Le Deal du moment : -83%
Hub USB LAB.C – Chargeur USB universel 5 portes
Voir le deal
4.99

Raimond Beauregard
Nationalité :
Eskrois
Messages :
149
Date d'inscription :
29/08/2017
Raimond Beauregard
Héritier d'un comté
le Dim 26 Jan 2020 - 18:37
L’audience avait été fixée, et c’était important qu’il en soit ainsi. Il fallait que les choses avancent et se règlent.  Lors de la rencontre privée que j’avais eu avec l’impératrice, il y avait plusieurs mois de cela, il m’av ait été fait mention d’un projet que je souhaitai pouvoir mener à bien. Parce qu’il me semblait particulièrement intelligent de pouvoir le finaliser. Mais depuis, je n’avais eu aucune nouvelle. Je savais très bien que la chose n’était pas aisée. Mais cette promesse qui n’en avait pas été une me donnait l’impression de devoir être bien mal engagée si je ne relançais pas.

Comprenez que j’avais eu du mal, beaucoup de mal, pour réussir à obtenir ce rendez-vous avec l’impératrice et on m’avait bien compris que ce rendez-vous, ce serait court. Très court. Mais cela devrait suffire, espérais-je… de toute façon il ne s’agissait jamais que de rappeler à l’impératrice ses propositions. C’était elle d’agir, et du coup, je devais le lui signaler. Qu’il s’agisse d’un acte déplacé vis-à-vis d’une tête couronnée ne me gênait pas plus que cela. En effet, je ne pouvais pas ne pas prendre en compte cela. Enfin bref. que croyait-elle ? Que la mention d’une telle idée que de me réattribuer les deux-cimes sous forme de principauté semi autonome suffirait à me plonger en léthargie ? Il n’y avait eu aucun engagement mais une proposition. Et cela ne suffisait pas. Ou du moins, cela ne me suffisait plus !
Je restais sans rien dire et je m’annonçais dans la salle du trône. Un domestique, accompagné d’un duo de gardes vint à la rencontre et commença alors à me redonner les consignes que je devrais suivre tout en me rappelant que je n’aurai que peu de temps, parce que l’impératrice était très occupée, etc. etc. rien de nouveau, et rien qui ne me convainque de ne pas prendre son temps.

Ledit domestique me précéda et gratta à la porte du bureau de l’impératrice où une voix féminine ordonna d’entrée. Le domestique entra seul, dit quelques mots à l’impératrice, et ressortit.

« Sa majesté va vous recevoir. Entrez, je vous prie. »

Je fis un signe affirmatif et je franchissais le seuil pour arriver dans une place austère mais juste assez pour encourager à travailler. Je fis une inclinaison du buste minimaliste en guise de référence. Le genre limite mais qui n’était pas incorrecte.

« Votre altesse. Je vous remercie de me recevoir. » 


[CLOS]Honorer des promesses [Pv] BiYb2et
Lilith de Choiseul
Nationalité :
Ambrosienne
Messages :
3619
Date d'inscription :
14/01/2017
Lilith de Choiseul
Impératrice de vapeur
le Dim 26 Jan 2020 - 20:40
Raimond Beauregard n’escomptait pas lâcher prise sur les détails évidents de ses terres. Encore que je le remerciais indirectement de me faciliter la tâche en se désistant des prétendants, cela m’évitait d’endurer de trop long instant en sa compagnie, instants qui ne soldaient jamais par un moment de plaisir. Je portais la bague d’Everard autre qu’à la place qui était attendu, en même temps, je ne pouvais trahir ce qui serait bientôt annoncé. J’étais préoccupée toutefois et escomptais régler les détails de ce que j’avais promis. Les choses n’étaient pas impossibles, elles étaient toutefois délicates, les terres des deux-cimes se trouvaient en plein milieu du territoire, coupant par la chaine de montagne l’Empire. Il était potentiellement impossible de réattribuer tout son territoire au Prince, et surtout pas un territoire semi-indépendant…

Toutefois, j’avais des obligations et peu de temps, Raimond Beauregard devait en avoir plus que moi. Je concédais toutefois à le recevoir après sa requête, pour que nous venions au fait, il y avait encore des détails à régler, mais une grande partie des choses étaient bien partie. J’étais sur mes dossiers, des lunettes sur le nez, de petites choses discrètes que j’avais du porter : ma vue se fatiguait ces derniers temps, le médecin m’avait demandé de les portes quand je devais lire les rapports des ministères…

Je rangeais mes papiers dans la boite impériale, les dossiers d’affaires en cours que l’on me remettait et dont je devrais prendre information. Je me redressais quand il entrait, et je lui souriais.

« Monseigneur Beauregard, je vous en prie, prenez place, et pardonnez le manque de temps. »

Je lui laissais le temps de s’installer, en face du bureau, je prenais le dossier qui comportait les détails sur ses terres et la future principauté des Deux-Cîmes, lui céder, enfin, lui rendre une partie de ses anciennes terres étaient un fait délicat, le château avait été parfaitement entretenu cependant.

« Avant toute chose, sachez que les terres ne pourront être réattribuée en leur entièreté, cela scinderait l’empire en deux avec une principauté en son centre, toutefois, le château et la partie au sud des terres sera vôtre… »

J’attendais son air méprisant et ses futures piques sans grande surprise, je le connaissais, et je m’étais habituée, non que j’accepte tout et n’importe quoi de sa part, mais…j’avais appris à passer au-delà


[CLOS]Honorer des promesses [Pv] VtJLfeC
Raimond Beauregard
Nationalité :
Eskrois
Messages :
149
Date d'inscription :
29/08/2017
Raimond Beauregard
Héritier d'un comté
le Mar 11 Fév 2020 - 20:28
Je souris poliment à l’impératrice… certes, elle pouvait envoyer à l’eau tous les accords verbaux que l’on pouvait avoir, au pire, cela n’aggraverait pas la situation. mais je l’aurai mauvaise et je pouvais toujours tenter les sales coups en douce. Je restais sans rien dire alors, poliment, quand elle me fit signe de prendre place. Je m’asseyais lentement. Je ne souriais pas, parce que je ne lui offrirais pas cette affabilité supplémentaire, mais je consentais à me taire, ce qui, en soit, était déjà un beau présent de bonne foi. Enfin, si elle en avait conscience. Mais j’avais décidé de respecter l’étiquette, d’une part, et de me montrer le moins caustique possible. Ce qui ne signifiais pas que je ne pourrais pas l’être, cela dit… juste que je ferais un effort.

Au moins d’entrée de jeu, elle annonça la couleur. Et je ne l’en blâmais pas. D’un point de vu logique, il était impossible d’avoir un empire séparé en deux, ce serait un risque de sécession, pour peur que les terres du sud me soient plus favorables… mais je ne voulais pas dire que j’appréciais pour autant. Je restais sans rien dire un moment, histoire de tourner ma langue sept fois dans ma bouche avant de prendre la parole.

« Je comprends tout à fait. Toutefois, la principauté n’est pas complètement autonome. Dans les faits, il s’agit d’une principauté sous tutelle ambrosienne, n’est-ce pas ? Alors, une principauté au cœur des terres ambrosiennes resterait annexée à l’empire, n’est-ce pas ? En outre, si l’autre idée évoquée dans notre discussion sur votre vaisseau est toujours valable, il s’agirait davantage d’une cession temporaire, puisqu’ils deviendraient des domaines de la couronne alors… donc, d’une certaine manière, il s’agirait presque d’un prêt, non ? »

L’idée tenait. Ou du moins, elle tenait tant que l’usurpatrice était de bonne foi bien sûr. Mais je comprenais sa réticence sur le sujet. C’était délicat parce que cela imposait de me faire confiance… et me faire confiance restait compliqué.

« Puis-je vous proposer un accord qui aille davantage dans le sens de restitution totale sans que vous ne preniez de risque que je me rebelle contre l’autorité impériale, que je fasse acte de sédition, ou équivalent, et sépare l’empire en deux ? Sans doute avez-vous écarté cette possibilité pour des raisons que je ne perçois pas, mais je ne peux m’empêcher de me dire que, admettons, si vous remettiez les terres des deux cimes aux deux-cimes, avec un administrateur général ne répondant qu’après de vous pour administrer les terres que vous ne préfèreriez pas inclure dans notre accord. De cette manière, je récupère le titre de prince Deux-Cimes et l’autorité sur les terres afférentes, mais dans les faits, il s’agirait d’une administration ambrosienne sous tutelle impériale. Plus simplement, il s’agirait, pour cette partie de terre non compris dans votre proposition, d’un titre plus honorifique que matériel… Qu’en diriez-vous ? »


[CLOS]Honorer des promesses [Pv] BiYb2et
Lilith de Choiseul
Nationalité :
Ambrosienne
Messages :
3619
Date d'inscription :
14/01/2017
Lilith de Choiseul
Impératrice de vapeur
le Mer 19 Fév 2020 - 15:47
Ce n’était pas aisé avec Raimond Beauregard, parce que nous étions ennemis, en quelques sortes, quoi que nous fassions, l’un comme l’autre incombait que l’autre n’appréciait pas. A dire vrai, je me moquais quelque peu de ce qu’il pouvait faire : s’il avait des partisans, il s’agitait beaucoup en indiquant que sa place était à la couronne, mais paraissait attendre que les choses arrivent. Je me trompais probablement sur sa personne et peut-être œuvrait-il sous le plus grand secret, mais quoi qu’il en soit, je n’en étais point au courant. Voilà qu’il se mettait à tourner autours du pot, il voulait ses terres comme de juste droit, enfin, un droit qu’il estimait sien, je me devais de ne pas le brusquer. Mais je ne pouvais céder à ses requêtes comme si de rien n’était je n’aimais déjà pas le fait de faire tout cela, dans le fond, mais je le faisais pour apaiser un peu les hostilités entre famille.

Il m’offrait une autre idée, bien entendu et au lieu de prendre ce que je concédais à lui donner, tenant ma promesse et faisant preuve de bonne fois, il me démontrait, en « contestant, que cela ne lui suffisait pas. Je n’avais aucune envie de m’emporter, ni de céder ou de concéder, la vérité est que ce sujet pouvait prendre des heures et que je ne pouvais prendre...des heures.

« Est-ce réellement ce que vous feriez, si vous étiez à ma place ? »

Voilà une excellente question, je l’observais un instant, non, je ne me moquais pas de lui, je posais une réelle question, il savait tout autant que moi qu’il était normal de ne pas céder entièrement à ses demandes, simplement parce qu’il les évoquait.
Mon oncle m’avait donné des idées et des aides sur le sujet, me soulignant quelques petites choses, divers point, Raimond Beauregard venait de faire lui-même une proposition qui allait un rien contre, je trouvais, sa requête initiale, point d’ingérence Ambrosienne, toutefois, je ne désavouais pas « aimer » ce que j’entendais.

Il m’offrait, de lui-même, la possibilité de lui donner un petit os à ronger, laissant alors les princes de deux cimes se faire définitivement avaler par les de Choiseul sur la finalité. Mais bon, ce projet ambitieux n’était pas voué à réussir, les aléas…

« L’autre partie des terres contient des ressources importantes, les mines de cuivre par exemple, dont nous ne pouvons entièrement perdre la gestion. C’est un point à discutiez si nous envisagions la restitution entière avec position d’un administrateur de confiance, la présence d’une garnison locale…Il va de soit que si nous en venions à nous accorder pour le bien de nos deux familles, moi vous rendant vos terres, la potentialité d’unir nos enfants, il ne serait pas mal venu de votre part que vous me prêtiez allégeance en retour, nous serions dès lors tous les deux, le point central d’un nouveau départ entre nos familles. »

Et c’était bien mon but de base, certain, comme mon oncle, me répétait qu’un accident était de meilleur augure, moi, je ne le souhaitais pas…


[CLOS]Honorer des promesses [Pv] VtJLfeC
Raimond Beauregard
Nationalité :
Eskrois
Messages :
149
Date d'inscription :
29/08/2017
Raimond Beauregard
Héritier d'un comté
le Lun 2 Mar 2020 - 18:16
Je restais songeur. Était-ce réellement ce que j’aurai fait à sa place ? Non. A sa place j’aurai eu les tripes de faire ce qui se devait ; et si elle voulait la vérité.

« A votre place, j’aurai usé de la diplomatie du poignard. Mais c’eut été plus malin de le faire des décennies plutôt… une femme qui meurt en couche en accouchant d’un enfant mort-né… c’eut été tellement pratique. Or, même si mon cousin est porté disparu, un accident sur ma personne directement aurait été un brin compliqué le doute aurait subsisté… mais je suppose que c’est à votre père que vous devriez faire le reproche de ne pas avoir agi ainsi. Tout simplement. Je ne sais pas si vous connaissez le dicton, un brin populaire, certes, mais terriblement vrai : quand on se fait du mauvais sang, il faut se le faire tirer. Tout simplement. »

Oui, voilà, j’aurai agi différemment d’elle.

« Vous souhaitez sans doute être au-dessus de cela. Et je le suis, personnellement. Je n’ai jamais rien intenté contre un membre de la famille régnante, et je ne le ferais pas, de près ou de loin. De la même manière, c’aurait ét facile, sans doute. Et puisque vous souhaitez que je prête allégeance, alors je le ferais, et je ferais même davantage. Je ne ferais que d’épisodes visites sur mes terres le temps que vous soyez convaincue de cette loyauté. Vous aurez ainsi tout loisirs de me faire surveiller étroitement. »

C’était la façon de faire la plus sage en fait. Je restais silencieux un instant. Les divers points abordés étaient centraux dans cette histoire. Oui, les terres ancestrales des Deux-Cimes…

« Et si vous nommez un administrateur général autant que je vous ai prêté allégeance, l’utilisation des mines de cuivre, un bon exemple, peut vous valoir de solides impôts sous forme d’un pourcentage du minerai extrait, qu’il soit brut ou raffiné… ce serait légitime, si je suis votre vassal par allégeance. En outre, ce serait dans mon intérêt, en tant que père du futur prince consort ou de la futur princesse consort de favoriser la stabilité des finances du pouvoir en place, vous ne pensez pas ? »

Bien sûr, je ne croitrais tout cela qu’une fois ces informations gravées dans le marbre. D’ici là, tout pouvait changer. Et je ne prononcerai un quelconque serment d’allégeance qu’une fois tous les autres points officialisés. Comme une conclusion, en somme ! 


[CLOS]Honorer des promesses [Pv] BiYb2et
Lilith de Choiseul
Nationalité :
Ambrosienne
Messages :
3619
Date d'inscription :
14/01/2017
Lilith de Choiseul
Impératrice de vapeur
le Jeu 12 Mar 2020 - 19:16
Raimond parlait de poignard et de meurtre, en quelques sortes, je suppose que si cela n’avait pas été fait, il y avait de bonnes raisons, mais je souriais devant sa franchise, cela me rappelait, en quelques sortes ce qui m’était arrivée, la mort de mon enfant ne me traumatisait plus, je n’étais pas … j’avais souffert sur l’instant, est-ce cruel de dire que je n’avais pas eu le temps de me faire à l’idée de cette vie, puis de cette mort, est-ce si terrible ? J’étais femme à la tête d’un Empire, je n’avais pas le temps, bien entendu que je n’oublierais pas l’esquisse de vie, mais…j’en étais là. et dans cette étrange sensation qui me revenait, je le regardais. Il n’était pas idiot au point de dire des mots qui pourraient le desservir, non ? le hasard réunissait un fait passé à ce genre de parole, voilà tout.

« En vérité, je vous crois capable de tout sauf de vous abaisser à des choses aussi sombre pour retrouver la légitimité que vous revendiquer. Je ne sais pourquoi, comme si je décelais chez vous une forme de sagesse… »

Oh je ne souhaitais pas le brosser dans le sens du poil, pas plus que je ne désirais lui être agréable, mais, à tord ou raison, je décelais chez Raimond une certaine attitude noble, plus que toute celle que je connaissais ! Si Everard n’avait pas été là, je pense que j’aurais porté mon choix sur Raimond, hélas, les choses étaient différentes. Mon excès de confiance aura peut-être raison de moi, mais…je ne vais pas dire quoi que ce soit de plus sur le sujet !

« Oui, je le pense aussi. Quoi qu’il en soit nous parvenons à des accords bien plus précis que je ne l’espérais et bien plus intéressant pour l’avenir de l’Empire, il est temps que cesse ces dualités et j’ai bon espoir en ce que nous ferons. Pour rendre les choses officielles, prions nos secrétaires de prendre un rendez-vous établissant tout le nécessaire, pour la poursuite des choses, si cela vous convient, je ne vais pas tarder à recevoir un de mes ministres et je ne peux repousser l’entre vu… »


[CLOS]Honorer des promesses [Pv] VtJLfeC
Raimond Beauregard
Nationalité :
Eskrois
Messages :
149
Date d'inscription :
29/08/2017
Raimond Beauregard
Héritier d'un comté
le Ven 20 Mar 2020 - 23:20
Je restais silencieux. Je ne pensais pas m’empêcher de me dire que les choses se passaient bien jusque-là, mais elle avait tort. La légitimité existait déjà, c’était là tout son problème… mais ce n’était pas important. Je ne pouvais pas m’empêcher de me dire qu’elle ne comprenait pas. Je n’étais pas sage, jamais. Sinon, je serai resté chez moi et je ne serai pas venu sous son nez. Mais c’était comme ça…

« Non, votre majesté, je ne suis pas quelqu’un de sage. Et sincèrement, si j’avais pensé que ça avait pu marcher, je l’aurai peut-être fait, mais si j’avais dû faire tuer toutes les personnes qui m’auraient gêné pour rétablir des droits légitimes préexistants, alors cela me prendrait une éternité, autant de temps qu’il y aurait eu un de Choiseul pour revendiquer le trône. Ce serait donc une véritable perte de temps. Mais voyez-y peut être de la noblesse ou de l’arrogance. Mais je suis plus intelligent que ça, je suis au-dessus de ça. Je n’ai nul besoin d’affirmer ou de revendiquer une légitimité. Mon sang parle pour moi. »

Oui, elle voulait de l’honnêteté, elle en avait, qu’elle aime l’idée ou pas, ainsi allaient els choses. Je restais sans rien dire avant de finalement l’entendre ^parler du reste.

« Je pense que prendre rendez-vous sera une chose aisée, puisqu’avant cela, vos juristes comme les miens auront réglé les détails que nous venons d’exposer. En somme, prévoyons-nous un rendez-vous pour la ratification, si vous voulez. Et dans cette idée, je peux aussi vous prêter officiellement allégeance à ce moment-là. Cela nous évitera de faire perdre du temps au trône à cause d’éventuels désaccords. Qu’en pensez-vous, votre majesté ? »

Si elle donnait mon accord je m’inclinais légèrement, pas trop non plus, pour finalement demander.

« Puis-je prendre congé, votre majesté ? »


[CLOS]Honorer des promesses [Pv] BiYb2et
Lilith de Choiseul
Nationalité :
Ambrosienne
Messages :
3619
Date d'inscription :
14/01/2017
Lilith de Choiseul
Impératrice de vapeur
le Sam 4 Avr 2020 - 9:54
Je lui concédais le dernier mot, cela allait calmer son arrogance. Je ne voulais pas le voir se perdre dans quoi que ce soit, disons le, que je n’avais pas de temps à perdre, ou en tous cas, pas plus de temps. Il voulait avoir le dernier mot, alors je lui laissais. Si son sang le rendait légitime, bientôt, au fond, le sang de Choiseul le serait selon sa logique. Et si Aernia y voyait une quelconque opposition, alors, elle se chargerait de changer les choses. Nulle réponse non et j’évitais un sourire quelconque, pour ne pas le fâcher.

« Je pense que nous ferons ainsi, pour que les choses soient rapidement réglées. Vous pouvez prendre congés Monsieur Beauregard. »

Je lui concédais de partir et je me retrouvais seule dans mon bureau. Un lourd soupir s’échappa de mes lèvres et je laissais ma tête retomber en arrière. J’ignorais si je ne faisais pas rentrer le loup dans la bergerie avec tout cela, mais bon, nous aurions tôt fait de savoir ce que cela donnerait. Pour la bonne et simple raison que les conservateurs sauraient faire preuve d’éclat quant à leur réaction à la nouvelle. Je massais l’arrête de mon nez.

Un tournant dans mon propre règne allait se faire, en même temps j’avais désormais trente ans et c’était une nouvelle décade qui se présentait à moi, je ne savais pas si cela pouvait être bon ou mauvais, je savais seulement que les choses nouvelles débutaient et j’avais bon espoir de plus ou moins finir par étouffer la lignée des Deux-Cîmes dans tout cela, une fois absorbée et liée à celle des de Choiseul, il n’y aurait plus de dissident…enfin, il y en aurait toujours mais j’avais quelques espoirs sur le long terme. Mon enfant n’était pas encore né par ailleurs qu’il était déjà promis, il n’était pas même conçu…je n’en éprouvais aucun pincement au cœur c’était ainsi que les choses étaient faites !


[CLOS]Honorer des promesses [Pv] VtJLfeC
Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum