Emily de Brez
Nationalité :
Eskroise
Messages :
291
Date d'inscription :
26/02/2017
Emily de Brez
Ambassadrice eskroise / future cantatrice
le Mer 17 Juin 2020 - 15:12
Emily fit une moue, pour toutes réponses, une moue franchement pas convaincue, elle n’appréciait pas réellement le monde aristocratique du monde civilisé, elle préférait Thorm et ses facilités, mais elle était bien trop chauvine, bien trop terre à terre sur ses origines, mais quand on n’était à peine regarder par les étrangers, on préférait rester dans son petit monde. Ici, elle n’était pas à sa place et ne le serait probablement jamais.

Emily haussa les épaules après son « histoire », il n’y avait rien de plus à dire qu’un haussement d’épaule c’était la vie et la vie n’était pas jouasse pour tout le monde. Elle n’allait pas s’effondrer pour « si peu » même si, si peu n’était pas le terme adéquat. Dans tous les cas, elle se contenta de regarder un point imaginaire droit devant elle, dans uen attitude résignée mais s’excusa rapidement alors que son enchainement de propos « critiqué » la capitale !Il ne fut pas fâché pourtant et cela rassura la jeune femme !

La suite lui fit écarquiller les yeux, elle resta un peu comme deux ronds de flanc en le regardant faire sa proposition, si c’était bien tentant, il y avait un souci.

« C’pas que je ne veux pas, c’est que Monsieur L’Envers risque de pas bien le prendre et ça vous causerez beaucoup d’ennui, l’oncle de sa majeté est pas commode commode… » Elle fit une petite moue, il était bien gentil ce Monsieur, mais si elle lui causait du tord, elle s’en voudrait fortement. Elle tortilla sa bouche, baissa le nez. « Mais vous pourriez t’être demander à me faire visiter vos usines, par politesse, je sais pas. Je ne veux pas que vous soyez en porte à faux pour mes envies. En plus, je crois que ce n’est pas le bon moment pour risquer du danger et si ceux qui s’en sont pris à mon mari venait en Ambrosia ? »

Emily n’avait aucune envie de risquer sa peau pour des gens désireux d’elle ne savait trop quoi !


Soirée mondaine [Jason] - Page 2 3ebzLBS
Jason Duchatelet
Nationalité :
Origine : Raclusien Adoption : Ambrosien
Messages :
106
Date d'inscription :
27/01/2020
Jason Duchatelet
Copropriétaire de l'Impériale
le Lun 22 Juin 2020 - 9:27
Jason comprenait. Il aurait espéré que l’esprit d’aventure gagne les motivations de la dame, mais elle avait bien raison. N’importe qui dirait qu’une pareille entreprise était fort risquée. Pour ceux, même rare, au courant de la distraction du jeune homme, on le lui reprochait bien, rappelant qu’un Duchatelet, ne devait risquer sa vie dans des endroits aussi reculer. Mais le jeune homme connaissait les bas quartiers, se rappelait les codes et comment faire pour survivre. Mais ça, c’était parce qu’il avait un avantage, Jason avait vécu là-bas et savait à quoi s’attendre. Emily elle, c’était sans doute comme lui demander de se jeter du haut d’une falaise pour finir dans les profondeurs de l’océan.

"Je comprends et n'insisterais pas. Je peux faire visiter les usines oui et vous n'aurez qu'à inviter qui bon vous semblera pour vous accompagner."

D’ailleurs, montrer le lieu où la magie opérait à une dame de la haute pourrait plaire à Catherine. Elle y virait sans doute une potentielle investisseuse alors que Jason lui, cherchait avant tout à faire plaisir.
Concernant l’oncle, effectivement il n’avait pas la réputation d’être un homme tendre. On le représentait souvent comme quelqu’un de froid et de dure. Après, Duchatelet, même étant le plus grand admirateur de la famille impériale, n’avait rencontrer un tel personnage. On lui rapportait tellement d’histoires à son sujet, sans doute à cause de l’aura de mystère qui l’entourait, mais le jeune homme aimerait pouvoir faire son propre avis, et espère justement qu’un jour, il parviendra à le rencontrer.

Par contre, Emily de Brez semblait des plus inquiètes. Marquer par la mort de son mari, elle avait parlé des assassins de ce dernier. Jason se voulu réconfortant, mais ne savait trop quoi dire. Il avait peur de parler de ce qu’il ne connaissait pas.

"Pourquoi diantre viendraient-ils pour vous ?"

L’histoire lui paraissait bien compliquée. Dans sa tête Jason se disait que ce fut surtout à son époux qu’on en voulait et non à sa femme. Mais il est vrai que quand on voyait un proche mourir, sentir d’aussi près la faucheuse passer, on avait peur d’être la prochaine de ses envoyés. Donc, il tenta tant bien que mal à trouver les mots qu’il fallait.

"Rassurez-vous, Ambrosia possède un service de sécurité les plus performants. Et on prend soin de ses hôtes. Jamais on ne permettrait à une ambassadrice et encore moins à une pupille de prendre un gros risque. Sans compter que même si Monsieur l’Envers soit une personne visiblement dure, il ne permettra jamais qu’on vous fasse le moindre mal."

Duchatelet croyait dur comme fer que l’oncle de sa majesté agissait de manière aussi dure justement, car il voulait se montrer fort pour protéger sa famille, son peuple et aussi ceux à qui on lui a confier une responsabilité. En effet, s’il apprenait qu’on menait sa protégée dans les quartiers les plus dangereux de la cité, il aurait bonne raison de se mettre en colère et lâcher toutes les forces armées pour la retrouver et la ramener. Si Emily espérait une bonne protection, on lui avait confier le meilleur homme qui soit pour cette tâche.
Emily de Brez
Nationalité :
Eskroise
Messages :
291
Date d'inscription :
26/02/2017
Emily de Brez
Ambassadrice eskroise / future cantatrice
le Sam 25 Juil 2020 - 21:41
« Bah risque pas d’y avoir grand monde ! »

Emily lâcha ces mots franchement, sans retenue. Non, elle ne risquait pas d’inviter grand monde, hormis Gaël mais franchement…elle ne pourrait même pas, parce qu’il n’était rien qu’un valet. Elle se languissait de son passé, de l’époque de la neige et de la chasse. Ce monde lui manquait et en prime, si elle avait été plus consciente des choses, elle aurait pu avoir une jolie histoire avec Gaël, mais au lieu de cela, il y avait cette foutue grossesse, un veuvage incertain et tout un tas de merde qu’elle n’avait pas même fantasmé.

« Peut-être parce que j’attends son héritier ? Je suis pas du genre à vouloir être le centre de l’univers, mais si j’ai bien pigé un truc, c’est que les gars qui font des sales coups, ils les font bien. »

Manquerait plus que ce gamin provoque sa mort, alors qu’elle le voulait même pas, elle était encore une enfant et elle n’était même pas sûre de l’aimer, pour l’instant, c’était un gamin qu’elle détestait, juste. Non, en fait, elle le détestait pas. Mais elle n’avait pas franchement d’amour pour lui. c’était triste, mais c’était vrai.

Un haussement d’épaule accueillis les propos de Jason Duchatelet.

« Je veux bien vous croire, mais même le prince consort a pu mourir, alors moi… Bref ! je dois ressembler à une paranoïaque, je pense que c’est la faute à mon état, je ne devrais pas me laisser envahir par ce genre de sentiment. C’est idiot, mais je suis issue d’une région eskroise fort simple, alors imaginez bien que la dure réalité, ça vous rattrape un peu comme un….chasseur rattrape le renard. »

Elle avait modifié sa métaphore final, qui avait des allures plus scatologique, par cette version noble de la chasse, mais c’était un peu hasardeux. Enfin, elle finit par sourire et hausser les épaules.

« Vous êtes vraiment agréable, Monsieur, comparé à ceux à l’intérieur, ça fait du bien. » Dit-elle tendrement et sincèrement.


Soirée mondaine [Jason] - Page 2 3ebzLBS
Jason Duchatelet
Nationalité :
Origine : Raclusien Adoption : Ambrosien
Messages :
106
Date d'inscription :
27/01/2020
Jason Duchatelet
Copropriétaire de l'Impériale
le Mar 28 Juil 2020 - 8:56
Emily répondait toujours avec ce franc parler qui pouvait faire effondrer des murailles. La jeune femme ne semblait bien gâter par la vie et Jason en fut bien désolé. S’il était ministre ou bien affecter à un poste en lien avec la sécurité, le jeune homme se serait empressé de proposer une sécurité pour la rassurer. Malheureusement, il n’avait que ses mots pour aider et ne pouvait promettre ni garde, ni armée pour elle.
Un enfant hériter, oui Duchatelet n’y avait pas penser. Il était resté sur l’idée que la principale cible étant effacée, on ne s’intéresserait à personne d’autre. Mais l’enfant pouvait en soit représenter un danger s’il venait à réclamer un quelconque héritage. Très honnêtement, Jason se sentait dépassé, mais ne voulue laisser l’eskroise seule.

"En avez-vous parler à quelqu'un ? Prévenu le gouvernement ou qui que ce soit pouvant vous assurez une sécurité ?"

Après tout, eux seuls avaient les moyens de l’aider. Jason sinon pouvait toujours lui proposer de se cacher le restant de ses jours dans une usine mais l’idée était bien folle.
Oui, le prince consort était mort. L’homme qui fut le plus important de l’empire ne fut protéger d’un sort bien triste. Néanmoins, une personne de sa position, même avec la garde la plus acharnée qui soit, restait une cible de choix, attirant les personnes aux noirs dessins qui redoubleront d’efforts pour l’atteindre. Duchatelet en resta scandalisé, mais il pensait qu’Emily de Brest aurait plus de chance, attirant moins l’attention, du moins sur le plan politique.

La jeune femme complimenta son homologue masculin. Ceci fit rougir le principal intéressé dont il ne savait quoi répondre si ce n’était par un « merci. » Ce n’était pas la première fois qu’on lui pareille remarque et sans doute pas la dernière. Duchatelet voulait bien croire que les gens à l’intérieur n’était pas facile à vivre. Il était plus d’une fois témoin de leurs manigances et de leur étroitesse d’esprit. A chaque fois il partait tel un enfant à leur rencontre dans l’espoir d’en rencontrer un ou une disposée à l’écouter, mais la plupart du temps, il ne croise que des hommes et des femmes qui préféraient changées le monde par des remarques sans plus et railler ce qui ne leur convenait pas. On dit bien « plupart. »

"J’admets que ce monde n’est pas facile à vivre. Mais ne les jugez pas tous, vous en trouverez quelques-uns bien plus altruiste que moi."

Jason pensait surtout à Catherine, sa partenaire dans les affaires. Si elle pensait avant tout au profit et rendre l’entreprise toujours plus prospère, elle démontra plus d’une fois qu’elle pouvait se soucier des autres. Et puis, on pouvait toujours effectivement, rencontrer de temps en temps un noble au cœur aussi grand qu’une montgolfière qui pensait au bien être d’autrui…
Emily de Brez
Nationalité :
Eskroise
Messages :
291
Date d'inscription :
26/02/2017
Emily de Brez
Ambassadrice eskroise / future cantatrice
le Dim 16 Aoû 2020 - 19:12
« Je suis la pupille de Monsieur l’Envers, l’oncle de sa majesté, je suppose que je ne suis pas vraiment en danger par ce simple fait, mais je n’ai pas l’esprit rassuré pourtant. On ne sait jamais ! »

Il y avait bien eu des empoisonnements et une tentative d’assassinat au palais même. Ce n’était pas juste de la fantaisie, simplement une réalité bien présente ! Voilà tout ! Emily rêvait de revoir Thorm et de couler dans l’ignorance de son domaine, de retourner aux néants et à la discrétion, mais elle savait que ‘était chose impossible, jamais plus, elle ne serait que Emily de Thorm…malheureusement. Et son oncle pouvait continuer à poser ses fesses sur les terres…tout cela n’était que de la merde en bouteille !

« Je veux bien vous croire. »

Dit-elle dans un sourire charmant et poli, elle avait envie de le croire, même si aujourd’hui, rien ne lui était bien claire. Enfin, elle fit un soupir, comme résignée. Cela faisait un petit moment qu’ils étaient dehors seuls, elle observa avec mélancolie l’entrée de la maisonnée et se demanda ce qu’elle avait fait comme bétise, invitant aux jaseries. Forcément…

« J’espère qu’ils ne vont pas s’étendre sur des rumeurs idiotes pour quelques secondes dehors en votre compagnie. D’un côté, je m’en fiche tellement, d’un autre j’ai plus la flemme de le supporter. Mais avons-nous le choix ? »

Une jolie moue agita ses lèvres et elle le regarda. Il était agréable de parler avec cet homme sans trop se faire de souci sur ce qui allait être dit. Mais elle n’avait pas tant envie d’assumer des murmures, enfin, un peu plus, un peu moins, était-ce si dramatique.

« Je ferais mieux de rentrer, je crois… »

Oui, ce serait une meilleure idée, même si elle pensait rentrer pour quitter la soirée.


Soirée mondaine [Jason] - Page 2 3ebzLBS
Jason Duchatelet
Nationalité :
Origine : Raclusien Adoption : Ambrosien
Messages :
106
Date d'inscription :
27/01/2020
Jason Duchatelet
Copropriétaire de l'Impériale
le Jeu 20 Aoû 2020 - 8:21
Jason se voulait le plus rassurant. Mais la tâche se révélait bien plus compliquée. Quand on était veuve, et potentiellement la cible d’assassin, les plus belles phrases ne suffiraient pas à calmer un esprit agité. Quand on était porche du pouvoir, on s’attirait naturellement des ennemis et on était que rarement tranquille. Si Jason pouvait avoir sa propre armée, une milice dont il pouvait se servir pour garantir la sécurité de la demoiselle, il le ferait. Mais Duchatelet, aussi haut et fortuné soit-il, n’avait les moyens de disposé d’une chose. Payer quelques agents encore, mais monsieur l’Envers lui, devait en avoir une de police, il ne devait manquer de moyen pour garantir un minimum de sécurité. Idée que se pressa le jeune homme de rapporter à la fille de Brez.

"L'oncle de sa majesté, monsieur l'Envers, je suis prêt à parier sans prise de risque, qu'il ne laissera rien de mal venir à sa pupille. Monseigneur doit posséder tout un bataillon d'hommes et de femmes pour garantir la sécurité de ceux qui lui sont proche."

Jason ne savait rien d’Emily, mais pour le comte qui restait un mystère à lui tout seul, il était connu pour être un homme fort et intelligent. Un assassin qui tenterait de le frapper dans le dos, risquait fort de se faire découvrir à la seconde où monsieur l’Envers entrerait dans la salle. Du moins, ainsi imaginait Duchatelet le vieil homme.

Emily fut préoccupée par un autre souci apparemment. Les rumeurs qui pouvaient se faire à leur encontre en ce moment même. Jason jeta un rapide coup d’œil vers le reste de la foule qui s’esclaffait jusqu’ici à l’intérieur. On dirait bien que personne ne semblait se soucier de ce couple des plus improbable. Mais à travers ces mondanités, peut-être bien qu’un ou deux lâchaient quelques médisances contre eux. Duchatelet savait que ces gens laissaient leur langue s’exprimer bien plus vite que la réflexion.

"S’ils ne disaient pas de mal, ce serait comme leur priver de l’air pour respirer. Il vaut mieux ne pas s’en soucier."

Si les commérages pouvaient insupporter le jeune héritier, ce dernier s’y était fait d’une certaine manière. C’était une puissance qu’on ne pouvait pas lutter alors il laissa jacasser sur son dos, mais ne se privant pas de remettre els pendules à l’heure si quelqu’un formulait une critique face à lui.
Cependant la chose devait être plus éprouvante pour madame de Brez. Déjà elle était en plein deuil, la pauvre jeune femme était liée à la famille impériale, et toute mauvaise parole à son encontre, pouvait impacter la famille de De Choiseul.
Mais ce qui pouvait mettre un coup de frein à tout ceci, pouvait venir du désire de la future mère de vouloir rentrer. Il était vrai que ces soirées pouvaient être épuisantes, et supporter tous ces gens abîmait bien le moral.

"Je comprends. Je ne devrais pas tarder non plus à rentrer je pense, le temps d’aller discuter avec ma collaboratrice. Ce fut un plaisir de vous avoir rencontré lady de Brez. Voulez-vous que je vous raccompagne jusqu’à votre voiture ?"
Emily de Brez
Nationalité :
Eskroise
Messages :
291
Date d'inscription :
26/02/2017
Emily de Brez
Ambassadrice eskroise / future cantatrice
le Lun 14 Sep 2020 - 21:33
Emily n’en savait rien, elle n’avait aucune idée de ce qui était possible pour l’oncle de sa majesté, ou si, un peu, mais elle ne pouvait raisonnablement se dire que L’Envers puisse mettre qui que ce soit ainsi à sa sécurité. Il ne fallait pas abusé, elle n’était qu’une petite pécore qu’on avait mis trop haut. Elle se contenta alors d’un maigre sourire en direction de Jason, un rien penaud, un rien discret, ne préférant pas s’étaler sur le sujet.

L’Eskroise se soucia plutôt des détails sur ce qui pourrait être dit à leur sujet, détails que Jason résuma à une nécessité de parler de la part des gens de la cour. Etait-ce possible d’être aussi léger ? Elle se le demandait. Elle se faisait donc trop de souci pour rien ? Elle pensait trop loin ? Etait-ce possible ? Mais elle envisageait les choses qui pourraient revenir aux oreilles de Nemrod et lui retomber dessus. Parce que bon…elle se retouvait déjà dans une situation qu’elle ne désirait pas, sujette à trop de détail, mais si en plus, des rumeurs mauvaises circulaient, cela pouvait faire de mauvais enjeux politique sur sa personne entre autre chose.

« Je veux bien Monsieur Duchatelet, je craindrais moins leur murmure. »

Elle attendit qu’il lui offre son bras avant de se diriger vers l’intérieur. Emily réalisa que ses mains transpiraient et ses paumes toutes moites étaient tièdes. Heureusement qu’elle n’avait pas à laisser quiconque lui toucher la main. Quand ils rentrèrent des regards se tournèrent vers eux, on murmura, mais était-ce pour eux, ou un simple fait ? Emily l’ignorait. Elle ne savait tout simplement pas ce qu’elle devait en penser, mais elle traversa la salle avec lui, s’excusa qu’elle était fatiguée auprès de l’hôte et une fois tout le nécessaire d’un départ effectué, elle se retrouva enfin dehors.

« Je vous remercie Monsieur, puis-je vous convier pour un thé au palais ? Vous êtes si gentil, je…je voudrais vous remercier. » Dit-elle tout en rougissant.


Soirée mondaine [Jason] - Page 2 3ebzLBS
Jason Duchatelet
Nationalité :
Origine : Raclusien Adoption : Ambrosien
Messages :
106
Date d'inscription :
27/01/2020
Jason Duchatelet
Copropriétaire de l'Impériale
le Ven 18 Sep 2020 - 9:06
Jason offrit donc son bras avec galanterie et la conduisit à travers la réception. Comme on pouvait s’y attendre, des regards se tournaient vers eux et on pouvait entendre des chuchotements. Jason était un peu habitué, même beaucoup à vrai dire. Voilà pourquoi il ne se formalisa pas en voyant des messes basses. Dans ce milieu, beaucoup se battait pour plaire à l’autre, en se donnant l’image à la mode qui plaisait. Les derniers habits, les idées en vogues qu’on disait partager, on se montrait respectable selon les critères instituer. Mais même l’homme ou la dame qui arrivait à accomplir tout cela, devenait la cible des plus viles rumeurs. Duchatelet avait apprit que pour vivre heureux, il ne fallait pas chercher l’approbation du monde, surtout de celui-ci.

Arrivant devant la grille où de l’autre côté attendait une colonie de voiture pour raccompagner chaque convive, le petit couple improbable s’apprêtait à se séparer. En guise d’au revoir, la jeune De Brez voulu exprimer toute sa gratitude en exprimant le souhait d’inviter son compagnon de la soirée à un thé. Jason lui sourit et lui répondit par une très légère révérence de la tête :

"Ce sera avec plaisir madame. Conviez-moi le jour et l'heure de votre choix, et rien que pour vous, je me libérerais."

Jason faisait partie de tous ces gens pourquoi, la vie se résumait presque qu’au travail. Mais en ce moment, les projets sont lancés, on avait juste besoin d’une surveillance à ce que tout se déroulait bien. Sinon les tâches restaient répétitives, donc Duchatelet pensait pouvoir se libérer ne serait-ce qu’une demi-journée. Et puis, sa chère Catherine ne se priverait pas d’aller le prévenir au moindre soucie.

Le jeune homme remplaça le valet de pied en ouvrant la portière du véhicule pour madame De Brez. Il était gentleman jusqu’au bout, même quand il vivait dans les rues, enfant il savait se montrer courtois. Un trait qui lui fit donner par les dieux à sa naissance sans doute, pour cela peut-être que le vieux Tristan l’avait adopté, ayant sentit un potentiel en cet enfant oublier.

"Je vous dis donc à bientôt madame, j’ai hâte de vous revoir pour le thé. Rentrez bien."

Jason fut un peu triste quand même de la voir partie. De toute la soirée, Emily fut pour lui, la seule personne intéressante avec qui, il s’était entendu. C’était comme dire au revoir à une camarade. Mais de toute manière, le jeune homme n’allait pas tarder à s’en aller également.
Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum