AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
RSS
RSS


 :: L'histoire Ambrosienne :: 2nd niveau de la cité

[CLOS] Qu'est-ce qui est vert, petit, rond, qui monte et qui descend ?

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Beth Coste
Etudiante ambrosienne
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t335-peuple-beth-coste-etudiante-a-l-universite-terminee
Nationalité : Ambrosienne
Messages : 449
Date d'inscription : 03/08/2017
MessageSujet: Re: [CLOS] Qu'est-ce qui est vert, petit, rond, qui monte et qui descend ? Mer 3 Jan 2018 - 17:18
“On le dit, s’il faut je vais pas passer l’année…” dit-elle en prenant une fausse expression alarmée et redevenant moqueuse.

Elle avait quand même plus de chance d’être frappée par la foudre que de voir son entendement affecté au point de devenir sénile. On disait aussi que l’alcool, le tabac, la manque de nourriture, d’eau et de sommeil affectait aussi cette perte grandissante. Dans les deux premiers cas, ça allait amis pour ce qui est des trois derniers, Beth ne faisait pas assez attention à elle et à forte de jouer avec le feu, elle allait finir par se brûler ! Faut dire qu’elle n’était pas du genre à manger à s’en faire péter la sous-ventrière.

“Ça vous arrive de vous calmer le pompon ? Un peu d’humour, que diable ! L’autodérision fait du bien, vous devriez essayer, ça mange pas de pain.”

Malgré son détachement flagrant, il était quand même bien rigide par moment, ça devait être un truc de noble. Toujours sur le qui-vive, épié… à prendre soin de son chapeau... Elle ne comprenait pas ceux qui faisaient trop attention à leur personne, trop d’intérêt pour soi ce n’était jamais bon.

Alors qu’elle s’apprêtait à faire une démonstration musclée, Philippe se joint à elle et avec le sourire. Enfin un peu de bon sens ! Enjouée à nouveau, elle se prépara et suivit le rythme. Leur deux pieds atteignirent l’objectif en même temps mais les portes restèrent obstinément closes. Résolue, elle recommença l’opération, cette fois plus fort également mais le résultat fut le même. L’élévateur trembla encore plus, elle entendit le bruit des rouages, des grincements sombres, des craquement métalliques qui ne lui disaient rien qui vaille.

“Mais tu vas t’ouvrir saleté oui !” s’exclama-t-elle alors qu’elle commençait à s’énerver.

Son tempérament d’ordinaire calme commençait à fondre comme neige au soleil. Si il y avait bien une chose qui l’énervait plus que tout c’était les soucis qu’elle ne pouvait pas résoudre. La mécanique n’étant pas son fort, c’était en haut de sa liste. Lançant un regard mauvais à l’engin, elle tendit la veste qu’elle avait dans les mains à son propriétaire et donna un autre coup sans attendre de voir s’il allait se joindre à elle. Retournant ensuite ses manches, l’étudiante cogna ensuite le seuil à pleine paume plusieurs fois et se lança dans une série de coup de pied plus pour extérioriser sa rage que pour faire avancer les choses.

Finalement, elle recula, échevelée elle à son tour et le visage rosi par l’exercice et son humeur.  

“Je sais pas si ça aide mais en tout cas, ça fait du bien.” dit-elle enfin dans un souffle.
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [CLOS] Qu'est-ce qui est vert, petit, rond, qui monte et qui descend ? Ven 5 Jan 2018 - 1:25
- Il serait quand même dommage de gâcher un joli cerveau destiné aux sciences, lança Philippe alors qu'il ajustait ses manchettes.

Franchement, venant de lui, c'était l'hôpital qui se foutait de la charité. En trente années passées, il avait essuyé son lot de chutes, explosions et tout le tintouin qui venait quand on était inventeur et tête-en-l'air de surcroit. Si l'un d'entre eux était destiné à la sénilité avant la fin de l'an, il s'agissait bien de lui. Il arqua un sourcil curieux quand Beth lui reprocha son manque d'humour. Ah ! Peut-être qu'il faisait finalement partie de ceux possédant ledit balais dans le...

- L'autodérision, c'est pour ceux qui n'ont pas d'amour-propre, ironisa t-il bien qu'il n'y croyait pas.
Il avait surtout envie de faire enrager la demoiselle.

Malgré leur démonstration de force pour ouvrir les portes bloquant leur passage et face au refus absolu de l'élévateur de se montrer un tant soit peu compréhensif, ils répétèrent l'opération une deuxième fois. Encore une fois, rien ne se passa, excepté un menaçant grincement des rouages et crissement des câbles qui ne présageaient rien de bon. Philippe poussa un soupir agacé. S'il ne cédait pas à la colère comme Beth, il n'en était pas moins irrité. Lui qui était sortit simplement pour se dégourdir les jambes un instant avant de retourner s'enfermer dans son laboratoire, il avait bon dos !

Il attrapa la veste qui lui était tendue et contempla Beth s'énerver sur les deux portes, les yeux ronds alors qu'elle apportait des coups savamment placés et déversait tout son courroux sur le métal. Et bien, elle paraissait plus forte que les apparences ne laissaient à présager. Cependant, même tout cet exercice ne suffit pas à faire flancher les portes qui demeurèrent résolument closes.

- Ça, je veux bien vous croire, admit-il. Mais ne nous emportons pas d'avantage, il doit bien y avoir une solution.

Il se pencha en avant et inspecta l'obstacle qui se dressait devant eux d'un peu plus près. Heureux fut-il de constater que leurs efforts avaient tout de même suffit à quelque chose: les portes s'étaient entrouvertes très légèrement d'un ou deux centimètres. Cela laissait un espace suffisant pour les faire coulisser manuellement. Philippe espérait cependant que leur petit manège n'avait pas contribué à déplacer une pièce susceptible de bloquer les portes.

- Venez m'aider, tirez de ce côté vers la gauche et moi j'essaierai à droite, faisons glisser ces deux maudites portes une bonne fois pour toute !
avatar
Beth Coste
Etudiante ambrosienne
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t335-peuple-beth-coste-etudiante-a-l-universite-terminee
Nationalité : Ambrosienne
Messages : 449
Date d'inscription : 03/08/2017
MessageSujet: Re: [CLOS] Qu'est-ce qui est vert, petit, rond, qui monte et qui descend ? Sam 6 Jan 2018 - 20:37
Rien à redire à ça, se serait dommage mais c'était vraiment improbable qu'elle devienne sénile à force de tomber donc, il n'y avait pas vraiment besoin de se faire du mouron. Elle était loin d'imaginer que Philippe était encore pire qu'elle en matière de chutes et que sont corps portait les marques de diverses explosions qu'il avait déclenché. En ce qui concernait la blague qu'il venait de faire pour l'enrager, c'était réussit. Elle pensa à différentes remarques qu'elle aurait pu faire mais en vain, aucune se semblait appropriée. Elle se contenta donc de le toiser, avant de lui tirer la langue et de sourire dans la foulée.

“Amour propre vous même.” ajouta l'étudiante en ricanant.

S'en suivit leurs coups de pieds dans la porte et la crise de nerfs de Beth qui passa sa colère contre cette maudite machine. Elle se sentait mieux après ça. Loin de s'énerver tous les jours, c'était un spectacle qu'elle gardait pour les grandes occasions et pour un publique privilégié, dont le dit Seigneur qui ne semblait nullement interloqué par sa conduite. L'espace d'un instant, elle crut même qu'il allait se joindre à elle ou prendre sa suite mais il n'en fit rien, restant droit comme un piquet tout chapeau dehors.

“Je me suis emportée, moi ? Naaan...” dit-elle moqueuse.

Le laissant à son inspection, elle alla récupérer sa besace et la passa à l'épaule. Notant au passage que ses prouesses l'allait décoiffé, elle défit son chignon et, n'ayant pas la patience de le refaire, laissa donc ses cheveux lâchés.

“Vous voulez me tuer à la tâche ?”

Néanmoins, elle s'exécuta et tira au signal de Philippe. Elle sentit la porte coulisser au même instant grâce à leurs efforts et quelque chose d'autre lui agrippa les doigts. Une main... Elle cria, lâcha prise et arracha ses doigts à ce qui la cramponnait en tirant violemment. L'élévateur se prit d'une secousse suite à ça et les portes se refermèrent soudainement sur cette main venant de l'extérieur. La personne vociféra, la maudissant à grande voix depuis l'autre côté et elle décrocha un regard à son compagnon d'infortune.

“Bah quoi ? Il m'a fait peur, ce con ! On lui donne un coup de main ?” dit-elle en désignant ses doigts coincés.

Blague de mauvais goût à part, Beth se mordit la lèvre pour ne pas exploser de rire, un peu d'humour quoi. Arrivant à dégager le pauvre homme, il arrivèrent également à sortir, s'extirpant de cet engin de malheur et de retour à l'air libre. Une fois à l'extérieur, elle nota que l'homme qui se massait les doigts et le poignet en la regardant d'un air mauvais portait un uniforme de mécanicien et avait une malle pleine d'outils. Elle avait faillit écraser le réparateur... Magnifique.
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [CLOS] Qu'est-ce qui est vert, petit, rond, qui monte et qui descend ? Sam 27 Jan 2018 - 17:18
L'inventeur ne put s'empêcher de sourire — goguenard et presque fier — en constatant qu'il était parvenu à ôter les mots de la bouche de Beth avec sa petite remarque. Elle ne semblait pas avoir la langue dans sa poche en plus. C'est plutôt rafraichissant d'échanger avec quelqu'un comme ça pour une fois. Par la suite, ils tentèrent de forcer l'ouverture de la porte à grand renfort de coups de pieds, jusqu'à ce que Beth ne s'acharne dessus toute seule alors qu'il contemplait la scène de loin, passif. Cet effort physique la laissa échevelée, détail qui, il fallait bien l'avouer, lui seyait surprenamment bien.

- Vous voulez sortir d'ici un jour? Bon, alors cessez de rechigner, répliqua Philippe à la protestation de sa camarade de galère, laquelle se remettait peut-être encore de sa démonstration de force sur la porte de l'élévateur.

Ils tirèrent ensuite sur les portes qui se mirent à grincer doucement, coulissant millimètre par millimètre, agrandissant l'ouverture par laquelle ils allaient enfin pouvoir se sortir de ce piège... Tout fonctionnait comme sur des roulettes jusqu'au moment où quelque chose paru gêner Beth, ce qui lui fit lâcher le tout en se débattant pour échapper à la grippe qui était soudainement venue lui enserrer le poignet. Pris de surprise également, Philippe laissa échapper la porte à son tour, agitant des bras comme un pigeon pour se rétablir alors que la cabine se trouvait prise d'une secousse. Une voix bourrue et quelques mots d'oiseau retentirent de l'autre côté, et l'inventeur lança un regard significatif vers la jeune femme, ayant faussement l'air de la réprimander.

- Et bien, faites donc attention la prochaine fois, regardez ce que vous avez fait à ce pauvre homme, la sermonna t-il gentiment en se donnant des faux-airs de grand-père mécontent.

Il secoua la tête avec un soupir en entendant la blague de mauvais goût de Beth - elle paraissait les collectionner! - et se joignit à elle pour dégager le malheureux. Philippe ne put s'empêcher de grimacer en voyant les doigts pris en sandwich entre les deux portes et qui commençaient déjà à virer au bleu. En voilà un qui n'allait pas être de bonne humeur... La pensée fut promptement balayée quand ils purent enfin s'extraire du maudit élévateur, et Philippe s'épousseta avec une petite exclamation de satisfaction. Il remarqua en même temps que Beth que l'homme dont les phalanges avaient été si galamment écrasées par elle portait une tenue de réparateur, n'étant autre que celui qu'on avait lancé à leur secours.

- Et bien mon brave, vous avez un peu de retard, mais comme vous pouvez le voir, nous nous en sommes sorti. Tout est bien qui fini bien. Enfin, navré pour votre main...

Il pivota ensuite pour faire face à Beth avec un sourire amusé. Si cet incident avait été inattendu, il avait au moins eut le mérite de lui permettre de rencontrer une étudiante dont la compagnie n'avait pas été désagréable du tout.
- Il semblerait que nos chemins se séparent là. Ce fut une expérience intéressante toutefois, j'ai été ravi de vous rencontrer.
avatar
Beth Coste
Etudiante ambrosienne
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t335-peuple-beth-coste-etudiante-a-l-universite-terminee
Nationalité : Ambrosienne
Messages : 449
Date d'inscription : 03/08/2017
MessageSujet: Re: [CLOS] Qu'est-ce qui est vert, petit, rond, qui monte et qui descend ? Dim 28 Jan 2018 - 16:38
“Alors cessez de rechigner...” maugréa-t-elle sur un petit ton moqueur.

Il était bien facile d'oublier que Philippe était noble et de haute naissance. S'il prenait un ton de grand-père pour la gronder, alors Beth allait prendre une intonation de petite fille qui répond dans un genre -nananananère-. Il ne lui avait pas fallut un long moment pour réaliser qu'elle pouvait se permettre certaines largesses de comportement avec lui, comprenant qu'il n'en prendrait pas ombrage. Il arrivait même à lui renvoyer la monnaie de sa pièce par une remarque bien placée et à lui clouer le bec.

“C'est ça...” dit-elle en mimiquant ses battements d'airs de pigeon en ricanant. “Tout est de ma faute.”  

Après tout, elle n'avait pas été la seule à lâcher la porte, sous la surprise, Philippe avait lui aussi perdu prise. Si ce réparateur ne lui avait pas attrapé le poignet si brusquement, elle n'aurait pas sursauté. Si on y réfléchissait bien, c'était de la faute de ce pauvre homme si ces doigts étaient maintenant coincés dans la porte.

Une fois à l'air libre, notant que le mécanicien arrivait à bouger ses phalanges, Beth se désintéressa de lui et des regards mauvais qu'il lui jetait restant certaine que les règles de la causalité lui enlevait une grande part de responsabilité. Le jeune homme lui souriait toujours, il semblait que ce sourire ne quittait pas souvent ses lèvres et qu'il restait enjoué quelque soit la situation. C'était assez rafraîchissant de rencontrer un homme tel que lui et académique de surcroît. L'un dans l'autre, cette panne lui avait offert une entrevue agréable qu'elle n'était pas prête d'oublier.

“Moi de même !” dit-elle en lui attrapant les deux bras au dessus des coudes. “Ne changez pas d'un iota, peut-être un chouia d'amour propre à oublier mais c'est tout. Je vous laisse, je suis à la bourre.”  

Une façon bien cavalière et étrange de lui dire qu'elle avait apprécié sa compagnie et son esprit, soit. Peut-être était-elle un peu troublée, jamais ne serait-elle permise de donner des conseils de comportements à qui que se soit d'ordinaire. De plus, elle avait plein de choses à faire et la journée allait être longue. Alors qu'elle s'était déjà élancée, l'étudiante fit volte-face.

“Hé ! Qu'est-ce qui a deux pouces, une langue, un œil et qui est en retard.” Sans attendre sa réaction, elle pointa ses pouces vers son visage avant de faire la grimace appropriée pour répondre à cette petite énigme et déguerpit ensuite en riant gaiement.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [CLOS] Qu'est-ce qui est vert, petit, rond, qui monte et qui descend ?
Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Ambrosia :: L'histoire Ambrosienne :: 2nd niveau de la cité-
Sauter vers:  
Il était une fois AmbrosiaNos Partenaires

Retrouver nous surDes mêmes auteurs