AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
RSS
RSS


 :: L'histoire Ambrosienne :: 2nd niveau de la cité :: Grand Théatre

Tomber sur un os... [Pv]

avatar
Saraid Aisling
Maîtresse Fauconnier
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Raclusienne
Messages : 32
Date d'inscription : 21/08/2017
MessageSujet: Tomber sur un os... [Pv] Ven 9 Nov 2018 - 19:25
J’avais réussi à m’en sortir ! Oui, j’en étais fière ! Et c’était normal ! Bon, d’accord, ça avait été un peu dangereux, mais bon, que serait la vie sans risque ? Et ce n’était pas plus dangereux que d’escalader la façade du palais, n’est-ce pas ? Alors tout allait bien ! Mais bon, après cette nuit forte en émotion et où je m’étais senti aussi bête que d’habitude, je m’étais dit que j’avais bien mérité une petite séance de détente ! Et pour se détendre, quoi de mieux que de rire et pleurer au théâtre ? Il s’agissait d’une pièce dont on m’avait lourdement vanté les mérites. C’était une sorte de satire sociale sur le dernier empereur deux cimes, ceux qui gouvernaient, il y avait trop longtemps, avant les de Choiseul, vous voyiez ? Voilà ! Du coup je m’étais dit, pourquoi pas le théâtre ! Et du coup, j’avais commencé à me renseigner pour y aller ! Et ce n’était que deux jours plus tard que j’avais vu une séance qui m’intéressait. Mais quand je m’étais intéressée aux prix, j’avais vite déchanté. Pas dans mes moyens !

J’aurai pu renoncer. Et une autre personne l’aurait sans doute fait… toutefois, je connaissais quelqu’un qui pouvait m’aider ; et qui serait ravie de le faire… je contactais donc Gael… il était là depuis moins longtemps que moi, mais il connaissait tout ! Je savais qu’il en connaissait suffisamment pour m’offrir tout le divertissement que je pourrais vouloir ! Demandez et vous aurez, voilà ce qu’il disait… à sa manière. Bien sûr, je lui promettais une nouvelle escapade dans les coulisses du zoo en échange et il m’expliqua. Il y avait un conduit d’aération qui menait dans un faux plafond me permettant d’assister à toute une séance….

Et cette séance fut bonne. Elle me fut le plus grand bien et à la fin, je me sentais moins neuneu, moins cruche, plus normal. Cela me faisait un bien fou ! Je repartais quand soudain crac.

Crac ?

Crac. Une planche pourrie, ou deux ou trois, en reculant, en rampant, et le sol s’effondra sous mon maigre poids… et je chutais l’lamentablement, atterrissant sur quelqu’un… sur ses genoux, en fait, faisant, sous le choc, céder le fauteuil dans lequel il était assis… là, tout de suite, j’avais envie de pleurer.

Définitivement, la vie n’était pas juste du tout. Je voulais juste un divertissement bien mérité…

« Aïeuh… »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Ambrosia :: L'histoire Ambrosienne :: 2nd niveau de la cité :: Grand Théatre-
Sauter vers:  
Il était une fois AmbrosiaNos Partenaires

Retrouver nous surDes mêmes auteurs