Le Deal du moment : -40%
– 40% sur la Table basse rectangle TIME – ...
Voir le deal
59.99

Aernia
Nationalité :
Ambrosienne
Messages :
330
Date d'inscription :
12/04/2016
Aernia
La Grande Conceptrice
https://chroniqueambrosia.forumactif.org
le Sam 11 Jan 2020 - 11:41
Aernia
Nationalité :
Ambrosienne
Messages :
330
Date d'inscription :
12/04/2016
Aernia
La Grande Conceptrice
https://chroniqueambrosia.forumactif.org
le Sam 11 Jan 2020 - 11:41


Ambrosia

Généralités

Signification / Symbolique du nomL’Empereur qui fonda l’empire s’appelait Ambrosius
Démographie 45 millions d’habitants au dernier recensement
Langue(s) et dialectes, langue liturgique ? Écriture ?Langue commune parlée et écrite, pas de langue liturgique spécifique
Habitat

EnvironnementPlaines et colline arborées
Mode de vieSédentaire
Répartition territorialeBon nombre de petits villages et quelques forteresses liées à des fiefs héréditaires, la principale grande ville est la capitale, Ambrosia
Type d'habitations
Maisons de bois ou de pierres avec toits en chaume ou en ardoise selon les régions
Infrastructures
Largement développées
Rapport à la nature
Bien que prônant un respect de la nature, celle-ci se dégrade à cause de l’industrialisation grandissante
Religion & Spiritualité

Type(s) de religionPolythéïste
Composantes principalesTrès hétéroclite selon les préférences de chacun, on remarque néanmoins une large préférence nationale pour Aernia, la Grande Conceptrice et Roya, la sculptrice
Valeurs moralesLa justice, la ^piété, la créativité
Traditions & Culture

Habillement Très diversifiés, principalement à base de lin pour les plus modestes, mais présence de soie, entre autres, pour les revenus plus élevés
Rapport à la mort
 Rites funéraires
 Croyances liées à la mort
◦ Au-delà, fantômes
Il n’est pas rare que les personnes se sentant mourir demandent à leur chevet un prêtre de Mirai, pour les accompagner et rester avec eux jusqu’à leur décès, les autres décès sont constatés à posteriori par ces mêmes prêtres. Après la mort, le corps est d’abord conduit par les prêtres de Barod jusqu’au temple où le mort est préparé et où les proches peuvent le visiter. Enfin, les mêms prêtres guident le corps jusqu’au bucher funéraire où les prêtres de Sarkenos procèdent aux obsèques et à la crémation publique. Les cendres sont alors dispersées dans la mer.
Les fantômes ne sont pas réputés exister mais il est possible que certaines superstitions restent comme la peur qu’un parent qui aurait été mal honoré lors de ses obsèques viennent hanter la maison de famille.
L’au-delà est un lieu paisible où tous les morts sans exception se calment et finissent dans une béatitude parfaite sous l’œil bienveillant des Dieux.
Rapport à la naissance
 Rites maïeutiques
 Croyances liées à la naissance et au nourrisson
s
L’accouchement est une tâche communautaire, en famille. Généralement, c’est une parente proche qui joue la sage-femme en présence d’un prêtre ou d’une prêtresse (plus généralement une prêtresse) de Metil. Suite à quoi, il est sorti de la maison familiale pour pendre son premier souffle d’air.
Il n’y a pas de croyance particulière. Sur la naissance, c’est généralement un moment de liesse dans les quartiers populaires, souvent très soudés. Dans les milieux plus aisés, c’est l’origine de festivités familiales importantes.
Âges de la vie et rites initiatiques- Enfance passée au domicile conjugal sous l’œil des parents.
- A l’âge de six ans, tous les enfants (après 436) tous les enfants ont droit à une instruction pendant quatre ans. Avant cela les temples pouvaient permettre à tout un chacun d’apprendre à lire et à écrire. Pour les revenus élevés, des précepteurs étaient possibles.
- L’école plus poussée dépend de la solidarité du quartier qui peut engager un précepteur pour tous les jeune sde celui-ci, mais ce n’est pas commun.
- Vers l’âge de 14-15 ans les enfants des classes moyennes et pauvres, sont généralement pris en apprentissage, principalement chez leurs parents pour perpétrer leur métier ou sont confiés à d’autres professionnels ne disposant pas d’apprentis.
- Ils deviennent pleinement indépendants aux yeux de la loi à l’âge de dix-huit ans.

Arts
 Danse, chant, théâtre, littérature, sculpture, conte, musique...
Pays des arts, Ambrosia, et principalement la capitale, se traguent d’accueillir des artistes du monde entier, faisant de cette ville un florilège d’innovations artistiques.
Sciences
 Médecine, philosophie, mathématiques, inventions...
Médecine relativement développée bien que limitée à l’herboristerie pour les revenus modeste
Mathématiques parfois complexes, suffisamment pour avoir pu élaborer zeppelins et machines à vapeur.
Inventions très diversifiés et principalement basés sur l’usage du cuivre et de la vapeur. Présences réduite mais existante d’automates.
Économie & Subsistance

Principales activitésTravail des matériaux dans un but technologique, chantiers navals, travail des métaux, principalement ; un peu d’agriculture et de chasse.
Technologie et techniques maîtrisées Technologie basée sur la vapeur
Moyens de locomotionTramway et téléphériques en ville, sinon, pédestre et équestres principalement. Nombreux fiacres en ville.
Animaux apprivoisésPeu d’animaux apprivoisés hormis les chiens et les chats.
Individu & Société



Organisation sociale
Villages dirigés par des bourgmestres qui répondent au seigneur local, lui-même répondant à l’impératrice et son conseil des ministres.
Système politiquemonarchie.
Place & Conception de la famille La famille a un sens assez élargie. Il n’est pas rare que trois générations cohabitent sous le même toit, pirncipalement lors des vieux jours des grands parents.
Vie de couple, mariage, divorce En matière de mariage, ce sont, principalement, le père et la mère qui décident conjointement avec les parents du fiancé/de la fiancée pour les mariages. Mais les mariages d’amour existent néanmoins.
Sexualité : identité, orientation, pression sociale...La sexualité est assez stricte. En effet, trop de débauche serait synonyme d’hérésie, au même titre que l’homosexualité. Si l’hétérosexualité est la norme, il est possible que plusieurs hommes, plusieurs femmes, des célibataires, habitent sous le même toit en tout bien tout honneur.
Place de l'homme, de la femme, des enfants- L’homme a pour rôle de s’occuper de pourvoir aux besoins de sa famille.
- La femme a la gestion du foyer et l’éducation des enfants, même si de plus en plus de femmes travaillent.
- Les ainés d’un foyer sont souvent à la charge de leurs enfants quand ils ne peuvent pas travailler.
Classes sociales- Ambrosia étant un pays fortement peuplé d’étranger, il faut distinguer le rang des personnes dans leur pays de leur rang en Ambrosia.
- Les Grands sont des personnes ayant permis de faire avancer le pays dans leur domaine, c’est une reconnaissance impériale offrant logement au palais à un étage spécifique, ainsi qu’à des bourses pour continuer leurs travaux.
- Les Dignitaires représentent un groupe très hétéroclite composé des élus étrangers,n ainsi que des aristocraties étrangères et locales, qu’importe leurs rangs.
- Les Pupilles sont les jeunes enfants de grands et de dignitaires venant faire leur apprentissage du monde à ambrosia sous la tutelle d’un autre dignitaire ou d’un grand.
- Le peuple représente la grande masse des habitants d’Ambrosia.
Aernia
Nationalité :
Ambrosienne
Messages :
330
Date d'inscription :
12/04/2016
Aernia
La Grande Conceptrice
https://chroniqueambrosia.forumactif.org
le Sam 11 Jan 2020 - 11:42


Ligue raclusienne

Généralités

Signification / Symbolique du nomRaclus est le nom du continent
Démographie 63 millions d’habitants au dernier recensement
Langue(s) et dialectes, langue liturgique ? Écriture ?Langue commune parlée et écrite, pas de langue liturgique spécifique
Habitat

Environnementcontinent très étendu et  disposant d’un pannel de paysages allant des paysages et climats tempérés aux arctiques
Mode de vieSédentaire
Répartition territorialePeu de petits villages, principalement une série d’agglomérations presque indépendantes
Type d'habitations
Maisons pierres avec toits en ardoise, mais peuvent varier selon les régions
Infrastructures
Largement développées
Rapport à la nature
Priorisation du profit au détriment de la nature
Religion & Spiritualité

Type(s) de religionPolythéïste
Composantes principalesTrès hétéroclite selon les préférences de chacun, on remarque néanmoins une large préférence nationale pour la trinité mercantile
Valeurs moralesLe profit, la famille, la Cité
Traditions & Culture

Habillement Très diversifiés, principalement à base de lin pour les plus modestes, mais abondance de soie et de coton. Beaucoup de vêtements très colorés
Rapport à la mort
 Rites funéraires
 Croyances liées à la mort
◦ Au-delà, fantômes
Il n’est pas rare que les personnes se sentant mourir demandent à leur chevet un prêtre de Mirai, pour les accompagner et rester avec eux jusqu’à leur décès, les autres décès sont constatés à posteriori par ces mêmes prêtres. Après la mort, le corps est d’abord conduit par les prêtres de Barod jusqu’au temple où le mort est préparé et où les proches peuvent le visiter. Enfin, les mêms prêtres guident le corps jusqu’au bucher funéraire où les prêtres de Sarkenos procèdent aux obsèques et à la crémation publique. Les cendres sont alors dispersées dans le cours d'eau le plus proche.
Les fantômes ne sont pas réputés exister mais il est possible que certaines superstitions restent comme la peur qu’un parent qui aurait été mal honoré lors de ses obsèques viennent hanter la maison de famille.
L’au-delà est un lieu paisible où tous les morts sans exception se calment et finissent dans une béatitude parfaite sous l’œil bienveillant des Dieux.
Rapport à la naissance
 Rites maïeutiques
 Croyances liées à la naissance et au nourrisson
s
L’accouchement se fait au temple, parmi les prêtres et prêtresses (plus généralement des prêtresses) de Metil. Suite à quoi, la mère et l’enfant restent sur place quatre à cinq jours pour des rituels de purification de l’enfant avant de finalement retourner au domicile.
Il n’y a pas de croyance particulière liée à l’accouchement. Il s’agit d’une réjouissance extrêmement personnelle, et il n’y a pas de fête particulièrement autour de l’accouchement.
Âges de la vie et rites initiatiques- Enfance passée au domicile conjugal sous l’œil des parents.
- L’éducation de l’enfant est laissée à la charge des parents, c’est à eux de se débrouiller pour fournir une éducation à l’enfant. Généralement le père apprend à l’enfant à lire et à écrire.
- Vers l’âge de 11-12 ans les enfants, garçons comme filles, sont généralement pris en apprentissage. L’aîné ou les aînés le sont par les parents et les autres sont confiés à d’autres professionnels ne disposant pas d’apprentis contre une somme d’argent.
- Ils deviennent pleinement indépendants aux yeux de la loi à l’âge de dix-huit ans lorsqu’ils doivent effectuer leur service militaire obligatoire.

Arts
 Danse, chant, théâtre, littérature, sculpture, conte, musique...
La ligue Raclusienne est connue pour ses dramaturges et ses écrivains, mais aussi pour ses mosaïstes et ses peintres, utilisant un très grand panel de couleurs unique à leur pays.
Sciences
 Médecine, philosophie, mathématiques, inventions...
Médecine qui commence à  se développer vraiment, mais disposant d’u »n retard certain par rapport à Ambrosia, mais des dispensaiures et les templs de Metil sont efficaces pour les maux les plus courants
Mathématiques assez poussées, notamment en matière économique et de navigation.
Inventions limlités à l’import de celle sd’ambrosia à cause de la fuite des cerveaux vers ce pays.
Économie & Subsistance

Principales activitésprincipalement textiles, exploitations d’essence d’arbres rares, et fabrication d’armement
Technologie et techniques maîtrisées technologie de type renaissance
Moyens de locomotion Pédestre et équestres principalement. Nombreux fiacres en ville.
Animaux apprivoisésPeu d’animaux apprivoisés hormis les chiens et les chats, mais certaines vieilles familles aiment à posséder de petites ménageries d’animaux sauvages et exotiques.
Individu & Société


Organisation sociale
Villages dirigés par des bourgmestres qui répondent aux grandes villes, toutes supposément égales au sein de la ligue. Chacune est dirigée à sa manière, par un conseil et des élus locaux.
Système politiquedémocratie – ou presque.
Place & Conception de la famille La famille a un sens assez réduit. La famille ne tient généralement compte que des parents et des enfants, et rien de plus, à cause de la forte indépendance des enfants vis-à-vis de leurs parents.
Vie de couple, mariage, divorce En matière de mariage, ce sont, principalement, le père et la mère qui décident conjointement avec les parents du fiancé/de la fiancée pour les mariages. Mais les mariages d’amour existent néanmoins, bien qu’excessivement rares.
Sexualité : identité, orientation, pression sociale...La sexualité est assez stricte. En effet, trop de débauche serait synonyme d’hérésie, au même titre que l’homosexualité. Si l’hétérosexualité est la norme, il est possible que plusieurs hommes, plusieurs femmes, des célibataires, habitent sous le même toit en tout bien tout honneur.
Place de l'homme, de la femme, des enfants- L’homme et la femme ont un rôle assez égal pour travailler, mais c’est généralement l’homme qui se charge de l’éducation quand il n’y a pas de précepteur
- Les ainés d’un foyer sont souvent dédaignés.
Place de l'homme, de la femme, des enfants La société se divise en plusieurs classes sociales :
- Les Elus (élus par le peuple pour diriger la cité) :
-> Les Ainés (anciens de la cité qui aident à sa gestion)
-> Les représentants (une deuxième assemblée plus hétéroclite)
- Les Citoyens (personnes ayant le droit de vote) :
-> Les patriciens (citoyens de pères en fils sur plusieurs générations)
-> Les nouveaux citoyens (immigrés de deuxième génération)
- Les Autres :
-> Les esclaves
-> Les étrangers
-> Les femmes (selon les cités)



Aernia
Nationalité :
Ambrosienne
Messages :
330
Date d'inscription :
12/04/2016
Aernia
La Grande Conceptrice
https://chroniqueambrosia.forumactif.org
le Sam 11 Jan 2020 - 11:42


Royaume d’Eskr

Généralités

Signification / Symbolique du nomLe royaume a pris le nom du duché du premier monarque
Démographie 39 millions d’habitants au dernier recensement
Langue(s) et dialectes, langue liturgique ? Écriture ?Langue commune parlée et écrite, pas de langue liturgique spécifique mais bon nombre de patois locaux
Habitat

Environnementcontinent très étendu et disposant d’un pannel de paysages allant des paysages et climats tempérés aux arctiques
Mode de vieSédentaire
Répartition territorialepopulation principalement concentrés en bourgs autour des châteaux seigneuriaux
Type d'habitations
Maisons de torchis et de chaume
Infrastructures
Peu développées dès que l’on sort des bourgs
Rapport à la nature
Peu d’infrastructures développées hors des capitales des trois duchés.
Religion & Spiritualité

Type(s) de religionPolythéïste
Composantes principalesTrès hétéroclite selon les préférences de chacun, on remarque néanmoins une large préférence nationale pour Neiman, le souverain, et la trinité guerrière
Valeurs moralesLe seigneur et la Terre
Traditions & Culture

HabillementSi le peuplke porte des tenues principalement de jute et de lin grossier, les aristocrates se vêtissent davantage de cuir et de maille pour les hommes et de tissus plus fins pour les femmes. Les aristocrates portent aussi facilement de la fourrure.
Rapport à la mort
Il n’est pas rare que les personnes se sentant mourir demandent à leur chevet un prêtre de Mirai, pour les accompagner et rester avec eux jusqu’à leur décès, les autres décès sont constatés à posteriori par ces mêmes prêtres. Après la mort, le corps est d’abord conduit par les prêtres de Barod jusqu’au temple où le mort est préparé et où les proches peuvent le visiter. Enfin, les mêms prêtres guident le corps jusqu’au bucher funéraire où les prêtres de Sarkenos procèdent aux obsèques et à la crémation publique. Les cendres sont alors enterrées, sous des dalles simples pour le peuple et des gisants pour l’aristocratie.
Les fantômes ne sont pas réputés exister mais il est possible que certaines superstitions restent comme la peur qu’un parent qui aurait été mal honoré lors de ses obsèques viennent hanter la maison de famille.
L’au-delà est un lieu paisible où tous les morts sans exception se calment et finissent dans une béatitude parfaite sous l’œil bienveillant des Dieux.
Rapport à la naissance
 Rites maïeutiques
 Croyances liées à la naissance et au nourrisson
s
L’accouchement est une tâche assez isolée. La femme accouche généralement seule avec une prêtresse de Metil. L’accouchement se fait à domicile, généralement dans une pièce isolée. La mère et l’enfant sont séparés après la naissance durant une semaine pendant que la femme se purifie de l’accouchement. Il est confié alors à une nourrice qui s’occupe de lui jusqu’à ce que la mère revienne, et continue généralement après son retour.
Âges de la vie et rites initiatiques- Enfance passée au domicile conjugal sous l’œil des parents.
- Si le couple en a les moyens, l’enfant suit des cours, sinon, il peut ne jamais apprendre à lire ou à écrire.
- Les enfants prennent la suite des parents si possible, sinon trouve du travail ailleurs, généralement comme manœuvre ou dans des exploitations agricoles.
- Pour les nobles, le fils est régent de la seigneurie jusqu’à ce que l’héritier (fils de la première sœur de son père) soit en âge et hérite, il n’est pas rare qu’il reste à son service comme chambellan ou autre.
Arts
 Danse, chant, théâtre, littérature, sculpture, conte, musique...
Peu artistique, Eskr est principalement reconnu néanmoins pour ses sculpteurs et ses travailleurs des métaux particulièrement doués..
Sciences
Médecine, philosophie, mathématiques, inventions...
Hors des temples de Metil, il y a peu de soins possibles.
Les mathématiques sont peu développées.
Inventions extrêmement limités.
Économie & Subsistance

Principales activitésLes eskrois vivent principalement de l’exploitation minière, du travail des métaux, et de la chasse comme de l’élevage ou l’agriculture bien que ce dernier soit peu utilse à cause des querelles seigneuriales fréquentes..
Technologie et techniques maîtrisées Technologie balbutiante
Moyens de locomotionPédestre et équestres principalement. Peu de diligences. Certains nobles usent de palanquin.
Animaux apprivoisésPeu d’animaux apprivoisés hormis les chiens et les chats.
Individu & Société



Organisation sociale
Villages dirigés par un intendant qui répond au seigneur local, lui-même répondant à son suzerain, etc. jusqu’au roi..
Système politiquemonarchie.
Place & Conception de la famille La famille est extrêmement élargie. En effet, elle en est une source de pouvoir et d’influence.
Vie de couple, mariage, divorce En matière de mariage, ce sont, principalement, le père et la mère qui décident conjointement avec les parents du fiancé/de la fiancée pour les mariages. Mais les mariages d’amour existent néanmoins, extrêmement rares.
Sexualité : identité, orientation, pression sociale...La sexualité est assez stricte. En effet, trop de débauche serait synonyme d’hérésie, au même titre que l’homosexualité. La suspicion peut valoir accusation…
Place de l'homme, de la femme, des enfants- L’homme a pour rôle de s’occuper de pourvoir aux besoins de sa famille.
- La femme a la gestion du foyer et l’éducation des enfants. Elle ne travaille pas.
- Les ainés d’un foyer sont souvent à la charge de leurs enfants quand ils ne peuvent pas travailler.
Classes socialesLe régime étant celui des privilèges, on a :
- La noblesse :
-> Le roi
-> L’héritier (le premier neveu)
-> La Première Dauphine (la première sœur de l’héritier)
-> Les autres dauphins et dauphines (un, deux, trois, quatre, etc)
-> Les 3 Ducs
-> Les Seigneurs
-> Les chevaliers
- Le Clergé :
-> Les prêtres
-> Les moines
- Le tiers-état :
-> Les marchands
-> Les artisans
-> Les paysans


Aernia
Nationalité :
Ambrosienne
Messages :
330
Date d'inscription :
12/04/2016
Aernia
La Grande Conceptrice
https://chroniqueambrosia.forumactif.org
le Sam 11 Jan 2020 - 11:42


Protectorat

Généralités

Signification / Symbolique du nomAmethh est le fondateur de la lignée des dieux-rois du protectorat ainsi que le dieu principal vénéré
Démographie 83 millions d’habitants au dernier recensement
Langue(s) et dialectes, langue liturgique ? Écriture ?Langue commune parlée et écrite, langue liturgique spécifique connue des prêtres seuls
Habitat

Environnementclimat allant du tempéré à l’aride, un désert existe même au sein du continent, mais il dispose de bon nombre d’oasis
Mode de vieSédentaire
Répartition territorialepopulation principalement concentrés en bourgs autour des châteaux seigneuriaux
Type d'habitations
Maisons de torchis et de chaume, voire de toiles dans le désert
Infrastructures
Extrêmement développées grâce aux temples omniprésents
Rapport à la nature
Très fort, les Amethiens étant particulièrement des agriculteurs
Religion & Spiritualité

Type(s) de religionPolythéïste mais à tendance Monothéiste
Composantes principalesIls sont très tournés vers le seigneur Ameth au point de rendre les autres dieux accessoires. Ils les reconnaissent mais n’en ont pas vraiment l’utilité.
Valeurs moralesLe partage, la piété, la droiture
Traditions & Culture

HabillementTous sont vêtus de tissus relativement légers à cause des grands températures mais sans couleurs vives, rien ne distingue ou presque les prêtres des autres personnes.
Rapport à la mort
Comme partout ailleurs, les corps sont brulés à la mort, mais nulles processions de prêtres de différents dieu. Les prêtres d’Ameth gèrent tout de A à Z. toute la communauté assiste à la crémation et les cendres sont dispersées dans les champs, pragmatique, cela sert à fertiliser. Ainsi, même mort, quelqu’un sert à la communauté.
Rapport à la naissance
 Rites maïeutiques
 Croyances liées à la naissance et au nourrisson
s
La naissance est un rite assez public. La femme accouche ssous une tente ouverte, assistée par les autres femmes de la communauté. Le prêtre vient après pour attester la naissance et la vie continue. Nulle célébration.
Âges de la vie et rites initiatiques- L’enfant vit dans sa communauté jusqu’à ses quatre ans, avant que les prêtres ne viennent l’emmener suivre une éducation de base au monastère, où il reste jusqu’à ses douze ans. Si à l’issu de cette éducation, il a fait preuve d’une piété ou d’un don particulier, il est envoyé dans un monastère pour qu’il continue à étudier et où il deviendra moine ou prêtre. Sinon, il est renvoyé dans sa communauté – ou dans une autre en cas de surnombre – pour travailler aux champs et à l’élevage.
Arts
 Danse, chant, théâtre, littérature, sculpture, conte, musique...
L’art amethien est principalement liturgique, mais il dispose d’une véritable valeur que les voisins aiment à contempler.
Sciences
Médecine, philosophie, mathématiques, inventions...
Hors des temples, il y a peu de soins possibles.
Les mathématiques sont peu développées.
Inventions extrêmement limités.
Économie & Subsistance

Principales activitésLes Amethiens sont surnommé le grenier du monde, ce n’est pas pour rioen. Ils disposent de majoritairement de terres agraires et élèvent aussi beaucoup d’animaux, dont des chèvres, des ovins et des porcins.
Technologie et techniques maîtrisées Technologie rudimentaire non par manque d’innovation mais par choix. Cela nuit à la piété.
Moyens de locomotionPédestre uniquement, ou presque.
Animaux apprivoisésPeu d’animaux apprivoisés hormis les chiens pour le bétail.
Individu & Société



Organisation sociale
Communauté, de trente à quarante individus, orientées autour d’un prêtre qui se rapporte à son supérieur hiérarchique, etc.
Système politiquethéocratie.
Place & Conception de la famille Il n’y a pas de véritable famille, mais davantage de grandes communautés extrêmement proches et soudées.
Vie de couple, mariage, divorce En matière de mariage, ce sont, principalement, les prêtres qui les fixent, avec dans l’idée d’éviter la consanguinité.
Sexualité : identité, orientation, pression sociale...La sexualité est assez stricte. En effet, trop de débauche est interdite et punie de mort au même titre que l’homosexualité. La suspicion peut valoir bucher…
Place de l'homme, de la femme, des enfants Tous participent à la communauté. Et celle-ci s’occupe des membres ne pouvant aider pour cause d’âge ou de maladie.
.
Classes socialesHormis le peuple, on considère trois castes religieuses principales
- Les hauts prêtres :
-> Le Premier Intendant
-> Le Premier Serviteur ou Prieur (un par pays étranger)
- Les prêtres :
-> Le Serviteur
-> L’Aide
- Les moines :
-> L’Abbé
-> Le Moine

Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum