Les Chroniques d'AmbrosiaConnexion

[Peuple] Gilliam Tolano - Bricoleur Dilettante [Terminée]

Partagez
Sujet: [Peuple] Gilliam Tolano - Bricoleur Dilettante [Terminée] Mer 8 Aoû 2018 - 6:39
TOLANO GILLIAM
ft. personnage de série/artiste
Surnom : Gil'
Âge : 28 ans
Métier : Dilettante/Bricoleur
Nationalité et origines : Ambrosien...
Situation conjugale : Célibataire
Culte : Tout particulièrement Aernia
Orientation sexuelle : Hétéro
Groupe : Peuple
Carnation : Caucasien
Taille : 1m72
Corpulence : Aèrienne
Cheveux : Courts/Bruns
Yeux : Marrons
Signe(s) distinctif(s) : Toujours sur le qui-vive. Un peu fou-fou, et très énergique.
Caractère : Gilliam a hérité jeune de la fortune de sa famille. C'était des marchands et ils avaient accumulé un joli pécule que Gilliam dilapida à demi en moins de temps qu'il n'en faut pour oublier la mort de ses parents. Non pas qu'il n'eut été atteint par la tristesse de l'évènement, mais il y avait vu également un signe d'Aernia. Elle l'invitait à se servir et créer toutes sortes de machineries que son cerveau pourrait inventer. Il pouvait enfin commencer à travailler avec les fonds qui lui manquaient du vivant de son ascendance.  Ces radins économisaient tout et ne dépensaient rien. Maintenant, leurs efforts servent un réel dessein.

Légèrement excentrique ... Non totalement à l'opposé de toute logique, Gilliam adore comprendre et apprendre tout ce qui touche de près ou de loin à la science. S'il passe la moitié de son temps dans l'ancienne boutique familiale qu'il a rénové pour en faire un atelier correct de création artistique et technologique, il passe beaucoup de temps à s'informer de tout et de rien. Il aurait aimé allé à l'université, mais les cursus ressemblaient à des carcans. Alors naturellement, se fondant parmi les étudiants, il noua des amitiés et réussi à négocier pour obtenir le fruit des cours afin d'étudier à la maison au calme, et dans le temps qu'il voulait. Il est comme ça Gill. Pour lui chaque jour est un nouveau défi, et chaque lendemain peut être anticipé, si on connaît le fonctionnement des rouages du monde. Simplement ce savoir est impossible à appréhender pour un mortel, mais ce dernier peut toujours concevoir une mécanique à même de l'aider à orienter le cours des évènements localement.

Toujours classieux, du moins il essaie. Pour lui, c'est finit les vieux inventeurs en robe, aujourd'hui, plus on est stylé, plus on peut vendre d'inventions. Il garde les dents blanches et repasse tous ses vêtements selon une technique qu'il a inventé, mettant en place quelques petits rouages. Le résultat impressionnant lui donne toujours l'air impeccable. Faisant toujours attention à ce que sa coiffure soit parfaite, il possède un mini-peigne intégré à son bracelet qui semble, pour qui ne le sait pas, uniquement destiné à un usage décoratif. Ce peigne contient de minuscules rangements dans lesquels Gilliam place un baume de sa fabrication qui permet à ses cheveux de défier la gravité.

Grand fan des De Choiseul, Gilliam a été impressionné lorsque l'automate fut révélé au monde. Depuis ce jour, il entretient seul une relation de rivalité teinte d'admiration pour la princesse. Un jour, il le savait, il allait lui montrer une machinerie si ingénieuse et si magnifique de par sa conception qu'il recevra ses louanges. Enfin, on en est loin, pour le moment, il bricole des objets divers que ses clients lui réclament. Telle est la devise que l'on peut lire à l'entrée de son atelier : " Pour chaque problème, il existe une solution. Si elle n'est pas mécanique, je ne peux vous aider, si elle l'est, vous êtes au bon endroit. "
Histoire :


Né en 410 AM, Gilliam été un enfant plein de ressources qui ne manquaient pas faire courir ses parents dans les rues aux alentours de leur boutiques si ces derniers ne gardaient pas constamment un oeil sur lui. Il est un peu comme ça, toujours à vouloir bouger, courir, danser, et fabriquer. Oh ça, fabriquer, bien plus qu'une passion, ça lui prends les tripes et lorsqu'il planche sur une construction, il n'en démord pas.

A ses 6 ans, le petit Gilliam s'intéressait fortement aux mathématiques et ses parents lui apprirent quelques rudiments. Ils acceptèrent de lui payer un précepteur qui lui apprit à lire et écrire.  Pendant un an, le petit Gilliam fut assidus et pris plaisir à apprendre les secrets des lettres. Il avait l'impression d'acquérir un pouvoir magique lui permettant de déchiffrer les écrits, les savoirs, les souvenirs du monde. Au terme de cet apprentissage, il le savait, il voulait être touché par la grâce d'Aernia, celle que l'on remerciait pour le pain à chaque repas, même les repas sans pain. Comme tout le monde, il reçut une bénédiction habituelle, mais ses parents lui ayant menti en lui confirmant que ça allait être une bénédiction spéciale pour Aernia, le petit Gilliam avait été suréxcité toute la journée, il avait sauté partout et avait remercié des dizaines, des centaines de fois Aernia.

Depuis ce jour, il sait qu'il suit le tracé que sa Déesse lui a confectionné et il cherche en toute chose, le fonctionnement.

Il avait 22 ans lorsqu'il cru recevoir un signe que sa Déesse s'impatientait. Il cherchait depuis longtemps à créer des petits objets qui fonctionneraient d'eux-mêmes, mais ses connaissances erratiques ne lui permettaient pas vraiment d'aller très loin. Il reçut comme un message la déclaration officielle de l'invention des automates. Lilith de Choiseul, quelle femme incroyable. Elle était au cœur des intrigues politiques et avait le temps d'inventer des choses aussi majestueuses. Oh Gilliam n'avait pas d'excuses, l'aide qu'il fournissait à ses parents était sans doutes moins chronophage que la gestion d'un empire et de la paix mondiale.

Bien que non-versée dans la politique, il avait compris les rudiments. Le monde avait accepté de stopper les effusions de sang à grande échelle, depuis qu'Ambrosia avait montré la puissance de sa technologie. C'est à peu près tout ce qu'il en savait et cela lui suffisait. Inutile de commencer à débattre de ce genre de sujets avec les gens, il avait bien plus important à faire. Il fallait absolument qu'il trouve la prochaine invention de génie qui lui vaudrait les louanges de cette princesse à l'esprit si créatif.

C'est alors tout naturellement que l'idée lui vint. S'il ne pouvait aller à l'université parce que ses parents préféraient qu'il aide à la boutique plutôt que de " jeter du bon argent dans le feu en l'envoyant à l'université " comme ils disaient, il avait néanmoins trouvé une astuce de génie. Essayer d'avoir un ami dans chaque cursus qui pourrait accepter de partager les fruits de son apprentissage. Alors il noua des relations, souvent il bricolait quelque chose à chacun pour échanger plutôt que simplement recevoir, mais les relations sont ce qu'elles sont et il finit même par se faire des amis qui s'intéressaient vraiment à ses travaux.

C'est en 426 alors qu'il était parti en voyage à l’extérieur pour parfaire ses connaissances (bien trop maigres) de la nature, que cela arriva. Ses parents se firent braquer de nuit. Et si ceux-cis n'avaient point été aussi radins, ils auraient apprit au cambrioleur que l'argent se trouvait dans une fausse cloison. Mais non, il avait sans doutes fallu qu'ils essaient de faire fuir le criminel sans rien dire, et celui-ci les avait tué alors de multiples coups de couteau.  Gilliam était revenu quelques jours plus tard et les gens d'armes avaient clos l'enquête. Le type avait été retrouvé et sa sanction lui avait été délivrée.

La tristesse et le chagrin furent de courte durée lorsque Gilliam en ratant un mécanisme avait percé un trou dans le mur l'année dernière. De ce trou étaient tombées des roues de tous types et des rames à ne savoir qu'en faire. Gilliam avait comprit sur l'instant que ses parents lui avaient menti toute sa vie sur l'état de leur richesse, et ce n'était que monnaie de leur roue qu'ils soient décédés avant de pouvoir en faire usage. Avec tout cet argent, le jeune Tolano avait complètement retapé la vieille boutique qui tombait presque en ruines. Il en avait fait un atelier en adéquation avec ses aspirations et avait acheté un paquet de matériel. Il avait ouvert officiellement une boutique de réparation/maintenance/création de petits objets utiles et faciles.

Il en avait aidé, en deux ans, des petites gens ayant besoin d'aide ponctuelles dans des tâches du quotidien toujours plus diverses et variées. Cependant, il lui aura fallut deux années pour appréhender la vapeur. Depuis qu'il arrive à construire des outils s'aidant de vapeur, il a vu fleurir la demande de petits appointements technologique.

La création des bourses Lilith fut un évènement que Gilliam reçut avec admiration. Cette dame était définitivement quelqu'un de riche et à l'intellect sûrement supérieur. Une raison supplémentaire de vouloir la supplanter au prochain concours d'inventions et l'impressionner.

L'objet de ses rêves et pensées est une petite merveille qu'il a l'intention de présenter à l'exposition universelle. Il s'agit d'un mécanisme de vapeur en huis clos qui activent des rouages dont la chaleur dégagée alimente un petit four réverbérant la chaleur afin de réalimenter ledit mécanisme à la vapeur. Une idée sans doutes similaire à l'automate, mais Gilliam travaille sur un modèle réduit avec pinces et loupes afin de confectionner un cœur artificiel. Car si ses parents sont morts, c'est parce que leur cœur s'est arrêté. Si il avait eu accès à cette idée plus tôt, il aurait peut-être pu les réanimer. Aernia ne récompensait-elle pas la création ?

De toutes façons, entre parchemins d'études que lui refilaient ses amis et façonnage à la maison, Gilliam allait finir par apposer la touche finale et pouvoir enfin proposer sa création. Tout ce qui lui manquait était un cobaye pour prouver sa révolutionnaire trouvaille.

Hiver 438 AM :
Gilliam a vu son atelier bien ravagé par la tempête, mais avec cette catastrophe, il réussit à extirper un cadavre des neiges et à l'amener dans ses ruines pour essayer son invention. Il a découpé le torse de la pauvre victime, un homme au type caucasien, à l’aperçu de ses vêtements, certainement un homme du peuple. Il avait ensuite sectionné doucement ce qui retenait son cœur encore fumant mais inactif à son corps inerte et avait placé son prototype. L'homme était mort il y a peu et lorsque l'appareil se mit en route, Gilliam se mit à recoudre le macchabée. La pièce était chauffée, et les rudiments de médecine qu'il avait pu apprendre, l'avait incité à stériliser ses outils ainsi que le prototype, mais également ses mains. Tout avait été fait selon les règles de l'art, ou du moins selon ce qu'il en savait. L'opération avait duré plusieurs dizaines de minutes et lorsque Gilliam eut finit de recoudre le pauvre homme, il avait essayé en vain de le ranimer. Les massage cardiaques ne devaient pas suffire, ou peut-être fallait-il un appareil plus souple ?

Printemps 439 AM :
Gilliam a peu de temps pour parfaire ses connaissances avant l'exposition et il n'a de cesse de comprendre son erreur. Il avait réussi à extirper in extremis le macchabée de chez lui et personne ne semblait avoir remarqué la chirurgie qu'il lui avait fait subir. Il y avait eu des morts durant la tempête, et celui-ci fut retrouvé assez loin de l'atelier pour ne pas éveiller les soupçons. L'atelier Tolano est en pleines rénovations et les économies des parents de Gilliam s'amenuisent, c'est une course contre la montre qui s'engage pour le bricoleur. Entre les commandes de l'atelier, la recherche du savoir qui lui manque et le bidouillage de son deuxième prototype, ses journées sont pleines et son temps est précieux.
Divers :  
Gilliam est connu dans le quartier pour ses inventions souvent loufoques mais parfois très efficaces. Sans être particulièrement apprécié, il sait se faire tolérer du voisinage et même si ses expériences résonnent parfois bruyamment dans la nuit, on sait lui être reconnaissant pour toute les petites aides qu'il peut fournir.

D'aucuns diraient qu'il est un peu taré, d'autres diraient qu'il a un génie difficile à appréhender, ... mais en fait cette deuxième partie des gens ne comprend que Gilliam lui-même.

Il n'a ni meilleur ami ni n'en a jamais eu. Ni copine désormais, ni avant. Les relations sociales sont pour lui un moyen d'accroître sa connaissance et non une fin en soi. Cependant, ses amitiés ne sont pas à sens uniques et il sait "récompenser" celles et ceux qui lui apportent.

Notre Gil' Tolano n'est pas inconnus des services de sécurités puisque quelques ratés parmi ses trouvailles avaient pu endommager un peu l'espace public ou blesser quelques personnes, mais mis à part cela, rien ne lui a valu une peine grave ou une sentence particulièrement néfaste. Non, il sait plus ou moins tirer parti de ses compétences et proposera toujours de racheter ses péchés par la création d'outils utiles dans le cadre de travaux d'intérêt généraux, plutôt que d'accepter une décision qui l'éloignerait de son atelier.

Ayant gardé la technique de ses parents, il continue de conserver dans le même faux-mur l'argent qui lui reste. Actuellement en rénovation, son atelier est fermé. Cependant, ce mur, Gil' l'avait retapé lui-même avant l'arrivée des premiers maçons. Et si Aernia est clémente, il pourrait mêmereprendre ses conceptions avant la date de l'exposition. En attendant, il faut absolument qu'il trouve un autre lieu pour travailler.

Date de naissance : 23/09/1993
Double compte : Non
Où nous as-tu trouvé? : Je viens d'un autre forum du staff.
Coucou, je viens vous embêter ici aussi. Nah !
Commentaire : Je pense qu'il va me falloir un petit temps d'adaptation. Quel univers !!
Sujet: Re: [Peuple] Gilliam Tolano - Bricoleur Dilettante [Terminée] Mer 8 Aoû 2018 - 7:12
Coucouuu et bienvenue à toi iciiii

Je suis contente de voir que tu nous ai rejoint par ici Very Happy N'hésites pas si tu as besoin d'aide, ma boite mp est ouverte Wink


Sujet: Re: [Peuple] Gilliam Tolano - Bricoleur Dilettante [Terminée] Mer 8 Aoû 2018 - 8:21
J'ai terminé la fiche Very Happy


Sujet: Re: [Peuple] Gilliam Tolano - Bricoleur Dilettante [Terminée] Mer 8 Aoû 2018 - 9:04
j'apprécie beaucoup cet inventeur, un rien étrange, loufoque -et je me dis que Philippe t'aurait bien été en pv :p- mais celui-là, à une petite saveur exceptionnellement plaisante !!!
Prends garde avec tes expériences, ce serait fâcheux que cal t'attire des ennuis Wink

Tu es donc validé

Tu as la possibilité de créer ton carnet de bal désormais ou encore de proposer des pv si tu en as besoin !
Si tu ne l'as pas fait, peux-tu remplir ton profil correctement s'il te plait?
Pas la peine de passer dans les registres puisque nous les mettrons obligatoirement à jour en te validant, top non ? Mais si jamais tu as besoin de nous communiquer quoi que ce soit, cette partie du forum fera certainement ton bonheur !

Maintenant tu as toutes tes clés en mains pour jouer, n’oublies pas, pour la bonne harmonie du forum, que quand tu as finis un rp, il faut passer par ici! En attendant et bien va comploter !

Que Aernia veille sur toi !




Sujet: Re: [Peuple] Gilliam Tolano - Bricoleur Dilettante [Terminée] Mer 8 Aoû 2018 - 9:30
Bienvenue parmi nous Smile


Sujet: Re: [Peuple] Gilliam Tolano - Bricoleur Dilettante [Terminée] Mer 8 Aoû 2018 - 9:39
Ouiiiiiiiiiii
Gogo rp, me faut une cabane et du matos, et cela ne va pas se trouver tout seul Very Happy

Merci Smile


Sujet: Re: [Peuple] Gilliam Tolano - Bricoleur Dilettante [Terminée] Mer 8 Aoû 2018 - 15:12
Bienvenue par ici. =)
Sujet: Re: [Peuple] Gilliam Tolano - Bricoleur Dilettante [Terminée] Mer 8 Aoû 2018 - 15:42
Merciiii Smile cheers


Sujet: Re: [Peuple] Gilliam Tolano - Bricoleur Dilettante [Terminée] Jeu 9 Aoû 2018 - 7:55
Je vous souhaite la bienvenue en Ambrosia mon cher!


Sujet: Re: [Peuple] Gilliam Tolano - Bricoleur Dilettante [Terminée] Jeu 9 Aoû 2018 - 9:56
Merci bien très chère !


Sujet: Re: [Peuple] Gilliam Tolano - Bricoleur Dilettante [Terminée] 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum