Les Chroniques d'AmbrosiaConnexion

Partagez
Sujet: [CLOS]Aux ordres de sa majesté [pv Lilith de Choiseul] Dim 19 Aoû 2018 - 19:01
Dame de compagnie | « Sous la serre impériale, règne un silence plaisant, courtisans et autres oisillons de cours se sont envolés à d’autres choses, comme si l’on espérait voir sa respectueuse majesté à quelques jeux de paumes, bien tardif et bien déplacé pour la situation. Alors que le monde se remet, que le temps avance et que le printemps éclos, faisant revenir des couleurs nouvelles à la cité, les dames prennent le temps d’une pause, sirotent un thé, joue à un jeu de tarot dont les cartes sont des icônes divines. Autours de la table ronde, sous le chapiteau des fleurs, l’odeur un peu entêtante de quelques-unes parvient au grès du courant d’air formé par les battants des baies ouvertes, la dame d’Argosme observe son jeu, médiocre en cette fin d’après-midi, mais ce n’est pas ce qui importe.

Il manque à cette tablée, le dernier choix impérial pour ce concile de dame, la jeune Spina. Mais Madame l’Oie et Madame d’Argosme ont la présence d’être là, l’une bois un thé noir aux arômes d’agrume, l’autre un café noir comme ses pupilles. Mereïphaine sourit, rangeant ses cartes en main, elle laisse l’odeur du thé lui chatouiller le nez de ses effluves gourmandes, tandis qu’elle détaille sa main. Elles ne sont pas réellement là pour jouer, mais profiter du calme n’est pas si déplaisant, la veuve diamantaire ne déprécie pas, et dans sa robe brune à la dernière mode, sa chevelure coiffée et domptée, elle répond à Madame l’Oie.

-Non, fort heureusement, le comportement fuyant du Prince au bal a été excusé au vue de sa récente maladie. Cependant, il semblerait que son image en retrait au niveau politique ne joue en sa défaveur votre Majesté.

La rousse redresse son minois, détachée de son jeu pour observer celles disposées sur le centre de la tablée, réfléchissant encore à ce qu’elle pourrait rapporter à son excellente et qui aurait une quelconque utilité.

-Il est pour l’instant assez peu populaire au sein des courtisans, qui jusque là, l’excusez encore à cause de sa présence lointaine. Je pense, sans vouloir me réjouir de sa maladie, qu’au vue de ses actions pour le peuple après la tempête et l’état de sa santé, cela ne remonte un peu sa côte. Mais c’est passager…

Des histoires de courtisans, le prince est éloigné, pas assez présent, pas assez visible, la dame sait pertinemment qu’elle ne fait que rapporter ce qu’elle sait et ce qu’elle connait. Faire courir des rumeurs et les connaître est bien le fruit de son travail, elle sait écouter autant les servantes que les dames de cours, mais ne pourrait précisément dire ce qu’il se trame dans la plus basse société. Ce n’est pas son domaine.

-Devons-nous glisser d’autres informations votre majesté ?

La dame d’Argosme ignore le réel souci avec le Prince de Choiseul, mais elle n’a pas besoin des informations de sa souveraine, Lilith de Choiseul lui demande, elle exécute, et ne cherche en rien à savoir plus de chose. Fidélité et dévotion lui sont présent dans le sang. Déposant sa carte, la jeune femme sourit et remporte sa mise, sous le soupir énorme de l’autre dame muette qui regarde son jeu avec désespoir. »


Sujet: Re: [CLOS]Aux ordres de sa majesté [pv Lilith de Choiseul] Mar 4 Sep 2018 - 18:13
Même mes dames de compagnie viennent à parler de mon frère, me laissant une sensation amère et désagréable au fond de moi. Je ne laisse pourtant rien paraître, jouant silencieusement et dégustant d’abord, le petit cigare dont j’avale la fumée, avant de m’intéresser à mon café. Mes pupilles claires remontent sur la jeune femme, et un soupire s’arrache de mes lèvres.

-Je ne sais pas tout à fait qui est ce jeune homme revenu de son service militaire, mais je crois qu’il ne s’agit pas de mon frère.

Murmurais-je l’esprit préoccupé avant d’offrir un sourire aux dames. Un sourire entre faux-amusements et légèreté, ce qui n’est qu’une façon, comme une autre, de me défaire de tout cela. Je ne sais pas qui est revenu, mais ce n’est pas Nicolas. A dire vrai, c’est un homme étrange, comme un gugusse inconnu qui n’aurait jamais connu l’éducation enseignée par Père ou oncle Nemrod.
L’analyse de Méréïphaïne me décroche un sourire, elle a l’esprit précis et le jugement adéquat, mais en tant que dame de compagnie impériale, c’est bien tout ce que je recherche.

-Vous devriez peut-être lui donner des conseils Dame d’Argosme, quoi que, je m’en voudrais de vous faire perdre votre temps.

Mais ce n’est pas une si mauvaise idée. Quoi que je n’ai plus aucun espoir à voir mon frère prendre son rôle de soutien. Si la vie m’offre des enfants, je leur enseignerais la nécessité de se soutenir mutuellement au lieu de ne virer d’humeur pour un élément rapporté. Mais je ne devrais pas commencer à m’engager là dedans.

-Pour l’instant, veiller à ce que l’on ne pose pas de question sur mon frère. Il est malade et souffrant, c’est bien tout ce qui peut-être su. Mais j’aimerais aussi que vous fassiez comprendre qu’Olympiane de Thiam est réputée pour sa légèreté malgré son rang, voyez si un jeune pupille de votre connaissance, peut affirmer qu’elle a eu l’humeur légère à la volière. Ce serait idéal.

J’observe mes dames de compagnie, je sais tout à fait qu’elles ne me demanderont pas pourquoi…et je leur souris donc, c’est un fait entendu n’est-ce pas.


Sujet: Re: [CLOS]Aux ordres de sa majesté [pv Lilith de Choiseul] Ven 23 Nov 2018 - 14:25
La délicatesse d’une conversation | « La dame d’Argosme savait, et c’était là normale, qu’il était compliqué de discuter de famille. Elle avait un frère, mais elle était la cadette, souvent, elle avait rêvé de pouvoir avoir la responsabilité de l’ampleur familiale, hélas, elle n’avait pas eu les droits pour une telle chose. Elle n’était pas l’aînée et son rôle était moindre, pas inexistant. Elle savait aussi qu’il était compliqué de se trouver une place séant dans le monde compliqué de l’Empire. Peut-être pouvait-elle apporter son aide à son auguste majesté. Elle remarqua bien entendu la barre qui scindait le visage de Son Impératrice et prit mesure de ses paroles avant de parler. Elle sourit à la dame qui lui accordait le droit de partager sa table.

-Votre majesté, vous me permettrez de vous dire que jamais je ne perds mon temps quand je m’occupe des affaires qui préoccupent son esprit. L’audace de mes propos ne saurait vous choquer, je l’espère, mais je puis m’occuper de converser un peu en sa compagnie, si vous m’en donnez le droit, bien entendu. Peut-être pourrais-je devenir une oreille d’attention à son esprit. N’étant point de sa famille, cela pourrait être intéressant ?

Cela ne la dérangeait nullement de devenir ce personnage là. Elle ne connaissait rien du prince, si ce n’est des petits détails que le monde rapportait. L’attitude fuyante qu’il prenait avec le monde et les femmes, ou même sa façon de ne point assumer le titre qui lui allait. Il n’était pas le premier de l’histoire à cette escapade et ne serait pas le dernier. Peut-être que la dame d’Argosme pouvait…être médiatrice en une fratrie bousculée. Si tant est que l’audace de cette idée ne dérange point la dame de vapeur.

-Oh vous savez votre Majesté, elle est de mœurs légère. J’ai entendu dire qu’elle avait séduit Monsieur de Plaisant à son arrivé, le fils d’un ami. Il se fera une joie certaine de confirmer mes dires.

Voilà donc la confirmation des propos de sa majesté qui s’affirmait entre ses lèvres. La dame but de son breuvage, l’air plein de malice et laissa le silence régner. Echangeant un regard entendu avec la Dame l’oie qui ne disait mot mais dont les traits se transformaient en bacchanale de réaction. Elles se connaissaient pour que la rousse puisse aisément la déchiffrer.

-Votre Majesté, doit savoir que Monsieur Welton continue de suivre à la lettre les recommandations qui lui furent faites il y a quelques temps désormais, et que je prends un soin extrême à ce qu’il ne s’évade pas de nouveau.

Ainsi donc elle confirmait, comme souvent, sa relation avec Richard Welton, elle avait été ordonné à le garder sage, mais elle y avait pris du plaisir d’ailleurs et la chose s’était changée, aujourd’hui elle ne le faisait pas pour l’Empire, seulement pour elle et c’était d’une exquise fragrance.

-Cependant l’approche de Monsieur Beauregard est un peu plus compliqué, mais j’ai l’impression, étrange, que le prince des Deux-Cimes s’avèrent un élément plus compliqué que je ne le pensais. Disons que…ses partisans sont probablement plus abrupte que lui.

Elle avait des doutes quant à ses goûts et pour avoir côtoyé les virulents partisans, il y avait une gouffre qu’elle ne parvenait pas à faire traverser à celui que des vieux conservateurs voulaient voir de nouveau au trône.


Sujet: Re: [CLOS]Aux ordres de sa majesté [pv Lilith de Choiseul] Mar 11 Déc 2018 - 19:26
-C’est une proposition à laquelle je me dois de réfléchir Dame D’Argosme.

J’étais tentée, il fallait le reconnaître, par l’idée de la voir approcher mon frère pour qu’elle discute, une tierce personne qui n’était pas impliquée aurait peut-être de quoi le faire se raisonner, mais je doutais que même le talent de la dame d’Argosme ne puisse être bon pour cela, même si je ne doutais en rien de ses capacités. En vérité, je prendrais plutôt le temps de peser le pour et le contre de son idée. Je faisais confiance en la dame d’Argosme, je ne faisais pas confiance à l’homme qui était enfermé.

Pour autant j’engageais la dame à comprendre mes intentions, cela me désolait de propager la nature volage d’Ol…non c’était faux, j’appréciais que cela soit fait car je la distinguais désormais comme une intrigante et une épine dans mon impériale pied. Inutile de faire semblant en cet instant, je voulais sa chute et je l’obtiendrais, c’était tout. Elle n’avait pas été fine, clamant à la ronde des choses qui allaient lui échappaient, maintenant, elle en paierait le prix. Je n’avais pas de remord et je n’en aurais aucun.

Ce fut les tons des connivences qui m’allèrent fort bien, et je n’avais pas besoin de dire de continuer à propager la rumeur. Elle enflerait point. La suite…

-Qu’entendez-vous par là ? Ma question était simple, je respectais désormais le Prince Deux-Cîmes, cependant, je me méfiais toujours un peu de lui. Par principe, il n’allait pas changer si soudainement de comportement pour mes beaux yeux et encore, il se devait d’intriguer.

-Avez-vous eu du mal à le séduire ? C’était une question assez légitime. Pour la simple et bonne raison, que je voulais savoir et qu’elle paraissait ne pas avoir atteint son but. Les hommes réfléchissant, disons le vulgairement, avec leur queue étaient monnaie courante, celui-ci serait donc différent ? C’était un rien étonnant mais pas tant que cela…


Sujet: Re: [CLOS]Aux ordres de sa majesté [pv Lilith de Choiseul] Sam 12 Jan 2019 - 7:11
Dame de Cour et Maîtresse Courtisane. | La dame rousse se contenta d'incliner légèrement la tête, en guise d'acceptation. Laisser réfléchir son impératrice à sa proposition, il n'était pas compliqué de se proposer, la situation avait des teintes indélicates et les affaires de famille étaient une chose compliquée. Elle n'en avait point trop connu, l'entente avec son aîné était facile et délicieuse, il n'y avait pas de problème. Mais elle voyait bien les rares traits de tracas que laissait apparaître sa Dame. Voilà pourquoi, elle se proposa. Elle pouvait intervenir et faire quelque chose. Elle verrait bien.

Une demoiselle voyait son monde et sa réputation détruite au détours d'une décision autours d'un thé. Cela ne dérangeait en rien la Dame d'Argosme qui ne la connaissait point. Elle n'avait de scrupule pour aucune personne, ni rien, ce n'était pas de la méchanceté, c'était une réalité aisée. Il n'y avait de la pitié que pour ceux qui en valait pas la peine, ou qui était utile, la donzelle ne l'était probablement pas. C'était aussi cela, l'intrigue impériale.

 « Et bien, votre Majesté, même s'il m'a convié dans sa chambre, pour jouer un air de musique, ce que j'ai pris pour une invitation courtoise, mon approche s'est faite écourtée et il a prétendu un malentendu. Mais je pense que ses partisans sont bien plus radicaux qu'il ne le sera jamais. Je ne saurais dire pourquoi, probablement une sorte d'intuition qui me gagne, sans que je puisse dire pourquoi. »

La dame était un peu hésitante. Le Seigneur Beauregard était d'une horrible suffisance, il était et cela lui suffisait, semble-t-il pour se justifier de tout et encore, il n'avait point de raison de se justifier sur rien. Il n'était pas aisé à côtoyer et probablement assez agaçant pour un monde tout entier, mais il était néammoins doté de qualité, que l'on ne pouvait lui renier. Ses adeptes étaient assez idiot pour faire entrer Méréïphaine dans son cercle de confiance, mais ils n'étaient pas assez stupides pour qu'elle s'en rapproche de trop. C'était délicat, comme tout...

 « Je pense sincèrement que ses soutients ne l'informent pas de tout, je ne dirais pas qu'il est juste l'image de proue de ses propres soutient, mais je ne pense pas être loin de la vérité, j'ai encore besoin d'évoluer en sa compagnie pour en voir un peu plus. Si cela convient encore à sa majesté ? »

Elle se devrait alors de retourner dans des sphères de murmure et de manigance, mais cela la ravissait en toute vérité. »


Sujet: Re: [CLOS]Aux ordres de sa majesté [pv Lilith de Choiseul] Sam 9 Fév 2019 - 14:27
-Si seules les intuitions suffisaient Dame d’Argosme…

Je soupirais. Je pensais encore vaguement à la cousine d’Everard, je ne pourrais pas cacher à Everard que j’avais détruit sa réputation s’il m’en posait la question et ce n’était pas parce qu’il s’agissait de sa cousine que je pouvais en éprouver un quelconque regret. En fait, cela ne me dérangeait pas, c’était comme cela que ça se passait, ainsi, son fantôme se dissipa et je pensais à Monsieur le Prince Deux-Cîmes. J’étais perplexe à son sujet, au fond, il ne resterait jamais que l’ennemi, mais je me devais de faire quelque chose, désormais, je pensais de plus en plus au fait de le marier avec la sœur de Raimond Beauregard. N’était-ce pas une éventualité satisfaisante ? Marier mon oncle à une eskroise pouvait apporter plus…je réfléchissais à la satisfaction des pays, pour satisfaire une de mes propres décisions qui allaient être raisonnable mais au fond bien égoïste.

-Faites. Monsieur Beauregard est un homme qui peut surprendre, je pense cependant qu’il est de nature plaisante, si tant est que cela soit possible. L’on dit que ma cousine le convie à ses diners et s’il est dans ses petits papiers, je commence à comprendre pourquoi…

Je n’allais pas dire que leur caractère était semblable mais ils devaient avoir la même chose désagréable, cette même teinte agaçante…je ne dirais pas cela haut et fort mais Amélia était vipérine. Raimond ndevait posséder la même chose, non, il était condescendant surtout. Enfin. En tous cas, Madame l’Oie hochait la tête pensive, comme si elle approuvait le fait qu’il était clairement évident que les deux personnages n’avaient pas grand-chose d’appréciable de prime abord.

-Essayez d’approcher les fidèles et de percer leurs bulles. Prenez attention cependant à ce qu’on ne vous soupçonne en rien, Je ne voudrais pas que cela vous soit dangereux.

Je ne voulais pas la perdre, d’une parce que c’était difficile de bien s’entourer, de deux, elle était précieuse. Mais dans tous les cas, je lui souriais. Et comme pour mettre en évidence la fin de nos complots, je déposais la tasse de thé vide. Signe que les choses se terminaient ici désormais.


Sujet: Re: [CLOS]Aux ordres de sa majesté [pv Lilith de Choiseul] 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum