AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
RSS
RSS


 :: Préface Ambrosienne :: Registres ambrosiens :: Papiers administratifs

Nirah Hildegarde

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Raclusienne
Messages : 2
Date d'inscription : 30/09/2018
MessageSujet: Nirah Hildegarde Dim 30 Sep 2018 - 21:35
HILDEGARDE Nirah
ft. Emilia Clarke de Game of Thrones
Surnom : ...
Age : 34 ans
Métier :
Nationalité et origines : Raclusienne
Situation conjugale : Célibataire
Culte : Heraï et Hyram
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Groupe :
Carnation : blanche
Taille : 1m67
Corpulence : Svelte et tout de muscles
Cheveux : Longs cheveux pâles
Yeux : bleu glacier
Signe(s) distinctif(s) : De nombreuses cicatrices, un tatouage attestant de son ancien statut d’esclave et de l’identité de son propriétaire, un oiseau sur son épaule gauche, qu’elle garde toujours couverte
Caractère :

Méfiante, Nirah n’accordera sûrement jamais sa confiance à quiconque. Même enfant, elle s’est toujours reposée que sur elle-même, malgré la fraternité qui pouvait les lier à sa sœur et ses frères. Malgré tout ce que pouvait faire Archi pour elle, jamais elle ne s’est totalement remise à lui, vérifiant chacun de ses actions pour être sûr de ce qu’ils entreprenaient. Ce sentiment est d’autant plus vrai aujourd’hui, où elle sait que ses secrets peuvent lui valoir de sérieux ennuis.

Égoïste, Nirah pensera toujours à sa propre survie, sa propre sécurité, son propre profit en priorité. Personne ne prévaudra sur elle-même. Alors que son grand frère Archi aurait donné sa vie pour la famille qu’il lui reste, cela n’a jamais été réciproque du côté de sa sœur. Elle-même ne sait pas jusqu’où elle pourrait aller, quelles limites elle serait capable de s’imposer. La morale a peu de place pour elle lorsqu’il s’agit de sauver sa peau.

Lâche, Nirah n’assume pas ses erreurs et n’a pas le courage de faire face aux situations dans lesquelles elle peut se mettre. Elle préférera toujours fuir les affrontements, faire profil bas et filer sans rien dire.

Spectatrice, Nirah ne prendra pas parti de son propre chef, trop peu sûre de son choix qu’elle aurait peur de s’y brûler les ailes. Elle préfère observer les événements de loin, sans prendre parti, rester neutre en toutes circonstances. Souvent distante, même dans ses relations sociales, elle s’implique peu dans la vie de tous les jours, paraît seulement intéressée par le zeppelin qu’elle pilote.

Histoire :

La famille Maper n’a jamais été des plus ambitieuses, ni des plus riches. Dans les Cités-Etats de la Ligue Raclusienne où l’argent est maître de toute vie, elle n’était que l’un des nombreux rouages de cette société, que le destin vouait un jour ou l’autre à se faire écraser par l’énorme machine qu’était la Ligue Raclusienne. Marchands de père en fils depuis de multiples générations, les Mapers conservaient quelques contrats qui permettaient la sustentation de la famille, d’élever les enfants dans des conditions modestes et de leur apprendre les rudiments de l’écriture, de la lecture et de l’arithmétique pour qu’ils puissent ensuite reprendre le flambeau familial.

L’aube de la vie de Jasnah se déroula donc dans la plus grande quiétude. Née après sa sœur et son frère aînée, Yvanah et Archi, sa venue au monde n’eut rien d'exceptionnel, mais elle arracha de nombreux sourires aux membres de sa famille. Si ses aînés avaient très peu goût aux études, elle se passionna immédiatement pour tout ce que sa mère prenait le temps de lui apprendre. Lors de ses temps libre, elle ne manqua pas d’éplucher les quelques livres qu’ils possédaient.

Une belle fraternité s’instaura entre eux trois. L’absence de leur père, causée par les voyages en mer qui faisaient vivre sa famille, les incitaient à se surpasser pour qu’il se montre fier de ses enfants lors de ses retours à la maison. Comme ses aînés, Jasnah appris à nager très tôt, toujours sécurisé par la joyeuse Ivanah alors que leur frère ne cessait de prendre plus de risques au milieu des vagues qui bordaient la Cité dans laquelle ils vivaient.

Un petit frère naquit plus tard, plus jeune de cinq années que Jasnah. Si cette dernière n’avait pas vraiment un instinct maternel, elle l’aima tout autant qu’elle avait pu aimer le reste de la fratrie. Yvanah se montraient beaucoup plus douce envers le petit dernier, elle qui entrait dans l’âge de se marier, en tant qu’aînée de la famille. La peur de perdre sa sœur était grande dans le cœur de Jasnah, mais ce ne fut pas son mariage qui lui arracha les beaux sourires de celle-ci.

La chute et la disgrâce familiale furent essentiellement causée par de mauvais paris du chef de famille. Si le père des enfants Maper aurait pu se contenter, comme ses ancêtres, d’utiliser les contrats possédés par les siens pour continuer son travail de marchand, il fut trop avide et peu scrupuleux. Désireux de réaliser des bénéfices plus important, il n’hésita pas à s’endetter auprès des personnes qu’il jugeait aptes à l’aider, alors qu’elles ne seraient que l’instrument de sa perte.

Lorsqu’il prit conscience du gouffre financier dans lequel ses folies avaient entraîné sa famille, il était déjà trop tard. Ses créanciers vinrent réclamer leur dû et, faute d’être remboursés, s’emparèrent des deux adultes, ainsi que de leurs filles. Archi parvint à fuir avec leur jeune frère, Seran, et ils échappèrent ainsi au triste destin réservé au reste de la famille.

Encore trop jeune pour réellement servir des maîtres, Jasnah fut éduquée par de vieux esclaves, dans l’optique que l’enfant prenne de la valeur et puisse se vendre à un meilleur prix par la suite. Son propriétaire ne manqua pas d’apposer sa marque sur son épaule gauche, une hirondelle. Elle retrouva cet emblème dans l’ensemble de la maisonnée, qui lui rappelait douloureusement la place qui était la sienne désormais.

Jamais elle ne revit ni ses parents, ni sa sœur. Par contre, ses frères montrèrent le bout du nez au bout de deux ans. D’abord inquiétée de les voir là, eux qui étaient en fuite, elle comprit vite qu’Archi avait le dessin de la faire sortir de cet état. Traînant son jeune frère derrière lui, le plus vieux avait survécu à deux années de vagabondages, hors la loi. Jasnah ne manqua pas de le suivre, une fois échappée de cet endroit qui l’avait tenu prisonnière.

L’errance des enfants Maper, une période sombre de leur vie, mais qui leur apprit de nombreuses choses. Ou du moins, c’est ce dont Jasnah se rend compte en regardant derrière elle. Les choses n’ont pas toujours été faciles durant ces longues années de vagabondages, à éviter de croiser la route des autorités ou de hors-la-loi plus dangereux qu’eux.

Archi, bien plus âgés que Seran et Jasnah, veilla sur eux pendant plus de dix ans, les menant dans les rues avec adresse. L’expérience les durcit, chacun à leur manière. Si l’aîné devint peu scrupuleux, à l’image de son père, mais se donnait les moyens de s’en sortir sans craindre de se battre, Jasnah se renferma beaucoup, érigeant une barrière glacée autour d’elle. Tous deux veillèrent toujours à ce que leur petit frère puisse grandir dans des conditions correctes, ou, du moins, qu’il puisse se sustenter, quitte à ce qu’ils manquent très souvent de nourriture eux-même.

Jasnah apprit très rapidement à se débrouiller par elle-même. Il fallut se battre de nombreuses fois pour parvenir à garder un abri ou trouver de quoi caler leurs ventre vides. Même en tant que femme, elle n’hésita pas une seule fois à user de la violence en compagnie d’Archi. Après tout, ils étaient déjà de véritables hors-la-loi, qu’ils aggravent leur cas un peu plus ou non ne changerait pas grand chose à leur vie. Ils se devaient de se montrer forts, de ne pas baisser la garde. Ils n’étaient pas seuls à lutter chaque jour pour leur survie dans les bas fonds des Cités-Etats de la Ligue Raclusienne, chaque jour révélait de nombreux ennemis pour cette grande lutte qu’était la survie.

Peu à peu, ils parvinrent à se frayer un chemin parmi les hors-la-loi d’un quartier, dans une ville bien loin de leur maison natale. Un respect pour leur trio naquit, ils apprivoisaient le monde sauvage que pouvait représenter la rue pour en faire leur véritable maison. Voleuse émérite, habile joueuse de la lame, Jasnah ne laissa pas le statut d’hommes de ses frères prendre le dessus sur elle, décidée à se tailler sa part du butin dans cette aventure étrange qui était devenue la leur.

Nirah Hildegarde, ou l’un des plans les plus fous d’Archi pour mettre l’un des siens à l’abri du besoin. On pouvait trouver de nombreux défauts au jeune homme, mais pas celui de ne pas aimer la famille qu’il lui restait. Il aurait tout fait pour eux, si protecteur envers les deux plus jeunes.

La véritable Nirah Hildegarde venait d’une puissante famille Raclusienne aux branches presque toutes éteintes. Elle en était la dernière héritière, malgré les nombreux essais infructueux de ses géniteurs pour assurer une relève plus fournie. Les Hildegarde, famille très protectionniste, n’avait jamais cautionné la place que prenait l’empire de vapeur dans la politique de leur monde. S’ils l’avaient pu, jamais ils n’auraient accepté d’envoyer leur seule héritière en tant que pupille à Ambrosia. Mais d’autres décidaient à leur place de ce qu’il fallait faire.

Peu de personnes connaissaient véritablement Nirah, enfant recluse dans une tour dorée, qui n’avait eu le loisir de ne côtoyer que quelques raclusiens de son âge triés sur le volet. Si Jasnah était âgée de quelques années de plus qu’elle, la différence se remarquait à peine, l’enfant des rues avait toujours eut l’air bien jeune, même aujourd’hui. Il y avait pourtant un détail que ni Archi ni sa sœur n’ignorait. Elle était bien loin d’avoir les manières d’une dame, rendant leur pari d’autant plus risqué.

Lorsque Nirah partit enfin de chez elle pour accomplir son voyage vers Ambrosia, Archi choisit le moment avec minutie pour remplacer celle-ci par sa propre sœur. La jeune femme promise au pupillat mourut par une soirée ordinaire, après un trajet qui n’annonçait en rien le triste destin qui était le sien. Mais la vie montrait rarement un visage juste. Pour se frayer un chemin vers la lumière, les Mapers avaient appris depuis longtemps déjà qu’il fallait se salir les mains et traverser de nombreuses zones d’ombre.

Jasnah quitta la dernière famille qui lui restait ce même soir, prenant définitivement le nom de Nirah Hildegarde, sachant qu’il n’y aurait aucun retour en arrière possible et que, si jamais sa véritable identité se trouvait découverte, ce ne serait pas l’esclavage qui l’attendrait à Ambrosia.


Divers :  Vous pouvez parler des rumeurs qui courent sur votre personnage,  sa chronologie, ou des choses/faits importants que tout le monde connait à son propos par exemple. L'espace est libre et à votre convenance.
Date de naissance : ...
Double compte : ...
Où nous as-tu trouvé? : ...
Commentaire : ...


Dernière édition par Nirah Hildegarde le Mer 3 Oct 2018 - 22:35, édité 2 fois
avatar
Everard Zullheimer
Premier serviteur d'Ameth en Ambrosia
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Amethien
Messages : 1435
Date d'inscription : 14/04/2016
MessageSujet: Re: Nirah Hildegarde Dim 30 Sep 2018 - 21:58
Officiellement bienvenue ! Wink


avatar
Lilith de Choiseul
Impératrice de vapeur
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t35-grand-lilith-de-choi
Nationalité : Ambrosienne
Messages : 2968
Date d'inscription : 14/01/2017
MessageSujet: Re: Nirah Hildegarde Lun 1 Oct 2018 - 15:25
Bienvenue sur le forum!!!


avatar
Beth Coste
Etudiante ambrosienne
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t335-peuple-beth-coste-etudiante-a-l-universite-terminee
Nationalité : Ambrosienne
Messages : 532
Date d'inscription : 03/08/2017
MessageSujet: Re: Nirah Hildegarde Lun 1 Oct 2018 - 16:37
Bienvenue par nous Smile


avatar
Constance Jane Enverse
Garde Impérial
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Ambrosienne
Messages : 47
Date d'inscription : 27/03/2018
MessageSujet: Re: Nirah Hildegarde Mer 3 Oct 2018 - 8:16
Bienvenue parmi nous!


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Raclusienne
Messages : 2
Date d'inscription : 30/09/2018
MessageSujet: Re: Nirah Hildegarde Mer 3 Oct 2018 - 21:25
Merci beaucoup ! Hâte d'en finir avec cette fiche pour me lancer dans les rp eheh ! Le contexte du forum est beaucoup trop bien pour passer à côté
avatar
Henry Wolverton
Inventeur fou
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t525-peuple-henry-wolverton-inventeur-fou
Nationalité : Eskroi
Messages : 26
Date d'inscription : 17/09/2018
MessageSujet: Re: Nirah Hildegarde Ven 5 Oct 2018 - 9:20
Je suis un petit nouveau aussi, fraichement validé et je viens t'encourager chaleureusement I love you


avatar
Emily de Brez
Ambassadrice eskroise / future cantatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t155-pupille-emily-de-brez-cantatrice#2422
Nationalité : Eskroise
Messages : 215
Date d'inscription : 26/02/2017
MessageSujet: Re: Nirah Hildegarde Ven 5 Oct 2018 - 14:41
Bienvenue Nirah!! Bonne chance pour ta fiche Smile




"C'est fou comme c'est une chose pratique le mariage.
On passe de fille de pécore à future duchesse de Brez"
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Nirah Hildegarde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Ambrosia :: Préface Ambrosienne :: Registres ambrosiens :: Papiers administratifs-
Sauter vers:  
Il était une fois AmbrosiaNos Partenaires

Retrouver nous surDes mêmes auteurs