regard grave et lui offrir un signe de tête en guise de salutation.

Il était temps de faire face à une épreuve d’importance. Je me dirigeais vers la jeune femme de mes pensées, pour la traditionnelle danse avec l’impératrice. Je m’approchais d’un pas décidé de la jeune femme qui dirigeait ce pays. Et, une foius face à elle, je lui lançis alors quelques mots, légers mais qui indiquaient clairement mes intentions, qui n’vaient rien d’ambigues.

« Votre majesté me ferait-elle la joie de m’accorder sa prochaine danse ? »

Je rajoutais plus bas, assez bas pour que nul ne puisse réellement entendre cette phrase à part la personne concernée.

« Ce serait la moindre des choses, n’est-ce pas ? »

Je restais silencieux, attendant sa réponse. En effet, aux vues de notre passif commun, ç’aurait été la moindre des choses. Et elle ne refuserait pas de danser avec un prétendant, n’est-ce pas ?


avatar
Zenon de Lascelle
Propriétaire (fauché) d'un hippodrome
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Ambrosien
Messages : 85
Date d'inscription : 08/02/2017
MessageSujet: Re: [CLOS]EVENT | Le Bal du Renouveau Mer 27 Déc 2017 - 11:45
Danser avec cette jeune femme ne me dérangeait pas, j’avais d’ailleurs proposé cela, non ? Mais bon, soyons sincères : je n’avais pas pour autant envie de me rapprocher d’elle. Sans réelle fortune, elle n’avait que peu d’intérêt. Et partager une danse se suffisait en soi… je souriais, car j’aimais bien danser mais que voulez-vous, je ne m’attendais pas non plus à une grande conversation, et j’eus sans doute un peu raison… en effet, à peine la danse avait-elle commencé, qu’elle se mettait directement à parler de l’impératrice… et pour être honnête, je n’avais pas le moindre intérêt pour la couche de l’impératrice, contrairement à mon interlocutrice. A vraie dire j’avais déjà beaucoup gagné, niveau argent, en pariant sur la prétention du prieur… pour le reste… disons qu tout bon parieur ne révélait pas les cotes qu’il favorisait, pour ne pas faire chuter ses propres chances de gagner de l’argent… je ne pouvais pas m’empêcher de me dire que c’était un secret… normal, non ? Enfin bref, je ne voyais pas ce qu’elle pourrait bien avoir à faire de mes préférences et mes suppositions en la matière. Je préférais donc lancer le sujet dans une autre direction, en fait.

« Allons… ne savez-vous pas que vous-même, selon les paris, avez votre chance… enfin, aviez, parce que là… il serait presque considéré comme trop tard... »

Je ne voyais pas de belle manière de le dire… non mais de toute façon, je ne voyais pas qui aurait pris au sérieux une telle prétention… ç’aurait été tellement idiot. l’impératrice aurait pu risquer sa destitution en allant dans cette direction… toutefois, tant qu’elle serait là, un doute persisterait, c’était l’évidence même !  Enfin bon, je n’avais pas de raison de changer quoique ce soit à la situation, elles faisaient bien ce qu’elles voulaient, moi, je n’en avais rien à faire. Pas mon problème. J’avais déjà suffisamment à faire avec le printemps qui approchait, notamment des yearling à entraîner pour participer aux grandes courses… enfin bref :  Je lui souris et je continuais à valser, devisant avec elle, amical, aussi pétillant et plein de conversation qu’à mon habitude,et, quand la danse prit fin, je m’inclinais et remerciais la jeune femme pour la danse ainsi offerte !

« Ma dame si vous voulez bien m’excuser... »

Je lui fis un sourire et me faufilais dans la foule, louvoyant entre créanciers et anciennes conquêtes… où était Amélia… j’allais bien la trouve ! Je cherchais un peu avant de me désintéresser un peu, me contentant de laisser à Amelia un peu de distance, un peu de tranquillité… pour ne pas non plus trop l’agacer. Aussi, je n’allais pas accourir vers elle, quand bine même je la voyais avec son cousin un peu plus loin, préférant  faire une pause en buvant un pétillant en solitaire.



Prière de me MP sous le compte d'EVERARD ZULLHEIMER
avatar
Emily de Brez
Ambassadrice eskroise / future cantatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t155-pupille-emily-de-brez-cantatrice#2422
Nationalité : Eskroise
Messages : 195
Date d'inscription : 26/02/2017
MessageSujet: Re: [CLOS]EVENT | Le Bal du Renouveau Sam 30 Déc 2017 - 8:41
Nicolas de Choiseul est de nature gentille, néammoins Emily ne sait, sans mauvais jeux de mot, pas trop sur quel pied danser. Il parait se forcer tout en ne le faisant pas et elle vient à demander si sa nature pas très arrondis aux bords, ne lui déplait. Non qu’elle veuille le séduire, ou lui plaire en fait, mais elle a l’appréhension qu’on lui colle en tête ! Nemrod est exigeant, elle se découvre des craintes nouvelles et surtout des nouvelles pensées d’obligation. Est-ce si terrible ? Oui, Lily ne veut pas changer, elle veut…être Lily !

Mais être Lily est de moins en moins possible. Et au fond, cela lui fait maudire un peu plus Lowell. S’il ne l’avait pas épousé contre son grès, alors…elle serait sûrement pupille de Thorm, flanqué de trois années obligatoire qui serait vite passé, elle serait rentrée et aurait retrouvé Gaël et les autres et voilà !!

D’ailleurs Gaël devait l’attendre…non, il avait dit qu’il ne le ferait pas et une pincée vint mordre son cœur à ce souvenir, pour autant, elle s’efforce de sourire et de se concentrer, il aurait fallu être bien saut pour ne pas le faire : elle était aux mains du prince Ambrosien et elle devait épargner ses grands pieds !

«Non ça va, mais ça me gonfle un peu, la Ministre des Armées est pas la plus polie des ministre et y a eu…comme qui dirait, une sorte de combat de poule juste sous mes yeux, avec votre…heu…cousine. C’était bizarre. »

Elle hausse les épaules, d’un air dubitatif. Oui, un combat de poule, avec un coq au milieu, elle imagine soudainement Amélia Clark couverte de plume dorée avec un bec, caqueté, et paradé, face à une ministre des armées toute de plume sombre, hautaine et froide. Elle se retient de rire. «Désolé, j’image Madame Clark et la ministre en poule… » A peine ces mots sorties, elle se sent bête. Dieu que le prince doit la prendre pour une débile, mais elle fait un sourire, l’air de rien et continue de danser sagement….

Prise d’une panique intérieur sur sa propre bétise ! Nemrod serait désespéré quand elle lui rapporterait.

Trois faux pas plus tard et raccompagnée aux bords de piste, Emily regarde la fuite du prince, sans mot dire. Inquiète de se dire que c’est probablement l’envie de se séparer de sa compagnie qui le fait se dissimuler. Lily se prend un peu trop la tête, à trop vouloir paraître agréable, persuadée d’avoir des manières, rustres, qu’elle ne fait que des stupidités !

Un hoquet de surprise la gagne quand elle réalise la présence de Beauregard, alors qu’il ignore Nicolas, l’observant un peu perdue face à sa révérence, et intimidée, la demoiselle a envie de lui souffler de se relever bordel, mais elle se contente de sourire timidement. «Avec grand plaisir Monsieur. » Une pointe de panique à la poitrine, elle sait qu’elle a oublié un truc, elle a forcément oublié un truc, et les joues rougies par une panique intérieure, elle prend le bras de son nouveau cavalier.

Mais au fond, Emily finit par décider au fond d’elle-même, que tout Raimond Beauregard qu’il soit, il n’en reste pas moins son vassal, et son cousin par alliance. Ainsi… « Vous me pardonnerez mon audace, de vous dire ceci, mais j’espère que vos pieds seront sauf, je ne suis pas une désastreuse danseuse, mais il faut reconnaitre mon rang de novice. »

Venant à la piste, Emily se laisse porter par son cousin donc, essayant de compenser sa maladresse naturelle par…les bons mots.




"C'est fou comme c'est une chose pratique le mariage.
On passe de fille de pécore à future duchesse de Brez"
avatar
Mélusine Duval
Ministre de l'éducation et des pupilles
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t66-grand-melusine-duval-ministre-de-l-education-et-des-pupilles
Nationalité : Ambrosienne
Messages : 1025
Date d'inscription : 26/01/2017
MessageSujet: Re: [CLOS]EVENT | Le Bal du Renouveau Mer 3 Jan 2018 - 11:37
Estera Black avait l’habitude de dire tout haut ce que Mélusine Duval pensait tout bas. La Ministre des Armées était d’ailleurs beaucoup plus sévère dans son jugement que la Ministre de l’Education, mais le résultat était que ni l’une ni l’autre ne se plaisait au milieu de tous ces gens.

Mélusine n’oubliait cependant pas d’où elle venait. Certes, elle était née dans un milieu bourgeois mais sa vie avait été un combat à chaque instant. Cette place qu’elle avait à présent, elle l’avait obtenu par le mérite et par le travail. Il était pourtant bien plus simple pour d’autres de faire partie de la cour juste par le titre et d’en profiter.

Mélusine fit un petit sourire à la Ministre des Armées.

- Nous devons malheureusement faire avec, c’est le fardeau de ces soirées mondaines.

La Ministre de l’Education ne s’embêtait pas à aller parler à ceux qu’elle ne désirait pas voir. Elle passait simplement à côté, les saluait poliment, et prenait son attitude froide qui ne donnait pas vraiment envie de l’aborder en général. Alors, les nobliaux pouvaient certainement la classer dans la catégorie asociale mais Mélusine préférait largement être seule que d’entendre les commérages de certains.  

Depuis l’affaire des orphelins, Mélusine avait longuement réfléchi à la question et qui de mieux placée et de confiance comme la Ministre des Armées pouvait peut-être accepter sa demande.

- Je souhaiterais que… La Ministre de l’Education n’eu pas le temps de finir sa phrase qu’une personne entra dans la salle d’eau et coupa ainsi leur conversation. Estera avait rebondi d’une façon étonnante et s’éclipsa à son tour pour rejoindre la salle de bal laissant une Mélusine surprise de la façon dont elle coupa court sa demande. Ce n’était pourtant pas un si gros secret que cela qu’elle voulait lui proposer. Soit, elle aurait l’occasion de lui en reparler plus tard. La Ministre de l’Education salua la jeune femme qui était entrée alors et remis son masque sur le visage. Elle se dirigea à son tour dans la salle de bal, non sans oublier de prendre une bonne inspiration avant d’ouvrir la porte et de se tenir bien droite.

Elle balaya du regard l’assemblée, s’attardant un instant sur la jeune De Brez que semblait surprotéger Nemrod L’envers. La jeune fille avait une bonne tête sympathique, mais elle était tellement une proie fragile au milieu de tous ces requins. Si jamais quelqu’un comme la Clark lui mettait la main dessus, s’en serait fini pour elle…

Mais quelque chose retint plus l’attention de la Ministre. Elle s’approcha de l’une des fenêtres en observant ce qui se passait au dehors. Une tempête de neige d’une rare violence s’était abattue sur la capitale. Mélusine eu une pensée pour les enfants de la rue, ainsi que pour le peuple qui devait être au Festival du Renouveau. Un temps épouvantable pour faire la fête…


avatar
Richard Welton
Ministre de la justice
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Ambrosien
Messages : 64
Date d'inscription : 04/04/2017
MessageSujet: Re: [CLOS]EVENT | Le Bal du Renouveau Mer 10 Jan 2018 - 21:40
INTERVENTION
MJ


Le lourd manteau que je portais était couvert d’une pellicule blanche que la chaleur du palais ne parvenait pas à faiure entièrement fondre. J’étais frigorifié. Je ne devais ma présence au palais que parce que je tenais à m’assurer que le bal se passait bien, et en parallèle, je jetais un coup d’œil sur la ville… blanchie, alourdie, par la poudreuse et tourmentée par une tempête qui n’avait aucun égal dans mes souvenirs…. Et je n’aurai su me tromper sur le sujet.

Je n’étais nullement en tenue de bal, et la barbe naissante, de trois jours, qui me donnait un effet mal rasé était le fruit d’un travail incessant. Ma tenue était sobre, noire, et je savais que son côté peut être légèrement usée allait trancher, au bal. J’en eu confirmation en ouvrant les portes pour pouvoir entrer dans cette fête qui ne me faisait nulle envie et que j’étais en devoir d’éviter. Que les autres fassent bonne figure. Enfin, si ils pouvaient. Autant je ne doutais pas de Saint Clair, autant de ces dames… c’était une autre histoire…

Ls portes de la salle du trône s’ouvrirent peu discrètement alors que je fendais la foule à grands coups d’épaules, à grands renforts de marchage sur les pieds, ne m’arrêtant pas pour m’excuser. La situation extrême était prioritaire sur la politesse. Pas de faiblesse dans le pilier pour l’instant, mais combien de morts ? Combien de blessés par le froid, le vent, la tempête ? Je m’arrêtais devant sa majesté, coupant l’élan du prieur sans vergogne, pour saluer brièvement mais protocolairement avant de finalement lui chuchoter un rapport alarmiste à l’oreille.

Puis, j’attendais de connaitre ses consignes avant de finalement lui signifier quelques petites recommandations, puis je refaisais le chemin en sens inverse sans la moindre gêne pour sortir par la grande porte qui se ferma tout aussi discrètement. Mais le moins discret fut sans doute le cliquètement de serrure qui se verrouillait. Il fallait bien les empêcher de sortir, non ? Pour éviter le mouvement de panique. J’avais une crise à gérer. Et je laissais à l’impératrice et aux ministres là-dedans.

Nouveau coup de vent, le palais trembla. Légèrement, mais suffisamment pour que cela risque d’en effrayer plus d’un…

Ce qu’il faut retenir pour les joueurs :

- Le ministre de la justice est arrivé comme un cheveu sur la soupe
- La musique a sans doute été interrompue quand il a fendu la foule
- Il y a eu une discussion à voix basse avec l’impératrice puis est repartie à toute allure
- La salle du trône a été verrouillée de l’extérieur
- Le palais a légèrement tremblé


Si Nemrod le désire, il a pu assister à la discussion en étant assez près pour l’entendre. Mais c’est le SEUL.

Livbre à vous de faire partie des personnes bousculées par Richard
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [CLOS]EVENT | Le Bal du Renouveau
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Ambrosia :: L'histoire Ambrosienne :: Palais impérial :: Rez-de chaussée-
Sauter vers:  
Il était une fois AmbrosiaNos Partenaires

Retrouver nous surDes mêmes auteurs