-32%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur balai sans fil Xiaomi Dreame V10 2-en-1
169.99 248.99 €
Voir le deal

Almera Strokes
Nationalité :
Ambrosienne
Messages :
53
Date d'inscription :
02/03/2019
Almera Strokes
Écrivaine et historienne
http://caelesti-island.forumactif.com/
le Sam 2 Mar 2019 - 13:34
STROKES Almera
ft. NathalieDormer
Surnom : L'Aventurière ou la Magicienne
Âge : 35 ans
Métier : Ecrivain et Hoistorienne
Nationalité et origines : Ambrosienne
Situation conjugale : Célibataire
Culte : Taren & Pohn & Jatren
Orientation sexuelle : Hétéro
Groupe : Les Grands
Carnation : Blanche
Taille : 1,68m
Corpulence : Fine
Cheveux : Longs cheveux d'or
Yeux : Bleus clairs
Signe(s) distinctif(s) : Pendentif ancien en argent, représentant un aigle
Caractère :
Femme intrigante et mystérieuse, Almera est une personne sachant parfaitement associer charme, beauté et intelligence. Malgré le fait que ce soit une femme élevée dans la haute société, l’héritière des Strokes dut apprendre très jeune qu’il fallait savoir se battre dans cette même société où comptait avant tout le rang, l’origine et le sexe. Étant issue hors mariage de plus d’être une femme, Almera dut adopter des pratiques non seulement pour survivre, mais aussi se faire accepter, enfin façon de parler.

En effet, Almera ne sortie pas réellement indemne de cet épisode de sa vie, et a cultivé pour s’en sortir l’art de la manipulation et du charme, en plus des arts dont elle a dû apprendre en même temps. Car en plus d’avoir un visage digne d’une des plus belles muses, l’héritière des Strokes savait que le physique ne comptait pas seulement. Que l’art de l’usage des mots, un esprit éduqué et spirituel pouvait attirer les bonnes personnes et leurs bonnes grâces. Ce qui peut donc lui donner une image à la fois terrifiante de femme fatale, que d’une créature attirante et enchanteresse.

Almera est avant tout, une femme ambitieuse, qui après avoir peiné pour gravir les échelons, se laissa tenter à toujours désirer plus. On peut vite le voir chez elle, mais son art bien à elle peut vite vous le faire oublier. Par contre, à ne pas s’imaginer facilement des choses, Almera peut en effet charmer autrui pour en faire son pantin, mais jamais elle n’ira jusqu’au bout. L’amour ne l’intéresse pas, encore moins les plaisirs charnels. Et elle sait qu’en faisant juste miroiter ses soupirants, elle obtiendrait plus facilement des choses d’eux.

La jeune femme est aussi quelqu’un de très instruit, cultivé et sachant bien manier la plume. Elle adore voyager à travers le monde, explorer les autres contrés et étudier leurs histoires et leurs cultures qui se retrouveront dans ses futurs romans. Pour elle, il est important de nourrir l’esprit et partagé le savoir acquis. Elle tient cela très à cœur. Par contre, c’est une femme très égoïste, qui s’étant toujours vue refuser presque tout à cause de sa naissance, complotera pour avoir ce qui, pour elle, revient de droit.

Mais n’y voyez pas que l’image d’une femme avide de pouvoir et aimant jouer avec autrui. Joueuse sans doute, aimant les défis et les énigmes, mais en fait, c’est une femme éprise de justice. Voir quelqu’un d’autre souffrir lui fait toujours quelque chose, même si elle met se souvent en avant dans ses dessins. C’est un peu pour ça, qu’après ses recherches, elle découvrit que sa famille soutenait l’ancienne famille impériale. Alors, d’un côté, elle est persuadée que Beauregard mérité de revenir sur le trône, que ce serait juste, mais en même temps elle espère s’attirer quelques avantages…



Histoire :

Une chose est sure, Almera n'est pas née avec une cuillère en argent dans la bouche. Ses origines furent en réalité… Assez tumultueuse. Son père Lord Frederick Strokes n'avait aucun enfant. Et sa relation avec sa femme Constance, n’était pas ce qu'il y avait de mieux. Bien entendu, lors de réceptions ou autres grands événements, le couple s'efforçait de paraître comme l'époux et l'épouse modèles. Grands sourires, moment de complicités, flatteries… Mais dans les coulisses, c'était la tempête. Ceci conduisit sans doute, à ce qui allait venir.

Lors d’une grande fête organisée par des « amis » du couple, les Strokes assistèrent à un spectacle mêlant danse, chant et comédie. Et tous les convives furent impressionné par la prestation de la comédienne principale, une jeune femme n’ayant pas encore la vingtaine, et qui fut surnommée la Muse, et répondant au doux nom de Talia. Par ses vers mélodieux, et ses gestes gracieux, le charme opérait, surtout auprès de monsieur Strokes. Ce dernier, époustouflé, alla à sa rencontre. Il la gratifia de flatteries, de présents et de mots doux. Bien que repoussant courtoisement au départ, les avances du noble, l’artiste finissait bien par céder à ses avances et une aventure prit naissance.

Enfin, il n’eut pas que cette histoire qui prit vie ce jour-là. Car de cette union, un enfant fut conçu. Almera. Sa mère envoya donc un courrier à son amant pour le prévenir. Et bien entendu, ce dernier ne vit en rien une bonne nouvelle. Préférant refuser de reconnaître la jeune fille, il préféra envoyer de l’argent pour l’aider à son éducation. Elle était née hors mariage d’une femme considérait comme une « souillon », mais elle avait du sang de Strokes. Elle méritait un meilleur confort et l’accès à une éducation adéquate.

Ainsi, Almera grandissait auprès de sa mère Talia et très jeune, apprit les arts, surtout la comédie, la poésie et la danse. Sans oublier la lecture, l’écriture et le plaisir de la littérature. Elle ne savait rien de son père, mais sa génitrice expliquait qu’il s’agissait d’un homme important, et très occupé, mais qu’un jour, elle le rencontrerait. Et cet événement ne tardera pas à arriver.

Sa jeune mère tomba malade. De nombreuses théories circulèrent à ce sujet, soupçonnant un empoisonnement, tentative de meurtre… Du fait que la mère d’Almera, Talia, s’attirait pas mal d’ennuis. Jalousie, gêne… Les raisons données furent nombreuses. Et on disait même qu’en réalité, elle serait assassinée. Quoi qu’il en soit, Talia envoya une ultime lettre à son ancien amant, lui disant que sa fin arrivée, et que leur fille se retrouvera seule, face à cet univers hostile. Alors, lorsqu’Almera eut tout juste ses sept ans, sa mère rendit l’âme. On disait que l’enfant ne pleurait pas le jour de l’enterrement. Alors que tout le monde se tenait là, autour du cercueil, la jeune enfant regarda d’un visage de marbre le corps de sa mère disparaitre, avalé par la terre.

Ce n’est que deux jours plus tard, qu’un émissaire envoyé par son père, se présenta à son domicile. Il eut pour charge de ramener Almera auprès de Frederick. Sa descendante fit donc ses valises et suivit cet envoyé, sans protestation, sans le moindre commentaire. Suivant docilement jusqu’à sa nouvelle demeure, et une nouvelle vie.

Bien entendu, il ne fallait pas croire de fait que comme Almera rejoignait cet immense domaine qui appartenait aux Strokes, la vie de château lui souriait. À peine la petite eut mit les pieds dans ce palais, qu'elle devait faire face à l'hostilité de la famille et autres nobles. Déjà, son propre père la renier. Il disait à tous qu'elle était soit une lointaine parente ou la fille d'une amie. Des mensonges, qui ne laissèrent dupe personne. Surtout son épouse Constance, qui eut déjà découvert sa liaison. Elle accepta toutefois cette enfant avec bonne intelligence, mais veilla constamment à ce que cette "bâtarde" ne recevait rien de la famille, sur le plan Héritage. Cependant, Almera ne fut pas mise de côté. Frederick l'initia à la culture, la musique, la danse, la poésie et la littérature, sur un plan plus poussé que durant sa vie avec sa mère.

Durant donc son enfance dans l'enceinte du domaine, la petite Almera du apprendre à survivre. Se voyant donc privé de l'affection naturel d'un père, et des injures de sa belle mère, des amis hauts placés et même des moqueries et rumeurs du personnel, l'enfant comprit très vite que si elle voulait avoir une place dans cette société, il fallait savoir se battre. Et ne trouvant aucun allié ne voulant s'afficher avec une fille comme elle, il fallait passez par d'autres armes, offertes par son savoir livresques, la ruse et la manipulation.

Ainsi, l'enfant brisée qui cherchait juste un peu d'amour, devint la femme que nous connaissons. Au moins, le ciel semblait lui sourire le jour de ses seize ans. Frederick, n'ayant aucun enfant de son épouse encore, fini pas reconnaître sa fille comme héritière. L'avenir pouvait lui sourire, mais Constance ne vit que disgrâce et devenait pour de bon, à l'avenir qu'ambitionné Almera. Car la marâtre cherchait de plus en plus un moyen d'évincer l'enfant de la honte. Et l'une de ses tentatives fut de proposer à son mari, de la marié.

Chose que Frederick accepta, et fiança donc Almera avec un bon prétendant. Constance pensait faire éloigner l'enfant. Mais son stratagème ne tardera pas à se retourner contre elle. Déjà que la belle-mère était une gène, le prétendant venait s'ajouter à l'équation. La jeune fille aux cheveux d'or parviendra tout de même à s'en défaire, désireuse de se débarrasser de ses opposants, et garder son indépendance.

Une grande fête fut organisé pour célébré les fiançailles d'Alemra et de son fiancé Goerge Punwolf. Tout le monde était en fête, mais personne ne savait qu'en réalité, la belle fiancée avait organisé un plan qu'on dira machiavélique. A force de persuasion, de manipulation et de petits tours de magie, on parle même d'usage de drogue, son propre plan parvint à atteindre ses objectifs. Car sa belle mère Constance et son fiancé furent tous deux surpris dans le même lit. Et jouant parfaitement les femmes bafouées et humiliée, personne ne suspecta l'héritière des Storkes d'être derrière cette machination. Constance fut donc répudié par son mari furieux et honteux, et les fiançailles furent à annulés.

Toutefois, cette expérience eut le mérite de rapprocher Almera et son père. Frederick retrouva du soutien auprès de sa fille qui devint une grande alliée pour lui. Et leur relation ayant eut un départ chaotique, semblait s'améliorer. Même, Frederick vint en soutient à sa fille, finançant ses études supérieur et même ses expéditions. Car Almera ne voulait pas devenir une femme d'affaire comme beaucoup voudrait le croire. Non, la jeune femme se lança dans la carrière d'écrivain, et trouva fascinant l'histoire des peuples, dont elle s'inspira pour écrire ses romans qui eurent un si grand succès, qu'on la nomma Grande pour son talent.

Depuis, Almera mena une vie qui semblait lui convenir, entre voyage, écriture et réception. Une femme du monde, souriante dont on lisait de la bienveillance dans son regard. Toutefois, sa vie prit un tout nouveau tournant. Par ses recherches, elle découvrit que sa famille soutenait depuis bien longtemps deux Cimes. Allait-elle trahir son père et le dénoncer après avoir découvert son secret ? Non, au contraire elle s'associa à lui, y trouvant son compte. Ceci renforça encore les liens père-fille, mais Almera espère qu'en soutenant ce nouveau prétendant au trône, elle obtiendrait bien plus que sa condition d'aujourd'hui, afin d'avoir ce qu'elle désirait plus que tout depuis enfant.


Divers :  Comme dit un peu avant, beaucoup la voie comme une magicienne. Pas le genre qu’on trouve dans les cabarets ou les stands sur les places de marché ou le théâtre non, plus dans le style où elle semble au courant de pas mal de chose qu’on ignore sur autrui (cela concerne surtout de rumeurs, de ouïe dire, mais souvent elle bluffera pour faire croire qu'elle sait), et qu’elle arrive toujours à ses fins de manière surprenante, comme par magie sans que personne ne sache comment. Elle a déjà écrit trois séries de livres d’Histoires aventures, suivant le périple d’une jeune exploratrice répondant au nom de Laura Wolf. Mais tout le monde pense que le personnage est inspiré d’Almera.
Date de naissance : 1992
Double compte : Henry Wolverton
Où nous as-tu trouvé? : Partenariat
Commentaire : J’espère être à la hauteur avec Almera
Lilith de Choiseul
Nationalité :
Ambrosienne
Messages :
3619
Date d'inscription :
14/01/2017
Lilith de Choiseul
Impératrice de vapeur
le Sam 2 Mar 2019 - 13:40
Coucou Almera et re bienvenue avec ce personnage <3


Grande - Almera Strokes - Ecrivaine Historienne VtJLfeC
Almera Strokes
Nationalité :
Ambrosienne
Messages :
53
Date d'inscription :
02/03/2019
Almera Strokes
Écrivaine et historienne
http://caelesti-island.forumactif.com/
le Sam 2 Mar 2019 - 13:51
Merci beaucoup votre majesté Wink

J'avancerais au fur et à mesure dans sa conception, mais j'ose espérer que vous ne m'en voudrez pas si je soutiens votre rival Very Happy
Everard Zullheimer
Nationalité :
Amethien
Messages :
1506
Date d'inscription :
14/04/2016
Everard Zullheimer
Premier serviteur d'Ameth en Ambrosia
le Mer 6 Mar 2019 - 20:09
Revienvenue !


Grande - Almera Strokes - Ecrivaine Historienne LiYein5
Everard Zullheimer
Nationalité :
Amethien
Messages :
1506
Date d'inscription :
14/04/2016
Everard Zullheimer
Premier serviteur d'Ameth en Ambrosia
le Lun 11 Mar 2019 - 16:37
Double post mais ce n'est pas grave, je vais me charger de ta modération !

- Il doit y avoir un souci avec le prénom : tu confonds Almora et Almera dans ta fiche/ Dans le même ordre d’idée, une bonne relecture pour les noms propres ne serait être pas superflue ^^’’
- L’encadré « divers » est resté vide, pourrais-tu le remplir s’il te plait ?


Grande - Almera Strokes - Ecrivaine Historienne LiYein5
Almera Strokes
Nationalité :
Ambrosienne
Messages :
53
Date d'inscription :
02/03/2019
Almera Strokes
Écrivaine et historienne
http://caelesti-island.forumactif.com/
le Lun 11 Mar 2019 - 17:36
Je viens de procéder aux changements.
Désolé pour ces oublies Sad
Everard Zullheimer
Nationalité :
Amethien
Messages :
1506
Date d'inscription :
14/04/2016
Everard Zullheimer
Premier serviteur d'Ameth en Ambrosia
le Mer 13 Mar 2019 - 19:18
Alors pour l'encadré divers, je ne vois pas d'objections à ce qu'elle en sache beaucoup sur les complots et les manigances des conservateurs (des pro-deux-cimes quoi) toutefois, qu'elle semble en savoir trop sur tout le monde, c'est nom, à ce niveau là, il y a déjà méréïphaïne dans une moindre mesure et surtout Nemrod, cela risque de faire redondant ! ^^'


Grande - Almera Strokes - Ecrivaine Historienne LiYein5
Almera Strokes
Nationalité :
Ambrosienne
Messages :
53
Date d'inscription :
02/03/2019
Almera Strokes
Écrivaine et historienne
http://caelesti-island.forumactif.com/
le Sam 16 Mar 2019 - 14:16
Alors, elle n'en sait pas trop sur les gens, c'est plus des rumeurs qui ne sont pas forcément lié aux grosses intrigues, savoir que quelqu'un détourne de l'argent ou avoir une maîtresse ou un amant, ou avoir un penchant particulier etc. Mais souvent, elle sous entendra qu'elle est au courant de quelque chose, juste pour faire avouer et piégé l'autre personne en la manipulant. Il est vrai que ce n'était pas très claire dans la fiche, je viens de rectifier^^
Lilith de Choiseul
Nationalité :
Ambrosienne
Messages :
3619
Date d'inscription :
14/01/2017
Lilith de Choiseul
Impératrice de vapeur
le Lun 25 Mar 2019 - 21:15
Désolé de t'avoir fait patienter!!! Mais j'adore ta fiche et ce que tu as fait du pv! Nous avons été occupé, mais voilà enfin!

Tu es donc validé(e)

Tu as la possibilité de créer ton carnet de bal désormais ou encore de proposer des pv si tu en as besoin !
Si tu ne l'as pas fait, peux-tu remplir ton profil correctement s'il te plait?
Pas la peine de passer dans les registres puisque nous les mettrons obligatoirement à jour en te validant, top non ? Mais si jamais tu as besoin de nous communiquer quoi que ce soit, cette partie du forum fera certainement ton bonheur !

Maintenant tu as toutes tes clés en mains pour jouer, n’oublies pas, pour la bonne harmonie du forum, que quand tu as finis un rp, il faut passer par ici! En attendant et bien va comploter !

Que Taren & Pohn & Jatren veillent sur toi !




Grande - Almera Strokes - Ecrivaine Historienne VtJLfeC
Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum