Le Deal du moment : -60%
-60% sur l’extracteur de jus FAURE FJ-4541
Voir le deal
39.99

Anonymous
Invité
Invité
le Mer 26 Sep 2018 - 16:39
“On sait pas encore… Faut voir ! Qui sait, je pourrai encore rester un peu si on nous laisse tranquille mais la proprio veut aller se mettre à la fraîche alors faudra bien partir un jour.”

Bref, assez avec cette histoire. Beth était désormais absorbée par les balbutiements et la concentration qu’exprimait la fleuriste. Même pour une jeune femme qui avait du mal à saisir le monde et les gens qui s'y trouvait, il ne fallait pas être Grand pour comprendre qu'elle avait besoin de parler et que, en effet, ça lui pesait sur le cœur.

“Très bien, je ne dirai rien, c'est promis.  Qu'est-ce qui vous ait arrivé ?”

Elle hocha la tête au début de son histoire. Ok protectorat, père… ça se tenait. Aller jusqu'à le trouver dans cette ville, ça restait un aiguille dans une botte de foin mais elle comprenait le désir d’Ama de vouloir savoir qui il était. Elle lui sourit et l'encouragea d'un signe de tête à continuer. La suite la laissa pantoise, complètement estomaquée… Elle la regarda un instant, attrapa la bouteille et bu au goulot. Allez hop, une petit lampée pour se donner du baume au cœur.

“Mais faut pas pleurer voyons…” dit-elle doucement en s’approchant. Elle vint s’asseoir plus près d’elle en ouvrit les bras en l’invitant à venir s’y réfugier. “Ok, c’est pas fastoche comme situation mais c’est pas perdu.”

Elle se mit à réfléchir un instant... Oh le bordel quoi ! Intrigue politique et religieuse au plus près de la famille royale, et bonne année bien sûr. Beth pensait déjà à ses histoires et ses rumeurs qui circulaient dans certains recoin de l’histoire. Si on croyait ce genre de fable bien sûr mais, en cette soirée, elle ne s’en rappelait pas une.

“Bon vous voulez le lui dire, c’est ça le but mais est-ce que vous l’avez rencontré au moins ? Je veux dire, comme ça en passant, dans le feutré ? Il est souvent en ville autour des Temples, se serait facile de l’apercevoir.
Après oui, c’est un des Prétendants mais c’est pas le seul. Et même s’il devenait le prochain Prince Consort, qu’est-ce que ça change, hein ? Il sera toujours votre père.”


Là où certains auraient crié au mensonge, Beth voyait une telle vérité et un tel désarroi dans l’expression d’Ama que l’idée qu’elle lui mente ne lui vint même pas à l’esprit. Très vite pourtant, elle se rappela ce qui pouvait arriver à ceux qui en savaient trop…

“Je sais pas moi… vous voulez lui écrire, lui mettre tout ça dans une lettre ? Je pourrai aller la déposer pour pas qu’elle se perde si ça vous va ?”
Amarillys Sacretti
Nationalité :
Amethienne
Messages :
198
Date d'inscription :
12/04/2017
Amarillys Sacretti
Fleuriste
le Lun 22 Oct 2018 - 16:12
Bien que je ne la connaissais que depuis peu, le geste maternel que Beth eu envers moi me réconforta, et je viens me blottir contre elle, sentant la chaleur de son corps contre le mien qui me fit beaucoup de bien. J'essayais tant bien que mal d'arrêter de pleurer, mais j'étais secouée de sanglots en essayant de répondre aux questions qu'elle me posait.

- Oui, je l'ai vu au temple d'Ameth, je lui ai même parlé. Il a l'air si gentil... Je sais bien qu'il serait toujours mon père, mais il serait bien difficile de l'approcher s'il épousait l'Impératrice... Et puis, peut être qu'il se moque de qui je suis pour lui, peut être ne veut-il pas entendre cela ou bien il ne me croira pas... Beth, est-ce que toute vérité est bonne à dire ?

J'essayais de me reprendre en séchant mes larmes de la main. Je n'arrêtais pas de retourner la situation dans ma tête en visualisant les différentes conclusions possibles, et j'en revenais toujours à la même fin : il ne me croirait pas et penserait que je profite de sa situation pour me rapprocher de lui. Ce qui était bien sûr totalement faux. J'éprouvais juste ce besoin de lui dire la vérité, même avec le peu de preuves que j'avais.

- Non, je ne souhaite pas lui écrire, il faut que je lui dise en face, que je puisse voir sa réaction et que je comprenne ce qu'il s'est passé entre lui et ma mère. Je ne dispose que de peu de preuves, simplement une bague qu'elle m'a laissé. Il serait mal avisé de coucher cette histoire sur papier, j'ai peur qu'elle ne tombe entre de mauvaises mains qui plus est.

Je touchais mon corsage en sentant la bague accrochée à une chaîne que j'avais pris le soin de dissimuler sous la chemise. Jamais je ne m'en séparais.

Je me redressais en regardant mon interlocutrice dans les yeux.

- Beth, dois-je lui dire ou dois-je me taire à jamais ?

J'avais besoin qu'elle me réponde. Que ferait-elle à ma place ? Prendrait-elle le risque ? J'avais besoin de ses conseils, même si je ne savais pas encore si j'allais les suivre. Mais le temps filait, et il fallait absolument que j'arrive à me décider si oui ou non j'avouais qui j'étais à celui qui était mon vrai père. Avant qu'il ne soit plus du tout accessible...


Quand te reverrai-je, pays merveilleux -Ama- - Page 2 OlsdPOI
Anonymous
Invité
Invité
le Jeu 29 Nov 2018 - 17:40
Beth était fille unique. Elle avait ses cousins mais c’était des mecs. Prendre Ama dans ses bras avait été un geste instinctif mais elle fut soulagée en la sentant se calmer contre elle.

“Si il a l’air gentil, c’est un bon point pour lui ! Il manquerait plus que ce soit un ronchon râleur doublé d'un grincheux en plus.” dit-elle en essayant bien maladroitement de la faire rire.

Elle ne savait pas comment la faire rire ou la calmer… les seules expériences similaires qu’elle avait eu, l’étudiante n’avait pas brillé et c’était arrangé pour faire encore plus pleurer la personne, avec des mots qu’elle avait soigneusement choisis pour la réconforter… Tu parles d’une bille !! Elle avait peur de refaire la même et de vraiment passer pour une gourde.

“Euh… c’est trop absolu comme question !
Si vous avez un bout de salade entre les dents, oui bien sûr, je vais pas vous laisser toute la journée comme ça. Pour le reste… ça demande réflexion !”


Elle écouta son récit sur la lettre, comprenant ses raisons mais quand la fleuriste lui fit face et plonge ses jolies yeux rougis par les larmes dans les siens. Elle se sentit complètement prise au piège. A l’écouter, sa réponse allait avoir un impact terrible et elle n’était pas sûre de savoir endosser une telle responsabilité ! C’était beaucoup trop ! Elle n’imaginait pas ce qu’elle lui demandait. Paniquée, elle la regarda confuse avant de prendre sa main entre sa tête et souffla un bon coup ! Elle se secoua un bon coup et lui fit face de nouveau.

“Ok... Alors c’est comme ça que je le vois !
Si vous ne lui dites pas, j’ai l’impression que ça va vous rester sur le cœur et vous faire du mal. C’est un risque de le faire, je veux dire… les nobles, ils sont pas comme nous… Ils ne pensent pas toujours comme nous.
Mais si vous le faites, il faut que ce soit pour vous. Et vous uniquement.”


C’était un danger… il fallait bien l’avouer ! L’histoire de la famille royale n’était pas sans fantôme et elle détesterait si quelque chose devait arriver à sa nouvelle amie.

“Je ne peux pas prendre cette décision pour vous mais… vous avez voyagé depuis le Protectorat pour lui… c’est pas rien ! Ça devrait l’impressionner, non ?”
Amarillys Sacretti
Nationalité :
Amethienne
Messages :
198
Date d'inscription :
12/04/2017
Amarillys Sacretti
Fleuriste
le Lun 7 Jan 2019 - 16:03
De raconter mon histoire à quelqu'un qui n'était pas là pour me juger me fit un bien fou. J'avais l'impression que ce secret que je traînais depuis si longtemps semblait plus léger en moi. Beth avait raison, si je ne révélais pas ce que je savais au Prieur, cela me rongerait toute ma vie. Peut être qu'il ne voudrait plus me voir après lui avoir dit la vérité, mais enfin je pourrais continuer plus sereinement ma vie ambrosienne. Et peut être retourner au pays.

Je regardais dans les yeux mon interlocutrice. Elle avait sans doute peur de me conseiller sur un tel sujet, mais malgré tout ce qu'elle me disait me soulagea.

- Vous avez raison Beth, dès que j'en aurais l'occasion, je lui dirais tout. Je ne pourrais pas continuer à garder ce secret toute ma vie. Même si au fond, j'ai tout de même peur de lui causer du tord.

Je lui fis un petit sourire timide.

- Je ne pense pas qu'il soit du genre à être impressionné par ce voyage. J'espère juste qu'il ne le prendra pas trop mal. Puisse Ameth nous venir en aide.

J'étais heureuse de m'être fait une nouvelle amie et confidente, et je vins à nouveau la serrer dans mes bras en me calmant.

- Merci Beth. J'avais vraiment besoin d'entendre ça. Vous êtes adorable. Maintenant, c'est à moi de jouer.

Je séchais mes larmes en me demandant l'heure qu'il pouvait bien être. Si la tempête s'était calmée, je devais sans doute aller voir les dégâts qu'elle avait pu causer dans la boutique ou bien chez moi.

- Je vous remercie vraiment de toute ce que vous avez fait pour moi aujourd'hui. J'espère qu'à l'avenir nous pourrons nous revoir et faire... des choses... disons... plus normales, comme se balader ensemble ou prendre un thé ! Je lui souriais. Avez-vous l'heure ? La tempête s'est-elle calmée ?


Quand te reverrai-je, pays merveilleux -Ama- - Page 2 OlsdPOI
Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum