AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
RSS
RSS


 :: L'histoire Ambrosienne :: 1er niveau de la Cité :: Quartier des arts :: Passaretti Luthier

Des questions discrètes [Edgar]

avatar
Daeron Azuran
Protecteur de la Foi en Ameth
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t389p10-dignitaire-daeron-azuran-chasseur-d-impie#10770
Nationalité : Amethienne
Messages : 38
Date d'inscription : 12/10/2017
MessageSujet: Des questions discrètes [Edgar] Ven 4 Mai 2018 - 13:35
Le temps est redevenu clément au sein de la capitale ambrosienne, si la neige ne fait plus présence, les douceurs printanières s’échangent la place avec quelques pluies hivernales. Les températures ne sont pas toujours plaisantes pour Daeron, elles restent frigorifiques, bien loin de la douceur du Protectorat et de ses chaleurs qu’ici, l’on juge écrasante. S’il se dirige d’un pas certain vers une petite boutique de musique, ce n’est pas forcément pour jouer d’un quelconque instrument. En vérité, c’est plutôt les pistes non explorées qui intéressent en ce jour, le Protecteur de La Foi. Le Moulin Rouge n’est pas forcément dans ses cibles, en vérité, depuis la disparition de son ancien propriétaire, il n’y aucune raison pour cibler de nouveau la bâtisse de spectacle. Si le lieu n’est pas entièrement de perdition, offrant des spectacles de danse, il ne peut nier l’effet produit sur un public venu admirer bien plus que le mouvement d’un entrechat où d’une jambe légère. Les Ambrosiens se targuent d’être des croyants, mais rien que ce genre d’endroit, libre d’accès, avoue leur habitude à frôler avec Fyel.

Pénétrant dans la boutique, il s’est approprié un instrument à un frère, pour le faire réparer par le propriétaire, rien de méchant, mais surtout, un prétexte pour lui poser une ou deux questions. Les gens parlent parfois plus librement quand ils ignorent sa dévotion à Ameth et son rôle dans ce bas monde ! Attendant quelques instants l’arrivée du propriétaire, Daeron Azuran observe les instruments de musique sans s’y intéresser plus grandement. Il n’a point de qualité avec ces objets, à défaut d’une belle voix grave pour le chant. « Bonjour ! » Lance-t-il à celui qui ressemble à la description du propriétaire des lieux qu’on lui a faite. «Je vous amène un instrument pour un ami, qui n’a pu se déplacer, on vous a recommandé à lui en disant que vous vous occupez des instruments d’endroit réputé, comme le Moulin Rouge, depuis plusieurs années. »

Ce qu’il souhaite savoir, c’est s’il s’occupait déjà des instruments avant que le propriétaire ne change. Cela pourrait s’évérer utile d’engager la piste d’un témoin/suspect que personne n’aurait jamais pensé interrogé.


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t422-edgar-edgar-gentleman-de-la-bricole#12776
Nationalité : Ambrosien
Messages : 42
Date d'inscription : 03/01/2018
MessageSujet: Re: Des questions discrètes [Edgar] Dim 12 Aoû 2018 - 19:42
La sonnette de la porte retentit encore une fois, Edgard tourna difficilement la tête vers l'ouverture avant de soupirer. Si la pancarte était aujourd'hui retournée ouverte c'était uniquement parce qu'il attendait quelqu'un de bien spécial, puis il fermerait Cependant son contact semblait avoir oublié qu'il devait venir vu que les heures s'étaient écoulées depuis qu'il s'était avachit sur son tabouret et qu'à part quelques clients venus récupérer leurs instruments et de nouvelles commandes qui venait gonfler son stock de travail à accomplir, sa fièvre avait été sa seule compagne. Il se leva avec difficulté, titubant plus que ne marchant jusqu'à la porte qui séparait l'atelier de la boutique à laquelle il parvint tout de même avec l'aide des murs. Il plaqua son sourire le plus commercial sur les lèvres et passa le sas en regardant la personne devant lui. La peau foncée, il ne semblait pas être un de ses clients habituels, peut être un marchand avec ce teint basané ? Il inclina la tête à son salut avant de tiquer, avec les derniers dégâts les déclarations de vol avaient été nombreuses, alors entendre que l'instrument ne lui appartenait pas mis la puce à l'oreille au luthier.

Le regard sur les instruments divers exposés de l'homme n'est ni admiratif, ni intéressé, après son ami est peut être réellement malade. Ce qui ne l'étonnerait pas vu l'état dans lequel il se trouvait lui même. Il tendit la main vers l'objet, prêt à apporter son expertise pour ensuite ... Ensuite quoi ? Ah oui devis... Il était si fatigué.. Il se pencha pour sortir un tapis d'examen et le posa sur le bureau en se tenant à celui-ci à moins que ce ne soit l'inverse. Il attendit que le potentiel client dépose son instrument pour le regarder dans son état général déjà. Il avait beau être malade, cet objet semblait en état bien que sans doute pas récent. Il voyait bien que l'homme désirait discuter, mais le principe du luthier était simple, chaque client est unique, pas de croisement entre clients, lui permettait d'avoir une intégrité sans faille. Aussi il répondit à l'homme tout en commençant à examiner plus profondément l'objet.

On vous a bien renseigné, cette boutique à de nombreux clients depuis plusieurs générations dans de nombreux lieux.

Il eut beau retourner l'objet il ne voyait qu'un léger changement de cordes peut être, rien de bien dramatique mais qui aurait pu attendre le rétablissement du propriétaire. Il sortit un set de cordes du calibre de celui devant lui et commença à les changer sans rien dire, se concentrant uniquement sur l'ouvrage, sa fièvre ne lui permettant pas de gérer plus d'une chose à la fois. Pourtant il repensa aux vols et nota dans son esprit le numéro de série de l'instrument avant de demander.

Vous dites que votre ami ne peut pas se déplacer pour un changement de cordes ? Cela aurait pu attendre son rétablissement de quoi souffre t il ?


avatar
Daeron Azuran
Protecteur de la Foi en Ameth
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t389p10-dignitaire-daeron-azuran-chasseur-d-impie#10770
Nationalité : Amethienne
Messages : 38
Date d'inscription : 12/10/2017
MessageSujet: Re: Des questions discrètes [Edgar] Lun 3 Sep 2018 - 21:56
« Il a perdu ses deux jambes lors de la tempête. » Déclara gravement l’homme de Foi, dévisageant de ses yeux inquisiteurs le marchant. L’homme avait l’air malade, et fiévreux, ses yeux étaient luisant de fièvre et son teint étrangement blême. Daeron se redressa un peu, sa haute stature s’imposait de son côté du comptoir et il ne paraissait ni petit, ni minuscule, il était. « Une poutre lui est tombée dessus et si par la grâce d’Ameth il a pu s’en sortir, son amputation récente ne lui permet pas de sortir de son lit et il aime jouer un peu…pour ses prières. » La chose était cruellement vraie et dans tous les cas, peu lui importait que l’autre le croit. L’autre était un païen, il n’avait aucun compte à lui rendre.

«Vous vous occupiez des instruments du moulin bien avant que l’actuelle propriétaire ne le reprenne, n’est-ce pas ? » Demanda-t-il gravement, il n’aimait pas y aller par quatre chemins et de toutes façons, il avait mieux à faire que se saisir de pincette. « N’est-ce pas ? »

Daeron insista sur ses propos, vu que l’homme paraissait seulement capable de se concentrer sur les cordes. Il pourrait tout à fait lui faire comprendre qu’il était Protecteur et qu’il attendait des réponses de ses lèvres. Mais cet homme ne peut être idiot, il a assez d’indication pour comprendre. Mieux vaut que l’homme soit coopératif en toutes vérité, il serait navrant que les prêtres s’intéressent un peu trop à lui. Mais au fond, il n’y a pas de raison.

« Vous n’avez pas l’air dans votre assiette… » Ne put s’empêcher de dire Daeron, observant l’air épuisé de cet homme et son visage cadavérique. Une bonne fièvre devait le tenir, avec le froid qu’il y avait eu, quoi de plus normal, n’est-ce pas ? Le Protecteur ne craignait pas les microbes, il craignait le froid, mais celui-ci n’était pas là. En tous cas, il dévisagea le luthier sans faire aucun mouvement à son encontre, mais l’homme paraissait comme ailleurs.


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t422-edgar-edgar-gentleman-de-la-bricole#12776
Nationalité : Ambrosien
Messages : 42
Date d'inscription : 03/01/2018
MessageSujet: Re: Des questions discrètes [Edgar] Sam 22 Sep 2018 - 12:36
Cette tempête avait affecté tout le monde, que ce soit matériel pour sa part ou physique pour d'autres. Il avait comme tous eu son lot de désagrément à gérer, mais qu'il essaie d'insister o de l'apitoyer, Edgard n'avait pas vraiment la tête à la compassion ces derniers jours. Il replaçait avec soin les cordes, ses doigts agissant seuls pour replacer les filons manquants ou abîmés. Son interlocuteur tentait de se l'imposer dans sa taille, sans être un géant, l'ombre qu'il portait sur l'étal n'inspirait pas vraiment le luthier. Il en avait croisé de toutes sortes des clients, mais des qui pensaient leurs foi plus importante que le reste jamais. Il ne pouvait même pas concevoir qu'on puisse, au nom de quelque chose qu'on ne pouvait ni voir ni prouver, tuer, torturer et interroger sans jamais être inquiété. Non pas qu'il soit non croyant, il croyait en les arts et en la musique et leurs divins inspirateurs, mais certaines pratiques outre mer le choquait plus que ne l'intéressait.

Mes souhaits de rétablissements à votre ami, puisse Aernia lui accorder repos et bonne santé dans les jours à venir et plus heureux.

Il n'était pas dénué de compassion, et prierait sans doute pour cet homme en plus de tous ceux pour qui il priait chaque jour. Il tira sur la première cordes, la serrant avant de jouer dessus, et continua jusqu’à obtenir un La correcte. Puis s'attaqua au changement de la seconde. Ses mains semblaient douées de vies, allant d'elle même trouver les points de tension pour desserrer la corde désignée.

Mon père et mon grand père avant moi ont en effet eut le contrat pour cet établissement. Pour ce qui concerne les instruments à corde en effet, pour les autres je dois avoir dans le contrat les autres entrepreneurs qui sont désignés pour les réparations et entretien. Il soupira un peu, posant l'instrument devant lui pour le fixer d'un air absent avant de se souvenir de la dernière questions de son interlocuteur qui étira un mince sourire sur ses lèvres. Ne vous en faites pas, le travail sera bien fait, je vais chercher derrière une plus mince, j'ai du oublier d'en mettre de côté au comptoir, si vous voulez bien m'excuser.

Edgard adressa un sourire polit à l'homme avant de faire demi tour vers l'atelier, ouvrant le battant en rassemblant ses forces pour ne pas tituber. Une fois la porte refermée il s'adossa au battant et passa une main sur son front en sueur, cela n'allait pas en s'améliorant, il alla prendre le cachet remis par son attentionnée de soeur qu'il avait boudé par pure fierté et l'avala avec un verre d'eau. Le liquide sembla lui permettre d'ordonner mieux ses idées. En quoi le Moulin pouvait il avoir attiré l'attention des amethiens ? Étrange, peut être qu'il pourrait en glisser un mot à la ministre cela l’intéresserait peut être. Il alla chercher les sets de cordes qui manquait devant et revint dans la boutique le tint toujours aussi fiévreux mais les yeux plus alerte. Laisser le temps au médicament d'agir et il serait sans doute suffisamment en forme pour tenir l'interrogatoire, parce qu'il avait bien l'impression que c'en était un, et à part ce qu'il avait découvert après la mort de sa femme, il n'avait rien à cacher.

Voila excusez moi, cela ne devrait plus être long. Il se remit au travail pour terminer celui-ci et adressa une petite prière qu'il puisse retourner ce coucher après ça.


avatar
Daeron Azuran
Protecteur de la Foi en Ameth
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t389p10-dignitaire-daeron-azuran-chasseur-d-impie#10770
Nationalité : Amethienne
Messages : 38
Date d'inscription : 12/10/2017
MessageSujet: Re: Des questions discrètes [Edgar] Dim 14 Oct 2018 - 22:02
Daeron hoche la tête en guise de remerciement, les propos du luthier seront transmis, même si l’homme n’est pas connu de son ami. Ce n’est que de la politesse, rien de plus, mais Daeron est assez éduqué pour estimer cela dans le bon sens. Daeron reste silencieux, appréciant les réponses du jeune homme. Il semble cependant bien mal en point et la pâleur de son visage laisse deviner soit de l’inquiétude, soit la santé. Il reconnait les signes de la maladie plus que du reste, les yeux éclatés par la fiévre, la peau livide, et l’impression de…comment dire…peau poisseuse. Quand une personne est fiévreuse, le cuir du corps semble transpirer mais pas tout à fait.

«Vous êtes donc un habitué de la demeure ? » Demande-t-il. «Vous n’avez jamais remarqué une inscription étrange sur un mur ou des objets qui vous ont intrigué ? » Les questions sont ce qu’elles sont, après tout, il y a peu de chose à dire, lui demander s’il a déjà croisé quelqu’un avec un tatouage étrange ou une sorte de poisson ne peut-être clairement dis. Il cherche à voir, savoir, s’il n’a pas remarqué des statuettes inconnus entre autre, mais de manière détourné. Il hoche la tête quand l’homme s’excuse et revient finalement terminé son travail.

«Pas de souci, prenez votre temps, ce n’est pas que je n’apprécie pas le travail bien fait, mais vous êtes pâle, ce serait plus prudent de vous reposer. Mais chacun a une constitution différente, la fièvre m’arrête peu aussi. »

Dit-il sobrement, Edgar Passaretti est en tout cas un homme courageux, il semble réellement épuisé, mais il officie dans sa boutique et c’est tout à son honneur. Il ne semble pas être un mauvais homme mais cela ne veut rien dire et Daeron ne se permettrait pas de le juger impie, il ne le fait jamais sauf avec ceux dont la suspicion est sans équivoque.


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Des questions discrètes [Edgar]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Ambrosia :: L'histoire Ambrosienne :: 1er niveau de la Cité :: Quartier des arts :: Passaretti Luthier-
Sauter vers:  
Il était une fois AmbrosiaNos Partenaires

Retrouver nous surDes mêmes auteurs