AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
RSS
RSS


 :: L'histoire Ambrosienne :: 4 ème niveau de la cité

Chapitre 8 : Prise de fonctions

avatar
Raimond Beauregard
Héritier d'un comté
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Eskrois
Messages : 83
Date d'inscription : 29/08/2017
MessageSujet: Chapitre 8 : Prise de fonctions Ven 9 Nov 2018 - 19:33
Quand le seigneur Raimond Deux-Cimes avait reçu l’information comme quoi son agresseuse allait faire amende honorable auprès de lui en lui servant de garde du corps, il avait espéré que c’était une vaste blague. Et il avait raison. Voilà ce que pensait mon majordome. Il trouvait l’idée ridicule. Aussi, il n’y avait pas prêté attention, jusqu’à ce qu’on l’informe qu’elle serait mise à disposition du jeune seigneur, il avait commencé à paniquer un peu et à tout organiser pour sa venue, notamment pour faire libérer la chambre de domestique à côté de celle du maitre, d’une part, puis ensuite, ça avait été la croix et la bannière pour réussir à lui trouver une livrée correcte. Hors de question qu’elle serve un deux-cimes avec l’uniforme des de Choiseul… oh le cauchemar…. Enfin, heureusement, tout avait été prêt avant qu’elle n’arrive. Je n’employais pas d’incompétents !

Ce fut lui qui l’accueillit, homme de haute stature et avec un certain charisme, qui lui fit pénétrer le domaine par l’entrée de service, bien sûr, pour ensuite la conduire vers une petite salle où l’attendait son nouvel uniforme.

« Je vous prie de vous changer rapidement. Le jeune seigneur n’apprécie ni les fainéants, ni les lambins. Je vous conseille de n’être ni l’un ni l’autre. »

Il la planta là pendant dix minutes montre en main avant d’entrer sans se gêner pour venir la chercher, fini ou pas fini, lui signifiant que toute récrimination devrait être faite au jeune seigneur en personne. Puis il lui dit de le suivre et ne l’attendit pas, remontant les couloirs jusqu’à arriver à un petit bureau, lui signifiant de toquer et d’attendre ici. Fort heureusement pour elle, je ne la fis pas attendre. Dès que j’entendis toquer, je lançais d’une voix forte.

« Entrez. »

Je ne levais pas les yeux de ma correspondance en cours de rédaction.

« Bonjour…. Comment suis-je supposé vous appeler ? Qu’importe. Je suppose que vous savez ce qui est attendu de vous ? Ou ai-je besoin d’apporter des précisions sur un pont en particulier ? »
avatar
Constance Jane Enverse
Garde Impérial
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Ambrosienne
Messages : 57
Date d'inscription : 27/03/2018
MessageSujet: Re: Chapitre 8 : Prise de fonctions Mer 28 Nov 2018 - 11:10
Tu avais choisi de rester neutre. C’était un excellent moyen de voir si tu étais capable d’encaisser. Bien que tu n’en doutes pas, mais jamais tes nerfs n’avaient été mis à aussi rude épreuve. Servir un suffisant te déplaisait, c’était loin de ce que tu avais voulu pour ta propre vie, mais tu étais fautive et tu devais aussi payer le prix de ta faute. Qui plus est, tu pourrais montrer à ton père tes capacités. Tu avais tenté de te dire, plusieurs fois que tout cela n’était rien, que ce n’était pas cela qui allait changer qui tu étais, tu devais juste…encaisser et c’était ce qui était le plus compliqué. Tu acceptais les ordres des supérieurs que tu reconnaissais, mais le prince des Deux-cimes ne représentait rien pour toi. Si ce n’est un méprisable arrogant. Tu ne faisais un effort que pour ton père. Et ton impératrice. Uniquement. Tu te présentas dans ta tenue civile, car tu te doutais que venir en garde impériale aurait été de mauvais goût, enfin, c’est ce qu’on t’avait fait comprendre. L’homme qui te reçus avait un charisme qui ne t’effleura pas, le seul qui t’impressionnait était celui de Nemrod l’Envers. Les paroles te laissèrent de glace, sa mise en garde était stupide. Si tu étais ainsi, tu ne serais pas ici, ni même garde. Tu avais du mépris à le considérer, c’était plus fort que toi, mais tu ne montras rien. Imperturbable. Un merci seul et tu t’habillas rapidement. Tu finis largement avant son retour, et même si porter cette livrée te révulsait tu le fis. Pénétrant le bureau après avoir toqué, tu t’avança en saluant militairement. En espérant qu’il ne s’attende pas à plus, car ce plus, ne pouvait lui être destiné. Tu te tenais, main dans le dos, droite et fière.

« Mes hommages Monsieur Beauregard. Première classe l’Envers suffira. Nul besoin de me dire ce que je dois faire, à moins que vous n’ayez des exigences spécifique Monsieur. »

Vous n’auriez pas grand-chose à vous dire en tous les cas, cela pourrait passer facilement, cependant tu imagines facilement qu’il trouverait de quoi t’occuper pour le plaisir seul de te faire payer ton audace. Mais cela ne te dérange pas. En tous cas, tu t’installas rapidement devant la porte du bureau, immobile. Tu en avais pour le temps qu’il le faudrait…


avatar
Raimond Beauregard
Héritier d'un comté
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Eskrois
Messages : 83
Date d'inscription : 29/08/2017
MessageSujet: Re: Chapitre 8 : Prise de fonctions Dim 9 Déc 2018 - 8:11
Bon, voilà, j’allais me retrouver avec cette jeune femme qui ferait le pied de grue presque à mes côtés, à veiller sur mes pas et sur ma personne… je lui fis un sourire avant de finalement opiner du chef, juste, comme ça, bien tranquillement. Je restais sans rien dire avant de finalement replonger dans mes papiers. Je n’avais rien à faire en fait de sa manière de faire… je ne la regardais pas alors qu’elle finissait de se présenter.

« Oui, j’ai des exigences. Quoique vous ayez appris, je reste un prince, donc ici, au sein de mon domaine, il n’y a pas de monsieur. Ici, c’est « votre altesse »… on appelle ça le respect, Première  classe l’Enverse ! Je respecte votre grade, respectez ma lignée. Vous ferez le planton devant ma porte, entre la porte et moi. Et si la situation l’exige, vous dormirez au sol contre la porte. Pour le reste, vous êtes sensée connaitre votre travail. »

Froide politesse, je l’avais à peine regardée, à peine dévisagée. Elle portait ma livrée, ornée tant du raisin que des deux pics des deux cimes… un beau pied de nez, bien sûr, mais bon, c’étaient mes armes. Je n’en demandais pas plus… je lui parlais d’une voix détachée et indifférente. Au taravil, oui, voilà ! Je lui fis un sourire avant de finalement la regarder d’un air absent alors qu’elle prenait sa place, non pas à l’extérieur, mais à l’intérieur des lieux. Je trouvais cela préférable. Oh, bien sûr, il y aurait des idées peu agréables à faire montre si jamais elle se montrait pénible. Je restais silencieux un moment avant de finalement me dire qu’il allait bien falloir qu’elle s’adapte… je restais sans rien dire un moment avant de finalement lui lancer, sans la regarder.

« Puisque vous allez rester ici un moment, je suppose que vous savez vous battre un minimum ? Que je vous montrer comment on se sert d’une rapière. Vraiment s’en servir, plutôt que juste brandir sous le nez d’une personne dans le vague, n’importe comment. Au mieux vous ferez une partenaire potable, au pire vous prendre une raclée humiliante. Dans les deux cas vous serez enfin utile à quelque chose. »

Elle servirait de mannequin d’entrainement. Je doutais qu’elle soit plus utile que cela. Il allait vraiment falloir que je commence à réfléchior à une personne pouvant m’aider à rester au meilleur niveau en vue des Jeux. Il était hors de question que je perde faute d’entraânement !
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Chapitre 8 : Prise de fonctions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Ambrosia :: L'histoire Ambrosienne :: 4 ème niveau de la cité-
Sauter vers:  
Il était une fois AmbrosiaNos Partenaires

Retrouver nous surDes mêmes auteurs