AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
RSS
RSS


 :: L'histoire Ambrosienne :: 2nd niveau de la cité

Oh non... ça va barder... [Sarah]

avatar
Zenon de Lascelle
Propriétaire (fauché) d'un hippodrome
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Ambrosien
Messages : 88
Date d'inscription : 08/02/2017
MessageSujet: Oh non... ça va barder... [Sarah] Lun 3 Avr 2017 - 17:44
J’étais parfaitement sobre, je vous assure !  Mais oui, je n’avais aucune tendance à la bouteille ! J’avais beaucoup de défauts, mais pas celui-ci ! Donc non, je n’étais pas un de ces cons qui ne pouvaient se passer de boisson !  Je ne comptais pas en devenir un, un jour, un de ces alcooliques… non !  Par contre, il m’arrivait de lever le coude, il m’arrivait de le faire plus qu’exagérément ! Aujourd’hui… c’était presque le cas !  J’avais croisé un ami de beuverie, et nous avions devisé – à ses frais -  pendant un certain temps ! Et là, maintenant que je voulais me détendre, mais je ne savais pas où… je me laissais aller d’une démarche encore presque ferme et je verrais bien où mes pas me mèneraient… mais une chose était sure, ils ne me ramèneraient pas chez moi !

Je me laissai donc aller en flânant, saluant deux ou trois personnes sur le trajet, me demandant donc ce qu’il pouvait bien y avoir d’intéressant ce soir ! Oh, sans doute rien… peut être aurai-je été un peu plus riche, ou mieux accompagné que j’aurai passé la soirée au théâtre ou l’opéra, mais pas ce soir… j’irai peut-être courir la gueuse… non… pas une bonne idée sans doute !  Il n’y avait pas un bordel où je n’avais pas de dettes !  Du coup l’entrée était toujours un peu compliquée ! Donc sans doute pas un bordel ! Je souris dans le vide ! Quel dommage que mon collègue de boisson se soit effondré ivre mort bien avant moi !

Enfin bon, je marchais, marchais, marchais, je ne savais pas trop où j’allais !  Tiens c’était le moulin rouge là non ? Oh, j’étais déjà dans ce quartier… je ne savais pas si j’étais content ou si j’étais triste de cet état de fait… en fait j’y avais passé d’excellents moments mais bon, maintenant j’étais souvent persona non grata dans les différents endroits qui pouvaient m’intéresser… euh attendes, en parlant de ça… oh merde… oh merde oh merde oh merde !

Si ce n’était pas la Vialani qui était là… à genre sept ou huit mètres de moi…. Bon, allez, on se détourne et on fait mine de rien…

En sifflotant je partais sur le côté, pour changer de rue… mais j’avais une mauvaise impression… comme si j’étais déjà grillé… mais bon, je verrais bien !  Et en plus je ne pouvais pas courir ou ça ferait bizarre… allez, avec un peu de chance elle regardait quelqu’un d’autre !



Prière de me MP sous le compte d'EVERARD ZULLHEIMER
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Oh non... ça va barder... [Sarah] Dim 9 Avr 2017 - 10:13
Cette soirée commençait plutôt bien, d’abord les clients habituels, parmi eux certains continuais d’espérer à être entre mes cuisses voir le contraire, mais il en avait pas les moyens et de toute façon je choisissais aujourd’hui j’en avais se pouvoir que je n’avais pas autrefois laissant les vas et viens des clients qui voulaient bien payer pour avoir ce que je pouvais leur donner.

Puis arrivèrent un peu plus tard dans la soirée des clients plus nerveux, peut être la première fois qu’ils mettaient les pieds ici, cela ma faisait toujours rire, essayant de les mettre à l’aise le plus possible après quelques verres et le tour était joué. Les envoyer monter dans une des chambres pour qu’il puisse s’amuser et s’affairer, d’autres obliger à boire en attendant qu’une pièce se libère, tant qu’affaire plus c’était long plus l’argent coulait à flots.

En somme la soirée battait son plein comme d’habitude, accouder au comptoir à regarder tout ce petit monde s’affairer, à écouter les quelques mots d’un client fort peu intéressant mais il me tenait compagnie, je regardais surtout ma belle Rose déambuler entre les tables, son déhanchement me faisait toujours quelques choses, son petit cul que je désirais encore frôler du bout de mes doigts.

En m’excusant auprès de ce monsieur qui me tenait compagnie depuis quelques minutes, je me levais pour prendre l’air, je m’arrêtais à une table de temps autre pour faire la bise à des clients que je n’avais pas forcément vus arrivés, une petite claque aux fesses en passant à une de mes putains, un petit clin d’œil au passage à d’autres, j’allais dehors prendre un peu l’air.

Je pris mon manteau, allumant une cigarette, je voulais aller faire un tour, prendre l’air et laisser les choses faire un peu sans moi et surtout sans qu’un de ces messieurs se glus à moi, je flânais dans les rues un peu sombres, c’était bien calme même s’il y avait des ivrognes aux coins des rues, à mon étonnement quelques promeneurs rien d’inhabituels.

Sauf que, qui vois-je à quelques mètres ? De Lascelle, il tombe bien celui là, j’ai quelques mots à lui dire même bien plus, en terminant ma cigarette, je me déplaçais d’un pas déterminé vers lui, encore bien mieux, je voyais qu’il faisait semblant de ne pas me voir en essayant de changer de rue, je n’allais pas crier car cela paraitrait bizarre.

Je marchais un peu plus vite encore plus le rattraper, il fallait que l’on règle des comptes, surtout que je ne pardonnais toujours pas qu’il n’avait pas voulu me recevoir la dernière fois, j’étais encore plus remontée contre lui.

Arriver presque à sa hauteur derrière lui.

- Zenon, arrêtes-toi, nous devons parler.

J’étais ferme qu’il sache bien que je l’avais reconnue mais bien à lui à qui je parle, qu’il ne pouvait plus se défiler mais surtout le peu de mon qu’il y avait dans la ruelle, je me suis permise d’être plus directe, moins de mondanité à ce moment là.
avatar
Zenon de Lascelle
Propriétaire (fauché) d'un hippodrome
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Ambrosien
Messages : 88
Date d'inscription : 08/02/2017
MessageSujet: Re: Oh non... ça va barder... [Sarah] Lun 10 Avr 2017 - 17:30
Allez, avec un peu de chance, elle ne m’avait sans doute pas vu et je pouvais faire comme si de rien n’était ! Je m’engouffrais dans une ruelle d’un pas rapide, comme si j’étais pressé, et sur de l’endroit où j’allais. Ainsi, on avait peu chance d’interrompre ma marche ! Quelle que soit la raison. Mais il semblait que la maquerelle allait insister… forcément. Pourquoi faire dans le subtile quand on peut enfoncer ses deux gros sabots dans une flaque histoire d’arroser out le monde autour. Bref, tout en subtilité et en finesse ! Quelle fleur délicate elle était ! C’était presque aussi doux, comme réaction, comme la douce bise d’une princesse sur la joue de son prince, dans les histoires que l’on me racontait quand j’étais un enfant. Père était rarement là, mais ma gouvernante, Lacey, était douée pour raconter les histoires !

Sauf qu’elle m’invectivait clairement, difficile de faire semblant, alors je me décidais à me retourner vers elle… mais quelle vulgarité ! Me tutoyer, comme ça, en pleine rue ! Déjà que même quand je venais passer entre ses cuisses au bordel de temps à autres, je tolérais mal qu’elle me tutoie, alors en pleine rue… j’étais un comte que diable ! Pas le petit Jean-Foutre qui allait dans sa gargote ! Je la regardais droit dans les yeux et alors qu’elle devait sans doute s’arrêter à ma hauteur, je n’eus, à priori, qu’une réaction.

« D’abord c’est vous, et pas tu. Je ne suis pas un homme du commun, mais un comte, je vous prie de vous le rappeler. C’est ce que l’on appelle l’éducation, il me semble. Ou alors vous n’êtes plus une courtisane de haut vol mais une putain des rues ? Les affaires marchent-elles si mal que ça ? Je vous aurai volontiers souffletée mais je ne m’y abaisserais pas. »

Voilà, une fois tout ça mis en place, je me décidais à me montrer un peu moins brut de décoffrage, plus polissée, comme j’en avais l’habitude. Après tout, même si sa manière de m’aborder était d’une grossièreté sans nom, elle restait l’une de mes créancières. Et elle m’avait dit que j’étais interdit de séjour dans son « bar à putes » tant que je n’aurai pas remboursé mes dettes, non ?

« Que puis-je pour vous, madame ? »



Prière de me MP sous le compte d'EVERARD ZULLHEIMER
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Oh non... ça va barder... [Sarah] Ven 14 Avr 2017 - 13:03
Je voyais bien qu’il essayait de m’éviter tant qu’il le pouvait mais il ne fallait pas exagérer, il me devait des comptes, surtout que j’étais encore plus en colère du fait qu’il ne met pas reçu la dernière fois.

Je l’ai interpellé un peu brutalement mais merde à la fin j’en avais marre de lui courir après, au moins là il n’y avait de soucis il ne pouvait m’éviter. D’ailleurs, il prit la peine enfin de s’arrêter et enfin de me faire face depuis le temps.

J’avais bien vu que cela ne lui avait guère plus, on avait instauré certaines choses entre nous, dont un respect que je lui devais mais Zenon mais tellement mit hors de moi, que je n’ai pu me retenir et surtout le faire stopper.

- Tu...vous, nous sommes dans une ruelle qui va se soucier que Monsieur est là et se promène. Oui un comte mais un comte sait recevoir et faire face aux problèmes ce qui n’ait vraiment ton..votre cas. Je suis certes une courtisane ou une putain mais pas n’importe laquelle ni à n’importe qui donc vos commentaires vous priez de les garder et mon commerce fonctionne très bien, merci d’en prendre des nouvelles.

Je m’attendais pas vraiment à une telle remise en place qui ma calmer un peu il faut l’admettre mais je ne » savais plus quoi faire pour attirer son attention, pour qu’enfin Zenon prenne le temps de m’écouter, donc oui, j’ai oublié les politesses, l’éducation, être plus direct. Mais Zenon avait raison je n’aurais pas dû si je ne l’avais pas abordé ainsi il m’aurait encore évitée comme à chaque fois.

- Madame c’est nouveau, habituellement vous êtes plutôt direct à m’appeler Sarah non ? bref qu’un détail. Je voulais vous parler pour vos créances, que l’on puisse s’arranger, en parler, mon commerce fonctionne bien mais j’ai besoin tout de même de l’argent que vous me devez.

Un tantinet plus agréable, je lui souris, j’espérais que les choses pouvaient s’arranger entre nous, c’était un bon client ou disons que j’aimais quand il était avec moi, et ne plus le voir me désolait. L’interdiction était tout à fait justifiée mais dans le fond j’appréciais Monsieur le Comte.
avatar
Zenon de Lascelle
Propriétaire (fauché) d'un hippodrome
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Ambrosien
Messages : 88
Date d'inscription : 08/02/2017
MessageSujet: Re: Oh non... ça va barder... [Sarah] Ven 14 Avr 2017 - 22:15
J’avais voulu éviter Sarah, mais je ne pouvais pas le faire plus longtemps, alors j’avais remis les pendules à l’heure... elle tutoyait peut-être ses propres pécores habituels, mais je n’en étais pas un. J’exigeais donc le respect qui était dû à ma personne ! C’était normal, n’est-ce pas ? Je lui souris avec beaucoup de jeu dans le regard… oui, me vouvoyer était la moindre des choses… je repris mon sérieux et continuais à l’écouter. Avais-je le choix ? Non, plus vraiment. Je restais donc silencieux et la laissas me parler, puisqu’elle y tenait tant que cela.

« Ne vous méprenez pas, je reçois très bien quand je suis chez mi. Si vous voulez le savoir j’étais chez monsieur et madame Powells quand vous êtes venu frapper chez moi… aussi, je vous prie de bien vouloir m’excuser de ne point savoir me montrer ubiquitaire et je vous prie de bien vouloir m’en excuser… malheureusement cela n’est plus de mon ressort. Mais comme vous n’avez laissé aucun message à mon domestique, je ne pense pas être en mesure de vous répondre pour le sujet ! enfin, le passé n’est que le passé. Il est mort et enterré ! »

Je lui suris, charmeur, comme pour essayer de faire passer ce que je venais de lui dire. Quant aux propos qui suivirent, je ne voyais pas comment m’y dérober, n’est-ce pas ? Mais il y avait une chose qui était claire, c’était celle-ci :

« La manière dont nous nous appelons mutuellement au bordel n’est sans doute pas ce qui devrait nous caractériser en dehors, n’est-ce pas ? Ce qui se dit au bordel, reste au bordel. Quant au reste nous pouvons en discuter et trouver un arrangement, en effet ! Mais je doute que vous vouliez vous asseoir sur le sol pour en discuter. Désirez-vous boire un petit verre dans un café local ? Ou préférez-vous que nous nous rendions aux vices et délices pour cela ? »

Je lui souris plus aimablement, et comme pour prouver que j’étais d’une excellente éducation, je lui proposais mon bras pour qu’elle puisse nous emmener là où elle le désirait. Après tout, j’étais prêt à discuter, mais je n’avais plus le choix en la manière étant donné qu’elle avait mis sa jolie main sur moi.

« C’est comme vous le désirez ! »



Prière de me MP sous le compte d'EVERARD ZULLHEIMER
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Oh non... ça va barder... [Sarah] Sam 15 Avr 2017 - 10:53
J’étais heureuse d’avoir enfin attiré son attention même si le principe n’y était pas. Peu importe j’aurais enfin mes réponses une bonne fois pour toutes, tout ce qui comptait pour moi.

- Je l’espère bien mon cher Monsieur de Lascelle, car j’étais vraiment furieuse, oui j’aurais dû prévenir mais vous sachant un peu fuyant, j’ai préféré venir sur un coup de tête. Non j’étais trop en colère pour laisser un message, mais votre majorome aurait pu vous prévenir au moins une indélicatesse de sa part.

C’était du passé peu importe ceci étant réglé il faut passer à autre chose, j’avais du mal à lui en vouloir à Zenon, je lui souris, j’étais contente qu’il ne m’en veuille pas. J’allais enfin avoir ma réponse sur ces créances mais contre toute attente je ne m’attendais pas à ce genre de réponse.

- Vous avez raison ce qui est au bordel reste au bordel. Je ne désire pas me salir en effet peu convenable.

Je rigolais car en effet il avait raison on ne va pas en discuter le cul à terre, par contre son invitation je ne savais pas quoi dire ou choisir, entre un simple café, ou levé mon interdiction mais à côté il ma manqué il faut le dire.

- On va aux vices et délices à cette heure il doit avoir peu de monde nous serons tranquilles tout en prenant son bras nous allons d’un pas tranquille - Je vous invite cette fois

A vrai dire j’avais vraiment envie de me retrouver seule avec lui ou du moins tranquille que de voir les ragots d’un bar, ou les pochetrons du soir, ce n’était pas pour moi, je pense aussi que Zenon n’avais pas besoin de cela non plus. Nous n’allons pas marcher longtemps le vice et délice n’était pas très loin, donc nous allons pouvoir être bien au chaud assez vite.
avatar
Zenon de Lascelle
Propriétaire (fauché) d'un hippodrome
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Ambrosien
Messages : 88
Date d'inscription : 08/02/2017
MessageSujet: Re: Oh non... ça va barder... [Sarah] Dim 16 Avr 2017 - 10:55
Mon majordome m’avait transmis qu’une madame Vialanni était passée mais qu’elle s’était montrée impolie, discourtoise et qu’en plus elle n’avait laissé aucun message… alors moi je n’avais pas cherché plus loin. Il avait fait son travail ! Pourquoi lui porterai-je un blâme pour tout cela ! Il avait parfaitement exécuté mes consignes. Sio elle n’avait pas laissé de message à mon attention, tant pis pour elle !

« Certes, il a fait preuve d’une indélicatesse aussi flagrante qu’une personne qui s’invite chez quelqu’un sans se faire annoncer, ou prendre rendez-vous… et il sera rappelé à l’ordre sévèrement. Mais je ne le punirais ni le blâmerais pas vraiment. C’est une personne âgée qui n’a pas son pareil. Il n’a connu que la vie au service de ma famille, et je ne vais pas le renvoyer, ça le tuerait de chagrin. Aussi joue-t-il les portiers. Ça l’occupe, e ça lui donne l’impression d’être utile ! Et puis, il fait partie des personnes qui m’oint élever… on ne jette pas un simili de père dehors. »

Je lui proposais poliment mon bras pour que nous nous rendions donc aux vices et délices. Ce serai parfait. Je restais silencieux un moment sur le trajet avant de lui parler, très doucement, à l’oreille, comme un secret partagé par nous deux uniquement.

« Rassurez-moi, nous ne serons pas devant la plèbe, dans la salle commune, nous pourrons nous isoler pour parler. C serait mieux, d’autant que j’ai une légère impression… celle que je vous ai manqué. Ai-je tort ? »

Je ris doucement, d’un ire fort aristocratique… comme on me l’avait appris, d’ailleurs ! Mais bon étant à deux pas du lieu de plaisir, nous ne mîmes pas longtemps à arriver en vue de l’entrée. Et je lui tins la porte en gentleman.

« Les dames d’abord ! »



Prière de me MP sous le compte d'EVERARD ZULLHEIMER
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Oh non... ça va barder... [Sarah] Dim 16 Avr 2017 - 21:23
Contente de retrouver le Zenon que je connaissais, même si mon souci n’était pas résolu mais je pense qu’il le sera bientôt, j’ ai confiance, Zenon ne m’a jamais trahi.

- Il est vrai Zenon j’ai été très indélicate mais j’espère que vous comprenez ma démarche, je venais simplement pour discuter. Je ne demande pas autant laissez ce pauvre homme tranquille, il a fait son devoir je ne lui en veux pas au final, c’est à vous que j’en veux de ne pas avoir été présent.

Je me suis mise à rire car c’était du passé les choses ont été mise à plat, une histoire de plus futile au final, ce n’était pas grand-chose, j’ai vécu pire que ça. J’avais vraiment retrouvé mon sourire en prenant son bras, être a ses côtés, d’être bien.

- Je ferais servir du champagne nous pourrons nous installer dans ma petite pièce, vous savez que peu de personne y rentre que des privilégiés.

Presque un secret qui a été dit là, je sais qu’il désirait ne pas être devant tous. Ma pièce en réalité il y a eu peu de monde qui est entrée, personne n’avait le droit d’y pénétrer, je ne le désirais pas. Doucement au creux de son oreille je répondais tout doucement, presque une peur de l’avouer.

- Oui Monsieur le comte c’est le cas.

Zenon me laissa passer, dans mon antre - je vous remercieje regardais mon barman en lui faisant signe – tu nous apporteras du champagne et 2 coupes, dans ma pièce, je ne veux pas être dérangésur ceux j’invite Zenon a me suivre.

- Installez-vous faites comme chez vous, vous connaissez l’endroit. Désirez vous que je vous débarrasse ?

Je retirai mon manteau le déposa sur le porte manteau, j’attendais de prendre les affaires du comte avant de m’asseoir en face de lui.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Oh non... ça va barder... [Sarah]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Ambrosia :: L'histoire Ambrosienne :: 2nd niveau de la cité-
Sauter vers:  
Il était une fois AmbrosiaNos Partenaires

Retrouver nous surDes mêmes auteurs