AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
RSS
RSS


 :: L'histoire Ambrosienne :: Palais impérial :: 1er étage

Moi, j'serais vous, je vous écouterais... Non, moi, j'serais nous, je vous... Si moi, j'étiez vous, je vous écouterais ! Non, elle me fait chier, cette phrase !

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Emily de Brez
Ambassadrice eskroise / future cantatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t155-pupille-emily-de-brez-cantatrice#2422
Nationalité : Eskroise
Messages : 208
Date d'inscription : 26/02/2017
MessageSujet: Re: Moi, j'serais vous, je vous écouterais... Non, moi, j'serais nous, je vous... Si moi, j'étiez vous, je vous écouterais ! Non, elle me fait chier, cette phrase ! Mer 28 Mar 2018 - 8:48
Emily le regarde et fronce les sourcils, non mais des fois, les hommes sont bêtes. Il n’y a pas à dire, et elle hésite quant à la marche à suivre pour le reste. Elle finit par inspirer par le nez et lever les yeux au ciel en inspirant en même temps. Ce qu’elle doit pas entendre maintenant. Bon, elle va vite dire quelque chose, parce qu’il va croire qu’elle croit toujours qu’il soit gay. Sauf que…bon. «J’sais pas agis ? » Elle lui sourit, avec malice et même amusement. «Tu causes plus que Tonton quand il veut faire piger qu’il a raison. » Ouai, carrément, mais bon, rectifier le fait qu’il soit pas un amoureux des hommes, ça lui parait vachement important. Même temps, elle a fait des réflexions sur Saraid, ils viennent de s’embrasser, c’est sûr qu’elle croit encore… «Non parce que bon…tu causes, tu causes, t’es quand même pire qu’une fille mon vieux ! »

Emily joue de malice, elle a envie de le taquiner, et de surenchérir jusqu’à ce qu’il la fasse taire. Elle le regarde avec un semblant de sérieux et se met à rire de bon cœur. « Et blablabla je suis pas gay et blablabla j’aime pas les mecs, et blablabla… » Elle continue comme ça, avant d’éclater de rire et de se mordre la lèvre inférieure en le regardant. Bon, elle l’avait cru gay toutes ces années pour plein de raison. La première parce qu’il bandait à la rivière et qu’elle pensait qu’il matait plutôt un des garçons, c’était pas clair, ça a fait le quiproquo quoi ! Et puis, y avait aussi…plein d’autres trucs.

Bon s’il prenait la mouche parce qu’elle ricanait, c’est qu’il était bête comme ses pieds, mais elle l’aimait comme ça aussi !




"C'est fou comme c'est une chose pratique le mariage.
On passe de fille de pécore à future duchesse de Brez"
avatar
Gaël François
Valet de Nemrod
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Eskrois - Thormien
Messages : 92
Date d'inscription : 19/05/2017
MessageSujet: Re: Moi, j'serais vous, je vous écouterais... Non, moi, j'serais nous, je vous... Si moi, j'étiez vous, je vous écouterais ! Non, elle me fait chier, cette phrase ! Jeu 29 Mar 2018 - 22:09
Ben ouais, j’sais, mais question, elle est con, mais ça fait des années qu’elle m’fait comprendre que j’suis juste un pédé àç ses yeux. Oh, elle l’disait pas comme ça, mais rev’nait au même ! J’la r’gardais pis j’me sentais con d’l’avoir dit… agir qu’elle disait… ouais, agior et m’prendre un vent ? Ouais, mais non. Pis bon, j’tais pas un connard ! J’cassais pas l’coup des potes. Donc j’avais fermé ma gueule, pis j’lavais laissé faire avec qui elle voulait. J’tais pas du genre à faire chier pour ça…. Pis si ‘elle voulait, j’la connaissais la Lil’ ! Si elle avait voulu, elle s’rai v’nue ! Elle attendait pas, la rousse, qu’on fasse le premier pas, elle le f’sait. Logique. Lil’ quoi.

Pis elle s’mettait à s’foutre de ma gueule… moi ça m’posait problème en fait… parc’qu’elle se rendait pas compte d’la réputation qu’elle m’avait fait à cause de ces con’ries. Oh, c’tait jamais avec c’qu’elle m’disait, mais plutôt de c’qu’elle disait pas. Ça elle comprenait pas, d’ailleurs s’pour ça que comme elle s’marrait un peu ben moi j’lui balançais une dernière tape sur la tête.

« Arrête de t’moquer ! C’est d’ta faute aussi ! »

Ouais, c’tait complètement d’sa faute… elle m’avait fait une putain de répute de tantouze… et j’devais genre m’dire que puisqu’elle agissait bizarrement avec moi, ben elle était la seule responsable ! J’restais un moment sans rien dire avant d’lui expliquer c’que j’pensais d’ses moqu’ries !

« Tu t’rends pas compte mais ça fait des années qu’tu m’traite comme ça, et j’devrais oublier juste parc’que madame a envie d’calinoux… Si t’es en manque, t’as qu’à aller voir le vieux. J’suis pas là pour calmer tes vides affectifs. Moi j’t’aime, beaucoup même, mais si j’ai pas d’excuses, ben j’suis désolé, mais autant qu’t’oublie les bisous. »

Ouais, elle s’rendait pas compte comme elle était blessante avec tout ça !

« Et si j'parle trop, c'est pareil ! »
avatar
Emily de Brez
Ambassadrice eskroise / future cantatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t155-pupille-emily-de-brez-cantatrice#2422
Nationalité : Eskroise
Messages : 208
Date d'inscription : 26/02/2017
MessageSujet: Re: Moi, j'serais vous, je vous écouterais... Non, moi, j'serais nous, je vous... Si moi, j'étiez vous, je vous écouterais ! Non, elle me fait chier, cette phrase ! Jeu 29 Mar 2018 - 22:42
Emily pousse un soupir. Elle n’a plus envie de câliner ou de lui montrer plus de son affection. Elle se réinstalle sur un coin du lit, et le laisse parler, elle ne rit plus, au contraire, elle est même sérieuse. Bah, c’est un peu l’moment pour, et elle s’sent pas bien à l’aise, mais elle va faire l’effort. Puis bon, elle va éviter d’parler du vieux, Gaël sait pas ce qu’elle peut faire avec Nemrod et ce n’est pas plus mal. «Je suis désolé, mais toute la bande pensait, parce que tu bandais à la rivière, et on croyait que c’était parce que tu matais Jonas. Alors bon… » Il y a des tas d’anecdotes comme ça, elle pourrait lui faire une liste longue comme le bras. Mais à la place, elle se contente de hausser les épaules. « Maintenant, si tu veux que je te raconte, en détail, tout c’qui a fait qu’on t’pensait gay, bah on en a pour une heure. Ça me dérange pas. Moi ce qui me dérange, c’est que tu crois que t’es juste là pour combler mon manque affectif. » Elle le regarde, il est blessant, elle s’est peut-être trompée, elle comprends pas. Et pis si elle pige pas, elle a pas de raison d’être brutale, toutes façons, il va encore se plaindre. Alors, elle préfère pas insister.

Il l’aime ? Ou juste comme une amie ? Parce que s’dire je t’aime, en ami, ça peut. Elle veut pas chercher, maintenant, puisqu’il veut causer et continuer, autant le faire. «Les quiprocos ils ont influencé, c’est tout. J’voulais pas te blesser si c’était le cas et puis…okay, c’était plus facile de croire que tu l’étais, parce que …bah…ça m’évitait de comprendre. Je sais pas, que je t’aimais plus que ça. Voilà, c’est tout. J’sais pas ce que tu veux entendre, en plus. Je suis désolée. » Elle a pas mieux. Elle lui sourit et lui tapote la jambe, douchée dans ses élans, elle se relève du lit. « Au moins, on est deux à être blessant, moi j’pensais que t’étais gay et toi, que j’veux juste combler du manque affectif. »

C’qu’elle aime pas c’genre de conversation mon dieu ! Elle soupire, en se tenant au pied du lit mais elle lui sourit. Bon bah voilà, c’est dit, elle sait pas quoi faire maintenant ! C’bizarre maintenant, elle  veut pas s’en aller, mais elle sait pas si elle doit rester.[/color]




"C'est fou comme c'est une chose pratique le mariage.
On passe de fille de pécore à future duchesse de Brez"
avatar
Gaël François
Valet de Nemrod
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Eskrois - Thormien
Messages : 92
Date d'inscription : 19/05/2017
MessageSujet: Re: Moi, j'serais vous, je vous écouterais... Non, moi, j'serais nous, je vous... Si moi, j'étiez vous, je vous écouterais ! Non, elle me fait chier, cette phrase ! Jeu 29 Mar 2018 - 23:10
J’aurai du m’sentir triste d’lavoir blessée. Mais en vrai, là, tout d’suite, je m’en battais les couilles royal ! J’la r’gardais alors qu’elle m’disait qu’y avait des trucs qui faisaient penser. Ben qu’est-c’qu’il lui fallait ? Les amis… ben c’est sensé s’faire confiance, non ? onc si j’lui avais dit une fois que j’l’étais pas, ben elle aurait du m’croire, mais non, que dalle… j’la r’gardais et j’lavais mauvaise… surtout quand elle disait qu’c=’était faux quand j’disais qu’j’étais là que pour combler son manque affectif. Ah ouais, vraiment ? Mon cul ! Vous voulez une preuve ? Okay, j’en donnais une.

« Preuve que si, si c’tait avec Jonas que j’avais débarqué dans cette ville, ben j’aurai fait tapiss’rie plus d’une fois… et pas qu’juste tapiss’rie d’ailleurs… banquette aussi, les bons jours ! »

Qu’elle ose dire l’contraire… qu’elle ose ! Parc’qu’elle savait très bien qu’c’était vrai ! M’enfin, puisqu’elle s’excusait , ben moi j’faisais comme un vrai ami, j’la croyais . Pis j’pardonnais ! J’lui fis un sourire. Et j’tapotais l’lit à côté d’moi pour lui dire de v’nir s’asseoir encore. Pius qu’elle vienne ou j’faisais mline d’aller la chercher !  Parc’que ouais, j’étais pas assez con pour m’lever alors que j’avais la gambette fracassée !

« Allez, magne de t’asseoir où je’viens t’chercher ! »

J’disais rien d’plus, mais j’lui souriais. Ça voulait bien dire qu’ça allait, non ? Mais hors de question que j’revienne sur c’que j’avais dit. Parc’qu’elle savait qu’c’était vrai ! J’restais à attendre, juste pour voir si elle allait rajouter un truc ou si elle allait juste se taire et attendre. Moi, j’ferais rien, j’resterais silencieux un moment, pis j’lui sortirai alors, parc’que j’suis pas un monstre.

« Allez, bien m’broyer ent’tes battoirs, moi j’peux pas t’atteindre !  Pis bon, ben j’pardonne, parc’que c’est comme ça qu’ça marche. Si on aime on pardonne ! »

Enfin, on pardonnait… pas tout non plus hein !
avatar
Emily de Brez
Ambassadrice eskroise / future cantatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t155-pupille-emily-de-brez-cantatrice#2422
Nationalité : Eskroise
Messages : 208
Date d'inscription : 26/02/2017
MessageSujet: Re: Moi, j'serais vous, je vous écouterais... Non, moi, j'serais nous, je vous... Si moi, j'étiez vous, je vous écouterais ! Non, elle me fait chier, cette phrase ! Jeu 29 Mar 2018 - 23:22
Emily hausse les yeux au ciel, Jonas, sérieusement ! Elle l’a jamais aimé, pas bien fort en tous cas, beau et bête et bien fait. Voilà c’est tout, mais ça la gonfle, s’il a envie de continue, bah d’accord, c’est sa punition pour tout c’qui veut, d’accord ! Elle ça l’énerve. Jonas il aurait jamais franchit l’obstacle Nemrod, il aurait été trop con pour s’tenir et en plus, elle est pas sûre qu’elle s’y serait encore intéressée. Non, parce que…faut pas se mentir, son tuteur lui enseigne de ces trucs que le beau et bête Jonas arriverait jamais à faire.

Et Gaël alors ? Et bien c’est pas pareil. Elle éprouve des choses plus profonde pour lui, et elle doit s’y faire. Mais c’est bien plus fort que ce qu’elle n’a jamais pu éprouver. Vrai qu’elle pensait aimer Jonas, ou en tous cas, attendre un peu plus d’affection de sa part, sauf qu’il est pas venu ici, et y avait rien de plus entre eux que le foin. Mais elle dit rien.

Elle le regarde de son air boudeur au pied du lit, elle veut pas se rasseoir. «Tu peux pas t’as la jambe pétée. »Elle lui dit ça, en boudant un peu. Elle va pas lui faire la tête, elle peut pas, elle saurait pas, au lieu de ça, elle roule des yeux en souriant avant d’aller vers lui, mais franchement, elle se demande ce qui va se passer, elle veut pas qui croit n’importe quoi.

Elle va s’poser et puis bon…un calin, ça vient tout seul, elle l’entoure au niveau du torse et s’allonge à côté de lui. Elle est jamais restée toute collée à un garçon, comme ça, et c’est plutôt pas mal. Enfin, si elle est déjà restée…avec lui. Ils l’ont fait si souvent, mais cette fois, son odeur lui retourne un peu le ventre, comme si elle avait une envie brûlante de friandise, elle dit rien, elle cache son visage contre lui et profite de le respirer. «ça va ta jambe ? Tu veux que je fasse quelque chose ? »

C’est finit la dispute, alors elle peut parler d’autre chose, donc voilà.






"C'est fou comme c'est une chose pratique le mariage.
On passe de fille de pécore à future duchesse de Brez"
avatar
Gaël François
Valet de Nemrod
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Eskrois - Thormien
Messages : 92
Date d'inscription : 19/05/2017
MessageSujet: Re: Moi, j'serais vous, je vous écouterais... Non, moi, j'serais nous, je vous... Si moi, j'étiez vous, je vous écouterais ! Non, elle me fait chier, cette phrase ! Mer 4 Avr 2018 - 8:10
Comment ça, j’peux pas ? Moi j’parie qu’si ! Bon, après, j’dis pas qu’ça va pas faire mal, pis j’dis pas qu’j’aurai pas eu mal, hein !  Mais elle m’connait suffisamment bien pour savoir ça :  j’suis assez con pour l’faire ! Alors faut pas m’mettre au défi ! Elle l’sait hein   D’ailleurs c’est ptetre pour ça qu’elle vint m’voir pis s’calait cont’moi. Ouais, là, au moins, c’tait bien du coup, j’la serrais aussi dans mes bras, pas fort hein,  pis j’restais sans rien dire, j’préférais profiter d’ça.
Et pis au moins, à c’moment là, elle était pas en train d’taper !

« J’crois qu’ça va aller pour la jambe… après…. Ben tu sais j’suis toujours partant pour une pipe et cent roues... »

Comment ça j’déconne ? Ouais, parfait’ment ! Et après ? J’rigolais un coup avant d’finalement la serrer plus fort  cont’moi, pis j’profitais. Lil’ était as du genre caline, de base. Plutpot du genre à t’mettre une bonne claque dans l’dos, l’genre bien virile qui t’les fait cracher. Mais bon, du coup, puisqu’elle était toute douce et toute gentille, ben, j’ profitais un peu, pis même qiue j’lui f’sait un bijou dans les ch’veux, pis j’la gardais cont’moi. Pis, comme ça f’sait trop longtemps qu’c’était sérieux, j’sortais une aut’conn’rie.

« Dis… ça fait pédé si j’dis qu’j’aime bien les câlins ? Par contre j’te préviens,  si tu restes trop longtemps comme ça, d’abord, j’vais beaucoup aimer, mais surtout j’risque d’finir par faire une connerie... »

Et ça, niveau connerie, j’en connaissais un rayon ! Du genre à glisser ma main, pis l’attaquer en traitre et m’mettre à la chatouiller. Pis j’me mettais à rigoler en continuant. Ouais, rester calme c’est pas possible. Pis après cette conversation, c’était ça ou lui sauter d’ssus.
J’vous rappelle que j’ai la jambe pétée...
avatar
Emily de Brez
Ambassadrice eskroise / future cantatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t155-pupille-emily-de-brez-cantatrice#2422
Nationalité : Eskroise
Messages : 208
Date d'inscription : 26/02/2017
MessageSujet: Re: Moi, j'serais vous, je vous écouterais... Non, moi, j'serais nous, je vous... Si moi, j'étiez vous, je vous écouterais ! Non, elle me fait chier, cette phrase ! Mer 4 Avr 2018 - 11:42
Emily a pas l’habitude de câliner, elle a jamais trouvé personne pour ça, pourtant, Gaël, elle en a envie, d’rester contre lui et de le câliner. Se sentir toute proche et respirer son odeur. Il sent terriblement bon pour elle et elle adore ça, c’est l’odeur la plus rassurante du monde, de son monde. Elle aurait du se rendre compte avant qu’elle éprouvait cela pour lui, maintenant c’est trop tard, tout a tellement changé. Elle s’sent triste et heureuse en même temps, pendant qu’Gaël a pas finit d’dire ses conneries. «Cent roues ? T’prends pas cher, c’est dans mes moyens. » Elle dit ça en pouffant et en le serrant un peu plus fort. Elle s’sent godiche à lui faire des mamours, sérieusement. Va pas falloir que ce soit une habitude ! Mais pour l’instant, elle s’en fout.

«Non, c’est pas pédé mais… » Elle sent sa main s’faufiler pour la chatouiller, Emily se raidit vit, elle pousse un cri, elle se met à rire, elle se tortille et VLAN son pied part dans un sens et PAF sa jambe ! Elle cogne directement sur la blessure de Gaël, nul doute qu’il va hurler, et Emily se relève brusquement sur le lit, à genoux sur le matelas. Un peu paniquée, elle n’ose plus le toucher et tente tant bien que mal d’avoir une utilité. «Oh merde, merde ! Je suis désolée, mais…t’es bête ! ça va ? Tu veux quelque chose ? » Elle irait lui chercher aussi vivement que l’éclair, promis.

« Je m’en veux… » Bah bien sûr qu’elle s’en veut, il a déjà mal alors, pourquoi elle en rajoute ? Même sans faire exprès !




"C'est fou comme c'est une chose pratique le mariage.
On passe de fille de pécore à future duchesse de Brez"
avatar
Gaël François
Valet de Nemrod
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Eskrois - Thormien
Messages : 92
Date d'inscription : 19/05/2017
MessageSujet: Re: Moi, j'serais vous, je vous écouterais... Non, moi, j'serais nous, je vous... Si moi, j'étiez vous, je vous écouterais ! Non, elle me fait chier, cette phrase ! Lun 16 Avr 2018 - 16:16
Ouais, cent roues, c’tait que dalle pour une princesse, mais bon, j’allais pas la mettre sur la paille non plus hein ! Sinon après, on pourrait plus rien faire quand j’l’aid’rait à faire le mur ! Remarque, j’aurai pu d’mander l’compte en rames plus qu’en roues ! J’lui fis un clin d’œil en ricanant avant d’finalement lui faire les chatouilles ! J’lui fis un r’gard amusé alors qu’elle bondissait. Pis en suite j’ret’nais un cri d’douleur ! Ouais, ça f’sait mal !  Elle v’nait d’filer un coup dans ma guibolle ! Putain ! Ca f’sait mal bordel ! J’serrais les dents, pis j’disais rien, j’attendais qu’ça aille un peu mieux avant d’parler !

« Qu’tu fasses gaffe ! Voilà c’que j’veux ! »

Ouais, parc’que bon, bordel ça f’sait mal… j’la serrais à nouveau cont’moi sans rien dire cette fois. Parc’que j’avais rien à ajouter, rien à dire… j’restais silencieux et j’attendais un peu. Pis, enfin, j’lui saisissais la tête, posant mes mains sur ses joues pour lui rouler un gros patin. Pas pour une raison, juste parc’que j’en avais envie. Pis fallait pas qu’elle s’en veuille. Pour la douleur, j’veux dire. Pour le reste, j’suis sur qu’elle pourrait s’en vouloir parc’que c’était uniq’ment d’sa faute ! Mais ça, pour l’coup, on s’en foutait, hein ! J’(restais sans rien dire avant d’finalement lui lancer, sur un ton un peu embêté, parc’que j’venais d’penser à un truc. C’était tout con, hein, mais fallait bien qu’on en parle un peu !

« Euh… on devrait ptetre arrêter ça… parc’que sinon, l’vieux va l’savoir… »

Ouais, elle savait ptetre pas, elle, mais moi, comme j’bossais pour lui, j’le savais… il avait des yeux partout : dans les murs, dans les plafonds, dans les rues… il finissait toujours par savoir c’qu’il fallait pas !  J’restais un moment sans rien dire avant d’finalement d’lui expliquer.

« C’est un serpent ce type… et en même temps, il sait tout... il a des mouchards de partout… genre y s’faufile dans not’dos par surprise, y s’faufile comme un cafard… alors vaut ptetre mieux pas rester comme ça trop longtemps… »
avatar
Emily de Brez
Ambassadrice eskroise / future cantatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t155-pupille-emily-de-brez-cantatrice#2422
Nationalité : Eskroise
Messages : 208
Date d'inscription : 26/02/2017
MessageSujet: Re: Moi, j'serais vous, je vous écouterais... Non, moi, j'serais nous, je vous... Si moi, j'étiez vous, je vous écouterais ! Non, elle me fait chier, cette phrase ! Mar 17 Avr 2018 - 20:05
«Bah s’y y sait tout, vaut mieux t’être pas le traiter de cafard ! » Balance la princesse en lui exposant une évidence. Que Nemrod sache qu’elle aime Gaël lui parait normal, il l’avait taquiné avec ça, à maintes reprises, maintenant qu’elle lui avait clairement dit et qu’elle en prenait conscience, c’était encore différent. Nemrod le saurait et là…ce serait le merdier. Elle n’ose pas imaginer aussi loin. Elle soupire. «De toutes façons, j’ai une leçon. » Dit-elle tout simplement en haussant les épaules. «Et je suis même pas prête ! » Elle se redresse, prête à s’en aller, mais elle ne le fait pas, préférant se pencher sur Gaël pour l’embrasser encore.

Cette fois, le baiser est aussi tendre qu’auparavant et même un peu fougueux, se décrocher des lèvres du jeune homme est compliqué, elle le fait en lâchant un soupire, contrainte et forcée de s’éloigner. «Je reviens pour déjeuner, je vais dire de nous faire des sandwich et on mangera ici ! D’accord ? » Il pourrait dire non, elle lui laisse le choix. S’éloignant en marchant en arrière, elle lui sourit. «T’être qu’il le saura pas, tu sais ? Il serait sûrement déjà là à gueuler… » Elle hausse les épaules. «A tout à l’heure ? »

La demoiselle sort mais avant de le faire entièrement, reviens en arrière pour lui donner un coup, presque léger, dans le haut de l’épaule. «Faudrait pas que tu t’habitues à trop de tendresse ! » Et elle file. Bien entendu, elle pense déjà au fait que Nemrod pourrait lui tomber dessus pour ça, mais elle n’a pas du tout envie de calculer ce genre de chose, à vrai dire, elle se dit qu’elle préfère encore ne pas y penser et advienne que pourra !




"C'est fou comme c'est une chose pratique le mariage.
On passe de fille de pécore à future duchesse de Brez"
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Moi, j'serais vous, je vous écouterais... Non, moi, j'serais nous, je vous... Si moi, j'étiez vous, je vous écouterais ! Non, elle me fait chier, cette phrase !
Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Ambrosia :: L'histoire Ambrosienne :: Palais impérial :: 1er étage-
Sauter vers:  
Il était une fois AmbrosiaNos Partenaires

Retrouver nous surDes mêmes auteurs