AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
RSS
RSS


 :: Prologue final :: La salle des archives :: Archive des identités

Peuple - Shade Fairley - Tueuse à gages

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Peuple - Shade Fairley - Tueuse à gages Lun 28 Mai 2018 - 21:50
Fairley Shade
ft. Gemma Arterton de Hansel&Gretel
Surnom : L'Ombre
Âge : 20 ans
Métier : Tueuse à gages
Nationalité et origines : Le Royaume d'Eskr

Situation conjugale : Célibataire
Culte : Dévouée à Innommable et tout particulièrement  Syhn, la Mangeuse d’Âme
Orientation sexuelle : Bi
Groupe Peuple
Carnation : Blanche
Taille : 1m60
Corpulence :Mince
Cheveux : Longs et bruns
Yeux : Marrons
Signe(s) distinctif(s) :Poinçon de la Cabale sur le talon droit. Déteste les animaux. A une peur terrible du feu.
Caractère :
« Quelle jeune femme charmante ! Tant d’innocence sur ce joli minois c’est adorable »

« Qu’est-ce qu’elle est jolie et bien élevée ! »

« Tant de bonté chez une aussi jeune personne, cela pousse à l’admiration ! Et quelle piété »


Oui…c’est ça bande d’innocents…je suis tout cela. Je suis la jeune femme aimable, sociable, souriante. Vous pourriez même me reprocher d’être un peu trop effacée par moment surtout avec ce visage d’ange débordant d’innocence et de pureté tellement serviable et d’une grande piété exemplaire, il y a peut-être ce côté mystérieux que je maintiens en permanence qui vous intriguera certainement. Oui c’est ça…pensez cela de moi.

Ce n’est que le masque que je porte pour mieux vous duper. Car tout bon assassin doit savoir dissimuler. En vérité je ne suis rien de tout cela. Quand je retire mon sourire d’hypocrite, je dévoile une froideur extrême vide de tout sentiments aussi bien qu’à l’extérieur qu’à l’intérieur. C’est simple je n’ai pas de cœur…ou si j’en ai un mais il est pourri jusqu’à la moelle.  Je suis sans pitié, sans état d’âme certains me reprochent même d’être d’une arrogance agaçante et d’une langue trop bien pendue. Je ne vais pas leur donner tort.

Parce que je ne suis pas là pour me vendre, car d’après les mœurs de notre monde je ne suis pas quelqu’un de bien. Tant mieux. Je ne suis pas là pour l’être. Le jour je suis cette jeune petite et mignonne boulangère qui  ne fera ps de mal à la moindre mouche mais…à la tombée de la nuit. Quand la noirceur et l’obscurité ont recouvert les rues de la cité je deviens une tueuse à gages. Pourquoi je fais cela ? Parce que j’aime ça, tout simplement. Je ne suis pas une assoiffée de sang de mes congénères mais tuer est pour moi un sport que je mène avec talent sans vouloir me vanter. J’aime que le travail soit bien fait, je ne laisse rien au hasard, j’ai toujours été d’un naturel prudent et méfiant depuis la condamnation de mon père.

C’est une activité qui rapporte gros en plus et l’argent est un vice que j’affectionne aussi tout particulièrement. Car il y aura toujours quelqu’un qui voudra se débarrasser d’une personne qui le dérange, toujours quelqu’un qui souhaite se venger, c’est la nature humaine et ça même les Dieux ni peuvent rien… et par conséquent on fait appel à mes services et on me paye très chère pour ça. Il est cependant difficile de me contacter…il faut vraiment le vouloir pour ça.

Car jusqu’à maintenant mes clients n’ont jamais vu mon visage. Je vous l’ai dit je suis d’une grande prudence et j’aime jouer à cache cache avec les gendarmes. Ce n’est qu’un grand terrain de jeu pour moi et je ne compte pas perdre de sitôt. Priez pour que vous ne soyez pas sur ma liste. Parce que je vais vous traquer jusqu’à le rayer définitivement. Cachez-vous, fuyez si vous le pouvez. Mais vous n’échapperez pas à la l'Omobre aussi facilement, on n’échappe jamais à l’ombre de la Mort.
Histoire :
Je suis née dans l’atmosphère froide du Royaume d’Eskr. Ma mère est décédée en me mettant au monde donnant une seule et unique fille à mon père. Il arrive que le parent survivant reporte la faute sur l’enfant mais cela n’a jamais été le cas, car j’ai reçu tout l’amour et l’attention nécessaire qu’une petite fille mérite de son géniteur.

Mon père était un petit boulanger dans notre village d’origine et m’a enseigné son art et son amour pour la cuisine avec passion et conviction et moi je buvais et retenais son enseignement avec une admiration non dissimulée. Un homme bon mon père et très terre à terre. Il a toujours remis en question l’existence des Dieux et à refuser de m’enseigner les cultes du quotidien. En fait il était persuadé qu’il existait bel et bien une force supérieure à nous autre pauvre mortel mais cependant ne croyait en aucun cas à la Trinité primordiale, ainsi que les autres.  C’était bien entendu de l’hérésie mais il n’était pas fou et ne comptait pas le crier sur tous les toits. C’était sans compter, la parole un peu trop libérée d’une fillette telle que moi…

Mon père n’a jamais tenu de propos blasphématoires en public, mais bien moi. Lorsque mes babillements se sont transformés en une parole concrète et à peu près compréhensible que j’ai commencé à scander toute contente que la Trinité n’est qu’un tissu de mensonge et que la vraie puissance… ce n’était pas eux. Au début personne ne faisait attention aux paroles futiles d’une petite fille…jusqu’au jour où on a commencé à m’écouter, puis à s’indigner devant mes propos pour enfin directement pointer mon père comme responsable.  

J’ai donc fini par voir mon père se faire trainer comme le dernier des criminels où il a disparu pendant plusieurs jours pour subir cruellement sévices et souffrances corporelles de façon multiples avant de se faire trainer jusqu’au bucher pour y bruler vif. J’ai vu mon père se faire immoler de mes propres yeux, développant le début de ma haine pour la société et pour les Dieux eux-mêmes… Et c’est ainsi qu’à l’âge de 10 ans je me retrouvais orpheline et plus seule que jamais et c’est à la même période que j’ai commis mon premier meurtre. Alors que je suis allée pleurer toute ma peine près d’un lac situé non loin du village, les enfants de chez-moi m’ont tous suivi pour me pointer du doigt et me rabaisser cruellement.  


Calum… c’était son prénom, c’était celui qui engrainait…le pire. Lorsqu’il a de nouveau fait la comparaison entre l’hérétique et mon père nouvellement assassiné c’est comme si un voile noir c’est déposé devant mes yeux, m’aveuglant d’une haine et d’une rage à toute épreuve. Je me revois me jeter sur Calum, je nous revois nous battre comme des sauvages, je nous vois tomber dans le lac, et je me vois lui maintenir la tête dans l’eau voyant son corps secoué par le manque d’oxygène avant de définitivement s’arrêter. J’entends encore les cris des autres enfants, je ressens encore le sentiment de puissance que j’ai ressentis à ce moment-là. Pas d’autres choix, je devais m’en aller et vite. Mais pour aller où ? Et comment survivre ?


Pas de famille, pas d’amis, aucune aide…j’étais destinée à mourir toute seule. J’ai marché longtemps, errant peut être un ou deux jours sans eaux ni nourritures avant de définitivement m’écrouler d’épuisement. La mort me tendait les bras mais elle ne les a pas refermées sur moi. Non. A la place elle a mis Abel sur mon chemin. Il m’a trouvé sur sa route, m’a emmené avec lui et m’a soigné. Abel n’était pas un voyageur parcourant le globe avec ses maigres moyens non il était beaucoup plus sombre que cela et m’a enseigné une voie terrible…


Je lui ai raconté mon histoire et en détail même le meurtre que j’ai commis et le peu de remord que j’emportais avec moi. Il a tout de suite été intéressé. Il m’a avoué voir quelque chose en moi de puissant et de terrible à la fois. Il m’a fait la proposition de soit rester avec lui et suivre la formation qu’il me destinait où continuer ma route et mourir seule. Mon choix a été vite fait.


Abel m’a tout d’abord enseigné l’art de tuer, le maniement de toute arme possible. Il m’a entrainé dur. Très dur même. Mon corps n’a jamais été aussi douloureux de toute ma vie. Mais je me suis surpassée.  Je me suis endurci physiquement et mentalement, car faire preuve de sentiments était quelque chose destinée pour les faibles me disait mon mentor. Et puis il m’a surtout initié au culte de l’Innommable, je me suis alors réfugiée dans le culte des Elus et en particulier celui de la mangeuse d’âme. Au contraire de mon défunt père, j’avais une croyance et je m’y accrochais de toute mes forces. Et afin de montrer ma loyauté envers la Cabale je porte leur poinçon avec fierté. Lorsque j’atteins l’âge de 19 ans ma formation est complète d’après mon mentor et il estime que je n’ai plus besoin de lui. S’il ne m’a pas quitté du jour au lendemain me laissant de nouveau livrée à moi-même comme à mes 10 ans, il m’a cependant fait comprendre que je ne pouvais pas rester avec lui, accrochée comme une moule à son rocher et l’importance de savoir se débrouiller seul. Le contact n’a jamais été rompu entre lui et moi, cependant j’ai continué mon propre chemin. Toute seule.

Sauf que là , le petit chaton que j’étais avait maintenant des griffes bien acérées et capable de les utiliser comme il se devait et j’ai donc continué mon chemin de mon côté avant de finalement m’installer à la capitale, là où j’ai ouvert ma petite boulangerie utilisant les connaissances et l’enseignement de mon défunt père mais la nuit…je mettais en œuvre l’enseignement de mon père de substitution. Tuant pour les plus offrant, je me suis moi-même proclamée l'Ombre. Celle de la mort.  Pour ceux qui aurait quelques pièces d’or à lâcher. De l’or pour du sang. Telle est ma devise.


Divers :  Si personne ne sait qui je suis tout le monde a forcément entendu parler de l'Ombre et de ses meurtres discrets. Chacune de mes victimes ont héritées d'un crane enlacé par une rose épineuse gravé sur leur front. Rien de grandiose, ni qui demande énormément de temps à faire, un symbole grotesque.Disons que c'est ma petite signature, ma marque de fabrique.  
Date de naissance : 22/07/99
Double compte : Pas encore u.u
Où nous as-tu trouvé? : Certains me connaissent sur Divine ^^
Commentaire : Bang bang


Dernière édition par Shade Fairley le Dim 3 Juin 2018 - 18:57, édité 17 fois
avatar
Lilith de Choiseul
Impératrice de vapeur
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t35-grand-lilith-de-choi
Nationalité : Ambrosienne
Messages : 3021
Date d'inscription : 14/01/2017
MessageSujet: Re: Peuple - Shade Fairley - Tueuse à gages Lun 28 Mai 2018 - 22:24
Bienvenue sur le forum Shade! Si tu as besoin d'aide, Everard ou moi-même sommes à ta disposition Smile


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Peuple - Shade Fairley - Tueuse à gages Lun 28 Mai 2018 - 22:47
Merci bien Lilith ! bounce
avatar
Everard Zullheimer
Premier serviteur d'Ameth en Ambrosia
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Amethien
Messages : 1441
Date d'inscription : 14/04/2016
MessageSujet: Re: Peuple - Shade Fairley - Tueuse à gages Mar 29 Mai 2018 - 23:11
Bienvenue !

Je m'occupe de toi demain ! Wink


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Peuple - Shade Fairley - Tueuse à gages Mar 29 Mai 2018 - 23:19
Oh vouiiii *w*
avatar
Everard Zullheimer
Premier serviteur d'Ameth en Ambrosia
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Amethien
Messages : 1441
Date d'inscription : 14/04/2016
MessageSujet: Re: Peuple - Shade Fairley - Tueuse à gages Mer 30 Mai 2018 - 13:36
Coucou ! Du coup je lis et je modère tout ça !

En priorité je vais te demander de lever le gras sur tes textes, déjà, et ensuite, je vais aussi te demander de tout remplir (tu as oublié de mettre ton groupe dans la fiche) et du coup de normaliser ton titre de message sous la forme GROUPE – Prénom Nom – Métier

Ensuite, passons au coeur de la fiche :
- Seule ambrosia possède la technologie, donc on ne peut être mécanicien dans un village eskrois…

- Alors c’est un autre point qui me gêne un peu : remettre en question les dieux, c’est quelque chose qui amène au bucher, normalement. On ne peut pas ne pas croire, c’est quelque chose qui ne se fait pas, tout simplement. Nous avons créé cet univers avec l’idée que les iduex n’étaient pas que des religions mais des entités supérieures réelles et existantes. On ne peut les remettre en cause en tant que telles pas plus que l’on ne remet en question la terre, ou l’air.

- Même avec toute la bonne volonté du monde, en sept ans, on ne peut apprendre tous les poisons, et comment les utiliser, ni le maniement de toutes les armes, je pense…

- Le culte de la cabale ne fonctionne pas comme ça, on ne lache pas quelqu’un dans la nature après l’avoir initié… car le mentor est le seul lein entre la cabale et l’initié. On lui transmet des infos, et lui les retransmet.  Car on ne connait aucun nom, aucun visage, autre que celui que l’on forme et celui qui nous a formé… ^^’’

- Il va falloir oublier le surnom de grande faucheuse, et faudrait savoir, grande faucheuse ou ombre, car au final, tu l’appelles l’Ombre dans divers mais tu ne mentionnes ça nulle part ailleurs. Et le nom de faucheuse est déjà l’apanage d’une déesse, celle de la mort, Miraï.

Bon, je suis désolé, avec ça, ça te fait revoir toute ton histoire, je sais, et j’en suis désolé, mais si tu as besoin d’aide, ou si tu as des questions, tu sais où me trouver ! Wink


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Peuple - Shade Fairley - Tueuse à gages Jeu 31 Mai 2018 - 0:19
Alors alors... normalement, je dis bien normalement j'ai modifié et corrigé ce qui n'allait pas après...je te laisse en juger xD

Je te fais confiance pour me remettre dans le droit chemin si nécessaire u.u
avatar
Mereïphaïne d'Argosme
Propriétaire de mines de diamant
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t366-dignitaires-mereiphaine-d-argosme-dame-de-compagnie-imperiale#9416
Nationalité : Ambrosienne (naissance) | Raclueienne (mariage)
Messages : 63
Date d'inscription : 16/09/2017
MessageSujet: Re: Peuple - Shade Fairley - Tueuse à gages Jeu 31 Mai 2018 - 8:17
Bienvenue parmi nous Shade!




"Fati constantia victrix" (la constance triomphe de la fatalité"
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Peuple - Shade Fairley - Tueuse à gages Jeu 31 Mai 2018 - 19:03
Merci Miss d'Argosme ! *w*
avatar
Mélusine Duval
Ministre de l'éducation et des pupilles
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t66-grand-melusine-duval-ministre-de-l-education-et-des-pupilles
Nationalité : Ambrosienne
Messages : 1048
Date d'inscription : 26/01/2017
MessageSujet: Re: Peuple - Shade Fairley - Tueuse à gages Jeu 31 Mai 2018 - 19:13
Bienvenue chez nous jeune femme dangereuse !


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Peuple - Shade Fairley - Tueuse à gages
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Ambrosia :: Prologue final :: La salle des archives :: Archive des identités-
Sauter vers:  
Il était une fois AmbrosiaNos Partenaires

Retrouver nous surDes mêmes auteurs