-60%
Le deal à ne pas rater :
Trottinette électrique pliable – GO RIDE 80HYBRID
99 249 €
Voir le deal

Amélia Clark
Nationalité :
ambrosienne
Messages :
222
Date d'inscription :
08/02/2017
Amélia Clark
Propriétaire du tabac et opiacé Clark
le Mer 11 Juil 2018 - 17:14
Mes yeux se posent dans les siens, fixent et sans douceur, abruptes, vipérins je dirais même, comme d’habitude allez-vous vous dire. Je le dévisage aussi fermée qu’il peut-être souriant, ne laissant rien transparaître sur mes traits, ou bien si peu de chose, non en fait, pas la moindre petite chose ne tracasse mes traits. Seule la dureté d’une expression close…

-Faites, c’est bien là votre utilité. Lançais-je, ma langue claquant sur mon palais sans délicatesse, me faisant donc proférer, comme à mon habitude, mes plus tendre paroles ! Mais il ne cherche guère plus de toutes manières et semble se repaître de mes douceurs amères. J’ignore pourquoi. Certainement pour le plaisir de se jouer de moi ou de mes humeurs.

Avec plus d’intérêt je m’engage sur le repas du soir, lui rappelant les couleurs qui devront s’assortir, jusqu’à ce qu’il m’évoque une phrase, et qu’il me tire un semblant d’expression intéressée.

-Je préfère encore faire jaser que de supporter l’idiot que Sontespan aura invité pour faire un chiffre rond. Au moins, j’amène mon propre idiot que j’ai choisi.

Oui, Zenon m’a mise de mauvaise humeur, enfin, c’est presque sa faute et je vais la lui attribuer totalement. S’il est assez stupide pour le supporter, ce n’est pas ma faute. Les enfants sont plus que sages autours de la table et s’empressent de terminer, me réclamant de sortir de table, chose accordée, sauf mon aîné qui regarde Zenon d’un air méfiant, et continue tranquillement la dégustation de ses œufs.

-Celle-là même et qui essaye depuis de remonter en grâce depuis qu’elle est considérée comme un mouton noir. Souriais-je mauvaise. Toujours pareil avec les femmes de son accabit, elle tente de titiller le serpent et se retrouve les crocs plantés dans la chair. Ce n’est pas tout à fait ma faute, si sa liaison avec le Duc de Pomercy s’est ébruitée.

La femme du Duc n’en a fait qu’une bouchée, en même temps, s’en prendre à une haute dame de noblesse Eskroise avec l’influence d’un frère dévoué…enfin. Je bois un peu de mon café, avant d’inspirer d’aise et de m’intéresser un instant à ce que lit mon ainé avant de lui faire un sourire entendu en apercevant le titre de l’ouvrage. Une œuvre philosophique fort intéressante…

-Je suis promptement ravie de la voir essayer ce soir de me remettre dans ses petits papiers. Quoi que, cela risque d’être fortement déplaisant au bout de quelques instants et j’ignore dans quel état elle sera quand elle verra la Rivière de Sornas autours de mon cou. Je l’observe, connait-il. En grande amoureuse des rubis, elle convoite cette parure depuis sa mise aux enchères, je l’ai acquise hier sous acheteur anonyme. Elle en fera une syncope. Ça et puis le fait que j’ai racheté les murs de six de ses boutiques de chocolaterie.

Elle m’avait cherché. Ce soir, je vais parader dans l’antre d’une dame bientôt déchue…


|CLOS]Quand les enfants s'en mêlent [Zenon] - Page 3 QMwFHDj
Zenon de Lascelle
Nationalité :
Ambrosien
Messages :
130
Date d'inscription :
08/02/2017
Zenon de Lascelle
Propriétaire (fauché) d'un hippodrome
le Ven 27 Juil 2018 - 17:23
Je faisais un sourire à ma logeuse de la nuit alors qu’elle me lançait une nouvelle vacherie. Voilà qui ne changeait pas trop de d’habitude… je lui souris avant de me lever, et de m’incliner bien bas devant sa « marque de respect » à son égard… oui, je me moquais qu’elle me traite d’idiot, parce que je me souvenais toujours de ce que me disait mon père – oui, j’avais retenu quelque chose de lui, aussi surprenant que cela puisse paraitre. Qui était le plus fou ? Le fou ou celui qui le suivait ? Et dans ce cas-là, j’étais l’idiot, et elle suivait un idiot. Je lui fis un sourire avant de finalement me rasseoir. Dans tous les cas, je gèrerai cette nouvelle commande comme si je faisais partie de son entreprise, ce serait sans aucun doute loin d’être la dernière fois. Je lui fis un sourire avant de finalement me contenter d’écouter pendant qu’elle parlait un peu de tout ce qui allait se passer à cette soirée… oui, je connaissais un peu tout cela…

« Pomercy… Pomercy… attendez, ne serait-ce pas celui qui a réussi à marier sa fille, un tâcheron sans grâce – en offrant la moitié de sa fortune comme dot ? »

Oui, l’histoire m’avait fait rire… cette jeune et gracieuse demoiselle, comme son père l’avait appelée lors de son entrée dans les hautes sphères de la bonne société, nous avait tous beaucoup fait rire. C’était un… un truc… pas d’autres mots. Imaginez tous les défauts physiques sur une seule personne... ; et c’était incompréhensible, car madame la duchesse de Pomercy était une femme d’un charme qui avait ravagé la cour… je souris et je restais un moment silencieux avant de finalement lui sourire alors qu’elle continuait à parler.

« La rivière de Sornar ? Ainsi donc ce n’est pas uniquement un bruit de couloir qu’elle est en votre possession… intéressant.  Elle devrait vous aller à merveille. Et la connaissant elle sera verte de jalousie, et sans doute de rage, aussi. Vous êtes machiavélique, ma chère. En somme ce n’est pas un diner auquel nous allons mais bel et bien une déchéance. Je me trompe ? »

Je lui souris avant de me lever, faire le tour de la table, déposer une bise sur la joue de la belle de glace Amelia avant de prendre congé, poliment.

« Madame, je crains de devoir prendre congé, il y a certains préparatifs que je dois faire pour ce soir… après tout, je dois faire honneur à votre présence, ma chère. Est-ce que cela vous convient ? »



|CLOS]Quand les enfants s'en mêlent [Zenon] - Page 3 RyNDpxv
Prière de me MP sous le compte d'EVERARD ZULLHEIMER
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum