AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez|

[CLOS]Il est temps Miranda. [Intrigue]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Aernia
La Grande Conceptrice
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org
Nationalité : Ambrosienne
Messages : 221
Date d'inscription : 12/04/2016
MessageSujet: [CLOS]Il est temps Miranda. [Intrigue] Mer 17 Mai 2017 - 11:37
Voici la scène : Miranda Brisendan, seule à demeure, vient de boire un thé, elle a terminé sa tasse. Installée dans une pièce en solitaire, peut-être lit-elle, brode-t-elle ou tricote-t-elle. L’écho de Vapeur a annoncé la mort du roi Lanwin Ier il y a une bonne grosse semaine . Les agitations du pays d’Eskr sont vivement rapportées, les tensions dans la nation se font sentir et la reine régente Ilberte tente, tant bien que mal de calmer les tensions.
Une jolie et jeune domestique s’avance, bien empesée dans sa tenue simple, une charlotte blanche dans les cheveux, elle vient chercher la tasse vide de la dame, mais dans cet instant, le bruit de la serrure se fait entendre, la porte se ferme, au lieu d’être bien invisible comme il se doit, elle attire même l’attention de la dame, d’un petit toussotement.

-Madame ? Pardonnez-moi. Je crois que vous avez quelques nausées, et un peu chaud. Ne vous tracassez pas, c’était le breuvage. Silencieuse, elle sourit, peut-être la dame va se lever pour la regarder, peut-être va-t-elle ne pas s’inquiéter,elle est enceinte après tout et au début, normal d’avoir des nausées. La demoiselle se tient droite, devant elle, un saut qu’elle pousse du pied. Vous allez vomir, beaucoup. Mais soyez rassurée, ce n’est qu’un vomitif, votre frère souhaitez vous passez un message, j’espère que vous l’avez compris, cela aurait pu être un avortif, mais il ne voulait pas être cruel. Je vous prierais de m’écouter, il est inutile de crier, cela me pousserait à avoir un mauvais geste. Vous êtes une dame, avec de belle manière, les miennes sont très rustres.

La demoiselle intelligente sourit, de ces sourires glacials qui vous encouragent à ne pas faire le mariole, elle a la certitude de ce qu’elle fait, prenant ainsi au dépourvu les gens, et c’est avec élégance, qu’elle papillonne des cils en dévisageant la dame.

-Il aimerait vous rappeler que vous avez fait un beau mariage par ses soins et qu’il n’a guère aimé, ce que vous avez raconté à son épouse. Il tient à vous dire qu’il est fâché de vos mots, il a marié une princesse à un empire, vous avez eu le choix de refuser, la liberté ou l’argent, au fond, vous avez choisis l’aisance. Si vous ne le vouliez pas, vous auriez dû y réfléchir et choisir de simplement partir.

Point de vue divergent, Lowel n’avouera jamais la vente de sa sœur, le mot est vilain et manque de flatterie, pour un choix tout à fait….commennt dire ? Stratégique. Ainsi il est temps de faire fructifier cette vente, misée sur le long terme.

-Quoi qu’’il en soit, il espère aujourd’hui que vous aurez quelques tendresses envers lui, comme il en a eu pour vous. Il serait fâcheux que l’enfant peut-être pas aujourd’hui, ni demain, mais dans dix ans, ou moins, ait à subir les mauvais choix de sa mère. Si vous voyez ce que je veux dire ? Il aimerait que vous convainquiez sa tendre épouse de le rejoindre, que vous soyez l’intermède entre eux pour que leur mariage soit heureux et prolifique. Une chose facile même pour vous. Il aimerait aussi que vous appuyez votre statut en sa faveur, et que vous poussiez votre mari à faire de même. Bien entendu, tout ce que nous disons maintenant restera entre nous et nous seuls. N’oubliez pas, demain, dans dix ans ou moins…

La jeune femme se détourne amusée, elle va s’en aller.

-Vous ignorez si je suis la seule ou si nous sommes dix dans votre maison, faites attention. Et comme je ne suis pas sotte, vous ne me reverrez plus, officiellement j’aurais volé l’argenterie…officieusement nous sommes les seules à le savoir. Que vos escaliers ne soient pas traitres et que vos breuvages soient délicieux…Madame. Une révérence légère. Longue vie à Eskr et à son futur roi Lowel IV.

Rapidement la porte s’ouvre, la demoiselle depuis dix ans dans la maison s’en va. Miranda Brisendan vient d’être menacée, elle peut en parler et risquer l’avenir de la maison Brisendan. Elle peut faire ce que lui demande son frère et de ce fait, réaliser qu’elle n’est pas encore à l’abri de cette ombre malsaine qui l’a autrefois vendu pour un mariage convenant à la famille.

Maintenant que le père de la fratrie est mort, Lowell aura encore moins de retenue sur le pion que représente sa sœur.
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [CLOS]Il est temps Miranda. [Intrigue] Mer 17 Mai 2017 - 16:11
J’avais demandé le journal, ce que j’y lis mis dans une tristesse profonde, mon père est mort et je ne pouvais pas être à ses côtés, mon cœur est en berne, malgré ce qu’il l’avait fait, j’étais au plus mal.

J’avais demandé à ma servante qui était à mon service depuis un moment, de me servir un thé, assise sur dans mon rocking cher, la main sur mon ventre, en berçant bébé cela me consolait un peu, je me demandais même si on n’avait pas monté un coup contre mon père, est il vraiment mort d’une mort naturelle, je me pose beaucoup de questions, mais je n’aurais pas de réponse ne pouvant pas aller voir et parler avec ma mère.

Je bue ma tasse tranquillement pour me poser, quand j’ai eu de fortes nausées, plus forte que d’habitude, ma servante qui était toujours proche de moi Donnez moi quelque chose je me sens mal, je ne vais pas vomir sur le tapis. Pliée en deux sur ma chaise.

La servante restait là comme une bécasse souriante, je ne comprenais pas ce qu’il m’arrivait, jusqu’à ce qu’elle m’explique que c’était un vomitif, de ne pas m’inquiéter, un mauvais message de mon frère.

Le sourit glaciale de ma servante au service de mon frère me refroidissait le sang, je tremblais et Ross n’était pas à la maison, d’ailleurs elle avait fermé la porte, je ne pouvais rien faire.

Oui un beau mariage par ses soins, j’en m’en souviendrais toute ma vie.

J’avais du mal à me lever, à me reprendre trouver quelque chose pour me défendre si cela allait plus loin, mais je n’avais rien sous la main.

J’essayais de l’écouter tant bien que mal entre deux nausées, mon frère voulait du mal au bébé si je ne faisais pas ce qu’il me demandait mais comment pourrais je ? Je serais une traitresse aux yeux de tous ou la vie de mon enfant, mon frère est devenu fou.

Dites à mon frère que je lui enverrais une missive d’ici quelques jours.

Dis je d’un ton sec, je ne savais pas quoi faire, j’étais perdue, que faire ? je ne pouvais pas lui donner ma réponse de suite, il fallait trouver une solution au plus vite.

Sortez hors de ma vue.

En écoutant à peine les dernières paroles, des menaces qu’elle me faisait, serait elle seule ou pas ? Ces menaces me faisaient terriblement peur, je ne devais en parler à personne mais comment prendre une décision sans en parler à mon époux, je ne peux pas.

Transi de peur, je ne pouvais rester dans cette maison, aller parler à mon époux en toute discrétion, être traitresse ou la vie de mon bébé ? Seule assise par terre, je m’effondre, en pleure pour la mort de mon père et cette peur de mon frère.

[CLOS]Il est temps Miranda. [Intrigue]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Ambrosia :: L'histoire Ambrosienne :: 4 ème niveau de la cité-
Sauter vers: