Le Deal du moment : -71%
Plaque Induction Portable Amzchef
Voir le deal
49.99

Emily de Brez
Nationalité :
Eskroise
Messages :
281
Date d'inscription :
26/02/2017
Emily de Brez
Ambassadrice eskroise / future cantatrice
le Mer 17 Juin 2020 - 15:12
Emily fit une moue, pour toutes réponses, une moue franchement pas convaincue, elle n’appréciait pas réellement le monde aristocratique du monde civilisé, elle préférait Thorm et ses facilités, mais elle était bien trop chauvine, bien trop terre à terre sur ses origines, mais quand on n’était à peine regarder par les étrangers, on préférait rester dans son petit monde. Ici, elle n’était pas à sa place et ne le serait probablement jamais.

Emily haussa les épaules après son « histoire », il n’y avait rien de plus à dire qu’un haussement d’épaule c’était la vie et la vie n’était pas jouasse pour tout le monde. Elle n’allait pas s’effondrer pour « si peu » même si, si peu n’était pas le terme adéquat. Dans tous les cas, elle se contenta de regarder un point imaginaire droit devant elle, dans uen attitude résignée mais s’excusa rapidement alors que son enchainement de propos « critiqué » la capitale !Il ne fut pas fâché pourtant et cela rassura la jeune femme !

La suite lui fit écarquiller les yeux, elle resta un peu comme deux ronds de flanc en le regardant faire sa proposition, si c’était bien tentant, il y avait un souci.

« C’pas que je ne veux pas, c’est que Monsieur L’Envers risque de pas bien le prendre et ça vous causerez beaucoup d’ennui, l’oncle de sa majeté est pas commode commode… » Elle fit une petite moue, il était bien gentil ce Monsieur, mais si elle lui causait du tord, elle s’en voudrait fortement. Elle tortilla sa bouche, baissa le nez. « Mais vous pourriez t’être demander à me faire visiter vos usines, par politesse, je sais pas. Je ne veux pas que vous soyez en porte à faux pour mes envies. En plus, je crois que ce n’est pas le bon moment pour risquer du danger et si ceux qui s’en sont pris à mon mari venait en Ambrosia ? »

Emily n’avait aucune envie de risquer sa peau pour des gens désireux d’elle ne savait trop quoi !


Soirée mondaine [Jason] - Page 2 3ebzLBS
Jason Duchatelet
Nationalité :
Origine : Raclusien Adoption : Ambrosien
Messages :
98
Date d'inscription :
27/01/2020
Jason Duchatelet
Copropriétaire de l'Impériale
le Lun 22 Juin 2020 - 9:27
Jason comprenait. Il aurait espéré que l’esprit d’aventure gagne les motivations de la dame, mais elle avait bien raison. N’importe qui dirait qu’une pareille entreprise était fort risquée. Pour ceux, même rare, au courant de la distraction du jeune homme, on le lui reprochait bien, rappelant qu’un Duchatelet, ne devait risquer sa vie dans des endroits aussi reculer. Mais le jeune homme connaissait les bas quartiers, se rappelait les codes et comment faire pour survivre. Mais ça, c’était parce qu’il avait un avantage, Jason avait vécu là-bas et savait à quoi s’attendre. Emily elle, c’était sans doute comme lui demander de se jeter du haut d’une falaise pour finir dans les profondeurs de l’océan.

"Je comprends et n'insisterais pas. Je peux faire visiter les usines oui et vous n'aurez qu'à inviter qui bon vous semblera pour vous accompagner."

D’ailleurs, montrer le lieu où la magie opérait à une dame de la haute pourrait plaire à Catherine. Elle y virait sans doute une potentielle investisseuse alors que Jason lui, cherchait avant tout à faire plaisir.
Concernant l’oncle, effectivement il n’avait pas la réputation d’être un homme tendre. On le représentait souvent comme quelqu’un de froid et de dure. Après, Duchatelet, même étant le plus grand admirateur de la famille impériale, n’avait rencontrer un tel personnage. On lui rapportait tellement d’histoires à son sujet, sans doute à cause de l’aura de mystère qui l’entourait, mais le jeune homme aimerait pouvoir faire son propre avis, et espère justement qu’un jour, il parviendra à le rencontrer.

Par contre, Emily de Brez semblait des plus inquiètes. Marquer par la mort de son mari, elle avait parlé des assassins de ce dernier. Jason se voulu réconfortant, mais ne savait trop quoi dire. Il avait peur de parler de ce qu’il ne connaissait pas.

"Pourquoi diantre viendraient-ils pour vous ?"

L’histoire lui paraissait bien compliquée. Dans sa tête Jason se disait que ce fut surtout à son époux qu’on en voulait et non à sa femme. Mais il est vrai que quand on voyait un proche mourir, sentir d’aussi près la faucheuse passer, on avait peur d’être la prochaine de ses envoyés. Donc, il tenta tant bien que mal à trouver les mots qu’il fallait.

"Rassurez-vous, Ambrosia possède un service de sécurité les plus performants. Et on prend soin de ses hôtes. Jamais on ne permettrait à une ambassadrice et encore moins à une pupille de prendre un gros risque. Sans compter que même si Monsieur l’Envers soit une personne visiblement dure, il ne permettra jamais qu’on vous fasse le moindre mal."

Duchatelet croyait dur comme fer que l’oncle de sa majesté agissait de manière aussi dure justement, car il voulait se montrer fort pour protéger sa famille, son peuple et aussi ceux à qui on lui a confier une responsabilité. En effet, s’il apprenait qu’on menait sa protégée dans les quartiers les plus dangereux de la cité, il aurait bonne raison de se mettre en colère et lâcher toutes les forces armées pour la retrouver et la ramener. Si Emily espérait une bonne protection, on lui avait confier le meilleur homme qui soit pour cette tâche.
Emily de Brez
Nationalité :
Eskroise
Messages :
281
Date d'inscription :
26/02/2017
Emily de Brez
Ambassadrice eskroise / future cantatrice
le Sam 25 Juil 2020 - 21:41
« Bah risque pas d’y avoir grand monde ! »

Emily lâcha ces mots franchement, sans retenue. Non, elle ne risquait pas d’inviter grand monde, hormis Gaël mais franchement…elle ne pourrait même pas, parce qu’il n’était rien qu’un valet. Elle se languissait de son passé, de l’époque de la neige et de la chasse. Ce monde lui manquait et en prime, si elle avait été plus consciente des choses, elle aurait pu avoir une jolie histoire avec Gaël, mais au lieu de cela, il y avait cette foutue grossesse, un veuvage incertain et tout un tas de merde qu’elle n’avait pas même fantasmé.

« Peut-être parce que j’attends son héritier ? Je suis pas du genre à vouloir être le centre de l’univers, mais si j’ai bien pigé un truc, c’est que les gars qui font des sales coups, ils les font bien. »

Manquerait plus que ce gamin provoque sa mort, alors qu’elle le voulait même pas, elle était encore une enfant et elle n’était même pas sûre de l’aimer, pour l’instant, c’était un gamin qu’elle détestait, juste. Non, en fait, elle le détestait pas. Mais elle n’avait pas franchement d’amour pour lui. c’était triste, mais c’était vrai.

Un haussement d’épaule accueillis les propos de Jason Duchatelet.

« Je veux bien vous croire, mais même le prince consort a pu mourir, alors moi… Bref ! je dois ressembler à une paranoïaque, je pense que c’est la faute à mon état, je ne devrais pas me laisser envahir par ce genre de sentiment. C’est idiot, mais je suis issue d’une région eskroise fort simple, alors imaginez bien que la dure réalité, ça vous rattrape un peu comme un….chasseur rattrape le renard. »

Elle avait modifié sa métaphore final, qui avait des allures plus scatologique, par cette version noble de la chasse, mais c’était un peu hasardeux. Enfin, elle finit par sourire et hausser les épaules.

« Vous êtes vraiment agréable, Monsieur, comparé à ceux à l’intérieur, ça fait du bien. » Dit-elle tendrement et sincèrement.


Soirée mondaine [Jason] - Page 2 3ebzLBS
Jason Duchatelet
Nationalité :
Origine : Raclusien Adoption : Ambrosien
Messages :
98
Date d'inscription :
27/01/2020
Jason Duchatelet
Copropriétaire de l'Impériale
le Mar 28 Juil 2020 - 8:56
Emily répondait toujours avec ce franc parler qui pouvait faire effondrer des murailles. La jeune femme ne semblait bien gâter par la vie et Jason en fut bien désolé. S’il était ministre ou bien affecter à un poste en lien avec la sécurité, le jeune homme se serait empressé de proposer une sécurité pour la rassurer. Malheureusement, il n’avait que ses mots pour aider et ne pouvait promettre ni garde, ni armée pour elle.
Un enfant hériter, oui Duchatelet n’y avait pas penser. Il était resté sur l’idée que la principale cible étant effacée, on ne s’intéresserait à personne d’autre. Mais l’enfant pouvait en soit représenter un danger s’il venait à réclamer un quelconque héritage. Très honnêtement, Jason se sentait dépassé, mais ne voulue laisser l’eskroise seule.

"En avez-vous parler à quelqu'un ? Prévenu le gouvernement ou qui que ce soit pouvant vous assurez une sécurité ?"

Après tout, eux seuls avaient les moyens de l’aider. Jason sinon pouvait toujours lui proposer de se cacher le restant de ses jours dans une usine mais l’idée était bien folle.
Oui, le prince consort était mort. L’homme qui fut le plus important de l’empire ne fut protéger d’un sort bien triste. Néanmoins, une personne de sa position, même avec la garde la plus acharnée qui soit, restait une cible de choix, attirant les personnes aux noirs dessins qui redoubleront d’efforts pour l’atteindre. Duchatelet en resta scandalisé, mais il pensait qu’Emily de Brest aurait plus de chance, attirant moins l’attention, du moins sur le plan politique.

La jeune femme complimenta son homologue masculin. Ceci fit rougir le principal intéressé dont il ne savait quoi répondre si ce n’était par un « merci. » Ce n’était pas la première fois qu’on lui pareille remarque et sans doute pas la dernière. Duchatelet voulait bien croire que les gens à l’intérieur n’était pas facile à vivre. Il était plus d’une fois témoin de leurs manigances et de leur étroitesse d’esprit. A chaque fois il partait tel un enfant à leur rencontre dans l’espoir d’en rencontrer un ou une disposée à l’écouter, mais la plupart du temps, il ne croise que des hommes et des femmes qui préféraient changées le monde par des remarques sans plus et railler ce qui ne leur convenait pas. On dit bien « plupart. »

"J’admets que ce monde n’est pas facile à vivre. Mais ne les jugez pas tous, vous en trouverez quelques-uns bien plus altruiste que moi."

Jason pensait surtout à Catherine, sa partenaire dans les affaires. Si elle pensait avant tout au profit et rendre l’entreprise toujours plus prospère, elle démontra plus d’une fois qu’elle pouvait se soucier des autres. Et puis, on pouvait toujours effectivement, rencontrer de temps en temps un noble au cœur aussi grand qu’une montgolfière qui pensait au bien être d’autrui…
Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum