AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
RSS
RSS


 :: L'histoire Ambrosienne :: Palais impérial :: Rez-de chaussée

[CLOS]PETITE DISCUSSION ENTRE INVENTEURS [LILITH]

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: [CLOS]PETITE DISCUSSION ENTRE INVENTEURS [LILITH] Sam 2 Déc 2017 - 21:51
Dans la grande pièce aux fenêtres obstruées par de lourds rideaux de velours bordeaux, un silence impérieux régnait, à peine troublé par le frémissement très léger d'un produit en ébullition. Accroupi devant son bureau, les yeux à la hauteur du trait de jauge d'un ballon de verre, Philippe comptait les gouttes qui s'écrasaient au fond du récipient. Son front plissé et son expression grave attestaient de sa concentration. Cela allait faire plusieurs heures qu'il travaillait sur l'élaboration de ce produit et il ne comptait pas échouer si près du but. Une fois qu'il eut mentalement atteint le nombre trente, l'inventeur arrêta le flux des gouttes et se saisissant d'une pipette tout en retenant son souffle, il ajouta une petite dose d'un liquide aux reflets ambrés. Sitôt que les deux éléments entrèrent en contact, un léger "pop" rententit et une petite fumée noirâtre s'éleva du ballon de verre, accompagnée d'une odeur des plus déplaisantes. L'inventeur poussa un juron peu élégant. Heureusement, il n'y avait personne d'autre que lui dans le laboratoire, et il pu ainsi laisser libre cours à son exaspération. Se redressant d'un coup, Philippe se gratta la tête tout en faisant les cent pas, cherchant ce qu'il avait bien pu oublier pour qu'une telle réaction n'arrive. Il avait pourtant fait attention aux mesures !

Il se laissa tomber sur une chaise proche en poussant un lourd soupir. Par dessus le marché, l'idée d'avoir à se rendre au Bal du Renouveau d'ici un peu moins de deux heures ne l'enchantait pas et cette perspective paraissait le plomber dans ses réflexions sur son travail. Ce type de rassemblement n'était pas fait pour Philippe. Il considérait cela comme une pure et simple perte de temps, là où il aurait pû bien avancer sur ses travaux... Bon, peut-être qu'il n'allait pas tant progresser que cela en une soirée, mais se plier à l'étiquette et aux évènements impliquants une certaine attitude sociale le rendait de mauvaise humeur. Au moins, il avait ouï dire que sa cousine allait éventuellement choisir un prétendant, et aussi peu intéressé qu'il était dans les affaires politiques, cette nouvelle avait sû aiguilloner le peu de curiosité qu'il avait pour les choses autres que les voyages, la mécanique et les sciences.

Philippe releva soudain la tête, interrompu dans le fil de ses pensées par quelques coups frappés à la porte. Se déplaçant de sa démarche élastique et bondissante caractéristique, il se dirigea vers la porte en bois soigneusement close, posant une main sur la poignée et se préparant à enguirlander quiconque osait l'interrompre dans ses travaux, surtout à quelques heures du Bal du Renouveau. Toute trace d'animosité ne tarda pas à s'effacer de son visage lorsqu'apparut Lilith dans l'encadrement de la porte. L'ombre d'un sourire alla même jusqu'à se fondre sur les lèvres de l'inventeur. S'il y en avait bien une qui pouvait le comprendre, c'était sa cousine.

- Lilith ! Tu tombes à pic, s'exclama t-il, de nouveau excité comme une puce, sentant son enthousiasme le regagner.

Faisant fi des convenances, il tira sa cousine à l'intérieur du laboratoire et referma la porte derrière elle. Il se hâta ensuite vers une table toute proche, installée près du feu et qui croûlait sous les documents et la paperasse en tous genres. L'inventeur chercha à deux bras dans le fouillis sans prendre garde aux livres et feuilles qui tombaient à terre, poussées par la force de ses mouvements brusques. Il marmonnait dans sa barbe, se demandant où diable il avait pû ranger l'objet qu'il avait à l'esprit. Enfin, il tira hors de la masse et d'un geste victorieux un large parchemin enroulé sur lui-même à l'apparence un peu chiffonnée. Un sourire d'enfant fier éclaboussé sur les lèvres, il marcha jusque vers Lilith et déroula le papier devant les yeux de sa cousine. Sur le document s'étallait l'esquisse de ce qui pouvait sembler être à première vue un poisson, dessiné avec des traits de crayon fins et minutieux.

‹‹ Regarde, j'ai paufiné mes derniers plans de l'aquacuriosis. Ça commence à prendre forme tu ne trouves pas? Bon, par contre, il reste le problème de l'éclairage... Tu n'aurais pas une idée dis-moi? ››

Il avait tourné le problème dans plusieurs sens sans y avoir trouvé d'issue. Bien sûr, il devait faire sombre au fond des mers, et une bougie n'était pas un moyen intelligent pour créer de la lumière! Peut-être que sa cousine allait découvrir une solution plus rapidement que lui...
avatar
Lilith de Choiseul
Impératrice de vapeur
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t35-grand-lilith-de-choi
Nationalité : Ambrosienne
Messages : 2994
Date d'inscription : 14/01/2017
MessageSujet: Re: [CLOS]PETITE DISCUSSION ENTRE INVENTEURS [LILITH] Mer 13 Déc 2017 - 13:05
Me rendre au laboratoire de mon cousin, désormais installé à l’aile hantée par le fantôme de ma mère morte à sa tour, ne me provoque rien de plus qu’un sourire. Je ne crois pas aux fantômes et autres idioties de notre monde, les Dieux ne laissent point errer les âmes, et je pense sincèrement que ce ne sont que quelques fariboles de serviteurs superstitieux. J’y ai fait installer mon cousin car la tour éloignée causera moins de perte en cas d’un raté de sa part et je sais, malgré son talent, qu’il peut y en avoir. De plus, il fallait bien que cette tour soit occupée de nouveau un jour !

Faisant claquer le bruit du talon de mes bottes sur le sol en marbre, entourée par des gardes et précédé par Baptiste, je me dirige donc vers son territoire, fort heureuse de constater la préparation du palais et surtout, l’absence de courtisan probablement trop occupés à se parer. Il me faudra une heure pour cela, la coiffure est déjà prête, je porte un costume féminisé dont la veste longue cache le pantalon, je dois voir Philippe pour être certaine qu’il n’oublie pas ce soir.

Et aussi parce que j’ai quelques intérêts personnels à aller voir mon cousin. Amélia est aussi ici, nous pourrions peut-être déjeuner tous ensembles le lendemain matin, et je voudrais que cette idée fasse écho, ma tante ne refusera jamais, Amélia non plus, Nicolas de même, il ne manquera donc que Philippe qui protestera probablement…

Peu importe.

Je frappe à sa porte, ou plutôt mon majordome avant de me laisser place. Il règne dès l’ouverture de la porte, une odeur déplaisante mais nullement tenace, un peu d’air frais semble déjà faire échapper les fragrances de ces mixtures, pour autant, je n’ai temps de rien dire que me voilà déjà emmener à l’intérieur, perdant rapidement mon regard imperturbable pour les reflets chaleureux de la cousine venue voir son cousin.

Déjà les gardes se placent devant la porte, le majordome attend, mais nous sommes à l’intérieur et il m’arrache un petit rire amusée alors qu’il est déjà éloigné à fouiller dans ses papiers.

-Philippe, tu ne te prépares pas pour ce soir ? Lui indiquais-je avec amusement, plus par taquinerie que réel rappel, je sais très bien que son goût pour les mondanités avoisinent le zéro. Je l’observe faire tomber son bric à brac, haussant les épaules tout simplement et laissant mon regard traîné sur ses activités, avant de revenir à lui.

Prenant le dessin sous le regard, j’observe le tout et prends quelques instants avant de répondre.

-Si on utilise les travaux de Tesla sur l’électricité* nous pourrions envisager, à un mouvement auto alimenté d’électricité par circuit avec la propulsion du moteur de ton aquacuriosis voir avec l’utilisation de batterie intérieure avec une autonomie de quelques heures, et pour recharger, tu fais pédaler quelqu’un.

Plaisantais-je alors en observant son dessin, adorant ses idées et ses travaux. Je mordille l’intérieur de ma joue en l’étudiant et imaginant alors les possibles de ces travaux. Ambrosia se retrouverait certainement encore dans une avancée technologique non négligeable, tout comme l’apport des armures de San Vincenzo.

-Tu as des idées déjà pour l’oxygène ?

Voilà que je me perds rapidement dans les questions oubliant ma première venue ici, mais en même temps, comment se pourrait-il être autre, quand on nous met ensemble, je redeviens l’inventrice que je suis aussi.


[*Si l’électricité existe, grâce à Nicolas de Choiseul, surnommé Tesla, il y a une absence totale du pétrole et donc des matières plastiques.
Il ne s’agit pas de l’actuel Nicolas, mais d’un grand oncle]


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [CLOS]PETITE DISCUSSION ENTRE INVENTEURS [LILITH] Mar 19 Déc 2017 - 20:01
L'inventeur ne put s'empêcher de faire la moue au rappel de sa cousine. C'est vrai qu'un certain travail allait être nécessaire pour le rendre présentable ! Avec ses cheveux ébourriffés et son allure désordonnée, il avait plus l'air d'être le rescapé d'un cambriolage qui avait mal tourné plutôt que d'un convive du Bal du Renouveau. L'inventeur poussa les paroles de sa cousine de côté d'un geste, comme s'il chassait une mouche, et se contenta de répondre qu'il lui restait encore du temps. Pour l'heure, son attention était accaparée ailleurs.

S'il avait eu du mal à s'habituer, lors de son arrivée au palais, à la présence du majordome et des gardes qui se trouvaient de façon presque permanente aux côtés de sa cousine, il n'y faisait aujourd'hui plus attention. Et puis, loin d'être dupe, il avait bien compris que l'établissement de son laboratoire dans la tour était dûe à son... disons, penchant pour l'étourderie. Bon, bon, c'est vrai, il était parfois inconsidéré et peu attentif, mais pour sa défense, ce n'était jamais volontaire! Toutefois, il n'allait pas se plaindre. Il avait à sa disposition tout l'espace qui lui était nécessaire pour travailler, sans oublier le silence et le calme qui lui étaient si importants. Que demander de plus?

Le regard de Philippe s'illumina aux paroles de Lilith.

- Mais oui, quelle idée brillante ! Je savais que je pouvais compter sur toi. Et puis tant qu'à faire, pourquoi pas programmer un automate pour pédaler? Cela ne devrait pas être trop complexe, et puis cela ferait des efforts en moins pour les passagers.

Il opina ensuite à sa question concernant l'oxygène.

- Affirmatif madame! J'ai plusieurs idées. La plus simple serait un système de pompe depuis la surface, mais cela impliquerait la présence d'une sorte de... tube, disons, afin que l'oxygène puisse circuler. Regarde.

En deux pas, il fut à côté d'un tableau recouvert de gribouillis à la craie. Il les effaça d'un ample coup de manche, ce qui eut pour effet de disperser de la poudre blanchâtre partout aux alentours, et s'armant d'une craie, il réalisa rapidement un schéma pour matérialiser son idée. Un cercle pour symboliser l'aquacuriosis, puis ce qui paraissait être un tuyau s'échappant de l'objet, relié à une pompe semblable à un soufflet de cheminée...

- Voilà. Ce n'est malheureusement pas l'idéal pour se déplacer, et puis il y a le risque que le tuyau se rompe, ce qui serait embêtant pour les passagers. Secundo, plus complexe et qui prendrait d'avantage de temps à mettre au point: un réservoir de stockage d'air inclu sur les flancs de l'aquacuriosis additionné à un filtre destiné à éliminer le carbone présent dans l'air directement dans l'océan, permettant ainsi la présence d'un air pur dans la cabine.

Il se sentait d'une humeur soundainement enthousiaste et joyeuse et la visite de sa cousine en était la cause. Elle comprenait toujours parfaitement où il voulait en venir, et il reconnaissait sans peine qu'elle était véritablement une inventrice de talent. Se détournant un instant du tableau, il dévisagea Lilith avant de demander.

- Et de ton côté, tu te penches sur de nouveaux projets? Bon, je sais que les affaires de l'Empire t'occupent comme il faut, mais tu as le temps de travailler sur quelque chose en ce moment?
avatar
Lilith de Choiseul
Impératrice de vapeur
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t35-grand-lilith-de-choi
Nationalité : Ambrosienne
Messages : 2994
Date d'inscription : 14/01/2017
MessageSujet: Re: [CLOS]PETITE DISCUSSION ENTRE INVENTEURS [LILITH] Mer 27 Déc 2017 - 10:35
Philippe me tire un sourire, entre amusement et tendresse, je ne vais pas lui marteler ses devoirs, ni même penser à le faire, à vrai dire, je crois qu’il n’est en rien nécessaire de le faire, il viendra ou non, je ne peux en rien le forcer, quoi que, techniquement, si, je suis sa cousine mais son Impératrice avant tout, je pourrais lui en donner la suggestion imposée, pour ne pas dire l’ordre, mais je n’en ferais rien. Je déteste ce genre de chose, et je ne les fais qu’en cas d’extrême nécessité !

Je partage volontiers les idées pour son invention et je sais que si je n’y fais point attention, je peux me laisser emporter à la discussion, pour autant, je suis assez raisonnable et je n’oublie pas le bal. Les choses seront donc comme elles doivent l’être ou plutôt comme l’impose ma place.

-Les automates sont là pour nous faciliter la vie ! Lançais-je pour appuyer son idée, rebondissant sur la mienne, basé sur son projet ! J’adore cette sensation qui commence à me venir, fourmillant dans tous mes membres et s’installant, presque, dans mon esprit. La réflexion, le partage, tout cela.

Je le suis du regard et d’un geste de la main, je chasse la poussière de craie, toujours désagréable à respirer, pour le regarder dessiner son schéma pour l’aquacuriosis. Je réfléchis sous son dessin et les explication et je dois avouer que l’idée du tuyau ne me plait guère, pour la simple raison que c’est dangereux.

-L’idée du tuyau est trop risqué, les réserves sont plus intéressante, je ne suis pas très au point en ce qui concerne l’élément liquide, mais il n’existe pas une sorte de moteur qui utiliserait l’oxygène contenu dans l’eau pour le filtrer ? Tu sais comme les branchies des poissons.

Je sais reconnaître mon manque de connaissance sur les éléments, j’ai cette idée qui me traverse, mais elle est peut-être seulement des plus mauvaise. Les bouteilles d’oxygène sont des choses que je n’approche point encore et je me contente des rouages et des programmations mécaniques, voilà dans quoi j’excelle.

Animée d’un immense sourire et l’observant avec amusement, je hausse les épaules.

-Toujours à perfectionner les moteurs. J’aimerais bien développer une machine de déplacement sans animaux de traction, s’utilisant à la vapeur. J’essaye d’adapter l’idée des navires à vapeurs, mais sur un élément plus petit, ça ne donne pas grand-chose de concluant, sur la durée… Je hausse les épaules. Je manque de temps avec ce bal, pour m’y plonger comme je le souhaite et je ne risque pas de pouvoir être tranquille, avec les obligations qui en suivront.

Je soupire et chasse cette pensée d’un revers de main. Je parle des rendez-vous aux prétendants, du temps qui leur sera octroyé, et tout un tas d’autres choses, qui me boufferont mon temps. Et je dois dormir, hélas.

-Je te dirais bien que je ferais des nuits d’insomnie, mais Oncle Nemrod serait capable de me filer des somnifères en douce pour que je sois en forme pour l’Empire. Il n’aurait pas tords.

J’ai envie de rire en disant cela, mais je me contente d’une expression amusée, un peu malicieuse, imaginant bien le vieil homme tenter de me forcer au sommeil ! Je ne vais pas dire qu’inventer me manque, j’aime mon travail à l’Empire, mais parfois, j’aimerais mettre sur pause, ce qui est infaisable. Quand on gouverne, on le fait de jour comme de nuit et 24h/24 ! Je ne sais de toutes façons pas poser la couronne pour la nuit…

-L’exposition universelle des inventeurs aura lieux au printemps prochain environ, tu comptes y exposer ?

Je lui demande cela car je sais que cela sera rempli et que c’est un des évènements où je devrais faire mon apparition, après tout, c’est sous l’œil d’Aernia que tout cela aura lieux…peut-être que Philippe n’en aura cure, mais j’ai un doute. Un endroit plein d’inventeur prêt à partager leurs élans ? Cela ne se refuse pas comme sortie, non ?


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [CLOS]PETITE DISCUSSION ENTRE INVENTEURS [LILITH] Mer 3 Jan 2018 - 11:43
Philippe avait côtoyé sa cousine suffisamment longtemps pour savoir qu'elle ne le forcerai jamais à faire quoi que ce soit, peut-être ne formulait-elle parfois qu'une simple suggestion, mais là encore, elle n'employait de tels moyens que s'il le fallait absolument, et pas toujours de gaieté de coeur. Heureusement pour elle, l'inventeur avait beau avoir son caractère, il savait tout de même reconnaître les devoirs auxquels il devait se plier. Toutefois, ça ne l'empêchait pas de ronchonner comme un papi grincheux.

- Et celà grâce à toi ! rétorqua Philippe quand elle approuva son idée pour faire participer les automates.

Il se rappela de la première fois où il avait pu voir un automate à l'oeuvre, il y avait de cela plusieurs années. Ce mélange de surprise, d'excitation et de curiosité, comment l'oublier?
Il acquiesça aux propos de sa cousine sur les dangers du tuyau, soulignant ce qu'il avait déjà dit. C'était une alternative bien trop risquée.

- Tout-à-fait, il s'agit simplement d'un moteur à eau. Pour faire simple, il utilise seulement les deux atomes d'hydrogène contenus dans une molécule d'eau et recrache l'oxygène qui est plus ou moins considéré comme un déchet. L'aquacuriosis aurait donc en une fois un moyen de se déplacer, et un moyen pour ses passagers de respirer... Et les bouteilles à oxygène pourraient servir en cas de panne, si le moteur fatigue ou refuse de fonctionner... Deux secondes, je vais noter tout cela !

Attrapant une feuille vierge volante, Philippe griffonna l'idée en quelques phrases. Quand il se hâtait ainsi, il avait une écriture absolument illisible, uniquement déchiffrable de lui-même et bien pire que celle d'un médecin. Au moins, on ne risquait pas de lui voler ses plans ! Il écouta les projets de sa cousine, pensif. C'était extrêmement dommage de voir tout le potentiel créateur de celle-ci bridé par les affaires de l'empire, mais le devoir était le devoir.

- Cousin Nemrod a toujours eu un clair sens des priorités, observa Philippe en riant doucement. Il faudrait te trouver une sosie pour te remplacer au cours de certains évènements, tu aurais plus de temps pour t'adonner à tes inventions comme ça.

Il s'agissait d'une proposition complètement saugrenue et irréalisable, mais elle ne l'était pas tant que ça aux yeux de Philippe. Il se serait même porté volontaire — et de bon coeur — pour trouver une candidate! La question qui suivit concernant l'exposition universelle des inventeurs lui causa de relever la tête avec une expression d'évidence sur le visage:

- Bien entendu ! Je ne raterai jamais ça voyons. Et puis, tu y feras également une apparition non? En tant qu'impératrice et inventrice, surtout.

Si le bal était un évènement qui le barbait, c'était bien loin d'être le cas de l'exposition universelle s'annonçant prochainement. Après tout, qu'est-ce qui était mieux que de partager ses idées ou son savoir avec un inventeur? Oui oui, partager ses idées ou son savoir avec plusieurs inventeurs. Philippe ne comptait manquer cet évènement pour rien au monde. Là se trouvait l'occasion de découvrir de nouveaux savoir-faires, des façons différentes de raisonner ou de voir les choses, et bien entendu des inventions encore neuves susceptibles de révolutionner leur ère. En somme, il s'agissait d'une véritable mine d'inspiration pour n'importe qui s'intéressant de près ou de loin à la mécanique et aux choses techniques.

La grande horloge sonna tout-à-coup, faisant grimacer Philippe. L'heure du bal approchait à grands pas. Il releva alors la tête et demanda:

- En parlant des prétendants (le sujet n'avait même pas été mentionné, mais cela n'était pas suffisant pour freiner Philippe), tu as déjà une idée en tête? la questionna l'inventeur sans songer une seconde que cela pouvait paraître indiscret. Après tout, il s'agissait de l'intérêt du bal, alors autant aller droit au but et poser la question. De plus, il n'était pas réputé pour savoir poser un filtre sur ses paroles.
avatar
Lilith de Choiseul
Impératrice de vapeur
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t35-grand-lilith-de-choi
Nationalité : Ambrosienne
Messages : 2994
Date d'inscription : 14/01/2017
MessageSujet: Re: [CLOS]PETITE DISCUSSION ENTRE INVENTEURS [LILITH] Lun 22 Jan 2018 - 20:55
L’enthousiasme de Philippe me provoque d’élégant sourire, une sensation euphorique de bien être, si j’avais un peu plus l’esprit fantasque des scientifiques de ma famille, il est fort probable que je sois de celle qui se perd dans ses inventions, mais ce n’est pas le cas. je possède un peu plus de la rigueur militaire de la famille. Je le laisse à ses notes, ses idées et j’observe l’atelier. Je m’y sens bien, malgré la saturation de l’air, malgré le fouillis, c’est un moment apaisant qu’ici…

Je ne peux pas m’empêcher de laisser échapper un rire, nullement énorme, simplement un rire soufflé, qui gravit mes lèvres plus rapidement que je ne le voudrais, quand il propose d’un sosie, à dire vrai, si je n’avais pas tant mis de droiture dans la femme que je suis, il est fort probable que j’aurais pu avoir un sosie, mais en vérité, je suis incapable d’en avoir un. Parce que…je suis tout à fait inapte à laisser quelque chose m’échapper. Je sais déléguer, mais je dois pouvoir réfléchir, penser, être en accord, mais un sosie pour un évènement, même bâteau, ce serait, à mon sens, aussi, un affront à Aernia.

Ma déesse m’a fait naître future Impératrice, je le suis, je ne pourrais point faillir à ma tâche.

-Je serais incapable de laisser ma place à un sosie. –Souriais-je. –Mon côté oncle Nemrod. –Je hausse les épaules. –Je ne suis plus qu’une dilettante ! Mais ce n’est pas si terrible, je crois que j’apprécie de plus en plus de me retrouver à faire quelques petites choses sur mon temps libre.

J’aurais pu jouer du piano, j’en jouais, mais je n’ai jamais trop aimer faire de la musique. A vrai dire, ça m’a toujours semblé plus compliqué qu’une mécanique bien huilé et strict. Chacun son don, chacun sa faculté. Et je n’en ai aucun remord.

-Bien entendu, je devrais y être régulièrement, c’est un évènement très proche de la Grande Conceptrice, je ne peux le louper. Nous pourrions y aller une fois ensemble, pour discuter des inventions proposées ? Non ?

Je pourrais y aller au moins une fois avec lui, cela m’éviterait de traîner un prétendant qui n’y connaitrait rien. Cela serait peut-être un peu moins agréable pour Philippe de se trimballer avec moi et l’escorte qu’il peut y avoir autours, je comprendrais son refus, mais je serais profondément heureuse qu’il accepte.

L’heure vint nous rappeler les priorités. D’ailleurs, sujet intéressant, je dodeline de la tête,d’un air espiègle. Oh, à lui, je peux lui dire, prenant une bouille innocente…

-Aucune idée, mais ça reste entre nous. Je me suis amusée à faire courir des rumeurs sur le fait que je choisirais mon prétendant ce soir, en fait, c’est juste pour pousser le Protectorat à déclarer son prétendant. Il traîne. Oui, je ne choisirais personne ce soir et un homme intelligent le saurait, quoi que, douterait. Imaginer l’homme certain que je ne fasse pas de choix et qui ne se déclare pas et…pouf. L’occasion passant sous son nez ! C’est une sorte de coup de pied aux fesses !

Personne ne serait choisi ce soir et je serais encore libre, mais l’année débutant après ce soir, la cour commencerait….Hélas !

-Mon cousin, l’heure avance, tu n’es pas prêt et moi non plus. Je pense qu’il faut que nous nous laissions. Oh…demain, pour la nouvelle année, j’aimerais bien te voir au déjeuner de famille que j’ai organisé. Oncle Nemrod sera là, ainsi que notre tante et ses filles, Amélia va peut-être officialiser les choses avec cet homme avec qui on la voit partout ! Je n’en ai aucune idée pour autant, mais si elle nous le présentait demain, alors…Nicolas, moi et toi j’espère ! Ne me fait pas faux bon !

S’il ne peut venir, je ne m’en facherais pas, mais il faut profiter de la présence de tous le lendemain, pour se voir un peu. Dans tous les cas, je laisserais Philippe là, non sans l’avoir serré dans mes bras.


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [CLOS]PETITE DISCUSSION ENTRE INVENTEURS [LILITH]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Ambrosia :: L'histoire Ambrosienne :: Palais impérial :: Rez-de chaussée-
Sauter vers:  
Il était une fois AmbrosiaNos Partenaires

Retrouver nous surDes mêmes auteurs