AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
RSS
RSS


 :: L'histoire Ambrosienne :: Îles alentours

Île recluse, bateau mon beau bateau où es tu ?? ~Max~

avatar
Alberic de Fremont
Héritier raclusien / pirate
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t383-pupille-de-fremont-alberic-pretendant
Nationalité : Raclusien / Amethien
Messages : 45
Date d'inscription : 03/10/2017
MessageSujet: Île recluse, bateau mon beau bateau où es tu ?? ~Max~ Ven 12 Jan 2018 - 21:29
Les vagues, c'était la seule chose qui calmait à peu près les nerfs d'Albéric alors qu'il se trouvait sur la falaise à les dominer. Bon sang, qu'ils étaient longs ces jours, et il ne pouvait même pas descendre au port, l'Imprévisible était à quai pour le moment loin de lui. Et il détestait ça... Il n'aimait pas la savoir loin de lui, elle lui était essentielle que ce soit sa proue ou sa voilure, ne pas pouvoir se trouver sur son pont ... Bon sang qu'il détestait cette attente.

Présentation officielle mes nœuds oui ! Ils faisaient tout pour le retenir sur ce bout d'île alors qu'il aurait du être près d'elle à s'assurer qu'on la menait à bon mouillage... Il serra les poings et inspira tout l'air qu'il put avant de crier au vent sa rage en un long cri. Et peu importe que les gens d'ici le prenne pour un fou, il allait tourner fou à rester enfermé. Là dans l'obscurité mourante du début de journée, dans les embruns gelé dans lesquels flottaient quelques flocons il restait à toiser l'océan.

Mais qu'est ce qui lui avait prit ? Pourquoi est ce qu'il devait se prêter à cette mascarade ? Il devait bien se tenir parce qu'il s'y était engagé mais son sang bouillonnait d'envie d'action. Pourquoi est ce qu'il ne partirait pas ? Le tuteur ? Il serait temps une fois en ville de s'en inquiéter, peu importait qu'il traîne sur ce morceau de terre depuis au moins dix minutes... C'était dix de trop ! En effet, notre prétendant à du faire escale afin d'obtenir les informations relatives à son pupillat, et voila que les autres prétendants avaient saisit l'opportunité de filer en ville et lui... Lui se trouvait là sur ce caillou décrépit avec pour toute informations "votre dossier est incomplet nous vérifions patientez s'il vous plait".

Vieille bique !! Il poussa rageusement une pierre à la mer du bout de la botte et la regarda rouler sur les rochers avant de se fondre dans l'océan. Qu'est ce qu'il ne donnerait pas pour une bonne bataille dans les règles de l'art à affronter n'importe quoi... Que le temps ... Il n'aimait pas attendre et son caractère impétueux remontait fortement dans ces cas là, ses mouvements plus brusques qu'à l'ordinaire s'imaginant seul sur ce côté désolé de l'île.


avatar
Maxine Van Pelt
Espionne raclusienne
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t423-pupille-maxine-van-pelt-terminee
Nationalité : Raclusienne
Messages : 9
Date d'inscription : 04/01/2018
MessageSujet: Re: Île recluse, bateau mon beau bateau où es tu ?? ~Max~ Hier à 14:22
Patience… les voilà qui venaient. Cachée derrière un petit regroupement d’arbres, Maxine faisait le guet à l’entrée des logements des pupilles. Arrivée tard la veille, elle avait entendu une assemblée discuter en privé d’une échappée belle en ville, n’ayant pas vu leur visage, elle s’était levée à l’heure des loups afin de voir ce qu’il en retournait. Il n’y avait rien de plus normal que de tout faire pour connaitre les secrets de tout un chacun. A la fraîche, ce petit groupe de pupilles ayant fait le mur revenait vers la bâtisse tout en essayant de ne pas se faire prendre. La jeune femme jubilait de leurs mines fades et défraîchies notant ceux qu’elle connaissait grâce aux portraits qu’elle avait vu et puis les autres qu’il lui faudrait mémoriser.

Une fois seule, elle profita de l’absence des gardes pour filer à son tour. Quel beau début de journée, ça l’enchantait presque de se retrouver en terre lointaine. Se mettant en marche avec l’idée de faire le tour de l’île, Maxine resserra son manteau pour chasser le froid. Elle était partie depuis un petit moment déjà lorsqu’un cri retentit. La jeune fille fit volte-face laissant l’écho de cette plainte pleine de douleur s’effacer avant de partir dans sa direction. Des pupilles avaient-ils décidé de battre en duel à l’aurore ? Quelqu’un était tombé de la falaise ? Quoi que c’était, une telle clameur méritait son attention, ne serait-ce que pour le gain d’information.

Elle ralentit en apercevant une silhouette perchée vers la falaise, reprenant une marche plus calme et tranquille alors qu’elle s’approchait. La personne en question, un jeune homme, vengeait sa rage sur une pierre et était visiblement l’auteur de ce cri, il n'y avait pas âme qui vive présent à part eux. Il regardait les vagues se brisant sur les rochers et tout dans sa stature suggérait un raz-le-bol complet. Intriguée, elle décida de s'approcher afin de découvrir la raison de sa rage.

De dos, elle ne le reconnue pas mais, arrivée à sa hauteur, l’apparence particulière du pirate ne savait mentir. Que ce soit du dernier portrait qu’elle avait vu de lui ou encore des lointains souvenirs d’enfance, le prétendant d’Adop n’avait pas bien changé, si ce n’est sa barbe. L’espace d’une seconde, elle se demanda comment s’adresser à lui. Ça faisait des années qu’elle ne l’avait vu et les convenances primaient, toujours. Contenant son envie inattendue de familiarité et laissant tout de même une possible révérence pour plus tard, elle prit donc la parole.

“Albéric de Frémont, quelle surprise.” dit-elle ironique en lui offrant un sourire.
avatar
Alberic de Fremont
Héritier raclusien / pirate
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t383-pupille-de-fremont-alberic-pretendant
Nationalité : Raclusien / Amethien
Messages : 45
Date d'inscription : 03/10/2017
MessageSujet: Re: Île recluse, bateau mon beau bateau où es tu ?? ~Max~ Hier à 23:19
Il aurait bien balancé toute la falaise dans la mer mais doutait que les propriétaires des lieux apprécient ce genre de choses. En plus de cela il décelait la présence d'une personne aussi il tenta de se tempérer, ne maîtrisant son agacement qu'en partit avant de se figer face à la rousse. En voyant son sourire il ne put que lui répondre par un des siens. Ce n'est pas tous les jours qu'on se découvre un allié dans une place ennemie, surtout quand vous connaissez déjà la valeur de l'allié en question. Il s'inclina galamment sur la main de la jeune femme et effleura son dôme de main de ses lèvres juste assez pour ne pas friser l'indécence. Il se releva et libéra ses doigts qu'il avait subtilisé l'espace d'un instant en lui rendant un sourire franc.

- Mademoiselle Van Pelt, le plaisir est pour moi on dirait une fois de plus, ainsi donc tu m'as précédé ? Quand es tu partie ?

Point là des questions de hasard, des réponses étaient attendues, l'Imprévisible avait encore à gagner en vitesse et il s’enquerrait de savoir quels vaisseaux pouvaient le distancer, ou non. On ne refait pas un pirate, il sait saisir les occasions qui lui sont données, d'ailleurs il était content que leurs pupillat se trouvent sur les mêmes périodes. Ils n'avaient pas eu cette chance pour leurs service militaire, de toute façon, il doutait fortement qu'on les ai laissé s'entre aider, même si d'après les dire et échos elle s'en était sortit bien mieux que nombre de ses camarades. D'ailleurs s'il avait respecté une partit du protocole, la vouvoyer ne faisait pas partie de ses habitudes. Même si sa tante l'étranglerait de le voir si familier avec une autre pupille.

Elle n'avait pas changé, du moins elle gardait cette étincelle qu'il avait découvert en elle, se frisson de danger et de créature indomptable. Quand ils avaient été présentés, cela avait tout de suite collé entre eux, il savait bien lui donner l'importance qu'elle savait mériter, quand elle savait faire semblant de lui donner le rôle du sauveur et guerrier. S'il avait eu le choix, c'était une femme comme elle qu'il aurait choisit, une femme qui n'aurait pas peur de laisser ses atours à la maison pour fendre les flots et monter au combat. Mais le sort en été jeter, et bien qu'il ne sache pas vraiment s'il correspondait il était là, à la disposition de l'Impératrice du Fer. Il aurait pu avoir un sort bien pire, il en était conscient, mais quelque part qu'on lui coupe les rames le chagrinait quelque peu. C'est un regard droit et sincère qu'il posait sur elle, bien différent de ceux qu'il posait en général en public.

- Que deviens tu Max ? Ca remonte à loin notre dernier échange de courrier .... Et comment se porte ta grand mère ? Je ne l'ai pas vu depuis longtemps aussi ...


Mais on lui avait bien fait comprendre qu'il n'avait pas à montrer de préférence ni se présenter à son seuil alors qu'il n'était plus un enfant. Ce qu'on leur pardonnait petit, était aujourd'hui révolu. Pourtant il n'y avait jamais eu d’ambiguïté entre eux, c'était sa meilleure amie, sa meilleure partenaire, et en cela il n'avait pas vraiment changé. Enfin peut être, c'est vrai qu'elle semblait aujourd'hui plus femme qu'elle ne l'avait jamais été, mais pourquoi changer ce qui était hier pour un impossible demain ? Il enviait presque le tuteur ou la tutrice de la jeune femme, lui même ignorait encore quel destin se présentait devant lui. Pourtant il le savait et cela sans doute tous les deux qu'il ne serait jamais bien loin de son bateau. En y pensant...

- L'indomptable est à quai, tu veux le voir ? La pauvre avait du subir un nombre impressionnant de commentaire sur le vaisseau qu'il avait eu en anniversaire, peut être qu'elle apprécierait de le voir en vrai ?


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Île recluse, bateau mon beau bateau où es tu ?? ~Max~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Ambrosia :: L'histoire Ambrosienne :: Îles alentours-
Sauter vers:  
Il était une fois AmbrosiaNos Partenaires

Retrouver nous sur