AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez|

Quand on arrive en ville... [Pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Zenon de Lascelle
Propriétaire (fauché) d'un hippodrome
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Ambrosien
Messages : 37
Date d'inscription : 08/02/2017
MessageSujet: Quand on arrive en ville... [Pv] Mer 3 Mai 2017 - 23:03
La soirée était fort belle, il fallait le reconnaitre… oh soirée était un bien grand mot, il fallait le dire, en effet il allait bientôt être huit heure et la majeure partie des boutiques étaient déjà fermées quant à l’autre elle n’allait pas tarder à faire pareil. Pour ma part, n’ayant pas eu d’invitation pour le dine, je me retrouvais à vadrouiller, essayant de réfléchir à la manière dont j’allais dépenser les quelques roues que l’on m’avait si généreusement donné en douce… au final, j’avais peut être huit ou neuf roues d’or dans la poche… de quoi bien manger… mais manger seul, quelle pitié... et pareil, je n’allais pas me rendre dans un bordel là maintenant, comme ça, j’avais encore un peu d’égo… et puis... et puis bon, il fallait bien que je rouve quelques chose à faire. Oh n’allez pas croire que je n’avais pas une petite idée… en effet, j’avais bien réfléchi, et il y avait cette jeune femme qui était arrivée il y avait peu depuis le Protectorat. Une jolie petite fleur innocente dans cette ville où l’on se perdait tellement facilement… elle méritait qu’on la couve un peu, n’est-ce pas ? Je souris, oui, peut être devais-je lui propose de manger un morceau en ma compagnie… la pauvre petite devait être bien seule… avoir un ami… ne serait-ce pas une bonne chose !  Oui !  Parfaitement !

Je me dirigeais donc vers son petit magasin de fleurs… quelque chose de simple et sans la moindre prétention, mais avec de fort belles fleurs, il fallait le reconnaitre. Le seul problème était sans doute la provenance, car cueillir des fleurs dans cette ville… non, ce n’était pas envisageable… je soupirais doucement avant de finalement entrer dans la petite boutique. Les arômes et fragrances envahirent mes narines. Le lieu était sombre et je ne doutais pas qu’elle s’apprêtais à fermer, ou était en train. Ce n’était pas la première fois que je venais acheter quelques fleurs, j’en pensais de temps en temps, comme ça, en passant, sans réel attrait pour les fleurs, bien sûr, mais plus pour elle… oh, je ne me montrais pas déplacé, bien au contraire, je me montrais plus que correct avec elle, e même bienveillant !  Je lui fis un petit sourire un peu plein d’excuses…

« Bonjour mademoiselle Sacretti… vous êtes toujours aussi ravissante !  Comment allez-vous ? »

Puis, de manière à me montrer parfaitement courtois, je rajoutais avec un sourire charmeur.

« J’espère que je ne passe pas top tard… »


Prière de me MP sous le compte d'EVERARD ZULLHEIMER
avatar
Amarillys Sacretti
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t246-peuple-amarillys-sacretti
Nationalité : Amethienne
Messages : 44
Date d'inscription : 12/04/2017
MessageSujet: Re: Quand on arrive en ville... [Pv] Lun 12 Juin 2017 - 2:56
Madame Flora était parti tôt cet après-midi et elle m'avait laissé la responsabilité de tenir la boutique et de fermer le soir. Elle commençait à me faire confiance et je faisais en sorte de toujours bien faire mon travail. Je finissais de ranger l'arrière boutique, en triant les fleurs qu'il restait, jetant celles qui étaient fanées. Dans ce genre de métier, il y avait malheureusement beaucoup de pertes. Parfois ma patronne m'autorisait à prendre les fleurs qui ne pouvaient être vendues pour embellir un peu ma chambre, mais la plupart du temps j'en faisais offrande au temple d'Ameth, en essayant d'en faire un joli bouquet.

J'entendis le tintement de la clochette de la porte d'entrée et je me demandais qui pouvait bien venir à l'heure de la fermeture. J'essuyais mes mains trempées à mon tablier et sortis de ma cachette. Je fus assez étonnée de voir Monsieur De Lascelle si tard, il passait acheter quelques fleurs parfois mais pas à l'heure de la fermeture. Peut être avait-il besoin d'un bouquet urgemment pour sa soirée ?

C'était un homme plutôt courtois et poli, bien que je ne le connaisse pas beaucoup, il devait certainement avoir l'âge de mon père adoptif, si celui-ci était encore en vie. Madame Flora m'avait expliqué qu'il était le propriétaire de l'hippodrome et que des rumeurs disaient de lui qu'il était complètement fauché. Mais cela ne me regardait aucunement, il était très certainement beaucoup plus riche que moi même endetté. Depuis que j'avais mis les pieds à la capitale, je n'avais pas réussi à m'offrir un somptueux repas, et j'avais même perdu un peu de poids, mais je me faisais quelques petits plats simples et j'arrivais très bien à survivre. Pour ce qui était des robes ou autres objets de la vie courante, c'était beaucoup plus difficile. J'essayais d'économiser quelques sous de mon maigre salaire mais la vie ambrosienne n'était pas la même qu'au Protectorat.

Malgré toutes les difficultés que je rencontrais, je vivais néanmoins plutôt mieux que certains orphelins des rues, et je ne m'apitoyais pas sur mon sort. Ameth me donnait le courage et la force nécessaire pour me battre, même si parfois le Protectorat me manquait cruellement.

- Bonsoir Monsieur De Lascelle ! Je vais bien, je vous remercie. Je lui fis un sourire poli avant de poursuivre. J'allais justement fermer, mais que puis-je faire pour vous ? Avez-vous besoin d'un bouquet ?

Je pouvais bien prendre un peu de temps supplémentaire pour servir ce dernier client.
avatar
Zenon de Lascelle
Propriétaire (fauché) d'un hippodrome
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Ambrosien
Messages : 37
Date d'inscription : 08/02/2017
MessageSujet: Re: Quand on arrive en ville... [Pv] Hier à 18:30
Toujours aussi jolie cette petite fleur… oh, je ne parlais pas d’un des produits à vendre que proposait la jeune et jolie vendeuse, mais bien de ladite la jeune et jolie vendeuse. Une jolie petite fleur qui était toute nouvelle et donc sans doute un peu perdue. Il ne tenait qu’à moi de savoir la guider dans la bonne direction, soit la direction qui m’intéressait ! Je lui souris alors que je lui faisais face dans la boutique de fleuriste qu’elle tenait. Sans sa patronne d’ailleurs, ce qui n’était pas courant ! Je restais un peu silencieux alors qu’elle prenait la parole. Elle allait justement fermer ? Oh quel dommage ! Enfin bon, je n’allais pas me plaindre hein ! Cela voulait dire qu’elle avait un peu de temps libre, désormais ! D’ailleurs je lui fis un peu la remarque, de manière détournée.

« Oh, ne vous en faites pas, si vous alliez fermer, je ne vais pas vous en empêcher, je profiterai davantage du plaisir de venir vous voir une fois de plus pour racheter des fleurs… mais dites-moi… mangez-vous à votre faim ? Vous semblez avoir maigri… et vous êtes tellement plus ravissante avec les joues un peu plus pleines… »

Nouveau sourire charmeur, forcément… et puis je me lançais dans la deuxième « phase » de mon idée, une manière un peu simple, peut-être de lui donner l’impression qu’elle débitrice au travers d’une ou deux menues petites choses. Par exemple, je comptais l’inviter à diner pour qu’elle mange à a faim. Mon contrat avec Mme Clarke, sans m’avoir remis en fond, me le permettait aisément. Aller manger dans un bel endroit et en quantité… ça lui ferait du bien, et comme ça en plus, elle aurait l’impression d’avoir un réel ami en ces lieux, même si je ne comptais pas la trahir ou lui faire un quelconque ennui, je ne savais pas si ami était le bon terme…

« Tenez ! je vous invite à diner ! Cela vous sortira un peu et vous vous remplumerez… vous flottez presque dans votre jolie robe ! »

Un argument tout à fait valable, n’est-ce pas ? Après tout je cherchais à lui rendre toute possibilité de refuser de me fréquenter impossible. Mais soyons honnêtes : la robe était tout ce qu’il y avait de plus basique, hein !

« Comme ça vous constaterez que vous avez une personne que vous connaissez bien à Ambrosia ! Vous qui êtes nouvelles, vous ne devez pas avoir beaucoup de connaissances, je présume ? »


Prière de me MP sous le compte d'EVERARD ZULLHEIMER

Quand on arrive en ville... [Pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Ambrosia :: L'histoire Ambrosienne :: 3ème niveau de la cité-
Sauter vers: