AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
RSS
RSS


 :: L'histoire Ambrosienne :: Îles alentours

[CLOS]Week-end de chasse [Pv Monsieur Beauregard]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
avatar
Mereïphaïne d'Argosme
Propriétaire de mines de diamant
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t366-dignitaires-mereiphaine-d-argosme-dame-de-compagnie-imperiale#9416
Nationalité : Ambrosienne (naissance) | Raclueienne (mariage)
Messages : 60
Date d'inscription : 16/09/2017
MessageSujet: Re: [CLOS]Week-end de chasse [Pv Monsieur Beauregard] Mer 23 Mai 2018 - 8:39
La courtisane | « Méréïphaïne l’observe, ainsi qu’elle ne l’a pas encore fait. Ses yeux ne portent nul ombrage à cet homme, elle le détaille comme si elle l’observait pour la première fois, cet être éduqué si férocement à un rang, qu’il en vient à trouver un aspect de sa personne, une chose qu’il apprécie, déplacé et malvenu, comme si cela fut néfaste que d’apprécier de jouer un peu de chose légère, sans grande importance, hors, il en avait fait le choix inconscient pour s’offrir, probablement, un peu de légèreté sûrement. Ce qui n’est pas aux yeux de la dame, une chose si terrible que cela et parvient à lui offrir un peu d’humanité. Humanité qu’il n’a pas en évidence de prime abord, comme s’il était fait seulement d’un bloc hautain et méprisable, désagréable, presque vicié d’orgueil et de fierté placé par un temps jadis.

-Vous avez dit la chose la plus importante en une phrase Monseigneur, il vous fait du bien, que de jouer ses airs plus léger. Ce n’est rien de plus qu’un instant de repi à vos heures sérieuses, une parenthèse d’intimité qui vous offre quelques instants. Je ne trouve pas cela si mal venue, chacun des êtres respirants de cette terre, possède un tel moment.

Sans se considérer bien sage, mais certaine de sa pensée, la veuve diamantaire sourit avec confiance en exposant ses propos, un naturel s’est affiché sur ses traits, ainsi donc, elle s’est détendue désormais, et la voilà plus charmante, délicieuse, aussi gracile qu’une féline panthère qui observe sa proie. Elle a quelque chose de bien plus charmant, dans cet instant, de plus naturel, qui l’enveloppe, autant que sa crinière de boucles écarlates.

D’une ébauche de sourire, elle prend temps de réflexion, que des airs de mirlitons, c’est un peu cela, mais cela ne veut pas dire qu’ils ne sont pas intéressants ou plutôt, inaccessible à certain, il n’en a peut-être point conscience et ce n’est pas elle qui va lui en faire la remarque. A la place, elle se redresse pour se rapprocher.

-L’important, à mes yeux, n’est pas forcément un véritable répertoire, c’est le cœur qu’on met à la musique. J’ai toujours férocement pensé que la musique était une autre manière de s’exprimer. Etrangement, l’air que vous avez joué, et votre attitude en jouant, m’a permis de voir l’homme derrière le prince. C’est peut-être la chose la plus délicieuse que vous m’avez permise d’apercevoir de vous aujourd’hui.

Voix douce et voluptueuse, la dame courtisane fait preuve de ses charmes, charmée pourtant avant de vouloir séduire, elle s’approche, tout en parlant, et l’on pourrait croire qu’elle vient à sa proie pour la courtiser avec son corps. L’audace n’est pas factice chez la dame et au lieu de continuer à tourner autours de sa proie, elle glisse sa main à la sienne, ses doigts graciles jouant à sa peau, elle vient à observer sa paume avant de relever ses yeux vers lui.

-Et c’est délicieusement charmant.

L’envie avant le devoir, la dame approche ses lèvres du prince de sang, un baiser chaste avant de reculer son visage et de l’observer dans un sourire, il est important de montrer à un homme de haut rang, de montrer ses envies et sa disposition, mais c’est à lui, d’engager la suite s’il le désire. Audacieuse rousse, elle ne prendrait nul ombrage à un refus de sa part, et accepterait sa défaite sans même se sentir ombragé,après tout, elle n’est point princesse, mais elle ne connait aucun homme capable de refuser un instant avec une femme…sauf les amethiens, ils sont plus délicats à séduire. »





"Fati constantia victrix" (la constance triomphe de la fatalité"
avatar
Raimond Beauregard
Héritier d'un comté
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Eskrois
Messages : 76
Date d'inscription : 29/08/2017
MessageSujet: Re: [CLOS]Week-end de chasse [Pv Monsieur Beauregard] Lun 18 Juin 2018 - 17:20
Je lui fis un sourire aimable… je me disais qu’au final, je l’avais peut-être mal jugée… je fronçais les sourcils alors qu’elle prenait la parole, pas par contrariété vis-à-vis de ses paroles, mais plus pour être sûr de bien comprendre ce qu’elle disait… je pensais comprendre ce qu’elle voulait dire, en effet… je lui fis un sourire avant de finalement opiner du chef. Oui, c’était un peu ça, nous nous comprenions un peu. Même si tout le monde ne serait pas d’accord avec sa vision des choses… certaines personnes ne pouvaient se le permettre. Notamment des dirigeants. Et si j’avais l’âme noble d’un grand chef d’état, si j’avais été éduqué comme un prince héritier, ce n’était pas sans raison… et elle le savait très bien. Et si j’avais eu l’air un peu enfantin peut être avec mon pipeau, les choses redeviendraient comme si de rien n’était. Je lui fis un sourire avant de finalement reprendre un air plus sérieux, captant que quelque chose avait changé…. En fait j’avais l’impression de ne plus avoir exactement la même femme face à moi… qu’est-ce qui avait changé au juste ? Je ne savais pas trop… je restais donc un rien sur mes gardes devant se changement… elle se montrait féline, plus gracieuse, plus prédatrice…

L’homme derrière le prince ? Voilà une phrase intéressante pour elle, non ? Après tout, elle était du sang de la perfide lignée qui avait fait perdre le trône d’Ambrosia en faveur des De Choiseul. Est-ce qu’elle essayait de m’amadouer ? Possible… probable même… je restais un moment sans rien dire, alors, comme si j’étais mitigé sur ce qui allait se passer pour la suite… mas je ne m’attendais tellement pas à sentir ses lèvres, un court instant, sur les miennes… sans rester pétrifié, j’avouais volontiers que j’étais surpris… ce n’était pas exactement quelque chose de normal… c’était surprenant en fait, un tel revirement. Presque louche. Certes, c’était une belle femme, certes, elle était en cet instant, suffisamment séduisante et féline pour me séduire. Mais… mais je doutais que ce soit une bonne idée.

« Madame, vous vous oubliez… »

Oui, exactement, elle s’oubliait, et il y avait baleine sous gravillon, forcément… je fronçais davantage les sourcils alors que je continuais à parler sur un ton ferme mais sans aucune animosité. Elle avait forcément trop bu, sinon, elle ne se serait pas laissée aller à ça… forcément. C’était clairement déplacé, surtout étant donnée notre situation. C’était clairement déplacé.

« Je crains que vous ne vous mépreniez sur votre présence en ces lieux, il ne s’agissait que de proposition musicale, rien de plus. »

Je n’allais pas mentir, coucher avec elle pourrait s’avérer agréable. Mais on m’avait appris deux choses. D’abord, père m’avait toujours répété qu’il ne fallait jamais laisser « les couilles aux commandes », comme il le disait dans son langage un peu bourru. Mère, davantage posée, privilégiait un aspect moins terre à terre. Ne jamais céder à quelque chose qui ressemble juste à un caprice sans comprendre le dessein sous-jacent… oui, plus compliqué… mais elle n’avait pas tort non plus.
Je souris à Méréïphaïne d’Argosme avant d’expliquer.

« Vous êtes une femme séduisante, belle même. Mais je crains qu’il ne soit préférable de ne pas aller plus en avant. Sans doute si les circonstances avaient été autres... »

Oui, voilà, tout était dit. Enfin bon, j’avais un autre projet sur lequel il fallait que je l'informe. Une diamantaire serait parfaitement placée pour que cela puisse fonctionner…
avatar
Mereïphaïne d'Argosme
Propriétaire de mines de diamant
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t366-dignitaires-mereiphaine-d-argosme-dame-de-compagnie-imperiale#9416
Nationalité : Ambrosienne (naissance) | Raclueienne (mariage)
Messages : 60
Date d'inscription : 16/09/2017
MessageSujet: Re: [CLOS]Week-end de chasse [Pv Monsieur Beauregard] Ven 22 Juin 2018 - 8:06
Femme éconduite | « Une réelle surprise traverse les traits de la jeune femme, un baiser donné par envie, étrange et subite, se fait délicatement et poliment repoussé. Il est rare qu’elle soit éconduite, les hommes ne sont pas de ce genre là, au contraire, ils ne réfléchissent guère plus. Et pourtant s’il l’a invité dans sa chambre, il ne peut pas tout à fait dire qu’il n’avait pas d’intention. Si ? La dame courtisane esquisse un sourire amusé, fort peu coutumière du non, elle n’a pas pour autant la contrariété du refus. Ce n’est ni grave, ni malheureux et son amour propre ne se blesse d’aucune façon. Elle est peut-être même soulagée de ne pas avoir un oui si rapide, une folie subite, qui aurait grandement modifié le « prince de sang ».

« Monsieur vous vous méprenez quand à mes croyances, à dire vrai, je n’ai fait que laissé mon esprit se faire charmer parce que vous m’avez montré. Un simple baiser dont je ne saurais avoir honte et qui n’engage à rien de plus. »

Elle se laisse voir amusée, aussi séduite par ce refus qu’elle considère comme étrange, et ne se défait d’aucune de ses féminités. Souriante et toujours plaisante, elle parait plus amusée de la réaction de l’homme que de tout autre chose. Ce n’est pas malheureux, à vrai dire, qu’il se méfie d’elle à cause de son nom est même la chose la plus naturelle du monde.

« Je vous prie de me pardonner mon audace Monsieur, mais j’ai le défaut de me laisser saisir par celle-ci, parfois. »

Que dire de plus ? La dame n’a point de dommage suite à cela, il serait faux de cacher sa déception, ou plutôt, sa sensation de raté, mais de là, à se dire que c’est dramatique, nullement. Il est fort peu courant qu’elle soit éconduite, hormis de ceux qui ne savourent pas les femmes et ceux qui ne se laissent pas si aisément faire. Elle sait qu’il fait partie de la seconde partie…

« Il sera de meilleur ton que je vous laisse là pour ce soir. J’ai été agréablement charmée de ce que j’ai pu voir ici. »

Il ne faut pas non plus poussé bien entendu et la dame préfère se retirer pour ne point pousser la situation dans des excès dérangeants, voir gênant, alors qu’il parait moins à l’aise qu’elle. D’une élégante révérence, la jeune femme souhaite ainsi bonne nuit, pensant simplement s’en aller sans plus de fioriture.

« Passez une bonne nuit. » »




"Fati constantia victrix" (la constance triomphe de la fatalité"
avatar
Raimond Beauregard
Héritier d'un comté
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Eskrois
Messages : 76
Date d'inscription : 29/08/2017
MessageSujet: Re: [CLOS]Week-end de chasse [Pv Monsieur Beauregard] Dim 22 Juil 2018 - 22:23
Je m’attendais à moins de tempérance de sa part. En effet, je ne voyais pas bien ce qu’elle voulait, ou du moins, je me méfiais de sa réaction, maintenant qu’avec autant de tact que je le pouvais je venais de l’éconduire. Elle pouvait se sentir bafouée et je ne l’en aurais pas blâmée… je lui fis un sourire et je restais silencieux avant de finalement lui sourire. Elle semblait l’avoir bien pris, alors tant mieux, j’avais un peu craint qu’elle ne soit pas d’aussi charmante humeur, sur le sujet ! Je m’attendais à ce que cela se passe beaucoup plus mal. Donc j’étais rassuré, d’une certaine manière. Je lui fis un sourire avant de finalement lui prendre la main et la baiser avec tendresse.

« Vous êtes toute pardonnée, madame ! Je ne sais que trop bien ce que l’audace peut encourager à faire… »

Je restais sans rien dire un peu plus longtemps avant de finalement me décider à la reconduire à la porte, comme un gentleman, comme un homme qui savait qu’il avait peut-être laissé croire certaines choses. En fait, je me disais que c’était peut-être moi qui l’avais encouragée en venant ici avec elle. Peut être l’avais-je bel et bien induite en erreur… aussi, doucement, je m’inclinais doucement en lui disant alors sur un ton un peu plus informel que je le devrais.

« A vraie dire, c’est à moi de vous prier de m’excuser, je suis conscient que certaines de mes réactions ont pu paraitre suffisamment ambigües pour que les choses dérapent ; donc c’est moi qui aurai dû faire davantage attention et non pas à vous de mesurer votre audace. Vous n’avez eu que la latitude que je vous ai laissé espérer et j’en suis navré. »

Voilà un discours poli, courtois, bien que, comme je le disais, un rien informel. Mais cela permettait de clore le sujet en la sortant de toute forme de gêne et en prenant sur moi toute forme d’imputabilité, comme il se devait pour un gentleman devait le faire. Je restais silencieux et je la laissais partir avant de finalement fermer ma porte et je soupirais. Bon, il s’en était fallu d’un cheveu. Elle dégageait une telle sensualité que résister n’avait pas été simple. Mais c’était pour le mieux, au final, que je n’ai pas cédé. D’abord pour des raisons de principe, d’abord, mais aussi parce qu’elle servait et sa famille avait servi, mes ennemis… 
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [CLOS]Week-end de chasse [Pv Monsieur Beauregard]
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Ambrosia :: L'histoire Ambrosienne :: Îles alentours-
Sauter vers:  
Il était une fois AmbrosiaNos Partenaires

Retrouver nous surDes mêmes auteurs