AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
RSS
RSS


 :: Prologue final :: La salle des archives :: Archive des identités

PEUPLE - Anastasia Lafleur - Gouvernante

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: PEUPLE - Anastasia Lafleur - Gouvernante Mar 7 Fév 2017 - 15:17
Anastasia LAFLEUR
ft. personnage de Eva Green
Surnom : Anna
Âge : 24 ans
Métier : Gouvernante
Nationalité et origines : Raclusienne
Situation conjugale : Célibataire
Culte : Culte de Meira
Orientation sexuelle : Hétéro
Groupe :
Carnation : Clair
Taille : 1 m 75
Corpulence : normale
Cheveux : long et brun
Yeux : Bleu
Signe(s) distinctif(s) : un petit scorpion est tatoué sur l’arrière de son épaule gauche
Caractère :

Notre Anastasia est une jeune femme espiègle préférant s’amuser et profiter de sa jeune vie. Elle est de celle qui préfère vivre au jour le jour. Elle estime qu’il peut y avoir des jours sans lendemain, sûrement dû au décès brutal de ses parents alors qu’elle n’avait que 10 ans. De cette époque là, elle ne voulut se perdre dans la tristesse et arbore sans cesse un visage rayonnant, espiègle et malgré tout bienfaisante. De cette espièglerie, de multitudes de bêtises peut en jaillir. Quelques fugues de jeunesse lors de la période de turbulences qu’est l’adolescence, elle en a également dans son palmarès au grand désarroi de sa famille d’accueil. Elle apprécia ses fugues pour trainer dans les parcs avec son ami d’enfance, visiter les lieux culturels, s’amuser dans les tavernes en soirée où elle eut gouté à quelques états d’ébriété, ce qui lui a valu un petit tatouage au dos de son épaule gauche un soir de beuverie alors qu’elle n’avait que 17 ans. Les années passèrent et  notre Anastasia devient une jeune femme douce, attentionnée mais néanmoins un peu gauche.

Pleine de vitalité, elle n’aspire secrètement en fait qu’à une vie heureuse et joyeuse, notamment auprès de son employeur. Sa confiance, elle sait la donner mais pas à n’importe qui. Même si socialement, elle apprécie d’être entourée et en général est appréciée pour sa compagnie, sa liste d’amis est en fait très restreinte. C’est que la brune ne donne pas sa confiance comme ça et surtout à n’importe qui. Il faut la mériter, à ses yeux du moins. Fidèle, elle l’est tout aussi, même si cela ne se voit pas forcément au premier abord, de part sa froideur apparente.  

Depuis peu, deux choses ont dorénavant son importance à ses yeux, le vicomte et ses enfants. Et cela l’est devenu de manière croissante au fur et à mesure à s’occuper d’eux. Bien qu’elle adore les enfants, elle n’aspire pas vraiment à en avoir, tout du moins pour l’instant, se trouvant bien trop jeune sous ses 24 printemps. Et puis elle a encore toute sa vie devant elle pour en avoir. Il lui faut son prince charmant après tout bien qu’elle pense l’avoir trouvé sous les traits de son employeur mais ce dernier  lui semble inaccessible. C’est que sous ses petits airs qu’elle peut avoir parfois, notamment en présence de parfaits inconnus à ses yeux, c’est une romantique. Ses lectures doivent en être la cause. A force de lire des littératures romantiques à l'eau de rose, on ne peut que le devenir. Mais l’espoir reste malgré tout en son fort intérieur et elle espère en secret qu’un jour il sera à elle.

Autres traits de caractères de notre Anastasia, elle aime ce qui brille, ce qui est clinquant. Du moins avant qu'elle ne le rencontre. Actuellement, elle aspire à une vie heureuse dans un cadre familial qu’elle n’a pas vraiment eu dans son enfance et elle fera tout pour réaliser ce rêve et  ce à n’importe quel prix.

Histoire :

Hiver 414, en son premier jour, je me mets à crier mon arrivée. Ce fut la joie autour de ma personne. Aussitôt dénudée, aussitôt enveloppée dans une couverture douillette, chaude et surtout réconfortante. C’est que je me sentais bien en cet instant dans les bras de ma mère si heureuse et le regard rassurant de mon père à ma venue. Tout se passait bien pour moi, j’étais entourée de personnes aimantes et très protectrices, peut-être trop même. Ma vie fut heureuse et des plus insouciantes jusqu’à mes 10 ans.

Automne 424, il fait froid, et les chemins sont boueux par l’incessante averse qui n'a de cesse de se déverser depuis des jours maintenant. C’était un jeudi. Comme habituellement, ma mère vint déposer ce doux baiser sur ma joue et mon père me fit la leçon d’être sage en leur absence. Nous devions nous revoir ce dimanche. Aussi, je me souviens avoir boudé car je voulais rester à leurs côtés. Je les aimais beaucoup et ils me rendaient heureuse. Enfant unique, j’étais choyée et gâtée. Tout ce que je désirais, je l’avais. Mes parents étaient à mes petits soins. C’est boudant sur eux qu’ils me quittèrent ce jour là, ce matin-là. Je les avais suppliés de me prendre avec eux. Mais ils n’ont pas cédé à mon caprice, cette fois-ci.

Puis, je me souviens de ce jour où on vint m’annoncer la nouvelle. C’était le dimanche suivant, j’attendais avec impatience leur retour. Alors qu’habituellement ils étaient de retour tôt le matin, avant même mon réveil. Ce jour-là, je ne les vis pas. Cette fois-ci je ne pus sauter dans les bras de ma mère, sentir de nouveau son parfum si doux. Les heures passèrent et ils n’étaient toujours pas rentrés. Pour me faire passer le temps, ma nourrice s’occupait de moi, s’amusant à des jeux d’enfants. Elle était si gentille avec moi. Puis des inconnus arrivèrent et s’approchèrent de moi, je les regarde intriguée. L’un d’eux me tendit sa main et me demanda de le suivre. Ma nourrice se mit à ma hauteur et m’expliqua ce qui venait de se passer, qu’il y a eu un drame, un accident. Elle tenta tant bien que mal de me parler de la disparition de mes parents sur les routes boueuses. Un accident selon eux. Tout ce que j’en déduisais, c’était que je ne les reverrais plus. Cela m’était incompréhensible. J’étais bouleversée. Des larmes coulèrent sur mes joues. De cette main tendue, je compris qu’il s’agissait de celle de mon oncle, du frère ainé de mon père. Je ne l’avais jusqu'à ce jour jamais vu. Mais il allait s’occuper à présent de moi. Il était un total inconnu, et d’un âge avancé. Celui-ci est marié et élève deux enfants bien plus grand que moi. Il venait de perdre un frère qu’il ne voyait plus depuis des lustres et moi, un père et une mère. Mais voilà, ils n’étaient eux et ne voulaient subvenir à mes désirs. Aussi, je voulais me faire remarquer pensant qu’ils préféraient leurs enfants à moi, qui leur a été imposé au final. Aussi, je leur montrais mon côté rebelle assez rapidement.

L’adolescence était proche, très proche même. Ils tentèrent de me calmer en me faisant travailler par-ci, par-là. Mais rien, je ne faisais qu’à ma tête. Mon sourire finit par les énerver. Aussi j’en abusais à tout vent. J’avais envie de m’amuser, de mettre le sérieux de côté, de profiter de ma jeunesse. Les soirs je passais mon temps à l'extérieur au lieu de vaquer aux tâches ménagères. J'appréciais rejoindre mes amis et faire la fête avec eux. Je ne faisais en fait qu’à ma tête, peu importait les conséquences au grand dam de mes parents adoptifs.

Pour passer mon temps et gagner un peu d'argent, je gardais les enfants des autres. L’envie des belles choses, de jolies robes à la mode, d'une vie oisive grandirent en moi, m'ennuyant à Themis. Et de nouveaux, mon oncle ne savait plus trop quoi faire de ma personne. Je passais mes journées dehors, on ne sait où, à lui répondre lorsqu’il osait me remettre dans le droit chemin. J’en avais que faire de lui, il n’était pas mon père, et son épouse, ma mère.  De ce fait, il lui fallait se débarrasser de moi. C’est que j’étais devenu une bouche à nourrir de plus mais qui ne lui donnait rien en retour, nul amour, nul argent, nul respect, juste amenant des ennuis, un boulet en somme.

Puis il eut l’idée de me trouver un emploi. J’avais un peu d’expérience avec les enfants. Aussi il savait que parmi ses connaissances, on recherchait une gouvernante pour s’occuper de deux enfants. Ce que je n’aimais pas, c’est qu’on influence ma vie sans mon approbation. Au départ, je n’étais pas très enthousiaste à l’idée de m’occuper de deux jeunes enfants. Mais je n’avais pas trop le choix, et puis, retrouver un noble, et leur train train de vie ne me déplaisait pas. De nouveau, j’effleurerai cette richesse qui n’était mienne mais qui m’était en quelque sorte offert.

Lors de ma première rencontre avec le vicomte, j’arborai un joli sourire, tenant le dos bien droit. Il était d’une beauté qui ne pouvait laisser indifférent. Bien qu’au début je fus distante avec lui, le trouvant froid, le temps passant, je commençais à le connaître petit à petit découvrant d’autres facettes de sa personnalité, le trouvant plus attachant encore. Aussi je me mets à rêver l’appréciant de jour en jour ainsi que ses enfants.

Divers :  Anastasia est au service de Aÿmĕrik G. de Rauchechoyr comme gouvernante.
Date de naissance : ...
Double compte : Non prévu
Commentaire : ...
avatar
Lilith de Choiseul
Impératrice de vapeur
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t35-grand-lilith-de-choi
Nationalité : Ambrosienne
Messages : 2001
Date d'inscription : 14/01/2017
MessageSujet: Re: PEUPLE - Anastasia Lafleur - Gouvernante Mar 7 Fév 2017 - 15:20
Bienvenue Anastasia! Smile Je me permets de rajouter ton nom à ton compte personnage Smile


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: PEUPLE - Anastasia Lafleur - Gouvernante Mar 7 Fév 2017 - 16:00
Bienvenue à toi, j'aime beaucoup cette actrice.
avatar
Aÿmĕrik G. de Rauchechoyr
Secrétaire de la ministre de l'E&P
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueambrosia.forumactif.org/t57-dignitaire-aymerik-g-de-rauchechoyr-_-en-cours
Nationalité : Ambro-Eskrois
Messages : 208
Date d'inscription : 23/01/2017
MessageSujet: Re: PEUPLE - Anastasia Lafleur - Gouvernante Mar 7 Fév 2017 - 16:28
Welcome à vous,

... j'espère que mes enfants ne vous rendront pas dingue, ils peuvent parfois être très facétieux.
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: PEUPLE - Anastasia Lafleur - Gouvernante Mar 7 Fév 2017 - 16:33
Merci beaucoup...

@Aymerik :     Shocked
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: PEUPLE - Anastasia Lafleur - Gouvernante Mar 7 Fév 2017 - 18:20
Bienvenue Madame la Gouvernante ! Je vous souhaite bien du courage avec les petits diables.
avatar
Everard Zullheimer
Premier serviteur d'Ameth en Ambrosia
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Amethien
Messages : 996
Date d'inscription : 14/04/2016
MessageSujet: Re: PEUPLE - Anastasia Lafleur - Gouvernante Mar 7 Fév 2017 - 18:34
Evaaaaaaaaaaaa *bave*

Bienvenue Wink


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: PEUPLE - Anastasia Lafleur - Gouvernante Mar 7 Fév 2017 - 20:23
*tend un mouchoir au monsieur qui bave devant Eva*

Voilà mon premier jet. Il est loin d'être parfait. Il se peut que je le modifie encore.
avatar
Everard Zullheimer
Premier serviteur d'Ameth en Ambrosia
Voir le profil de l'utilisateur
Nationalité : Amethien
Messages : 996
Date d'inscription : 14/04/2016
MessageSujet: Re: PEUPLE - Anastasia Lafleur - Gouvernante Mar 7 Fév 2017 - 20:30
Okay, tu veux une modération ou tu considères que comme ça va changer tu préfères attendre et nous prévenir ?


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: PEUPLE - Anastasia Lafleur - Gouvernante Mar 7 Fév 2017 - 20:35
Je préfère attendre encore un jour ou deux. Mais si il y a un soucis particulier quant à ma fiche, je préfère qu'on me l'indique pour que je puisse corriger.
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Ambrosia :: Prologue final :: La salle des archives :: Archive des identités-
Sauter vers:  
Il était une fois AmbrosiaNos Partenaires

Retrouver nous sur