Le Deal du moment :
L’ORÉAL PARIS Men Expert – Lot Gel ...
Voir le deal
8 €

Daeron Azuran
Nationalité :
Amethienne
Messages :
89
Date d'inscription :
12/10/2017
Daeron Azuran
Protecteur de la Foi en Ameth
le Ven 27 Déc 2019 - 14:10
Daeron restait perplexe, il ne croyait pas aux coïncidences, il n’y croyait plus, les signes étaient parfois si délicats, si discrets, depuis cette nuit de nouvel an, il ne pensait plus pouvoir omettre de croire et son esprit s’affutait à cela, peut-être qu’Ameth le testait, peut-être était-il en plein doute, en pleine crise sur sa propre foi et il resta silencieux, grave et les yeux profondément posés sur la table. Il était le serviteur d’Ameth, sa main dirigeait, était-ce Aernia ou un dépravé qui se jouait de lui ? Comment le savoir ?
L’homme en face de lui parlait et essayait de le rassurait, en quelques sortes, parlant du fait des coïncidences, il avait la sensation que l’inventeur ne croyait pas réellement aux capacités des Dieux, quelque chose dans son raisonnement. Daeron était un fanatique, il expliquait le monde parce qu’il était : une création des Dieux et un seul, parmi eux, le tout puissant Ameth le préservait. Il était son serviteur jusqu’au moment où il devrait agir pour préserver le monde face à l’Innommable.

«Vous ne croyez pas aux pouvoirs de votre propre déesse ? Au Divin de sa présence, à ce qu’elle a posé potentiellement sur nos personnes après cette rencontre ? Si c’est elle, ne craignez vous pas de perdre tout ce que vous avez subitement eu en déclarant que tout cela n’est peut-être que le produit coïncidence ? Niez-vous en quelques sortes l’influence des Dieux ici bas ? »

Il était en plein doute et le discours de Henry l’effrayait, comment, si tout cela était l’œuvre d’une déesse, un de ses fidèles pouvait seulement croire qu’à un concours de circonstance, en quelques sortes. Daeron avait une foi pure et fidèle, conscient que les hommes œuvraient eux même pour que les choses arrivent, mais surtout, qu’ils étaient sous la coupole des Dieux…il eut un frisson. Ameth faisait vivre sa Foi, sa Dévotion…il ne comprenait pas comment un homme tant dévoué à la Mère de tout puisse ne pas lui prêter croyance sur ses capacités. Il se demanda, un instant, si ce genre de chose n’offrait pas plus de pouvoir à l’Innomable ….


Les conséquences d'une rencontre avec la dame pourpre [Henry] - Page 2 9cn74vy
Henry Wolverton
Nationalité :
Eskroi
Messages :
218
Date d'inscription :
17/09/2018
Henry Wolverton
Inventeur fou
http://caelesti-island.forumactif.com/
le Mar 31 Déc 2019 - 8:28
Daeron semblait passer d’un état à un autre d’une fraction de seconde. Là où on vit il y a peu un homme en proie aux doutes et perdu, voilà que son visage durcissait. Au son de sa voix, on penserait que le chasseur d’hérétique était en colère, mais peut-être n’était-ce que de la peur. Peur qu’on vienne ébranler ses convictions, que ce qu’il redoutait le plus vienne à se réaliser que sais-je. On disait de ces gens-là, de vrais fanatiques qui marchaient devant eux, écrasant le monde sous leurs bottes, convaincus d’agir de bon droit. J’ignorais comment m’adresser à eux, en tout cas, je ne pouvais me priver d’hausser légèrement le ton devant lui.
Avouez que sa remarque, bien qu’elle soit dut à la crainte, ressemblait à mes oreilles à une accusation. Un peu plus et je pourrais croire que c’était moi, qu’il chercherait à mettre sur un bucher.

"Ne soyez donc pas stupide mon chère ! Bien sûr que je crois à la puissance du divin et à son influence. Mais je ne crois pas que les dieux s'amusent avec nous, décides et agissent sur notre vie à chaque instant. D'ailleurs, la foi ne se base t'elle pas dessus ? Croire plus un instant qu'un autre béni par les dieux et discerner quand il le faut leurs actions et celles des hommes ? Nous avons notre libre arbitre après tout, et le monde, merveilleuse machine de la grande conceptrice, fait apparaitre des coïncidences et mécanismes des plus splendides. Si chaque chose était dû à une action directe d'eux, nous pouvons dire adieu à notre libre arbitre, et excusez-moi de le dire ainsi, mais votre chasse aux hérétiques serait inutile."

Cette philosophie, je l’avais apprise chez moi au pays d’Eskr. Mon père m’avait bien expliqué les choses ainsi. "Mon fils ! Ne doute jamais que les dieux puissent venir te bénir un jour. Mais ils ne le feront que si tu le mérite. Kirya guide ceux qu'elle juge digne vers la victoire. Mais pour obtenir leurs faveurs, nous devons nous bouger les fesses avant !" Pour les autres dieux, j’eux compris que le principe était le même. Et par conséquence, attribuer chaque chose qui nous arrivé aux divins, c’était de la lâcheté, dire que tout ce qui nous arrivait c’était à cause de quelqu’un d’autre et non de nous.
Après, je pouvais comprendre le point de vue de l’inquisiteur. Il vivait bien plus dans la religion que moi, vouant toute sa vie à sa divinité protectrice. Et que le moindre faux pas pour lui, lui valait au contraire la pire des malédictions.

Attrapant un verre plein dont je vidais d’une traite, je vins faire cette proposition, qui je l’espérais, conviendrait à notre « ami » et peut-être même, soulagerait son esprit au combien tourmenté.

"Ecoutez, vous êtes un enquêteur religieux. Et moi un scientifique ayant besoin de fait. Pour l’heure nous n’avons pas les moyens d’affirmer ou infirmer la nature de cette dame. Alors allons enquêter ensemble. Essayons de la retrouver et voir qui elle est et quelles peuvent être ses intentions qu’en dites-vous ?"

J’avouais être déjà un petit peu convaincu par le côté surnaturel de cette lady. Après tout, son image sans visage hantait mon esprit et lui donnait tout le géni dont il était doté à présent. Si vraiment c’était un être bénéfique, une envoyée des dieux, je la remercierais grandement et louerais son nom en me montrant plus pieux que d’habitude. Mais si ce n’était pas le cas… J’ignorais quoi faire. Pour Daeron, que pouvait-il faire lui de son côté ? Si jamais on lui apprenait bien une faute qu’il eut commit, pourvu qu’il faisait de son mieux pour s’en acquitter.
Mais si cette dame n’était qu’une simple mortelle innocente, et bien tant pis, au moins nous serrions fixer et notre « ami » sera sans doute rassurer pour de bon.

Daeron Azuran
Nationalité :
Amethienne
Messages :
89
Date d'inscription :
12/10/2017
Daeron Azuran
Protecteur de la Foi en Ameth
le Jeu 9 Jan 2020 - 11:09
Daeron était étrangement pris entre deux feux face à cet homme, l’inventeur pouvait se montrer méprisant comme tout autre et il ne l’aimait pas réellement. Il le considérait comme un païen qui ne s’inquiétait que de son petit monde, ne comprenant en rien la force même des choses et parlait avant de réfléchir. Il regrettait presque d’avoir sauvé sa carcasse il y a quelques temps ! Et si c’était cela que lui reprochait cette dame pourpre ? Et si c’était cela qui lui causait tout son malheur ? après tout, les routes se recroisaient une nouvelle fois, et si…si il s’agissait d’un des corrompus décidés à soutenir Henry pour qu’il crée des inventions qui détruiraient la capitale sur le long terme ? Oui, l’idée avait traversé l’esprit de Daeron, l’inventeur était plutôt du genre à échouer à ce qu’il paraissait…Daeron était incapable d’émettre un jugement adéquat, ni même de trouver une quelconque force pour le faire, perdu, il l’était. Qui que soit cette dame, elle était présente, et il était convaincue qu’elle avait œuvrait pour quelques choses, bon ou mauvais, la question se posait.

« Que je vous suis. »

Il avait mis du temps à répondre, les mots avaient mis du temps à franchir la barrière de ses lèvres, mais c’était désormais accomplis. Il n’était pas sûr de ce qu’il voulait, mais face à cette incompréhension, il devait faire quelque chose, et simplement attendre n’était pas la solution, faire équipe avec l’inventeur ne l’enchantait probablement pas toutefois, il ne pouvait rien faire d’autre.

« Enfin, peut-être que…nous devrions agir avec des idées, en discuter et non partir soudainement avec l’espoir de faire quelque chose, peut-être en discuter en fin d’après-midi…il y a des devoirs que je dois accomplir dans les heures à venir. »

Il n’avait pas le temps libre de l’autre homme, c’était un fait !


Les conséquences d'une rencontre avec la dame pourpre [Henry] - Page 2 9cn74vy
Henry Wolverton
Nationalité :
Eskroi
Messages :
218
Date d'inscription :
17/09/2018
Henry Wolverton
Inventeur fou
http://caelesti-island.forumactif.com/
le Dim 12 Jan 2020 - 10:25
Difficile de dire quels rouages tournaient dans la tête de cet homme. Un fanatique fonctionnait un peu comme les automates de bases. Il n’a qu’une seule conviction, un programme unique en le quel il croit et si quelque chose venait à mettre en doute sa fonction principal, il bug. Si Daeron était une machine, je suis sûr et certain que si l’inquisiteur était une machine, nous verrions de la fumée s’échappée de ses orifices et des étincelles éclataient un peu partout. C’était à la fois pathétique de voir une personne aussi bornée et l’esprit fermé, mais en même temps, il me forçait à éprouver de la sympathie. Allons bon, je ne connaissais pas l’histoire de cet humain, et je m’étais sans doute emporté bien vite à son encontre. Avouons-le que je n’étais pas en réalité en colère contre lui, mais qu’il était le représentant, la projection du responsable de ma fureur.
Daeron semblait perdu, et je voulais bien le croire. Il semblait aussi prêt en partie à accepter cette mission, mais avec un peu de réserve, cherchant encore une explication, là tout de suite, à notre affaire. Là, je levais un peu le ton, mais sans agression.

"Nous avons assez tergiverser. Là, on peut encore imaginer tout et n'importe quoi. Nous ne ferions que tourner en rond et nous faire plus peur que de trouver des réponses. Regardez déjà où vous en êtes. Et puis, je suis avant tout scientifique. Ma méthode est de posée une question et aller l'étudier, de préférence visuel, après la théorie. Sinon, nous n'avancerons pas."

Il était aussi possible que l’inquisiteur cherchait une explication rassurante dès maintenant. Mais je n’en avais pas. Je ne pouvais pas lui dire des choses dont je ne savais rien, au risque de me tromper, de lui causer bien du tort, et aussi provoquer la colère des dieux. Pour ces derniers, je ne voulais leur prêter la moindre action et intention sans preuve. Ce serait un réel manque de respect et on m’avait toujours dit qu’il était mauvais d’accorder une foi aveugle aux déités. Aernia était une scientifique aussi, et j’avais toujours vue ma protectrice comme quelqu’un qui aimait voir ses fidèles cherchés les preuves de son amour et de son intervention, qui utilisaient leur cerveau.

Sentant que nous touchions au bout de notre conversation, je terminais ma boisson avant d’ajouter un quelque chose. Je n’étais pas habitué des relations humaines, me comportant un peu comme les machines qui disaient les choses directement, même si elles ne parlaient pas vraiment. La douceur, la diplomatie, je n’étais que novice dans le domaine. Néanmoins, je cherchais à me montrer le plus réconfortant possible dans la sincérité. Histoire de mettre en confiance et ne pas me fourvoyer au cas où.

"Faites donc les affaires que vous avez à accomplir. Vous savez où me trouver. Ne vous inquiétez pas, je vous attendrais et vous aiderais du mieux que je peux. Ensemble, nous trouverons bien une réponse."

Je ne pouvais pas lui promettre que nous percevrons facilement ce mystère, mais en tout cas, je me montrais présent pour le soutenir et montrer qu’il n’était pas seul. Au final aussi, tout ceci éveillait ma curiosité. Bien que je ne prêtais pas plus attention à cette muse, je me retrouvais bien plus curieux à son sujet et aimerais savoir à qui, ou à quoi avions nous à faire.

Daeron Azuran
Nationalité :
Amethienne
Messages :
89
Date d'inscription :
12/10/2017
Daeron Azuran
Protecteur de la Foi en Ameth
le Dim 9 Fév 2020 - 20:48
Daeron se sentait perdu, son esprit et son âme se faisaient chahuter par des sensations désagréables, de l’incompréhension, du doute, ce genre de chose que jamais il n’avait éprouvé. Ambrosia était peut-être dangereuse pour cela, il le comprenait, un voyage spirituel ne serait point une mauvaise chose, mais en avait-il le temps ? Il chassa de sa pensée ce genre de détail, préférant se concentrer sur le présent.

«Des méthodes logiques… » Finit par dire le Protecteur, bien que cela ne soit pas réellement les siennes. Techniquement si, mais elles étaient tout bonnement point réellement ainsi dans son office, selon certain, selon lui et les siens, elles étaient ainsi pourtant. Il hocha la tête, d’un mouvement simple, quand vint la fin de leur entrevue. Daeron avait des choses à faire et il avait surtout une personne à voir, une requête à obtenir, il espéra ne pas avoir trop de fil à retordre dans l’histoire.

Encore anxieux, Daeron se releva de la table bousculant celle-ci, il fit s’ébranler les verres, sans que rien ne chute, rassurer, il offrit à l’inventeur, un à plus tard, poli et discret, se dirigeant vers la sortie du restaurant d’un pas assuré. Daeron manqua de percuter la serveuse et évita celle-ci de justesse, il n’en fut pas réellement soulagé…dans ses pensées, il se demandait ce qu’il risquait de se passer s’il continuait à avoir cette malchance, prier suffirait peut-être, mais il avait besoin de l’avis d’un homme au dessus de lui, des conseils et d’une oreille attentive de quelqu’un qui pourrait le comprendre. Quelqu’un de sa confession et qui pourrait prendre la sienne, ses doutes aussi et ses inquiétudes. Daeron Azuran ferait peut-être mieux de retourner en Ameth, quelques temps, au pire de tous les cas, un pèlerinage spirituel qui ne serait pas un mal ? Il ne savait pas, il avait besoin de conseil, avant de retourner voir l’inventeur.


Les conséquences d'une rencontre avec la dame pourpre [Henry] - Page 2 9cn74vy
Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum