Le Deal du moment : -21%
Housse de transport et protection Tomtoc pour console ...
Voir le deal
14.99 €

Zenon de Lascelle
Nationalité :
Ambrosien
Messages :
130
Date d'inscription :
08/02/2017
Zenon de Lascelle
Propriétaire (fauché) d'un hippodrome
le Ven 27 Déc 2019 - 15:34
Petit à petit, je sentais qu’elle se détendait un peu. Oh, il ne fallait pas s’attendre à des miracles, bien sûr. Je restais sans rien dire et je continuais à m’occuper d’elle aussi bien que ce que je pouvais. Comme c’était agréable de savourer sa présence de cette manière. Je la regardais avec tendresse alors que je l’allongeais sous moi ; je tâchais de me montrer attentif à ses réactions, quelle qu’elles soient. Oh, je ne pouvais pas dire qu’elle était une amante parfaite. En fait, elle me rappelait, à sa manière, les jeunes vierges effarouchées. Même si elle ne l’était pas. Je ne nie pas d’ailleurs que le premier passage ne fut pas le plus réussi, non parce que je fus brutal ou violent, non. Mais juste parce que…. Disons que quand une machine ne servait pas depuis longtemps, il fallait utiliser une burette d’huile pour que ça ne grince pas d’entrée de jeu.
Sa seule réponse à ma question. Comment elle se sentait. C’était important de le savoir. Parce que selon les chances pouvaient être différemment menées.

« Mais vous l’avez toujours été, désirables et désirée…. Seulement, vous ne vous en étiez pas rendue compte… »

Mes lèvres contre les siennes glissèrent vers sa mâchoire et dans son cou alors que je la sentais toujours se détendre un peu plus pour aller jusqu’à lui caresser la joue de ma barbe et reprendre ses lèvres.
Amelia souriait. Ce qui n’était pas déplaisant du tout. En fait, son sourire était presque étrange, sur ses lèvres. Ce n’était pas une femme de sourires et de tendresses. Enfin, ça ne l’avait pas été jusque-là. Et maintenant, je la sentais changer sous mes mains et sous mes tendresses à con corps. J’aimais la facette d’elle qu’elle dévoilait en cet instant et nous continuâmes ainsi, me laissant loisir de prendre parfois des pauses pour faire redescendre ma tension, alors que je prenais le temps de la faire s’envahir de plaisir.

« Voilà… continuez à vous laisser aller…. Laissez-vous envahir… »

Oui, j’aimais qu’elle se laisse envahir. J’aimais l’idée, et j’aimais qu’elle lâche un peu prise. Je lui mordillais tendrement els lèvres. Je me rappelais bien qu’il était hors de question de la soumettre à une nouvelle grossesse, aussi, je tachais de la mener jusqu’à son plaisir le plus absolu, sans négliger le mien, bien sûr, mais en croisant les doigts pour que je ne craque pas avant elle, même si je pensais cela comme fort probable… elle devait être tellement rouillée… 


Pertes et profits [Pv] - Page 4 RyNDpxv
Prière de me MP sous le compte d'EVERARD ZULLHEIMER
Amélia Clark
Nationalité :
ambrosienne
Messages :
222
Date d'inscription :
08/02/2017
Amélia Clark
Propriétaire du tabac et opiacé Clark
le Mer 8 Jan 2020 - 16:22
« Peut-être… » Répondis-je évasive. Je ne pouvais pas répondre clairement un oui, j’en étais incapable, je n’avais jamais épousé l’assurance de ma féminité, j’étais une femme, oui, mais au-delà de mon sexe je ne me sentais pas…désirable, ni même n’avait jamais envisagé de l’être, pour tout dire, ce n’était point…ma nature ou dans mes habitudes, alors…les choses ne me paraissaient ni aisées, ni naturelle et encore facile. Pourtant j’avais envie de faire les efforts et je les faisais me laissant aller sans pour autant perdre cet attrait distant qui faisait ma personnalité, même s’il n’était pas aussi marqué que d’habitude, les choses prenaient une tournure inconnue…

Je n’avais jamais connu que le marquis, malgré le culte sombre qui était le mien, j’avais toujours refusé le sexe comme une sorte de supplice, les Dieux m’avaient ainsi puni, j’en étais consciente et je m’en moquais, totalement, enfin, quoi que…peu importait. Mon corps m’échappait et le contrôle que je possédais d’habitude n’existait plus réellement, parce que je l’écoutais, je détenais ses lèvres plus souvent parce que je craignais son regard, une appréhension stupide, mais cela me rassurait en vérité. Je me laissais aller, porter, peut-être la peur vint, caressant mon dos doucement, alors que je me sentais perdue, transportée entre deux eaux inconnues. Le fleuve était tumultueux, un rien trop brutal pour moi, et je ne parvenais pas à garder la tête hors de l’eau entre plaisir et inquiétude, me faisant perdre le fil de ce qui était promis…

Pourtant je le sentais s’abandonner, contre la cuisse, dans un mouvement, je le regardais, perplexe, à bout de souffle et…et il disparut pour se glisser, je fus surprise, perplexe avant de sombrer, littéralement, dans l’incapacité de réfléchir. Le cheminement fut nouveau, surprenant et l’apogée inonda chaque parcelle de mon corps si soudainement que j’atteignais une petite mort…celle de l’extase entier…


Pertes et profits [Pv] - Page 4 QMwFHDj
Zenon de Lascelle
Nationalité :
Ambrosien
Messages :
130
Date d'inscription :
08/02/2017
Zenon de Lascelle
Propriétaire (fauché) d'un hippodrome
le Ven 31 Jan 2020 - 21:21

Je souris à Amelia alors qu’elle atteignait la petite mort. son plaisir était mon plaisir, tout simplement ; je me redressais et je me penchais sur elle pour l’embrasser avec tendresse. Je restais sans rien dire et je lui caressais la joue avec une certaine tendresse. Je savais très bien ce qu’elle pouvait ressentir. Et je comprenais, bien sûr, que ce soit déroutant ; après tout, rien qu’à voir ses réactions précédentes, je me doutais que c’était la première fois que ce genre de chose lui arrivait. Aussi, j’avais taché de faire en sorte que tout soit parfait pour elle. Je la regardais, elle haletait doucement. Un peu repue, et sans doute aux émotions assez éprouvées comme ça. Je lui fis un sourire tendre et je lui susurrais alors, d’une voix douce.

« C’est tout de même assez satisfaisant, n’est-ce pas ? »

Je lui souris et doucement j’allais prendre un mouchoir dans mes vêtements et, avec douceur, je me penchais pour essuyer mon plaisir épanché, je le faisais avec des gestes lents et je me permettais de venir embrasser son pubis avant de revenir prendre ses lèvres avec tendresse. Restant près d’elle, contre elle sans l’écraser alors, pour lui susurrer au creux de l’oreille, non sans lui avoir embrassé et mordillé le cou, un peu.

« Je n’espérais de toute manière pas convaincre en une seule fois, aussi, vous verrez, je pense que vous pourriez finir par y prendre goût, qu’en pensez-vous ? »

Je l’invitais doucement à se redresser pour doucement ensuite prendre sa main et la porter à mes lèvres avec tendresse.

« Venez, allons nous coucher. Je vais vous offrir un second essai après quelque rafraichissement. Qu’en dites-vous ? »

Je lui susurrais cela en ramassant sa robe pour l’aider à la repasser de manière sommaire histoire de ne pas sortir nus…. Je faisais pareil, pour éviter les indécences dans les couloirs… je lui fis un sourire avant de finalement lui proposer mon bras, poliment, pour sortir, une fois rhabillés, débraillés, certes, mais rhabillés.


Pertes et profits [Pv] - Page 4 RyNDpxv
Prière de me MP sous le compte d'EVERARD ZULLHEIMER
Amélia Clark
Nationalité :
ambrosienne
Messages :
222
Date d'inscription :
08/02/2017
Amélia Clark
Propriétaire du tabac et opiacé Clark
le Mer 19 Fév 2020 - 15:00
La nudité et notre proximité étaient ce qui m’était le plus complexe à apprécier ou à appréhender. Disons que … j’avais cette barrière qui refusait de partir, comme si ma fierté ne voulait pas que je m’abandonne à de la complicité, une sorte de retenue inexplicable. Enfin, inexplicable, j’avais probablement des problèmes de communication avec mes semblables. Toutefois, la tendresse de Zenon me détendit encore un peu plus et je souriais. lui faire confiance pour me montrer fragile était une chose que je pouvais faire. Non ? Je n’omettais pas l’idée qu’une fois obtenue ce qu’il souhaitait, son comportement pouvait changer, un coureur de jupon ne devenait pas aimant et fidèle pour les beaux yeux d’une seule femme, ou en tous cas, pas éternellement. Je lui en voudrais probablement en temps et en heure, il était peut-être préférable que je m’accorde de ne pas y penser…

« Je ne dirais pas satisfaisant, plutôt agréable. »

Je me raclais la gorge, il en avait de ces drôles de question, je le laissais me nettoyer, surprise de ces gestes. Il n’était pas un énorme goujat, bien au contraire, peut-$etre était-il trop envahissant et je n’avais pas forcément envie de jouer à câliner, pourtant, je ne le repoussais pas, mais je n’étais pas aussi présente qu’il pouvait l’être !

« Et si je n’y prend pas autant goût que vous l’espérez ? »

La question sauta de mes lèvres sans que je puisse la contenir, ainsi donc je le dévisageais, attendant de voir si cela le repousserait. Je ne savais pas trop, peut-être que je cherchais la faille qui le ferait fuir, m’assurant ainsi qu’il était comme je le concevais. Cela faisait-il de moi une horrible personne ? Je ne pense pas. Je ne souhaitais pas souffrir en me rabaissant à des sentiments qui pouvaient être foulé du pied. Il n’avait point eu de comportement pourtant qui aurait fait de lui un homme mauvais mais…prendre des risques personnels n’étaient pas ce que je souhaitais, oui, aucun courage sur le sujet.

Je le laissais me relever, mais il me décrocha un sourire amusé, je faisais preuve de beaucoup de retenu il fallait le dire, mais j’aimais autant sa façon d’être, rhabillée, je ne serais pas fâchée de me retrouver nue dans la chambre, peut-être plus rapidement que je ne dirais le vouloir réellement, en tous cas, je pouffais.

« Je ne sais pas ce que j’en dis Zenon, je suis profondément perdue dans tout cela, que ce soit au point de notre complicité, jusqu’à ce qu’il peut se passer entre nous. Je ne suis pas adepte des badinages et je…j’y réfléchirais un autre jour, probablement. Non ? »

Je me contentais de déposer un baiser sur ses lèvres, chaste presque mais bon…


Pertes et profits [Pv] - Page 4 QMwFHDj
Zenon de Lascelle
Nationalité :
Ambrosien
Messages :
130
Date d'inscription :
08/02/2017
Zenon de Lascelle
Propriétaire (fauché) d'un hippodrome
le Lun 9 Mar 2020 - 21:43
Je souris à Amelia alors qu’elle se montrait pleine de… distance ? Je ne savais pas trop… chassez le naturel, il revenait au galop. Tout simplement… je la regardais alors qu’elle me disait que les choses avaient été plus agréables que satisfaisantes. C’était quelque chose d’assez impressionnant. Je restais sans rien dire et je lui souris alors que finalement, elle me disait, d’une certaine manière, qu’elle craignait la suite. Mais elle le disait bien à sa manière, qui aurait pu être castratrice sans cette situation d’il y avait quelques minutes… je lui souris franchement en lui lançant.

« Eh bien nous aviserons. Je n’ai aucune intention de vous forcer la main si cela vous déplait. »

Oui, autant être honnête sur le sujet. tout simplement. Je ne la violerais pas. Mais si elle me repoussait pour me repousser je ne renoncerais pas… si cela lui déplaisait vraiment, c’était autre chose. Si c’était me repousser juste pour le principe, je m’acharnerais. Non en la forçant mais en la replongeant dans une situation où se laisser aller était davantage normal. Je lui fis un air entendu avant de finalement laisser tomber sur le sujet…. parce qu’elle pouffa. Oui, la castratrice Amélia Clark avait pouffé comme une jouvencelle. C’était… mignon, d’une certaine manière.

« Oui, vous avez raison ! N’en parlons pas et savourons juste ! »

Je lui souris répondais à son baiser et doucement, je la guidais jusqu’à sa chambre où je la déshabillais de nouveau pour lui faire l’amour avec tendresse et douceur jusqu’à perte de souffle et d’énergie, et je la gardais blottie contre moi, ne lui laissant pas vraiment l’occasion de se dégager. Nullement comme un couple qu’elle aurait pu vivre mais comme deux jeunes amants qui se découvraient. La soirée avait rudement bien tourné il fallait l’avouer… je n’aurai clairement pas parié là-dessus le soir venu et pourtant. C’était en l’enlaçant avec tendresse que j’avais senti son souffle s’apaiser et petit à petit, c’était en la gardant contre moi qu’elle avait pu s’endormir avec une facilité étonnante. Je n’avais pas tardé à sombrer moi-même, cela dit…


Pertes et profits [Pv] - Page 4 RyNDpxv
Prière de me MP sous le compte d'EVERARD ZULLHEIMER
Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum