AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
RSS
RSS


 :: L'histoire Ambrosienne :: 2nd niveau de la cité :: Grand Théatre

Tomber sur un os... [Pv]

avatar
Saraid Aisling
Maîtresse Fauconnier
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Raclusienne
Messages : 33
Date d'inscription : 21/08/2017
MessageSujet: Tomber sur un os... [Pv] Ven 9 Nov 2018 - 19:25
J’avais réussi à m’en sortir ! Oui, j’en étais fière ! Et c’était normal ! Bon, d’accord, ça avait été un peu dangereux, mais bon, que serait la vie sans risque ? Et ce n’était pas plus dangereux que d’escalader la façade du palais, n’est-ce pas ? Alors tout allait bien ! Mais bon, après cette nuit forte en émotion et où je m’étais senti aussi bête que d’habitude, je m’étais dit que j’avais bien mérité une petite séance de détente ! Et pour se détendre, quoi de mieux que de rire et pleurer au théâtre ? Il s’agissait d’une pièce dont on m’avait lourdement vanté les mérites. C’était une sorte de satire sociale sur le dernier empereur deux cimes, ceux qui gouvernaient, il y avait trop longtemps, avant les de Choiseul, vous voyiez ? Voilà ! Du coup je m’étais dit, pourquoi pas le théâtre ! Et du coup, j’avais commencé à me renseigner pour y aller ! Et ce n’était que deux jours plus tard que j’avais vu une séance qui m’intéressait. Mais quand je m’étais intéressée aux prix, j’avais vite déchanté. Pas dans mes moyens !

J’aurai pu renoncer. Et une autre personne l’aurait sans doute fait… toutefois, je connaissais quelqu’un qui pouvait m’aider ; et qui serait ravie de le faire… je contactais donc Gael… il était là depuis moins longtemps que moi, mais il connaissait tout ! Je savais qu’il en connaissait suffisamment pour m’offrir tout le divertissement que je pourrais vouloir ! Demandez et vous aurez, voilà ce qu’il disait… à sa manière. Bien sûr, je lui promettais une nouvelle escapade dans les coulisses du zoo en échange et il m’expliqua. Il y avait un conduit d’aération qui menait dans un faux plafond me permettant d’assister à toute une séance….

Et cette séance fut bonne. Elle me fut le plus grand bien et à la fin, je me sentais moins neuneu, moins cruche, plus normal. Cela me faisait un bien fou ! Je repartais quand soudain crac.

Crac ?

Crac. Une planche pourrie, ou deux ou trois, en reculant, en rampant, et le sol s’effondra sous mon maigre poids… et je chutais l’lamentablement, atterrissant sur quelqu’un… sur ses genoux, en fait, faisant, sous le choc, céder le fauteuil dans lequel il était assis… là, tout de suite, j’avais envie de pleurer.

Définitivement, la vie n’était pas juste du tout. Je voulais juste un divertissement bien mérité…

« Aïeuh… »
avatar
Valerian d'Andressy
Gentleman cambrioleur
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t245-dignitaires-valerian-d-andressy-comedien-gentleman-cambrioleur#4847
Nationalité : Ambrosienne
Messages : 407
Date d'inscription : 11/04/2017
MessageSujet: Re: Tomber sur un os... [Pv] Mar 11 Déc 2018 - 19:25
Ah comme j’aurais aimé qu’elle tombe sur mes jambes, je vous assure, mais la séance se terminait, et dans la salle ne restait qu’un vieux comte assoupi, pas le genre de vieux tout maigre, mais un bien gras, plus bourgeois qui ronflait comme une machine à moteur. Quand on entendit le bruit, les gens du théatre furent agités, quand j’entendis le brouhaha qui s’aggravait depuis ma loge, je me levais, arrêtait de me démaquillait et m’avançait vers la salle !

Le bourgeois hurlait comme un pourceau que l’on essayait d’attraper, réclamant qui était la petite sotte qui avait chuté sur ses genoux, en bien moins gracieux. Mais quel boucan ! C’était inaudible et quand je parvenais sur la scène, derrière le rideau, je me demandais si c’était grave ou pas. A la place, dans un élan théatrale, je poussais le rideau et m’exclamais. Attention j’avais une voix portante et surtout de ténor, grave à souhait, du genre qui était faite pour le théatre ! ça tombait bien, j’en faisais !

-Allons ! Que de bruit ! Et le respect de la fin chers amis ! n’est-il donc plus de rigueur ! Voilà que l’on s’agite, à cette heure ? Qui diable ose perturber ces lieux désormais sacrés ! Vous ? C’est vous Monsieur de Haut Harnais ! Ah je le savais ! Vous avez ronflé pendant que je jouais et vous osez ! Mais jusqu’au bout Monsieur vous me faites offenses ! Vous mangez à ne plus savoir que faire de vos dépenses et ronflez à outrance !

J’avais au moins calmé les agitations. Ce qui n’était pas mal, et je continuais un peu pour rejoindre tout le monde en bas, m’avançant comme un prince courroucé. Cela tombait bien, j’étais toujours dans mon rôle de Prince Deux-Cimes ! Je daignais regarder la petite, tient, je ne mis pas beaucoup de temps à deviner que le conduit avait été découvert. Merde. Ça ne m’arrangeait pas. Je soupirais. On me parla de chapardeuse, de je ne sais quoi et je m’agaçais.

-C’est ma copine !

Je lâchais cela un peu en les prenant pour des débiles, mais comme j’étais le comédien phare il était rare que l’on me chipote. Ainsi donc je chopais la demoiselle que j’avais tout à fait reconnu et je me dirigeais vers mes loges, en réclamant du silence par tous les diables. Ainsi donc, je la traînais, et une fois dans les couloirs je la relâchais. Oh non, Valérian d’Andressy était un coureur de jupon ainsi donc, je lui souriais et comme le couloir à la loge était étroit, je l’y coinçais légèrement.

-Une resquilleuse ! J’ai été d’humeur chevaleresque, cela mérite un baiser !

Elle allait m’en mettre une, je le savais, c’était son genre !


Lampré ou d'Andressy?
Charmant charmeurs, voleur de coeur, briseur de couche, l'on s'attarder pour un baiser de sa bouche. Mais est-il Valerian ou bien Lampré? Nul ne le sait séant, à vous de deviner
avatar
Saraid Aisling
Maîtresse Fauconnier
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Raclusienne
Messages : 33
Date d'inscription : 21/08/2017
MessageSujet: Re: Tomber sur un os... [Pv] Sam 15 Déc 2018 - 11:39
Je me frottais le fessier de douleur en me relevant. J’en avais les larmes aux yeux. Non, pas de douleur, enfin, si, un peu, mais surtout de honte. J’allais avoir des ennuis. Dernière fois que je suivais un des plans idiots d’un jeune homme aussi débrouillard… je n’avais décidément pas de chance…je regardais autour de moi, j’étais dans la salle et alors que les voix autour s’échauffaient, surtout celle de celui sur qui j’avais atterri… à voir sa tête chauve, son ventre proéminent et ses moustaches qui le faisaient passer pour un morse, il avait déjà bien de la chance d’avoir eu une fille sur les genoux sans avoir besoin de la payer ! Mais bon ! Je la regardais avant de finalement lui sourire et essayer de bredouiller des excuses, mais le sourire ne vint pas. Ls excuses non plus. Et j’allais continuer à subir les foudres jusqu’à ce que quelqu’un intervienne ! Et quelqu’un intervint. Je ne le vis pas tout de suite, mais j’entendis sa voix… il le remit à sa place. C’était un beau jeune homme, élégant, bien fait de sa personne, avec, semblait-il, un air un peu théâtral…

Ah oui ! C’était lui ! Le comédien ! Je le reconnaissais ! Mais je restais pantoise. Pourquoi est-ce qu’il me défendait… et voilà qu’il continuait à me défendre, et je me sentais nulle, d’avoir eu un tel comportement… je le « volais » et il me sauvait… il mentait aussi pour moi... ; j’avais la bouche ouverte comme une idiote et les yeux ronds comme des soucoupes… je restais un moment sans rien dire avant de finalement me laisser entrainer ^par le bras jusque dans les coulisses où je me dégageais prestement. Être dans sa loge me rendait excessivement nerveuse, je le reconnaissais bien volontiers…

Enfin, il m’adressa la parole et je restais pantoise… un rien de sourire sur les lèvres devant tant d’audace… un baiser ? Ben voyons, comme tous les autres… non mais se rendait-il, compte de ce qu’il demandait ? Je n’offrais de baiser, quelle que soit la forme, à une personne que je ne connaissais pas. Au mieux, je me contenterais d’un merci, pis des excuses et autres trucs du genre… mais, là, comme ça…

« C’est tout sauf chevaleresque de réclamer un baiser… mais si vous y tenez… »

J’avais une iodée. Il voulait la jouer chevaleresque Moi aussi. Je dénouais mon foulard, un foulard de couleur brune, tirant sur le bronze, un truc de valeur, un peu que j’aimais porter autour du cou, à la manière de ces navigateurs et ces pilotes d’aéronefs, et je prenais le tissu que je baisais avec douceur et affect ion, avant d’en faire une bande longue et je m’approchais pour, doucement, la lui accrocher autour du bras, comme une faveur d’une dame.

« Voilà, ça c’est chevaleresque ! Et un remerciement digne d'un chevalier ! »

Qu’il ose dire le contraire, tiens !
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Tomber sur un os... [Pv]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Ambrosia :: L'histoire Ambrosienne :: 2nd niveau de la cité :: Grand Théatre-
Sauter vers:  
Il était une fois AmbrosiaNos Partenaires

Retrouver nous surDes mêmes auteurs