AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
RSS
RSS


 :: L'histoire Ambrosienne :: 2nd niveau de la cité

Chapitre 04 : Visite guidée

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Constance Jane Enverse
Garde Impérial
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Ambrosienne
Messages : 57
Date d'inscription : 27/03/2018
MessageSujet: Re: Chapitre 04 : Visite guidée Jeu 13 Sep 2018 - 12:04
Tu hausses les yeux au ciel quand le jeune homme insiste sur le balai dans le cul. C’est assez désobligeant comme remarque, mais tu ne vas pas dire que c’est tout à fait faux. C’est juste que tu as du mal à te montrer un peu trop expansive, mais tu es, tu le penses, quelqu’un d’assez agréable. Au final, tu lui offres un sourire, simplement et te voilà rapidement surprise quand il dépose sa bière sur la table. Tu souris en coin, tu fronces un peu les sourcils.

- Ah oui, maintenant que tu le dis, je te trouve très charistatique en effet.

Ce n’est pas dans ta nature de te moquer, mais pour le coup, cela te fait sourire. Rien de moqueur ou de méchant, mais tu ne le rangerais pas dans les personnalités charismatique ou irrésistible, en même temps, tu n’as pas les critères de tous et cela n’est pas un mal.
Tu acceptes son jeu, et tu souris. Pour ta part tu prendrais volontiers le temps de faire quelques parties avec lui, tu finis ta bière et tu en commandes aussi une autre, histoire de te désaltérer, tu ne connais rien de mieux que ce breuvage bien frais pour cela !

-Les hommes sont des pots de colle.

Dis-tu en soupirant. Sincèrement, tu ne vois pas le mal, tu n’as juste pas envie de t’ennuyer à chercher un homme qui aurait envie de, le séduire, le mettre dans ton lit etc etc. Tu n’as pas le temps de toutes façons.

-Je suis certaine que tu emmènerais un autre homme sans que ton égo n’y prenne un coup. Le truc c’est que je n’ai pas le temps d’entretenir une relation pour ça, et avoir un régulier dans la garde n’est pas réellement permis.

Sans parler des potentiels conflits que cela peu amener. Tu n’aimes pas ça et tu n’as pas envie de ça. Avalant une grande gorgée, tu reposes ton verre et tu laisses échapper un rot, malgré toi, sans t’en soucier. Après tout, tu n’as aucunement un comportement de damoiselle et ce n’est pas maintenant que ça va commencer.

-Mais je ne t’y force pas, je ne voudrais pas que ta virilité charistatique en prenne un coup.

Tu lui fais un grand sourire, le plus beau que tu ait pu lui faire jusque là et qui semble trouver toute sa place sur tes lèvres, illuminant ton visage merveilleusement. C’est drôle cette façon masculine de penser, le milieu masculin de la garde ne te l’a jamais réellement sortis, mais voilà que le jeune homme a du mal à l’imaginer. Bref, cela t’amuse, et tu t’en fiches un peu.


avatar
Gaël François
Valet de Nemrod
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Eskrois - Thormien
Messages : 100
Date d'inscription : 19/05/2017
MessageSujet: Re: Chapitre 04 : Visite guidée Mar 18 Sep 2018 - 7:58
Ah ben quand même ! Ouais, bon, je savais que c’était un rien de foutage de gueule ! Mais bon, je ne pouvais pas m’empêcher de me marrer quand même, parce que je l’avaios peut être un chouillat cherché. J’riais donc avant d’finalement l’entendre dire que les hommes étaient des pots d’colle ? Pas vrai ! J’tais pas pot d’colle ! J’tais juste une un mec cool sans prise de tête ! C’tait sa faute si les gens étaient pot d’colle ! Pourtant, elle donnait pas envie de rester collé à elle longtemps. Juste de lui r’tirer le balai ! Ouais, voilà ! Mais bon, hein ! Tout ça pour dire que j’étais pas pot d’colle ! Et c’était pas parc’quye j’lui avais mis une main au cul que j’étais pot d’colle, si ? Elle était pas restée longtemps hein !

« Hey faut pas dire ça ! On est pas des pots d’colle ! On est pas si différent d’toi ! Et t’as pas b’soin d’entret’nir des relations, suffit de savoir trouver quelqu’un qui te déridera sans réfléchir avant d’te laisser peinarede jusqu’à la prochaine fois hein ! Et vu comment t’es jolie, t’as pas besoin d’payer…. »

Ben ouais, fallait être honnête, hein ! J’lui fis un sourire avant de finalement l’entendre enfoncer le clou dans sa moquerie de tout à l’heure. Elle était pas cool de faire ça, quand même…. C’était bon, j’avais compris que je pouvais m’la mettre derrière l’oreille ! Ben elle savait pas c’qu’elle perdait, comme ça ! Fin bon ! J’lui souris avant d’finalement hausser les épaules et d’chercher mes dés dans une poche, j’prenais les bons, ceux qui étaient pas pipés. Il s’agissait de morceaux de bois, des cubes basiques, un peu usés où j’avais gravé avec le schlass les points pour les chiffres des facettes des dés. Comme ça on pourrait jouer !

« Boarf t’inquiète j’te montrerai où j’vais, quand même, j’dois t’faire visiter la ville. J’ai qu’une question. J’aurai quand même le droit d’tater la viande que j’pourrais pas m’payer ? »

Oui, bon, d’accord, c’tait limite ! Mais bon, hein, en même temps, c’tait elle qui s’moquait d’moi, à la base, hein ! Alors bon… pis bon, comme disait l’vieux – pas l’comte hein, mais l’vieux au village, quand on tentait rien, on avait rien… par contre j’avais quand même une question sur un truc que j’comprenais pas, sur Ambrosia… elle pourrait ptetre m’expliquer…

« Y a un truc que je pige pas des masses… pourquoi qu’on laisse une femme bosser au lieu d’lui mettre un mari dans les muqueuses et une tripotée de chiards accrochés aux basques ? »

J’cherchais pas à l’insulter, mais au bled, c’était comme ça qu’ça marchait, hein ! Du coup j’comprenais pas pourquoi c’était pas comme là-bas… Père m’avait toujours dit qu’une femme ça d’vait s’occuper du foyer et des lardons qu’on lui pondait…. Bon, y disait aussi qu’c’était pas pour ça qu’y fallait pas les respecter et qu’c’était pas facile comme job, surtout quand on avait l’vendeur fumier comme mari ou qu’on avait pas les hanches larges parc’que l’accouchement, c’tait une horreur, alors, et tout l’toutim… ah oui, y disait aussi qu’il aurait jamais pu m’empêcher de m’prendre un coup d’sabot ou deux quand j’étais ptit si ma mère m’avait pas surveillé ! Donc voilà, c’était juste chacun son taff !

«
avatar
Constance Jane Enverse
Garde Impérial
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Ambrosienne
Messages : 57
Date d'inscription : 27/03/2018
MessageSujet: Re: Chapitre 04 : Visite guidée Jeu 4 Oct 2018 - 12:52
Tu le regardes te dire que tu es jolie. C'est une chose que tu ne sais pas réellement car tu n'as jamais cherché à savoir si c'était le cas. Tu hausses donc les épaules en guise de réponse, jolie, peu t'importe en fait. Quant à tes expériences avec les hommes, elles sont ce qu'elles sont, tu ne peux pas tout à fait dire autrement, on va dire que c'est la faute à pas de chance. Tu n'as pas de meilleures explications et tu ne veux pas non plus le contredire. Quant à ton déridement, tu ne vois pas en quoi tu en as réellement besoin. Ce n'est pas le manque de chair qui te rend ainsi, mais tu es militaire et de ce fait tu as l'habitude des choses moins légère. Uniquement. Tu lui expliques qu'il n'aurait aucun mal d'égo à t'accompagner, mais tu n'as pas saisi en quoi tu pouvais blesser son égo. Tu as trop l'habitude des camarades masculins pour voir chez la tentative chez certains pour te faire comprendre qu'ils pourraient y avoir une ouverture.

-Plait-il?

Tu mis du temps à réaliser ce qu'il venait de dire. S'il ne pouvait pas se « payer » la viande, il parlait forcément de toi, non ? Tu le dévisage un instant, pas certaine d'avoir « bien compris ». Avant de froncer les sourcils. Cela ne te plait pas ? Tu secoues la tête, il a seulement voulu faire une blague, c'est goguenard...tu penses.

-Parce qu'une femme peut-être aussi douée qu'un homme pour ne pas se contenter de faire des milliers de portée.

Tu redresses ta tête et tu souris.

-A Ambrosia, les femmes sont traitées pas à l'égal des hommes, mais il n'y a pas de bride à cause du sexe. Les femmes peuvent étudier et avoir un travail, ce genre de chose, choisir d'être mère et qui elles épousent. Je suppose que c'est réellement bien différent d'Eskr

T'a-t-il dit d'où il venait ? Probablement pas, mais les eskrois sont les seuls, presque, avec ce genre de discours, alors forcément tu ne peux pas penser qu'il soit autre.

-Les différences de culture entre nos pays. L'on ne pense pas qu'une femme n'est bonne qu'à la maisonnée et l'enfantement. Aernia a crée beaucoup de choses différentes sur cette terre.

Parfois on peut se demander pourquoi avoir développé un pays d'esclavagiste ou encore Eskr, voir Ambrosia, mais toi, tu sais, en bonne fidèle, que tout a été conçu pour que le monde vive. Tout simplement.


avatar
Gaël François
Valet de Nemrod
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Eskrois - Thormien
Messages : 100
Date d'inscription : 19/05/2017
MessageSujet: Re: Chapitre 04 : Visite guidée Ven 5 Oct 2018 - 20:09
Oh qu’elle fasse pas genre. Elle avait bien compris c’que j’avais dit hein ! Donc bon… J’lui souris. Ouep, j’m’étais amusé en lui balançant ça. Mais bon, au moins, comme ça, j’avais ma réponse. Pour tâter le cuissot, je pouvais m’le carrer bien au fond…. Déçu ? Nop ! En fait un peu, mais c’tait pas comme si j’m’attendais à l’entendre me dire non hein…. Donc bon, c’tait sur que comme ça… ben j’pouvais pas être déçu ! J’lui souris, j’avais l’air franchement de m’marrer sur sa mouille, n’empêche…. J’lui fis un sourire avant d’finalement m’dire que bon, tant pis hein. Mais j’allais pas en faire une maladie.

J’me contentais de hausser les épaules sur son avis sur le rôle des femmes… Moi j’disais ça sans mal hein, c’était juste que j’captais pas pourquoi l’homme et la femme devaient être égaux alors qu’y étaient différents…. C’tait pas compréhensib’ ! Pis c’tait pas logique ! Genre moi… ben j’pouvais pas porter des mômes dans mon bide hein ! Du coup… bah du coup j’me contentais donc d’fournir à madame – quand j’aurai une rombière hein – de quoi bien élever les chiards et elle aurait qu’à s’en occuper. Logique. Chacun sa place et son rôle ! J’levais les yeux au ciel devant ses explications. C’tait débile…

« Hey ! J’dis pas qu’une femme est bonne qu’à la maisonnée, juste que bon, c’est normal qu’elle s’occupe de moutards…  pis c’est pas chercher l’égalité si les femmes s’prennent pour des hommes hein ! Et ce s’ra quoi l’étape suivante ?  Qu’elle se mettent toutes à la brout’ pour toucher aux mêmes trucs qu’les hommes ? »

Bah ouais quoi… perso, j’fis une tête un peu dégoutée…

« Une femme qui fait c’qu’elle veut c’est du grand n’importe quoi… Enfin, okay, celles qui peuvent pas avoir d’enfants, j’comprends… mais du coup, moi, j’ai vu un peu Ambrosia… ben sincèrement sui les rombières s’occupaient de leurs chiards au lieu d’trouver un travail où elle seront de toute façon mal payées… ben y aurait beaucoup moins d’mômes dans les rues à faire des conn’ries… »

Et pour ça… ben j’en savais beaucoup hein !

« Quand on a pas les moyens d’se payer une nourrice, on s’occupe de ses gosses, c’est comme ça. Toi t’as voulu dev’nir garde, okay… mais l’jour ou t’aura un lardon, tu vas faire comment hein ? Bah voilà, tu le laisseras trainer, parc’que Madame fait carrière ! C’qu’un exemple hein ! »

R’marquez, elle pouvait toujours m’dire qu’elle voulait pas d’gamin hein…

« Et c’est pas en disant qu’ouais, tu veux pas d’gamins donc tu t’en bats l’œil, que ça va être mieux hein ! Parc’que si mesdames disent toutes qu’elles veulent plus d’gamin pour pouvoir faire c’qu’elles veulent, comme les hommes… ben y aura pu d’ambrosiens et ce sera vot’faute ! ça a rien à voir avec les cultures…. On s’en fout de c’qui pousse dans les champs ! C’est une question d’bon sens ! »

Ouais, comme ça, elle aurait un peu l’avis qu’j’avais d’la condition féminine hein !
avatar
Constance Jane Enverse
Garde Impérial
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Ambrosienne
Messages : 57
Date d'inscription : 27/03/2018
MessageSujet: Re: Chapitre 04 : Visite guidée Mer 17 Oct 2018 - 17:38
Tu l’écoutes patiemment, tes yeux posés sur les siens, tu sais d’ors et déjà qu’il n’est pas Ambrosien. Ce genre de propos ressemble aux paroles eskroises, enfin, plus d’après ce qu’on t’as raconté car tu n’as jamais réellement croisé d’eskrois. Mais c’est comme ça. Les eskrois sont patriarcal et sans pénis ou bourse, il n’y a pas de rôle autre que faiseuse de popote et éducatrice d’enfant. Cette vision simplifiée de la vie offre la banalité et la facilité, mais tu ne vas pas faire de philosophie, tu le laisses s’exprimer, car tu acceptes tout à fait qu’il n’ait pas ton point de vue. Tu n’es pas une philosophe, tu ne veux pas changer le monde et tu souris donc.

-- Je crois qu’il existe autant de personne que de possible dans ce monde et que l’on peut tout accepter. Je ne veux pas d’enfant, je ne veux pas de vie rangée et mariée, j’ai choisi la voix militaire, je la suivrais tout autant assidument. En tous cas, je ne crois pas que Eskr soit dépourvu d’orphelin ou de gamin des rues, alors ta logique ne suit pas réellement.

Ce n’est pas Ambrosia qui est unique pour cela. Les gamins des rues existent comme de partout, c’est un fait qui ne peut-être amputé à une femme travaillant. En tous cas tu n’es pas du genre à débattre sur un fait. Tu as épousé une carrière militaire, tu ne changeras pas cela, aucun homme censé n’aimerait être avec toi alors que ta vie est dévouée au palais et à l’Empire précisément. Enfin, ce n’est pas important.

--Mais je respecte ton avis, même si je ne l’accorde pas aux miens.

Tant qu’il ne venait pas critiquer l’Empire, tu n’as aucune raison de t’énerver, au contraire, c’est probablement même mieux comme ça. Tu ne peux pas lui reprocher sa façon de penser, elle est encore ancrée chez beaucoup, mais qu’importe. Les choses changent et évoluent, parfois non, cela ne te dérange pas, tu ne t’es jamais sentis réellement proche de cette société, car tu en as été loin et exclu, aujourd’hui encore, tout cela te reste obscure, tu n’es pas une agente à part entière selon toi, seulement un élément annexe.

-- Je ne suis pas certaine de jouer comme il faut…

Soupires-tu en constatant ton jeu.




avatar
Gaël François
Valet de Nemrod
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Eskrois - Thormien
Messages : 100
Date d'inscription : 19/05/2017
MessageSujet: Re: Chapitre 04 : Visite guidée Sam 3 Nov 2018 - 9:27
Mouais, nop, pas convaincu, mais bon, allez, j’allais pas continuer à lui balancer mes idées, on camperait sur nos position comme deux glands et du coup, ça servirait à rien. Autant changer d’sujet hein ! J’lui souris et on commençait à jouer. Moi j’respectais pas son avis, parc’que j’comprenais pas. On avait pas l’choix dans la vie… si les nanas pouvaient avoir des mômes, c’était pas pour pas en faire. Et si nous, on avait un putain de machin entre les pattes, ben c’était pas pour le fourrer dans l’cul d’un autre homme. La base quoi ! J’lui fis un sourire avant d’finalement laisser vraiment tomber, alors que j’regardais son jeu… elle v’nait d’tirer les dés… ça m’semblait pas mal… elle disait rein ? Bah alors ?

« Ouais, j’vois ça qu’tu joues mal… tu dis pas cul d’chouette ? »

Ouais, là, elle aurait du dire cul d’chouette.. ; j’étais sur que bon, elle pourrait voir un peu comment faire… j’restais un moment sans rien dire, pis j’lui lançais alors, genre l’air de rien, un p’tit peu comme une pique en douce, alors que j’tirais les dés.

« Après tu sais, on est pas super-doués en tout hein… et j’suppose que t’es pas douée pour ça…. »

Ouais, pis bon, comme ça, là, c’était normal… j’rajoutais, genre normal en balançant au passage pour mon score.

« Bof, bleu-rouge… toi ! Non mais du coup, à part faire le pet au palais, t’es bonne à quoi ? »

Ouep, c’était à la fois une pique et en même temps une sorte de raie question… parc’que bon, elle faisait tout de trav’, hein ! Mais bon, allez, j’faisais un sourire et j’commandais deux autres pintes au passage avant d’lui d’mander, innocemment, comme ça, un truc con.

« On fait un ari ? Non pas sur le jeu, mais genre sur autre chose… ça t’es bonne en paris, non ? Tout l’monde est bon aux paris Pis c’est un jeu qu’tout l’monde connait. Genre par exemple, un jeu amusant qu’on peut faire, c’est simple, genre on peut parier des trucs selon qui entre ou sort d’la taverne. Pis comme ça, j’me donne un désavantage pour jouer, sinon, e vais gargner trop facilement… genre par exemple heureusement qu’on joue pas aux points… sinon, ce serait une belle raclée hein ! »

Ouep, voilà.

« Mais tu l’sens ptetre pas ? Tu préfères ptetre que j’te fasse visiter l’reste au lieu d’perdre… et heureus’ment qu’tu bosses mieux qu’tu joues… »
avatar
Constance Jane Enverse
Garde Impérial
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Ambrosienne
Messages : 57
Date d'inscription : 27/03/2018
MessageSujet: Re: Chapitre 04 : Visite guidée Ven 9 Nov 2018 - 8:37
Tu n’allais pas entrer dans un débat avec le jeune homme. Tu n’étais pas faite pour être une femme de foyer et c’était là ta liberté. En vérité, tu ne savais pas t’imaginer autre qu’en soldate et ton avenir se composait uniquement de vie militaire, tu ne te marierais probablement jamais de ce fait, mais c’était ta vie, ton choix. Il était aussi inutile de perdurer la bâtardise, pour le bien de ta famille qui ne te connaissait pas, tu devais faire cela. Un enfant avec une tâche ce n’était pas une bonne chose, au fond c’était une tare quand on ne portait pas le nom qui allait avec. Ainsi donc, tu ne t’enfonças pas plus là dedans et tu fronças les sourcils.

-- Heu…cul de chouette ? »

Tu avais entendu les règles, mais tu ne pigeais pas toutes les subtilités, ce n’était pas ta faute, après tout, c’était un peu compliqué d’assimiler un nouveau jeu en quelques secondes et quand bien même, c’était ta première partie ! Tu relevas tes yeux sur lui, avec un sourire en coin. Il te taquinait ? C’était une pique sans méchanceté, enfin, tu l’estimais ainsi, le jeune homme n’était pas mauvais. Ainsi donc tu levas les yeux au ciel en souriant mais la suite ne te laissa pas forcément de bonne. Tu le dévisageas un instant et tu te demandas si tes efforts pour être agréable avec lui n’était pas vainc. Il était désobligeant, tu restas silencieuse en le regardant. Bien, donc, il continua, oscillant entre agréable et insolence.

-- Je crois que je vais rentrer.

Oui, tu étais suceptibles quand il s’agissait de ton travail. Il n’avait pas forcément dis que tu étais mauvaise, mais les allusions sur le fait que tu n’étais pas bonne à mieux t’énervait. Tu souris et tu déposas sur la table quelques roues pour les pintes, cela suffisait. Tu le plantas là sans élégance, oui tu l’avais un peu mal pris, mais ça irait pour l’instant. En tous cas, tu te détournas de la table, tout en toi respirait l’aisance militaire et quant avant de sortir, un ivrogne te barra la route et t’accosta à coup de ma jolie, tu attrapas sa main avant qu’il ne te touche pour la lui bloquer dans le dos sans effort et le plaquer au sol. On te regarda, mais tu n’en faisais pas cas.

--Je suis aussi bonne à ça. Tu vois.

Lâchas-tu alors que tu bloquais la main de l’homme et qu’un de tes genoux le plaqua au sol. Il n’était pas midi et cet homme était ivre. Par les Dieux, cet homme se laissait avoir par l’Innomable, c’était un fait ! Tu soupiras et malgré qu’il t’injuriait tu te redressas et sortis de la taverne.


avatar
Gaël François
Valet de Nemrod
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Eskrois - Thormien
Messages : 100
Date d'inscription : 19/05/2017
MessageSujet: Re: Chapitre 04 : Visite guidée Ven 9 Nov 2018 - 19:30
Ah, merde… j’me disais que j’l’avais ptêtre vexée, un peu… rhoooo… elle avait quand même un putain de balai en travers du cul ! Faudrait sans doute lui faire un p’tit toucher rectal – littéralement ou pas, ça m’regardais pas - pour la dérider un peu. Bordel c’qu’elle était cul serré. Pis alors ça respirait l’cul serré. Comment qu’elle voulait que j’l’apprécie, hein ? J’réfléchissais plus avec tout ça, mais bon, j’notais : plus dcul d’chouette. Pfff, même pas drôle.

« J’vais t’raccompagner. Pour qu'tu t'perdes pas en route ! »

Ouep, gentilhomme et tout, z’avez-vu ? J’lui souris pis j’me levais et j’la laissais payer. Parc’que j’m'emmerdais aps avec ce genre d’détails… gentleman jusqu’à un certain point. Fdallait pas déconner. L’argent, c’tait précieux ! J’lui fis un sourire avant d’finalement lui lancer un r’gard en biais… eh merde… un ivrogne… j’levais les yeux au ciel pour finalement la voir lui coler une raclée, mais genre super vite, et super efficace. Wah ! C’était trop bien ! Fallait qu’elle m’apprenne ce truc. J’la suivais à l’extérieur. En vrai, elle était bonne tout court, mais j’savais que ce s’rait une connerie de lui balancer cette histoire ! J’restais silencieux mais j’la suivais dehors îs je lui collais une bonne claque dans l’dos genre accolade, pour éviter qu’elle m’en colle une si c’était sur le cul qu’j’avais claqué.

« C’est bon, j’te garde, la garde ! J’t’adopte ! »

Ouais, voilà ! J’l’aimais quand même bien, au fond… du coup, j’l’accompagnais sur le trajet pour remonter au palais, pis je lui disais, genre normal, comme si téiat rien, mains sur ma nuque, genre pure détente.

« Bon, alors, j’te résume le topo que l’vieux m’a dit d’faire si j’le sentais bien. Si t’as b’soin d’noeils en ville ou au palais, en douce, ou si faut t’trouver un truc sans qu’ça s’sache. Tu peux compter sur ma gueule. Personne fait gaffe à un valet mal habillé ! »

Ouep. Voilà. Fallait que j’le sente. Si j’l’avais eu dans l’nez, déjà j’aurai eu mal, pis en suite, elle aurait pu crever la gueule ouverte que j’aurai rigolé ! J’me mettais à siffloter sur l’chemin.
avatar
Constance Jane Enverse
Garde Impérial
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Ambrosienne
Messages : 57
Date d'inscription : 27/03/2018
MessageSujet: Re: Chapitre 04 : Visite guidée Mer 28 Nov 2018 - 11:26
Il t’a vexé, mais tu n’es pas très forte dans les relations publiques, en fait, tu te retrouves plutôt à ne pas saisir ses paroles ou ses moqueries ou Dieu sait quoi. Tu es loin de saisir et tu t’en vas, qu’importe qu’il te suive, tu as presque passé un agréable moment. Presque, car tu n’en es pas sûre. Il n’est pas un garçon désagréable mais tu ne comprends pas tout ce qu’il peut faire comme blague ou s’il est foncièrement désagréable, un peu…taquin ? tu ne peux pas juger car tu ne saisis pas ce genre de chose. Dehors, tu relevas un sourcil en sa direction, curieuse. Il te gardait ? Hum…tu ne comprenais pas.

« Tu m’adoptes ? »

Tu ne saisissais pas forcément la tournure de la phrase. Ni le sens. Mais ton handicap sociétal était là. Tu n’avais jamais croisé de gamin mal fringué qui parlait étrangement et paraissait parfois avoir un problème à la mâchoire quand il parlait trop vite. Sa proposition te fit sourire en coin, ton père t’offrait plus ou moins les services de son valet.

« Je note, merci. Et toi, si tu as besoin….d’une aide quelconque qui recquiert mes facultés physique de défense, je suis ton homme. »

Tu dis cela en attendant qu’il lache une bétise ou bien quelque chose qui t’agacerait encore, mais bon, c’était ainsi qu’il était et toi…et bien pas toi. En tous cas, tu reconnus l’air de son sifflement et si de prime abord, ce n’était pas acceptable de le faire, tu te mis à siffler avec lui sur le chemin, sans trop y réfléchir. Tu aimais siffler, mais ce n’était peut-être pas bien vu ? Peu t’importait en fait. Ce n’était pas désagréable de connaître ce jeune homme. En tous cas, tu continues de marcher avec lui, jusqu’au palais, qui sait ce qu’apporterait cette nouvelle relation, en tous cas, tu l’ignores bien pour ta part et tu ne cherches pas à projeter des suppositions. Comment dit-on ? Qui vivra, verra ?


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Chapitre 04 : Visite guidée
Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Ambrosia :: L'histoire Ambrosienne :: 2nd niveau de la cité-
Sauter vers:  
Il était une fois AmbrosiaNos Partenaires

Retrouver nous surDes mêmes auteurs