AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
RSS
RSS


 :: L'histoire Ambrosienne :: Palais impérial :: 1er étage

Moi, j'serais vous, je vous écouterais... Non, moi, j'serais nous, je vous... Si moi, j'étiez vous, je vous écouterais ! Non, elle me fait chier, cette phrase !

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Emily de Brez
Ambassadrice eskroise / future cantatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t155-pupille-emily-de-brez-cantatrice#2422
Nationalité : Eskroise
Messages : 205
Date d'inscription : 26/02/2017
MessageSujet: Moi, j'serais vous, je vous écouterais... Non, moi, j'serais nous, je vous... Si moi, j'étiez vous, je vous écouterais ! Non, elle me fait chier, cette phrase ! Mar 30 Jan 2018 - 22:02
Nemrod n’est pas là, il n’a pas été là de la nuit, Emily n’a pas dormi. Gaël, où est Gaël ? Hein ! Il n’était pas dans les appartements quand elle est rentrée ! Elle n’a pas même pu dire à son tuteur quoi que ce soit à ce sujet, alors autant dire qu’elle n’a pas l’air très en forme. De grosse cernes sous les yeux, sa voix est cassée ! –Sa précieuse voix !- Et elle tourne en rond comme une lionne en cage, les cheveux fauves autours de son visage à se ronger les ongles !

Pas de sommeil, pas de pensée apaisée, seulement une agitation maladive. Et il est où Gaël !? Mort ? Perdu ? Elle espère pour lui qu’il n’a pas passé la nuit avec une rencontre nocturne et qu’il ne lui fait pas faire du souci pour rien ! Sinon, c’est elle qui le tue !

Elle prie, elle n’arrête pas, et elle ne sait plus que faire, ni même où donner de la tête. Les appartements sont tout vides, elle a refusé de manger, la gouvernante la désapprouve et elle s’en moque ! Il a tellement neigé, la ville est sans dessus dessous et pas de Gaël ! Plus la matinée file, plus elle se sent…dépourvue d’utilité !
Elle est au bord des larmes…oui, presque dix heures du matin, et rien. Nemrod n’est pas même là pour la conseiller et malgré son insistance auprès d’un valet pour la tenir au courant, des avancées de l’état de la ville. Au bords des larmes…mais elle ravale celles qui coulent quand la porte des appartements s’ouvre.

Elle sursaute du fauteuil et par instinct s’avance en direction du bruit. Elle reconnait des prêtres médecins, qui sont surpris de la voir, sa tenue est d’intérieur, ils ne vont pas lui faire un cinéma ! En tous cas, elle les dévisage, non sans avoir demander qui ils étaient.

« Père Fakeley, nous ramenons le valet de Monsieur l’Envers, Gaël François… »Elle n’entends pas vraiment la suite, il est question de désengorger les dispensaires et l’hôpital rapidement, et puisqu’il est soigné…Lily se tient, autant qu’elle le peut, elle joue une comédie parfaite, indique les appartements domestiques et remercient les prêtres, bref une parfaite petite princesse, jusqu’à refermer la porte, courir, voir même fuser droit vers la petite chambre de Gaël et se jeter, littéralement à son cou.

«Oh par les Dieux ! Gaël ! Tu es en vie ! Tu vas bien ? Oh mon dieu oh mon dieu ! » Son cœur tordu d’inquiétude se sent soudain plein de bonheur, elle pleurniche un peu mais ce n’est rien : l’émotion ! D’ailleurs, sous ce coup pernitieux de soulagement, elle vient l’embrasser à pleine lèvre.
Si elle l’avait perdu, elle ne sait pas ce qu’elle aurait fait….

Spoiler:
 




"C'est fou comme c'est une chose pratique le mariage.
On passe de fille de pécore à future duchesse de Brez"
avatar
Gaël François
Valet de Nemrod
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Eskrois - Thormien
Messages : 88
Date d'inscription : 19/05/2017
MessageSujet: Re: Moi, j'serais vous, je vous écouterais... Non, moi, j'serais nous, je vous... Si moi, j'étiez vous, je vous écouterais ! Non, elle me fait chier, cette phrase ! Mer 14 Mar 2018 - 20:29
Bon, heureus’ment, une fois au chaud, on avait pris soin d’moi… Saraid s’était jetée sur moi pour voir ce qui n’allait pas, en appuyant sa main sur ma jambe, bien sûr, sinon, ç’aurait pas été drôle... bon, l’toubib avait r’gardé, avait immobilisé la jambe, pis il était parti s’occuper des autres. Moi j’m’étais même plus emmerdé avec tout ça, je m’contentais donc d’attendre qu’on, m’ramène au palais…. Et j’avais d’la compagnie un peu, Saraid était restée et elle s’était occupée d’moi… bon, fallait pas qu’j’aille chez moi quand même, même si c’était chez l’vieux et un peu chez lil’ surtout… moi j’squattais là-bas pour l’travail seul’ment !  Mais y fallait bien que j’y r’tourne… aussi un des prêtres et un d’ses acolytes m’aidèrent à r’tourner là-bas… y m’portèrent sur une civière, comme un grand blessé…

Franch’ment, j’sais pas c’qui m’fit l’plus d’mal… m’faire porter comme un impotent, ou voir la tronche de lil quand j’tais arrivé… j’voulais pas l’inquiéter, j’vous jure hein ! Mais m’tait pas d’ma faute… j’lui disais bonjour alors qu’y me déposaient dans ma chambre, pis j’les r’merciais et j’restais seul avec Lil, du coup… j’savais pas si c’tait une bonne idée dans la mesure où la dernière fois où elle avait été très inquiète, quand on s’était r’vus, elle m’avait mis une beigne… ouais, donc j’tais pas sûr d’avoir envie d’rester seule avec elle, alors… mais bon, j’m’attendais pas à c’qu’elle me saute dessus.

Et encore moins à un baiser… Parc’que ouais, elle m’embrassa à pleine bouche, hein, et sa,ns ret’nue… machinal’ment j’répondais à ça. Pis quand elle arrêtait, j’lui lançais, pour déconner.

« Moi qui voulais m’trouver une gueuse pour la nuit, j’ai bien fait d’me casser une jambe, tiens ! »

J’riais à ma conn’rie avant d’redire un truc.

« J’vais bien, j’vais bien… mais là tu m’étouffe, lil ! Et t’appuies sur ma jambe bordel ! »  
avatar
Emily de Brez
Ambassadrice eskroise / future cantatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t155-pupille-emily-de-brez-cantatrice#2422
Nationalité : Eskroise
Messages : 205
Date d'inscription : 26/02/2017
MessageSujet: Re: Moi, j'serais vous, je vous écouterais... Non, moi, j'serais nous, je vous... Si moi, j'étiez vous, je vous écouterais ! Non, elle me fait chier, cette phrase ! Ven 16 Mar 2018 - 11:12
L’embrasser, quelle drôle d’idée ! Il s’agit de son meilleur ami non ? Il s’agit de Gaël, elle ne devrait pas l’embrasser, mais elle a tellement eu peur. Le perdre, ne jamais le revoir, tout un tas de chose qui la pousse à simplement l’embrasser. Cela fait longtemps qu’elle en a envie, mais qu’elle ne voulait rien savoir. On ne s’embrasse pas comme cela en ami, on n’éprouve pas tant de chose pour son meilleur ami. Il répond à son baiser…
Le cœur d’Emily bat à tout va dans le fond de sa poitrine, intimidée, pourtant, elle continue, passant même ses bras autours de son cou, mais elle finit bien par s’éloigner et la réflexion de Gaël ne fait faire qu’un tour, au sang d’Emily.

Troublée par ce qu’elle vient de faire, le plat de sa main vient à la rencontre de la joue de Gaël, c’est sûrement à cause de son histoire de gueuse. Ou parce qu’il a répondu à son baiser ! L’un ou l’autre. En tous cas, il s’avale une beigne en plein dans la tête, parfaitement sur la joue et la jeune femme se relève, les poings serrés. «Tant mieux si tu vas bien ! » Que dire de plus ? Elle ne comprends pas elle-même pourquoi elle est vexée. Peut-être qu’elle … non. Rien. «Je me suis même pas inquiétée en fait !»

Elle ne le regarde même pas, se contenant de faire la gueule, le bout du nez relevé en l’air, signe d’ignorance superbe, elle se retourne pour aller vers la porte, qu’elle ouvre, et sort. La porte claque, mais s’ouvre aussitôt. «ça va t’as besoin de rien ? Non ? Bon ça va ! » Demandes et réponses faites dans sa propre phrase, elle referme.

Derrière la porte de la chambre, Lily baisse le nez, les yeux sur le sol, elle reste là silencieuse. Vexée et furieuse. Contre Gaël, ou contre elle ? Peut-être un peu les deux. Elle ne sait pas trop ce qu’elle doit faire, ni même ce qu’elle ressent…mieux vaut se dire que ce n’est rien…pourtant il a répondu à son baiser. Ce n’était même pas agréable de toutes façons ! Pas du tout !




"C'est fou comme c'est une chose pratique le mariage.
On passe de fille de pécore à future duchesse de Brez"
avatar
Gaël François
Valet de Nemrod
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Eskrois - Thormien
Messages : 88
Date d'inscription : 19/05/2017
MessageSujet: Re: Moi, j'serais vous, je vous écouterais... Non, moi, j'serais nous, je vous... Si moi, j'étiez vous, je vous écouterais ! Non, elle me fait chier, cette phrase ! Dim 18 Mar 2018 - 10:31
J’vais pas mentir, c’baiser, même si c’est juste un piou un peu long, ben c’tait top… et ça m’gênbait pas qu’elle r’commence… mais j’tais sur d’une chose : j’savais qu’la mandale allait v’nir. C’tait comme ça avec Lil’. Lil’ elle disait qu’elle était inquiète avec un bourre-pif… pour ça qu’le bisou m’avait pris par surprise !  Pis bon, j’edevais avouer qu’j’aimais bien ça… du coup, ben j’en avais ptetre un poil profité ! Mais bon, j’aurai pu faire pire, genre la p’loter, hein !  Alors fallait pas râler !

Mais bon, comme j’disais, j’m’attendais à en prendre une…. Donc quand elle m’envoya une gifle, j’m’y attendais ! Par contre, j’pensais qu’elle rest’rait avec moi, pas forcément des heures, elle pouvait pas, j’me doutais, mais j’pensais quand même qu’elle rest’rait un peu… non parc’que du coup, j’avais pas l’droit d’bouger, du coup j’devais rester à attendre qu’elle arrête de bouder, ou que j’m’occupe. Et j’avais bien assez dormi hein ! Du j’allais m’croiser les pouces et attendre…. Putain la mort quoi…j’crois qu’j’aurai préféré encore bosser mes lettres…
A moins que…

Bon, vous allez m’dire que c’tait très con ! Mais suffisait qu’elle r’vienne, non ? Ben alors y suffisait d’faire un truc… je m’topurnais sur mon lit pour ret’nir un bruit d’douleur. Tain c’que ça f’sait mal ! Mais tout sauf rester seul à rien faire ! Donc comme ça, j’pouvais m’pencher et choper un truc qu’avaient laissé là ceux qui m’avaient emm’né ici… j’me r’dressais, puis, j’prenais la longue béquille, pis j’tendais l’bras vers l’arrière, et j’la lançais aussi fort qu’possible vers le ptit guéridon où y avait ma vasque d’eau. J’savais viser… y ‘eut d’l’eau par terre, pis tomb’ra, tomb’ra pas, tomb’ra, tomb’ra pas… tomba.

Y eut un grand bruit de truc qui casse et la porte s’ouvrit tout d’suite et j’voyauis la tête de rouqmoute de Lil’ passer la porte…. Bon, au moins, j’avais son attention…

« Lil’ ? J’m’ennuie… tu veux bien rester avec moi un peu ? »

Qu'est-c'qui fallait pas faire pour un peu d'attention...
avatar
Emily de Brez
Ambassadrice eskroise / future cantatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t155-pupille-emily-de-brez-cantatrice#2422
Nationalité : Eskroise
Messages : 205
Date d'inscription : 26/02/2017
MessageSujet: Re: Moi, j'serais vous, je vous écouterais... Non, moi, j'serais nous, je vous... Si moi, j'étiez vous, je vous écouterais ! Non, elle me fait chier, cette phrase ! Dim 18 Mar 2018 - 10:55
Mais qu’est-ce qu’il fait ? Derrière la porte de la chambre, Emily n’a pas bougé, l’oreille contre le bois, elle écoute. Elle n’aime pas l’idée de le laisser tout seul, encore moins l’idée de l’avoir embrassé et elle reste là, derrière la porte à écouter. Elle s’est fait du souci, tout ça pour le voir arriver avec une jambe pétée ! En plus elle l’embrasse et il répond à son baiser et…non mais il … pfff. Franchement ! Emily l’entend bouger. Mais qu’est-ce qu’il fout ? Elle n’en a aucune idée, et ça l’agace encore plus, pourtant, le bruit de porcelaine brisée la fait réagir immédiatement. Elle ouvre la porte et regarde en fronçant les sourcils. «Tu préfères pas que je t’appelles une gueuse ? » Lâche-t-elle sèchement. «Genre ta Saraid là ! » Et immédiatement elle s’en veut d’être une tête de cochon. Mais elle sait pas faire autrement. Elle reste à le fixer comme une petite peste, avant de baisser ses épaules trop fières et abdiquer. «Pfff…tu peux pas juste m’appeler ? Je ramasse pas, je m’en fiche ! »

Elle enjambe les pots cassés et referme derrière elle. Toujours un peu fâchée, la demoiselle va d’abord chercher un des livres de lecture qu’elle a laissé à Gaël, avant d’aller s’installer sur l’un des rebords du lit, du coté de sa jambe non cassée, et elle lui tends.

«On en était à quel chapitre de celui-là ? » Elle le regarde, droit dans les yeux. Elle a envie de l’embrasser encore. Mais ! Non ! Mais non ! Emily se hurle d’arrêter et reste pourtant impassible en vrai. Il embrasse bien. Mais ! C’est Gaël, il ne doit pas bien embrasser ! On embrasse pas son meilleur ami ! «Deux chapitres ce matin ! ça t’apprendra à faire le con ! » Lâche-t-elle en lui posant le livre dessus d’un geste brusque.




"C'est fou comme c'est une chose pratique le mariage.
On passe de fille de pécore à future duchesse de Brez"
avatar
Gaël François
Valet de Nemrod
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Eskrois - Thormien
Messages : 88
Date d'inscription : 19/05/2017
MessageSujet: Re: Moi, j'serais vous, je vous écouterais... Non, moi, j'serais nous, je vous... Si moi, j'étiez vous, je vous écouterais ! Non, elle me fait chier, cette phrase ! Dim 18 Mar 2018 - 11:22
J’la r’gardais en silence alors que j’m’attendais à avoir droit à un autre éclat d’colère de sa part… J’lui souris, un peu con, ; pis j’attendais d’voir si elle s’montrait un peu plus cool ou pas. Bon ben j’crois que ce s’rait un jour sans. Putain, ça y est, en fait, j’aurais pas du l’app’ler, parc’qu’elle me f’sait pas la gueule que à cause du bizou, mais aussi d’l’idée d’courir la gueuse !  Hey, j’allais pas courir le gueux pour lui faire plaisir !  Pis j’allais pas m’faire moine non plus ! Par contre j’aimais pas qu’on tape dans l’museau des amis…. Ça avait rien à voir avec Saraid ! J’regardais Lil’ prendre les livres et v’nir me r’joindre.

« Chapitre vingt-sept. »

Ouais, puisqu’elle voulait pas être agréable, alors okay !  J’la laissais s’poser assise sur l’bord du lit et m’flanquer presque un coup d’bouquin dans l’ventre… non mais oh, c’tait pas bientôt fini si ? J’lui f’sais un sourire quand même pour adoucir. Enfin, non, j’souriais jusqu’à c’qu’elle parle… de deux chapitres ? Quoi ? Non mais c’tait pas juste ! J’lui f’sait dune tête d’enterrement.

« Genre c’est moi qui me pête la guiibolle et je suis puni pour ça…. Et pis t’arrête ! C’est pas juste ! Et sais très bien que si j't'avais app'lé t'aurai fait genre t'avais pas entendu ! »

Pis je prenais le livre et j’lui tapais un coup derrière la tête. Oh, pas fort hein, juste assez pour essayer d’lui r’mettre les idées en tête ! Ouais parc’qu’il fallait pas déconner, là elle était un peu loin.

« J’t’ai jamais fait la gueule quand tu t’roulais dans l’foin avec un pote, alors tu vas pas m’chier une pendule parc’que j’me fais des amis ici !  Putain Lil’ t’es chiante quand tu t’y mets ! Alors écoute, Saraid est super gentille et elle ferait pas d’mal à une mouche, et elle m’donne des bons coins à escalader. Si t’es jalouse ben fallait pas fuguer ici pour jouer les princesses ! T’aurais pu foutre le camp n’importe quand mais t’es v’nue ici. En plus t’as un pote qui se tape le trajet depuis Thorm et tu joues les jalouses parc’que j’trouve des gens avec qui j’m’entends bien ? Tu sais quoi, va te faire foutre ! J’vais m’démerder pour la lecture, j’crois. »

J’soupirais avant d’finalement m’mettre le nez dans l’bouquin, pis le rel’ver brusquement.

« J’suis désolé, mais j’bite pas un truc… c’est quoi ton problème au juste ? »
avatar
Emily de Brez
Ambassadrice eskroise / future cantatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t155-pupille-emily-de-brez-cantatrice#2422
Nationalité : Eskroise
Messages : 205
Date d'inscription : 26/02/2017
MessageSujet: Re: Moi, j'serais vous, je vous écouterais... Non, moi, j'serais nous, je vous... Si moi, j'étiez vous, je vous écouterais ! Non, elle me fait chier, cette phrase ! Dim 18 Mar 2018 - 11:37
V’la que la bouille de Lily devient sévère, elle le dévisage de cet air mauvais, alors qu’il l’engueule parce qu’elle a pas été gentille avec sa petite Saraid. Un comble ! Il la compare à une gueuse, dit rien d’intelligent après qu’elle l’ait embrassé et il espère quoi ? Mais qu’est-ce qu’elle se raconte encore ? Elle le dévisage avec son petit discours, et elle hausse les épaules en boudant. Elle a décidé de ne pas dire un mot, parce qu’elle a honte au fond, très honte de ce qu’elle a fait, de ce qu’elle pense et de ce qu’elle a envie de faire. Elle a compris, c’est son meilleur ami, il vaut mieux faire comme si rien ne s’était passé.

«J’ai pas de problème. » Claque-t-elle sèchement. Voilà, c’est tout, elle a rien dire de plus ! Elle se redresse pour se relever du plumard. «Oh et pis non, je reste, voilà, pour t’emmerder ! »

Elle se rassoit et croise les bras sur sa poitrine en faisant une moue boudeuse. Ils peuvent rester à se taire, ça la dérange pas. Quoi que, si, ça la dérange, elle est déjà en train de se demander pourquoi elle l’a embrassé, et pourquoi il a l’air de s’en foutre tant que ça. Oh, si, il s’en fiche parce qu’il préfère embrasser d’autres personnes, sûrement Saraid, et voilà ! Elle le pensait gay, mais en fait, c’est juste qu’elle n’est pas à son goût la princesse, l’explication est encore plus logique.

« Pis tu sais quoi, mon problème c’est que je pige pas c’qui s’passe ! Non, rien, du tout, que dalle ! T’embrasse bien et ça m’emmerde ! J’ai envie de recommencer. Ouai voilà ! » Elle parle en pestant, sur le lit, contre elle-même, le regard droit devant elle. «Pourquoi je t’ai embrassé ? De toutes façons le pire c’est que tu t’en fous. Ouai, j’ai vu ! J’ai pigé ! Et je suis même pas vraiment jalouse de Saraid, je la connais pas, je m’en fous. C’est moi ta meilleur amie ! C’est moi qui le serait toujours. Princesse ou pas Princesse ! Alors me fait pas chier parce que je suis une princesse ! J’y peux rien ! Pis en plus, elle te connait même pas par cœur, moi si, alors non, même pas je suis jalouse, je voulais être méchante parce que t’es bête ! » La voilà qui s’agite à bouger avec les mains et à s’énerver toute seule ! «Mais pourquoi je t’en colles pas une, j’aurais juste du t’en coller une ! » Au lieu de l’embrasser, elle sait vachement mieux communiquer avec ses poings sur le reste ! En tous cas, elle est partie toute seule dans son délire confus, énervée et agacée !




"C'est fou comme c'est une chose pratique le mariage.
On passe de fille de pécore à future duchesse de Brez"
avatar
Gaël François
Valet de Nemrod
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Eskrois - Thormien
Messages : 88
Date d'inscription : 19/05/2017
MessageSujet: Re: Moi, j'serais vous, je vous écouterais... Non, moi, j'serais nous, je vous... Si moi, j'étiez vous, je vous écouterais ! Non, elle me fait chier, cette phrase ! Dim 18 Mar 2018 - 12:19
Pas d’problème ? Mon cul ouais ! Biensnur que si elle avait un problème ! Mais bon, l’truc avec Lil’ c’était qu’la seule manière de lui faire cracher l’morceau c’était n d’la foutre suffisamment en rogne pour qu’les coups suffisent plus !  J’la connaissais. Tant qu’elle frappait, ça allait, mais c’tait quand elle cognait pas qu’ça allait pas ! Genre là, mùaintenaht… pis en plus elle s’était montré mauvaise…. Ou&ais, pas si genre d’être comme ça ! J’lui fis un sourire et j’restais silencieux, j’attendais d’voir ! Pis comme ça si elle voulait frapper, ben j’serai prêt à m’défendre ! Ouais, parc’qu’il y avait d’la chance pour que ça finisse avec aut’chose qu’une claque dans l’museau ! J’restais sans rien dire, prêt à prendre… mais finalement non… après qu’moi je’me mette à tout déballer, c’tait son tour !

Du coup j’lécoutais… ouais, en fait cv’tait ce baiser qui la dérangeait ? Ouais, ça et un peu d’jalousie ! Parc’qu’elle avait beau dire qu’c’était pas d’la jalousie, ben ça y r’ssemblait beaucoup hein ! J’soupirais pis j’disais rien, la laissant finir, pis j’lui mettais, après qu’elle ait fini, une p’tite tape derrière la tête. Pad forte, hein, jusqu’ pour la faire réagir un peu quoi…. Parce que là… là ça allait pas.

« J’ai pas entendu un tel ramassis d’conn’rie d’puis qu’Vieux Ed y est passé… »

Vieux Ed… c’tait l’conteur du village… et quand il était vivant c’tait un putain d’menteur, ce mec, il te racontait toujours des conneries, surtout quand il racontait des histoires ! J’lui souris et j’restais silencieux. Y avait rien à dire. Rien d’plus sur l’Vieux Ed, j’veux dire !

« Alors, d’abord, j’te rendrais pas ton baiser si j’en avais rien à battre ! Donc t’arrête avec tes débilités là d’ssus ! Ensuite, si t’étais pas jalouse, tu reviendrais pas toujours sur Saraid. Moi j’me f’sais une joie d’te montrer que j’me f’sais une amie, des amis, même parc’qu’elle est pas la seule que j’vois en bas. Maint’nant, si tu veux pas qu’j’ai d’amis, dis-le, mais j’rentre à Thorm. Au moins là-bas, j’dois pas attendre ton bon vouloir pour essayer un peu d’vivre ma vie. Si c’est pour ^petre p^risonnier ici, parc’que tu peux pas faire tout c’que tu veux… ben j’suis pas là pour souffrir okay ? »

J’restais silencieux, pis, douc’ment, j’passais mes bras autour d’Lil’ pour la serrer copnt’moi… comme pour la rassurer.

« T’sais, même si j’me fais des amis ici, c’est vrai qu’tu restes ma meilleure amie. Alors arrête de t’acharner sur les autres, okay ? T’as pas à craindre d’eux ! Ils sont pas méchants et j’te les présent’rais si on fait l’mur !  Tu verras, tu les adoreras ! Pis pour l’reste… bah si tu veux m’embrasser, tu peux hein, moi j’dis pas non… j’aime bien comme t’embrasse. »

Pius j’lui mettais une ptite calotte deririère la tête.

« Mais la prochaine fois qu’tu m’fais une crise comme ça, j’te bottes le cul tell’ment fort qu’tu pourras plus t’asseoir pendant des s’maines. Vu ? Maint’nant si t’as besoin de cogner, cogne, j’suis habitué. »
avatar
Emily de Brez
Ambassadrice eskroise / future cantatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t155-pupille-emily-de-brez-cantatrice#2422
Nationalité : Eskroise
Messages : 205
Date d'inscription : 26/02/2017
MessageSujet: Re: Moi, j'serais vous, je vous écouterais... Non, moi, j'serais nous, je vous... Si moi, j'étiez vous, je vous écouterais ! Non, elle me fait chier, cette phrase ! Dim 18 Mar 2018 - 16:53
Lily s’rébiffe dans un soubresaut, ça fait deux. Deux claques derrières la tête ! Mais au moins, ça la fait taire. Même si elle le regarde méchamment pour le coup. Et il recommence ! Un ramassis de conneries ! Bien, d’accord, elle dirait plus rien, jamais de sa vie entière ! Enfin non, elle…bref. Vous avez compris le fond et l’idée ! Elle le regarde et elle soupire par le nez, fort, en haussant les yeux au ciel. «Mais tu comprends rien de rien de chez rien ! » Il est futé d’habitude, mais là, non, elle s’en fiche de Saraid, elle est contente qu’il ait des amis, elle préfère qu’il ait une vie en dehors d’elle ! Mais c’est pas ça le nœud du problème ! Ce sont des excuses !

Mais bon quand il la prend contre elle, et qui dit c’qui dit, elle rougit et baisse le nez. Non mais…ils sont amis, les amis ça s’embrassent pas. Ils peuvent pas s’embrasser, elle a envie mais ils ne peuvent pas ! Heureusement qu’il est bête, et là, paf, ça fait trois. Lily se recule brusquement et le dévisage la bouche serrée et les yeux noirs. «Arrête de me foutre des claques derrières la tête ! » Balance-t-elle brusquement en serrant le poing fort et lui faisant percuter l’épaule de Gaël. Un bon coup, bien brusque. «Tu piges pas ! Tu piges rien ! » Et en voilà un autre ! «Spèce de grand idiot ! » Et un dernier avant de retomber en arrière et de soupire.

La tête contre le bois du lit, elle tourne son minois vers le sien, elle le regarde et marmone. «Tu m’aimes ? » La question bête. Bien sûr, qu’ils s’aiment. «Moi je t’aime. » Dit-elle, mais c’est pas difficile ça. Elle sourit et vient déposer un baiser sur ses lèvres. Nemrod serait pas content content du tout. Mais elle aurait pas à lui dire ! Oui bon, elle penserait à Nemrod plus tard, elle s’en fout là ! Elle se recule pour le regarder et recommence cette fois en passant ses bras autours de son cou et en se collant contre lui.




"C'est fou comme c'est une chose pratique le mariage.
On passe de fille de pécore à future duchesse de Brez"
avatar
Gaël François
Valet de Nemrod
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Eskrois - Thormien
Messages : 88
Date d'inscription : 19/05/2017
MessageSujet: Re: Moi, j'serais vous, je vous écouterais... Non, moi, j'serais nous, je vous... Si moi, j'étiez vous, je vous écouterais ! Non, elle me fait chier, cette phrase ! Mer 28 Mar 2018 - 0:08
Non, j’comprends rien… enfin, si, j’comprends des trucs, mais merde, moi, faut m’expliquer. Sinon, c’est normal que j’bite rien ! Faut être logique ! Pis j’mets des claques drrière la tête si j’veux, d’abord ! Moi j’les mettais quand on l’méritait. Et là, elle en méritait bien plus ! J’restais un moment sans rien dire avant qu’finalement elle s’mette à d’aut’bêtises… est-ce que j’l’aimais ? Non mais oh, ça lui v’nait pas à l’idée qu’j’avais passé plus d’un an à m’faire chier à la r’trouver pour aut’chose que parc’que j’l’aimais bien ! Bécasse !
J’allais lui dire, mais elle me fit un aut’baiser sur la bouche… du coup j’disais rien avant d’répondre au baiser, pis, après un ptit moment rapide, ben j’la rpoussais pour lui dire.

« Si tu dis trop d’conn’ries pas étonnant que j’te tatane la tête hein… j’te rappelle que j’ai foutu l’camp de thorm pour te r’trouver, alors arrête de dire des conn’ries ! »

Pis j’la hgardais un peu à distance avant d’prendre un ton plus sérieux. Puisqu’elle voulait parlaer sérieux, alors moi aussi, j’allais parler sérieux.

« Et j’veux un truc. J’veux qu’t’arrête de m’traiter comme un fiotte… sérieux, rien qu’deux mecs qui s’teiennent la main c’est déjà limite gerban,t alors tu pourrais arrêter s’teuplait ? Parc’que j’en ai marre qu’tu crois des mensonges et des conn’ries. J’t’aime bien Lil’, mais à force, j’vais finir par t’avoiner la tronche sévère si tu continues. J’ai pas traversé la moitié du monde pour m’faire traiter d’tapette par ma meilleure amie. J’suis pas un malade mental. »

Ouais, j’le lui disais car ça m’pesait un peu beaucoup qu’elle croive que j’sois pédé... c’était juste dégueu et rien qu’l’idée ça m’filait la gerbe… j’veux dire, j’suis tolérant, mais j’veux ni l’voir, ni en entendre parler !

« Donc voilà c’que j’dis :  qu’est-c’qu’y fait que j’fasse pour qu’tu m’croive ? »
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Moi, j'serais vous, je vous écouterais... Non, moi, j'serais nous, je vous... Si moi, j'étiez vous, je vous écouterais ! Non, elle me fait chier, cette phrase !
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Ambrosia :: L'histoire Ambrosienne :: Palais impérial :: 1er étage-
Sauter vers:  
Il était une fois AmbrosiaNos Partenaires

Retrouver nous surDes mêmes auteurs