-13%
Le deal à ne pas rater :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
20.95 € 23.95 €
Voir le deal

Leonie de Marzac
Nationalité :
Ambrosienne
Messages :
58
Date d'inscription :
13/01/2020
Leonie de Marzac
Propriétaire de la Gobelin Bank
le Jeu 24 Sep 2020 - 18:52
Les airs légers et plein d’entrain charmés totalement Leonie, cela la faisait rayonner tout bonnement. Elle frappait discrètement du pied sur le sol, si discrètement, mais ses doigts pianotaient en toutes délicatesse sur sa cuisse, ce n’était pas extrême, ni trop remuant, juste ce qu’il fallait pour montrer qu’elle se laissait entraîner. D’habitude les nobles ne connaissaient pas ce genre de chose, encore moins les princes, alors forcément, elle n’était pas déçue de cette découverte !

Elle fut surprise de le voir si soudainement se rapprocher, autant, ils s’étaient effleurés déjà, autant en cet instant, elle sentit ses pommettes devenir écarlate. La jeune femme était encore une jeune fille, elle ne sut pas immédiatement que faire. Leonie se laissa donc porter, consciente que ce n’était pas raisonnable, elle retint un peu son souffle, mais « obéis » en silence à ses consignes, aussi écarlate qu’une pivoine.
Si un chaperon arrivait en cet instant, c’était déshonneur assuré. Fort heureusement, il n’y en avait aucun. Et dire qu’il avait lui-même posé ses lèvres sur le bec de l’instrument, Leonie devint un rien plus rouge. Elle n’osait plus bouger… mais elle fit ce qu’il lui disait, un ré, puis un mi et elle restait ainsi comme une idiote, toute figée.

Il sentait bon, une odeur de musc et d’ambre, qui lui rappelait un vieux souvenir dont elle ne parvenait pas à saisir toute la complexité. Il l’effleurait et la touchait et que dire du souffle à son oreille. Elle ne pouvait pas dire que tout ceci était convenable. Pourtant, elle se ressaisit un peu : cela devenait inconvenant si elle se laissait aller à cette idée, ainsi donc, elle se ressaisit et refit un ré et un mi. Toute contente, elle tourna son visage vers lui, prenant soin de ne pas être trop proche.

« vous avez vu, j’ai réussi, deux fois ! Apprenez moi une autre note s’il vous plait ! »

Elle en riait de plaisir, comme une enfant admirative. L’instant lui touchait doucement le cœur tant il était beau de simplicité, un prince de sang lui donnait une leçon de pipeau et il y avait quelque chose d’admirable à une telle situation !


Discussions et badinages [Raimond] - Page 3 Fabspqu
Raimond Beauregard
Nationalité :
Eskrois
Messages :
159
Date d'inscription :
29/08/2017
Raimond Beauregard
Héritier d'un comté
le Mar 13 Oct 2020 - 15:58
J’étais ravi de lui apprendre à jouer un peu de ce petit instrument. C’était tout ce qu’il y avait de plus simple. Et puis faire partager cette petite passion, je trouvais que c’était une bonne idée pour nous rapprocher. Qu’elle apprécie et en même temps, nos doigts se touchaient – bon, je touchais ses doigts, surtout – et je soufflais à son oreille les bonnes pratiques à adopter. Elle avait le parfum léger d’une rose de matin par une journée de printemps. Un parfum fleuri et délicat, extrêmement féminin et fort plaisant… alors certes, c’était inconvenant d’être aussi proche, mais quand même… je lui fis un sourire alors qu’elle finissait par avoir droit à une jolie note sortant du pipeau, un ré simple et court. Mais c’était très bon début. Ensuite vint le mi, suivant le mouvement de mes propres doigts sur les siens.
Son petit air de ravissement me plaisait profondément. Elle était magnifique. Il fallait le reconnaitre. Je restais sans rien dire et je lui fis un signe de tête approbateur.

« C’était très joli. Attendez, nous allons faire deux autres notes et comme ça je vous apprendrai un petit air ! Qu’est-ce que vous en dites ? »

Je lui prenais à nouveau les doigts et je plaçais les siens pour faire un petit fa, et j’attendais qu’elle souffle et qu’elle essaye, avant de finalement lui montrer pour la seconde note, un do. J’attendais qu’elle l’ait réussie et ensuite je lui expliquais le morceau.

« Alors c’est assez simple. Do, ré, ré, fa, fa, mi, mi et ce en boucle. C’est simple mais vous allez voir c’est charmant. »

Je lui embrassais la joue sans me gêner.

« Et si nous mettions un peu d’enjeu. Si vous réussissez, vous pouvez me demander la faveur de votre choix. Qu’en dites-vous ? »

Je trouvais l’idée amusante, pas vous ?


Discussions et badinages [Raimond] - Page 3 BiYb2et
Leonie de Marzac
Nationalité :
Ambrosienne
Messages :
58
Date d'inscription :
13/01/2020
Leonie de Marzac
Propriétaire de la Gobelin Bank
le Lun 9 Nov 2020 - 22:10
Ce n’était pas vraiment correct tout cela, mais dans leur petite bulle d’intimité, ils l’oubliaient, ou pas. Leonie l’oubliait, elle s’amusait et elle aimait découvrir cette proximité en sa compagnie, ce n’était pas commun et si loin des choses bien sage et raisonnable de la noblesse. Elle se retrouvait proche d’un homme, à jouer ensembles, sans que cela ne soit habillé d’une quelconque façon comme quelque chose de dépravé. C’était pour elle, aussi innocent que divertissant ! Et cela se sentait, elle rayonnait comme un soleil d’été, ses pupilles enjouaient et son sourire plus que présent.

« C’est une merveilleuse idée, montrez-moi. »

Son enthousiasme était complètement communicatif, quand Leonie s’abandonnait à ce genre de comportement, qui ne faisait clairement pas penser à une banquière mais sous ses airs de femme matriarche, il y avait une jeune fille qui s’était sacrifiée et qui se présentait maintenant.
Demoiselle studieuse, elle s’appliqua à suivre ses indications, frissonnant peut-être un rien de ces contacts qui pouvaient être jugés….pour le moins déplacé. Prête à faire cette succession de note, le baiser sur la joue la rendit raide de timidité et elle rougit allègrement, se raclant la gorge, elle réfléchit et souffla.

« D’accord… »

Se concentrant alors, Leonie se remémora la suite, doucement, elle commença. Do, ré…ré…enfin, elle ne joua pas à toutes vitesses, mais suivi un cheminement un poil plus lent et réfléchi qui saccada un rien la musique, c’était une première ! Elle pouffa de rire dans sa concentration et manqua sa dernière note…

« Oh non, j’y étais presque ! »

Ce fut à cet instant qu’une moue divinement adorable s’installa sur son visage, tournant ses traits en un air boudeur parfait. Elle ne désirait pas tant que cela la faveur, mais elle avait « presque » réussi, c’était tout simplement…dommage ? Mais au lieu de continuer de sa bouderie, elle le regarda avec une grande passion, haussa les épaules et ses yeux eurent l’air de dire : tant pis. Ce qui était encore plus magnifique comme expression.


Discussions et badinages [Raimond] - Page 3 Fabspqu
Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum