Les Chroniques d'AmbrosiaConnexion

PEUPLE - Henry Wolverton - Inventeur fou

Partagez
Sujet: PEUPLE - Henry Wolverton - Inventeur fou PEUPLE - Henry Wolverton - Inventeur fou 1545043444-icon-minipostedLun 17 Sep 2018 - 12:33
Wolverton Henry
ft. Ryan Robbins
Surnom : Savant fou
Âge : 45 ans
Métier : Inventeur
Nationalité et origines : Eskrois
Situation conjugale : Célibataire
Culte : Aernia principalement, mais il rend parfois hommage et respecte Heraï par tradition
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Groupe : Peuple
Carnation : Type caucasien
Taille : 1m70
Corpulence : Assez svelte
Cheveux : Court, souvent en bataille ou à peine coiffé, de couleur brun
Yeux : Vert clair
Signe(s) distinctif(s) : Des cicatrices qu'il à sur le dos et la poitrine. Blason de sa famille tatoué sur l'épaule droite.
Caractère : Henry Wolverton est un personnage difficilement définissable. D’ailleurs, si on le surnommait le « savant fou » ce n’était pas pour rien. Il s’agit d’une personne aux tempéraments explosive, les humeurs changeantes, pouvant paraître comme quelqu’un de froid ou de calme à chaleureux ou colérique. Ainsi, Henry est une personne pouvant surprendre, vous parlant doucement et se mettre à hausser d’un coup le ton sans prévenir. Ceci peu à la fois faire peur et surprendre, car ne pouvant s’y attendre, on peut avoir du mal à le suivre. Mais tout ceci a en réalité une bonne raison.

En fait, Henry a dû mal à penser à une seule chose à la fois. Son cerveau est constamment en « surchauffe ». Chaque seconde il songe à une idée, un projet, une solution, et la seconde suivante, à une autre. Pendant sa jeunesse, ce n’était pas le cas, arrivant à être quelqu’un de poser et de réfléchis, mais depuis qu’il s’est lancé dans sa carrière d’inventeur, c’était comme si toutes frontières, toutes barrières à sa créativité furent tombées et qu’à présent, il était libre de concevoir selon ses désirs. Et donc, il se montrera très désordonné, cafouillant ou laissant de nombreuses choses inachevées. D’ailleurs, cela se remarque lors des conversations avec lui. Car Henry commencera à vous parler d’une chose, puis d’une nouvelle et parfois dans la même phrase. Il le fait et sans s’en rendre compte, plonger dans son univers de science et de machine imaginaire.

Par contre, ce qui peut paraître dérangeant, voir choquer certains, serait son apparent manque de compassion, son détachement du monde qui nous entoure. Déjà qu’il ne semble pas avoir une vie sociale très riche et qui de plus, semble s’en contenter, parler du malheur de quelqu’un, d’une tragédie semble peu l’affecter. Il peut laisser couler une larme ou dire un mot compatissant, mais changé vite de sujet ou donner l’impression d’oublier d’un claquement de doigts comme s’il n’en avait rien à faire. Mais ce serait une grave erreur que de penser cela de lui. En effet, il peut se laisser distraire et manquer de tact, mais il faut savoir que s’il cherche à inventer, c’est uniquement dans le but d’aider et améliorer la vie d’autrui. Trouver des machines pouvant permettre d’éviter des dangers, de protégé la population de divers maux comme le meurtre ou la maladie. Il se bat pour un monde meilleur en quelque sorte.

Toutefois, il peu paraître quelque peu naïf. Ne s’intéressant pas réellement aux intrigues de cours, il ne fait pas toujours attention à certains risques de côtoyer certaines personnes. Dans un sens, il voit une certaine innocence chez tous ceux qu’il rencontre, ne se doutant de mauvaises intentions chez certains. Mais attention, car malgré cela, Henry demeure quelqu’un de malin et parfois taquin. Trompez-le, et il peut vous le faire regretter. Il est assez rancunier et n’oublie jamais un visage. Il ne se retiendra pas de vous dénoncer, même en public, usant de sarcasme ou se montrant plus direct. Par contre, il peut utiliser ses connaissances pour jouer un sale tour à ceux lui ayant fait du tort. Ressemblant plus à des petites blagues puériles.

Parallèlement, Henry est quelqu’un sachant se montrer fidèle et droit. Même si on ne le remarque pas de suite et on peut penser le contraire, pour les raisons mentionnés juste avant, il viendra au secours de ceux qu’il estime, parfois se mettant en danger pour cela.
Histoire :

Henry Wolverton est issu d’une famille noble d’Eskr. En effet, il est le fils de Conrad Wolverton et de Liana Wolverton. Du moins, officiellement, car, malgré tous documents officiels remplies et les dires de témoins, personne ne se montra dupe. Bien entendu, chacun voulut tout de même rester courtois, se mettant à sourire et acquiesça quand on parlait du fils de Conrad et de Liana, mais tout le monde savait qu’en réalité, le pauvre jeune enfant était le fruit des amours du seigneur de guerre et de l’une de ses nombreuses maîtresses, Diana De Larivière. D’ailleurs, c’était d’une très belle hypocrisie. Car Conrad criait sur tous les toits son attachement à sa famille et aux traditions de son peuple, mais ne se dérangeait pas à faire scandale en se promenant souvent avec cette sulfureuse jeune femme de dix ans sa cadette, fille de banquier.

Nous comprendrons alors, que le jeune Henry ne grandissait pas dans un milieu facile. Déjà, à peine quelques semaines après sa naissance, sa mère biologique ne se vit vivre la vie d’une mère, et préféra délaisser l’éducation de son enfant à d’autres, choisissant de mener une existence plus libre, profitant de divers plaisirs qu’on trouvait dans la richesse et le fait de fréquenter un puissant chef militaire. Et Conrad, ne voulant nullement laisser les rumeurs grossir, confia Henry à sa femme Liana et à la nourrice de ses enfants légitimes. Et bien que déshonoré et humilié, ce fut avec violence que la fidèle épouse céda au caprice de son mari.

Mais les choses ne se passèrent pas si mal que cela. Bien que la situation semblât menacée d’exploser à tout instant, Henry ne vécut pas privé d’attention. Sa fratrie le vit toujours comme le « bâtard », mais le respectaient autant qu’un frère de mêmes parents, surtout en sachant que ce dernier ne convoitait pas sur l’héritage familial. Sur ce point, ils n'avaient aucune raison de croire que le dernier de la fratrie, tenterait quoi que ce soit pour s'emparer des richesses venant de leurs tantes. En effet, ils avaient imaginé qu'en tant que fils illégitime, ce dernier n'aimerait finir sans rien et chercherait à les nuire. Déjà qu'ils étaient un minimum paranoïaque, leur esprit fut rassuré. Même Liana finissait par s’attacher à cet enfant. Il était si différent de tous les autres. Il n’ambitionnait aucune richesse, aucune puissance. C’était un jeune garçon rêveur et tourner vers les autres. Elle crut même qu’il deviendrait un artiste célèbre, et se sentait prête à le soutenir dans un tel projet, mais le destin en voulu autrement.

Conrad aimait son enfant. Autant que les autres. Pourtant, il ne se sentait pas le cœur d’encourager son fils sur une voie autre que celle des armes. La famille Wolverton était une ancienne famille de guerrier depuis la nuit des temps selon la légende. Et ayant le sang de son père, Henry devait suivre la même voie que tous ses ancêtres. Ainsi, il suivit, du moins pour faire plaisir, Conrad dans ses entraînements et sur quelques champs de bataille. Mais étant un enfant adultérin, on eut de mal ailleurs à le considérer comme un véritable héritier de chef de guerre. Alors, pour calmer les esprits, Conrad voulut qu’Henry soit juste un simple soldat.

Ce petit « service militaire » ne dura que quelques années. Des années assez difficiles, il fallait dire. Car premièrement, Henry n’aimait pas la vie militaire. Cela ne lui convenait pas. Pourtant, il voulut faire les efforts nécessaires, mais manquant ce feu guerrier en lui, il eut du mal à progresser. Deuxièmement, la vie dure d’un soldat ne suffisait pas à écraser son esprit créatif. Car il ne passait pas un jour où, Henry ne proposa des idées pour améliorer le confort des guerriers et éviter les effusions de sang. Très imaginatif, il concevait dans son esprit des améliorations de leurs armes ou des conditions de vie. Des idées qui déplurent un beau nombre de personne qui n’hésitaient pas à le lui faire comprendre.

Puis, arriva enfin le grand jour. Celui de devenir Pupille à Ambrosia.

Henry n’y échappa pas. Comme tout enfant de sang noble ayant atteint leur dix-huitième année, Henry fut envoyé dans la cité Ambrosienne. Bien qu’appréhendant ce long séjour qui l’attendait, le jeune Wolverton demeurait curieux de ce monde dont il ne connaît que par des écrits ou des rumeurs. Et quelle ne fut pas sa surprise en découvrant cette ville prônant la découverte technologique et l’ingénierie ? Arrivé à Ambrosia, Henry fut émerveillé. Mais rien ne disait qu’il ne pourrait continuer à imaginer et profiter des connaissances de la ville pour lancer ses fameux projets.

Ce fut une erreur de croire cela. Car le jeune garçon découvrit pour son plus grand bonheur, que son tuteur était un grand inventeur. Bien que durant les premiers mois, Henry se contentait de jouer le rôle du Majordome, son tuteur Octavien Worthington, remarqua rapidement l’esprit vive de son protégé. En effet, alors que ce dernier dut s’absenter pour récupérer des pièces particulières, il surprit son pupille touché aux machines. Au départ, il crut qu’il était en train de voler des éléments pour les revendre après, mais en réalité, Henry les réparait. Et la surprise ne s’arrêta pas là, Octavien découvrit des dessins, des croquis machines fait en secret par le jeune garçon. Agréablement surpris alors, le vieil offrit l’occasion au petit majordome de devenir son apprenti, ce que ce dernier accepta sans hésiter.

Pendant les années qui ont suivi, jusqu’à ce que le contrat de Pupille soit terminé, Henry travailla avec Octavien sur ses machines, apprenant le plus possible et essayant de mettre en application ses nouvelles connaissances. Sa progression réjouissait son vieux maître et lui promit un grand destin à Ambrosia. Mais pouvait-il songer à un tel avenir ? Car bientôt, Henry devra rentrer chez lui, et sa famille tenait surtout à le voir rejoindre l’armée.

Cependant, la chance ne l’abandonna pas pour autant. Même lors de son retour à Eskr. En réalité, Henry arrivait au domaine familial lors d’une terrible crise. Sa mère, la maîtresse de son père, était morte il y a peu. Conrad, fou de chagrin avait accusé sa femme d’être la meurtrière. Et allant plus loin, avait promis de contre carré l’héritage familial, s’assurer que ses enfants ne toucheront rien de leur tante. Une procédure certes impossible, mais Conrad frôlant la folie et la famille sous haute tension il ne fallut pas plus pour déclencher un incendie. À la fin, tout le monde accusait tout le monde, cela devenait toxique. Quant à Henry, il n’eut jamais de réel sentiment pour sa mère biologique. Et, ne voulant attiser la paranoïa grandissante dans sa famille, se retira officiellement de cette dernière, renonçant à tous droits qu’on aimerait lui accorder. En réalité, il proclamait qu'il ne soutiendrait personne dans leur folie, les laissant gérer les choses comme elle devrait être faite. Puis, avec l’aide de son ancien professeur, il retourna à Ambrosia.

Là-bas, il put s’installer et ouvrir son propre laboratoire de recherche où il pouvait faire ce qu’il voulait depuis toujours, améliorer la vie de tout le monde grâce à ses machines. Et bien que très peu, ou voir aucune de ses découvertes ne purent être concrétiser et servir à Ambrosia, Henry continua à inventer, réparer et améliorer les choses, espérant qu’un jour, le monde serait guéri de la plupart de ses mots grâce à tout cela. Et concernant sa famille, il s’était détaché d’eux. Aux dernières nouvelles, elle avait explosé. Son père Conrad s’était suicidé dans un acte de folie. Et leurs terres furent donné à un cousin, neveu de la première sœur de Conrad , comme l'exigeait la loi et où, sa fratrie s’était divisée, ayant tout perdu au final dans cette querelle absurde.

De part cet événement, Henry se sentit libérer de son passé, même s’il continuait plus ou moins à le suivre comme une ombre dont on faisait à peine attention. Mais tout ceci avait fait, l’homme qu’il est aujourd’hui…


Divers :  On aime raconter que cet homme soit fou. Toujours le nez dans ses machines, ses plans, parlant de ça matin et soir et ignorant souvent les manières en société, se montrant un peu trop franc au goût de certains. Fait amusant, on rapporte qu'aucune de ses machines n'est fonctionnait.
Date de naissance : 1992
Double compte : Non
Où nous as-tu trouvé? : Partenariat
Commentaire : Ce forum à l'air cool
Sujet: Re: PEUPLE - Henry Wolverton - Inventeur fou PEUPLE - Henry Wolverton - Inventeur fou 1545043444-icon-minipostedLun 17 Sep 2018 - 13:25
Coucouuuuu

Bienvenue sur le forum Very Happy si tu as besoin d'aide, Everard et moi sommes à ta disposition Very Happy

-Notamment si tu as besoin d'un petit avatar Wink-


PEUPLE - Henry Wolverton - Inventeur fou SeN42bM
Sujet: Re: PEUPLE - Henry Wolverton - Inventeur fou PEUPLE - Henry Wolverton - Inventeur fou 1545043444-icon-minipostedLun 17 Sep 2018 - 14:13
Merci beaucoup Lilith^^

Pour le moment ca va, je remplis ma fiche doucement, mais j'ai hâte de rejoindre officiellement votre communauté Smile

Pour le petit avatar je vais me débrouiller, mais si besoin pas de soucie je me tourne vers vous Wink


PEUPLE - Henry Wolverton - Inventeur fou Bcodxm10

Sujet: Re: PEUPLE - Henry Wolverton - Inventeur fou PEUPLE - Henry Wolverton - Inventeur fou 1545043444-icon-minipostedMer 19 Sep 2018 - 16:19
Trop génial, un inventeur Smile
Bienvenue collègue ! PEUPLE - Henry Wolverton - Inventeur fou 2824992122


PEUPLE - Henry Wolverton - Inventeur fou PKAJjvQ
Sujet: Re: PEUPLE - Henry Wolverton - Inventeur fou PEUPLE - Henry Wolverton - Inventeur fou 1545043444-icon-minipostedMer 19 Sep 2018 - 19:07
Merci beaucoup I love you

J'espère que nous aurons le plaisir de travailler ensemble cheers


PEUPLE - Henry Wolverton - Inventeur fou Bcodxm10

Sujet: Re: PEUPLE - Henry Wolverton - Inventeur fou PEUPLE - Henry Wolverton - Inventeur fou 1545043444-icon-minipostedVen 21 Sep 2018 - 17:35
Désolé du double poste, c'est pour prévenir que j'ai fini je pense ma fiche I love you


PEUPLE - Henry Wolverton - Inventeur fou Bcodxm10

Sujet: Re: PEUPLE - Henry Wolverton - Inventeur fou PEUPLE - Henry Wolverton - Inventeur fou 1545043444-icon-minipostedSam 22 Sep 2018 - 6:55
Coucou henry,

On s'occupe de toi rapidement! Very Happy


PEUPLE - Henry Wolverton - Inventeur fou SeN42bM
Sujet: Re: PEUPLE - Henry Wolverton - Inventeur fou PEUPLE - Henry Wolverton - Inventeur fou 1545043444-icon-minipostedSam 22 Sep 2018 - 8:00
Bienvenue sur le forum Smile au plaisir de te croiser dans un rp Smile


PEUPLE - Henry Wolverton - Inventeur fou 2C85Wic
Sujet: Re: PEUPLE - Henry Wolverton - Inventeur fou PEUPLE - Henry Wolverton - Inventeur fou 1545043444-icon-minipostedSam 22 Sep 2018 - 9:38
Bonjour et bienvenue à toi !

En premier lieu, je vais te demander d’essayer de faire en sorte d’avoir un avatar correct, il me semble étiré, mais je me trompe peut-être ? ^^’’

Ensuite, je vais te demander de compléter le code de la fiche, tu as fait un oubli dans la zone réservée au nom de l’avatar, et je vais te demander de retirer ton smiley à la fin s’il te plait. Enfin, il faudrait remplir quand même, au moins d’une ligne ou deux, le cadre « divers ».


Passons au fond, maintenant. Il y a quelques petites choses qui ne me satisfont pas dans ton histoire… ^^’’

- Fils d’un seigneur de guerre, est-ce que c’est juste une tournure de phrase ou vraiment le titre de son père ? Car dans le second cas, je vais te demander de changer. Les Eskrois n’ont pas réellement de seigneurs de guerre, juste des seigneurs, tout court (comtes, barons, etc.).

- L’héritage familial se transmet différemment chez eux (l’héritier d’un homme est le fils de sa première sœur, et non son fils). Donc même s’il l’avait voulu, il n’aurait pas pu lorgner l’héritage familial… surtout qu’il n’était pas le premier né, si j’ai bien compris, donc ça règle tous les problèmes.

- L’idée de se montrer créatif ne me dérange pas, hein ! Toutefois, inventer des améliorations pour éviter les effusions de sang et améliorer le confort des soldats avant même ses quinze ans… je trouve ça un peu jeune ^^’’

- On ne devient pas pupille à 15 ans, mais entre 18 et 21 ans.

- En cas de crise comme ça, le suzerain aurait tranché hein, c’est la base ^^’’


PEUPLE - Henry Wolverton - Inventeur fou BIgCvU7
Sujet: Re: PEUPLE - Henry Wolverton - Inventeur fou PEUPLE - Henry Wolverton - Inventeur fou 1545043444-icon-minipostedSam 22 Sep 2018 - 13:18
Bonjour Smile

Pour l'avatar, c'est corrigé, en effet je m'étais trompé de quelques pixels XD Sorry
J'ai aussi remplie la partie pour l'avatar, je ne l'avais pas vue en effet au tant pour moi Sad

Le smiley est supprimé et la partie "Divers" remplit^^

Pour "Seigneur de Guerre", en effet, il s'agit d'une tournure de phrase Wink Son père dirige quelques hommes bien entendu et aime se battre. Ce n'est en rien un titre.

Concernant l'héritage, en effet c'est un peu plus compliqué. En réalité la fratrie avait peur que ce dernier tenterait surtout un sale coup pour "voler" l'argent de la famille. J'ai modifié le passage justement^^

Pour ses 15 ans, il n'a rien inventé du tout en fait. Tout ceci resta des idées, des théories. Comme nous, nous pouvons imaginer des machines, sans pouvoir vérifier si cela est faisable. Il peut bidouillé quelques petites choses, mais rien d'exceptionnel, car tout reste dans son imagination surtout.

Voilà, j'ai apporté quelques modifications, j'espère que tout est ok^^


Encore merci je suis trop pressé de partir à l'aventure Wink


PEUPLE - Henry Wolverton - Inventeur fou Bcodxm10

Sujet: Re: PEUPLE - Henry Wolverton - Inventeur fou PEUPLE - Henry Wolverton - Inventeur fou 1545043444-icon-miniposted
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum