AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
RSS
RSS


 :: L'histoire Ambrosienne :: Palais impérial :: Rez-de chaussée

EVENT | Le Bal du Renouveau

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
avatar
Nemrod L'Envers
Maître espion
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Ambrosien
Messages : 67
Date d'inscription : 05/03/2017
MessageSujet: Re: EVENT | Le Bal du Renouveau Ven 3 Nov 2017 - 23:06
Vous soupirâtes sans même essayer de vous cacher de cela… voilà pourquoi vous aviez demandé à être démis de vos fonction, dans un premier temps, puisque vous vous étiez de plus en plus isolés de la cour pour vivre plus ou moins dans les passages secret, à défaut de certaines taches essentielles que vous aviez… vous n’aimiez décidément pas entendre les uns et les autres s’envoyer des fions verbaux sans raison apparente. Entre les propos tenus par la ministre de la guerre en exercice – offenses pour qui que ce soit, et vous vous fichiez du réel destinataire de cette histoire de barrique vide -  ou les offenses, bien que légères, aux roblois de sourdan… disons qu’elle avait matière à avoir posé problème, mais entre Amelia qui montait sur ses grands chevaux, et les autres… vous plaigniez votre pupille, en plus de vous sentir ridicule… en effet, vous lui aviez parlé d’un panier de crabe, et non d’une cour de récréation pour les petits… vous levâtes donc les yeux au ciel et appréciâtes que finalement, la ministre prenne congé. C’était préférable. Faute d’être une bonne tison de rancœur, elle les avait – et ce, sans doute malgré elle – cristallisées… donc il valait mieux qu’elle parte, au moins temporairement dans son coin.  Quel avait été son intérêt dans l’histoire, au juste ?

Monsieur de Lascelle vous avait purement et simplement ignoré… qu’à cela ne tienne, vous iriez trouer votre bonheur chez le concurrent, et cela vous irait parfaitement ! IL perdait une affaire, et vous n’en faisiez pas un drame… vous vous contentâtes de hausser les épaules, et vous inclinâtes la tête en direction de votre nièce, pour la remercier de la danse qu’elle vous réservait. ET en parlant de danse, il devenait peut être nécessaire de commencer à danser. Lilith était sur la piste et donc, le bal était ouvert. Et Lily semblait presque impatiente, même si vous ne compreniez pas pourquoi. Avait-elle tellement hâte ou trouvait-elle parfaite cette occasion de fuir une ambiance pesante ? Sans doute cette dernière option. Aussi, après le départ d’Amélia et de son cavalier, vous prîtes poliment congé des roblois.

Les pas commençâtes et elle parla… elle demandait beaucoup de chose, alors que vous valsiez ensemble, bien lentement, au rythme de la musique… et elle exposait ses craintes. Vous compreniez fort bien cela. Aussi, vous serrâtes doucement sa main durant la valse, juste un peu plus fort que vous ne le devriez.

« Allons, ne vous en faites pas. Vous n’avez rien fait de mal, bien au contraire… le problème, c’est que durant cette conversation, les esprits se sont vite échauffés, certaines choses ont sans doute été comprises de travers… ne vous en faites pas, vous étiez parfaite... »

Voyant qu’elle perdait un peu son rythme à cause du stress, vous vous mites à compter, un pas après l’autre, les mesure. Pour l’aider. Pour qu’elle se recentre sur ses pas.

« Voilà, soyez tranquille, vous vous comportez en digne princesse, à l’heure actuelle… continuez comme ça. »

Difficile de dire mieux !
avatar
Mereïphaïne d'Argosme
Propriétaire de mines de diamant
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t366-dignitaires-mereiphaine-d-argosme-dame-de-compagnie-imperiale#9416
Nationalité : Ambrosienne (naissance) | Raclueienne (mariage)
Messages : 29
Date d'inscription : 16/09/2017
MessageSujet: Re: EVENT | Le Bal du Renouveau Sam 4 Nov 2017 - 16:45
La surprise| «  Je dois avouer ne pas m’attendre à recevoir de tel propos d’une ministre, ni même me faire remettre à ma place par la dame alors que je venais d’excuser, certes par quelques mots amusés, son manque de politesse.

J’incline légèrement la tête à sa réponse. J'aurais pu lui souffler que L’impolitesse est le défaut des gens d’une médiocre éducation. ou bien encore, d'autres choses, mais je sais une chose L'homme sage, bien élevé et poli, sent les impolitesses, mais il ne s'en fâche pas ; il n'y répond même quelquefois que par une grande politesse, qui le venge noblement.

Je fais donc une révérence à ses propos maintenant.

Mon frère me regarde alors que j’incline une révérence, avec le sourire le plus merveilleux de ce monde.

–Votre altesse il me fut plus qu’honorable de faire votre connaissance.

Je finis par m’en aller avant même la suite, préférant aisément aller rejoindre les danseurs plutôt que de continuer l’ambiance déplorable qui s’agglutine. Il m’apprendra de pardonner une impolitesse et de le prendre légèrement. »


La danse | « C'est avec aisance, que mon frère et moi attendons le début de la valse, nous engouffrant dans les sillons des danseurs, nous laissant évoluer avec toute l’aisance qu’on nous a appris. Je n’en voudrais guère longtemps à la ministre en vérité, elle m’est déjà sortie de la tête, j’ai la complaisance de ne pas faire plus cas des piques de coure.

Et puis, elle avait le choix entre la Princesse régente, folie politique, la cousine de l'Empire ou moi.

Je n'ai d'importance que le petit néant de ma condition dont j'ai la parfaite conscience. Cela me permet d'être yeux et oreilles de l'Empire quand la situation se présente. »




"Fati constantia victrix" (la constance triomphe de la fatalité"
avatar
Lilith de Choiseul
Impératrice de vapeur
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t35-grand-lilith-de-choi
Nationalité : Ambrosienne
Messages : 2528
Date d'inscription : 14/01/2017
MessageSujet: Re: EVENT | Le Bal du Renouveau Sam 4 Nov 2017 - 17:37
Je regarde mon frère avec un air surpris, peut-il seulement croire que sa confidence influencerait mon choix. Oui bon, d’accord, un peu. Pour autant je suis choquée à l’idée qu’il me dise d’être heureuse, je l’ai été avec Elrich, même si cela était imparfait et avec quelques mensonges. Pour autant, je ne peux lui faire comprendre que j’ignore si je serais heureuse et si tout serait possible au-delà de nos entrevues. C’est compliqué. J’aime Everard mais mes aveux n’ont laissé place à… rien ?

Je ne suis pas douée avec les sentiments et je n’ai en l’occurrence aucune envie de lui courir après ou de faire quoi que ce soit qui assimilerait mon action à un espoir d’un geste de sa part, je continue de sourire pour autant mais je viens à soupirer.

-Je n’ai rien entrevu et de toutes façons…nous nous sommes disputés.C’est terminé pour de bon.

Mieux valait lui confier cela que de persister dans une conversation qui me blesse un peu au final. Le savoir prétendant n’arrange rien, je me sens idiote et presque dans l’attente de quoi que ce soit, mais au lieu de cela, je devrais me concentrer sur n’importe quel autre parti.

Dansant avec mon frère, je suis presque triste de la fin de la danse, mais je le laisse s’en aller d’un sourire. Avant de constater que mon autre valse sera pour…Raimond Beauregard. Dois-je avouer que la simple idée de me retrouver entre ses mains qui me dirigent me portent sur l’humeur ? Heureusement que je sais parfaitement ajuster mes masques.

Je m’incline en signe d’acceptation en tant que ce Monsieur pour cavalier et je dois avouer que la danse va être longue, très longue. Il n’échappera à personne que les deux lignées ne s’aiment pas, mais je doute que même en essayant de faire preuve de politesse à son égard, il soit capable de même, autant passer notre danse dans le silence le plus total…


avatar
Nicolas De Choiseul
Prince héritier / Soldat de l'armée ambrosienne
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t319-les-dignitaires-nicolas-de-choiseul-soldat-de-l-armee-ambrosienne#7164
Nationalité : Ambrosien
Messages : 504
Date d'inscription : 28/06/2017
MessageSujet: Re: EVENT | Le Bal du Renouveau Sam 4 Nov 2017 - 18:08
Les danses, les regards, les rires, les chuchotements, tout ce qui fait qu'un bal est réussit ou non, et pourtant son regard ne s'attarde sur personne. Ne pas laisser supposer, ne pas laisser dire, ne rien laisser entendre. Pourtant malgré elle Lilith lui a donné un brin d'espoir, maigre fragment d'une réalité on ne peut plus incertaine, lui même ignore quoi faire de ce qu'elle lui a confier. Est ce que le prieur avec ses airs de conquérants se serait tromper dans son approche de l'Impératrice ? Est ce que cet homme si imbu de lui même qu'il ne peut excuser, pardonner ou même s'incliner devant quelqu'un sans en être offensé ? Cet homme est il aussi aveugle qu'il l'a été ? Ou qu'il l'est encore partiellement quand son regard suit le parcours de la robe rouge dans l'assemblée qui virevolte. Lui même n'a pas, plus, peu la tête à l'évolution sur la piste, les pensées encombrées de moults péripéties à venir alors qu'il cherche une faille dans la procédure. Il voit les verres se passer sur les plateaux mais ne se sert pas, il lui faut un esprit lucide et clair et il ne veut que rien l'altère sa tentative que d'aucun qualifieraient de désespéré.

Pourtant il n'y est pas encore, il lui faut le temps, le temps de paraître qu'on le voit, avant qu'on ne l'oublie, tout dans le détail de sa tenue tient à cela, une simple tiare. il sait déjà ceux qui désaprouveront son attitude s'il se fait prendre, il connait déjà la sentence et malgré tout cela il continu de mettre en place son évasion temporaire des lieux. Pour le moment il ne peut encore faire ce geste, il a besoin que le cousin soit coincé en danse pour le faire alors il patiente sur la piste et attend, droit, Impérial, son regard sur tous et personne à la fois. Elle a l'air en bonne santé, la robe lui sied aujourd'hui encore plus à merveille quand il l'aperçoit dans la marée de visage. Le sien ne fait aucun mouvement, ni geste ni trésaillement qu'ils se connaissent. Il le sait, sa tranquillité à elle est plus importante que le reste, mais malheureusement pas au dessus de ses devoirs de Prince, alors mécaniquement, par cette gymnastique apprise enfant ses yeux se détachent ne reste pas plus d'une seconde au deux sur chaque personne avant de retomber comme attirer par le flamboiement de cette perle rouge de velours. Les danses se poursuivent, lui même s'approche de son oncle et d'Emily et s'incline devant elle lentement avant de lui tendre la main pour le baisemain protocolaire qui ne lui effleure pas même le dessus de la main.

- Votre altesse vous êtes très en beauté ce soir, j'espère que vous m'aurez garder une valse, celle qui arrive peut être ? Mon oncle, votre tenue est parfaite comme toujours, puis je vous subtiliser votre cavalière pour cette danse ?


avatar
Valerian d'Andressy
Gentleman cambrioleur
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t245-dignitaires-valerian-d-andressy-comedien-gentleman-cambrioleur#4847
Nationalité : Ambrosienne
Messages : 363
Date d'inscription : 11/04/2017
MessageSujet: Re: EVENT | Le Bal du Renouveau Sam 4 Nov 2017 - 18:35
Discussions et blabla sans importance, nous voilà maintenant à la danse.

Sur la piste en train de valser, je viens avec Pia converser. Il était plaisant de discuter, cela me permettait de la faire virevolter avec quelques délicieux mots échangés.

-Vous savez ma chère, il a perdu son frère. Un jumeau qui plus est et je paris que nous ne saurions jamais imaginer, quel manque cela peut créer. Il est tout à loisir d’imaginer, que ses tendresses viennent de ce fait. Ou peut-être est-il plus sympathique dans l’intimité, on n’agit jamais pareillement en public qu’en privé.

Je ne connais pas trop l’homme qu’il est, je ne peux que présumer et je ne saurais entièrement dire trop de chose à ma pupille adorée. Peut-être que je pourrais deviner, miser et supposer, mais nous ne sommes jamais identiques en public qu’en privé. Pour la simple raison que le monde est ainsi fait et qu’il s’agit là d’une règle de vérité.

Remarquez que je suis identique en public qu’en privé, des questions pourrait-elle se poser à ce sujet…mais je suis un fantasque et ma sphère privée est plus sombre qu’elle ne saurait jamais l’imaginer.

La seconde danse arrivant, je m’arrête galamment lui demandant sereinement.

-Tout va pour le mieux ?

Non que je veuille jouer les curieux, mais je préfère demander, au cas où le petit enfant ne vienne l’embêter. D'ailleurs en parlant d'embéter, le prieur vient d'arriver, nous rejoint et je le laisse volontiers avec Pia danser.

Seul je me retourne vers la première dame que je vois en vérité...tiens, voilà que je vais inviter, la première qui voudra danser!

[hj: vous battez pas, la première qui veut se fait aborder par Valerian qui l'entraînera sur la piste de danse!]


Lampré ou d'Andressy?
Charmant charmeurs, voleur de coeur, briseur de couche, l'on s'attarder pour un baiser de sa bouche. Mais est-il Valerian ou bien Lampré? Nul ne le sait séant, à vous de deviner
avatar
Alberic de Fremont
Héritier raclusien / pirate
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t383-pupille-de-fremont-alberic-pretendant
Nationalité : Raclusien / Amethien
Messages : 32
Date d'inscription : 03/10/2017
MessageSujet: Re: EVENT | Le Bal du Renouveau Sam 4 Nov 2017 - 23:33
Que n'était il venu plus tôt en ce pays, il s'y plaisait déjà si ces nodocéphales n'avaient pas endommagé son précieux navire il s'y établirait presque. L'Imprévisible comptait à ses yeux bien plus que n'importe quel des joyaux, d'ailleurs elle était sans égal sur les flots à ses yeux. Elle représentait plus que sa fierté, son indépendance entière, et en cela elle était et resterait sa première maîtresse. La jeune femme avait accepté la danse et suivait d'un pas sur et assuré. Lui aurait préféré sur un pont, cela rajoutait et au romantique, et aux talents des danseurs, mais il parait qu'on ne peut pas tout avoir dans ce monde ! Elle avait en tout cas un sourire charmant cette mademoiselle de Valène, restait qu'il ignorait complètement qui c'était, mais ce n'était pas si grave ? Si ?

A son rire, il lui répondit d'un sourire, il aimait assez à jouer du charme en public, même si en privé, il en était tout autre. Elle d'ailleurs un rire charmant, entraînant et agréable à l'oreille. Ah ! Les femmes d'esprits, les plus dangereuses mais les plus merveilleuses à conduire ! Il essaya de ralentir le rythme, espérant que ce n'était pas sa manière un peu cavalière de l'avoir abordée qui l'avait faite rire.

- J'avoue que j'amène un soupçon de spontanéité dans cette cours coincées dans ses usages. Sachez qu'on m'a forcé à avaler un ouvrage de plus de milles lignes d'étiquettes et autres absurdités !


Il cherche à la voir sourire encore, une femme qui sourit... Bon Al tu viens d'arriver, mais elle est charmante et son sourire te réchauffe quelque peu au milieu de tous ses visages empruntés.

- Et c'est en effet mon premier voyage vers la capitale du progrès, enfin progrès... Peut être n'est il que de mon fait d'avoir remarqué les inégalités sur mon chemin qui m'a mené ici ... Je suppose que ce doit être comme partout pareil cependant ... Enfin je m'égare !

Il en dit trop, comme toujours il le sait le stress le rend bavard, mais il n'a pas pu détourner son regard du port et des enfants qui étaient sans doute pour tenter de grapiller quelque emploi interdit. Cela lui avait fait quelque peu mal au coeur, il avait même vidé une partie de sa bourse dans les mains des gamins. Grand coeur, stupide disait sa mère. Miséricordieux répondait son père. Heureusement qu'ils n'étaient pas là ce soir, il aurait encore droit à des remontrances sur sa coiffure, sa tenue, et il était même certain que la charmante personne avec qui il dansait aurait eu droit à des remarques., ce qui le fit rire à son tour.

- J'espère avoir le privilège de vous demander une autre danse dans la soirée mademoiselle, j'ai été charmé de vous rencontrer ! Ne vous offusquez pas de mon hilarité, des pensées de parents qui auraient certainement eu à redire sur mon originalité

Et suite à cela lui faire un clin d'oeil avant de raccompagner sa charmante cavalière là où il l'a subtilisée, s'inclinant avant de s'éclipser dans la foule et râler tout bas de voir la jeune femme qu'il comptait inviter pour s'enquérir de son identité déjà abordée par son cousin. Bien, il lui restait donc la boisson pour compensassions, un plateau passant à porté et sur lequel il soulève un verre sans quitter Olympiane du regard, ne cherchant pas à trouver d'autres connaissances pourtant présentent dans la foule.


avatar
Estera Black
Ministre des armées
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t364-grande-estera-black-ministre-des-armees-terminee#8810
Nationalité : Ambroisienne
Messages : 286
Date d'inscription : 11/09/2017
MessageSujet: Re: EVENT | Le Bal du Renouveau Mer 8 Nov 2017 - 1:02
La soirée avait très mal débutée. A peine piégée dans la nasse aux côtés de nobliaux, nobles, bourgeois et palefreniers déguisés, les espontons avaient fusé. Incompréhensions salutaires, impertinences hautaines, la Cour d'Ambrosia dans toute sa splendeur. Dans cette arène se côtoyaient finalement nobles et croquants, car l'attitude et la fortune ne pouvaient rattraper le mérite et le sang. Sans attendre le halte au feu, la Ministre s'était échappée du filet avant qu'il ne se referme. Abandonnant une contrariété pour une autre, la Grande avait congédié pour s'isoler, un cristal de bulle à la main.

Le visage froid, le regard scrutateur, Estera observait les cavaliers et cavalières qui effectuaient leur tour de piste. Si elle avait congédié le jeune Brignac pour quelques écarts, quelques équidés méritaient à son sens l’abattoir. Mieux valait être seule que mal accompagnée. Certaines greluches devaient l'accepter. Il était préférable d'être un mouton noir qu'un mouton de Panurge. Après tout, l'identité brebis galeuse n'était qu'une question de point de vue. La Ministre avait conscience de sa valeur, de son parcours, de son sacrifice.

Soupirant, la jeune femme reposa sa coupe de champagne, prenant la direction de la salle d'eau. Seule, isolée de l'agitation de l'arène, elle abaissa son loup et observa son reflet dans le miroir dans de longues minutes, impassible. Farfouillant dans une de ses manches, elle en extirpa une petite pastille blanche qu'elle déposa sur sa langue. Fermant les yeux, elle laissa le comprimé fondre. Entendant du bruit derrière elle, la Ministre se retourna lentement et sourit en coin en reconnaissant la nouvelle venue.

" Madame la Ministre. Qu'il est plaisant de vous voir. Vous vouliez vous rafraichir ? " Dit-elle en s'écartant.

La Ministre de l'éducation. Une consœur, une égale. Malgré les rumeurs qui circulaient, Estera n'en faisait pas cas. Après tout, elle en faisait également l'objet. Non, Mélusine était sans aucun doute une des rares personnes à la Cour qu'elle était susceptible d'apprécier. Les Ministres allaient-ils se succéder à la salle d'eau ? Est-ce une évasion propre à la fonction ? Le Bal était encore loin d'être terminé. Tout pouvait arriver. D'ailleurs, quelque-chose allait arriver. La Ministre des Armées avait un instinct qui la trompait rarement. Instinct qui l'avait mené, guidé, jusqu'au siège qu'elle occupait désormais.
avatar
Olympiane de Thiam
Violoniste
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t305-pupille-olympiane-de-thiam-musicienne http://monde2resine.fr.gd/
Nationalité : Amethienne
Messages : 1049
Date d'inscription : 02/06/2017
MessageSujet: Re: EVENT | Le Bal du Renouveau Mer 8 Nov 2017 - 22:24
J'écoutais Valerian m'exposer son point de vue alors que nous valsions tous les deux. J'avais eu peur de lui marcher sur les pieds avec mon manque de pratique et mon état. Mais au final, je ne m'en sortais pas si mal que ça. J'étais ravie que ce soit lui mon premier cavalier, il n'aurait pas été affecté si j'avais fait un faux pas.

"Effectivement, je n'avais pas vu la chose sous cet angle là. Je suppose que ça doit être très dur comme vous le dites" lui répondis-je alors.

Étant fille unique, je ne pouvais pas vraiment savoir à quel point cela devait être horrible de perdre un frère ou une soeur, qui plus est un jumeau. Je devrai être moins sur la défensive et passer plus de temps avec lui. Et puis, nous pourrions ainsi converser de mon avenir. Il est vrai qu'il était encore incertain. Je me demandais s'il avait eu des nouvelles de notre oncle. Il faudrait que je le lui demande à l'occasion. Mais plus dans un entretien privé, le bal n'était pas le lieu approprié.

Je hochai la tête en souriant alors qu'il me demandait mon état.

"Ne vous en faites pas, ça va pour le moment" lui répondis-je. "Je vous remercie de vous enquérir de mon état. J'espère juste que ce bal ne durera pas trop longtemps. Je ne voudrai pas me retrouver au sol les quatre fers en l'air en m'évanouissant pour avoir trop valsé" ajoutai-je un peu gênée.

J'espérai vivement ne pas refaire une énième syncope. Ou me mettre à vomir mes entrailles. Je ne souhaitais pas vraiment être l'attraction de la soirée. Si cela ne tenait qu'à moi, j'aurai bien fait demi-tour et je serai rentrée me mettre sous la couette bien au chaud. Mais je me devais d'être là, à ce bal, au milieu des requins de la Cour. Je soupirai intérieurement. Par Ameth je détestais cette ambiance...

Je souris à Everard lorsqu'il s'approcha de moi et lui fait une légère révérence.

"Volontiers" lui dis-je alors, le suivant sur la piste.

Une danse avec mon cousin était tout naturel. Même si je pensais faire une pause après ça. Encore une fois, je ne voulais pas que ma tête me tourne et me joue des tours ce soir.

"Beau discours" lui fis-je en souriant alors que nous entamions la danse. "Je comprends mieux pourquoi vous me demandiez de vous souhaiter bonne chance. Cela a le mérite d'être le principal sujet de discussion de la soirée à présent. Est-ce une idée à vous ou à notre oncle ?"


avatar
Amélia Clark
Propriétaire du tabac et opiacé Clark
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t128-peuple-amelia-clark-proprietaire-de-plantations
Nationalité : ambrosienne
Messages : 128
Date d'inscription : 08/02/2017
MessageSujet: Re: EVENT | Le Bal du Renouveau Mar 14 Nov 2017 - 21:22
-Vous ne comptez pas l’atout qu’elle a dans sa manche : Mon oncle. Répondis-je à Zenon avec un sourire sur les lèvres, valsant en sa compagnie sans oublier où nous nous trouvons mais faisons peu cas, il faut l’avouer, du reste des gens. Mais elle restera une rustaude, peut-être que cela plaira, une fantaisie risible, un cas aisément existant à la cour. Une redondance dans notre société. Dont on doit faire grande attention, enfin on…les hauts dirigeants. Elle est ambassadrice et son mari fou d’amour, une offense coûterait un certain prix à l’Empire.

Avec des maris amoureux, l’on déclenche des guerres…Je hausse les yeux au ciel, je n’aime pas la fausse modestie, encore moins quand elle vient de Zenon, ça m’agace…

-Allons bon, vous savez que vous savez danser, ne faites pas ça. Non ce n’est pas utile. Vous n’avez plus l’âge pour ce genre de chose. Je lui souris. Essayez d’être plus calme, j’adore quand vous êtes calme Monsieur de Lascelle et cela arrive très rarement.

Une manière polie de lui dire de se taire pour profiter de la danse non ? J’ai envie de simple chose, et ce n’est pas un monde que de lui demander de se taire. La valse file un peu trop vite à mon goût, et j’en termine les derniers pas d’un sourire ravi…

-Vous m’excuserez, je dois honorer mon oncle d’une danse avant qu’il ne finisse sa soirée à discuter avec ma mère et qu’on ne puisse plus les décrocher. Je vins déposer un baiser sur le coin de ses lèvres, un effleurement à peine…mais pour lequel je me laisse porter. Qu’il n’en fasse aucune remarque, c’est dans son intérêt.

Je m’éloigne et m’intéresse à rejoindre mon oncle, pour une danse.

-Votre pupille est tout à fait charmante, je vous promets de ne pas la dévorer. Plaisantais-je.


avatar
Raimond Beauregard
Héritier d'un comté
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Eskrois
Messages : 30
Date d'inscription : 29/08/2017
MessageSujet: Re: EVENT | Le Bal du Renouveau Ven 17 Nov 2017 - 20:35
Danser avec l’impératrice. Voilà bien quelque chose que je n’appréciais déjà pas… enfin, si, le principe de danser avec l’impératrice, c’était que je danserai avec mon épouse, hors là, pour le moment, elle n’était qu’une usurpatrice, juste un levier qu’il allait falloir que je manipule avec une lenteur et une intelligence qui dépassait ce que le commun des mortels utilisait. Pour être simple, elle m’épouserait ou finirait destituée. Pour le reste, elle n’aurait jamais d’autre intérêt que de celui de mettre sur le trône un mien enfant. Histoire de restituer à Neiman sa véritable place. Aernia était peut-être la mère de toute chose, ça ne le nierait jamais, mais quelle place avait donc Neiman si même le souverain l’ignorait. Et d’ailleurs, c’était sans doute pour remettre les choses à leur place que ma lignée était sensée revenir sur le devant de la scène, de monter de nouveau sur le trône de vapeur. Je devais me retenir de lui dire tout cela… pour le moment, du moins.

La danse était pénible, pas qu’elle ne sache pas danser, mais j’avais l’impression de danser avec u homme, et si elle savait danser, elle ne savait pas e laisser porter par le rythme. Par principe, l’homme était censé diriger la danse, la conduire, mais face à l’impératrice (et la penser en ce terme fit monter de la bile dans ma bouche), on devait avoir l’habitude de la suivre.  Et cela causait une sorte de désharmonie, transformant la danse en une lutte. Mais je ne disais rien, je me contentais de danser, légèrement raide, essayant de m’adapter et de la « forcer » à suivre mes pas, et on le contraire. Ce n’était pas parce qu’une catin se croyait dirigeante qu’il fallait que j’aille lui baiser les pieds.

Je ne cherchais même pas à ouvrir un sujet de conversation, d’abord parce que je doutais d’être du même avis qu’elle, ne serait-ce que par principe, et puis, je doutais que, dans cette situation, où les mots seraient étouffés par la danse, elle reste bien longtemps polie ou aimable… et moi de même, bien sûr ! Je lui souris, crispé, alors que nous dansions, et quand la musique se tut, je m’inclinais légèrement applaudissant faiblement, mais pas assez pour l’insulter, et sans lui demander la permission de prendre congé de son horripilante personne, je me détournais, tombant nez à nez avec la jolie Méréïphaïne d’Argosme, finissant de danser avec un rouquin, son frère, vue la ressemblance. Alors je m’inclinais, davantage que devant l’usurpatrice.

« Madame d’Argosme, m’accorderiez-vous cette danse que j’entends poindre ? Après la découverte de vos talents, il est normal que je vous révèle l’un des miens… »
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: EVENT | Le Bal du Renouveau
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Ambrosia :: L'histoire Ambrosienne :: Palais impérial :: Rez-de chaussée-
Sauter vers:  
Il était une fois AmbrosiaNos Partenaires

Retrouver nous sur