Le deal à ne pas rater :
Kingston A400 – SSD interne – 2.5 » – 960 Go
81.9
Voir le deal

Anonymous
Invité
Invité
le Mar 3 Oct 2017 - 22:47
De Fremont Alberic
ft. Travis DesLaurier
Surnom L’Imprévisible
Âge : 20 ans
Métier : Pupille
Nationalité et origines : Raclusiennes par sa mère, et Amethiennes par son père
Situation conjugale : Célibataire
Culte : Ria, Thorgen,  Mnora et Taelle
Orientation sexuelle : Hétéro  
Groupe : Pupille
Carnation : Hâlée d’ailleurs on peut le remarquer sur ses bras bien souvent dénudé qu’il ne craint pas le soleil et le dénuement
Taille : Dans la normale pour un Amethien, il est grand mais peut se fondre dans une foule avec aisance
Corpulence : Avantageuse dans tous les sens du terme, il est musclé mais peu aussi bien le cacher grâce à des artifices vestimentaires
Cheveux : blond foncé courts derrière, long sur le devant et le dessus, dans un style qui n’appartient qu’à lui
Yeux : Bleu océan, comme la mer à qui il appartient
Signe(s) distinctif(s) : Tatouages des bras aux mains
Caractère
Étymologiquement parlant, Alberic est comblé, il réunit la noblesse Adal, la célébrité, Behrt, et la puissance, Rik. Mais qu’en est-il en réalité ? Ce jeune homme qu’on pense satisfait de toutes les façons l’est-il réellement ? Albéric n’est pas un de ces jeunes oisifs qui regardent la vie passer et ne font que ce que leurs pères à fait avant eux. Albéric lui est un homme d’action et de paroles, d’une vivacité de caractère qui n’a d’égal que celui de son père tout en conservant cette apparence indolente qu’ont les grands seigneurs. En vérité on pourrait détailler ce noble comme suit :

Face Publique

⍬ Drôle. C’est un véritable bout en train qui tourne en dérision le plus possible les autres et les situations afin d’en diminuer le côté sombre. Et bien que cela le fasse bien souvent passer pour un idiot, il en joue justement pour mieux tromper son monde.

⍬ Taquin. Pour les personnes qui comptent à ses yeux, pour des inconnus qui croisent son chemin, Al est un homme amusant, qui arrive à faire sourire même en cas de détresse profonde. Il trouve toujours le moyen de détendre l’atmosphère quel que soit la situation et surtout qui par jeu ira contredire les autres. Et s’ils ont tords il sera d’autant plus enclin à ces plaisanteries pour leur faire voir et comprendre leurs illusions ou futilités

⍬ Enjôleur. Albéric sait être agréable auprès de la gente féminine, et trouver le compliment juste pour chacun est une de ses grandes qualités. Il sait aussi qu’il n’a pas un physique repoussant et en joue auprès de ces dames, quitte à passer pour un voleur de cœur. Pourtant il est bien mignon ce jeune homme, même s’il ne connait pas les limites dans certaines situations qui peuvent déraper vite face à son impulsivité et sa fougue de jeunesse.

⍬ Galant. S’il sait charmer c’est surtout grâce à ce talent, il a eu le meilleur des professeurs par sa mère et son père qui lui ont inculqué les valeurs tels que celle-ci essentielles à leurs yeux. Il met donc un point d’honneur à être un gentilhomme même s’il va toutefois au-delà des choses qu’on permet à ceux-ci.

⍬ Empathique. S’il se distingue des autres jeunes de son rang c’est par ce trait de caractère qui le rend si différent. Pour lui, qu’on soit issue d’une famille de vingt génération d’ancienneté ou récent dans une cité, chacun se vaut grâce à son être et les distinctions sociales n’ont pas vraiment de prises sur lui. Tout le monde devrait avoir accès aux mêmes choses d’après lui et tout ce qui fait la hiérarchie, même s’il en a connaissance il fait parfois semblant de l’ignorer. Il montrera autant d’empressement à courtiser une jeune femme qu’elle soit Impératrice ou servante, pour peu que sa personnalité lui plaise.

⍬ Impétueux. En effet, quand son caractère lui échappe il peut en montrer et avoir du mal à maitriser ses élans tout comme sa fougue. Il devient alors quelque peu enclin à la bagarre et est capable de la poursuivre jusqu’à ce qu’il ne puisse pas se relever.

☠️ Mystérieux. Albéric, où vas-tu quand tu sors la nuit pour ne revenir que des semaines plus tard ? Il répond bien souvent qu’il souffre d’un mal qui peut le clouer au lit sans qu’il puisse répondre et qu’il est contagieux alors dans ces moments-là. De même quand on lui pose des questions d’ordre privé, il trouvera le moyen de biaiser ou de distraire son interlocuteur pour ne pas avoir à répondre.

⍫  Possessif. Ce qui est à moi, n’est pas à toi. C’est le plus vilain des traits de son caractère, il ne supporte pas qu’on lui prenne quelque chose qui lui appartient. Que ce soit vivant ou non, il prend très mal le fait de « perdre » quelque chose et se battra de toutes ses forces pour le conserver, même s’il s’agit d’un fichu de soie qui ne semble pas avoir des masses de valeurs.


Face Privé

⍫  Réservé et introverti. Il donne l’image d’un homme qui s’efface après les autres, à la limite de la froideur. Il est en fait un peu timide dans l’âme et préfère afficher l’opposé, car il se reproche lui-même ce trait de caractère. Moralité plus de façade que réelle, il s'agit de sauver les apparences, au risque d'être légèrement opportuniste. Il a du même coup un peu de mal à montrer son affection à ses proches et se trouve bien souvent dans l’incapacité de l’exprimer.

⍬  Minutieux. Très pointilleux sur tout ce qui est les apparences, il s’ingénie à les conserver et donc chaque détails que ce soit vestimentaire ou mental aura sa plus grande attention. Il peut passer de longues heures à se documenter sur un lieu avant d’y aller pour ne pas faire de faux pas et se présenter sous le meilleur jour possible.

⍬  Valeureux. C’est un trait qu’on ne peut pas voir si on ne navigue pas avec lui sous son pavillon. Lieutenant en second de L'Insubmersible, puis capitaine de l’Imprévisible, c’est un homme qui n’hésite pas à se porter au secours de membres de son équipage et se trouver dans les mêlés parfois mortelles. Le traiter de lâche serait bien le sous-estimer et surtout le voir sourire à votre insulte alors qu’un nombre impressionnant de personnes va soudainement prendre l’interpeler à partie.  Il ne cherchera cependant pas à le démontrer, pour lui c’est quelque chose qui se fait, et ne compte d’ailleurs en convaincre personne.

⍫  Méfiant. Le connaitre et l’approcher sont deux choses différentes. Si Albéric vous semble amusant, charmant et drôle, il n’en reste pas moins secret sur sa vie et se braquera rapidement si vous insistez à en savoir plus qu’il n’a bien voulu vous en dire. Il n’est pas homme à apprécier les insinuations et surtout va très vite s’éloigner de vous si vous n’user pas de subtilités pour vous renseigner. Tel un animal sauvage il fuira vos paroles en prétextant n’importe quel histoire pour ne pas avoir à souffrir votre compagnie plus longtemps.

⍫  Obtus et borné. Quand c’est blanc, c’est blanc, il ne démordra pas d’un avis qu’il s’est forgé, et qu’il revienne sur ce qu’il pense est si rare qu’il est connu pour ne jamais se détourner d’une première impression. Tel un mulet qu’on ne peut pas diriger, il persistera même s’il a tort (surtout s’il a tort) dans la direction qu’il a choisi et pas moyen de le faire changer, quand il veut aller à droite, il ira, inutile de discuter.

⍫  Volontaire et indomptable. A son sens, les choses doivent être faites, et quelqu’un doit les faire, et s’est pour cela qu’il fait ce qu’il doit accomplir. Peu importe les enjeux, les paris, ou même les objectifs, il ne recule pas même face à une tâche impossible, car pour lui, il n’y a pas de plus beau défis que celui de parvenir à un but qu’on vous juge incapable de faire.

Bilan

Vous voilà donc avec un résumé de ses principaux traits de caractère, il faut ajouter à cela qu’Albéric n’aime pas certaines choses, à commencer par les courgettes. C’est peut être insignifiant pour vous, mais rien que l’odeur et vous allez le voir quitter la pièce plus vite qu’un boulet de canon. Et bonne chance à ceux qui voudront connaître la raison de la répulsion à ce délicieux légume et en arracher l’histoire à Al.

Histoire

Bien venons-en au principal, qui est Albérick vous en avez une petite idée, mais son histoire, reste obscure. Levons donc le voile sur ce mystère, enfin autant que nous pourrons, ce jeune homme à l’art de garder secret nombres de choses. Tout commence à cause de Mérimin de Choiseul, vous voyez cet homme comme un homme de sagesse et d’invention, Albérick le voit comme un fauteur de trouble et en voleur d’emploi. Je m’explique, après tout nous n’allons pas revoir toute l’histoire depuis cet homme-là, vous la connaissez certainement déjà.

Au premier pas de Ligue Raclusienne, après que les cités se soient unifiées, les ports se faisaient souvent attaquer quel que soit votre lieu de résidence. Ces hommes, des pirates, sans foi ni loi, venus de nulle part, leurs frégates fendaient les flots pour vous piller avant de disparaitre. Leurs maisons, les nombreuses îles parsemant l’océan. Merimin mit en partit fin à cela, en partit me direz-vous ? Et bien oui, car ceux qui restent sont soit affilié à un pays, et n’ont donc plus que le nom de corsaire ni même le respect dû à un pirate digne de ce nom, les autres mènent des doubles vies. Mais avant la fin de ce monde d’aventure et de pirateries, les ancêtres d’Albérick étaient fort riches de trésors qui ne leur appartenaient pas certes mais qu’ils fondaient pour les camoufler et les vendre dans les boutiques d’art ou bijouteries. Puis, sur ordre de Merimin la guerre cessa et du même coup les pirates se trouvèrent entre deux feux, ceux de leurs ennemis, et ceux de leurs anciens alliés passés corsaires. Les temps devinrent plus difficiles, la fortune qui avait fait les de Fremont s’effritait lentement mais surement.

Vint alors le premier mariage mixte dans la famille, je parle en cela d’un couple non plus d’ascendance pure, mais de mélange avec des personnes d’autres contrées. Ces mariages n’étaient qu’à conditions unique, le ou la marié non Raclusienne perdait son nom pour celui de son époux ou épouse. Ainsi, la face publique était sauve, ne restait qu’il fallait trouver une façon de conserver l’activité, rendue hors la loi par la Ligue puis l’Empire. Voici donc nos pirates réduits en vol de moindre importance, mais pas de petite envergure. Qui irait se plaindre d’une disparition de carcasses encombrantes dans un champ, qui irait se vanter d’avoir égaré des mètres entiers de toiles ? En effet, face à l’essor de l’Empire, au prix de nombreux sacrifices, les de Fremont dorèrent leur blason, à grand renfort d’unions stratégiques et pillages tactiques.

La flotte elle-même trouva un peu d’envergure avec des financements parfois à risque surtout vu le temps de fabrication des navires pouvant durer plusieurs années. Le plus beau d’entre eux reste L'Insubmersible, créé à partir des pièces « trouvées » lors du crash de Merrimin, ce majestueux vaisseaux cache dans ses entrailles une machinerie complexe qui peut le changer en navire flottant l’espace de quelques heures. Il reste l’objet de nombreux tests en mer et chaque nouveau capitaine est intronisé par une « balade » en mer guidant ce monstre de puissance et d’ingénierie. Pourtant il lui faut du temps et la manœuvre pour passer d’un état en mer à un état en vol est longue et parfois dangereuse. Aussi ce vaisseau qui fait la fierté de la famille reste le seul qu’on ait « omis » d’enregistrer. Rapide, maniable, et presque indétectable en approche, il est vraiment le véritable seigneur des mers et du ciel. Et tout cela, les De Fremont se garde bien de l’étendre au grand jour. Quand une partie de la famille s’investit dans la cité, l’autre branche continue l’activité principale, enfin ce n’est pas comme si ces politiques désiraient savoir d’où viennent leurs fonds !

L’actuelle représentante du côté lumière de la famille s’est d’ailleurs hissée au-dessus de tous, en tant que présidente de l’assemblée d’Adop. Ah oui ! J’ai oublié de mentionner d’où venait exactement Al, et bien vous voyez la cité Adop ? Ses côtes et ses nombreuses îles dont certaines dites désertes et sauvages ? La base des navires se trouvent quelque part dans l’une des embouchures vers la mer, ne comptez pas sur moi pour vous dire laquelle je tiens à ma vie ! Nous parlions donc de Philippine de Fremont, tante d’Albéric, femme de caractère et de force qui compte bien sur son neveu pour continuer à faire briller les blasons familiaux par-delà la mer.

L’exaltation de conduire ce vaisseau ou ses petits frères non volants ; ah oui malheureusement ils n’ont toujours pas retrouvé comment reproduire les pièces empruntées ce qui fait que L'Insubmersible reste le seul pouvant braver l’ether de tous les navires ; les pousse parfois à l’imprudence, pourtant ils ne forcent jamais leur chance au-delà de ce qu’ils s’étaient fixés, ne jamais se mettre trop haut de peur de perdre leur double face. Ainsi les premières générations battirent un empire maritime, tandis que de visu ils n’étaient que d’honnêtes marchands, dans l’ombre ils semaient la terreur parmi leurs confrères.

Pour ne pas attirer l’attention, ils attaquaient également leurs navires et comme les autres devaient faire des plaintes contre les pirates qu’ils fallaient arrêter à tous prix ! Cependant, et bien des enquêtes eurent lieu pour déterminer la provenance des bateaux, impossible pour les autorités de remonter la filière jusqu’au de Fremont. Ainsi la famille prit du pouvoir, par des mariages arrangés et des menaces déguisés ils parvinrent à hisser leurs familles jusque dans les hauts rangs de la ligue.

Venons-en à l’histoire qui nous intéresse. Bien que des années prospères avaient menées la maison des de Fremont sur le succès, la mère de la future d’Albéric vint à croiser le chemin d’Archibald lors de ses années de pupille en Ameth. Une nouvelle alliance profitable, en effet, Archibald venait d’une famille prospère et bien que son éducation aux yeux de la famille avait des choses à revoir il était pieu, bel homme et épris d’Arianne. A son retour à domicile, et après de nombreux courriers de part et d’autres, le mariage se trouva validé et Albéric vit le jour six mois après. Et oui, il semblerait que sur la fin de ses études, les jeunes gens effrayés par la séparation proche auraient trouvé un moyen de « convaincre » leurs familles. Ainsi donc, Archibald se déposséda de son nom pour prendre celui de sa femme et partit vivre heureux dans sa famille d’adoption.

Tandis que d’un côté Alberic apprenait par son père ses croyances et se pliaient à des entrainements intensifs dès son plus jeune âge pour avoir un esprit sain dans un corps sain. Voyez là des efforts d’hygiène, de méditation, de canalisation de l’éergie qu’un enfant à des son plus jeune âge et également de sports de toutes catégories, on ne fait que se défendre mon fils, mais il faut rester plus alerte que de potentiels adversaires s.  De l’autre il partait avec ses oncles maternelles pour des sorties "culturelles"  à apprendre comment manœuvrer un navire, se repérer dans l’espace et dompter l’ether comme l’équipage et connaître les autres  divinités. De ce double enseignement naquit donc un esprit incisif qui pour conserver son libre arbitre prit une distance par rapport à la religion. Mais quand on essaie de vous apprendre qu’un messie reviendra sur terre envoyer par un dieu et que de l’autre ce n’est pas vrai, que ce n’est qu’un dieu comme les autres, il y a de quoi perturber un jeune esprit. Incapable de choisir entre son père et sa père, Albéric adopta ne trancha jamais en faveur de l’une ou l’autre des religions.

Pour ses quinze ans la moutarde se leva pour la première fois dans la famille, en effet, une fois de plus revenait la question du pupillat, et face au comportement insolent du jeune homme les questions restaient les mêmes. Aussi il fut décidé qu’il partirait avant toute chose faire son service militaire et, s’il apprenait en sagesse durant ce laps de temps, peut-être serait-il envisageable de le laisser partir. Mais ce fut à cette date anniversaire que Philippine intervint, en effet, Al revenait d’une fois plus d’une absence relativement longue et elle lui mit un ultimatum. Deux ans pour se ranger ou pour saisir l’opportunité de voir d’autres horizons. Avec l’arrogance de la jeunesse il repartit aussi vite qu’il était venu dans la ville, impatient de remonter sur son bateau. Pour certains à ses seize ans on a un cheval, voir un carrosse, lui il a eu un navire : L’Imprévisible. Rien que cela ! Le nom veut tout dire et le jeune homme partit toutes voiles dehors.

Pour cette sortie spéciale à ses yeux, il testait les nouveaux équipements trouvés au détour d’une visite à un atelier Raclusien. Censé augmenter la manœuvrabilité du vaisseau, c’est donc en pleine mer qu’il mena le navire. Les premiers tests positifs l’encouragèrent, mais il poussa trop le navire qui manqua de se briser sur des écueils lors d’une manœuvre. Refroidit par la perspective de se trouver à faire trempette dans une eau peu chaude le premier test de commandement lui fut imposer ce jour-là lors d’un début de mutinerie. Si on dit les pirates gentils, c’est bien de sang-froid qu’Albéric affronta son adversaire et le tua. Pas de deuxième chance dans ce monde sans pitié, tuer ou être tué, là était le seul choix. Aussi le jeune homme privé de second, se trouva à mener un équipage récalcitrant en partit au port. Cette épreuve lui fit prendre conscience du manque de discipline qu’il lui fallait acquérir. Il prit rendez-vous avec sa tante dès son retour au port et se plia à sa demande. Ils signèrent le compromis de départ pour ses vingt et un an sous réserve que le comportement d’Albéric soit plus conforme à ce qu’on attendait de lui.

Il se rendit donc à la caserne et chaque jour participa à des entrainements plus poussés que jamais. Les deux années passèrent plus vite qu’il ne le cru, entre permissions exceptionnelles et retrouvailles heureuses, il gagnait en force et en commandement. Pour autant, il ne se confiait jamais à quiconque de ses propres desseins. A la fin de son enrôlement, il se rendit chez sa tante qui l’emmena avec lui pour Le Grand Conseil de la Ligue. En effet, face à la perte du prince consort, ils se devaient de réagir et surtout d’envoyer des potentiels prétendants, et aucune des cités ne voulant être mise de côté chacun présenta son champion. Il se trouva parmi les dix qui partiraient pour Ambrosia, ce qui en soit était un défi qu’il appréciait à sa juste valeur. Et derrière tout cela, il y avait l’enfant, qui se trouvait déchirée par l’histoire de sa famille conduite à la clandestinité par les choix des De Choiseul, qu’il n’avait pas encore décidé s’ils étaient à haïr ou remercier…

Aujourd’hui il a vingt et un an et c’est le départ, un mois seulement après le décès prématuré du Prieur l’automne est bien entamé. Au port sa mère et son père enlacés pour le saluer ainsi que toute sa famille qui n’avait rien de mieux à faire. Lui ? Pas un seul regard pour eux, à la barre du vaisseau il lance les ordres pour lever les amarres, s’assure que les neuf (n’y voyez là aucunes allusions à Sauron … quoique … ) sont bien installés pour le voyage, Adop étant la cité la plus à même d’appareiller un navire pour la cité Impériale, et les de Fremont les mieux équipés de ce côté-là. Pourtant une fois que les liens qui retiennent le vaisseau son relâchés son regard accroche celui de ses parents un instant avant qu’il ne tourne la tête et hisse les voiles vers Ambrosia. Puisses les vents guider son chemin, L’Imprévisible fend les flots, hissez haut haut haut...


Divers :  Certains prétendent qu’il ne serait pas aussi assidu qu’il le faudrait aux offices religieux
Il serait possible de le faire fuir avec un simple légume
L'or qui brasserait par ses mains ne serait pas tout à fait propre
Date de naissance : canonique
Double compte : oui
Où nous as-tu trouvé? : mon autre perso m’a soufflé que ça remuait pas assez ici ! xD
Commentaire : Et Oh oh oh oh a pirate life for me !
Anonymous
Invité
Invité
le Mer 4 Oct 2017 - 0:21
Bienvenue beau jeune homme. Je suis sûre qu'on va très vite se voir. Cool
Anonymous
Invité
Invité
le Mer 4 Oct 2017 - 8:48
Bienvenue à toi avec ce nouveau damoiseau, héhé.
Anonymous
Invité
Invité
le Mer 4 Oct 2017 - 9:50
Re-bienvenue Smile
Anonymous
Invité
Invité
le Mer 4 Oct 2017 - 18:56
Merci à toutes Wink
Lilith de Choiseul
Nationalité :
Ambrosienne
Messages :
3619
Date d'inscription :
14/01/2017
Lilith de Choiseul
Impératrice de vapeur
le Mer 4 Oct 2017 - 20:34
Comme je te l'ai dis, j'adore ce nouveau personnage et tout ce qu'il promet

Tu es donc validé(e)

Tu as la possibilité de créer ton carnet de bal désormais ou encore de proposer des pv si tu en as besoin !
Si tu ne l'as pas fait, peux-tu remplir ton profil correctement s'il te plait?
Pas la peine de passer dans les registres puisque nous les mettrons obligatoirement à jour en te validant, top non ? Mais si jamais tu as besoin de nous communiquer quoi que ce soit, cette partie du forum fera certainement ton bonheur !

Maintenant tu as toutes tes clés en mains pour jouer, n’oublies pas, pour la bonne harmonie du forum, que quand tu as finis un rp, il faut passer par ici! En attendant et bien va comploter !

Que Ria, Thorgen, Mnora et Taelle veillent sur toi !




Pupille - De Fremont Alberic - Prétendant VtJLfeC
Mélusine Duval
Nationalité :
Ambrosienne
Messages :
1063
Date d'inscription :
26/01/2017
Mélusine Duval
Ministre de l'éducation et des pupilles
le Jeu 5 Oct 2017 - 2:04
Re welcome !


Pupille - De Fremont Alberic - Prétendant ZqyZlg9
Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum